Page 187

du dossier de la santé des hommes ( un autre fantôme ). Dans la demi-heure suivant cette « information », je téléphone à ce Mercier pour obtenir une rencontre. Dès le premier contact, il me donne l’impression d’un fonctionnaireaccomplissant-son-boulot-jusqu'à-sa-retraire. Je suis convaincu qu’il connaît nom et mon discours. La rencontre se passe dans un micro local, portes closes. Les échanges sont polis. J’apprends, oh surprise ! Ce tintin a la charge du dossier des suicides des hommes depuis de nombreuses années. – «La condition des hommes, c’est nouveau au ministère de la Santé.» (Sic !) – Excusez-moi, nouveau ! Vous voulez dire que le ministère vient de découvrir l’existence des hommes ? Et ce en 2004 ? – Monsieur Claes, il faut prendre le temps qu’il faut, vous n’aurez rien en brusquant les choses. Un autre zozo, incrusté dans le plancher, les fesses rendues plates avec les années à force d’user ses couilles devant un bureau de 9 heures plus un quart à 5 heures moins un quart. Cela se passe en 2003. Tout l’intérieur de moi commence à se révolter. – Ton nez !!! Gilbert, ça va la moutarde ? – 1 200 hommes se suicident d’année en année, et le toto me dit que le problème des hommes est récent et, en plus, il ne faut rien brusquer… Je me retiens de le passer à la varlope. – Gilbert, laisse-moi deviner…. – Mon nez devient jaune moutarde ! Le suicide des hommes est-il vraiment un sujet de priorités au sein du Ministère de la Santé publique ? Peut-être, mais puisqu’il s’agit d’un phénomène masculin, il est probable que les louves musellent, organisent et dictent quelles sont les actions à prendre selon un certain plan pour contrer la violence et éduquer la population à des comportements sécuritaires tout éliminant les stéréotypes. Dans son rapport de 2008, pour la région de Montréal, je cite : « La Direction de santé publique de Montréal dessert une population de 1,8 million de personnes habitant l’ile de Montréal. Cette direction compte 300 employés. Le programme de prévention des blessures non intentionnelles regroupe deux professionnels tandis que cinq autres professionnels contribuent à la prévention du suicide et de la violence dans d’autres équipes. … les priorités retenues pour les trois prochaines années sont la sécurité des piétons, la prévention des chutes chez les adultes âgés et la réduction des traumatismes intentionnels par la promotion de la sécurité et l’aménagement urbain. » La Direction de santé de la Capitale-Nationale y va par : « Cette direction regroupe environ 200 employés faisant partie de neuf unités administratives. Parmi ces dernières. L’équipe «Sécurité dans les milieux de vie» a le mandat de promouvoir des environnements et des comportements sécuritaires et non violents ainsi que de réduire l’incidence et les conséquences des traumatismes intentionnels et non intentionnels.»

187

Femmes, à vos chaudrons  

L’objectif premier de ce livre était de dénoncer les dérapages du féminisme d’état. Mais après mure réflexion, cela m’a semblé plus judicie...

Femmes, à vos chaudrons  

L’objectif premier de ce livre était de dénoncer les dérapages du féminisme d’état. Mais après mure réflexion, cela m’a semblé plus judicie...

Advertisement