Issuu on Google+

l ll

1er

- ro ! e num

Mai 2012 – 3,95 $

Témoin de l’industrie automobile

DIANNE CRAIG PDG FORD CANADA

La fille du nord

Et hanc quidem praeter oppida multa duae

À 47 ans, elle dirige 6 000 employés et quelque 18 000 autres répartis dans plus de 400 concessions Ford et Lincoln à travers leCanada

AVANT-PREMIèRE Mercedes-Benz Classe SL 2013

gala reconnaissance PPP

la crème de la crème

gestion

QUI VOUS SUCCÉDERA ?

La 4e édition annuelle du Gala Reconnaissance du Groupe PPP s’est tenue à la mi-avril à la station de villégiature L’Estérel, dans les Laurentides.

Postes-Publication canadienne / No de convention 42384526 CP 930, Coteau-du-Lac (Qc) J0P 1B0


10 AutoMĂŠdia Mai 2012 l

l


Réinventer la roue ? Non. L’améliorer ? Oui.

R

éinventer la roue, tout le monde connait cette expression. Surtout vous, mieux placer que quiconque pour en avoir vu défiler pas mal des roues durant toutes ces années… Cette bonne vieille roue qu’on ne cesse d’améliorer. Elle est maintenant plus performante, plus belle, plus durable et, par les temps qui courent, de plus en plus verte. Il faut bien être de son temps. Même défi pour AutoMédia Améliorer un média comme on améliore la roue… En 2012, le mandat de l’équipe d’AutoMédia est de vous intéresser, de vous informer, de vous surprendre et, pourquoi pas, de réussir à vous détendre en parcourant chaque édition. Bien sûr, à la base, il y aura les nouvelles, les dossiers, les entrevues, l’essentiel d’un bon magazine. Mais nous allons nous démarquer. Sortir des sentiers battus et sentir que vous y prenez plaisir. Comment allons-nous faire ? D’abord grâce au format d’AutoMédia. Un format plus facile à consulter. Puis dans la présentation beaucoup plus visuelle. Grâce au dicton qui dit qu’une photo vaut 1 000 mots, nous allons vous communiquer l’essentiel sans vous ennuyer. Nous ne négligerons pas pour autant la robustesse et la pertinence de nos dossiers, pour vous aider à prendre des décisions et à rentabiliser encore plus un secteur de votre

entreprise avec des conseils ou des nouveaux produits. À ne pas manquer Parmi les classiques, surveillez nos Avant-premières, i.e. le lancement d’un nouveau modèle, parfois un peu jet-set car ces dévoilements se déroulent un peu partout sur de la planète. Vous serez aux premières loges pour les découvrir. Avec nos actualités régionales, nous constaterons ensemble ce qui se passe dans notre industrie aux quatre coins du Québec, chez vous, dans votre région et dans vos concessions. Nos Tête-à-tête vous réservent des rencontres avec des personnalités fortes qui ont quelque chose à dire. Enfin, parcourez cette édition, puis les autres qui suivront, et vous comprendrez qu’AutoMédia passe de la parole aux gestes. Pour faire la différence Il n’y a qu’un seul moyen pour faire un succès de cette nouvelle aventure : établir une grande coopération entre vous et nous. Aidez-nous à vous informer. Notre équipe sera sur le terrain, prête à suivre les pistes que vous lui indiquerez. Pour ma part, mon attention vous est totalement acquise. Informations, scoops, anecdotes, je veux tout savoir. J’aime mieux recevoir trois fois la même information de sources différentes que d’en manquer une seule. Pour être témoin avec vous de ce qui se passe autour de nous, écrivez-moi !

Daniel Lafrance, rédacteur en chef

dlafrance.automedia@gmail.com.

l ll

Témoin de l’industrie

sommaire

EN PASSANT...

Témoin de l’industrie automobile

Volume 1, no 1,mai 2012

FINANCEMENT L’objectif Desjardins : le client content Joe Carusella

4 GESTION Concessionnaires Qui vous succédera ? 8 LEADER DE L’INDUSTRIE Dianne Craig PDG Ford Canada La fille du nord

12 GALA RECONNAISSANCE PPP La crème de la crème

➔ CHRONIQUES 6

Sur la route avec Dan

5 Zoom automobile 10 AVANT-PREMIÈRE Mercedes-Benz Classe SL 2013

16 LE MONDE DE L’AMVOQ Des 5 à 7 populaires

19 Chiffres déchiffrés 22 VITRINE

14


l ll

GRAPHISME Magdeleine Rondeau mag.rondeau@gmail.com 514 448-0858 IMPRESSION & TRI POSTAL TC.Transcontinental Québec VENTES et FACTURATION L’équipe d’AutoMédia Michel au 450 308-0740 Daniel au 514 213-6279 pub.automedia@gmail.com ABONNEMENT GhislaineBenoit gbenoit.automedia@gmail.com Abonnement annuel (10 numéros) : 33 $ (taxes incluses) Prix par numéro : 3,95 $ Nouvelle adresse ou changement : envoyez vos anciennes et nouvelles coordonnées au courriel de Ghyslaine. DIRECTION Éditeur Michel Crépault mcrepault.automedia@gmail.com 450 308-0740

AutoMédia, publié 10 fois par année, est distribué à 2 500 exemplaires aux membres et aux non membres de la Corporation des concessionnaires automobiles du Québec (CCAQ), aux membres de l’Association des marchands de véhicules d’occasion du Québec (AMVOQ), ainsi qu’aux personnes et entreprises ayant des liens avec l’industrie automobile. Pour citer ou reproduire le contenu d’AutoMédia, prière d’en obtenir l’autorisation auprès de l’éditeur. Dépôt légal : Bibliothèque nationale du Québec et du Canada, 2012, ISSN (àvenir)

Vous venez de lire cette phrase ? Je vous en remercie. Vous êtes encore avec moi ? Merci encore ! Pour chacun de mes mots que vous acceptez de faire vôtre, un gros merci. C est évident : pour que vous fassiez connaisMICHEL CRÉPAULT sance avec ces mots, vous devez leur consacrer du temps. Or, on le sait bien : le temps est précieux. On dirait souvent qu’il fuit comme un voleur. On travaille, on regarde notre montre-bracelet et on s étonne : « Non pas vrai, pas déjà 11 h ! » Nous sommes en vacances, à jouir du bon temps et voilà que le calendrier nous rappelle qu’il est déjà l’heure de refaire nos valises. Nous courons tous après du temps. Celui de mieux connaître nos enfants. Celui pour terminer une ronde de golf sans se presser. Celui pour cuisiner, aller au cinéma, voyager, parler avec ses parents, danser, pêcher, rouler à moto… et lire ! Si vous prenez 10 minutes de votre horaire de fou pour lire AutoMédia, vous me ferez un

cadeau de roi. Ces 10 minutes que vous consacrerez à cette publication destinée aux marchands d’automobiles du Québec, vous l’aurez forcément enlever à vos employés, vos proches, vos amis. Dans ce cas-là, je ne vais pas seulement vous remercier. Je vais m’arranger pour que ces 10 minutes vous rapportent. AutoMédia a été conçu en cette époque du Blackberry qui sonne tout le temps. Si nous avons atteint notre objectif, vous trouverez accrocheurs les titres, divertissantes les photos et les textes faciles à parcourir. Nous avons créé AutoMédia pour qu’il fasse une impression durable sur vous mais sans que vous ayez à sacrifier trop de temps pour en être convaincu. Au fil des prochains mois, ne vous gênez surtout pas pour nous dire comment nous pourrions encore mieux enrichir votre temps. Cette publication couvre en priorité l’industrie automobile telle que pratiquée par des Québécois. Comme notre peuple excelle à marier travail et plaisir, AutoMédia vous informera tout en vous divertissant. Je ne connais pas meilleur usage du temps qui passe : s’instruire et sourire en même temps ! •••

un peu d’histoire Plusieurs Ferdinand, un même génie Tout a commencé avec Ferdinand Porsche (1875-1951) qui a créé l’originale Coccinelle de Volkswagen. Son fils Ferdinand Anton Ernst (19091938), surnommé Ferry, a fondé la compagnie Porsche. Le petit-fils Ferdinand Alexander, surnommé Butzi, né en 1935 et décédé le 5 avril dernier, a dessiné l’auto sur laquelle repose en bonne partie la gloire actuelle de Porsche : la fabuleuse 911 ! Enfin, l’autre petit-fils, Ferdinand Piëch, né en 1935, est aujourd’hui le cerveau qui veille à l’expansion sans fin du groupe Volkswagen (dernier achat : les motos Ducati). La relève est sans doute assuré : M. Piëch est le père de 12 enfants !

Grand-papa Ferdinand montre un modèle réduit de la première Porsche à ses petitsfils Ferdinand... et Ferdinand. Celui de gauche est « Butzi », celui de droite est Piëch.

‡‡ le seul et

seul et un iq ue

& EXCL

e

ue q

U NOUVEA USIF !

le se ul

e ‡‡ l

t unique ul e ‡ ‡ se le

nique tu le eu s

le ‡‡

e iqu un

RÉDACTION Rédacteur en chef Daniel Lafrance dlafrance.automedia@gmail.com 514 213-6279 Collaborateurs Jacques Arteau, Yves Cadieux, Benoit Charette, Frédéric Masse et Daniel Rufiange

Marier travail et plaisir...

t

Mediago Communications Inc. CP 930, Coteau-du-Lac (QC) J0P 1B0 Tél. : 450 308-0740 Fax : 450 308-0745

le mot de l’éditeur

un i

EN VENTE

PARTOUT LE LIVRE DE LA MI-TEMPS!

BENOIT CHARETTE \ MICHEL CRÉPAULT \ PHILIPPE LAGUË \ TOUTE L’ÉQUIPE AnnuelAuto2013_C1_POSTER.indd

1 12-02-27 11:24

4 AutoMédia Mai 2012 l

l


financement i Par Michel Crépault

L’objectif Desjardins

le client content JOE CARUSELLA

Directeur, Financement automobile et Biens durables

En poste chez Desjardins depuis le 12 décembre dernier, Joe s’est donné quelques défis.

➔ « Automobiliser » Desjardins. ➔ Développer de nouvelles ententes avec des joueurs importants de l’industrie pour les outiller sur le Prêt-à-conduire Desjardins.

➔ Devenir la référence en matière de financement automobile et véhicules récréatifs. Prêt-à-conduire

Depuis janvier dernier, Desjardins offre aux concessionnaires de fournir le financement à leurs clients en incluant une couverture d’assurance-vie sans frais additionnels, une offre d’assurance invalidité à prix compétitif et un service d’assistance routière gratuit pour la première année.

« La saine gestion financière de 5,6 millions de membres Desjardins est au cœur du développement de nos solutions de financement. Le Prêt-àconduire a été conçu selon cette vision. Concrètement, en optant pour le Prêt-à-conduire Desjardins sur un prêt moyen de 26 000 $, nous avons calculé que le consommateur peut réaliser

Les réactions « En essayant de

des économies pouvant atteindre 1560 $, i.e. 840 $ d’économie sur la protection d’assurance vie, 600 $ pour la protection d’assurance invalidité et 120 $ pour l’accès gratuit à un service d’assistance routière pour la première année. » Dans le futur « Le monde de l’automobile

pénétrer le marché avec son programme Prêt-à-conduire, Desjardins oblige maintenant le consommateur à adhérer à son assurance-prêt dorénavant incluse dans son offre de financement automobile. En ce faisant, le client du concessionnaire n’a plus la flexibilité d’opter pour un programme d’assurance pouvant répondre davantage à ses besoins. Il ne faut pas oublier également que ce mode de distribution pourrait avoir un impact négatif sur la gestion du département F&I à l’intérieur du concessionnaire. » Luc Samson Vice-président directeur général Protection V.A.G.

est en évolution mais, peu importe les changements à venir, l’importance du directeur commercial demeurera. Cette personne facilite les transactions et présente au client l’ensemble des options, tant au niveau du financement, des assurances, des garanties et des produits complémentaires. D’ailleurs, pour le F&I, l’offre Prêt-à-conduire ouvre une plus grande fenêtre de possibilités. » Joe Carusella est clair : « Nous ne voulons pas d’une bataille de produits identiques. Nous voulons développer des produits avant-gardistes. Il

faut penser à l’extérieur de la boîte. » « Nous désirons développer notre marché graduellement. Nous restons à l’affût des réactions face à notre tout nouveau produit. Nous ne finançons actuellement pas l’inventaire global d’un concessionnaire et nous ne détenons pas encore d’entente avec un constructeur, mais qui sait ce que l’avenir nous réserve ! « Concentrons nous pour le moment à faire connaître le Prêt-à-conduire Desjardins, et ce tant aux consommateurs qu’aux marchands. Ensuite, nous verrons. » •••

« Dans le contexte d’un projet conjoint avec l’AMVOQ,

en reconnaissance de l’achalandage du marchand et en donnant l’accès à du financement à un regroupement de marchands sans possibilité d’entente de financement individuelle avec des institutions financières, Groupe PPP est à l’aise avec le Prêt-àconduire. Toutefois, dans le monde des concessionnaires, l’inclusion de l’assurance-vie dans le prêt est une brèche majeure dans les valeurs du Groupe PPP, soit la défense et la protection de l’achalandage des concessionnaires et marchands de véhicules. Seul le concessionnaire et/ou le marchand a un contrôle sur l’offre de produits à ses clients. Et ce, sans obligation. » Mario Champagne Chef de la direction, Le Groupe PPP

AutoMédia l Mai 2012 l 5


sur la route avec dan i Par daniel lafrance LÉVIS

Claude Rousseau homme du futur

Pierre Martin, a ssocié-franchi sé des Rôtisse ville de Québe ries St-Hubert c, Donald Mar de la co tte, directeur de Mitsubishi, Yv s ventes Paqu es Ouellet, dire et ct eu r des opératio Mitsubishi, Sté ns fixes Paquet phane Paquet , d ire cteur général bishi et Patric Paquet Mitsuk Renaud, dire cteur régional Canada. des ventes, M itsubishi

CAA - québec

sainte-foy

Paul A. Pelletier aura passé 17 ans à la barre de CAA-Québec en tant que président et chef de la direction (depuis juillet 1995, en fait). Il a décidé que c’était assez. À partir du 1er juin prochain, il passera définitivement le flambeau à Claude Rousseau, qui a été 28 ans chez Bell (jusqu’en 2008) et qui quittera son poste de conseiller spécial chez Telus. En fait, la retraite de M. Pelletier s’est amorcée le 1er décembre dernier. Les mois qui ont suivi ont servi à familiariser M. Rousseau à son nouveau job. Après tout, on ne se retrouve pas à la tête de 1 000 employés, d’une organisation plus que centenaire et lié à des clubs automobiles éparpillés un peu partout dans le monde sans avoir besoin d’une période de transition et de formation. Ce qui n’a pas empêché Claude Rousseau de terminer d’autres mandats, notamment celui d’aider le maire Régis Labeaume à boucler le budget de 400 millions de dollars et à concrétiser le partenariat avec Québécor dans le dossier du futur amphithéâtre de Québec. Les nouvelles fonctions de M. Rousseau au CAA-Québec ne l’empêcheront pas non plus de demeurer à la présidence des Remparts de Québec. Prochaine nomination : un poste dans l’équipe de direction des futurs Nordiques?

Concession Porsche

6 AutoMédia Mai 2012 l

de même que Mishiro-san, responsable du projet électrique mondial i-MiEV, qui a fait le trajet du Japon ! Accompagné de ses associés Pierre et Denis Martin, Louis Martin, au nom des Rôtisseries St-Hubert de la ville de Québec, a déclaré : «  Il est très stimulant et excitant de pouvoir compter désormais dans notre flotte sur un véhicule possédant autant de qualités environnementales. Si le jeu en vaut la chandelle, et nous l’espérons, vous pourriez en voir plusieurs sur les routes au cours des prochaines années. DL

l

Photo : Frédér

Les clefs de la toute première voiture électrique i-MiEV arborant les couleurs St-Hubert dans la région de Québec ont été remises chez Paquet Mitsubishi, à Lévis, aux membres de la famille Martin, franchisée de la populaire chaîne de restauration. L’événement protocolaire s’est déroulé devant un imposant parterre de dignitaires. Outre ceux qu’on peut apercevoir sur la photo, il y avait là, de Mitsubishi Canada, John May, directeur de territoire, et Kenji Toh, vice-président des ventes, du marketing et de la planification d’entreprise,

ic Bergeron

Mitsubishi et St-Hubert roulent – VERT – l’Avenir !

Ça bourdonne sur un terrain de 109 000 pi ca, au futur 2240, rue Cyrille-Duquet, pas loin du boulevard Charest : les ouvriers d’activent à bichonner un bâtiment de 22 000 pi car qui abritera les nouvelles installations de Porsche Québec, déménagées de Qué-Bourg Auto, à Charlesbourg. Coût estimé du projet : 6 millions de dollars.

« Si les travaux se déroulent bien, nous serons en mesure d’ouvrir nos installations au public à la fin de mai, début juin. » Marie-Josée Bégin (également propriétaire d’Audi Sainte-Foy) 


québec

MASCOUCHE

Le party d’Albi

Benoît Theetge devient le plus jeune président de la CCARQ Benoît Theetge, co-propriétaire de trois concessions Auto Frank et Michel (à Québec, Boischatel et La Malbaie), a été nommé le 27e président (depuis 1974) de la Corporation des concessionnaires d’automobiles de la régionale de Québec. Il succède à Nathalie Parent, de Mercedes-Benz de Québec, qui aura complété un mandat d’un an à la présidence. À 41 ans, Benoît Theetge devient le plus jeune président de la CCARQ (fondée en 1923 !), après Michel Caron et Gilles Thibault, encore dans la quarantaine quand ils accédèrent au poste en 2003 et 2005 respectivement. L’un des dossiers chauds qui attend M. Theetge : l’ouverture des concessions automobiles les weekends ! JA

57

Denis Leclerc a attiré quelque 3 000 personnes chez Albi le Géant, à Mascouche, pour célébrer l’arrivée du multisegment Mazda CX-5 et sa technologie SkyActiv. Le multi-franchisé (aussi Kia, Hyundai et Ford) n’est pas devenu le plus important marchand Mazda de la planète en faisant les choses comme tout le monde. Vêtu comme ses employés qui circulaient parmi les convives, entouré de son père et de son oncle, l’infatigable concessionnaire, fidèle à son habitude, a favorisé le gigantisme. MC 

Les sourires du succès : Marc Bourassa, viceprésident ventes Sun Media, Denis Leclerc, Louise Villeneuve, vice-présidente Albi le Géant, et André Larivière, conseiller en publicité du Journal de Montréal. L’énergique Denis très fièrement entouré de son père Marcel (à droite), 81 ans, et de son oncle David, 70 ans, autrefois superviseur dans l’alimentation. Au sujet de son papa, le fils a dit à AutoMédia : « Mon père m’a appris à vendre des voitures et m’a enseigné la détermination. D’ailleurs, ma mère (AimeRose Desrosiers), aujourd’hui décédée, était aussi synonyme de détermination ! » L’homme d’affaires adore ses proches… et traite ses employés comme des membres de sa famille !

Après des ventes de 4 600 Mazda neuves en 2010 et 2011, Denis Leclerc en vise au moins 5 200 en 2012. Un objectif qui visiblement transporte de bonheur Rania Guirguis, directrice Marketing et Relations publiques chez Mazda Canada pour le Québec.

Nombre de concessionnaires Mazda au Québec

AutoMédia l Mai 2012 l 7


gestion i

Par yves cadieux

concessionnaires

qui vous succédera ? Le consultant Dennis DesRosiers et la firme PwC ont mené un sondage auprès des concessionnaires canadiens au sujet de leur succession. La dernière étude du genre remontait à 1997. Est-ce que la manière de préparer sa relève a changé en 15 ans ? Voici les résultats les plus intéressants ! Photo : Stuart Miles

➔ Le nombre de concessionnaires qui comptent se retirer d’ici 12 mois a augmenté à 30 %.

Ce qui devrait susciter des opportunités d’acquisition pour les propriétaires de multi-franchises désireux d’avaler des concessions indépendantes.

➔ Comme en 1997, 70 % des concessionnaires continuent d’espérer que des membres de leur famille prendront la relève…

Sauf que seulement 49% croient que leur souhait se réalisera.

➔ 35 % des concessionnaires croient qu’ils devront tranférer leurs titres de propriété à un étanger.

Bien que seulement 8 % des concessionnaires soient à l’aise avec cette idée.

➔ À peine 52 % des concessionnaires ont un plan de succession en place.

Soit un peu moins qu’en 1997.

8 AutoMédia Mai 2012 l

l

➔ Même si plusieurs concessionnaires ont pris la peine de préparer un testament, 36 % ne comprennent pas vraiment les conséquences financières de leur planification.

Autrement dit : même ceux qui disent avoir un plan admettent qu’il est incomplet… Un plan de succession peut signifier une chose pour un

D’autres résultats • Tous les concessionnaires indépendants (qui n’appartiennent pas à un groupe) consultés ont déclaré vouloir se retirer d’ici 10 ans. Tous ! • Comme, en fait, 30 % des concessionnaires aimeraient au moins se payer une semi retraite d’ici un an, et que 70 % ne se donnent pas plus de 5 ans encore, il est clair qu’il y aura de la consolidation et du sang neuf sur la scène automobile au Québec. • En admettant que le concessionnaire se retrouverait soudainement devant

concessionnaire et une autre tout à fait différente pour son collègue. Il y a de l’éducation à faire.

➔ Environ le tiers des répondants prennent la question de la succession très au sérieux.

Ils sont effectivement bien préparés quand viendra le temps de passer le flambeau.

l’incapacité de poursuivre ses activités, jusqu’à 60 % croit qu’un membre de leur famille prendrait immédiatement leur place. En 1997, ils n’étaient que 37 % à penser de la sorte. En revanche, aujourd’hui, on pense moins à ses partenaires ou à ses cadres pour assurer le suivi. • Environ 80 % des concessionnaires d’aujourd’hui (versus 62 % en 1997) ont plus de 60 % de leur patrimoine familial lié à leur entreprise. Ce qui rend encore plus importante et plus urgente la nécessité de planifier le futur ! •••

Et pour commencer du bon pied, rien de mieux que de consulter des experts.


10 AutoMĂŠdia Mai 2012 l

l


avant-première i Par Michel Crépault Mercedes-Benz Classe SL 2013

La grande dame

fiche Versions  550, Edition 1, 63 AMG, 65 AMG Roues motrices arrière Nombre de passagers 2 Consommation  combinée 9,1L/100 km Construction Brême, Allemagne Concurrence BMW Série 6 Cabriolet, Jaguar XK/XKR, Porsche 911

PRIX

concessionnaires au Québec : 10 Malaga, Espagne – Mercedes-

Benz a procédé dans la ville natale de Pablo Picasso au lancement international de la 6e génération de sa Classe SL, un élégant roadster qui se passe de présentation. La première SL, née en 1954, a marqué l’industrie avec ses portières en ailes de mouette (d’où le surnom Gullwing) et continue d’ébahir la scène automobile en fracassant régulièrement le cap du million de dollars dans de prestigieux encans. Le marché canadien recevra d’abord à compter de juin la SL 550 2013 équipée d’un V8 biturbo 4,6L de 429 CV (l’ancien V8 5,5L délivrait 382 CV) jumelé à une boîte automatique 7G-Tronic Plus. La 550 boucle le 0-100 km/h en 4,6 secondes et son toit dur

?

Pour qui

Revenu familial de 300 000 $ et + Homme (79 %) Ages variés, 35-40 ans et 50 ans et +

10 AutoMédia Mai 2012 l

l

mais escamotable se décoiffe en 20. La consommation de carburant a été améliorée de 22 % grâce aux 110 kg en moins (merci aluminium !) et aux technologies comme l’injection directe et l’arrêt-démarrage automatique au feu rouge. Une SL 63 AMG suivra en août et une SL 65 à l’automne. Mercedes-Benz Canada se questionne s’il serait pertinent d’importer la SL 350 offerte en Europe. Un V6 aideraitil le modèle ou, au contraire, lui nuirait-il ? La SL 550 nous arrive mieux équipée qu’aux États-Unis, en commençant par des accessoires AMG standard, tel que les roues de 19 po à cinq raies. La nouvelle SL ne se limite pas à un nouveau châssis fait à 90 % d’aluminium, plus long

?

Pourquoi

Le look du roadster en dit long sur son statut social Pour l’agrément de conduite Les technologies dernier cri

(5 cm), plus large (5,7 cm) et qui repose sur une suspension Active Body Control (le conducteur choisit entre des réglages axés sur le confort ou la sportivité). Fidèle à son habitude, elle innove : • Magic Vision Control (standard) : les lames des essuieglaces sont percées de 160 petits trous par lesquels jaillit le liquide lave-glace chauffé ! • FrontBass (standard) : les hautparleurs des graves ont été déménagés au bout des pieds des occupants, utilisant les longerons du spaceframe en alu comme caisse de résonnance. Trois options seront populaires : 1. L’ensemble Premium : caméra de recul, sièges ventilés et à flancs dynamiques, AirScarf, accès mains libres au coffre et KeyLess. 2. Magic Sky Control : le panneau du toit dont le verre d’habitude transparent peut

SL 550 : 123 900 $ Edition 1 (10 exemplaires au Canada) 8 500 $ extra SL 63 & 65 :nd Ensemble Premium : 4 800 $ Mise en vente  SL 550 : juin 2012 SL 63 AMG : août 2012 SL 65 AMG : automne 2012 SL 600 : discontinué

être fumé à volonté à l’aide d’un bouton quand le soleil incommode. 3. Accès mains libres au coffre : les bras chargés de paquets, vous ouvrez le couvercle du coffre à bagages en balançant le pied sous le pare-chocs. Oui, d’autres constructeurs en parlent (Ford pour son nouvel Escape) mais le système Benz est le premier qui permet aussi de fermer le coffre d’un coup de pied ! •••


LA PRÉCISION

raymond-weil.com

EST MON INSPIRATION

mæstro collection

514.595.8079 www.monacogroup.ca 10 AutoMédia Mai 2012 l

l

Grey_Maestro_AutoMedia_Monaco.indd 1

4/20/12 4:05 PM


leader de l’industrie i

Par Michel Crépault

La fille du nord DIANNE CRAIG PDG FORD CANADA Depuis le 1er novembre dernier, Dianne Craig remplace David Mondragon, lui-même venu au Canada en août 2008 et aujourd’hui chef du marketing pour Ford et Lincoln aux USA. Dianne travaille pour Ford depuis 1986. En 2009, elle était en charge du marketing, des ventes et du service de 520 concessionnaires Ford et Mercury en Caroline (Nord & Sud), Georgie, Alabama et Floride. Née à Buffalo, New York, elle a gradué de la State University of NY et détient une maîtrise en administration des affaires de l’Université de l’Ohio. À 47 ans, elle dirige 6 000 employés et quelque 18 000 autres répartis dans plus de 400 concessions Ford et Lincoln à travers le Canada

Qu’avez-vous donc fait à Bill Ford pour qu’il vous expédie dans l’enfer blanc canadien ?

Je suis originaire de Buffalo. Je suis habituée à ce genre de température. Et j’ai plusieurs proches qui sont Canadiens. Voilà deux ans de suite que Ford trône au sommet des ventes canadiennes. Vous devrez aligner une 3e année consécutive. Nerveuse ? Dianne est mariée avec Mike depuis 16 ans. Ils sont les fiers parents de Carolann, 12 ans.

12 AutoMédia Mai 2012 l

l

Pas du tout. Regardez ce kiosque (ndlr : celui du salon de l’auto de Toronto) ! Ces produits ne sont-ils pas excitants ?

Bien sûr, mais on dit qu’il est plus difficile de rester au sommet que de l’atteindre. Votre prédécesseur, David Mondragon, a donc eu la partie facile et vous héritez de la moins facile.…

David est un bon ami et d’avoir la chance de le remplacer est un privilège pour moi. Mais vous avez raison : quand on est au sommet, bien des gens essaient de vous en faire descendre. Ce sont les bons produits qui nous ont amené au sommet et quand je regarde ce qui s’en vient, je me dis que ce succès n’est pas prêt de s’arrêter.


C’est vrai, Ford fait sa chance. Mais GM et Chrysler se remettent d’une faillite, tandis que les Japonais ont été frappés par des catastrophes naturelles. Cela a dû favoriser Ford ?

C’est sûr que ces terribles épreuves ont affectés certains de nos compétiteurs. D’un autre côté, nous avons confiance dans notre plan. N’oubliez pas que nous avons démarré notre stratégie « One Ford » à la fin de 2006, soit bien avant la crise financière qui a éclaté à la fin de 2008. Nous savions que nous devions mettre de l’ordre dans notre propre maison et nous n’avons jamais dévié de notre plan. Vous aimez le leadership d’Alan Mulally ?

Oh oui ! Il est aussi formidablement humain. Il a profondément changé notre mentalité en nous donnant une vision claire et en faisant en sorte que nous y adhérions tous. Et Bill Ford dans tout ça ?

Il a toujours été un visionnaire, notamment en ce qui concerne la mission verte de notre compagnie. Il est un ardent environnementaliste. Ça nous rend spécial. Est-ce pour cette raison que vous n’offrirez pas de C-Max à essence ?

Avec le C-Max Hybride et le C-Max Energi (hybride enfichable), nous allons nous démarquer. Et le B-Max suivra ?

On verra. Du côté de Lincoln, vous avez un problème, non ?

Regardez plutôt à côté de vous ! (ndlr : Mme Craig me pointe le concept MKZ). C’est très prometteur ! Lincoln a une riche histoire derrière elle. Un seul véhicule ne nous fera pas redevenir la marque de luxe numéro un du jour au lendemain, mais nous sommes totalement dédiés à Lincoln. Si nous décidons de rivaliser dans un segment, peu importe lequel, nous offrirons des produits d’envergure mondiale. Cela prendra du temps avec Lincoln mais la MKZ est un pas dans la bonne direction.

Le gros Expedition a-t-il encore une place chez une Ford écolo ?

Absolument. Les gens ont besoin d’un gros véhicule pour remorquer. Nous continuons à voir une demande pour l’Expedition, et pour le Navigator. Mais en leur procurant une touche de vert, peut-être ?

Peut-être… En fait, tout ce que nous faisons est vert ! C’est très important à nos yeux. Vous le voyez dans notre Série F avec nos moteurs EcoBoost. Si vous devez avoir de gros véhicules, vous devez aussi avoir la meilleure consommation de carburant du segment. 90 % de notre portfolio offrira l’EcoBoost d’ici 2013. Les consommateurs demandent encore des

Si je vous comprends bien, Dianne, votre travail consiste à écouter les concessionnaires et les consommateurs et à aller dire aux dirigeants de Dearborn qu’il y a une manière canadienne de brasser des affaires ?

J’ai appris au cours de mes quatre premiers mois ici que le Canada est très différent des USA. Parce que nous partageons une frontière, les gens assument qu’il y a plusieurs similitudes. Il y en a mais il y a aussi d’importantes différences. Par exemple le segment de la Focus est beaucoup plus important ici qu’aux États-Unis, alors que ceux de la Fiesta ou de la Fusion sont beaucoup plus petits. Les termes de financement sont plus longs ici. Bref, nous devons planifier pour les Canadiens, pas pour les Américains. •••

«Ce sont les bons produits qui nous ont amené au sommet et quand je regarde ce qui s’en vient, je me dis que ce succès n’est pas prêt de s’arrêter.» moteurs à essence. Nous avons la flexibilité de bâtir un Expedition et une Focus électrique. C’est le client qui nous guide, nous l’écoutons. C’est notre raison d’être en affaires. Comment va votre français ?

Hum… Heu… « Bonsouoir ! » « Bonjour ! ». Et « Je m’appelle… ». Et « parlez-vous… ». Je viens d’avoir mes deux premières heures de cours de français. La prof me parle uniquement en français. J’apprends avec ma fille et, maintenant, mon mari doit suivre. Quelle fut la première requête des concessionnaires canadiens ?

Ils n’ont pas vraiment eu de requête. Je crois qu’à chaque fois qu’il y a un changement, il s’installe une espèce d’incertitude. Les concessionnaires avaient de l’admiration pour Dave. Comme dans n’importe quelle nouvelle relation, vous devez instaurer le respect et la confiance le plus rapidement possible. Je les visite donc beaucoup et je le ferai encore beaucoup. Les réponses au marché se trouvent dans le marché.

Sous la gouverne du Californien David Mondragon, la part de marché de Ford au Canada est passée de

12,5 %

à presque 18 %. Selon Mark Fields, le président des Amériques pour Ford – et l’un successeurs potentiels à Alan Mulally, the big boss -, Mme Craig n’aura aucune misère à maintenir l’élan de la division canadienne grâce à sa vaste expérience aux ventes et auprès des concessionnaires

AutoMédia l Mai 2012 l 13


gala reconnaissance PPP i La 4e édition annuelle du Gala Reconnaissance du Groupe PPP s’est tenue à la mi-avril à la station de villégiature L’Estérel, dans les Laurentides. Plus de 200 convives ont accouru aux abords du lac Dupuis pour célébrer dignement la réussite des meilleurs directeurs commerciaux.

Par Daniel Lafrance

La crème de la crème

C

e Gala est l’aboutissement d’un concours provincial étalé sur un an et auquel participent les F&I qui vendent les produits PPP. Chaque vente donne des points qui s’accumulent. On les comptabilise et on peut même suivre son score sur le réseau intranet de PPP. Le classement se divise en trois catégories distinctes qui égalisent les chances entre les différents commerces de ventes automobiles, selon leur volume.

première catégorie Entreprises qui livrent entre 251 et 500 unités par année.

deuxième catégorie Entreprises qui ont un volume de vente annuel oscillant entre 501 et 750 unités.

troisième catégorie Marchands vendant plus de 750 véhicules par année.

Les premiers de classe Pour Mario Champagne, chef de la direction du Groupe PPP, tous les directeurs commerciaux qui font équipe avec lui figurent déjà parmi les meilleurs de la profession. Au Gala Reconnaissance, ce sont les meilleurs des meilleurs qui émergent. Chaque année réserve son lot de surprises et d’exclamations. Ainsi, M. Champagne a rappelé que l’année 2011 a été la meilleure à date de l’existence de PPP. « Je tiens à remercier sincèrement tous nos directeurs commerciaux de ce résultat sans précédent. Ce sommet, c’est à vous que nous le devons », a parfaitement résumé le patron. ••• 14 AutoMédia Mai 2012 l

l

Troisième catégorie Gervais Auto, avec ses deux succursales dans la Mauricie (l’une à Trois-Rivières, l’autre à Shawinigan), a terminé la soirée avec les grands honneurs ! De gauche à droite : Mario Champagne et Johanne Lefebvre, de PPP, Joël Fortin, Maxime Carignan, Claude Cossette, Michaël Gervais, Maxime Gervais et Symon Nadeau, de Gervais Auto, et Jacques Tardif, de La Capitale.

Troisième catégorie Hyundai Chateauguay s’est méritée une troisième place grâce au travail en équipe.Le formateur Richard Guraieb félicite ses protégées, Johanne St-Cyr et Isabelle Valade, en compagnie de Jacques Tardif, de La Capitale, et de Mario Champagne.

Troisième catégorie Une habituée des Galas Reconnaissance PPP, l’équipe Hyundai St-Jérôme, en vertu d’une 2e place, était encore une fois illuminée de sourires ! De gauche à droite, Yvon Durocher, de PPP, Patrick Larouche, Lyne Provencher et Aimé Tourangeau, de Hyundai St-Jérôme, Jacques Tardif, de La Capitale, et Mario Champagne.


Pourquoi un Gala Reconnaissance, comme celui de PPP, a-t-il sa raison d’être?

Première catégorie André Larochelle, de Charlevoix Mazda, tient fièrement la plaque qui consacre sa 5e place dans la première catégorie, aux côtés d’Yves Allard, CA de PPP, de même que Linda Côté et Mario Champagne.

« Pour moi, un Gala du genre, c’est la satisfaction du devoir accompli. C’est aussi la fierté du succès, pour les gagnants et aussi pour les représentants formateurs qui les ont suivis toute l’année. De plus, l’effet de stimulation sur les directeurs commerciaux est évident : j’ai vu une équipe dans une concession y aller d’un sprint final pour se classer parmi les finalistes… et elle a réussi ! » Sylvain Tremblay Directeur général des ventes « C’est comme un boost présent toute l’année. Les inscrits suivent les résultats sur l’Intranet de PPP et ils ne veulent pas céder un pouce aux concurrents. Ils veulent être présents au Gala Reconnaissance ! » Yvon Durocher Directeur développement des affaires

➔ Deuxième catégorie Volkswagen Outaouais a travaillé très fort pour se mériter une 6e place au Gala Reconnaissance. Dans l’ordre habituel : Éric Carette et Valérie Lapointe, de Volkswagen Outaouais, Mario Champagne, Stéphane Thibault, de Volkswagen Outaouais, et Martin Bédard, de La Capitale. Catégorie des véhicules récréatifs L’entreprise VL et VR Roulottes Chaudière est allée chercher la première place ! On reconnaît Éric Tremblay, de PPP, Jacques Tardif, de La Capitale, Katia Gagnon, du commerce gagnant, et Mario Champagne.

« Tous ceux qui sont venus ici une fois veulent revenir à tous les ans, alors ils se battent pour rester dans la course. C’est beaucoup mieux qu’un bonus en argent. Donnez des sous en récompense et, quelques semaines plus tard, c’est déjà oublié. Mais quand vous êtes reçus comme des rois pendant un week-end pour un Gala Reconnaissance dont vous revenez avec votre plaque, ça c’est inoubliable ! » Johanne Lefebvre Représentante formatrice « La reconnaissance de nos performances et un lien d’appartenance avec la compagnie, ça crée un petit velours. Il y a une fierté certaine à faire partie des meilleurs. Quand je visite les entreprises, je fais toujours le point avec l’équipe en place, nous vérifions sa position dans le classement et on s’arrange pour rester dans le top 5 ! » Richard Guraieb Représentant formateur « Avec l’appui de Johanne, notre représentante PPP, nous consacrons une journée par mois pour établir une stratégie, en surveillant le classement. Il s’agit aussi d’en faire un jeu, une partie de plaisir et non une tâche. C’est alors plus facile à gérer. Nous nous ajustons chaque semaine pour rester le numéro un. Il n’est pas question de céder du terrain et de travailler en mode rattrapage. » Claude Cossette Directeur des ventes et F&I chez Gervais Auto

AutoMédia l Mai 2012 l 15


le monde de l’amvoq i Par l’équipe d’AutoMédia

des 5 à 7 populaires La dernière fois, c’était il y a une vingtaine d’années. L’AMVOQ a en effet renoué avec une vieille tradition en ressuscitant les « 5 à 7 » pour ses membres. Le premier s’est tenu sur la Rive-Sud de Montréal le 3 avril, alors que le second s’est déroulé à SainteFoy, en banlieue de Québec, le 10 avril.

Dans l’ordre habituel, les organisateurs entourent un duo d’honneur de Desjardins : Me Thomas Roberge, conseiller juridique à l’AMVOQ, Michel Noël, président de l’AMVOQ, Viviane Cain, directrice de compte chez Desjardins, Joe Carusella, directeur, Financement automobile et bien durables chez Desjardins, Catherine Langlois, directrice du développement et projets spéciaux à l’AMVOQ, et Me Richard Cliche, directeur général de l’AMVOQ.

Organisés par M Thomas Roberge, Conseiller juridique à l’AMVOQ, les deux évènements ont été qualifiés de succès, suffisamment en tout cas pour qu’on répète l’expérience, et de surcroît en région. Il est clair que les marchands sont avides de trucs et de conseils pour améliorer leur rentabilité. Ils ont eu droit à trois présentations. e

16 AutoMédia Mai 2012 l

l

1

Programme de financement

Catherine Langlois, Directrice du développement et projets spéciaux à l’AMVOQ, s’est chargée d’expliquer que Desjardins et Le Groupe PPP ont uni leurs forces pour faciliter l’accès au financement aux marchands qui n’ont pas de convention avec une institution financière, et ce à des taux d’intérêts aussi bons que ceux accordés aux marchands jouissant d’un plus gros volume de ventes. La technologie s’en mêle puisque la demande de financement du client se fait par caméra vidéo (webcam). Juste avant,

le marchand aura établi le contrat de vente grâce au Gestionnaire de véhicules de l’AMVOQ (GVO), puis envoyé électroniquement le contrat au représentant formé par PPP. La suite se passe entre ce dernier et le client (par souci de discrétion, le marchand s’éclipse durant ce tête-à-tête). Le « F&I-à-distance » prend toutes les informations nécessaires pour faire approuver le financement et il en profite, bien sûr, pour présenter ses autres produits. DealerTrack assure le suivi avec Desjardins. Une fois la transaction acceptée, Dicom envoie la documentation au marchand. Ce dernier livre le véhicule au


client, qui signe les documents, lesquels repartent via Dicom chez le F&I. Desjardins envoie par transfert électronique le montant de la vente à l’AMVOQ (qui le redonne au marchand le jour même), plus une ristourne sur le financement, plus une commission sur chaque produit F&I vendu au client. Bon à savoir • Un représentant PPP est disponible au bout de sa webcam du lundi au jeudi,

de 10 h à 20 h, puis le vendredi de 10 h à 18 h. Éventuellement le samedi et/ou le dimanche, si jamais la demande en ce sens se précisait. • Si le client est un « bon payeur » et si le véhicule convoité vaut au moins 5 000 $, et ne compte pas plus de 160 000 km et/ou ne dépasse pas 10 ans d’âge, le financement chez Desjardins est assuré. « Si c’est un bon client, ça passe ! » a promis Joe Carusella, Directeur, Financement

Les avantages

• • •

Ristournes + commissions = revenus supplémentaires > Ces $ d’extra donnent au marchand une marge de manœuvre élargie sur le prix du

véhicule (« Voyons, comment ça se fait que mon compétiteur vend si bas  » Réponse : parce ce qu’il se reprend ailleurs !) > Nul besoin d’embaucher du personnel, Desjardins et PPP s’occupent de tout, le marchand peut se concentrer sur vendre et livrer le véhicule.

2

ASSURANCE COLLECTIVE ET RÉGIME DE RETRAITE

Au nom du Groupe Conseil Giguère et Fréchette, Nicolas Fréchette (le fils du fondateur Carol) a démontré comment un marchand, même s’il ne compte que deux employés, peut s’offrir une assurance collective. Le Groupe, qui travaille déjà

Les avantages > Un rendement supplémentaire

aux participants sous la forme d’une ristourne. > Un guichet unique. > La promesse de vous faire réaliser des économies.

3

normes professionnelles

Luc Vaillancourt, chargé de projet au Comité sectoriel de Main-d’œuvre des services automobiles, a expliqué comment les membres de l’AMVOQ peuvent s’y prendre pour adhérer à la norme professionnelle de conseiller en vente d’automobiles. Il s’agit ni plus ni moins d’un certificat qui affiche les compétences d’un conseiller

avec une quinzaine d’associations telle l’AMVOQ, promet des programmes flexibles et une administration simplifiée. M. Fréchette a donné comme exemple Automatik+, le régime d’assurance collective multi-employeurs de l’AMVOQ qui propose une variété de combinaisons possibles. L’un des avantages indéniables : même pas besoin d’examen médical ! En ce qui concerne les régimes de retraite collectif, il faut savoir qu’à compter de 2013, selon le tout nouveau budget provincial, l’employeur aura l’obligation d’organiser un tel régime pour ses employés, incluant effectuer lui-même les remises au gouvernement. Ici encore, Giguère & Fréchette offre ses services pour des régimes taillés sur mesure.

aux ventes et, du même coup, renverse avantageusement les préjudices au sujet des « vendeurs de chars »… D’ailleurs, Me Richard Cliche, l’actuel Directeur général de l’AMVOQ, ne s’est pas gêné pour déclarer aux membres présents qu’ils accusaient un retard lourd de conséquences : « Pour un marchand de l’AMVOQ qui se donne la peine d’aller chercher un certificat, il y en a quatre qui le font du côté de la CCAQ ! », a-t-il rappelé avec une pointe d’urgence dans

• •

automobile et Biens durables chez Desjardins, présent lors du « 5 à 7 » montréalais. Même dans les cas incertains, le programme aiguillera alors le client vers le crédit spécialisé (2e chance) d’Avantage Concessionnaire Scotia (dont le système cote le client de 1 à 5 pour l’achat d’une automobile de 7 500 $ et plus). La ristourne au marchand sur le financement = 55 % du profit. La commission au marchand sur les produits F&I vendus = 60 % du profit. Coût du marchand pour accéder au système GVO (aussi pratique pour l’étiquette de vitre, pour le site Presque neuf, etc.) : 54,95 $/mois. Coût de la Webcam HD : 60 $. Coût du rapport CarProof pour chaque véhicule financé : 25 $ (déduit des profits)

Du Groupe Conseil Giguère et Fréchette, trois conseillers experts dans leur domaine : Nicolas Fréchette et Carol Fréchette (assurance et rentes collectives/sécurité financière) entourent Valérie Boutin (assurance collective).

la voix, faisant écho au président Michel Noël qui, dans la livraison printanière du magazine de l’AMVOQ, en a profité pour réitérer l’importance d’obtenir le diplôme décerné par le ministère de l’Emploi. Cette certification, qui reconnait le professionnalisme des conseillers en vente, est plutôt facile à décrocher. Le processus varie selon que le conseiller a de l’expérience (un an et plus) ou presque pas (les « verts »).

AutoMédia l Mai 2012 l 17


le monde de l’amvoq Dans le premier cas, l’évaluation se fait dans le milieu de travail, à la concession. Elle dure entre 5 et 7 heures en présence d’un évaluateur qui utilise des critères établis en collaboration avec l’AMVOQ. L’évaluation va de l’accueil du client à la complétion de la transaction. Si ce jour-là les clients se font rare (il pleut à sciaux !), on fera des jeux de rôles. Qui plus est, on explique à l’avance au conseiller les points sur lesquels il sera évalué. S’il ressent une lacune, on lui laisse le temps de suivre une formation. L’important est de compléter les cinq champs de compétences évalués (toujours définis conjointement avec l’AMVOQ). Il n’en coûte que 150 $ au marchand par conseiller certifié, le coût de l’évaluateur étant subventionné par le ministère. Dans le cas des débutants, on leur assigne d’abord un coach (comme un repré-

Pierre Coutu et Dominique Rose, de Les automobiles Super 2000, à Montréal-Est, n’ont pas voulu rater ce premier 5 à 7 de l’AMVOQ.

La dynamique équipe du Comité sectoriel de Main-d’œuvre des services automobiles responsable de la norme professionnelle : Luc Vaillancourt, chargé de projet, Danielle Le Chasseur, directrice générale, Sylvie Mongrain, agent de bureau, et Miguy Narcisse, agent de projet.

sentant sénior). Ils ont aussi accès à une formation en ligne de 15 heures. Cette fois, on parle de 200 $ par individu formé et certifié. Soulignons que les membres de l’AMVOQ ont intérêt à entreprendre les démarches avant le 16 mai. Passé cette date, au moment d’écrire ces lignes, les subventions au CSMO pourraient diminuer, voire disparaître, et dès lors le certificat deviendrait plus coûteux. Par contre, plus les marchands démontreront de l’enthousiasme pour le programme, plus les chances sont bonnes que le ministère le maintienne. Pour connaître la marche à suivre exacte, vous pouvez contacter l’AMVOQ, vo-

Les avantages > En s’inscrivant avant le 16 mai,

le programme ne coûte presque rien.

> Une manière unique de rassurer le consommateur et d’impressionner l’opinion publique.

tre centre d’emploi régional ou le comité sectoriel de Main-d’œuvre des services d’automobiles (www.csmo-auto.com). Richard Cliche a annoncé que son organisation est en discussion avec le CAA pour que celui-ci recommande à ses membres de faire affaire avec un marchand dont les conseillers sont certifiés… •••

VENTES ET INSTALLATION D’ACCESSOIRES ÉLECTRONIQUES

À VOTRE SERVICE DEPUIS PLUS DE 20 ANS ! DÉMARREUR À DISTANCE s SYSTÈME MULTIMÉDIA s MAINS LIBRES sSYSTÈME DE VISION ARRIÈRE

EAU ! t Meilleur service après-vente NOUV VENTE D’ACCESSOIRES OEM

t4FSWJDFNPCJMFQBSEFTUFDIOJDJFOTQSPGFTTJPOOFMTFUDPNQÏUFOUTt1SJYDPNQÏUJUJGT

sRadio multi-fonctions s Caméra de recul intégrée au rétroviseur ... et plus encore !

Une fois le produit installé, remettez la carte privilège à votre client et celui-ci pourra communiquer avec nous 24/24 heures

www. autocause.com 514 952-9515 18 AutoMédia Mai 2012 l

l


Chiffres défrichés 21,5 53,2 15,4

Vente des automobiles au québec par catégorie (février 2012) n Compacte 53,2 % n Sous-compacte 21,5 % n Intermédiaire 15,4 % n Luxe 6,2 %

n Sport 2,5 % n Grand luxe 0,9 % n Sport de luxe 0,3 %

F��vrier 2012

Février 2011

Total 2012

Total 2011

761 690 486 356 283 184 152 91 69 35 24 17 12 11 0 3 171 21,5%

609 362 224 333 227 0 165 45 0 0 17 25 125 0 0 2 132 17,2%

1 355 825 822 673 507 334 329 147 103 60 43 40 28 17 0 5 283 19,9%

1 027 595 465 678 361 0 313 64 0 0 30 51 297 0 0 3 882 17,6%

1 333 1 112 984 660 562 542 478 360 308 288 287 213 162 139 136 116 58 35 30 19 12 4 3 0 0 7 841 53,2 %

1 446 860 706 827 455 495 230 465 249 480 195 215 262 99 182 72 0 22 18 39 0 32 0 22 6 7 398 59,7 %

2 202 2 564 1 828 1 442 971 954 737 631 625 511 628 396 286 295 244 195 89 62 47 39 18 12 12 0 0 14 788 55,6 %

2 508 1 111 1 460 1 306 796 962 429 1 041 520 633 371 399 469 200 316 164 0 38 43 49 0 89 0 39 12 13 052 59,3 %

Sous-compacte

Dans les quatre premières catégories d’automobiles, Hyundai Canada en domine trois

(Accent chez les Sous-compactes, Elantra chez les Compactes, Veloster chez les Sportives) et arrive en 2e place chez les intermédiaires (la Sonata derrière la Camry). Ils carburent à quoi nos amis sud-coréens par les temps qui courent ! ?

Hyundai Accent Mazda 2 Toyota Yaris Nissan Versa Kia Rio Chevrolet Sonic Ford Fiesta Honda Fit Fiat 500 Cabrio Toyota iQ Toyota xD smart fortwo Chevrolet Aveo Mitsubishi i-MiEV Fiat 500 Total Part de marché

Compacte Hyundai Elantra Honda Civic Toyota Corolla Mazda 3 Chevrolet Cruze Volkswagen Jetta Kia Forte Toyota Matrix Ford Focus Nissan Sentra Subaru Impreza Volkswagen Golf/Rabbit Mazda 5 Mitsubishi Lancer/Sportback Kia Soul Suzuki SX4 Buick Verano Toyota tC Toyota xB Volkswagen Beetle Nissan Leaf Chrysler Caliber Chevrolet Volt Acura CSX Honda Insight Total Part de marché

Durant toute l’année 2011, l’Elantra et la Civic ont joué à la chaise musicale pour le titre convoité de l’auto la plus vendue au pays. Pour 2012, la même bataille est engagée.

Février 2012

Février 2011

Total 2012

Total 2011

361 312 276 195 141 139 107 94 79 79 66 65 61 52 51 45 42 37 27 22 12 3 3 2 269 15,4%

73 254 0 172 44 131 142 6 98 0 74 71 23 156 71 21 29 17 28 26 16 83 11 1 550 12,5%

569 464 403 318 209 261 242 154 159 130 132 103 112 135 123 52 50 67 43 56 20 3 11 3 816 14,3%

171 445 0 258 82 243 208 23 182 0 146 143 55 264 122 40 39

Intermédiaire Toyota Camry Hyundai Sonata Kia Optima Ford Fusion Volkswagen Passat Kia Rondo Nissan Altima Chrysler 200 Chevrolet Malibu Toyota Prius V Chevrolet Impala Subaru Legacy Chrysler Charger Mazda 6 Honda Accord Toyota Prius Nissan Maxima Buick LaCrosse Buick Regal Chrysler Avenger Suzuki Kizashi Ford Crown Victoria Buick Lucerne Total Part de marché

59 44 49 96 25 2 743 12,5%

En 2011, la transaction moyenne d’un véhicule au Canada a augmenté de 1,2% à

33 399 $

(automobiles & camions combinés).

Sport Hyundai Veloster 104 Mini Cooper/Cooper S 59 Subaru Impreza WRX/STI 58 Ford Mustang 36 Volkswagen GTI 27 Hyundai Genesis Coupe 18 Chevrolet Camaro 13 Volkswagen Eos 12 Volvo C30 11 Mazda MX-5 11 Chrysler Challenger 8 Mitsubishi Lancer Evolution/Ralliart 5 Honda CR-Z 5 Chrysler 200 Convertible 4 Mitsubishi Eclipse/Eclipse Spyder 3 Total 374 Part de marché 2,5 %

0 91 46 13 21 14 7 11 9 8 19 6 11 0 16 282 2,3 %

254 105 100 65 38 40 35 20 25 19 17 13 6 13 11 761 2,9 %

0 115 102 40 41 27 12 17 14 10 26 10 23 0 22 486 2,2 %

AutoMédia l Mai 2012 l 19


Chiffres défrichés

Février 2012

Février 2011

Total 2012

Total 2011

214 146 127 75 63 35 30 30 26 26 21 21 20 14 13 13 11 10 7 5 4 3 0 0 0 0 914 6,2 %

169 183 113 34 53 33 21 31 7 19 33 0 28 25 14 32 11 5 3 1 4 1 0 46 9 5 880 7,1 %

347 251 255 124 99 55 72 55 79 44 39 39 37 29 22 20 16 20 13 5 7 4 2 0 0 0 1 634 6,1 %

269 294 222 54 76 56 33 62 29 42 48 0 41 39 31 44 20 12 6 3 6 3 1 161 13 5 1 570 7,1 %

37 26 21 8 7 7

34 32 10 0 1 7

80 41 39 19 14 9

61 64 15 0 5 10

Luxe

Chez les Utilitaires compacts sportifs, le Honda CR-V a le vent dans les voiles grâce à une nouvelle génération débarquée justement en février, mais il ne sera pas seul longtemps : Hyundai a présenté son nouveau Santa Fe à New York et il arrivera d’ici la fin de l’été, tandis que le leader habituel, le Ford Escape, sera complètement revu en mai. Le S de base (à 21 999 $) sera animé par un 2,5L de 168 CV, les SE/ SEL utiliseront un 1,6L EcoBoost de 178 CV, et la version Titanium aura recours au 2,0L EcoBoost de 240 CV. Un hybride se pointera plus tard, cette fois en délaissant la technologie Toyota en faveur d’un dispositif développé à l’interne. Durant les années 80, le prix moyen d’un véhicule a augmenté annuellement de

7,4 %. Durant les années 90, l’augmentation annuelle a été de

Source: Dennis DesRosiers

5 %. Depuis l’an 2000, cette augmentation annuelle s’est limitée à

1,1 %. 20 AutoMédia Mai 2012 l

l

Mercedes-Benz C BMW Série 3 Audi A4 Acura TL Infiniti G35/37 Cadillac CTS Audi A3 Audi A5 Chrysler 300 Volvo S60 Lexus IS Lexus CT Ford Taurus Acura TSX Lexus ES BMW Série 1 Ford MKZ Hyundai Genesis Toyota Avalon BMW Z4 Lexus HS Volvo C70 Saab 9-3 Mercedes-Benz B Volvo S40 Volvo V50 Total Part de marché

grand luxe Mercedes-Benz BMW Audi Audi BMW Ford

E Série 5 A6 A7 Série 7 MKS

Lexus GS Porsche Panamera Jaguar XF Infiniti M35/45 Mercedes-Benz S Audi A8 Jaguar XJ Cadillac STS Saab 9-5 Lexus LS Volvo S80 Acura RL Hyundai Equus Mercedes-Benz Maybach Total Part de marché

Février 2012

Février 2011

Total 2012

Total 2011

6 5 4 4 4 3 3 1 0 0 0 0 0 0 136 0,9 %

3 5 3 11 4 3 3 0 0 1 1 1 0 0 119 1,0 %

6 12 6 5 4 8 4 1 1 1 0 0 0 0 250 0,9 %

4 8 5 13 10 10 6 0 3 2 3 2 0 0 224 1,0 %

9 8 5 5 3 3 2 2 2 0 0 0 0 0 0 0 39 0,3 %

8 3 0 7 1 4 0 2 0 0 1 1 2 2 1 0 32 0,3 %

12 14 9 7 5 4 7 3 2 4 1 0 0 0 0 0 68 0,3 %

10 4 0 10 1 4 0 5 1 2 1 4 2 2 1 0 47 0,2 %

14 744

12 393

26 600

22 004

Sport de luxe Porsche 911 Audi TT Mercedes-Benz SLK Nissan 370Z Chevrolet Corvette Mercedes-Benz SL BMW Série 6 Audi R8 Nissan GT-R Porsche Cayman Mercedes-Benz SLS Porsche Boxster Chrysler Viper Jaguar XKS Mazda RX-8 Cadillac XLR Total Part de marché Total auto

Vente de camions légers au québec par catégorie (février 2012) 15,4

42,1

17,2

n Petite camionnette 3,1 % n Sport compact utilitaire 42,1 % n Sport intermédiaire utilitaire 15,4% n Fourgon 3 % n Sport utilitaire 0,5% n Camionnette 17,2 % n Sport utilitaire de luxe 0,6% n Fourgonnette 9,8 % n Sport intermédiaire utilitaire de luxe 4,2 % n Sport compact utilitaire de luxe 4,1 % Février 2012

Février 2011

Total 2012

Total 2011

Sport compact utilitaire Honda Hyundai Kia Ford Toyota Nissan Hyundai Chevrolet Chrysler Chrysler Mitsubishi Mitsubishi Kia

CR-V Santa Fe Sorento Escape RAV4 Rogue Tucson Equinox Wrangler Patriot Outlander RVR Sportage

608 409 338 336 331 307 279 271 268 241 212 211 189

664 318 340 440 325 188 301 201 123 272 161 148 140

1 070 669 620 637 656 556 442 453 423 455 362 365 362

803 557 701 877 494 432 575 490 220 436 358 251 242

Mazda CX-7 Volkswagen Tiguan Chrysler Compass Subaru Forester Mazda CX-5 Nissan Juke Suzuki Grand Vitara Mazda Tribute Chevrolet HHR MINI Countryman Nissan Cube Chrysler Liberty Total Part de marché

Février 2012

Février 2011

Total 2012

Total 2011

153 119 107 94 85 77 67 63 19 15 4 4 4 807 42,1 %

148 81 157 126 0 84 29 113 14 11 15 16 4 421 39,6 %

263 213 312 202 85 153 112 132 30 28 14 8 8 622 40,4 %

298 147 277 281 0 161 90 188 33 24 29 40 8 012 38,2 %


Février Février Total Total 2012 2011 2012 2011

Sport intermédiaire utilitaire Chrysler Journey Subaru Outback Toyota Venza Chevrolet Orlando Ford Edge Chrysler Grand Cherokee GMC Terrain Nissan Murano Nissan Pathfinder Toyota Highlander Ford Explorer Honda Pilot Toyota 4Runner Hyundai Veracruz GMC Acadia Chevrolet Traverse Buick Enclave Mazda CX-9 Honda Crosstour Toyota FJ Cruiser Mitsubishi Endeavor Nissan Xterra Chrysler Nitro Kia Borrego Ford Taurus X Total Part de marché

390 178 146 137 126 121 115 96 86 69 55 45 37 34 27 25 19 14 13 12 8 6 1 0 0 1 760 15,4 %

696 178 131 0 149 115 90 78 44 53 65 34 19 13 20 25 9 55 9 10 3 13 2 1 0 1 812 16,2 %

731 332 286 227 279 214 202 181 129 119 135 83 62 52 46 46 31 33 33 20 16 19 2 1 0 3 279 15,4 %

1 226 347 240 0 266 226 202 112 55 101 118 65 45 25 43 90 33 79 21 27 6 23 5 2 0 3 357 16,0 %

19 17 5 4 4 4 3 2 58 0,5 %

19 12 8 8 7 6 3 4 67 0,6 %

64 21 17 15 11 8 5 5 146 0,7 %

20 16 18 13 24 10 5 12 118 0,6 %

264 161 160 81 59 41 47 33 8 854 4,0 %

214 0 96 113 47 54 0 43 9 576 2,7 %

Sport utilitaire Chrysler Durango Toyota Sequoia GMC Yukon Chevrolet Suburban Ford Expedition GMC Yukon XL Nissan Armada Chevrolet Tahoe Total Part de marché

Sport compact utilitaire de luxe Audi Q5 BMW X1 Mercedes-Benz GLK BMW X3 Acura RDX Volvo XC60 Land Rover Range Rover Evoque Infiniti EX35 Land Rover LR2 Total Part de marché

153 99 72 49 33 25 16 15 3 465 4,1 %

107 0 54 63 33 24 0 22 6 309 2,8 %

Sport intermédiaire utilitaire de luxe Mercedes-Benz Acura Lexus Cadillac BMW Ford Volkswagen Porsche BMW Land Rover Volvo Volvo Subaru Infiniti Land Rover Lexus Land Rover

M Class MDX RX SRX X5 MKX Touareg Cayenne X6 Range Rover Sport XC90 XC70 Tribeca FX35/45/50 Range Rover GX LR3/LR4

101 63 61 43 41 31 28 20 15 14 13 12 12 12 5 3 1

37 44 83 37 45 50 32 22 13 14 7 14 11 16 2 2 6

193 85 110 82 66 71 68 35 25 28 20 37 28 17 5 4 5

104 75 129 72 94 78 67 39 30 31 8 24 24 32 4 3 10

Février Février Total Total 2012 2011 2012 2011

Acura ZDX Lexus LX Total Part de marché

1 1 477 4,2%

1 2 438 3,9%

4 1 884 4,1%

1 2 827 3,9%

21 20 5 5 5 3 2 2 63 0,6%

14 19 0 3 7 0 2 5 50 0,4%

34 50 10 8 7 4 4 3 120 0,6%

23 37 6 6 14 1 2 9 98 0,5%

127 116 36 25 24 19 7 4 0 0 0 358 3,1%

51 186 23 12 24 38 9 4 28 1 0 376 3,4%

203 236 77 49 43 65 11 7 0 0 0 691 3,2%

104 348 56 15 32 81 14 5 56 0 0 711 3,4%

829 536 254 205 102 23 13 3 2 0 0 1 967 17,2 %

816 477 259 163 58 10 15 6 9 3 0 1 816 16,3 %

1 750 1 036 455 407 185 32 18 9 3 2 2 3 899 18,3 %

1 663 1 003 544 356 131 26 31 10 13 7 0 3 784 18,1 %

798 155 91 21 21 13 8 7 5 1 119 9,8 %

1 053 96 110 0 25 21 22 16 22 1 365 12,2 %

1 449 262 175 213 28 29 17 15 12 2 200 10,3 %

2 129 192 217 0 43 48 23 25 40 2 717 13,0 %

89 87 83 44 18 18 339 3,0 %

154 53 95 49 148 0 499 4,5 %

177 143 171 89 37 29 646 3,0 %

220 94 140 77 226 0 757 3,6 %

11 413

11 153

21 341

20 957

Sport utilitaire de luxe Mercedes-Benz G/GL Audi Q7 Cadillac Escalade Ford MKT Infiniti QX56 Ford Navigator Cadillac Escalade ESV Mercedes-Benz R Total Part de marché

Petite camionnette Toyota Tacoma 4x4 Ford Ranger Gmc Canyon Honda Ridgeline Nissan Frontier 4x4 Chevrolet Colorado Toyota Tacoma 4x2 Nissan Frontier 2x2 Mazda Série B 4x4 Mazda Série B 4x2 Suzuki Equator Total Part de marché

Camionnette

Ford Série F Chrysler Ram GMC Sierra Chevrolet Silverado Toyota Tundra 4x4 Nissan Titan 4x4 Chevrolet Avalanche Toyota Tundra 4x2 Chrysler Dakota Cadillac Escalade EXT Nissan Titan 4x2 Total Part de marché

fourgonnette Chrysler Grand Caravan Toyota Sienna Honda Odyssey Chrysler Ram Cargo Van Ford Flex Chrysler Town & Country Nissan Quest Volkswagen Routan Kia Sedona Total Part de marché

Fourgon Ford Econoline GM Savana GM Express Mercedes-Benz Sprinter Ford Transit Connect Nissan NV Total Part de marché Total camion léger

En 2011, la transaction moyenne d’une voiture de tourisme bâtie au Japon a diminué de 3,8% à 23 840 $, tandis que le véhicule assemblé en Amérique du Nord a commandé un prix moyen de 24 385 $. Le produit japonais moins cher ! ? D’ordinaire, c’est le contraire.…

1 610 953 Ventes prévues de véhicules légers au Canada en 2012

794 035 (49%) automobiles

816 918 (51%) camions

AutoMédia l Mai 2012 l 21


vitrine chauffer sans flamme La compagnie Induction Innovations, de l’Illinois (USA), présente un appareil de chauffage sans flamme qui remplace le chalumeau pour dégager une pièce (fenêtre, moulure, etc.) liée par adhésif à une structure de métal. • Branché au 120 V, le Mini-Ductor II utilise le chauffage par induction. • On place le fil autour de la cible à chauffer pendant 5 à 15 secondes. Le

champ magnétique n’endommage pas les éléments voisins puisque la chauffe n’affecte que le métal ou une pièce contenant du métal. •Utile aussi dans les ateliers de carrosserie avec des embouts adaptés pour l’enlèvement de moulure, de graphique en vinyle ou pour chauffer un petite zone de carrosserie endommagée avant de la réparer.

495 $ www.theinductor.com

Dévisser sans souci

399 $ www.pioneerelectronics.ca

rouler branché

La stéréo d’auto AppRadioMC de Pioneer est la toute première de l’industrie à intégrer diverses applications compatibles entre un iPhone et un tableau de bord. • On raccorde la stéréo à un iPhone 4 (ou à un iPod touch de 4e génération) chargé de l’application AppRadio (gratuite) et le téléphone intelligent s’occupe du reste. • L’AppRadio est doté du premier écran tactile au monde qui accède les contacts iPhone, le calendrier, les cartes et plus encore via une interface intuitive. • Pioneer s’est associée à plusieurs fournisseurs d’applications pour assurer une compatibilité tentaculaire. Elle vous avertit même du lancement de nouvelles applications.

huiler zéro gâchis

55 $ www.steckmfg.com

22 AutoMédia Mai 2012 l

l

Pour les outils pneumatiques, le manufacturier recommande toujours une lubrification quotidienne ou à chaque utilisation. Du fabricant STECK (basé à Dayton, en Ohio), voici le distributeur d’huile Air Tool Oiler : • Il se fixe directement sur le coffre d’outils ou le mur. • Lubrification facile à l’aide d’un bec ajustable. Zéro gâchis. • Le technicien développe le réflexe de huiler son outil…

85 $ www.smow.fr/boutique Le Groupe SMO, compagnie française spécialisée en mécanique de précision fondée par Nadir Necer, un ingénieur motoriste qui a passé 10 ans chez Renault, a mis au point le Géner’Chocs, un tournevis à percussion intégrée multifonctions : • Facilite le dévissage des vieilles vis rouillées, grippées, en restaurant les empreintes dégradées ou obstruées des têtes de vis. • Remplace le marteau dans la plupart des applications nécessitant des chocs. • Accepte tous les embouts standards ¼ (poinçon de marquage, pointeau, tournevis, chasse goupille, etc.) • Manche en PVC, bouton de réglage en polyamide et toutes les pièces du mécanisme en différents aciers de haute qualité.


PRÊT POUR LA PERFORMANCE ? PRÊT-À-CONDUIRE DESJARDINS

MC

UNE NOUVELLE OFFRE INTÉGRÉE UNIQUE EN SON GENRE

+ FINANCEMENT AVEC ASSURANCE VIE INCLUSE

+

ASSISTANCE ROUTIÈRE DESJARDINS GRATUITE POUR UN AN 1

ASSURANCE INVALIDITÉ ENRICHIE OPTIONNELLE

DES GAINS SUBSTANTIELS EN TEMPS ET EN ARGENT POUR VOTRE COMMERCE Informez-vous dès aujourd’hui auprès de l’un de nos conseillers.

MC

Marque de commerce de la Fédération des caisses Desjardins du Québec. 1 Disponible uniquement pour les automobiles.

10 AutoMédia Mai 2012 l

l


OFFREZ-VOUS LA

FIDÉLITÉ . Voilà ce que le tout nouveau programme – FIDÉLITÉ GARANTIE – vous permet d’atteindre. Trois puissants produits réunis, un résultat qui n’a pas de prix.

Maximisez

vos ventes de garantie mécanique de votre fabricant avec le remboursement garanti.

Augmentez vos profits en vendant des garanties mécaniques pour tous les véhicules neufs et d’occasion avec un programme pleinement assuré.

Offrez-vous un programme de garantie certifié

pour vos véhicules d’occasion de 3e vie, et ce, sans affecter le programme de véhicule certifié de votre fabricant.

UNE FORCE INCONTOURNABLE DANS L’INDUSTRIE. NOS PRODUITS ET SERVICES Logiciel de suivi des performances • Service à la clientèle hors pair • Logiciels de mise en marché • Service de recrutement et intégration de nouvelles ressources • Formations en classe et en milieu de travail • Financement d’assurances et produits complémentaires • Assurances crédit : vie, invalidité et contre les maladies graves • Assurance de remplacement • Garantie mécanique • Programme de remboursement de garantie mécanique BUREAUX SATELLITES Amqui • Jonquière • Rivière-du-Loup • Rouyn • Sainte-Félicité • Val-d’Or • Victoriaville

10 AutoMédia Mai 2012 l

l

DISTRIBUTEUR

IA PACIFIQUE RÉGION DE MONTRÉAL 450.465.0630 1 877.465.0630

V.A.G. RÉGION DE MONTRÉAL 450.671.9669 1 877.671.9009

RÉGION DE QUÉBEC 418.622.1915

RÉGION DE QUÉBEC 418.839.1660

www.iapacifique.com

www.vag.ca


Automedia Mai 2012