Page 162

Le ridicule à son apogée. Un mouvement social prônant l’égalité entre les femmes et les hommes elles refusent un Conseil de l’égalité. Déjà, suite à l’élection du parti Libéral, il paraît que le Premier ministre avait oublié d’attribuer la Condition des femmes à un ministère. « La cérémonie d’assermentation du nouveau gouvernement Libéral allait nous confirmer la réduction de l’importance accordée à la question des femmes… le Premier ministre oubliant d’attribuer le dossier à l’une ou l’autre de ses ministres. « Distraction due à la surcharge d’une telle opération », confessait-il, le lendemain, en réponse aux protestations, notamment celles de la Fédération des femmes du Québec (FFQ), annonçant du même souffle que le dossier de la Condition féminine serait rattaché administrativement au ministère des Relations avec les citoyens et de l’Immigration… sans pour autant que la ministre ne voie nommément inscrire cette responsabilité dans son titre. Recul majeur et manifeste d’un dossier qui, faut-i le rappeler, relevait à l’origine du Premier ministre! » Intersyndicales des femmes Notre féministe nationale, Micheline Carrier, y va de son écriture : « Le cabinet Charest marque un recul pour les femmes222» « Le premier cabinet Charest plaira aux masculinistes dont le lobbying semble avoir été efficace. Plusieurs, dont le groupe L’Aprèsrupture, réclamaient depuis longtemps la suppression du Secrétariat à la condition féminine et la nomination d’un homme au ministère de la Famille. Ils ont obtenu satisfaction sur les deux points. Le Secrétariat à la condition féminine est présumément supprimé et aucune ministre n’est nommée déléguée à la condition féminine. Peut-être le premier ministre Charest (qui aurait tort de croire que l’égalité hommes/femmes est chose faite dans la société québécoise) a-t-il préféré agir de la sorte devant la demande des masculinistes de créer un ministère de la condition masculine... » – Beber, voilà ! C’est la faute des méchants masculinistes, waouh ! Les masculinistes sont t-y forts et pas à peu près ? Je ne le savais pas ! Dès le lendemain de la distribution des chaises, les féministes font pression, et le Premier ministre, dans un communiqué, avoue « sa distraction » due à une surcharge de travail. La condition est « collée » à la peau de la ministre de la Relation avec les citoyens et de l’immigration. Dans les jours suivants, les groupes de femmes attendent leur tour devant la porte de la ministre. On a eu droit aux discours des « les femmes immigrantes violentées, pauvres et en difficultés d’intégrations», bref, le patati et patata usuel et en oubliant les difficultés d’intégration des hommes immigrants223.

http://sisyphe.org/spip.php?article471 En dépit de son tiers féminin- Le Cabinet Charest marque un recul pour les femmes – Micheline Carrier 30 avril 2003. Visité le 1 février 2012 223 http://www.micc.gouv.qc.ca/fr/presse/allocutions-archivees/allocution-20041003.html Semaine québécoise des rencontres interculturelles. 2004 222

162

Femmes, à vos chaudrons  

L’objectif premier de ce livre était de dénoncer les dérapages du féminisme d’état. Mais après mure réflexion, cela m’a semblé plus judicie...

Femmes, à vos chaudrons  

L’objectif premier de ce livre était de dénoncer les dérapages du féminisme d’état. Mais après mure réflexion, cela m’a semblé plus judicie...

Advertisement