Issuu on Google+

ABSENCE

Zoé Barthélémy | Louis Boulet | Antoine Katarzynski | Hélène Mauri Ava du Parc | Anna de Pontbriand Vieira | Léa Rollin | Maria Vazquez Castel


2


Après une courte période d’« absence », le magazine de Nova Rupta revient avec un cinquième numéro justement consacré à la question difficile de la représentation de ce qui manque. Ce choix concorde avec les récentes défections qu’a connues le collectif, qui n’est à présent plus composé que de dix photographes. Nous souhaitons à ceux qui nous ont quittés de trouver le moyen d’exprimer ailleurs, peut-être autrement, tout le potentiel de leur créativité. Moins nombreux donc, mais toujours aussi motivés pour partager notre enthousiasme et nos photographies ! Le collectif prend d’ailleurs un nouveau départ, avec une nouvelle présidence, et une exposition à l’Espace 111 à Montreuil, qui coïncide avec la sortie de ce numéro. Nous espérons pouvoir vous offrir encore pendant longtemps nos regards curieux sur le monde. Bonne lecture. Zoé Barthélémy Présidente de Nova Rupta

1


2


Édito ! Pour le cinquième numéro de Nova Rupta, les photographes du collectif ont relevé le défi de représenter l’absence. En photographie, l’expérience visuelle se construit autour de la tension entre présence et absence. L’impression d’une présence donnée par l’objet physique ou l’image virtuelle n’est que fiction car le sujet est par définition absent. Autre temps, autre lieu, la photographie peut nous donner la certitude et la preuve d’un événement ou d’un moment, mais ne peut jamais en récupérer la plénitude. Certains photographes de Nova Rupta ont cherché à exprimer le vide affectif lié à l’absence de personnes proches ou disparues, d’autres interrogent le passé et le futur des lieux désertés ou condamnés, ou mettent en évidence les traces matérielles liées au passage du temps. Il s’agit peut-être, ici, de faire de l’absence une présence, valoriser l’oubli, la disparition, la mémoire, la relique, la fiction, le voile, l’effacement, le silence, la trace, le vide, l’obscurité. Je vous souhaite une excellente lecture. Anna de Pontbriand Vieira Rédac’ Chef n°5

3


CACHETTE par Léa Rollin

Dans des paysages désertiques ou isolés, l’homme s’aménage des structures pour les contempler. Entre l’absence et la présence, c’est avec un regard décalé que ces images nous montrent ces bancs vides ou non, à travers lesquels se dévoilent la présence humaine.

4


5


6


7


8


9


LE CHATEAU ET LE CIMETIÈRE par Ava du Parc

François du Parc Maurice du Parc Marie Fyot née Marie du Parc Isabelle Bérard née Isabelle du Parc Geneviève du Parc née Geneviève Mazenod Leurs rires n’égaieront plus le château désormais vide.

10


11 13


12


13


14


15


16


17


18


19


O MAR par Anna de Pontbriand Vieira

o passo; a pressa; a saudade

20


21


DERRIÈRE LA PORTE par Hélène Mauri

22


23


IN MEMORIAM «MAGGY» par Antoine Katarzynski

Le travail que j’entrepris en 2008 auprès de ma grand-mère, alors en pleine rémission de son cancer, marqua profondément mon intérêt pour un certain type d’approche photographique dans lequel l’individu photographié se situe au cœur de la démarche. Bien qu’elle soit aujourd’hui décédée, le souvenir de ces longues heures passées à ses côtés m’accompagne encore chaque jour.

24


25


26


27


28


29


30


31


32


33


ALBUM par Maria Vazquez Castel

Les images montrent des feuilles intercalaires issues d’un album de famille des années 1950, qui, après plus de soixante années passées au contact des photographies, ont gardé l’empreinte de celles-ci. Ces feuilles jaunies forment des images abstraites, surfaces étranges parcourues de pliures, de reliefs, de traces, qui peuvent refléter le sort de la mémoire de cette famille, qui avait soigneusement compilé ces albums, et qui ne représente plus aujourd’hui, pour les autres, qu’un groupe d’anonymes.

34


35


36


37


38


39


40


41


EN POINTILLÉS par Zoé Barthélémy

L’absence, je la connais peu, mais lorsqu’Il décide de partir deux mois en vadrouille en me laissant derrière, je me sens seule, incomplète, et me laisse vite entraîner par la mélancolie. J’ai rassemblé ici des fragments de mes déambulations, de mes rêveries, et du quotidien pour offrir un tableau de cette vie en pointillés.

42


43


44


45


46


47


48


49


PLAN par Louis Boulet

Vous vous servez des fenêtres comme de trous pour regarder la présence du monde. Si elles sont vides vous éprouvez l’absence de ce que vous y attendiez. Mais ces fenêtres sont bouchées, sont remplies de murs ; et même si les murs sont remplis de trous, ils n’offrent aucun objet à votre vue. Ils s’offrent eux- mêmes, présence de l’absence.

50


51 55


52


53


54


55


56

DERRIÈRE LA PORTE par Hélène Mauri

O MAR par Anna de Pontbriand Vieira

LE CHATEAU ET LE CIMETIÈRE par Ava du Parc

CACHETTE par Léa Rollin


57

PLAN par Louis Boulet

EN POINTILLÉS par Zoé Barthélémy

ALBUM par Maria Vazquez Castel

IN MEMORIAM «MAGGY» par Antoine Katarzynski


Rédacteur en chef : Anna de Pontbriand Vieira Rédaction : Antoine Katarzynski, Ava du Parc, Maria Vazquez Castel Contact : www.novarupta.fr contact@novarupta.fr Toutes les photographies ont été réalisées par de jeunes photographes soucieux de leur avenir. Pour toute reproduction veuillez nous contacter.


W

W

W

.

N

O

V

A

R

U

P

T

A

.

F

R


Nova Rupta #5 Absence