Page 1

LE JOURNAL AUTOMOBILE GRATUIT DE SUISSE 

Juillet/Août 2018

À la une Branche

15

Qui sera élue Miss Yokohama pour l’année à venir?

Ces électriques hantent la Suisse Il y a peu, les voitures purement électriques représentaient plutôt une alternative pour gens aisés. Cela a changé. Les petites électriques de Renault ou Smart sont plaisantes et aussi accessibles. Tous les modèles actuels.  Voir p. 6

Classique

20

Porsche célèbre son 70e jubilé avec une cuvée 356

Conseils

Renault Zoé R110

Opel Ampera-e

Jaguar I-Pace

36

Sécuriser le chargement peut sauver des vies lors d’un crash

Spécial Volvo

Le changement arrive en silence

Sport motorisé 22 Emil Frey Racing aux 24 Heures de Spa

Håkan Samuelsson, Président et CEO du Groupe Volvo Car, entend vendre un million de véhicules électrifiés d’ici 2025. Jusqu’à présent, tout est arrivé comme il l’avait prédit. Voir p. 28

Pour votre sécurité, pour votre voiture et l’environnement - Pneus de qualité «made in Japan»

BluEarth*Summer RV-02 VOL-Inserat-Yoko_209x35_Autosprint_frontbanner(FR).indd 1

26.02.2018 17:10:26


2



www.autosprint.ch | Juillet/Août 2018

La Suisse, pays de l’automobile

Dernière ronde pour TV Tacho

5,8 millons de personnes ont un permis de conduire Quelque 5,8 millions de personnes en Suisse étaient détenteurs l’an passé d’un permis de conduire pour voitures de la catégorie B. Par rapport à 2016, cela représente 67 000 personnes ou un bon pour-cent de plus.

Ruedi Schwarz, Nina Vetterli, Salar Bahrampoori et Ändu Pauli.

Peu de temps après être sorti victorieux de la votation No-Billag, le directeur général de SRF TSR TSI Gilles Marchand a annnoncé tenir sa pomesse forcée d’économiser 100 millions. Voici que la SRG annonce enfin par quel bout le budget sera raboté. Le stylo rouge fait d’abord 250 victimes parmi les employés, puis s’attaque à de nombreuses émissions. Ainsi, on ne fera plus de productions- show à Kreuzlingen, la seconde série de «Wilder» est repoussée à 2020, «Nachtwach» et «Tacho» disparaissent des écrans alémaniques. Ben oui, vous avez lu juste, dès la fin de cette année au plus tard, il faudra tirer un trait sous les «pneus fumants, les moulins hurlants et les reportages bourrés d’émotion» (traduction de la pub du diffusant). Pourquoi c’est précisément ce team très apprécié et surtout très inventif de Ruedi Schwarz, Nina Vetterli, Salar Bahrampoori et Ändu Pauli qui en a fait les frais ne saurait s’expliquer que par le nombre de radiations de postes et le programme d’économies en résultant. Voici donc que les faiseurs de «Tacho» l’ont eu en pleine poire. Reste à se demander si la radiation sans aucune substitution est vraiment raisonnable. Car un nombre croissant de fans d’automobiles se tournent vers les médias sociaux, et ils seront encore plus nombreux à le faire.  www.srf.ch

Le logo de «Tacho» fera tantôt partie de l’histoire de la TV suisse.

POINT DE MIRE

Le nombre de détentrices et de détenteurs de permis de conduire est influencé par le nombre de nouveaux et nouvelles conducteurs/rices, ainsi que par l’échange de permis de conduire d’origine étrangère.

Catégorie d’âgeAvec plus de 2,3 millions de personnes, le groupe des 45 à 64-­ ans forme l’effectif le plus important. Le deuxième plus gros groupe était celui des deux millions des 25 à 44 ans, suivi de 1.1 million de Seniors comptant 65 Le nombre de nouveaux conducteurs a nettement augmenté ces dernières années: plus de 84 000 personnes en catégorie B.

berges et plus ainsi que des quelque 400 000 jeunes adultes entre 18 et 24 ans d’âge.

Les personnes âgées de 45 à 65 ans sont toujours plus nombreuses à s’adonner aux joies de l’automobile. Cela procure une sensation de liberté et de mobilité.

Nouveaux conducteursPas loin de 84 000 personnes ont réussi leur examen pratique de la catégorie B en 2017 en Suisse et ont donc obtenu pour la première fois leur permis de conduire pour voitures de personnes.  ELWIRA DSCHEMILOW www.agvs-upsa.ch

Tuning

Retouches presque à l’infini Peinture des étriers de frein, bonbonnes de couleurs Foliatec pour jantes, chip-tuning ou injection au protoxyde d’azote. Tous ces trends boostent les activités d’après-vente des garagistes.

jusqu’aux sonos Hi-fi, produits d’entretien et autres emblèmes. Power S’il en va de l’augmentation de la puissance du moteur, la clientèle po­ tentielle ne manque pas pour le tuning du moulin ou du turbocompresseur. On y parle couramment de chip-tuning, d’échappements sportifs, de turbocompresseurs, de filtres à air, d’injection d’eau, d’intercooling ou parfois d’in­ jection au protoxyde d’azote. Le hic est qu’on se heurte bien vite aux limites imposées par le législateur. STEFAN DONAT Par tuning, on entend rabaissement,

Presque infini, le potentiel de génération de rentrées supplémentaires pour les garages suisses. La palette s’étend à l’infini, passant par le tuning optique de jantes spéciales, de pneus à taille basse particulièrement larges, de rabaisssement de la carrosserie ou du train roulant, d’apposition de feuillets, de peintures spéciales www.stv-fsg.ch optimisation des performances, peinture.

ABARTH - ALFA ROMEO - BANNER - BRIDGESTONE - CASTROL - CHRYSLER - CONTINENTAL - COOPER - DAIHATSU - DODGE - DUNLOP - FALKEN - FIAT - FIAT PROFESSIONAL - FORD - G

Vous avez les voitures anciennes, nous les lubrifiants. Chez nous vous recevez des lubrifiants de haute qualité de deux fabricants renommés - tout d‘une seule source. Produits de qualité à des prix honnêtes - livrés dans toute la Suisse jusqu‘à trois fois par jour.

ABARTH - ALFA ROMEO - BANNER - BRIDGESTONE - CASTROL - CHRYSLER - CONTINENTAL - COOPER - DAIHATSU - DODGE - DUNLOP - FALKEN - FIAT - FIAT PROFESSIONAL - FORD - G


POINT DE MIRE

Juillet/Août 2018 | www.autosprint.ch

SwissSkills 2018

Qui est prêt pour l’Eurocup?

3



Ian Hucker responsable Opel

Ian Hucker était en dernier Executive Director Sales d’Opel/Vauxhall Europe.

Les trois meilleurs prendront part à l’Eurocup à Berne, où le meilleur Suisse se qualifiera pour les WorldSkills 2019 en Russie.

Aux SwissSkills des 12 au 16 septembre 2018 s’affronteront les meilleurs jeunes professionnels de Suisse. 22 mécatroniciens sur automobiles se sont qualifiés à l’issue des tours préliminaires. Sur trois postes pratiques, les mécatroniciens sur automobiles ont étalé leurs compétences et aptitudes dans les domaines de la mécanique, de l’électricité, de l’électronique et de l’informatique. En plus de deux tests théoriques, respectivement oraux. Par une conversation,

Audi Twin Cup

un collège d’experts a sondé la personnalité, la motivation et la volonté aux plus hautes performances. Le tout suivi d’une recherche internet au délai serré.

Swiss­Skills de Berne. A l’origine, il était prévu d’envoyer 20 candidats aux championnats de Suisse des professions. Olivier Maeder: «Vu qu’il se trouvait trois mécatroniciens ex-aequo au 20e rang avec le même nombre de points, nous avons décidé d’augmenter les effectifs.» 15 des qualifiés viennent de Suisse alémanique, sept de Suisse romande. ELWIRA DSCHEMILOW 

Participants Dans deux bons mois, les 22 jeunes qualifiés seront attendus aux www.agvs-upsa.ch

service, c’est l’Audi Team de l’Amag Utoquai qui l’a remporté. Philipp Lüchin­ger, Head of Aftersales Audi Suisse: «Plus de 60 teams ont participé. Ça démontre avec combien d’ambition nous travailClassement individuelAu domaine de la lons et que nous fournissons de la qua­ ELWIRA DSCHEMILOW technologie, la victoire est allée à l’Audi lité.» Team de l’Amag Auto­welt Zurich. Côté www.audi.ch

Victorieux garage Kreuz Les meilleurs teams technologiques et de service des partenaires d’Audi ont mis en évidence leurs compétences en conseil et leur savoir technique au championnat de Suisse de l’Audi Twin Cup. C’est avant tout la numérisation pro­ gressive qui exige des compétences supplémentaires et une formation continue permanente. C’est le Kreuz-Garage Willisau qui en a le mieux fait façon et s’est vu attribuer le titre de «Champion de Suisse de l’Audi Twin Cup». Si bien que ce team se qualifie avec brio pour le championnat mondial en Autriche.

Simona Candrian (Coordinator Aftersales Marketing Audi), Thomas Metz, Christian Waltenspül, Marco Negreira, Mathias Zemp, Daniel Stadelmann et Philipp Lüchinger (Head of Aftersales Audi) savourent leur victoire.

Le jeu des chaises musicales se poursuit. Ian Hucker, directeur actuel chez Peugeot, Citroën et DS Automobiles pour l’Autriche et la Suisse, vient de se faire confier la direction pour toutes les marques du groupe PSA, Opel incluse. A ce jour, il assumait diverses positions dans le secteur des ventes. Entre autres en tant que Director European Fleet, Re­ marketing & Used Vehicle Operations, Managing Director of Opel Special Vehicles et Managing Director of Opel Russia. www.groupe-psa.com

Les ventes vont bon train Le marché automobile de Suisse et de la Principauté du Liechtenstein présente un bilan satisfaisant au premier semestre. Exactement 157 910 nouvelles voitures de personnes ont été mises en circulation. La proportion des 4×4 s’est élevée à 47,6% (+1,8%), celle des les propulsions alternatives à 6,5% (+1,1%). Une recrudescence particulière est observée parmi les motorisations hybrides combinées à un bloc essence (1378, +20,7%) et les voitures purement électriques (567, +17,4%).  www.auto.swiss

Dacia propose une des voiturevs à traction intégrale les meilleur marché.

GOODYEAR - JEEP - LANCIA - LEXUS - MG - MICHELIN - MOBIL - MOTOREX - NOKIAN - OSRAM - PANOLIN - PIRELLI - ROVER - THULE - TOYOTA - VREDESTEIN - WYNNS - YOKOHAMA

Commandez maintenant: CLASSIC

> E-Shop: > E-Mail: > Hotline:

shop.fibag.ch orders@fibag.ch 062 285 61 30

GOODYEAR - JEEP - LANCIA - LEXUS - MG - MICHELIN - MOBIL - MOTOREX - NOKIAN - OSRAM - PANOLIN - PIRELLI - ROVER - THULE - TOYOTA - VREDESTEIN - WYNNS - YOKOHAMA

Fibag SA Lischmatt 17 4624 Härkingen


4

Amag retrousse les manches

L’Innovation & Venture LAB se trouve sous la direction de Philipp Wetzel.

Faire avancer les innovations plus rapidement et de manière plus ciblée, développer des mouveaux modèles d’affaires: le groupe Amag a fondé un Innovation & Venture LAB. La connectivité, la mobilité en tant que service, l’e-mobilité ainsi que les modèles d’affaires électroniques perturbateurs sont au cœur du sujet. Il est à la disposition du groupe Amag tout entier pour les traitements de projets. Le LAB se doit entre autres de repérer les trends de la mobilité et de se connecter avec les universités d’avant-garde ainsi qu’avec la scène suisse des start-up. www.amag.ch

Nouvelle Audi A1: plus d’espace Avec une voie élargie et des surplombs plus courts. la nouvelle Audi A1 fait plus sportive et tendue. La large calande sise plus bas et les ouïes latérales fictives dominent l’avant. Le modèle offre davantage d’espace – et donc de confort pour le conducteur, son voisin et les passagers arrière. Malgré les mensurations compactes, les adultes bénéficient d’un beau dégagement pour la tête et les jambes à l’arrière. Les motorisations TFSI de 95 à 200 ch sont disponibles.  www.audi.ch

L’Audi A1 Sportback rappelle l’icône des rallyes Sport quattro.

POINT DE MIRE



www.autosprint.ch | Juillet/Août 2018

Auto Zurich Car Show

L’Autotecnica en halle 6 Après trois ans d’absence, l’Autotecnica est de retour. Cette foire d’équipementiers appréciée fait à nouveau partie intégrante de l’Auto Zurich Car Show du 8 au 11 novembre 2018 à la Messe Zurich.

Sur 1400 mètres-carrés de la halle 6, ce seront avant tout les fournisseurs et équipementiers régionaux qui présenteront leurs produits et services. Seront prévues diverses conférences et démonstrations pendant la manifestation. Brain VillageLe Brain-Village se présentera sous une nouvelle forme. Ce site devenu plus attractif montrera les prestations des fournisseurs et de la branche en faveur de la promotion de la relève, également sous les yeux d’autres visiteurs. On y trouvera pour la première fois des apprenants du segment utilitaires. STEFAN DONAT 

Le Brain Village ont aussi lieu de déroulement des championnats professionnels.

www.autotecnica.ch www.brain-village.ch

Plus de 20 firmes se sont inscrites pour l’Autotecnia de cet automne.

Politique des transports

Que veut vraiment dire doubler par la droite? De nos jours, dépasser par la droite est sanctionné par un retrait de permis de conduire et les peines sont lourdes. Mais si la colonne de gauche est plus dense et plus lente, on peut aussi doubler par la droite. Selon l’avis du vice-président du TCS, Thierry Burkart, les menaces de verbalisation et la réglementation peu claire mènent à ce que de nombreux automobilistes n’osent pas doubler par la droite: «De cette façon, de précieuses capacités de nos routes nationales restent inexploitées et le flux de la circulation est entravé.» Par une motion, le politicien a donc demandé à ce que soit autorisé le doublement par la droite sur les autoroutes et les semi-autoroutes.

Doubler par la droite est autorisé, mais pas de se rabattre.

Dépasser par la droiteLe Conseil national a nettement accepré la motion lors de sa session printanière. Suivi par le Conseil des Etats, à une majorité de 30 à 8 voix. Doubler par la droite est donc dorénavant autorisé. Toujours proscrit

par contre, le dépassement par la droite, donc de se rabattre sur la voie de gauche après qu’on ait doublé une autre voiture par la droite. PETER WYSS  www.verkehrs-recht.ch

Tout pour transporter les chiens en toute sécurité. 4Pets I Kleinmetall

E-Mail: info@chemuwa.ch Livraisons jusqu‘à 3x par jour


OCTAVIA

HIT de l’été 5’000.– DE RABAIS

+

SERVICE GRATUIT

+ GARANTIE + 1.9% PROLONGATION DE

LEASING

La voiture la plus vendue de Suisse existe à des conditions prometteuses. Sentez-vous en vacances toute l’année avec l’OCTAVIA hit de l’été. Bien entendu, elle existe aussi en version 4x4 et dans une large gamme d’équipements. Profitez-en, cela vaut le détour! ŠKODA. Made for Switzerland. Valable pour les modèles OCTAVIA 1.6 l TDI et 2.0 l TDI jusqu’à 150 ch. OCTAVIA Ambition 2.0 l TDI, 150 ch, DSG, 4.6 l/100 km (équivalent essence: 5.2 l/100 km), 120 g de CO2/km (Ø véhicules neufs: 133 g), mise à disp. d’énergie: 20 g de CO2/km, cat.: C. 3 ans de service gratuit (3 ans ou 100’000 km en fonction du premier seuil atteint) et prolongation de garantie d’un an similaire à la garantie constructeur inclus. Exemple de leasing, financement par AMAG Leasing AG: OCTAVIA Ambition 2.0 l TDI, 150 ch, DSG. Taux d’intérêt annuel effectif: 1.92% (durée: 48 mois/10’000 km/an), prix d’achat au comptant: 30’810.–, premier versement: 6’162.– (20% du prix d’achat au comptant, non obligatoire), mensualités de leasing: 283.55/mois, assurance casco complète obligatoire non comprise. Tous les prix s’entendent TVA incluse. L’octroi d’un crédit est interdit s’il entraîne le surendettement du consommateur. Cette offre est valable pour les contrats de vente conclus d’ici au 30.9.2018. Tous les prix correspondent à une recommandation sans engagement de l’importateur.


6

Le passage au monde électrique

À LA UNE



www.autosprint.ch | Juillet/Août 2018

Renault

Volkswagen est momentanément représenté en Suisse avec deux modèles purement électriques, à savoir la voiturette e-up! et l’ e-Golf. L’ e-up! facilite le passage à l’autre monde de l’automobile. Son vigoureux moteur électrique assure

Zeichenanzahl: 200

L’illustration montre où la VW e-up! cache ses batteries.

un plaisir de conduire pour un prix à partir de 30 600 frs – en mode entièrement électrique et absolument sans émissions avec une autonomie de jusqu’à 160 km. L’ «e» ne signifie pas seulement électrique et émettant zéro pour les techniciens de Wolfsburg, mais aussi efficiente. C’est ainsi que l’ e-up! conjugue sa propulsion électrique moderne avec d’autres technologies innovantes. De nombreuses variantes d’individualisation offrent la possibilité de mettre sur roues une e-up! très personnelle. Et les systèmes d’assistance à la conduite sont foison comme sur les grandes. L’ e-Golf (prix à partir de 41 050 frs) fait face aux défis de notre époque. Le moteur électrique puissant, quasiment silencieux, réalise des accélérations impressionnantes tout en permettant une conduite empreinte de sobriété. Et la gestion intelligente de la recharge simplifie la charge de la batterie. Avec deux profils de conduite distincts, le chauffeur influence directement l’autonomie, le pouvoir d’accélération et la vitesse maxi. Une autonomie maximale de 300 km n’est pas qu’une estimation théorique. Le mode ECO+ permet d’atteindre le plus facilement la portée maximale de 300 kilomètres. Le mode ECO est le choix optimal pour les conducteurs tenant à l’agilité et au confort. Selon l’état de charge de la batterie, il est possible de réaliser des vitesses plus élevées sous les deux profils. Par exemple pour les dépassements ou les sprints intermédiaires.  www.volkswagen.ch

La VW e-Golf peut accueillir jusqu’à cinq personnes et leurs bagages.

Etincelles de Paris

Un plus vigoureux moteur électrique (80 kW/108 ch) et une batterie plus potente sont les attributs de la Zoé R110.

Avec quatre modèles, Renault a la plus grande palette d’e-mobiles d’Europe. La Zoé est le bestseller, son groupe propulseur a été renouvelé. En guise de curiosité, à l’instar de la première Smart de jadis, la Twizy longue de 2,3 m et large d’à peine 1,4 m est une alternative au scooter et au vélo: deux sièges alignés, des portes papillon contre les intempéries sur demande, deux puissances au choix, mais une seule batterie (6,1 kWh). Comme pure citadine à la vitesse maxi de 45 km/h, le moteur électrique fournit 9 ch (7 kW), la deuxième version atteint 80 km/h et développe 17 ch (13 kW). A partir de 15 100 frs. La Zoé n’est pas appréciée que par les entreprises d’autopartage, si bien que le furet cinq places long de quatre mètres a trouvé un bon écho dans toute l’Europe. Aux côtés du moteur 90 ch actuel (68 kW), on a lancé un nouveau groupe propulseur de 108 ch (80 kW) qui accélère plus fort et garde la même autonomie, déclarée à 300 km avec une capacité de batterie inchangée de 41 kWh. Achat de la batterie inclus, les prix démarrent à 35 250 frs, ceux du modèle plus puissant à 40 250 frs.

UtilitairesLe véhicule de livraison urbain existe, à l’instar de celui à moteur à combustion, en deux longueurs, seul le Z.E. «Maxi» étant proposé sous la forme de voiture cinq places. Avec ses 60 ch (44 kW) unitaires et une batterie lithium-­ ions de 33 kWh, le Kangoo Z.E. peut parcourir jusqu’à 270 km. Le fourgon court coûte, avec location de batterie, à partir de 27 700 frs (hors TVA), le cinqplaces à partir de 31 000 frs (hors TVA). Le plus gros du quartet est le trans­ porteur Master Z.E., proposé comme fourgon en trois longueurs et deux hauteurs ainsi qu’en châssis-cabineen deux

Le Kangoo Z.E. est disponible sous forme de fourgon et de minivan. L’utilitaire existe en deux empattements, le cinq-places existe uniquement en version longue Maxi.

Le Master électrique est proposé en fourgon ou en châssis-cabine. Il est donc intéressant comme base pour véhicules spéciaux.

La citadine Twizy peut réaliser le 80 km/h et rouler pendant 100 km.

longueurs. Sa battreie 33 kWh alimente un moteur électrique de 76 ch (57 kW) et assure une autonomie normée de 200 km. Les prix batterie incluse démarrent à 69 400 frs (hors TVA). MARTIN SCHATZMANN  www.renault.ch


À LA UNE

Juillet/Août 2018 | www.autosprint.ch

A ciel ouvert en Kyburz eRod

Microlino

Rat de ville au look rétro L’électromobilité occupe avant tout un biotope convaincant: la ville. Domaine où l’électro-Smart se voit donc confrontée à un rival mignon à croquer. La Microlino rappelle l’ancienne BMW Isetta.

La Microlino pèse environ 510 kg et pousse jusqu’à 90 km/h de vitesse de pointe.

La Microlino propose deux places as­ sises, pèse 450 kg à sec, dispose d’une autonomie de 120 ou 215 kilomètres (selon la taille de la batterie) et atteint les 90 km/h, ce qui est largement assez pour l’usage urbain. Avec une longueur

Du déjà vu, pratique mais périlleux, l’accès de la Microlino par l’avant.

7



de 2.40 m seulement, la Microlino peut être parquée à l’équerre, l’accès frontal permettant alors d’en descendre directe­ ment sur le trottoir. Le facteur mignon de la Mi­cro­­lino a heureusement été préservé, y compris ses phares apposés à l’extérieur. La BMW Isetta resurgit dans les mémoires, surtout que la Microlino dispose elle aussi d’une porte frontale. La rechargeL’échelle des prix démarre à 13 000 frs, moins qu’une auto et un poil davantage qu’une moto. La Micro­ lino se branche à chaque prise domes­ tique et se charge en moins de quatre heures, avec un chargeur type 2 même en une heure seulement.  STEFAN DONAT www.micro-mobility.com

L’eRod peut aussi rouler sans garde-boues ni vitres.

Le fabricant des scooters de la Poste suisse propose un ludomobile sous la forme de son Kyburz eRod, engin qu’on peut assembler soi-même si on le désire. L’eRod de Kyburz est une voiture de sport puriste homologuée pour la route. Ne révélant que 650 kg sur la balance, l’eRod top version Race est propulsé par un moteur électrique développant 204 ch et 305 Nm. Ce qui lui permet de réaliser le 140 km/h. La batterie de 39 kWh confère une autonomie de 220 km, le temps de recharge n’excède pas quatre heures, selon Kyburz. Le kit d’assemblage coûte 88 000 frs. Pour le véhicule prêt à rouler, il faut débourser 107 000 frs.

Miss Yokohama 2018/19 Es-tu la nouvelle Miss Yokohama? Yokohama Suisse recherche sa nouvelle ambassadrice pour 2018/19 et peut-être es-tu une candidate potentielle ! Envoie-nous ta vidéo de candidature et qualifie-toi pour l‘élection du 22 septembre 2018 au Forum Fribourg. Pendant l‘année de représentation, tu rouleras au volant d‘une toute nouvelle Hyundai Kona, aux couleurs Yokohama! De plus, tu gagnes une séance de photo shooting professionnel, on te fera tes propres cartes d‘autographes et tu auras l‘occasion de participer à de nombreux évènements en tant que VIP.

Inscris-toi dès maintenant sous: Mariangela Logozzo Miss Yokohama 2017/18

www.miss-yokohama.ch

Deviens fan de Yokohama: facebook.com/yokohama.ch VOL-Inserat-Yoko_209x142_MiYo2018_FR.indd 1

06.07.2018 15:59:49


8

Audi e-tron en test rigoureux

A Genève, il n’était encore qu’un prototype au Salon de l’automobile de ce printemps, et voici qu’il sera déjà commercialisé avant la fin de l’année: l’Audi e-tron quattro. Si tout se déroule comme prévu par les maîtres des quatre anneaux – car la première mondiale prévue au Salon de Bruxelles cet automne a été reportée sans nouvelle date. Mais la commercialisation est maintenue pour la fin de cette année. Le prix en Suisse n’est pas encore fixé. Au Salon de l’auto, on a vu que l’ e-tron portait une calande particulière avec le nom gravé. La poupe sera décorée d’une bande lumineuse sur toute sa largeur. Certainement que le modèle de série de plus de deux tonnes reprendra les cotes du concept-car. A savoir une longueur de 4,88 m, une largeur de 1,93 m et 1,54 m de hauteur, l’empattement mesurant quant à lui 2,91 m. Le coffre à bagages dispose d’une capacité de 615 à 1725 l selon la configuration des sièges. En guise de capacité de batterie, Audi indique 95 kWh – que 5 kWh de moins que la plus grosse batterie de Tesla des

L’Audi e-tron quattro se reconnaît à l’avant au nouveau design.

La planche de bord de l’ e-tron porte les caractéristiques typiques Audi.

modèles P-100-D (S ou X). De quoi atteindre une autonomie de quelque 400 kilomètres. Le SUV entièrement électrique peut s’approvisionner à des stations de recharge rapide fournissant jusqu’à 150 kW. Ce qui remet le véhicule d’aplomb en 30 minutes pour le prochain long cours. Audi reste pour l’instant discret quant à d’autres détails techniques. Afin de garantir un haut degré de fiabilité, 250 prototypes de l’ e-tron parcourent frénétiquement une kyrielle de kilomètres de tests jour et nuit au gré des cinq continents. On a planifié plus de cinq millions de bornes d’ici la commercialisation du modèle de série. www.audi.ch

À LA UNE



www.autosprint.ch | Juillet/Août 2018

Porsche

La Mission E muée en Taycan

Développée sous l’appellation de projet Mission E, la première Porsche électrique sortira en 2020 nommée Taycan. Bientôt suivie de la variante de carrosserie­Cross Turismo. Premières impressions.

Une voiture de sport, mais sans la sonorité caractéristique du boxer – voici la réplique de Zuffenhausen à Tesla & Co. La Porsche Mission E Cross Turismo s’étire sur cinq mètres de longueur et se tapit à 1,42 m de hauteur. Deux moteurs électriques propulsent la Porsche. Selon la situation, la traction est répartie entre les roues avant et arrière, les 600 ch poussent brutalement jusqu’au plafond de 250 km/h, puis le rupteur boucle la frénésie. La Cross Turismo s’élance aussi des virages serrés comme un fauve, car le centre de gravité est aussi bas que celui d’une 911 grâce aux pack de batteries sises sous le plancher. Dans le modèle de série, qui sera sans doute commercialisé dès le début de l’année prochaine, le tout se fera ressentir de manière encore beaucoup plus légère. Accélération Le chef de projet Christopher Sachs: «Le showcar trimballe 500 kg de plus que le fera la voiture de série.» La version commercialisée réalisera le sprint de 0 à 100 km/h en moins de

La sortie en Mission E n’a été possible que sous escorte policière, la Porsche électrique n’était pas encore homologuée route.

haute tension 800 Volt a des avantages pour la recharge, mais aussi côté poids et intégration des câbles dans la voiture. La capacité de batterie de 90 kWh environ suffit, selon le cycle officiel, pour couvrir une distance de 500 km, les charQuatre portes, geurs hautes performances fournissent quatre places en à peine quatre minutes de quoi ajouet un grand ter 100 km d’autonomie. coffre sous le hayon arrière.

3,5 s. Bien sûr, il manque la sonorité typique de Porsche. «Nous ne recourrons d’aucune façon à une sonorité du genre 911 générée de manière artificielle», précise Christopher Sachs. Pas plus pour la Taycan que pour un quelconque dérivé de carrosserie – qu’il se nomme Sport Turismo ou Cross Turismo ou tout autrement. Autonomie Porsche a développé les cellules des batteries avec LG. Le réseau à

Les batteries suffisent pour 500 km et se rechargent à 80% en à peine 15 minutes – également par induction sans câbles.

Equipement Quatre sièges baquets, le bouton du démarreur à gauche du volant – l’intérieur est puriste. Au centre se trouve l’écran haute résolution à affichage numérique de la vitesse, deux displays complètent le système d’exploitation. Celui de droite diffuse des contenus spéciaux pour le passager. Les commutateurs analogiques se trouvent tous sur le volant. La Taycan coûtera autant qu’une Panamera E-Hybrid. A savoir quelque 140 000 frs pour la Suisse. KLAUS JUSTEN  www.porsche.ch

Rares boutons, trois grands écrans. Celui de droite avec des programmes séparés pour le passager.


Le conseil de Subaru pour économiser: choisissez le modèle de luxe.

Votre avantage: Fr. 7’400.– Série spéciale limitée Forester 4x4 Executive. Équipement de base:

Fr. 37’400.–

Pack Executive:

Fr. 5’500.–

Valeur totale:

Fr. 42’900.–

Vous payez:

Fr. 35’500.–

Pack Executive: Roues en alliage léger 18 pouces, intérieur cuir noir, siège conducteur avec fonction mémoire, ouverture électrique du hayon, Keyless Entry et Keyless Go avec bouton de démarrage/stop, vitres assombries à l’arrière, système de navigation (avec carte SD et mise à jour gratuite pour 3 ans), logo Executive.

subaru.ch SUBARU Suisse SA, 5745 Safenwil, tél. 062 788 89 00. Concessionnaires Subaru: env. 200. multilease.ch. Prix nets conseillés sans engagement, TVA

de 7,7% comprise. Sous réserve de modifications de prix. Modèle présenté: Forester 2.0i AWD Executive, Lineartronic, 5 portes, 150 ch, catégorie de rendement énergétique F, CO2 153 g/km (émissions liées à la fourniture de carburant et/ou d’électricité: 35 g/km), consommation mixte 6,6 l/100 km, Fr. 36’350.– (peinture métallisée comprise); Fr. 35’500.– (en couleur Venetian Red Pearl). Prix après déduction de l’avantage de prix. Moyenne de toutes les voitures neuves vendues en Suisse (toutes les marques): CO2 133 g/km.


10

Smart EQ, le pou qui chuchote

À LA UNE



www.autosprint.ch | Juillet/Août 2018

Mercedes-Benz

L’ eVito (à g.) peut être commandé de suite, l’ eSprinter l’année prochaine.

Stuttgart est le premier site au monde à obtenir pour sa flotte car2go des Smart Fortwo à propulsion électrique de la dernière génération. L’adaptation sera sans doute bouclée cet automne, et dès cet instant on ne rencontrera plus que l’actuelle génération de modèles pour le car-sharing flexible de Daimler au siège de l’entreprise. Nouveauté technologique des voitures: le chargeur rapide particu­ lièrement performant de 22 kW. Qui permet de charger à bloc la Smart EQ Fortwo en moins de 45 minutes.

Le tableau de bord de la Smart EQ est bien agencé.

La fiche technique de la Smart EQ Fortwo, proposée en Suisse comme pou chuchotant dès le prix de 23 900 frs: 82 ch (60 kW), conso 14,1 kWh/100 km (équivalence essence: 1,6 l/100 km), 0 g CO2/km (moyenne de toutes les voitures neuves vendues: 133 g CO2/km), les rejets de CO2 issus de la production du carburant et ou du courant électrique se montent à 20 g/ km, efficience énergétique A. Smart est le seul fabricant à proposer l’intégralité de sa gamme en variante électrique. En font partie les modèles Fortwo, Forfour et Fortwo Cabrio, en variations d’équipement Passion, Perfect et Prime.  www.smart.com

Avec le chargeur rapide, la Smart EQ est rechargée à fond en 45 min.

Etoiles pour la prise électrique La stratégie d'électrification de Vans Mercedes-Benz entre dans sa prochaine phase. Les clients intéressés peuvent tester online via l'app eVAN Ready si des modèles à batterie s'intègrent dans leur propre flotte de véhicules. Dès maintenant, le Vito électrifié peut être commandé en deux longueurs et sera livré dès l’automne. L’ eVito pesant 3,2 t à la charge utile maxi de 1073 kg répond au cahier des charges des courriers, artisans et techniciens de service. Avec la batterie de 41 kWh, Mercedes-­ Benz annonce après six heures de temps de recharge une autonomie standard de 150 km environ (minimum: 100 km). Le propulseur électrique monté à l’avant délivre 84 kW et entraîne les roues avant avec un couple allant jusqu’à 300 Nm, rapidement et pratiquement sans bruit. La vitesse maxi peut être limitée à 80, 100 ou 120 km/h selon la forme d’utili­ sation. Franchir l’horizon sans émissionsLa variante plus grande de l’ eSprinter dotée des mêmes composantes technologiques suivra en 2019 et sera d’abord proposée comme fourgon tôlé à toit haut et pesant 3,5 t de poids total. Avec une capacité de batterie de 55 kWh, son autonomie s’étendra à quelque 150 km pour une charge totale maximale admise de 900 kg. La deuxième option de batterie de 41 kWh réduit certes l’autonomie à 115 km, mais permet de porter la charge utile à 1040 kg. Pile à combustibleMercedes-Benz porte son regard vers l’avenir avec son étude de camping car Sprinter F-Cell, un hybride rechargeable à piles de combustion capable de parcourir des distances de jusqu’à 600 km sans la moindre émission et de produire son propre courant électrique. Il faudra sans doute patienter des années avant que ce concept soit réalisé (et payable) en série. Dommage, car l’idée du camping car libre de CO2 HENRIK PETRO est convaincante. www.mercedes.ch

Le Mercedes Sprinter hybride rechargeable à piles à combustible parcourt les courtes et longues distances sans la moindre émission.

L’affichage à droite indique le flux d’énergie momentané, au centre sont représentés de manière claire l’état de charge et l’autonomie.

Les composantes systémiques provenant du stock du groupe sont les mêmes, la configuration varie un peu. La batterie est fournie par Accumotive.

Photos: Deniz Calagan

Le design de la carrosserie de l’e-Smart est connue, la techique nouvelle.


PLUS DE

120‘000

VOITURES

Je te mets en relation!

AutoWirtschaft_A4_FR.indd 1

20.10.2016 10:31:04


12

En attente de la Model 3

À LA UNE



www.autosprint.ch | Juillet/Août 2018

BMW

Le look de l’i3 prête à discussion, aussi bien que le concept des portes latérales arrière en portail.

La Tesla Model S a rendu la voiture électrique socialement acceptable.

L’année à venir, on espère que l’attente de la Tesla Model 3 prendra fin. Par l’entremise de Twitter, le chef de Tesla Elon Musk a communiqué qu’on prévoit démarrer les ventes au cours du premier semestre 2019 sur les marchés européens. Pas défini par contre, quels pays en jouiraient les premiers. Faute à de nombreuses difficultés lors du démarrage de la production, il a longtemps été incertain quand la limousine électrique prendrait la mer pour l’Europe. Fin juin, Tesla entend avoir résolu les problèmes et pouvoir démarrer la production prévue de 5000 exemplaires par semaine.

Les portières de la Tesla Model X sont originales et très pratiques.

La clientèle européenne accueillera cette nouvelle avec grand soulagement, mais la qualité des modèles livrés à ce jour semble ne pas remplir les critères de qualité attendus par les clients et les standards de la marque. Et Elon Musk n’a pas encore daigné communiquer le prix des variantes destinées au Vieux continent. Qui devrait largement surpasser l’américain. En attendant, les intéressés suisses devront se contenter du Model S et du SUV Model X aux ailes papillon. Dont les prix démarrent à 79 200 frs, respectivement à 84 550 frs. Si bien qu’un achat sera soupesé plutôt deux fois qu’une au vu de la concurrence intéressante. www.tesla.com

La Tesla Model 3 suscite aussi un vif intérêt en Suisse.

Le petit «i» qui fait la différence La mention «i» caractérise les modèles spécifiques électriques de BMW, tels que le furet électrique i3 commercialisé depuis 2014. Voici qu’avec l’ i3s, les Bavarois jouent leur partition caractéristique sportive dans le segment électrique. Avec son i3, BMW a conçu un furet de ville axé de manière conséquente sur la propulsion électrique. Elle bénéficie d’un châssis alu et d’une carrosserie en CFRP. Ses quatre mètres lui permettent de se faufiler partout et elle coûte 40 000 frs. Son système de portail raffiné, semblable à celui des Rolls-Royce du même groupe, surprend. Pourtant, la porte arrière ne s’ouvre que si celle de devant

L’ i3 attire le regard sous tous ses angles. Le coffre jauge 260 litres.

est grande ouverte, ce qui est impossible dans les espaces exigus. Version sport  On n’a toujours pas remédié à cet inconvénient lors de la remise à jour de l’automne passé. Par contre, l’ i3 s’est vu doubler d’une sœur i3s poussée sur le plan sportif et coûtant 4000 frs de plus. A même puissance nominale de 102 ch (75 kW), l’ i3s affiche une puissance boostée de 184 au lieu de 170 ch (ainsi que de 135, respectivement 125 kW de couple), ce qui lui permet de réaliser le 0 à 100 km/h en 6,9 au lieu de 7,3 s. Aussi sa vitesse de pointe atteignant 160 km/h est supérieure de 10 km/h. S’y ajoute un train roulant sportif spécifique et un look particulier. Le pack de batteries 33,2 kWh reste le même et lui assure une autonomie de

L’hybride rechargeable i8 existe aussi en roadster. Elle réalise le 0 à 100 km/h en 4,6 s.

i3s – davantage de poussée et tendances sportives accentuées sur tous les plans.

Les matériaux exquis et l’agencement ultramoderne collent avec le design de l’ i3.

jusqu’à 300 km. L’ i3 et l’ i3s peuvent être équipées d’un range extender pour 6000 frs, ce dernier réduisant l’autonomie électrique, mais augmentant l’autonomie totale et rendant la voiture indépendante des stations de recharge. L’ i8, le second modèle «i», n’est pas une E-mobile mais une hybride rechargeable à 374 ch de puissance systémique et à plus de 50 km d’autonomie électrique. Le Coupé se double depuis peu d’un Roadster, dont le prix de 180 000 frs excède de 18 000 frs ceui du Coupé. MARTIN SCHATZMANN  www.bmw.ch


À LA UNE

Juillet/Août 2018 | www.autosprint.ch

Hyundai

L’Eco Car comme tirelire

L’avenir attend chez le garagiste Avec la nouvelle Hyundai Kona electric à batterie, Hyundai étend sa gamme de modèles à propulsion alternative avec l’Ioniq, l’ix35 Fuel Cell et l’All-New Nexo. En plus des véhicules à piles à combustible ix35 Fuel Cell et All-New Nexo, Hyundai propose l’Ioniq, le seul modèle au monde présenté avec au choix trois différentes propulsions (électriques). La

13



variante purement électrique coûte à partir de 37 990 frs. Autonomie L’Hyundai Kona electric est le premier SUV compact entraîné par l’énergie électrique. Il est proposé en deux variantes de puissance avec une autonomie totale allant jusqu’à 470 kilomètres, mesurée selon le cycle de cer­ti­ fication WLTP. Sa largeur de 1,80 m Hyundai Kona electric au front fermé et aux confère à la voiture une belle assurance affichages entièrement informatisés. sur la route. Puissance La gamme des motorisations comprend des blocs de 99 kW (135 ch) ou de 150 kW (204 ch). C’est surtout L’Hyundai Ioniq offre bien l’espace le modèle le plus puissant qui réalise pour cinq personnes des belles accélérations avec son couple et leurs bagages. de 395 Nm. Le prix n’était pas encore L’autonomie avoicommuniqué lors de la clôture de la sine les 280 km ELWIRA DSCHEMILOW selon les indications rédaction. du constructeur.

www.hyundai.ch

L’Eco Car de Hitec à 12 900 frs est proposée en divers coloris.

L’Eco Car de Hitec développe la puissance de 7.5 kW, à savoir 23 ch environ. Avec une batterie pleine, on peut parcourir jusqu’à 120 km et réaliser des pointes de 80 km/h. La recharge peut s’effectuer à toutes les prises domestiques et dure entre cinq et sept heures. La particularité de cette biplace est son coût. A penser qu’une recharge avale 7.2 kWh et que le tarif moyen de l’énergie électrique en Suisse est de 0.11 frs/kWh, l’énergie nécessitée revient à environ un de nos francs aux 100 kilomètres. L’Eco Car peut être conduite par les détenteurs d’un permis de conduire de catégorie B ou B1. www.hitec-car.ch

Fais tout simplement parvenir ton AutoSprintCH personnel à domicile! 11 éd

itions CHF 2 pour (frais 4.– d’env oi)

«

Le journal auto pour les fans d’automobile et de sport motorisé!

www.autosprint.ch/leserservice

»


14

Soul et Niro, les électriques Kia

La marque coréenne Kia représente la nouvelle ère des sensations automobiles électriques avec les modèles Soul EV et dès la fin de l’année avec la Niro EV. Malgrée son âme verte de voiture neutre sur le plan du CO2, la Kia Soul EV a suffisamment de mordant pour des sensations sportives. Elle accélère en 11,2 s de 0 à 100 km/h et offre, grâce à son couple élevé constant jusqu’à la vitesse maxi

À LA UNE



www.autosprint.ch | Juillet/Août 2018

Nissan

Leaf: on en redemande Plus grosse batterie, moteur revigoré, nouveau genre de pédale = plaisir de rouler augmenté en Leaf. Le standard de recharge rapide CHAdeMO permet aux eNissan de tenir lieu de stock d’énergie dans le réseau.

La Kia Soul EV se distingue par la hauteur de sa carrosserie.

de 145 km/h, une dynamique impressionnante. Grâce à la hauteur de la caisse, l’équipage bénéficie d’une grande liberté de mouvements pour la tête et les jambes. Sans oublier la clim élaborée et un aménagement flexible. Les prix démarrent en variante Trend à 36 900 frs. La sportive et polyvalente Niro EV, qui célébrera sa première européenne au Salon de Paris en octobre 2018, conjugue le plaisir de conduire avec un look plaisant et une fonctionnalité utile. Inspirée par la Niro EV Concept, présentée à la Consumer Electronics Show 2018 de Las Vegas, la Niro EV est dotée d’une calande marquante, d’ouïes de ventilation futuristes et de feux de jour à LED en forme de flèche. La Niro EV est propulsée par la génération actuelle du groupe propulseur électrique Kia, dont les technologies de production ont été spécialement adaptées pour les

La Kia Niro EV offre de la place pour cinq personnes. L’avant est particulier.

véhicules électriques Kia. Equipée d’un puissant accu 64 kWh au lithiumpolymères, la Niro EV peut parcourir plus de 450 km sans provoquer la moindre émission avec une seule charge de batterie ou plus de 300 km avec un système de batteries 39,2 kWh optionnel. La Niro EV sera commercialisée en Corée au second semestre 2018, puis sera disponible en temps voulu sur d’autres marchés. Les prix n’ont pas encore été arrêtés. www.kia.ch

Nissan a lancé sa première voiture électrique digne de ce nom en 2010. Depuis ce printemps, la seconde génération est sur ses roues. En Europe, 100 000 de ces voitures ont entre-temps trouvé preneur. Elle porte les gènes Leaf, reprenant bon nombre de ses composantes. Mais techniquement, la nouvelle Leaf est une révélation, non seulement parce que la capacité de sa batterie a été portée à 40 kWh, ce qui lui confère une autonomie en agglomération de 389 km selon la nouvelle norme. Et son nouveau moteur 150 ch (110 kW) rend la Leaf vraiment sportive. Freins superflus  Une des innovations les plus importantes est ladite e-pédale. Les mouvements de la nouvelle pédale «des gaz» ne font pas qu’accélérer la voiture.

Si on lève le pied, la voiture ralentit en récupérant de manière plus ou moins intense. Ainsi il est possible de rouler pratiquement à 100% sans avoir recours à la pédale de frein. Ceux que cela désé­ curise peuvent désactiver la fonction e-pédale en appuyant sur une touche. A partir de la version N-Con­necta, on dispose du ProPilot, à savoir de fonctions autonomes du niveau 2, comprenant entre autres le maintien dans le voie et l’assistant lors d’embouteillage. La connexion avec le serveur NissanCon­ nect est standard. Prix dès 37 490 frs.

L’électrobus e-NV200 porte la nouvelle batterie Leaf, mais reste inchangé pour le reste.

L’électro est in – ce que prouve l’entreprise traditionnelle Harrods de Londres, réputée paradis des achats.

Concept-Car IMx – la vision de Nissan de l’électromobile aux aptitudes autonomes.

Minibus mis au goût du jour  Au fil des mises à jour de la Leaf, Nissan a aussi réalisé un update du véhicule de livraison e-NV200. Doté de la même batterie que la Leaf et ayant gardé ses capacités de transport, l’e-NV200 de 109 ch (80 kW) parcourt près de 300 km en agglomé­ration. Toutefois, l’e-pédale reste l’apanage de la Leaf. Nissan propose dorénavant son bus NV200 Evalia de 5 à 7 places en version électrique uniquement (prix à partir de 43 990 frs), le fourgon est toujours disponible en motorisation diesel, son prix en mouture électrique démarre à 33 990 frs (hors MARTIN SCHATZMANN TVA).  www.nissan.ch


Yokohama recherche nouvelle ambassadrice

une Hyundai Kona rien que pour toi!

DEVIENS

MISS YOKOHAMA 2018/19

Envoie-nous ta vidéo-selfie personnelle et qualifie-toi pour l‘élection qui aura lieu le samedi, 22 septembre au Forum Fribourg. Pendant l‘année de reprösentation, tu rouleras au volant d‘une toute nouvelle Hyundai Kona aux couleurs Yokohama! De plus, tu gagnes une séance de photo shooting professionnel, on te fera tes propres cartes d‘autographes et tu auras l‘occasion de participer à de nombreux évènements en tant que VIP.

Mariangela Logozzo Miss Yokohama 2017/18

Ne tarde plus, inscris-toi sous:

www.miss-yokohama.ch Miyo2_FR.indd 1

09.07.2018 08:53:17


16

Trio allègre pour le centre ville

À LA UNE



www.autosprint.ch | Juillet/Août 2018

Opel

L’Ampera-e montre la voie

La Peugeot iOn cinq portes et la voiture de ville parfaite.

La batterie de l’Opel Ampera-e est apposée entre les essieux. Ce qui libère de l’espace.

Les Citroën C-Zero et Peugeot iOn purement électriques, pratiquement pareilles, bénéficient de quelques mises à jour. Les deux sont rechargeables en bidirectionnel et disposent d’une protection améliorée pour les piétons. La nouvelle batterie lithium-­ions peut aussi tenir lieu de réserve mobile d’énergie. Le temps de recharge est de six heures, celui sur station spéciale 400 Volt, un brin moins de 30 minutes (80%). Le moteur électrique a toujours 47 kW et 180 Nm. L’autonomie reste inchangée, à savoir

Le design de l’Opel Ampera-e diffuse la fraîcheur et la jeunesse. Les grandes portes sont pratiques. Le modèle d’accès Excellence revient à 52 700 frs.

Avec son autonomie normée de 500 km, l’Opel Ampera-e fait la une, et même les 380 km avoués réalistes par le constructeur sont tout sauf négligeables. AutoSprintCH a voulu s’en assurer.

En charge rapide, la Citroën C-Zero peut repartir après 30 minutes.

150 km. Ces ravissants rats de ville coûtent à partir de 22 500 frs. Ce groupe comprend également la Mitsubishi i-MiEV, dotée dorénavant du Mitsubishi Global Navigation System. Pour la sécurité, on lui a aussi offert des phares à LED. Les basculeurs au volant pour choisir entre les degrés de récupération tout comme le Keyless Entry sont des gages de confort suppplémentaires. On se sent aussi plus à l’aise sur les housses et les rembourrages de sièges améliorés, ainsi que dans l’habitacle bi-ton. L’ i-MiEV de 49 kW (67 ch) et de 196 Nm peut être rechargée à toutes les prises. Les bat­ teries lithium-ions à 88 cellules sont complètement rechargées en dix heures environ et confèrent une autonomie allant jusqu’à 160 km. www.peugeot.ch www.citroen.ch www.mitsubishi-motors.ch

La Mitsubishi i-MiEV coûte 21 950 frs batterie comprise.

Une voiture apte à l’usage quotidien, on veut bien. Il fallait pourtant se mettre à l’évidence: pour le trajet Zurich–­ Munich et retour, une seule charge de batterie ne suffirait pas et il faudrait prévoir un arrêt pour la recharger. Mais ce n’était pas à notre programme. Usage quotidienLe team d’AutoSprint­ CH était censé utiliser l’éclair électrique à la manière des pendulaires. Donc dodo boulot et retour, recharger durant la nuit ainsi que pendant les heures de bureau. Au bout de la première se­ maine, le ré­sultat est réjouissant. Toutes les personnes impliquées dans le test ont conclu à l’unisson qu’une pleine charge de la batterie de 60 kWh devrait norma­ lement suffire pour une semaine entière. Sans pour autant se priver de perfor­

mances décentes: le moteur électrique développe 360 Nm et 204 ch. Pour le 0 à 50 km/h, la petite Opel électrique pesant 1,6 tonnes nécessite 3,2 s. Toute­ fois, la vitesse de pointe est limitée à 150 km/h. Mais cela n’avait de toute manière aucune incidence sur le but de notre essai.

En roulant, on peut observer les flux d’énergie du système.

De la place en suffisanceCôté intérieur, l’Ampera-e ne demande pas la moindre privation de la part de ses passagers. Avec ses 4,17 m de long, l’Ampe­ ra-e surpasse l’i3 de bons 18 cm. Sa batterie deux fois plus grosse de 60 kWh trouve suffisamment d’espace entre les essieux sous le plancher, vu l’empattement de 2,60 m, si bien que l’habitacle reste bien spacieux. Le hayon arrière descend bien bas, ce qui facilite le chargement.

Les lignes fluides et élégantes dominent dans l’habitacle de l’Opel Ampera-e.

Propres modèlesLe premier modèle en­ tièrement électrique après l’Ampera-e datant de l’époque General-Motors sera la Corsa attendue pour 2020. L’Am­ pera-­e a ouvert la voie. En même temps sera lancé le Grandland X en tant qu’hy­ bride rechargeable. Toutes les gammes de modèles seront dotées d’une variante électrifiée. THOMAS HERREN  www.opel.ch


À LA UNE

Juillet/Août 2018 | www.autosprint.ch

Jaguar

L’I-Pace maîtrise tout en silence

17



Pour le boulot et les vacances

Aux côtés de la voiturette de ville C-Zero, Citroën a deux autres modèles entièrement électriques à son programme: l’E-Mehari ainsi que le Van Berlingo Electric pour petites entreprises. Le Citroën E-Mehari nouvelle génération diffère nettement de son prédécesseur, sans pour autant renier ses origines. Le design du quatre-places à entraînement purement électrique a été mis à jour, le confort et la variabilité ont été augmentés.

Les deux moteurs électriques développent à l’unisson 700 Nm de couple et 400 ch dès qu’ils se mettent en mouvement. Au démarrage, on est presque incrusté dans son dossier.

Dans le terrain, l’I-Pace défend ses origines avec bravoure, désireux d’arborer son ADN aussi bien en côte qu’en franchissant des gués profonds.

Une voiture bonne au même titre pour cruiser, grimpailler dans le terrain et disputer des courses, est-ce que ça existe – entièrement électrique qui plus est? Oui, le Jaguar I-Pace remplit ces conditions.

rabaisse massivement le centre de gravité de l’I-Pace, cela influence de manière positive le comportement en virage.

Premières impressionsLa première sortie de test en I-Pace sur des routes de montagne, dans le terrain et sur un circuit révèle comme ça fontionne bien en Le développement du modèle a démarré pratique. Les deux moteurs électriques il y a de ça quatre ans. Le cahier des fournissent avec éclat 700 Nm et 400 ch charges mentionnant «voiture électrique à l’unisson, pratiquement départ arrêté. intransigeante», il n’a fallu prendre en compte aucune des plateformes existantes. Ce qui fait donc de l’I-Pace une voiture parfaitement équilibrée, longue de 4,68 m seulement et affichant 3 m d’empattement. Dynamique de roulageDu coup, les ingénieurs de l’I-Pace ont réalisé la carros­ serie alu la plus rigide de la marque, atout important pour une dynamique précise. Et vu que la batterie de plus de 600 kg sous le plancher du véhicule

Mais même l’indication du constructeur mentionnant 4,8 s pour le sprint de zéro à 100 km/h ne reflète pas vraiment de façon réelle les performances de la bête. Il faut l’avoir vécu soi-même en chair et en os. Mais: qui désire acquérir cette voiture devra patienter jusqu’en 2019. Le premier contingent prévu pour la Suisse est déjà épuisé. On a donc le temps de mettre de côté les 82 800 frs exigés. Last but but not least20 voitures élaborées sur la base de l’I-Pace se disputeront l’«I-Pace eTrophy» en entrée de programme de la Formule E dès le début de la saison 2018/­19. Gentlemen, start your electro-engines! STEFAN DONAT  www.jaguar.ch

Une fois installé derrière le volant cuir, on reconnaît tout de suite la signature de Jaguar. L’apparence des matériaux impliqués est typique pour la marque anglaise.

La série «I-Pace eTrophy» se disputera en marge de la Formule E.

L’E-Mehari est idéal pour les fans de ciel ouvert en été.

On a aussi revu le groupe propulseur. Il garde toutefois sa puissance de 50 kW, mais le couple passe de 140 à 166 Nm. Ce qui permet à l’E-Mehari pour têtes-­ en-l’air de réaliser la vitesse raisonnable de 110 km/h et d’atteindre une autonomie de jusqu’à 195 km (NEFZ). Le temps de recharge de la batterie est annoncé comporter entre 10,5 et 16,5 heures. Le «sprint» de 0 à 60 km/h devrait être réalisable en 7,3 s environ. Le prix n’est communiqué que sur demande. Un succès technologique ne se faisant pas aux dépens de la puissance: le Berlingo Electric accélère bien, réalise le 110 km/h et offre jusqu’à 170 km d’autonomie. Grâce à ses deux prises de courant, on peut recharger le véhicule partout – même à domicile. En ayant recours à la

La charge utile maximale du Berlingo Electric avoisine les 695 kg.

Le Jaguar I-Pace dispose de deux moteurs indépendants. La balance est neutre à 50:50.

prise domestique du réseau 230 V, la recharge à 100% dure quelque 8,5 (14A) ou 15 heures (8A). Si l’on a accès à une station de recharge spéciale 400V (CHAdeMO), le temps maximum de recharge à 80% de la capacité (125A) nécessite 30 minutes. Les accus ne se déchargent pas tant que le véhicule est immobilisé. Et lorsqu’on ralentit ou qu’on freine, on bénéficie de la récupération automatique d’énergie. L’échelle des prix démarre à 30 350 frs hors TVA. www.citroen.ch


18

«SsangYong, un job pris très à cœur» Ce n’est pas un job facile, mais la directrice générale Nicole Sahlmann met tout son cœur à mener SsangYong au succès. Elle explique comment.

Nicole Sahlmann dirige les affaires de la marque SsangYong en Suisse.

Comment s’est passé le premier semes­tre pour la marque? 2018 a démarré par un premier tri­ mestre hésitant. Mais le lancement du New Rexton nous a tout de même valu un bon coup de collier pour le début de l’année. Le printemps fut marqué par un développement posi­ tif des ventes. Notre modèle spécial Tivoli ME a été prêt pour les expos printanières et l’allant de notre cam­ pagne nous a valu bien de l’attention en notre faveur. Que peut-on attendre ces prochains mois en Suisse? Nous venons de livrer le nouveau pick-up Musso aux concessionnaires. Un modèle attractif non seulement pour son look, mais pour son rapport prix-prestations. Avec lui, nous nous adressons aux artisans et accordons d’intéressantes conditions de flotte. Puis en 2019, nous lançons le nouveau Korando – suivi par une version élec­ trifiée. Ce sera notre premier modèle dessiné par le studio de design italien Pininfarina, connu pour ses créations légendaires. Nous nous en réjouissons tout particulièrement. Qu’en est-il du réseau? SsangYong cherche-t-il encore des partenaires? Nous sommes bien présents avec nos 75 partenaires. Mais il existe des ré­ gions que nous devons mieux pros­ pecter, où la robustesse et la fonc­­ tion­ nalité des véhicules sont pré­pondérants. Nous sommes une petite marque pas compliquée, peu connue en Suisse. L’identification et la vente personnelle sont au centre pour nous. Nous n’exigeons pas de gros investis­ sements de la part de nos concession­ naires, mais beaucoup d’engagement!

BRANCHE



www.autosprint.ch | Juillet/Août 2018

Concours SsangYong

Un Tivoli ME 4WD pour Pascale

Le directeur Mark Amstutz et Christian Romy (à dr.), marketing manager de SsangYong Suisse, félicitent Pascale Zihlmann pour le gain de sa Tivoli ME avec des fleurs.

Le hayon arrière descend bien bas, ce qui représente un agrément au chargement.

Pour Pascale Zimmermann de Horw, ça a valu le coup de participer au concours SsangYong Suisse. Elle peut maintenant rouler une demi année en Tivoli ME. Elle a pris possession de l’auto au garage Amstutz AG à Stans. La gagnante travaille dans un centre pour seniors au lac des Quatre Cantons. La mère de deux grandes filles visitera en premier sa parenté en Autriche avec son modèle spécial équipé du 4×4 et d’autres délicatesses. Quelque 1000 per­ sonnes ont pris part au concours.

manuelle, accessible à partir de 25 990 frs, a déjà de nombreux atouts, ce qui rend cette voiture si intéressante. Sept airbags, l’assistance de freinage auto­ matique (Forward Collision Warning), les jantes moulées 16", le tempomat, la clim manuelle, les lève-glaces électriques avant et arrière, le système audio ainsi Apparence frappanteEt toutes celles et que la caméra de recul sont inclus. L’insigne SsangYong et la bande GT harmonisent parfaitement sur le Tivoli ME. ceux qui n’ont pas la chance de pouvoir tenir le volant du coréen teinté en Dandy Avantage clientEt ce n’est pas tout. Pour Blue (il existe aussi en Silent Silver ou 1000 balles de plus, le Tivoli ME est nommé ISG, qui coupe le moteur au Space Black) avec sa bande GT courant équipé de la navigation TomTom, de rapport 0 et le remet en marche lors du sur toute la longueur de sa carrosserie, sièges semi-cuir chauffants, d’un volant départ. Ça économise énormément de jalouseront un peu Pasca­ le Zimmer­ chauffant cuir, d’un régulateur de vi­ carburant. Cet équipement spécial vaut mann. Car la voiture récèle encore bien tesse, d’une clim automatique bi-zone, 4300 frs. De quelle manière qu’on cal­ d’autres atouts à côté de sa présentation de feux antibrouillard LED, du vernis cule – on n’arrive pas plus haut que réussie. métallisé, de capteurs de parcage avant 26 990 frs. Juste: ça représente un avan­ et arrière ainsi que de bandes GT cool. tage client de 3300 frs. ELWIRA DSCHEMILOW Equipement de baseRien que la version Dans la mouture à boîte manuelle, il y a  de base de la gamme de modèles à boîte un générateur de démarrage intégré, www.ssangyong.ch

TIVOLI Limited Edition

Le Tivoli ME est doté de la traction intégrale et d’un moteur diesel 1,6 l de 115 ch. La consommation moyenne selon usine est donnée à 4,5 l aux 100 km. La garantie usine tient cinq années ou 100 000 kilomètres. SSY_Bild_Tivoli_ME_191x98mm_ztg.indd 1

05.07.18 16:00


BRANCHE

Juillet/Août 2018 | www.autosprint.ch

19



Prix spécial pour le Rexton

SsangYong Musso

Plus de 43 500 lecteurs du magazine «Off Road» ont élu leurs favoris parmi 185 véhicules. Le vote a concerné 13 catégories. Le prix spécial de la rédaction est allé au vainqueur du rapport prix-prestations, le SsangYong Rexton.

L’avant du nouveau SsangYong Musso donne une impression élégante. Tout en diffusant des airs de véhicule de construction fort robuste.

Zeichenanzahl: 200

Le rhinocéros est un solide gaillard SsangYong lance son nouveau Pick-up Musso sur base de Rexton. Lors d’une première sortie dans divers terrains, la camionnette a démontré que les Coréens n’ont rien à envier dans ce segment, pas plus qu’ailleurs. Il est peu après neuf heures, l’instrumentation digitale du pick-up SsangYong Musso de test affiche 28 degrés Celsius. Alors que la climatisation tourne à plein régime, la coréenne pesant plus de deux tonnes reste parfaitement impassible. Musso signifie rhinocéros en coréen et, à l’image de son pourvoyeur de nom, le Musso est une sacrée pièce. Avec son turbodiesel de 2,2 l développant 181 ch, la traction intégrale et un couple maxi de 400 Nm, il n’est pas vraiment ce qu’on appelle un sprinter, mais une robuste bête de travail. Le pont arrière offre jusqu’à 1011 l de capacité de chargement et la place pour une palette euro. Plateforme Avec le Musso, le quatrième plus grand fabricant coréen – plusieurs fois repris avant de finir en mains du groupe indien Mahindra –, SsangYong

La double-cabine du Musso peut accueillir cinq personnes et l’outillage de toute une équipe de montage.

Spacieux, confortable et doté d’un habitacle noble paré de cuir, de bois et de chrome, le colosse coréen attire les regards. On trône comme un roi de la route sur les sièges de cuir climatisés tandis que sur la banquette mobile de la deuxième rangée, même les adultes peuvent se dégourdir les membres. Et le Rexton en rajoute côté assistances: alerte d’angle mort, assistant de feux de route et de maintien dans la voie. Le SsangYong Rexton coûte à partir de 32 990 frs.

Le Rodius est un vrai géant

poursuit la modernisation de sa gamme de modèles. Après les deux SUV Tivoli en classe compacte et le gros Rexton, voici que le Musso arrive chez les con­ cessionnaires. Comme base pour la camionnette, les ingénieurs d’Extrême-­ orient ont choisi la plateforme Rexton. Boîte de vitessesLa puissance est transmise aux quatre roues par une boîte 6 vitesses automatique. On peut aussi opter pour une boîte six manuelle. Le système d’infodivertissement avec son écran de 9,2 pouces dispose de l’Apple CarPlay et d’Androïd Auto, l’accès à l’Internet et un accès mains-libres Bluetooth sont également inclus. Le Musso est proposé en trois variantes d’équipe-

Le nouveau SsangYong Rexton se montre plein de fraîcheur et de succès.

Le Rodius a été revu de manière si drasti­ que par SsangYong qu’il paraît carrément nouveau. Avantage du design: le géant est bien agencé et offre de l’espace jusqu’à l’infini – dans son pays, il est même proposé pour 11 personnes! Chez nous, il Le pont arrière peut emporter 1011 l de chargement. Le volet arrière est rabattable à l’horizontale.

ment, la version de base est un véritable bourreau de travail – fonctionnelle et robuste – et coûte à partir de 29 900 frs, ISABELL RIEDERER 4WD inclus. www.ssangyong.ch Le nouveau Rodius au grand espace coûte à partir de 28 940 frs.

Le poids tractable du Musso s’élève à 3 tonnes. Une version longue suivra début 2019 et pourra tracter 3,5 tonnes.

L’intérieur est fonctionnnel et de bonne finition, à l’instar du système d’infodivertissement.

compte 7 places. Pleinement occupé, il reste un espace immense pour les bagages. Même la troisième rangée est encore spacieuse. Le Rodius est doté de la traction intégrale enclenchable. En utilisation normale, seules les roues arrière sont entraînées, pour raisons d’une meilleure expoitation de l’énergie. Si le grip vient à manquer, on peut enclencher la traction intégrale tout en roulant, c’est-à-dire qu’il n’est pas besoin de s’arrêter pour ce faire.


20

Concentre oldtimer Hittnau

CLASSIQUE



www.autosprint.ch | Juillet/Août 2018

70 ans de voiture de sport

Tous les deux ans, les amis d’automobiles, de motos et d’avions classiques se retrouvent sur la route de liaison entre Glattal et Tösstal dans le canton de Zurich. Sur place, l’Oldtimer­classic Hittnau orchestre les activités sur le parcours circu-

En plus des autos et bikes, on trouve aussi des avions à Hittnau.

laire d’un kilomètre et sur l’herbe attenante de l’aérodrome naturel, réussissant à chaque coup d’attirer en nombre des fans d’oldtimers parmi lesquels de nombreuses familles. L’échéance se répétera pour la 11e fois le week-end du 1er et du 2 septembre 2018. Unique en Suisse, la pelouse d’atterrissage permettant des allées et venues pendant les deux jours. Une belle fête en perspective, avec du charme à revendre qui plus est! www.oldtimerclassic.ch

Roll out avec les Rouges On se retrouve, on se revoit. A l’occasion du Roll out à l’autobau erlebniswelt de Romanshorn, une voiture issue de la collection est présentée de manière approfondie, puis effectue un tour de

La 356 fut la première Porsche Il n’est guère de pays aussi étroitement lié à Porsche que le nôtre. Porsche existe officiellement depuis le 5 avril 1951. C’est l’Amag qui en prit la diffusion en mains. L’histoire à succès a débuté avec la 356. Exactement 15 500 frs au centime près, tel fut le prix de la 356 Coupé à l’époque, contre 16 500 frs pour la version Cabriolet. La première année de coopération déjà, 78 véhi­ cules ont trouvé preneur en Suisse à la surprise générale. En 2010, déjà 1600. La Suisse a contribué au succès de la marque dès le début. Droits de préemptionAvant tout, l’en­ trepreneur Rupprecht von Senger. Le connaisseur en automobiles a obtenu l’approbation d’homologation le 8 juin 1948 pour la voiture à moteur central au numéro de châssis 356-001. Et a signé le contrat de vente le jour même. Rup­ precht von Senger s’était déjà procuré les droits de préemption en 1947 pour les tout premiers cinq véhicules, dans l’intention d’en réaliser l’importation en Suisse. C’était une tractation fort in­ telligente, comme il devait se confirmer plus tard.

Le 27 août 2018, la fête sera belle pour tous les collaborateurs de Porsche en Suisse et leurs por... pardon: proches. On s’y est déjà entraîné à Mollis.

Tests En plus d’une avance financière pour l’option sur 50 véhicules supplé­ mentaires, Rupprecht von Senger a épaulé la fabrication des Porsche en or­ ganisant via la Suisse des pièces de re­ change, des pneus et des tôles en métal léger. Avant le Grand Prix de Suisse le 4 juillet 1948, Rupprecht von Senger a mis sa Porsche à disposition pour des essais. Salon de l’automobile de GenèveUn autre amoureux de Porsche fut l’hôtelier et marchand d’automobiles zurichois

Chaque fois qu’un moteur Ferrari rugit, ça donne des frissons dans le dos.

démonstration sur le circuit attenant. Le responsable des véhicules, Adriano Zinnà, et un guide expliquent et répondent aux questions concernant l’auto choisie. On lève les capots et ouvre les portières, les visiteurs peuvent l’inspecter, la photographier et y prendre place. Ensuite, on pousse la voiture dehors. Le moteur démarre, le gagnant du parcours accom­ pagné tiré au sort et c’est parti. Mercredi 18 juillet et samedi 21 juillet ce sera le tour des Ferrari et Co de se faire lâcher la bride de 17 à 20h.

Lors de la sortie du jubilé au gré de plusieurs cols, les anciens et nouveaux modèles ont rappelé qu’une Porsche est à même de combler son pilote en toute situation.

Bernhard Blank, que Ferry Porsche avait contacté par l’entremise de Rupprecht von Senger. Le gastronome transorma une partie de son hôtel en halle d’ex­ position. Durant l’hiver 1948 fut pré­ senté le premier exemplaire de la Por­ sche 356/2 Coupé. C’est aussi à Bernhard Blank qu’on doit la première présenta­ tion en foire de la marque, si bien que la Type 356/2 a vécu sa première con­ frontation avec le grand public inter­ national lors du Salon automobile de Genève en mars 1949. Cuvée du jubiléComme en Allemagne, il y eut aussi des rassemblements de conducteurs de Porsche en Suisse et le 11 décembre 1953 fut même fondé un club officiel à Berne. Suivi d’une autre fon­ dation à Zurich en 1954, la ville con­fé­ dérée à la plus grande densité de Por­ sche, et lors de la concentre annuelle de Mollis, on trouve en général plus de 1000 véhicules sur le tarmac. Bien sûr que là aussi, on a dégusté la «Cuvée 356», mise en bouteille exprès par Por­ sche pour l’occasion, à la santé de la STEFAN DONAT marque. www.porsche.ch


CLASSIQUE

Juillet/Août 2018 | www.autosprint.ch

21



Indianapolis à Oerlikon

Les voitures de course et les motos his­ toriques présentes sur l’aire bétonnée de l’Indianapolis Oerlikon font office de culture au double sens. La piste de course à ciel ouvert érigée en 1912, la première au monde en béton précontraint, est un chef-d’œuvre architectural de l’époque. L’ovale mesure 333 m de

Parade de Porsche pour le jubilé. Devant, une 356 1500 Speedster année 1955. A côté, plusieurs Carrera ainsi qu’une GT2 RS et la GT3 RS, année 2018.

suisse

Un prototype de la Porsche 356-001 fut présenté pour la première fois en 1948 aux spécialistes et aux personnes intéressées.

Les véhicules de ce genre ne se rencontrent plus guère en liberté.

C’est au Salon de l’automobile de Genève 1949 que la Porsche 356/2 fut présentée la première fois au grand public.

Au Salon de l’automobile de Genève 1973, les nouveaux modèles 911 étaient au centre de l’attention.

Le plaisir de conduite illimité commence dès le garage Une mobilité sans la moindre panne, un service clientèle personnel, et un portemonnaie bien rempli? Profitez du service du garage just drive le plus proche de chez vous.

just-drive.ch

La 5000e Porsche pour la Suisse a quitté les chaînes en 1969 déjà. Il y eut des applaudissement frénétiques et des fleurs.

longueur avec quatre virages réhaussés à 44.5 degrés. On y organise des courses de vélo tous les mardis de mai à septembre. Une fois l’an, des bolides de course et des motos historiques – donc des biens culturels – y évoluent. Cette année, ce sera la 16e fois, plus précisément mardi 24 juillet dès 16h. Report en cas de mauvais temps: jeudi 26 juillet. L’entrée coûte 20 frs par personne. Ce montant, ainsi que la somme récoltée lors de la quête auprès des teams et autres participants, re­ viendra intégralement à l’association IG Offene Rennbahn Oerlikon.  www.rennbahn-oerlikon.ch

Des machines de course de marques réputées seront à nouveau au départ.


22

70e édition des 24 Heures de Spa

SPORTS MOTORISÉS



www.autosprint.ch | Juillet/Août 2018

Emil Frey Racing aux 24 Heures de Spa Fins prêts pour la plus grosse participation à ce jour: le chef du team Lorenz Frey et ses 9 pilotes (de g.) Adrian Zaugg, Albert Costa, Marco Seefried, Mikael Grenier, Markus Palttala, Alex Fontana, Norbert Siedler, Stéphane Ortelli.

Bon nombre de marques ont écrit l’histoire. La Honda NSX débute en 2018.

Samedi 28 juillet à 16 h 30 sera lancé le départ de la 70e édition des 24 Heures de Spa. A l’image des 24 Heures du Mans dont le coup d’envoi remonte à l’année 1923, le RACB a créé son propre marathon le 19/20 juillet 1924. Le circuit de Francor­champs mesurait alors 15 km de long et était éclairé de nuit par 200 lanternes au gaz d’acétylène...

Plus que jamais Pour les teams GT3 européens, le marathon dans les Ardennes des 28/29 juillet signifie la course de l’année. Pour Emil Frey Racing de Safenwil avec deux Lexus et une Jaguar, c’est le plus gros engagement de son histoire.

Les deux meneurs au célèbre virage d’Eau Rouge en 1926.

Longtemps réservées aux voitures de tourisme, les 24 H de Spa sont depuis les années 2000 une des plus importantes courses d’endurance pour GT de sport. En 1985, Marc Surer sur BMW 635 fut le premier Suisse vainqueur absolu. Imité en 2004 par Enzo Calderari et Lilian Bryner sur Ferrari 550 Maranello et en 2007 par Marcel Fässler et Jean-Denis Delétraz sur Corvette. Avec Nico Müller, Jeff Schmidt et Fässler sur trois Audi R8 différentes, ainsi qu’Edoardo Mortara sur Mercedes-AMG, quatre Helvètes ont une chance de gagner cette année. En 1989, Eggenberger a remporté l’unique victoire d’équipe (sur Ford) suisse.  www.total24hours.com

Après avoir raté de peu le titre sur Lexus RC F GT3 en catégorie International GT Open 2017 (3e rang, 4 victoires de manche), Emil Frey Racing a abordé la saison 2018 avec un optimisme retenu. Les Blancpain GT Series sont d’un tout autre calibre, la concurrence plus forte et le troc des gommes de course Michelin contre des Pirelli sur les voitures de sport représente un défi technologique. Première victoireMais les Argoviens ont brillamment résolu la chose jusqu’à présent. Après les arrivées au beau milieu de la meute sur distance courte à Zolder (B) et au coup d’envoi de l’Endurance-­ Cup à Monza (I), ils ont ensuite réalisé

Les deux Lexus GT3 de Safenwil sont très fiables. Depuis la troisième manche des Blancpain GT Series, elles ont toujours marqué des points.

19 ans après la victoire de Marc Surer, celle d’Enzo Calderari et Lilian Bryner.

Point culminant de la saison: le départ des 24 Heures de Spa est aussi magique pour les teams GT3 que celui en juin pour les teams officiels des voitures de sport aux 24 Heures du Mans.

des top résultats dans les points. Après un premier po­dium (P3) à Silverstone grâce à Ortelli/Palttala/Siedler, l’autre trio Lexus Costa/Klien/Seefried a remporté une victoire sensationnelle aux 1000 km Paul Ricard du Castellet (F) le 2 juin. Des rangs de pointe occupés par la Jaguar de Fontana/Zaugg/Grenier à la Silver Cup pour pilotes non cotés or ou platine ont contribué à ce formidable bilan. Voici donc que le deuxième plus grand team de course suisse derrière celui de F1 de Sauber se prépare au point culminant en Belgique. Pas moins de 60 collaborateurs fixes et bénévoles venus de Safenwil serrent les poings.

Les Suisses Fontana et Zaugg disputeront la Silver Cup sur cette Jaguar.

Tout est possible – mais le boss Lorenz Frey demeure réaliste: «Notre préparation est parfaite, nous n’avons jusqu’alors jamais rencontré de problème côté vitesse et fiabilité. Mais 24 heures, c’est long... Nous espérons simplement faire le poids parmi les plus grands teams officiels et tous ces top pilotes, et que nous puissions placer toutes nos voitures en bonne position à l’arrivée.» PETER WYSS www.emilfreyracing.com


La conduite de tous les superlatifs

790 kg OW KTM X-B 300 ch

Tu as toujours voulu conduire un jour un bolide de l’extrême? Nous avons l’offre parfaite sur le seul circuit de Suisse au centre de Lignières!

Light (deux personnes) Membres du TCS: CHF 200.– Non-membres: CHF 220.–

As-tu envie de rompre avec le quotidien? Alors participe dès maintenant à l’un de nos stages de pilotage KTM X-BOW.

Compact (une personne) Membres du TCS: CHF 510.– Non-membres: CHF 530.–

KTM X-BOW Light – Nos KTM X-BOW t’ouvrent les portes d’une dynamique de conduite nouvelle, le tout en très peu de temps. KTM X-BOW Compact – Découvre lors d’une demi-journée de cours comment conduire en toute sécurité la KTM X-BOW aussi radicale que puriste. KTM X-BOW Basic – Mets-toi dans la peau d’un pilote professionnel le temps d’une journée et amuse-toi. Avec la KTM X-BOW, réveille le Racer qui se cache sous le capot.

TCS_Ins_X_BOW_209x290_020718_AutoSprint.indd 2

Basic (deux personnes) Membres du TCS: CHF 490.– Non-membres: CHF 530.– Informations et inscription: training-events.ch info.training-events@tcs.ch Tél. 058 827 15 00

02.07.18 17:04


24

Le favori ne lâche rien

SPORTS MOTORISÉS



www.autosprint.ch | Juillet/Août 2018

Young Driver Challenge 2018

Thomas Schmid: passage réussi de la Peugeot de rallye à la Toyota GT86.

Cinq bons mois se sont écoulés entre leur sélection en janvier et le jour où les huit finalistes de la Swiss Race Academy 2018 de l’Eventcenter Seelisberg ont pu enfin réaliser leur début au CS de la montagne Junior le 1er juillet. L’un d’eux jouit déjà de pas mal d’expérience en course – Thomas Schmid. Le St-Gallois de 22 ans a à ce jour disputé douze manches du championnat suisse des rallyes Junior et en a remporté six (contre un nombre égal d’abandons!). Schmid a confirmé son rôle de favori avec deux meilleurs chronos de manches incontestés sur la Toyota GT86 tirée au sort selon le règlement SuperSerie

Le premier podium (de g.): Marcel Wälchli, Thomas Schmid & Sven Indermühle.

(204 ch), chaussée de gommes de route Pirelli unitaires. Les plus proches de lui furent les deux Bernois Marcel Wälchli, dont c’était la toute première course auto de sa vie, et Sven Indermühle, qui avait pris part au slalom LOC d’Interlaken en avril. Derrière Luca Hodel et Brian-David Prina, Yves Meier et Desirée Blumer ont évolué en queue du peloton. Fabian Hug a appris à ses dépens que même une voiture de série pouvait avoir ses humeurs. Il est sorti d’un virage dans un champ de blé sans subir de dommage. Sa conclusion positive: «Maintenant, je sais où est la limite et combien rapidement elle peut être franchie.» www.drivingevent.ch

Une autre façon d’apprentissage: sortie anodine dans un champ de blé.

Les deux ambassadeurs d’AutoScout24 Fredy Barth – aussi organisateur du Young Driver Challenge – et Nico Müller attendent avec le plus vif intérêt la course des trois finalistes Francesco Ruga, Leonardo Tinland et Julien Apothéloz (au centre, de g.).

Un trio passionnant Trois talents de trois régions de Suisse se sont imposés lors des derniers tests pour le Young Driver Challenge 2018. Ils se lanceront ces prochaines semaines à ADAC TCR Germany comme pilotes de voiture de tourisme. Des 800 participants aux éliminatoires régionaux en vue de l’«Auto Scout24 Young Driver Challenge powered by Seat», il n’en est resté que dix, âgés de 17 à 21 ans. Qui se sont retrouvés le 18 juin pour un test final à l’Anneau du Rhin en Alsace. L’examen du talent s’est d’abord déroulé au volant d’une Seat Leon Cupra de série, avant que le jury, composé de pilotes suisses réputés (voir photo ci-dessous), ne jauge les aptitudes des finalistes à maîtriser une voiture de tourisme de course du type Cupra TCR selon plusieurs critères. A peine 17 ansPour finir – quel bel hasard – trois venus de trois régions différentes ont su convaincre: Julien Apothéloz (17) de Gockhausen ZH, Francesco Ruga (21) de Contra TI et Leonardo

Tinland (20) de Château d’Oex VD. Certes, le cadet porte bien un nom français, mais est Suisse alémanique et fréquente le gymnase à Zurich. En karting, Apothéloz compte déjà parmi les meilleurs. En deux ans de Young Driver Challenge, il est le premier à ne pas encore détenir le permis de conduire, mais dès lors une licence course. Pour l’étudiant tessinois Fran­cesco Ruga, le kart était plutôt loisir que sport de compétition. C’est plutôt au gré de courses à ski qu’il a développé son sens de la vitesse. Pour Leonardo Tinland, la pratique du ski est même son métier. Mais il n’avait pas encore tâté au sport motorisé. Si bien que pour lui, l’avènement à la dernière ronde fut déjà un événement fantastique. Le fait que l’aventure se poursuit maintenant sur le circuit de course

Les Young Drivers ont beaucoup appris, et le font encore, de leurs instructeurs (de g.): Ronny Jost de Topcar, Nico Müller, Yannick Mettler, Fredy Barth et Pascal Eberle.

Sur la Seat Leon Cupra, il s’est agi de tâter à la limite au volant d’une auto de série.

Les finalistes disputeront chacun 2 courses sur la Cupra Leon TCR de Topcar Sport.

représente aussi la réalisation d’un rêve pour les deux autres nouveaux-arrivés en compétition sur voitures de tourisme. Première en aoûtChacun disputera un certain week-end deux manches de course sur une Cupra TCR engagée par Topcar Sport. Tinland en premier, le 4/5 août au Nurbourgring. Ruga prendra le départ au Sachsenring (8/9 septembre) puis ce sera le tour d’Apothéloz le 22/23 septembre à l’occasion de la finale de l’ADAC TCR Germany à Hockenheim. En plus du week-end de course gratuit, qui représente déjà une belle récompense en soi, le meilleur de ce trio passionnant se verra offrir un pack promotion à hauteur de 50 000 frs pour disputer la saison 2019. PETER WYSS  www.autoscout24.ch/ydchallenge


SPORTS MOTORISÉS

Juillet/Août 2018 | www.autosprint.ch

Cupra Racer

L’avenir au courant La voiture de course Cupra TCR fait vraiment plaisir sur le circuit. Au prix de bons 100 000 frs par véhicule, la Série TCR est un sport motorisé clients accessible au budget.

Holdener tient bon à l’ADAC

La promotion de la relève par Seat Suisse porte ses fruits. Oliver Holdener, premier vainqueur absolu de l’«AutoScout24 Young Driver Challenge powered by Seat», picore allègrement les points à l’ADAC TCR Germany. Sur sa Cupra TCR préparée par

Oliver Holdener dispute sa première saison pleine sur une Cupra TCR.

A Martorell près de Barcelone, Cupra Racing construit plus de 200 bolides par an. Nous avons visité les halles de la jeune marque et les premièrs voitures de course électriques, les Cupra e-Racer. Le sport motorisé est une plateforme de marketing importante pour Seat, via la marque Cupra. En Série TCR pour voitures de tourisme jusqu’à 2 litres, des voitures de course de divers fabricants s’affrontent. La Cupra TCR de 350 ch a entre autres remporté la victoire de catégorie aux 24 h du Nurbourgring. L’usine espagnole assemble aussi les Audi RS3 LMS TCR et VW Golf GTI TCR. Les moteurs turbo et les jupes antérieures sont pratiquement identiques. On met près de 300 heures à in­ tégrer les 1400 éléments de course dans l’auto de série. On a le choix entre deux boîtes – une DSG ou une séquentielle.

25



est surpris par de tout autres sensations aux pédales. Grâce aux composantes compétition aux freins et à la suspension avant, la distance d’arrêt paraît ultracourte, l’amorce de virage plus vive, les vitesses en courbe nettement plus élevées grâce aux larges pneus de course. Mais le comportement routier bon enfant demeure préservé dans ses grandes lignes, si bien que le sportif ambitionné ne tarde pas à réaliser des rondes rapides. La petite différence en course dépend alors des fins réglages des spoilers, du déport et des amortisseurs.

Cupra e-RacerLors de notre visite en En pisteEn circuit, la Cupra TCR est Espagne, nous découvrons le premier pratiquement aussi simple à piloter E-bolide prêt à courir, qui s’alignera en qu’une Cupra de série à 300 ch, mais on 2019 en série E-TCR pour voitures de

La Cupra e-Racer à quatre moteurs électriques développe jusqu’à 680 ch.

tourisme électriques. Avec quatre moteurs électriques au-dessus de l’essieu arrière, la propulsion et jusqu’à 680 ch, la Cupra e-Racer passera en 3,2 s à 100 à l’heure avec un seul rapport. Elle pèse quelque 400 kg de plus que la Cupra TCR dont elle reprend le châssis, et est dotée d’un système de récupération d’énergie. La puissance à la durée est de bons 400 ch, la vitesse maxi près de 270 km/h. Seat croit en l’avenir des moteurs électriques en compétition et escompte donc grapiller de l’expérience BERNHARD RIEDEL assez tôt. 

ses soins chez son employeur et team d’engagement Wolf-Power Racing, le Schwyzois s’est classé dans le top 15 à toutes les six courses. A Most (CZ), lors de son seulement troisième week-end de course, il a même réussi un 8e rang, respectivement un 7e parmi les classés dans les points. Au provisoire, Holdener est 14e, à savoir deuxième meilleur des quatre Helvètes. www.adac-motorsport.de

Zemp très fort en côte En 2018, la catégorie TCR, qui fait un boom dans le monde entier, arrive en Suisse. En slalom et en côte, les voitures de tourisme TCR ont leur propre catégiorie. On a aussi tenté un TCR Swiss Trophy dans le cadre de courses en circuit à l’étranger, mais sans écho vu les coûts. Il en va autrement aux courses de côte.

www.seat.ch

Les nouveaux modèles Cupra suivent, élaborés parallèlement aux bolides de course comme la Leon Cupra R.

Seuls 3 bolides E1 4×4 turbo sont été plus vite à Reitnau que Zemp sur Cupra.

Moteurs turbo pour Seat, Audi et VW. La compétition profite à la série.

A Hemberg, Michel Zemp sur Cupra Leon et Patrick Flammer sur Opel Astra se sont livrés un duel passionnant. Zemp a gagné de justesse puis a remporté une victoire assez nette à Reitnau, avec le 4e plus rapide chrono absolu. Son atout: il connaît la Seat depuis l’année passée, alors qu’il prenait encore le départ en Groupe E1. Malheureusement, les effectifs de cette classe sont insuffisants pour marquer les pleins points, ce qui ne diminue en rien son exploit.  www.motorsport.ch


26

SPORTS MOTORISÉS



www.autosprint.ch | Juillet/Août 2018

Championnat suisse de karting autobau

Sébastien Buemi est soulagé

Reinhard vers le titre

Sébastien Buemi a touché au but de sa carrière: victoire absolue au Mans.

Sébastien Buemi avait tellement souhaité cet instant – savourer le podium en tant que vainqueur des 24 Heures du Mans. Après bien des contretemps et malheurs, enfin la victoire de Toyota à ce marathon. Jamais auparavant cela n’avait réussi malgré 19 tentatives avec 47 voitures de sport (depuis les débuts en groupe C en 1985). Les deux Toyota TS050 hybrides, seules officielles en catégorie-reine LMP1, ont parfaitement fonctionné. Buemi, la star de F1 Fernando Alonso et Kazuki Nakajima ont tenu une moyenne un brin plus élevée que leurs coéquipiers dans la deuxième voiture et ont eu davantage de

Podium OK-Senior Wohlen: Fabio Scherer, Patrick Näscher et Julien Apothéloz.

Qui sera champion X30? Alain Baeriswyl, Danny Buntschu ou Savio Moccia (de g.).

A Wohlen, Kevin Lüdi (à g.) et Samuel Weibel (à dr.) encadrent le sans doute futur champion André Reinhard. Qui serait alors triple champion KZ2 après 2012 et 2013.

Le gros trophée des 24 Heures du Mans va enfin en mains de Toyota.

Après les courses de Wohlen le 9 juin et de Mirecourt (F) le 1er juillet, le CS Kart autobau 2018 entame la pause d’été. En catégorie reine KZ2 et en OK-Senior, deux favoris au titre se détachent clairement.

chance sur la fin, après s’être échangé le commandement 23 fois. Grâce à la 3e victoire de la saison, ils mènent nettement au mondial d’endurance. Buemi est le 3e Suisse vainqueur absolu après Marcel Fässler (2011/12/14 sur Audi) et Neel Jani (2016, Porsche). La seule concurrence pour Toyota est venue des teams privés LMP1, dont Rebellion fut le meilleur. 3e et 4e, le team financé par le Lausannois Alex­andre Pesci a atteint ses objectif, impossible de faire mieux avec des moyens privés. Si bien que les deux «Rebelles» suisses Mathias Beche (3e) et Neel Jani (4e) ont été partagés entre joie et frustration.  www.fiawec.com

Comme déjà à Vesoul et à Wohlen, André Reinhard a remporté la finale KZ2 en France, tout comme les deux préliminaires. Avec 232 pts, il précède donc nettement Hicham Mazou et Quentin Voria (187 pts chacun) en catégorie reine des karts à boîte mécanique. Kevin Lüdi n’était présent qu’à Wohlen et y a fini 2e. En OK-Senior, Patrick Näscher a fait le

plein de points pour la 3e fois consé­ cutive à Mirecourt. A Wohlen, il a tenu en échec le pilote F3 Fabio Scherer, ce dernier n’ayant pas sorti tous ses atouts. Nä­sch­er peut déjà briguer le titre à Levier (19 août), à l’instar d’Alessio Fagone en OK-Junior sous-représentée. Grand suspense par contre à l’X30-Challenge, où Alain Baeriswyl a presque rattrapé le

leader Danny Bunt­schu grâce à un triplé à Mirecourt. Et Savio Moccia n’est pas loin. Le top 4 des X30-Junior, mené par Mich­ ael Sauter, évolue dans un mouchoir de 7 pts. En Super Mini, Shannon Lugassy précède Ekaterina Lüscher de 20 pts. Il reste 140 pts à gagner pour tous jusqu’à Lignières (16.9.). PETER WYSS www.motorsport.ch/kart Finale KZ2 à Wohlen: André Reinhard devant Arnaud Nussbaum, qui abandonnera.

© Horst Bernhard

Les 3e et 4e rangs pour Rebellion, mais aucune chance face aux Toyota.

Podium X30-Junior Mirecourt: Toni Kayla Naude, Michael Sauter et Samir Ben.

Podium Super Mini à Wohlen: Ekaterina Lüscher, le leader du CS Shannon Lugassy et le novice Enea Frey.


SPORTS MOTORISÉS

Juillet/Août 2018 | www.autosprint.ch

Championnat de Suisse de la montagne

Les favoris en forme

© Ramon Hänggi

27



Duels et titres tous azimuts

Philip Egli a déjà remporté cinq victoires du jour en slalom au volant de la Dallara.

Avec six courses en l’espace de neuf semaines, les pilotes de slalom ont eu un programme serré au premier semestre. Seul qui est techniquement préparé au top et fort mentalement, peut garder la tête haute à la course aux victoires de manches et au titre. Trois personnes se sont montrées très fortes dans ce sens. Philip Egli (Opel Dallara EPR-1) et Marcel Maurer (Renault Tatuus Midland) se sont livré des belles luttes sur leurs bolides de course 2.0 l. A Frauenfeld et à Interlaken, Egli à pris le dessus, avant que Maurer ne prenne sa revanche à Bière. Ensuite, Egli a poursuivi sa marche victorieuse à Bure,

De juin à septembre, le sport automobile suisse est sous le signe des courses de côte appréciées. Marcel Steiner a débuté la saison par deux victoires du jour, à la perfection. Aussi bien le 10 juin à Hemberg que le 1er juillet à Reitnau et le 8 juillet à Massongex, la météo s’est montrée idéale. Nombreux spécialistes ont su en profiter – mieux que tous, Marcel Steiner sur sa Mugen LobArt. Mais où donc est Berguerand?Au Toggenbourg, le défenseur du titre des voitures de course Steiner aurait pu prendre la chose plus calmement. Son grand rival Eric Berguerand avait dû déclarer forfait au dernier moment à Hemberg, son V8 AC Cosworth de course d’occasion, le dernier de la génération F3000, refusant de démarrer dans le châssis Lola spécialement adapté. Le Valaisan n’y a réussi qu’en dernière minute pour Reitnau. Deux victoires recordAvec ou sans Berguerand comme rival – Marcel Steiner a tout donné. Résultat: à Hemberg, le garagiste Honda d’Oberdiessbach âgé de 43 ans a explosé son propre record et

à Reitnau celui de Berguerand. Poisse pour les deux à Massongex: Steiner est mis K.O. par une panne de moteur et Berguerand ne peut derechef pas démarrer sa Lola. Si bien que la victoire du jour est revenue à Maurer. Egalement en forme, les meilleurs pilotes de voitures de tourisme. A Hemberg, Ronnie Bratschi a remporté le duel de haut vol des monstres Mitsubishi Evo contre Roger Schnellmann avec un nouveau chrono record. A Reitnau, Reto Meisel est revenu sur sa Mercedes bricolée maison après une longue pause au CS de la montagne et y a battu son propre record. Mais Meisel aussi bien que Schnellmann ne sont pas intéressés par le titre. Ils picorent les courses selon leur convenance. A Massongex, Bratschi a une fois de plus gagné avec un chrono record.

A St-Ursanne, les pilotes tels que le champion d’Europe Simone Faggioli délectent le public.

© Ramon Hänggi

A Reitnau, Reto Meisel a donné un de ses rares spectacles d’invité sur sa SLK340.

Le vainqueur typique: Marcel Steiner défend son titre avec des chronos record.

Joie anticipéeLes semaines à venir, le CS de la montagne entre dans sa phase torride. Ayent–Anzère (22 juillet) est suivi le 19 août par la course du 75e jubilé de St-Ursanne – Les Rangiers, où l’élite du CE sera de la partie. Puis suivent Oberhallau (26 août) et le Gurnigel (9 septembre), aussi fortement appréciés du public que Reitnau. La finale met enfin un terme aux hostilités le 16 septembre PETER WYSS aux Paccots.  www.motorsport.ch

Philip Egli et Marcel Maurer ne s’accordent pas un millième de seconde.

à Romont et à Chamblon. Yves Hängärtner a explosé ce duo lors de son unique apparition sur Honda Tatuus à Interlaken, Jean-Marc Salomon n’y étant parvenu qu’une seule fois en quatre départs, sur le même modèle et à son domicile à Bure. Mais le maître absolu de cette spécialité est Martin Bürki. Avec sa petite VW Polo 1600 (256 ch), le quintuple champion a réalisé, en plus de six nettes victoires de catégorie, quatre fois le meilleur chrono absolu de toutes voitures de tourisme. Avec cinq succès en Groupe IS jusqu’à 2000, Manuel Santonastaso sur BMW 320 reste ex-aequo avec Bürki au CS, avant de subir sa dernière défaite à Chamblon. Ultimes courses: le 23 septembre à Drog­ nens (Romont) et le 7 octobre à Ambri.

Martin Bürki et sa VW Polo filent vers leur sixième titre en slalom.


28

Les Combi sont tradition

SPÉCIAL VOLVO



www.autosprint.ch | Juillet/Août 2018

Volvo V60 et S60

Le plaisir de conduire à la suédoise

L’affiche à l’époque du lancement du polyvalente PV 544 Duett.

Il n’est guère de marque plus attachée au Combi que Volvo. En 1953 le Duett PV 544 mariait pour la première fois les talents de transport des utilitaires classiques avec la polyvalence de familiales modernes. La dénomination du modèle assez spacieux pour accueillir jusqu’à sept passagers si besoin est, faisait partie du programme, car Duett symbolisait «2 voitures en 1». Ni le Volvo Amazon Combi lancé en 1962, ni le Combi Volvo 145 de 1967 n’ont mis un terme à la carrière du Duett, soulevé au niveau de culte de son vivant déjà, c’est à dire alors qu’il était encore fabriqué. En 1993 a suivi le Volvo 850 avec sa motorisation cinq cylindres transversale de jusqu’à 250 ch. Le cinq-portes dynamique capable de 250 km/h comptait alors parmi les Combi les plus rapides. La fin 1996 a marqué les débuts du Volvo 850 AWD Combi, la première voiture scandinave à disposer de la traction intégrale variable. Le 850 conçu pour avaler le plus de fret possible portait aussi des nouvelles caractéristiques de sécurité (protections anticollision latérales, réglage automatique de la hauteur des ceintures de sécurité) et fut la premier véhicule de grande série au monde doté d’airbags latéraux. Avec son nouveau V 60, Volvo entame son prochain chapitre Combi.

Le Volvo P 220 Amazon est un oldtimer convoité lors des ventes aux enchères.

Le Volvo 254 était très apprécié au quotidien par les familles.

Volvo montre une fois de plus comment on marque des points. Les nouveaux modèles V60 et S60 perpètrent la tradition des Suédois, qui consiste à mettre la personne, la sécurité et la technique respectueuse de la nature au centre. Le Combi de classe moyenne V60 peut être commandé de suite en version Momentum au prix plancher de 49 800 frs avec le diesel D3 de 150 ch. La variante Inscripton coûte à partir de 54 100 frs en traction avant. Et puis, il y a encore le diesel D4 de 190 ch également à traction avant ainsi que le bloc essence double turbo T6 de 310 ch à traction intégrale. Attendu en Suisse dès le mois d’août. Equipement La version de base comprend déjà le système d’infodivertissement Sen­ sus Connect à mains-libres Bluetooth, streaming audio et accès internet inclus. Egalement de série, un affichage instrumental digital aux dimensions de huit pouces ainsi que le système d’appel d’urgence Volvo On Call. Le système de freinage d’urgence­Volvo City Safety repère et reconnaît les piétons, les cyclistes, d’autres véhicules et le gros

D’ici la fin de l’année, suivront les versions hybrides rechargeables T6 Twin Engine AWD à la puissance systémique de 340 ch et T8 Twin Engine AWD à 390 ch.

Grâce au contrôle via le moniteur, le parcage est chose aisée.

L’aménagement intérieur est cossu et bien pensé. Typiquement Volvo, justement.

gibier, induisant si nécessaire le freinage dans le V60. Dès que les lourdes portes de manière autonome pour éviter ou se referment avec un bruit feutré, le estomper l’effet de la collision. monde turbulent reste confiné dehors. Nul doute: ici, on est à son aise comme Premières impressionsLa sensation typi- dans son salon. Les sièges sont cossus, quement Volvo s’installe immédiatement les bruits ambiants d’un niveau bas et les suspensions confortables.

La limousine S60 est assemblée en Amérique et sera diffusée en début d’année prochaine en Suisse également. Les prix ne sont pas encore divulgués.

Aucun dieselLa Volvo S60 est le premier modèle de la marque proposé sans version diesel. La prochaine génération de limousines, assemblée en Amérique, sera commercialisée début 2019. En guise de motorisation, on disposera d’une série de quatre-cylindres essence de la famille Drive-E ainsi que de deux versions hybrides rechargeables et d’hybrides doux STEFAN DONAT à moteur essence. www.volvocars.ch


SPÉCIAL VOLVO

Juillet/Août 2018 | www.autosprint.ch

29



Natalie Robyn, Managing Director Volvo Car Switzerland La Suisse largement en tête

«La tradition et la sécurité sont des fondements importants pour notre forte marque» La double nationale américano-espagnole Natalie Robyn, âgée de 40 ans, dispose d’une solide expérience de dirigeante dans la branche automobile. Elle expose dans une interview ce que les Helvètes ont à attendre de Volvo. Volvo Cars Switzerland a décidé de ne plus participer au Salon automobile de Genève. Comment la marque se présentera-t-elle dorénavant en Suisse? Cette décision ne visait pas le Salon de Genève – que nous apprécions beau­ coup. Mais aujourd’hui, une marque re­ lativement petite telle que Volvo se doit de se poser la question si une exposition auto­mobile est la meilleure plateforme pour positionner nos produits et notre marque au vu des très grands investisse­ ments. Nous collaborons donc de plus en plus souvent avec des manifestations visant des publics cibles définis, où nous pouvons ériger notre propre univers de marque. Tels par exemple des entraîne­ ments au pilotage d’hiver ou notre évé­ nement de marque Volvo Art Session.

Chaque gamme de modèles Volvo devra comporter à l’avenir une variante électrique. Malgré cela, la V60 est lancée en Suisse sous la forme d’une diesel? Oui, la nouvelle V60 sera proposée, parallèlement aux moutures à essence et aux hybrides rechargeables, en motori­ sation diesel moderne et efficiente. Et nous ferons encore de même à moyenne échéance. Ce que nous avons annoncé au milieu de l’année passée est que tous les nouveaux modèles Volvo produits à partir de 2019 bénéficieront d’une pro­ pulsion électrifiée – donc soit hybride douce, hybride rechargeable ou entière­ ment électrique. C’était notre manière de nous rallier à un progrès rapide de l’électromobilité, bénéfique à l’environ­ nement. Car nous sommes d’avis que

Natalie Robyn travaille depuis plus de 13 années dans la branche automobile et a assumé divers postes cadres chez Daimler/Chrysler, Nissan et Delphi.

les moteurs diesel, vu la recrudescence des nouveaux concepts de propulsion électrique, perdront de leur notoriété à long terme. Diriez-vous que Volvo a aussi acquis ses succès notoires grâce à sa longue tradition et avant tout grâce à la solide réputation de sécurité de ses véhicules? Oui, assurément. La tradition et la sé­ curité sont le fondement pour notre marque forte. Au cours de ces dernières années, Volvo a ajouté à ces valeurs le beau et fascinant design scandinave, des groupes propulseurs efficients et des tout nouveaux services informatisés intelligents, telle la possibilité de prêter le véhicule à un menbre de la famille via une clé numérique. Volvo a ses origines en Suède, ses pro­ priétaires sont Chinois. De quelle manière cela se répercute-t-il? Rencontrez-vous régulièrement vos collègues? Notre détenteur chinois fait montre de beaucoup de tact à l’égard de la marque suédoise Volvo. Il estime très important que Volvo poursuive sans coup férir sa transformation de marque, se posi­ tionne clairement comme alternative aux marques premium usuelles et travaille avec profit. Nous satisfaisons actuelle­ ment très bien à ces exigences (rires). Toutefois, les contacts directs avec la Chine ne font pas partie des affaires courantes d’une «National Sales Com­ pany» telle que Volvo Suisse. Le design de vos modèles est vivifiant, la technique up to date et la connectivité dernier cri. Tout cela engendre-t-il un écho en Suisse? Oui, j’estime que notre nouvelle straté­ gie de marque est très bien accueillie par notre clientèle suisse. Bon nombre de clients apprécient que nous poursuivons notre voie indépendante et unique en son genre. Nos éléments de sécurité au sommet du progrès sont réputés dans le monde entier. Mais aussi notre ligne de design claire et nos innovations techno­ logiques mettant au centre non pas la technologie, mais la personne, trouvent un écho réjouissant particulièrement en Suisse. INTERVIEW STEFAN DONAT  www.volvocars.ch

Volvo Cars Switzerland a eu une année 2017 particulièrement propice. L’an dernier, le fabricant premium suédois a pu immatriculer 7497 véhicules en Suisse. Ce qui représente un accroissement de plus de cinq pour-cent par rapport à l’exercice précédent et une part de marché de 2,4 %. Ce qui signifie une belle performance sur le marché suisse fort disputé. Le bilan de l’importateur pour la Suisse est cohérent avec le résultat global de la maison mère, qui a réalisé en 2017 son quatrième chiffre d’affaires record consécutif avec 571 577 véhicules vendus de par le monde. Volvo Cars Switzerland

Le nouveau XC60 ainsi que son prédécesseur se sont bien vendus.

Les entraînements d’hiver en XC40 font toujours le plein rapidement.

a obtenu l’année passé une saine croissance et a dépassé de loin les résultats de Volvo Cars en Europe, au Moyen-orient et en Afrique de 3,3%. Derechef responsable pour une grande part à cette évolution, le SUV de classe moyenne de nouveau très demandé en Suisse, le Volvo XC60, qui a derechef été le best-seller de la marque en 2017 et a trouvé preneur plus de 2800 fois sur le marché domestique. Ces ventes concernent la première et la seconde génération de modèles XC60 disponibles à partir de juillet. Particulièrement appréciés en Suisse en 2017, les modèles compacts V40 et V40 CC ainsi que le SUV premium XC90. Domenico Gaito, Director Sales chez Volvo Cars Switzerland: «Nous sommes optimistes et pensons poursuivre notre croissance en Suisse au cours de l’année avec notre gamme de modèles attractive et notre réseau de concessionnaires professionnels.» Les réactions face au nouveau Combi V60 et à leur nouvelle limousine S60 ainsi que le succès commercial de l’XC40 lui donnent raison.


30

Sécurité pour les enfants

Les fondateurs de la firme, Assar Gabriels­ son et Gustaf Larson, avaient déjà placé la sécurité comme la plus haute priorité. C’est ainsi que Volvo fut le tout premier constructeur d’automobiles au monde à introduire en série en 1959 la ceinture de sécurité à trois points de fixation. En 1964 déjà, les Suédois présentaient comme pionniers le premier siège d’automobile rotatif, permettant d’installer les enfants le dos dans sens de la marche. Avec cet Excellence Child Seat Concept, la marque suédoise a lancé un regard vers l’avenir, dans lequel un siège d’enfant rotatif as­ sure un transport particulièrement sûr et confortable. Ce concept ourdi pour la Volvo XC90 Ex­cellence quatre places rem­ place le siège passager: les petits enfants sont assis à reculons. Pour la nouvelle

SPÉCIAL VOLVO



www.autosprint.ch | Juillet/Août 2018

L’avenir

Les gammes de Volvo proposeront des entièrement électriques, des hybrides rechargeables et des hybrides doux.

Plus jamais sans électrique A partir de 2019, chaque nouvelle Volvo devra disposer d’une assis­ tance électrique. La marque sué­ doise considère sa décision comme étant le pas le plus significatif jamais décidé par un constructeur dans le domaine de l’électrification.

Nombreuses sont les personnes qui doivent la vie à la ceinture trois points.

Håkan Samuelsson, président et CEO du groupe Volvo Cars: «Pour nous, il en va uniquement du client. De plus en plus d’intéressés nous réclament des voitures électrifiées. Nous voulons être parés pour les besoins actuels et futurs. Bientôt vous n’aurez plus le choix qu’entre des modèles Volvo électrifiés.» Coup d’envoiVolvo proposera des mo­ dèles électrifiés au travers de toute sa gamme: autos purement électriques, hybrides rechargeables et véhicules hy­

L’Excellence Child Seat Concept est la solution optimale pour les bébés.

génération de véhicules, Volvo a déve­ loppé ces sièges pour bambins en col­ labo­ration avec le fabricant de sièges pour enfants Britax-­Römer. Ils offrent un meil­ leur confort d’assise et de température, permettant de transporter plus longtemps les petits en position de recul. Lotta Jakobsson, Senior Technical Leader au Volvo Cars Safety Centre et Technical Leader Interior Safety chez Volvo Cars: «Nous croyons que les fabricants d’auto­ mobiles devraient considérer le dévelop­ pement de systèmes de sécurité pour enfants comme partie intégrante du pro­ cessus de développement du véhicule. Le siège enfant a pour but de répartir les forces agissant lors d’un accident vers les parties les plus robustes du corps. Les bambins devraient donc être installés à reculons le plus longtemps possible – au moins jusqu’à l’âge de quatre ans.»

La Volvo S90 T8 Twin Engine est déjà commercialisée. C’est une limousine élégante, qui satisfera aussi les connaisseurs gâtés dès 90 000 frs.

Le Volvo XC40 sera disponible début de l’année prochaine dans sa version écologique T6 Twin Engine.

brides doux. Cinq automobiles électri­ ques – parmi lesquelles trois modèles Volvo ainsi que deux véhicules électri­ ques à haute puissance de la marque à hautes performances de Volvo, à savoir Polestar – seront lancées entre 2019 et 2021. Il y a peu, Volvo a converti son dé­ partement performance Polestar en une marque distincte. Un changement de grande importance.

Promesse de Håkan Samuelsson: «D’ici 2025, nous vendrons plus d’un million de véhicules électrifiés. Et nous agissons conformément à nos déclarations.»

Les véhicules à moteur à combus­ tion seront peu à peu remplacés par des modèles assistés par une électrification. Haakan Samuelsson. «Nous avons déjà annoncé que nous vendrons un million de véhicules électrifiés d’ici 2025. Et ce que nous déclarons, nous l’effectuons aussi.» Bilan carbone neutrePar cette annonce, Volvo souligne son intention de réduire les effets sur l’environnement et de rendre plus propres les villes de l’avenir. Volvo œuvre à la réduction des rejets de dioxyde de carbone de ses produits autant que de ses activités. D’ici 2025, Volvo entend avoir atteint l’objectif d’une production au bilan carbone neutre. STEFAN DONAT 

Hybride rechargeableEn plus des voitu­ res électriques, Volvo entend introduire, au gré de tout son programme de mo­ dèles, une série de véhicules hybrides rechargeables ainsi que des voitures à système hybride doux 48 Volt (à essence ou diesel). Si bien qu’en 2019, il n’y aura plus de nouveau modèle Volvo www.volvocars.ch sans moteur électrique.


SPÉCIAL VOLVO

Juillet/Août 2018 | www.autosprint.ch

Ocean Race & Art Session

Il en va toujours de l’avenir du globe

31



Polestar, une marque en soi

Encore camouflée, la Polestar 1 est testée dans plusieurs zones climatiques.

Polestar est le partenaire compétition de Volvo depuis 1996. Polestar a trouvé ses origines sur les circuits de Suède et du monde entier, c’est pourquoi Polestar est conscient de ce qu’une course, ça ne se gagne pas sur un tour. Pour la victoire en course ou aux championnats (1er au WTCC 2017), le véhicule doit franchir le drapeau à damier. Pour y arriver, il doit être par­ faitement équilibré, sûr et prévisible. Exactement ce que Polestar insuffle à ses véhicules pour la route. Qu’il s’agisse d’optimisation de puissance Polestar,

L’étape finale et la victoire au général de la Volvo Ocean Race 2017/2018 vont au skipper Charles Caudrelier, qui brandit le trophée, et à son team Dongfeng.

Partout où Volvo attire l’attention lors de la présentation de nouveaux modèles, il en va d’hommes et de la préservation de notre espace vital. Représentatives de cette politique, la Volvo Ocean Race et l’Art Session. Dans le cadre des recherches à la base de la Volvo Ocean Race, les bateaux ont été dotés de capteurs pour collecter des données aux recoins les plus éloignés des océans. Dont la température, la pression atmosphérique, les courants et la vitesse des vents, ce qui est censé contribuer à des prévisions météo plus précises et à des modèles climatiques.

Action de donsPour le coup d’envoi de la Volvo Ocean Race 2017/18, Volvo Cars a dévoilé un modèle spécial du combi 4×4 V90 Cross Country. Les acquéreurs de ce véhicule apportent une contri­ bution aux recherches sur la santé des 100 € pour chacune des 3000 premières mers. Pour soutenir le programme d’in­ V90 Cross Country Volvo Ocean Race. vestigation sur la présence de résidus de plastique dans les océans, Volvo verse Visions Sous le leitmotiv «Human meets Digital», des artistes, designers et bien-­ penseurs sociaux présents à la Volvo Art Session se sont cassés la tête avec l’em­ prise mutuelle croissante de l’homme et de la technologie. La Volvo Art Session permet de vivre des performances digi­ tales artistiques et des conférences cap­ tivantes et interactives. Natalie Robyn: «Nous désirons développer des nou­ velles technologies qui s’adaptent aux besoins des humains – et non l’inverse.» STEFAN DONAT 

Le XC40 a été présenté pour la première fois à la Volvo Art Session l’année passée à Zurich devant un large public suisse.

www.volvooceanrace.com www.volvoartsession.com

Avec son design de caractère et la gamme de ses couleurs pour l’intérieur et l’extérieur, le V90 Cross Country Volvo Ocean Race se distingue des autres modèles 90.

Le chef du design Volvo, Thomas Ingenlath, avec le prototype Polestar 1.

d’éléments Polestar Performance Parts ou d’un véhicule entièrement conçu par Polestar – tous sont basés sur la même philosophie. Le département Performance a récem­ ment été mué en une marque distinctive pour véhicules électrifiés à hautes perfor­ mances. C’est le chef du design de Volvo, Thomas Ingenlath, qui occupe le poste de Chief Executive Officer de Polestar. Le premier projet mis sur roues et qui subit actuellement des tests sous toutes les conditions imaginables est la Polestar 1: un Coupé hybride rechargeable à 600 ch, qui entrera en production en 2019. On peut déjà passer commande, prix de base 155 000 euros. www.polestar.com

Polestar Performance est spécialisé en pièces de tuning sportif.


32

Journées test tirées au sort

DEUX-ROUES



www.autosprint.ch | Juillet/Août 2018

Ducati Panigale V4 S

Ischgl et sa région, un paradis pour bikers avec plus de 30 cols.

L’Association du tourisme d’Ischgl (voir lien ci-dessous) tire au sort une journée d’essais à moto pour deux personnes au High-Bike Testcenter Paznaun, à retirer selon disponibilité de suite ou jusqu’à fin septembre. En sus, deux nuitées en hôtel quatre-étoiles en demi-pension et la Silvretta Card all inclusive. Plus de 30 cols des environs invitent à dévorer leurs virages au Tyrol, au Voralberg, en Suisse et en Bavière. Quelque 40 BMW, Kawa­saki, KTM et Yamaha 2018 vous attendent au seul centre de test multimar­ ques d’Europe, ainsi que des équipements tels que casques, vêtements et bottes.

On trouve aussi des propositions de virées et de nuitées en demi-pension.

Qui désire d’abord se préchauffer les articulations et découvrir la région doit absolument profiter de l’événement culte, le «Top of the Mountain Biker Summit». Le temps d’une week-end (19 au 22 juillet), tout n’est plus que motos: tests, stuntshows, entraînements à la sécurité, workshops, expos ou sorties guidées – de quoi faire jubiler tout cœur de motard. Y compris causette et après-bike avec des DJ’s au Biker Village. La cerise sur le gâteau: l’hillclimb collectif de centaines de motos par la route normalement fermée à l’Idalp perchée à 2320 m avec bénédiction des motards et brunch Biker Summit.  www.autosprint.ch/wettbewerb-ischgl

Le High-Bike Testcenter Paznaun est fin prêt pour les journées test.

Tentation en rouge Une nouvelle ère chez Ducati: le bicylindre dans le modèle phare, c’est du passé. La superbike Panigale V4 est dorénavant animée par un cœur à quatre cylindres puissant de 214 ch directement issu de la MotoGP. Son prédécesseur la 1299 Panigale forte de 205 ch ne manquait pourtant pas d’arguments. Mais le nouveau moulin pratiquement invisible pousse aussi très fort en couple notamment entre 7000 et 10 000 tr/min et poursuit son effort de manière spectaculaire jusqu’au-delà de 14 000 tr/min. Le tout contrôlé par un nombre considérable de systèmes d’assistance, dont certains nouveaux tels que les aides pour powerslides et freinages en dérapage, la flèche rouge est la fusée au sol ultime pour le circuit. De la poigne à plus soif. Au cas de figure extrême, la version S à train roulant adaptatif Öhlins, roues Marchesini et kit racing 226 ch ne concéderait que quelques petites secondes au tour à un bolide MotoGP pure race.

Le quatre-cylindres de 1103 cm3 se cache sous une magnifique robe rouge.

La 959 Panigale moins coûteuse possède un superbe bicylindre d’un litre de 150 ch.

Formidable maniabilitéMalgré cela, la V4 est plus maniable et plus facile à contrôler grâce à une nouvelle géométrie et au centrage des masses. L’antipatinage est par­ ticulièrement utile entre les virages, permettant des accélérations sûres malgré un léger ripage. Grâce au wheelie control, elle reste malgré tout toujours bien maîtrisable. Les modes Route, Sport et Circuit sont précon­figurés, mais peuvent être modifiés in­dividuellement. Dans les grandes lignes, la V4 fait plus équilibrée que la 1299. L’échelle des prix démarre à 23 990 frs, celle de la S à 29 990 frs. La petite Panigale est amusanteQui tient toutefois à jouir encore d’un bicylindre sur une superbike Ducati, peut continuer à avoir recours à la 959 Panigale, que nous avons pilotée à titre de comparaison. Avec ses 150 ch à 10 500 tr/­min et ses 200 kg en ordre de marche, la mille jouit d’une motorisation largement

assez puissante pour la plupart des situations, avec des reprises pleines et une belle avidité à monter dans les tours. Maniable grâce à l’empattement court, mais pas nerveuse. A partir de 17 990 frs, BERNHARD RIEDEL l’alternative sympa. www.ducati.ch

Avec 195 kg et 214 ch, la Panigale V4 S est rapide comme une flèche sur le circuit. La Panigale V4 S dispose de nombreux systèmes d’assistance. Sa petite sœur 959 plaît par l’agrément de la dosabilité de son V2.


LA REVUE DU MOTARD ROMAND

10

ÉDITIONS POUR SEULEMENT CHF 95.— MX 2: Ke rim e av vin Au be rso n ec Ch am pio n

«Le seul magazine moto de Suisse romande, écrit par des motards et pour les motards, garant de nos traditions.» 

To m Lü

th i vic

e-c ha

mp ion

JEAN MESNIL, RÉD. EN CHEF

Saisissez la bonne aubaine:

ABONNEMENT DE 2 ANNÉES

Com m te mp s

Nom b so y- David Ha rle s Tourer ap es 4- soup

n

pour CHF 156.– au lieu de CHF 190.– DE TE

AM

GE d, il a se à pie opard sa mi Après ez Kiefer-Le ch 17 sig né ur 20 te r po su r Su

CH AN

Commander sous: www.motosportsuisse.ch/abobestellung_fr.html abo.msu@galledia.ch ou tél. 058 344 95 42

re re co

rd de

p ilotes

e au

su isse

Rouler à de s co ol ta préfér rif s entie ls

s!


34

Eclairs propres

Quatre lettres mettent actuellement en émoi l’industrie automobile. L’introduction du procédé WLTP met l’industrie devant de nouveaux défis, qui ont même provoqué l’arrêt des livraisons de certains modèles de la part de certains fabricants.

TEST LONGUE DURÉE



www.autosprint.ch | Juillet/Août 2018

VW Polo TGI

Qui roule sagement, tient plus de kilomètres

L’Opel Astra 2016 satisfaisait déjà aux plus nouvelles normes actuelles.

A l’introduction de la WLTP s’ajoute encore la mise en vigueur des nouvelles normes d’échappement Euro 6d-Temp, s’appliquant cette fois à la pratique. Opel a déjà démarré en 2016 la diffusion de données WLTP pour l’Astra et l’appli­ cation de ce procédé de test. La marque à l’éclair a aussi pris les devants pour ce qui est des normes 6d-Temp. Entretemps, 90 variantes de moteurs de ce constructeur satisfont à la norme et il s’en ajoute toutes les semaines. www.opel.ch

Lexus UX comme chef-d’œuvre Le Lexus UX sera introduit en Suisse au printemps 2019. Ce crossover est présenté de manière spéciale dans une galerie Pop-up de Lisbonne en guise de lancement avancé à l’UX Art Space by Lexus.

L’UX Art Space by Lexus est encore ouvert au 15 septembre 2018.

Afin de s’imprégner d’une première mouture du nouveau modèle, il est chaudement recommandé de faire une halte lors d’une flânerie au gré de la capitale lusitanienne, à l’adresse Largo dos Stephens 5, Cais Sodré district, afin d’admirer le Cross­over et vous faire expliquer le fond de l’exécution artistique de l’UX ART Space by Lexus. Les artistes Inês Zenha et Bence Magyarlaki se sont vu poser le défi par Lexus de réinterpréter l’UX d’une nouvelle manière et de présenter le résultat en conséquence.  www.lexus.ch

Cliquer le pistolet, appuyer le bouton sur la colonne – et le plein de gaz s’effectue.

Avec le gaz naturel, on roule meilleur marché. Mais de combien? C’est ce que nous avons voulu savoir. Ainsi que la distance parcourue avec notre Polo TGI de test à la durée avant d’être complètement à sec. Selon Volkswagen, la Polo TGI est censée parcourir 1190 km avant de s’arrêter impérativement à la pompe. Dont quelque 365 km en mode gaz naturel et 825 km en ponctionnant les 40 litres contenus dans le réservoir d’essence. Pour y parvenir, il ne faudrait pas consommer plus de 3,0-3,2 kg de gaz naturel aux 100 km (équivaut à env. 4,5 l/100 km d’essence). Tâche pas si simple à premier abord, vu que le display indique une moyenne quotidienne urbaine de 6,1 l resp. 4,3 kg/100 km.

avons réalisé une grande partie de l’expérience sur l’autoroute très fréquentée entre Zurich et Oensingen, régulateur de vitesse adaptatif ACC enclenché. En plus de son confort, cette software a parfaitement accompli son travail. Si bien que pour finir, le gaz naturel a suffi pour 383 km (plus qu’annoncé) et l’essence pour 772 km supplémentaires (moins qu’annoncé). Au total, nous avons ainsi bénéficié de 1155,3 km d’autonomie et n’avons manqué la donnée d’usine que d’insignifiants 35 km.

Le tempomat et l’autoroute économisent Pour approcher au plus près les données préconisées, il nous fallait un pilotage le plus économe possible. Et en effet: nous

Nettes différences de prixLe gaz naturel est nettement meilleur marché que le diesel ou l’essence. La facture, se réfé- En haut: à 1155 km, c’est fini. En bas: rant uniquement aux frais de carburant, l’autonomie théorique tous pleins faits. La nouvelle Polo existe aussi comme GTI de 90 ch, à essence et au gaz naturel.

a révélé un prix au km de 6 centimes pour le gaz naturel, l’essence coûtant 10 ct pour la même unité de distance. Nous avons été plutôt surpris à la vue des différences de prix à la colonne avec 1.50 frs en passant par 1.65 jusqu’à culminer à 1.71 frs le kg. Ces derniers sont fixés par les pourvoyeurs de gaz régionaux. Quoi qu’il en soit, le gaz naturel est toujours bien meilleur marché que l’essence. Même à 1.71 frs, ça équivaut à un prix au litre d’essence d’1.15 frs. HENRIK PETRO  www.volkswagen.ch


LoveYourBike www.oilshop.ch

The Oil for your Bike +41 44 956 65 65 www.panolin.com


36

Coloris tout à votre guise

CONSEILLER



Accessoires

Avec Opel Exclusive, les acheteurs d’une Insignia Grand Sport, Sports Tourer ou Country Tourer peuvent composer leur voiture de manière tout à fait personnelle. Aussi à coups d’accessoires spéciaux. Qui désire composer sa nouvelle Opel Insignia

Les acquéreurs d’une Insignia peuvent la souhaiter entièrement à leur guise.

de façon individuelle a le choix, selon la lignée d’équipement choisie, entre les dix coloris mentionnés sur la liste des prix et ceux du programme exclusif comptant 15 autres teintes de collection. Tel l’Orange Dynamic, le Bleu Tornado, le Noir Panthère ou le Champagne Light. Les experts d’Opel Exclusive sont à même de fournir toutes les nuances de vernis comme option. www.opel.ch

C’est le protocole qui est important Les accidents de voitures à l’étranger sont particulièrement compliqués. En général, il est recommandé d’appeler la police – en présence de blessés, c’est même obligatoire. En cas de dégâts matériels et sans différend quant au déroulement de l’accident, il suffit aussi d’un protocole de

Il faut documenter l’accident avec des photos de tous les côtés.

constat européen au lieu d’un rapport de police. Il doit être décrit de manière détaillée et contenir les données suivantes: nom et adresse de la personne impliquée et d’accompagnants, idem pour les témoins, nom et adresse de l’assurance de l’«adversaire», numéro de la carte verte et police d’assurance de l’autre personne impliquée dans l’accident. Très important: ne jamais reconnaître ses torts ni sa responsabilité sur place!  www.comparis.ch

www.autosprint.ch | Juillet/Août 2018

Les collisions proches de la réalité ont été provoquées avec une vitesse de choc de 70 km/h sur un véhicule immobilisé. Les photos des crash-tests montrent des images impressionnantes de charges sécurisées et de celles mal fixées.

Un chargement sécurisé protège lors d’un crash La sécurisation du chargement ne concerne depuis longtemps plus que les seuls camions. Qui utilise un van, combi ou utilitaire se doit de veiller à ce que les objets chargés soient particulièrement bien fixés. Dans le cadre du FutureDay de la Haute école des Sciences Appliquées de Berne BFH, en partenariat avec les associations professionnelles de l’industrie automobile, Bott Switzerland et Bâloise Assurances ont démontré au Dynamic Test Center DTC à Vauffelin quelles conséquences graves peut entraîner une sécurisation insuffisante du chargement en cas de pépin.

lors de l’acquisition du véhicule. La voiture doit être conçue de manière à satisfaire aux exigences du transport. L’aménagement adéquat du véhicule joue un rôle central.» Une simple mallette jetée négligemment dans le coffre peut atteindre, lors d’un freinage d’urgence à 50 km/h, 40 fois son poids quand elle se met en mouvement. Si bien que des simples objets pour l’usage quotidien se muent en dangereuses catapultes Dangereuses catapultesDaniel Mauer- pouvant au pire décider de la vie ou de hofer, directeur de Bott Switzerland: «La la mort.» sécurisation de la charge commence déjà Situation d’urgenceRaphael Murri, chef du domaine sécurité passive au DTC: «Le chargement ne doit pas pouvoir se déplacer lors d’accélérations. Pourtant, le législateur n’exige pas la sécurisation du chargement faisant qu’il résiste aux forces agissant lors d’une collision.» Et Daniel Junker, chef des experts en véhicules de Bâloise Assurances, renchérit: Ces images illustrent ce que signifie arrimer le chargement sur un pont. Après le crash, les caisses, bidons et autres objets menacent de très près l’équipage. Un filet aurait pu désamorcer la situation.

En haut: correct; en bas: très dangereux. L’’illustration montre comment empiler et assurer un chargement dans un fourgon. Contrôler avant chaque trajet si rien ne risque de se déplacer.

«Nombreux sont les conducteurs n’assumant pas suffisamment leurs responsabilités. Danger potentiel Daniel Mauerhofer: «L’action bénéfique d’une courroie, d’un tapis antidérapant, d’une grille de protection , d’une caisse à outils boulonnée ou d’un agencement de véhicule installé correctement a été démontré de manière impressionnante lors du crash.»  ELWIRA DSCHEMILOW www.bott.ch www.dtc-ag.ch


Fais tout simplement parvenir ton AutoSprintCH personnel à domicile! 11 éd

itions CHF 2 pour (frais 4.– d’env oi)

«

Le journal auto pour les fans d’automobile et de sport motorisé!

»

www.autosprint.ch/leserservice


38

DONAT ON THE ROAD



www.autosprint.ch | Juillet/Août 2018

Notices du milieu

Franchement, que serionsnous sans l’automobile? Le soleil et l’été les font ressortir. Des personnes joyeuses qui savent apprécier la vie avec leur automobile. Que ce soit par plaisir à la mobilité personnelle ou parce qu’on apprécie de rencontrer des gens qui ressentent la même chose. Il fait bon savoir qu’il en existe encore beaucoup. Los Angeles Cela n’arrive pas tous les jours qu’un nouveau modèle soit testé sous escorte policière. Klaus Justen a eu ce plaisir pour AutoSprintCH. Lisez en p. 8 pourquoi les forces de l’ordre ont été mobilisées. Brescia/Genève La Mille Miglia et Chopard sont partenaires depuis 30 ans. Christine Scheufele, Karl Scheufele, Caroline-Marie Scheufele, Jacky Ickx et le co-président Karl-Friedrich Scheufele sont venus au jubilé en Porsche 550 Spyder.

Füllinsdorf Abilio Da Costa, Kevin Notter, John Weisskopf, Hansjörg Surer, Stefan Brankovic et Christopher Eberhart du garage Keigel ont de quoi se réjouir. Le motif: les professionnels du garage Keigel de Füllinsdorf ont été désignés meilleur team de Suisse à l’occasion du concours «Manager of the Year» de Renault Suisse.

IMPRESSUM

Zurich Maserati Suisse a démontré son art de fêter. Le directeur de succursale Anto Kaurinovic, Nancy Anders et Jeanine Rickenbacher, administration et réception, ainsi que le sales manager André Bozzini ont mué la Notte Italiana de la Maserati City en festival d’allégresse.

AutoSprintCH info@autosprint.ch, www.autosprint.ch Editeur galledia verlag ag, c/o AutoSprintCH, Buckhauserstrasse 24, 8048 Zurich Tél. +41 (0) 58 344 98 98

Ambri Que faut-il de plus pour le bonheur d’un fan d’automobile qu’une Alfa Romeo et l’aubaine de cruiser au gré de beaux paysages avec cette Spider? Michele Ferrara a accompli ce voyage idyllique nommé Gottardo Classic avec Stefan Donat (à droite).

Rédaction Peter Wyss (rédacteur en chef adjoint), Thomas Borowski, Elwira Dschemilow, Thomas Herren (online), Jean Mesnil, Henrik Petro, Bernhard Riedel, Martin Schatzmann, Bruno von Rotz, Dörte Welti

Directeur de publication Guido Käppeli, guido.kaeppeli@galledia.ch

Annonces Heike Poensgen, anzeigen.autosprint@galledia.ch

Rédacteur en chef Stefan Donat, stefan.donat@galledia.ch

Abonnements abo.autosprint@galledia.ch

Tirage AutoSprintCH en français: 15 000 exemplaires AutoSprintCH en allemand: tirage complet: 44 511 exemplaires, tirage certifié par REMP 2017: 37 311 exemplaires Impression AZ Print Mittelland Zeitungsdruck AG, 5001 Aarau Autres titres de galledia IMMOBILIEN Business, Marketing & Kommunikation, Werbewoche, Organisator, Management und Qualität, Moto Sport Schweiz, Moto Sport Suisse, Töff-Magazin, SicherheitsForum, Forum Sécurité, Safety-Plus, TIR transNews, KMT kommunalTechnik, carrossier, Modell­flugsport, St. Galler Bauer, Thurgauer Bauer, Umwelt Perspektiven


Le bâtiment neuf situé directement le long de l’autoroute A1 héberge l’installation de mélange de lubrifiants la plus moderne de Suisse.

MIDLAND, MARQUÉ PAR PLUS DE 130 ANS D’EXPÉRIENCE. MIDL AND.C H


Plus pour votre argent www.kia.ch

ANS

HvS Zürich

Avantage Kia Niro Hybrid

New Kia Niro Hybrid Trend 1.6 GDi aut. 141 ch dès CHF 32 950.– Modèle illustré: New Kia Niro Hybrid Style 1.6 GDi aut. avec boîte automatique à 6 rapports DCT (boîte à double embrayage) (options incl.: jantes en alliage léger 18“ CHF 450.–, peinture métallisée CHF 650.– = CHF 1 100.–) CHF 38 550.–, 3,8 l/100 km, 88 g/km de CO2, catégorie de rendement énergétique A, ECE de CO2 20 g/km, New Kia Niro Hybrid Trend 1.6 GDi aut. avec boîte automatique à 6 rapports DCT (boîte à double embrayage) CHF 32 950.–, 3,8 l/100 km, 88 g/km de CO2, catégorie de rendement énergétique A, ECE de CO2 20 g/km.Moyenne de tous les véhicules neufs vendus en Suisse: 133 g/km de CO2 (prix de vente conseillé, TVA incluse). ECE de CO2 = émissions de CO2 liées à la fourniture de carburant et/ou d’électricité. Les prix sont valable jusqu‘au 31.08.2018.

PICANTO

PICANTO RIO

STONIC RIO

SOUL STONIC EV

VENGA SOUL EV

CEE’D VENGA GT

CEE’D CEE’D SPORTSWAGON GT

CEE’D CARENS SPORTSWAGON

OPTIMA CARENS PLUG-IN HYBRID OPTIMA PLUG-IN NIRO HYBRID

SPORTAGE NIRO

SPORTAGE SORENTO

SORENTO STINGER

STINGER

Kia Motors AG, 5745 Safenwil, 062 788 88 99

57571_KIA_Inserat_NiroHybrid_AutoSprint_209x290.indd 1

05.07.18 11:45

AutoSprintCH 2018 / 07|08 FR  
AutoSprintCH 2018 / 07|08 FR  
Advertisement