Issuu on Google+


w w w. c o o p h a u t e m a u r i e n n e . f r Fabrication de Beaufort et Bleu de Bonneval Visite de la fromagerie Lanslebourg POINTS DE VENTE Aussois : ................................ 04 79 20 32 68 Termignon : ......................... 04 79 20 59 89 Lanslebourg - fromagerie : ...................... 04 79 05 92 79 - la Musette du berger : 04 79 05 83 44 Lanslevillard : .................... 04 79 05 82 64 Bessans : ................................ 04 79 59 15 79 Bonneval-sur-Arc : ......... 04 79 05 93 10

Début 2013, ouverture d’un magasin à Modane gare

terrassements signalisation verticale maçonnerie - déneigement Rue de l’Esseillon - 73500 LA NORMA

Tél./Fax 04 79 20 41 57 e.mail : vtsv@wanadoo.fr

Zone commerciale Matussière 73500 FOURNEAUX-MODANE

04 79 05 11 24 ratel.pro@orange.fr www.procie-modane.com

IMAGE - SON MULTIMÉDIA TÉLÉPHONIE ÉLECTROMÉNAGER

-

site : www.vtsv.fr


Sommaire Informations municipales

Notre communauté

• Les vœux du Maire. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

page

2

• Le commandant de police Michel Robert . . . .

• Les principaux chantiers de l’année 2012 et les projets en cours . . . . . . . . . .

page

3

Alain MARNEZY

6

• Paul Paitreault, un ami d’Aussois . . . . . . . . . . . . . . .

page

7

• Noces d’or . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

page

8

• Elles sont mamans, de 19 à 89 ans . . . . . . . . . . .

page

9

• Jean-Marie Rouyer, jeune retraité. . . . . . . . . . . . . .

page

10

• Une délégation de sœurs de Saint-Joseph .

page

10

• Repas des anciens . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Odile BIGAUT

• Le futur Centre Technique Communal . . . . . . . . . Alain MARNEZY

• Construire ou rénover à Aussois . . . . . . . . . . . . . . . . . Etienne et Pascal pour le service urbanisme L’équipe de la garderie D. L du 18 juillet 2012

11

page

12

page

12

page

13

page

13

page

14

page

14

page

15

D. L du 6 août 2012 D. L du 31 mars 2012 page

16

terra Modana août 2012

• Les meilleurs vététistes ont rendez-vous avec les pistes de la station . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . D. L du 15 août 2012

page

21

page

21

page

21

page

22

page

22

page

23

page

23

page

24

page

25

page

25

page

25

page

26

page

29

page

29

page

30

Elisabeth DAMEVIN, Michel REY

• Les anciens pompiers de Paris . . . . . . . . . . . . . . . . . . . D. L du 18 mai 2012

• Le Groupe folklorique . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Catherine MESTRALLET, Eve SARTORI D. L du 3 octobre 2012

• Les chasseurs dégagent les côtés de la route de l’Esseillon. . . . . . . . . . . . . D. L du 16 juin 2012 D. L du 21 décembre 2012

• Les pompiers au marché de Noël . . . . . . . . . . . . . . . D. L du 19 décembre 2012

Catherine, Monique, Hervé

• 42e semaine culturelle d’Aussois . . . . . . . . . . . . . . . .

20

Célia, Anne-Marie, Joëlle et Serge

• Début de saison au ski club . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Échos de la station

• Ski : le collège culmine aux France . . . . . . . . . . . .

page

Les secrétaires

• Association Paroissiale . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . page

D. L du 20 octobre 2012

• Le travail du foin à la Semaine culturelle . . .

20

D. L du 18 octobre 2012

• L’association « AME D’ART » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

D. L du 26 août 2012

• Du tricot et des petits tracas . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

page

D. L du 5 mai 2012

11

D. L du 3 novembre 2012

• Chantier hors norme sur la conduite forcée reliant le barrage à la centrale EDF .

19

D. L du 4 juillet 2012

page

D. L du 27 décembre 2012

• Le centre de vacances EDF en pleine rénovation . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

page

D. L du 6 juin 2012

• Les amis du musée. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Le Secrétariat

• Le nouveau cimetière inauguré . . . . . . . . . . . . . . . . . .

19

D. L du 14 juin 2012

11

Monique RATEL

• Début de saison et retraite à la régie . . . . . . . .

page

Joëlle MARNEZY

page

Monique RATEL

• Suppression de l’autorisation de sortie du territoire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

19

Vie Associative

Brèves municipales • Divagation des chiens . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

page

L’OÉRIN, LE JOURNAL DES GENS D’AUSSOIS • sommaire /N° 43 - HIVER 2013

page

• Les « petits plus » de cet hiver 2012/2013

• Dégradations dans la cour d’école . . . . . . . . . . . . . .

18

Andrée LATHOUD

Pascal POILANE

• Le four communal . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

page

D. L du 25 janvier 2013

• L’extension du cimetière. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

• L’accessibilité et le confort de tous, un défi à relever pour les prochaines années . . . . . . . .

• L’Ile aux Croës . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

• Nos joies, nos peines . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Le Secrétariat

Alain MARNEZY

Un peu d’Histoire • L’école d’Aussois autrefois . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . MJ COL-BERGER

Tribune libre • Chers habitantes et habitants d’Aussois . . . . . Bernard ESCAUT

• Lettre ouverte aux habitants . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Louis CHARDONNET

page

17

• Mon premier hiver de nouveau résident . . . . Jean-Michel LEGUILLON

• L’ASDER vous conseille . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . • Dans vos greniers, vous avez des trésors . . Michelle ARNAUD REY

Conception, réalisation et régie publicitaire : GAP Éditions Communication 2 rue du Marais - ZAC du Puits d’Ordet - 73190 Challes-les-Eaux Tél. 04 79 72 67 85 - Fax 04 79 72 67 17 - e-mail : gap@gap-editions.fr • www.editions-gap.fr

page page

31 32

page

1


Informations municipales

Meilleurs vœux à tous pour l’année 2013 ! Chers Amis,

C L’OÉRIN, LE JOURNAL DES GENS D’AUSSOIS • informations municipales /N° 43 - HIVER 2013

ette année, la neige a été au rendez-vous dès la fin novembre avec de nombreuses journées de froid qui nous ont permis de préparer nos pistes en avance. La station a ouvert comme prévu le 22 décembre et la saison a bien commencé, avec un remplissage particulièrement satisfaisant pour les deux semaines des vacances de Noël. Durant cette année 2012, ont été engagés un certain nombre de chantiers, qui ont été présentés lors de la réunion publique du 14 décembre et lors de la présentation des vœux du Maire à la population le 8 janvier. Les principaux travaux ont concerné le futur quartier d’habitation de la Fintan (première partie de la viabilisation du lotissement), la réhabilitation de certains bâtiments communaux (gîtes communaux, salle des fêtes, lavoir de Cambaz, four communal, appartement de l’ancienne école…), la partie inférieure de la piste de la Choulière. Mais l’essentiel de l’activité de l’équipe communale a consisté à monter les dossiers et à préciser les projets importants qui devraient voir le jour en 2013, 2014, et certainement au-delà : projet de requalification du « Cœur du village », construction du Centre Technique Communal du Velleret, partie moyenne et supérieure de la piste de la Choulière, restructuration de la Maison d’Aussois, nouvelle garderie, sécurisation de l’itinéraire Promenade Savoyarde de Découverte dans le Fort VictorEmmanuel, zone de loisirs de la Buidonnière, réaménagement du site des barrages, consolidation de l’Eglise, projet d’irrigation du secteur Plan de la Croix-les Lauzes. Les finances actuelles de la commune devraient nous permettre de réaliser l’essentiel de ces projets, tandis que les capacités d’emprunt sont conservées pour le renouvellement futur des remontées mécaniques. Dans un contexte général incertain voire difficile, nos stations paraissent encore tirer leur épingle du

jeu. Souhaitons que ce soit durable. Nous n’oublions pas les gros dossiers de la Maurienne (Lyon-Turin, Rio Tinto…), car la santé de nos communes dépend aussi indirectement de celle de toute la vallée. La Communauté de Communes du Canton de Modane verra le jour début 2014. La presse locale a fait état récemment de difficultés et d’inquiétudes sur le sujet. Il est vrai que chaque commune a le souci de défendre ses intérêts, et c’est bien compréhensible. Notamment, la Fiscalité Professionnelle Unique (l’ex-taxe professionnelle) a fait l’objet d’un vif débat, tant les intérêts de chacune des communes paraissent opposés. Mais avec de la bonne volonté, nous trouverons des solutions, et la Communauté de Communes de La Norma a d’ores et déjà fait une avancée considérable dans notre sens. Alors nos vœux les meilleurs pour l’année 2013 : à tout le personnel communal et des Régies, à la bonne marche de nos stations et à leur maintien à une bonne place dans le paysage touristique savoyard, à la qualité de nos relations avec tous nos partenaires, aux associations du village, à nos collègues élus du canton et de la vallée. A tous, que l’année 2013 vous apporte bonheur et santé, qu’elle soit pleine de joie et de réussite pour vous et pour vos proches. Le Maire,

Alain MARNEZY

Aussois, décembre 2012.

page

2


Informations municipales

1) Le lotissement communal de la Fintan

2) La piste de la Choulière, piste « rouge » retour-station

Les premiers travaux de viabilisation ont été effectués cet automne par l’entreprise Gravier. Le réseau d’eaux pluviales longe la Route Départementale jusqu’au torrent de St Benoît. Le réseau d’eaux usées passe sous la Départementale en direction de Combaz-Collet, pour remonter vers le lotissement agricole, avant de rejoindre le collecteur principal et de descendre vers la station d’épuration intercommunale de St André. La viabilisation du secteur devra être terminée fin Juin et les premières constructions privées devraient pouvoir débuter à l’automne, si tout va bien… Nous aurons un beau nouveau quartier de résidences principales pour les jeunes du village. En achetant un lot, les acquéreurs signeront un règlement qui les engage à respecter un certain nombre de clauses. Parmi celles-ci, les plus significatives sont les « clauses anti-spéculatives ». Pour simplifier et sans entrer dans le détail – dont nous avons discuté plusieurs fois avec les candidats – ce règlement met des obstacles, que nous espérons dissuasifs, à la revente des maisons d’habitation pour en faire des résidences secondaires. Et ceci pendant une durée de 20 ans. Dans le contexte de la station d’Aussois, où l’immobilier touristique détermine largement tout le marché foncier, l’objectif est de conserver ce quartier comme un lieu de résidences permanentes, le plus longtemps possible. Au vu des difficultés de la Commune à mettre en place une telle opération, on comprendra que nous ayons la volonté qu’elle soit la plus durable possible.

Cet automne a été réalisée la partie inférieure de la piste, sur le secteur de la Charrière (Entreprise Vinci). Les réseaux ont été implantés: fourreaux en prévision de tirer la ligne 20000 v (actuellement en aérien), réseau neige de culture. La liaison avec le futur garage du Velleret (eaux usées et électricité) a été effectuée. Il reste à obtenir les autorisations pour la partie médiane de la piste: il s’agit de déboiser et de terrasser le secteur en aval de la route des Barrages. Pour cela, il nous faut obtenir deux autorisations: celles de déboiser et de détruire quelques emplacements de Bruyère des Neiges (Erica carnea), plante protégée. Le projet est de pouvoir réaliser les travaux courant 2013 et d’ouvrir la piste pour l’hiver 2013-2014.

Pose d’un réservoir-tampon de 100 m3 pour la régulation des eaux pluviales du lotissement de la Fintan.

L’OÉRIN, LE JOURNAL DES GENS D’AUSSOIS • informations municipales /N° 43 - HIVER 2013

Les principaux chantiers de l’année 2012, et les projets en cours

Piste de la Choullière: équipement de la partie basse (novembre 2012).

3) L’Eglise Le bâtiment montre des désordres à la fois extérieurs et intérieurs : fissures, dégradation du mur du cimetière et du portail d’entrée, basculement des transepts de part et d’autre du chœur, dégradation des fresques… Ce n’est pas nouveau. Dans le passé, l’instabilité de l’Eglise et du clocher a donné beaucoup de souci à nos anciens. De nombreux travaux, à plusieurs époques, ont dû être entrepris. En 1860, devant le constat du basculement du chœur vers la Dotta, le curé Huguet proposait même de déplacer l’Eglise. En 1928, furent enfoncés 52 pilotis de 4 à 6 m sur lesquels a été coulée une semelle de ciment armé. En 1962, un massif en béton est réalisé sous l’angle Sud-Est du clocher pour tenter de stopper son basculement… page

3


Informations municipales

L’OÉRIN, LE JOURNAL DES GENS D’AUSSOIS • informations municipales /N° 43 - HIVER 2013

L’étude lancée cet automne (Bureau d’Etude Ginger CEBTP) a consisté à réaliser, tout autour du cimetière et de l’Eglise, une série de sondages et de forages assez profonds (jusqu’à -20 m environ), pour déterminer la qualité du terrain, le type de matériaux, la présence de failles éventuelles de façon à identifier les causes de l’instabilité et les préconisations à mettre en œuvre pour consolider durablement le bâtiment. Les résultats de l’étude sont attendus pour Février.

La garderie (« pôle enfance ») Le principe d’une garderie abritant dans le même bâtiment les enfants des habitants permanents et des touristes, a été retenu par le Conseil Municipal. Elle comprendra des locaux affectés à l’une ou l’autre des deux garderies, certaines pièces seront communes. A l’heure où l’on écrit ces lignes, le site n’est pas définitivement choisi: soit en bordure de la placette supérieure des Flocons d’Argent, soit sur la Maison d’Aussois. Le dossier (plans, permis de construire, autorisations diverses…) sera réalisé courant 2013 pour une réalisation 2014. Comme l’opération précédente, elle entre dans le Contrat « Stations Moyennes », et à ce titre est donc subventionnée. Pour le Conseil Municipal et la RET, il s’agit d’un projet important, à replacer dans le cadre du positionnement choisi pour notre station, à savoir la cible d’une clientèle familles-enfants (label Famille +).

L’église (décembre 2012).

4) Les projets La requalification du Cœur du village L’article ci-joint (Pascal Poilane) évoque cette question. L’opération, qui portera sur le centre du village, a pour but de traiter tous les aspects liés à la circulation, au stationnement, aux réseaux secs et humides, à l’éclairage public, à la mise en valeur des monuments, la signalétique, le mobilier urbain, la sonorisation. Elle répondra à la nécessité de prendre en compte la question de l’accessibilité des bâtiments recevant du public. Une opération lourde, à échelonner sur plusieurs années, sur laquelle nous pourrons obtenir des subventions (Contrat « Stations moyennes », conduit avec Val Fréjus et La Norma). Le bureau d’études retenu (groupement SNAPRIM) prendra les premiers contacts avec les riverains (notamment les commerces) dans les semaines qui viennent.

La rue de l’église

page

4

La Maison d’Aussois et la garderie.

La restructuration de la Maison d’AUSSOIS La Maison d’AUSSOIS se fait vieille, elle montre des signes de « fatigue ». Le diagnostic énergétique réalisé récemment (automne 2012) nous engage à intervenir rapidement dans les domaines de l’isolation, des vitrages, des huisseries… Les locaux doivent aussi être mieux adaptés au fonctionnement actuel du bâtiment et à sa fonction commerciale. D’autre part, le déménagement en décembre 2013 vers le futur Centre Technique du Velleret de toute la partie garage et ateliers, libèrera des surfaces qu’il nous faudra réaffecter. C’est donc à une réflexion d’ensemble sur ce bâtiment que nous consacrerons les semaines à venir. En outre, si le site de la future garderie est choisi sur la terrasse supérieure du bâtiment, c’est évidemment une dimension nouvelle à intégrer à ce projet.


La zone de loisirs de la Buidonnière

Le site des barrages

Un premier projet, trop ambitieux et trop cher, a été écarté. Il a été repris dans une formule plus adaptée à nos possibilités, mais en conservant le thème central, l’eau, pour une clientèle familles et enfants. La première phase, à réaliser en 2013, consistera à rénover et à compléter les équipements sportifs existants: tennis, tir à l’arc, minigolf, aire de jeux, city-stade, jeu de boules… La seconde étape (2014) verra se réaliser les véritables nouveautés: - un secteur « jardin d’agrément » (tranquillité, repos) autour d’un ruisseau « calme », petit plan d’eau, secteur ombragé et barbecues, tables de pique-nique… - une zone aqua-ludique (bassin, pataugeoire, jacuzzis, solariums…), - un secteur de jeux d’eau pour enfants (ruisseau « dynamique », jets d’eau, petits barrages, canaux…), - un « sentier pieds nus » (parcours sensoriel, découverte Nature…). Le bâtiment existant devra être rénové, avec un niveau supérieur destiné à l’accueil et à la billetterie, et un niveau inférieur consacré aux vestiaires, toilettes et local technique, directement en liaison avec le secteur aqua-ludique. D’importantes plantations devront être réalisées, le problème du vent est à prendre en compte sérieusement si l’on veut que cet aménagement soit réussi.

45000 passages piétons sont comptabilisés chaque été au Plan d’Amont. On comprend que se posent des problèmes de circulation et de stationnement, de toilettes publiques, d’informations sur les départs des itinéraires de randonnée, de signalétique, d’ouverture de nouvelles boucles comme le tour du Plan d’Aval (en passant par le couronnement du barrage), le tour du Plan d’Amont… En partenariat avec EDF et le Parc National de la Vanoise, la Commune travaille sur ce dossier de réhabilitation de l’un des sites les plus remarquables de la Savoie.

Dans le Fort Victor-Emmanuel

L’OÉRIN, LE JOURNAL DES GENS D’AUSSOIS • informations municipales /N° 43 - HIVER 2013

Informations municipales

Un projet d’irrigation agricole au Plan de la Croix En liaison avec la Communauté de Communes Haute Maurienne-Vanoise et le GIDA de Haute Maurienne, un projet d’irrigation des prairies de fauche a été lancé sur l’ensemble de la haute vallée. Une technicienne, chargée de mission, a été embauchée par la Chambre d’Agriculture, sur un contrat de 18 mois auquel la Commune d’Aussois participe, pour contacter les agriculteurs, traiter des volets techniques (la ressource en eau), réglementaire, financier (dossiers de subventions) et foncier. Sur Aussois, les entretiens avec les agriculteurs ont commencé, le secteur concerné est le Plan de la Croix - les Lauzes.

A l’Esseillon, un important programme de maçonnerie est amorcé pour la consolidation et la sécurisation de l’itinéraire Promenade Savoyarde de Découverte. Il s’agit de concentrer nos moyens financiers sur les points faibles du Fort: escaliers, voûtes, parapets… Ce programme est fortement subventionné par l’Etat, le Conseil Général et la Région.

Autant de projets qui mobiliseront totalement l’équipe municipale et la RET durant l’année à venir et au-delà…

Le Fort Victor-Emmanuel.

Le lavoir de Cambaz reconstruit (décembre 2012).

Alain MARNEZY

page

5


Informations municipales

L’accessibilité et le confort de tous, un défi à relever pour les prochaines années. Pour chaque aménagement communal, la question de l’accessibilité et du confort pour tous est posée ; les acteurs publics ainsi que les prestataires privés peuvent s’appuyer sur plusieurs dispositifs pour les aider dans leurs réalisations.

L’OÉRIN, LE JOURNAL DES GENS D’AUSSOIS • informations municipales /N° 43 - HIVER 2013

Le label Famille Plus et l’adhésion à la Charte Montagne de Confort permettent, en complément de la loi de 2005 pour « l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées », de suivre un fil directeur pour l’amélioration des services rendus à tous, résidents touristiques et habitants permanents. Le Label Famille Plus (voir encadré) en particulier en montagne renforce l’attractivité des stations pour les familles en garantissant la qualité des services et de l’accueil. La garderie, le jardin des neiges, les pistes de luge, la facilité d’accès aux commerces, la Promenade Savoyarde de Découverte en été, sont des éléments importants qui sont examinés de près lors de l’audit permettant d’obtenir le label. La future réalisation de la garderie permanente et touristique au front de neige répondra aux exigences du Label. Il faut souligner aussi l’implication et l’investissement des prestataires privés dans le domaine de l’hébergement, la restauration, l’encadrement d’activités sportives adaptées… La Charte « Pour une Montagne de Confort », dont l’objectif principal est l’adaptation de l’offre de loisir dans un souci de confort d’usage tout public, a été adoptée à l’unanimité du Conseil Municipal. En adhérant à cette charte, notre collectivité s’engage à faciliter l’accès et la montée en qualité de l’offre touristique en direction des personnes en situation de handicap mais également des personnes à mobilité réduite (seniors, parents avec poussette, enfants et personnes blessées...). L’offre globale adaptée, hiver et été, s’appuiera sur les structures publiques (Office du tourisme, remontées mécaniques, transports) et privées. En contrepartie de l’adhésion à la Charte, la commune d’Aussois bénéficie d’un accompagnement, d’éventuels financements du Conseil Général ainsi que de la promotion par Savoie Mont-Blanc Tourisme.

page

6

Dans l’esprit de la Charte et dans le cadre de la loi de 2005, la Commune a fait réaliser en 2012 un diagnostic accessibilité de l’ensemble de ses bâtiments recevant du public. Les résultats détaillés de ce diagnostic, notamment des bâtiments principaux comme la Maison d’Aussois, la Salle des Fêtes, la mairie ou l’Ecole, ont débouché sur un programme pluriannuel de travaux ayant fait l’objet d’un dossier de demande de subvention auprès du Conseil Général de la Savoie. De même, dans le cadre du projet de requalification et d’aménagement du Cœur du Village (rue de l’église, La Place, Place des Chantres, bas de la rue d’En Haut, Rue de la Villette, Rue de l’Artisanat), le choix du maître d’œuvre a tenu compte de son expérience et de ses capacités à renforcer l’accessibilité et l’attractivité du village axées sur le confort d’usage tout public. Ce bureau d’études s’est engagé dans la phase de diagnostic à rencontrer les commerçants de ce secteur ainsi que les résidents permanents et touristiques. L’amélioration et la sécurisation de la circulation, de même que l’accessibilité des commerces, seront au cœur de ces rencontres. La dynamique et les synergies « public/privé » engagées au travers de ces démarches complémentaires de développement renforceront à la fois la qualité de l’offre touristique et la qualité de vie quotidienne à Aussois.

Pascal POILANE Contact Label Famille Plus : Odile Bigaut Contact Charte Montagne de Confort : Marion Arnaud Chargé de Mission Urbanisme : Etienne Emorine


Informations municipales

Les espaces luge

Les nouveautés de cet hiver

• Une piste de luge sécurisée pour les enfants est aménagée en front de neige, à proximité du jardin des neiges ESF. • Il existe également un autre espace luge libre d’accès, situé à la sortie du village en direction du Fort Marie-Christine.

• LE CLUB IGLOO : à partir du 7 janvier et pour toute la saison, l’école du ski français accueille les enfants de 4 à 8 ans au « club igloo » ouvert tous les jours du lundi au vendredi (2h en après-midi). Au programme: activités « neige » en extérieur, ou activités d’intérieur en cas de mauvais temps. • LE GLISS QUIZZ, ce jeu de piste à pratiquer en famille sur le domaine de ski alpin de la station, vous permet de tester vos connaissances de manière ludique sur la vie de la station, la sécurité sur les pistes, le milieu montagnard, l’environnement et le développement durable. Renseignements au guichet accueil de la Maison d’Aussois. • LE JARDIN DES NEIGES « LES PIOU-PIOU » de d’ESF s’est agrandi et s’étend désormais sur 4000 m2: plus d’espace = plus de confort pour vos enfants.

Les espaces contemplatifs • L’espace contemplatif de la Maison d’Aussois, situé sur le front de neige dispose d’une aire de piquenique. Des kits (seau, pelle et râteau) pour jouer dans la neige ainsi que des chaises longues sont disponibles en prêt, au guichet accueil de la Maison d’Aussois. • L’espace contemplatif de l’Armoise, situé à 2610 m d’altitude, est accessible aux skieurs et aux piétons en empruntant les télésièges débrayables du Grand Jeu et de l’Armoise. Il dispose d’une aire de piquenique aménagée et d’une table d’orientation à 360° qui vous permettra de profiter d’une vue exceptionnelle sur les massifs alpins environnants.

Le jardin des neiges de l’école du ski français • Les enfants inscrits à la fois à la halte-garderie « les Pitchouns » et au jardin des neiges « les Piou-Piou », bénéficieront de l’accompagnement d’une personne qualifiée pour leur transfert d’une structure à l’autre.

Les animations • Le programme hebdomadaire établi chaque semaine est disponible à l’office de tourisme, chez tous les prestataires locaux ainsi que sur notre site internet www.aussois.com. Toutes les activités spécialement conçues pour les familles sont précédées du logo « Famille plus » • Un espace « enfants » est à votre disposition à la Maison d’Aussois. Cet espace peut être le lieu de ralliement pour les familles et les enfants. En attendant Papa ou Maman, les enfants peuvent s’y attarder quelques instants, des coloriages et des livrets jeux sur l’environnement savoyard, jeux et livres enfants sont mis à leur disposition.

L’OÉRIN, LE JOURNAL DES GENS D’AUSSOIS • informations municipales /N° 43 - HIVER 2013

Les « petits plus » de cet hiver 2012/2013 à AUSSOIS

Les services « petite enfance » de la station • Un espace « table à langer » est à votre disposition à la halte-garderie les Pitchouns, du dimanche au vendredi. Le samedi, ce service est à votre disposition à la Maison d’Aussois. (Se renseigner auprès du guichet accueil) • Un service de location de matériel « bébé » est à votre disposition à la centrale de réservation de la station: location de poussettes simples, lits bébé, chaises hautes. • Les magasins de sport de la station louent des poussettes « 4x4 », particulièrement bien adaptées aux terrains enneigés et des « poussettes luge » ainsi que des « porte-bébés » spécialement conçus pour la randonnée. • Vous pouvez trouver des produits « petite enfance » (biberons, tétines, changes, petits pots etc.) chez les prestataires locaux : PROXI et VIVAL et PARAPHARMACIE 2000. Afin d’améliorer notre offre et de mieux vous satisfaire, nous vous demandons de bien vouloir remplir le questionnaire satisfaction « FAMILLE PLUS » mis à votre disposition au guichet accueil de la Maison d’Aussois ou en ligne sur www.aussois.com.

Odile BIGAUT

page

7


Informations municipales

Le futur Centre Technique Communal

L’OÉRIN, LE JOURNAL DES GENS D’AUSSOIS • informations municipales /N° 43 - HIVER 2013

Ce nouveau bâtiment sera implanté au Velleret, en bordure de la route départementale des Barrages. Le terrassement de la plateforme a déjà été réalisé cet automne, ainsi que l’installation des réseaux (eaux usées, fourreaux électriques) en liaison avec la préparation de la partie inférieure de la future piste de la Choulière. Tout est prêt pour lancer la construction du bâtiment, dès le début du mois de Mai. Les acquisitions foncières n’ont pas posé de problème particulier: une partie des terrains était déjà communale, une parcelle a été achetée à la famille Léon Fressard en 2004 à l’occasion de la mise en décharge des déblais des Flocons d’Argent, et la dernière parcelle a été acquise récemment auprès de Léon Col.

C

e bâtiment a pour objectif de regrouper tout ce qui relève des fonctions techniques de la station : garage, atelier mécanique, réparation des dameuses, stockage du matériel des remontées mécaniques et du service des pistes. Il permettra ainsi de libérer la Maison d’Aussois de cette fonction et de rendre disponibles des locaux pour d’autres usages. Il aura aussi pour but de regrouper le matériel dispersé aujourd’hui sur plusieurs sites (fortins Charles-Albert, garage Sous l’Eglise…). L’emplacement choisi permet un double accès: un accès « sec » toutes saisons par la route des barrages, et un accès « neige » en hiver pour les dameuses (par la piste verte des Barrages et la future piste rouge de la Choulière, équipée prochainement de neige de culture). C’est donc un bâtiment important - 582 m2 de surface créée – construit sur deux niveaux. Le rezde-chaussée comprendra les ateliers de mécanique et chaudronnerie, magasin, pont roulant et pont Plan de situation.

élévateur, stationnement des véhicules légers, les bureaux, les sanitaires et vestiaires. A l’étage, le stationnement couvert des dameuses et les surfaces de stockage du matériel. Devant l’entrée, côté Sud, les cuves à fuel et la zone de lavage. Sur le plan architectural, le choix s’est porté sur du bardage métallique (gris anthracite), du béton enduit, des panneaux stratifiés, une charpente métallique et une toiture bac acier (pentes 10 et 35 %). Le chemin d’accès vers le Ruenne et le Ravin de StPierre sera préservé, il sera tracé du côté Est, en crête du talus. Quand Léon Col nous a vendu sa parcelle l’an dernier, il tenait particulièrement à ce que ce passage soit conservé. La DZ (plateforme hélicoptères) sera déplacée, probablement du côté Sud de la route départementale. La consultation des entreprises pour la construction de ce bâtiment doit se dérouler fin Janvier - début Février, pour une fin des travaux et un emménagement en Novembre, si tout va bien.

Alain MARNEZY Schéma en 3D.

Une coupe du bâtiment. page

8


Informations municipales

Construire ou rénover à Aussois : mode d’emploi Suite aux nombreuses réformes récentes des Services publics et des réglementations de l’urbanisme (Grenelle de l’Environnement), les manières de remplir et traiter vos dossiers de demande de construction ont un peu évolué. • Signer tous les encadrés nécessaires sur les 6 exemplaires. • Signer et rapporter immédiatement à la mairie les reçus des courriers qui vous sont adressés. Ensuite, les délais d’instruction sont différents selon la procédure : • La simple demande d’autorisation à la Mairie : quelques jours seulement. • La Déclaration Préalable : 1 mois, ou 3 mois si l’ABF est concerné. • Le Permis de Construire pour une maison individuelle : 2 mois, ou 6 mois si l’ABF est concerné. • Le Permis de Construire pour autres cas (logements collectifs, exploitation agricole, Etablissement Recevant du Public…) : 3 mois, ou 6 mois si l’ABF est concerné. Ces délais sont des délais maximums. A Aussois, l’Architecte des Bâtiments de France intervient quasiment dans tous les cas, au moins dans le village, puisque son périmètre d’intervention est délimité par un cercle de 500 m de rayon autour des Monuments Historiques (Eglise, Fort Marie-Christine, Forts de l’Esseillon, Parc archéologique des Lauzes). Rappel: il est fortement conseillé à chaque personne souhaitant réaliser des travaux de venir rencontrer l’Architecte-Conseil de la Commune. Les rendezvous sont à prendre en mairie, ils ont lieu les premiers jeudis de chaque mois. Il s’agit d’un service pris en charge par la Commune (et le Conseil Général) pour conseiller chaque futur constructeur dans son projet. Est également disponible un conseil gratuit sur les économies et production domestique d’énergie et la construction durable par l’ASDER, tous les quatrièmes jeudis de chaque mois, à la Maison Cantonale de Modane. Enfin, n’hésitez pas à venir nous rencontrer en mairie, afin de vous faire préciser et conseiller sur les démarches à faire pour réaliser votre projet.

L’OÉRIN, LE JOURNAL DES GENS D’AUSSOIS • informations municipales /N° 43 - HIVER 2013

Si vous souhaitez construire, agrandir ou rénover, et quels que soient les travaux, il est obligatoire de demander au préalable une autorisation. Celle-ci peut être différente selon l’ampleur et la nature du projet : • soit une simple demande d’autorisation à la Mairie, quand il s’agit de petits travaux ou de réfection à l’identique (clôtures, changement de teinte des huisseries, réfection de toiture à l’identique, abri de jardin…). Cette demande sera faite sur papier libre et accompagnée de la description du projet (plan coté, photos, etc.), • soit une Déclaration Préalable, • soit un Permis de Construire. Demander éventuellement à la Mairie dans quel cas vous vous situez. Pour les déclarations préalables et les Permis de Construire, les formulaires sont disponibles sur le site internet suivant : http://vosdroits.service-public.fr/particuliers/N319.xhtml Est également disponible sur cette page une aide pour remplir vos demandes. Une fois que vous avez complété votre demande et que vous l’avez imprimée en 5 exemplaires, il faudra venir en mairie afin de permettre l’instruction de votre dossier. Surtout, pour que votre demande soit étudiée le plus rapidement possible et que les délais ne s’allongent pas, il est absolument nécessaire de respecter les points suivants : • Remplir en intégralité le formulaire et les cases adéquates à votre projet, • Etre le plus clair possible dans la description du projet, • Les documents graphiques doivent être soignés et « parlants », • Fournir la totalité des documents (6 exemplaires complets du dossier, y compris les documents graphiques),

Pour le Service Urbanisme: Etienne et Pascal page

9


Informations municipales

L’ILE AUX CROES

C

es quelques lignes pour faire de bilan de l’année 2011/2012 au sein de la garderie communale.

Depuis sa création, des modifications ont été apportées afin que la structure trouve son équilibre aussi bien auprès des parents que de la CAF (Caisse d’Allocations Familiales) et de la Commune.

L’OÉRIN, LE JOURNAL DES GENS D’AUSSOIS • informations municipales /N° 43 - HIVER 2013

Les années 2011 et 2012 ont été très positives.

page

Afin de pallier à une forte demande d’inscription, nous avons obtenu plusieurs dérogations de la P.M.I (Protection Maternelle Infantile) : • Novembre 2011 : Ouverture du vendredi pendant l’inter saison et la saison d’été. • Décembre 2012 jusqu’au 31 Août 2013 : Augmentation de la capacité d’accueil à 12 places au lieu de 8 places durant l’inter saison et la saison d’été. Pour faire face à tout ce petit monde et assurer dans des conditions optimales le bien-être des enfants, Silvia a été embauchée en contrat à durée déterminée jusqu’au 31 Août 2013, à mi-temps. Elle rejoint l’équipe de 12h à 16h30 tous les jours, sauf le samedi.

Dauphiné Libéré • mercredi 18 juillet 2012

10

A ce jour, nous avons 28 enfants inscrits et le remplissage de la structure pour cet hiver est de 100 %. Nous n’avons pas pu satisfaire toutes les demandes pour cet hiver et avons fait de notre mieux pour que chaque famille puisse bénéficier de la structure au maximum de ses besoins.

Les temps forts sur l’Ile aux Croës • Les anniversaires • Les différentes animations : Noël, carnaval, Pâques, fête des mamans, des papas. • Petit spectacle annuel (comptines et rondes) • Le cadeau « souvenir » de la garderie pour les enfants qui rentrent à l’école.

L’équipe de la garderie


Brèves municipales

Dégradations dans la cour d’école Au vu des nombreuses dégradations qui ont été régulièrement constatées dans la cour de l’Ecole, plus particulièrement pendant les vacances et les week-ends, nous avons été dans l’obligation de prévenir la Gendarmerie de Modane. Nous rappelons à chacun et notamment aux jeunes qui se regroupent fréquemment sous le préau qu’il serait bon de respecter les bâtiments publics, nous comptons sur le civisme de tous afin que cessent ces désagréments qui perturbent

également le bon fonctionnement de l’organisation de l’école. Nous vous rappelons également qu’une salle peut être mise à la disposition des jeunes et qu’ils peuvent prendre contact avec moi à la Mairie.

S

uite à de nombreuses remarques faites en Mairie concernant les chiens, nous vous rappelons que leur divagation est interdite. Tous les chiens doivent être tenus en laisse, et il est demandé à tout propriétaire de se servir des sacs à disposition dans les toutounets, afin de limiter les déjections canines que l’on trouve un peu de partout.

L’OÉRIN, LE JOURNAL DES GENS D’AUSSOIS • brèves municipales /N° 43 - HIVER 2013

Divagation des chiens Si les chiens continuent à divaguer, nous pensons faire intervenir la fourrière de St Jean de Maurienne. Nous comptons sur votre compréhension et votre civisme. Nous habitons un village touristique et l’image de marque passe également par un aspect plus correct et plus propre de nos rues et de notre environnement.

Monique RATEL

Suppression de l’autorisation de sortie de territoire

D

epuis le 1er Janvier 2013, l’autorisation de sortie du territoire individuelle et collective pour les mineurs français voyageant à l’étranger sans leurs parents est supprimée, annonce la préfecture de la Savoie. A cette date, seul l’un des titres d’identité en cours de validité (passeport ou carte nationale d’identité) suffira à un mineur pour qu’il voyage dans les pays de l’union européenne. Pour les pays imposant encore des modalités spécifiques pour les mineurs, il est conseillé de préparer son voyage, en vérifiant au préalable les documents demandés

sur l’espace dédié du site du ministère des Affaires étrangères : www.diplomatie.gouv.fr rubrique « Conseil aux voyageurs ». L’autorisation de sortie de territoire était un document qui permettait à un mineur de voyager dans un pays de l’Union européenne sans être accompagné de l’un de ses parents (ou d’une personne titulaire de l’autorité parentale). Cette autorisation ne comportait pas de photo d’identité et n’avait de valeur que présentée avec la carte nationale d’identité.

Le Secrétariat

page

11


Brèves municipales Dauphiné Libéré • jeudi 27 décembre 2012

L’OÉRIN, LE JOURNAL DES GENS D’AUSSOIS • brèves municipales /N° 43 - HIVER 2013

Dauphiné Libéré • samedi 3 novembre 2012

page

12


Brèves municipales

L’OÉRIN, LE JOURNAL DES GENS D’AUSSOIS • brèves municipales /N° 43 - HIVER 2013

Dauphiné Libéré • dimanche 26 août 2012

Dauphiné Libéré • samedi 20 octobre 2012

page

13


Échos de la station

DU TRICOT ET DES PETITS TRACAS C’est en qualité de Conseillère Municipale que Catherine Mestrallet assiste aux réunions d’animation du SICM de Modane, et c’est lors d’une de ces réunions qu’à l’automne 2011, Patou Robin a demandé des bonnes volontés pour tricoter des bandes de laines multicolores, afin d’habiller les arbres ou autres endroits, à Fourneaux, au mois de juillet 2012.

L L’OÉRIN, LE JOURNAL DES GENS D’AUSSOIS • échos de la station /N° 43 - HIVER 2013

a demande a été entendue et acceptée par tout le canton, et beaucoup de dames ont travaillé, y compris les pensionnaires du foyer logement. Lorsqu’il a fallu enlever ces laines à Fourneaux, Modane a proposé à Aussois de les prendre pour le mois d’août, avant qu’elles ne partent en Italie. Après en avoir référé à la Commune, et après acceptation de celle-ci, nous avons trouvé normal de demander leur aide à de bonnes volontés, au sein du Groupe Folklorique. Nous avons donc passé 2 soirées à habiller divers endroits dans le village (candélabres, bancs, fontaines, séparateurs, arbres, etc.), sous l’œil parfois « inquiet », parfois « amusé », parfois interrogateur, mais jamais « moqueur » des touristes ou autres personnes se promenant dans les rues. Nous avons eu la désagréable surprise, le lendemain matin, de retrouver bon nombre de ces laines, dont certaines avaient été coupées ou abîmées, devant 2 maisons bien ciblées.

page

Dauphiné Libéré • lundi 6 août 2012

14

Le but était d’égayer le village à l’approche du 15 août et de la course VTT, sachant que cela était temporaire, nous aurions préféré que les personnes qui ont dépensé autant d’énergie à enlever ces laines, viennent avec nous les installer !!! Nous pouvons comprendre que cela ne puisse faire plaisir à tout le monde, mais détériorer les choses ne permet pas de les arranger, ni de les embellir, et ce manque de respect envers les personnes qui se sont investies dans ce projet, est déplorable. Les quelques explications, qui auraient été les bienvenues, sont arrivées trop tard, mais cela ne justifie pas de tels actes de malveillance, et quelque part, de vandalisme. Souhaitons que pour les fois prochaines, cela ne se reproduise plus, et surtout, que les personnes qui s’investissent un peu « autrement » dans la vie du village, en aient encore l’envie. A bon entendeur…

Catherine, Monique, Hervé


L’OÉRIN, LE JOURNAL DES GENS D’AUSSOIS • échos de la station /N° 43 - HIVER 2013

Échos de la station

Dauphiné Libéré • samedi 31 mars 2012

page

15


Échos de la station

42ème semaine culturelle d’Aussois Faire revenir les jeunes à la montagne

L’OÉRIN, LE JOURNAL DES GENS D’AUSSOIS • échos de la station /N° 43 - HIVER 2013

terra Modana • n°117 • août 2012

page

16


L’OÉRIN, LE JOURNAL DES GENS D’AUSSOIS • échos de la station /N° 43 - HIVER 2013

Échos de la station

Dauphiné Libéré • mercredi 15 août 2012

page

17


Notre communauté

Nos joies, nos peines Naissances •

L’OÉRIN, LE JOURNAL DES GENS D’AUSSOIS • notre communauté /N° 43 - HIVER 2013

page

18

• Le 14 Juillet 2012 • Solal CORNU de Aurélie FRESSARD Arsène COL Le 26 Janvier 2012 et Fabrice CORNU de Natalia MANESHINA Fabien GUY UKHANOVA • Ilana DURAZ de Bénédicte DAMEVIN et Patrick COL de Sylvie DETIENNE et Emmanuel GUY et Sébastien DURAZ • Le 26 Juillet 2012 Le 21 Février 2012 • Swan GILLES Arthur NECTOUX Lazlo MARNEZY de Nelly FRESSARD de Camille DOUCHET et David GILLES de Aurélie et Clément NECTOUX VERBERCKMOES et • Le 09 Novembre 2012 • Enora MARTIN-COCHER Emmanuel MARNEZY de Pauline GOMES-LEAL Tom ROBINEAU et Sylvain de Annabella JAUSSEN Le 23 Mars 2012 MARTIN-COCHER et Philippe ROBINEAU Eden LE MAREC • Le 10 Novembre 2012 • Cindy RATEL de Peggy LABBE de Joseph RATEL Germain DETIENNE et Kervin LE MAREC et Lola AUBERT de Laetitia SCHMITTER Le 02 Avril 2012 et James DETIENNE Décès Léon GOUTENEGRE • Le 21 Novembre 2012 • Le 08 Octobre 2012 de Camille COL et Clémentine PERROUX à Modane Guillaume GOUTENEGRE Joseph COUVERT - 82 ans de Françoise GROS Le 16 Avril 2012 et Servin PERROUX • Le 17 Janvier 2013 Maya XUEREB à Chambéry • Le 21 Décembre 2012 de Claire BENAIT et Michel ROBERT - 69 ans Milo GOMES-LEAL François XUEREB de Marie QUERAL et • Le 28 Janvier 2013 à St Jean de Maurienne Simon GOMES-LEAL Le 15 Mai 2012 Gilbert SANZ - 67 ans Victor DETIENNE • Le 05 Janvier 2013 • Le 2 février 2013 de Sophie VALLOIRE Eponine CHARON à Aussois et Sébastien DETIENNE de Angélique DETIENNE Renée COL - 88 ans et Igor CHARON Le 1er Juin 2012 Sans oublier les proches Maëlys CHANAVAT Bienvenue également à des familles et du village de Murielle PORCU • Nina MANDARA • Alphonse DAMEVIN et Loïc CHANAVAT de Virginie RICHARD (père de Monique et Ludovic MANDARA Le 25 Juin 2012 FRESSARD) Nathan • Noé DOUPLAT • Guy SOUSTELLE BRIGAUD PEYRAC de Anne-Sophie (père de Gérard de Véronique PEYRAC BOISSON SOUSTELLE) et Rémy DOUPLAT membre du musée et Thomas BRIGAUD

• Edmond GROS (père de Chantal FRESSARD) • Florentine SUIFFET (mère d’Arlette SUIFFET) • MOUCOT François (Fils de Jacques MOUCOT) • Germaine CHIRPAZ • Marcelle CHARVOZ (mère de Daniel CHARVOZ) • Paul PAITREAULT • Werner BENNERT (accident de planeur) • Patrice RATEL Nous partageons la peine des familles éprouvées et les assurons de notre amitié

Mariages • Le 06 Août 2012 à Aussois Benjamin PRODON et Gabrielle GIBELIN • Le 25 Août 2012 à Aussois Etienne GENNATAS et Aurélie GOUNEL • Le 29 Septembre 2012 à Aussois Christophe MINAUDO et Audrey FITA Meilleurs vœux de bonheur à ces nouveaux mariés

Le Secrétariat


Notre communauté

L’extension du cimetière (1ER novembre 2012) Voilà une belle réalisation Sur laquelle tous nous comptions Non pas que nous soyons pressés De nous y faire enterrer Mais ce nouveau cimetière A l’ombre de notre clocher Etait bien nécessaire.

L’OÉRIN, LE JOURNAL DES GENS D’AUSSOIS • notre communauté /N° 43 - HIVER 2013

C’est donc avec fierté Que ce 1er novembre ensoleillé Monsieur le maire Nous a tous conviés A son inauguration Et surtout à sa bénédiction Par notre ancien curé… Nous avons pu admirer Le mur de pierres et le portail Quel beau travail ! Le verre de l’amitié Bien préparé A donc été très apprécié

Andrée LATHOUD

Paul Paitreault, un ami d’AUSSOIS Paul aimait beaucoup venir à Aussois. Il était à son aise dans le village et aimait bavarder avec l’un ou l’autre en faisant ses courses ou en allant poster du courrier à l’un de ses petits - enfants; cela surtout depuis qu’il passait tout l’été à Aussois. L’été 2011, nous n’avons pas vu Paul au mois de juin et nous avons appris avec tristesse que son état de santé ne lui permettrait plus de venir à Aussois.

I

l venait les premières années en vacances à « Fleurs et Neige » en famille, puis avec Suzanne, sa femme, ils ont été propriétaires d’un appartement au cœur du village. Ils participaient tous deux aux premières semaines culturelles avec toute une équipe d’amis. La montagne était sa passion. Que de belles courses sur les sommets de Vanoise, de Suisse ou des Ecrins avec Patrick Jacquemot et Patrick Teppaz qui étaient devenus des amis. Il y a quelques années, Paul a accompagné Suzanne dans sa maladie, puis il est revenu seul au village. L’année de ses 80 ans, il a eu la chance et le courage de monter au col d’Aussois pour la messe du 1er dimanche d’août et nous avions fêté son anniversaire dans une chaleureuse ambiance et avec des chansons. Moi, Paul, je t’ai davantage côtoyé ces derniers étés où ta fragilité assumée, conjuguée à une vraie philosophie de la vie: « savoir accepter ce qui ne peut être changé » te rendait particulièrement attachant. Merci pour ton amitié Paul, merci pour cette vie bien remplie et pour ce que tu reflétais de valeurs simples et essentielles. Nous ne t’oublierons pas, ainsi que Suzanne.

Joëlle MARNEZY

page

19


Notre communauté

L’OÉRIN, LE JOURNAL DES GENS D’AUSSOIS • notre communauté /N° 43 - HIVER 2013

Dauphiné Libéré • jeudi 14 juin 2012

page

Dauphiné Libéré • mercredi 6 juin 2012

20


Notre communauté Dauphiné Libéré • samedi 5 mai 2012

L’OÉRIN, LE JOURNAL DES GENS D’AUSSOIS • notre communauté /N° 43 - HIVER 2013

Dauphiné Libéré • jeudi 4 juillet 2012

Dauphiné Libéré • jeudi 18 octobre 2012

page

21


La vie associative

LES AMIS DU MUSÉE, l’ARCHE D’OE Lors de l’Assemblée générale du Samedi 15 décembre 2012, qui s’est tenue au Musée, il a été procédé à l’élection des membres du bureau. En effet, M. Roland Ratel, Mme Odette Chardonnet et M. Joseph Arnaud, membres du bureau précédent, n’ayant pas souhaité renouveler leur candidature pour un nouveau mandat, un nouveau bureau a donc été élu. COLLY Yoann CAMPAGNE Jean-Claude et COLLY Raymond Trésorier COTTEREAU Philippe Trésorier Adjoint SAMBAT Michel Secrétaire BOIS Colette Secrétaire Adjointe RATEL Monique

L’OÉRIN, LE JOURNAL DES GENS D’AUSSOIS • la vie associative /N° 43 - HIVER 2013

Président Vices Présidents

Les autres membres de l’Association étant déclarés membres du Conseil d’Administration. Puis, Katia nous a présenté les résultats de l’année écoulée qui nous montrent que la fréquentation du Musée est en baisse. Nous essayons donc de trouver de nouvelles animations à proposer et de mieux communiquer, grâce à la présence de Katia lors des pots d’accueil du dimanche soir à la Salle des Fêtes. Un repas convivial a terminé la soirée.

Les secrétaires

DES NOUVELLES DE L’ASSOCIATION « AME D’ART » (Maison de l’artisanat) L’association avait souhaité s’ouvrir à d’autres artisans, c’est ainsi qu’est arrivé d’abord Damien, un tout jeune luthier ; puis Marc, un sculpteur dynamique et talentueux; dommage, il est reparti dans sa Bretagne avec sa petite famille. Puis, Fabien, s’est posé 2 ans à Aussois, essayant de concilier divers projets de sculpture avec des petits boulots. Expérience riche de part et d’autre sur le plan humain. Fabien est reparti à Frankfort, nous lui souhaitons bonne route avec Charlotte. La maison est vaste et bien qu’elle soit un peu en retrait, elle peut accueillir d’autres talents. Abritant aussi la bibliothèque, elle reste un lieu de passage et de rencontre.

A l’étage, un espace convivial et sympathique a été aménagé par l’association « la p’tite culture » : une équipe de bénévoles dynamiques propose des activités intéressantes et variées. Qu’on se le dise ! Depuis cet été, nous avons restructuré l’espace de l’exposition artisanale ; cet hiver elle se trouve dans la continuité de l’atelier de poterie, elle présente les réalisations textiles d’Anne-Marie, les sculptures de Serge, les céramiques de Célia et des mosaïques de Joëlle. N’hésitez pas à venir nous rencontrer ! Horaires de cet hiver : tous les soirs – sauf le mardi de 17 h à 19 h.

Célia, Anne-Marie, Joëlle et Serge

page

22


La vie associative

ASSOCIATION PAROISSIALE D’AUSSOIS NOTRE DAME DE LA PAIX

• à la générosité des Aussoyennes, des Aussoyens et des amis de passage • à toutes les bonnes volontés qui ont participé à la confection des gâteaux sucrés et salés. Deux internats vont vivre mieux, et offrir encore davantage de places à des familles nécessiteuses, • au collège d’ALLADA (Benin), géré par le père Hilaire Houeto • au collège Saint PIERRE ET PAUL (Togo). Treize puits nouveaux ont été réalisés par l’association « Eau Claire » et alimentent autant de villages en eau potable, source de vie et de santé, au Mali, entre Kayes et Bafoulabe.

Cette année les bénéfices ont été un peu plus importants, et nous avons adressé, dès novembre, 1200 € équitablement partagés entre les trois œuvres que nous soutenons. Nous avons décidé, lors de notre assemblée générale du 7 janvier 2013 de leur envoyer, à chacune, une rallonge de 300 € comprenant les dons traditionnels de Noël que nous avons reçu dans les corbeilles tendues à la fin de la messe de minuit, corbeilles que vous garnissez généreusement. L’OÉRIN, LE JOURNAL DES GENS D’AUSSOIS • la vie associative /N° 43 - HIVER 2013

C

omme chaque année, fidèlement, nous vous informons de nos activités et rappelons ainsi le but humanitaire vers lequel nous œuvrons. En effet, nous poursuivons notre soutien financier à la formation des jeunes en Afrique, et à la préservation de leur santé. Particulièrement marqué à l’occasion de la fête de notre village le 15 août et lors de la collecte de dons à Noël, cet effort de longue haleine, nous ne pouvons le réaliser que grâce :

Tout cela ne se fait pas sans dévouement de la part de quelques Aussoyennes et Aussoyens. Ils ont besoin de « sang neuf », d’idées neuves, d’énergies nouvelles. Ils ont besoin de bonnes volontés et tout particulièrement de jeunes. Aidez-nous à poursuivre une action humanitaire efficace et bénévole (qui n’a pas de « frais de fonctionnement »), et à relancer avec la municipalité le soutien à la restauration de notre patrimoine des chapelles St Roch et St Jean Baptiste. Contactez-nous, nous avons besoin de vous pendant une petite douzaine d’heures par année.

Elisabeth DAMEVIN (Présidente) Michel REY (Secrétaire)

Dauphiné Libéré • vendredi 18 mai 2012

page

23


La vie associative

Le groupe folklorique « LO Z’OËRIN » Bonjour à tous,

Une page se tourne…

Vous ne le savez peut-être pas encore, mais le groupe folklorique a changé de présidente. Après toutes ces années d’investissement auprès du groupe, Catherine a souhaité céder sa place.

C’est avec une grande joie et un grand plaisir, que j’ai cédé ma place de Présidente à Eve. Grande joie car elle a bien voulu reprendre une place pas toujours simple à gérer! Ouf! Et grand plaisir, car je sais que la continuité se fera dans le respect et la poursuite des traditions! Car quand on aime… Moi qui ai d’habitude l’inspiration pour faire un petit mot, je suis cette fois sans voix! Est-ce l’émotion? Sûrement. La dernière année aura été quelque peu « mouvementée », mais non moins enrichissante! Chaque expérience, bonne ou mauvaise est toujours bonne à prendre. Je remercie tous ceux qui, à un moment ou à un autre : - ont aidé aux animations du groupe, - ont cuisiné de bons cakes lors de nos sorties, - ont calmé mes ardeurs et mes petits « coups de gueule », - ont donné un peu de leur temps, - ont apporté des nouveautés, bref, ont permis que le groupe se porte bien !

L’OÉRIN, LE JOURNAL DES GENS D’AUSSOIS • la vie associative /N° 43 - HIVER 2013

Cela fait maintenant 18 ans que je suis membre du groupe folklorique et que je prends plaisir à danser. Ceci grâce à Suzanne, puis à Catherine et aux membres du bureau, qui se sont mobilisés pour faire perdurer le groupe. J’ai choisi de devenir présidente pour continuer à faire partager une partie de notre patrimoine aussoyen aux « cröé » d’Aussois, aux habitants mais aussi aux vacanciers. Si les gens apprécient Aussois, c’est sûrement car nous réussissons à conserver les traditions et à transmettre l’héritage de nos ancêtres. Le groupe folklorique est une force car nous avons un groupe d’enfants, de pré-ados et d’adultes. Chaque bénévole, petit et grand prend du plaisir à danser et le partage avec le public. Pour que cela fonctionne, des répétitions ont lieu les lundis pour les enfants et les vendredis pour les préados et les adultes. Il est important pour moi que les danseurs, en parallèle de leurs activités quotidiennes (qui demandent de plus en plus de temps), prennent le loisir de venir partager un moment de joie et de danse culturelle. Chacun contribue ainsi à faire vivre le groupe. Je vous en remercie. Je remercie aussi Nicole, Babeth, Colette, Marie-Thé et Liliane pour leur bénévolat permettant de faire danser les enfants et de leur faire vivre la passion de la danse. Merci à tous ! Pour ceux qui le souhaitent, n’hésitez pas à pousser la porte de notre salle de répétition…

Eve SARTORI

page

24

Et cela n’est pas près de s’arrêter, car de près ou d’un peu plus loin, il y aura toujours de bons yeux bienveillants pour que le groupe garde son cap et tout ce qui va avec. Les petits ou grands pas sont encore d’actualité. Vous aurez encore le plaisir de voir danser « Lo Z’oérins » ici ou ailleurs! Folkloriquement vôtre

Catherine MESTRALLET

Dauphiné Libéré • mercredi 3 octobre 2012


La vie associative

Dauphiné Libéré • vendredi 21 décembre 2012

L’OÉRIN, LE JOURNAL DES GENS D’AUSSOIS • la vie associative /N° 43 - HIVER 2013

Dauphiné Libéré • samedi 16 juin 2012

Dauphiné Libéré • mercredi 19 décembre 2012

page

25


Un peu d’histoire

L’OÉRIN, LE JOURNAL DES GENS D’AUSSOIS • un peu d’histoire /N° 43 - HIVER 2013

L’école d’Aussois autrefois

page

L’école pour les filles

L’école pour les garçons

En 1871, le 30 octobre, tout paraît donc simple : le préfet reconnaît que les habitants peuvent choisir l’enseignant qu’ils préfèrent pour leurs enfants. Les Aussoyens choisissent pour institutrices des filles, les religieuses de Saint Joseph, dans le local payé par Monsieur Paul Gros, négociant de Lyon, originaire d’Aussois.

Délibération du conseil municipal le 24 avril 1888. « Considérant que l’instruction est le premier des biens que chaque citoyen doit acquérir ; considérant que l’ignorance est la source de beaucoup de maux dans la société […] considérant que dans cette commune, l’instituteur pourrait avoir des élèves jusqu’à l’âge de dix-huit ans pendant l’hiver qui est toujours long et rigoureux et où l’agriculteur chôme pendant environ six mois ; Considérant qu’un instituteur quelque zélé qu’il soit ne peut pas obtenir des progrès sensibles avec 55 à 60 élèves dans une classe de 40 mètres carrés […] émet le vœu que l’administration supérieure veuille bien lui accorder un instituteur adjoint pour six mois. Il s’engage à céder la salle de la mairie qui est contiguë à celle de l’école, à l’école actuelle de garçons pour l’installation de la dite classe. Elle est suffisamment aérée et a une superficie de 30 mètres carrés sur 3 mètres de hauteur. Il s’engage en outre à fournir le logement du dit instituteur aussi près que possible de l’école… »

Cependant, des tensions commencent à se faire sentir puisque le gouvernement français nomme aussi une institutrice laïque. Aucune fille ne se présente dans cette classe, le maire demande à l’institutrice de quitter cette classe et de lui rendre les clés. C’est par une lettre confidentielle du curé au préfet que nous connaissons cet épisode : « […] En l’absence de M. le maire et de M. l’adjoint, il [l’inspecteur primaire d’Albertville] est venu au presbytère […] m’a rapporté qu’étant allé visiter l’école des filles, tenue par l’institutrice laïque où il n’y a pas encore eu cette année une seule élève, elle lui avait présenté une lettre de M. le maire ainsi conçue : M. le préfet ayant […] autorisé les sœurs de St Joseph à se charger de l’école communale des filles, je vous prie de laisser libre le local destiné à l’école […] M. l’Inspecteur m’a rapporté qu’il avait donné l’ordre à l’institutrice laïque de regarder la lettre de M. le maire comme non avenue et de ne livrer les clés des écoles à personne. » Lettre du 24 novembre 1871.

26

Le préfet n’est pas opposé à l’idée d’une deuxième classe de garçons mais il met une condition : « MM. les inspecteurs de l’enseignement ont émis un avis favorable à la création de l’emploi d’instituteur adjoint ainsi qu’à l’installation d’une salle de classe dans le local affecté actuellement à


Un peu d’histoire

1903 La maison d’école devient un sujet de discorde Le 9 novembre Lettre du sous-préfet à M. le curé d’Aussois « Je suis informé que vous conservez dans les dépendances du groupe scolaire une salle de catéchisme que vous possédez la clef de cette salle et ne voulez pas vous en dessaisir… J’ai l’honneur de vous rappeler les dispositions de l’article 2 de la loi du 28 mars 1882 […] je mets en demeure M. le maire d’installer dans les 48 heures la classe enfantine nouvellement crée à Aussois dans la salle du catéchisme et dans une autre salle inoccupée du groupe scolaire […] » Le 16 novembre, extrait des registres des arrêtés de la Préfecture de la Savoie «… Signalant qu’une classe enfantine annexe à l’école des filles d’Aussois a été créée dans cette Commune pour recevoir les élèves de l’école privée congréganiste fermée à la fin de l’année scolaire, et faisant connaître que deux classes du groupe scolaire désignées sous le nom de salle du catéchisme l’autre servant de salle de vente au syndicat sont détournées de leur affectation et proposant d’employer la première pour la tenue de la classe enfantine et la 2ème pour servir de préau couvert à défaut de cour de récréation… » Le 27 novembre Lettre du sous-préfet au commissaire spécial de Modane « […] Pour procéder à l’installation de la classe enfantine d’Aussois dans les 2 salles indûment détenues par le curé et le syndicat.

[…] Comme il est probable que le curé n’obtempérera pas à mon injonction je vous prie de ne vous rendre à Aussois qu’après l’expiration du délai que je lui accorde […] si les clefs des deux salles où vous devez faire l’installation ne sont pas déposées entre les mains de l’adjoint vous aurez à faire enlever les serrures pour les faire remplacer par d’autres […]

Une bataille rangée entre le maire et les gendarmes Le 1er décembre Le commissaire spécial de Modane au sous-préfet « Je me suis rendu à Aussois pour l’installation de la classe enfantine… J’avais requis un serrurier ainsi que deux gendarmes de la brigade de Modane pour me prêter leur concours dans l’accomplissement de ma mission. Dès mon arrivée, j’ai fait appeler à la Mairie où je m’étais rendu M. Couvert [ex-maire révoqué], président du syndicat agricole de cette commune et lui ai fait connaître l’objet de ma mission en lui enjoignant d’avoir à déménager la salle occupée dans le groupe scolaire par le magasin du syndicat et de m’en remettre la clef. M. Couvert me répondit qu’il ne me donnerait cette clef qu’avec le consentement du curé M. Filliol, mais que dans tous les cas, il aurait besoin d’une huitaine de jours pour transporter ses marchandises dans un autre local… Je requis le serrurier de m’ouvrir les portes. Il commence par celle de la salle dite du catéchisme mais malgré tous ses efforts il ne peut y parvenir de dehors. Il fallut briser un carreau de la fenêtre donnant sur la rue, pénétrer dans la pièce qu’il finit par ouvrir en dévissant la serrure dans laquelle après examen on découvrit des morceaux de fer qui avaient été introduits pour empêcher une fois fermé le fonctionnement du pêne… [la porte du syndicat agricole, dans le même groupe scolaire a dû elle aussi être forcée, le syndicat avait été déménagé et les marchandises transportées dans un local dépendant du presbytère].

L’OÉRIN, LE JOURNAL DES GENS D’AUSSOIS • un peu d’histoire /N° 43 - HIVER 2013

la mairie, mais ils ont toutefois donné leur adhésion à ce projet que sous la réserve expresse que les cabinets situés dans l’intérieur même du bâtiment et qui répandent en été une odeur infecte et insupportable seraient transférés ailleurs avant toute décision de l’autorité compétente sur ce projet de création et d’installation nouvelle. »

page

27


Un peu d’histoire Un moment après, le Sr Couvert, président du syndicat agricole et ex-maire révoqué, organisa un charivari. Plusieurs enfants dont l’un était à lui, vinrent près de nous sur la place des écoles en frappant sur de vieux seaux en fer-blanc. Les gendarmes se précipitèrent vers eux et purent en saisir deux pendant que les autres s’enfuyaient. Ils leur demandèrent leurs noms mais aussitôt le Sr Couvert intervint en prenant son enfant […] il essaya de le dégager en bousculant les gendarmes très violemment. Ces derniers lui mirent la main au collet… Le Sr Jorcin, vicaire de Modane de la fenêtre de l’ancien bâtiment d’école des sœurs a assisté à ces manifestations paraissant les encourager par sa présence… » L’OÉRIN, LE JOURNAL DES GENS D’AUSSOIS • un peu d’histoire /N° 43 - HIVER 2013

A qui appartient le bâtiment d’école ? A la mairie ou à la paroisse ? Dans une lettre du 16 janvier 1904, adressée au sous-préfet, le maire défend le droit de la Fabrique (organisme gérant les biens d’église). « Il est certain qu’en 1857 la commune a bâti sur un terrain appartenant au bénéficier et avec les matériaux de la vieille maison et il n’est pas question d’achat : aucune délibération de cette époque n’en fait mention. Aujourd’hui encore une partie du groupe scolaire, sinon tout, est inscrit au cadastre au nom du bénéficier. Il est certain que ces deux pièces ont toujours été regardées par la majeure partie de la population comme propriété du curé. D’après les vieillards, il y aurait eu en 1857 accord verbal mais réel entre la Commune et le curé de laisser à celui-ci les deux salles. Quoi qu’il en soit les curés ont toujours agi comme vrais propriétaires ; en 1871 lorsque les sœurs sont venues à Aussois fonder une école libre, le

curé de sa propre autorité et sans réclamation de la Commune les a installées dans ces deux pièces dont il avait les clefs. En 1903 la Chambre syndicale a passé bail à loyer avec le prédécesseur du curé actuel et personne n’a réclamé. »

L’ancien maire accusé de trahison La commune s’est partagée en deux groupes et l’affaire prend une tournure politique. Une lettre confidentielle est envoyée au sous-préfet le 18 janvier 1904 dénonçant le maire Louis Couvert comme étant allié avec la Fabrique contre le gouvernement.

Retour des religieuses En 1938, c’est le retour des religieuses parties depuis trente ans. L’ambiance est tout autre, la paix est revenue entre les Aussoyens. Les gens ont besoin d’une infirmière car le médecin de Modane met un certain temps pour arriver et surtout, il a tous les villages du canton à desservir, il est donc peu disponible. La commune demande donc qu’on leur envoie une infirmière et une institutrice puisque l’école publique ne reçoit les enfants qu’à partir de cinq ans. Cette école que l’on appelait la garderie ou l’école des sœurs est une véritable école maternelle. En 1965 la religieuse institutrice est abonnée à une revue pédagogique. A partir de cette date tous les enfants vont à cette école maternelle jusqu’à l’âge de six ans et passent ensuite à l’école primaire laïque jusqu’en 1986 où une école maternelle laïque est créée dans l’ancienne scierie. En janvier 1998, les enfants font leur rentrée dans une école primaire toute neuve reliée à l’école maternelle par une passerelle suspendue.

MJ COL-BERGER

page

28


Tribune libre

Chers habitantes et habitants d’Aussois résidence, OK mais ils ne remplaceront jamais un séjour chez un Aussoyen, qui permet une rencontre directe entre le vacancier et l’habitant. Les jeunes vont sans doute penser en lisant ces lignes que ce sont des discours abstraits, j’ai voulu montrer par ces histoires vécues, que ce qui fait, pour moi, la richesse d’une station c’est l’authenticité, les liens qui peuvent se créer entre les touristes et les habitants, la découverte de la vie de vos villages, la découverte de l’histoire de votre pays, la découverte de vos richesses naturelles. Alors c’est à chaque génération de trouver les moyens à utiliser pour faire vivre ces idées. Je termine par une autre petite histoire: En 1960 quand j’étais au sanatorium de Saint Hilaire du Touvet, nous avons pris un car pour aller visiter les projets des grandes stations alpines. En passant sur la route nationale, en bas d’Aussois, l’accompagnateur nous a dit: « là-haut c’est un village d’arriérés, ils ne veulent pas prendre le virage moderne qui s’impose ». Je crois que l’on peut dire merci à votre maire courageux de l’époque et à son équipe qui ont choisi cette option. Je pense que cela n’a pas dû être évident mais c’était des solides. Vous avez aujourd’hui la chance d’avoir une « station village » que le monde moderne recherchera de plus en plus. J’entends souvent des touristes de mon âge dire « O combien Aussois a changé, et que c’est dommage ». Je leur dis: « non, ce n’est pas dommage, c’est un village qui vit, donc qui évolue ». Pour terminer, je veux vous dire : merci habitantes et habitants d’Aussois pour tout ce que vous m’avez apporté. J’ai trouvé chez vous des grands moments de bonheur. La preuve: ma maman, lors de son séjour à Aussois, ne cessait de me dire: « Bernard, je ne t’ai jamais vu comme ça! »

L’OÉRIN, LE JOURNAL DES GENS D’AUSSOIS • tribune libre /N° 43 - HIVER 2013

Cela fait 42 ans que je viens à Aussois. Certains d’entre vous doivent se demander pourquoi je suis autant attaché à votre village. C’est cela que je voudrais vous expliquer. La première fois que l’on a débarqué à Aussois c’était chez Josué. L’orage menaçait, mais avant de décharger les bagages, je les ai aidés à rentrer le seigle. Ce geste banal, a participé à nos bonnes relations et Josué nous a raconté souvent les grands moments de sa vie. En juin 1991, mon papa est décédé, impossible de laisser maman seule à Toulouse. Nous l’avons prise avec nous à Aussois. Jean-Marie, Christian et Gilles sont venus lui apporter des fleurs de montagne. A son retour à Toulouse, elle en parlait à toutes ses amies et leur disait combien elle avait été heureuse. Dans les sorties en montagne avec Christian, après avoir marché, mangé et bu quelques canons, on chantait. Que c’est beau un chant en groupe au milieu de vos si belles montagnes. A deux sorties différentes, des ados m’ont demandé de leur envoyer les chants. Je l’ai fait et ils m’ont remercié. Avec les accompagnateurs en montagne, nous partions vers les cols de la frontière italienne pour descendre sur Bardonnechia où l’on dégustait les pizzas du pays. Le retour s’effectuait en train ou en bus. Je n’avais pas vécu de tels moments ailleurs. Quand j’ai débarqué à Aussois, la montagne n’était pour moi qu’un terrain de jeux. Avec les sorties organisées avec l’abbé Chavoutier, j’ai découvert que les alpages sur lesquels je skiais c’était vos ancêtres qui les avaient façonnés. J’ai découvert les grandes épopées de votre vallée: ce sont le passage du MontCenis et le chemin de fer Fell qui m’ont le plus étonné. Il y a 42 ans, les résidences n’existaient pas, nous sommes allés à la maison Fleurs et Neige où Germain nous a chaleureusement accueillis. Ensuite nous avons loué chez l’habitant. Ce fut pour nous l’occasion de mieux vous connaître. Les séjours en

Bernard ESCAUT

Lettre ouverte aux habitants d’Aussois Par ces lignes, je voudrais vous faire part de quelques réflexions sur le développement d’Aussois. J’ai lu dans le compte rendu du conseil municipal du 22 Août 2012, qu’on lançait une étude pour un télésiège au Col des Hauts. Personnellement, je pense qu’il y aurait mieux à faire pour le moment. On sait que l’avenir du ski à Aussois est dans le vallon de la Fournache: c’est le seul endroit où la neige reste et où on peut skier jusqu’en mai, sans danger, car il n’y a pas d’avalanches contrairement au secteur du Col des Hauts. Ce projet date de 20 ans, sous la municipalité de M. Eloi CHARDONNET, Maire. Ce projet d’équipement devrait être repris même si l’on doit s’implanter très peu dans le Parc. C’est le moment d’en discuter avant que la charte ne soit appliquée. Avec un télésiège vers la Parrachée et un autre en direction de Lechée, le domaine skiable serait pratiquement doublé. Selon mes informations, le télésiège de l’Armoise a été construit dans ce sens. Cela permettrait de skier pour les vacances de Pâques et nommer Aussois « Porte du Soleil ». Ne serait-il pas judicieux de remettre ce projet au goût du jour par la municipalité actuelle?

Je voudrais ouvrir une parenthèse sur la façon dont les affaires sont traitées entre la municipalité et les Aussoyens: exemple le cas de la FINTAN Si le temps avait été pris de mettre les personnes intéressées autour d’une table, un accord aurait été possible sans aller à l’expropriation. Ce qui a divisé les familles comme c’est le cas aujourd’hui, en particulier avec la différence du prix des terrains. Hélas, avec la nouvelle tournure des affaires, ce n’est pas fini, cela va créer des rancunes pour des générations. Il est triste de séparer l’unité d’un village pour des terrains. Pour les jeunes d’Aussois, c’est à eux de s’investir. Ils ont beaucoup de chance d’avoir leur outil de travail sur place. Ils sont en train de le laisser fuir… Comme d’habitude, certains vont critiquer, d’autres en rire… Sachez que cela ne me dérange pas. Pourtant, j’aurais encore pas mal de choses à dire… A bientôt peut-être. Louis CHARDONNET

page

29


Tribune libre

Mon premier hiver de nouveau résident à Aussois

E

L’OÉRIN, LE JOURNAL DES GENS D’AUSSOIS • tribune libre /N° 43 - HIVER 2013

lle était attendue, elle était souhaitée. Elle est arrivée au bon moment et en quantité. Enfin un vrai Noël blanc et une première partie de la saison d’hiver réussie grâce à cette belle neige abondante. Cela m’a rappelé les Noëls des années 70-80, époque où cet « or blanc » était davantage au rendez-vous. J’étais alors un touriste fidèle à Aussois, été comme hiver, en caravane ou en location. On apprécie tout d’abord les premiers moments d’euphorie devant le spectacle toujours aussi magnifique, le plaisir des féeriques randonnées en raquettes, les premiers et nombreux coups de pelle pour dégager les accès de la résidence (travail normal d’un désormais copropriétaire de surcroît à la retraite). Puis on prend conscience, jour après jour, semaine après semaine, des problèmes que toute cette neige occasionne, en ce qui concerne la circulation dans le village ainsi que le stationnement. Aussi, c’est dans un esprit constructif, sans aucune prétention, sans aucune malice, avec peut-être sans doute un peu de naïveté de la part d’un petit gars de Châteaudun arrivé pour la première fois à Aussois avec ses parents vers 1955, passé du statut de « touriste » à celui de résident une bonne partie de l’année, que je souhaite faire état de mes observations et émettre quelques propositions. Tout d’abord, j’ai été et je suis toujours impressionné par la dextérité des pilotes de ces gros engins de déneigement. Je suis toujours scotché et admiratif devant ce travail pas nouveau pour moi, mais toujours impressionnant. Mais je n’avais jamais eu l’occasion de les voir à l’œuvre, avec autant de neige à déblayer et surtout autant de véhicules sur les parkings et dans les rues. Et, c’est bien là que ça se complique. La montagne l’hiver, ce n’est pas que soleil, belles pistes et raclette… Il me semble que préventivement lorsque d’importantes chutes de neige sont annoncées, il serait indispensable de

signaler et de faire libérer tous les accès aux déversoirs à neige du village. D’y positionner des panneaux d’interdiction de stationner sous peine d’enlèvement, comme cela a été fait à certains endroits, mais un peu tardivement fin décembre 2011. Sans cette précaution, il n’est pas surprenant de constater, et ce fut le cas sur le parking situé derrière les résidences de la Corniche et de la Combe, que ces emplacements aient été obstrués par des véhicules, rendant impossible le déneigement du parking. Cette gêne, (sans doute bien involontaire) au bon travail des chasse-neige était excusable concernant les non habitués des lieux, elle l’était moins pour les propriétaires de véhicules immatriculés 73. Dans le même ordre d’idée, multiplier, lorsque cela est possible, les opérations de déneigement complet des parkings et des rues en invitant les riverains à déplacer leur voiture momentanément pour permettre un travail rapide et efficace: mêmes panneaux mobiles d’interdiction de stationner avec éventuellement la date de l’intervention, ou invitation avec un véhicule sonorisé… Ayant disposé d’un garage pendant cet épisode neigeux, j’ai déploré que des voitures enneigées encombrent les parkings, eux-mêmes en partie paralysés par la neige, alors que de nombreux parkings souterrains étaient disponibles. Ne serait-il pas judicieux, même s’il s’agit du domaine privé, d’inciter les propriétaires absents de ces garages, à proposer ces emplacements abrités, à la location, en pratiquant des tarifs attractifs? Ancien enseignant, je crois beaucoup à la pédagogie et, la répétition des consignes, leur explication, leur justification font partie de la pédagogie, la sanction (verbalisation) également. Je propose donc l’élaboration d’une fiche pédagogique destinée à tous les séjournants et futurs séjournants, transmise en même temps que les contrats de locations émanant aussi bien des agences (Maison d’Aussois, Goélia, DHM…) que des loueurs particuliers et parution sur le site internet.

Jean-Michel LEGUILLON Fiche pédagogique récapitulant les règles simples pour un bon comportement dans un village montagnard l’hiver

page

30

• Avant le départ, contrôler le niveau d’antigel et, concernant les carburants « diesel », utiliser les carburants « spécial grand froid ». • Pneus neige, ou chaînes obligatoires que l’on monte 2 ou 3 fois avant de partir. On les installe en cas de neige avant la montée en station. • En stationnement: ne pas serrer le frein à main, garer sa voiture en prise. • Déneiger sa voiture et la dégager régulièrement, ne pas attendre pour ce faire, le jour du départ, où c’est la course pour trouver une pelle et où l’on retrouve toutes les garnitures collées… • S’informer des zones des déversoirs à neige et ne pas obstruer leur accès. • Faire preuve de civisme et déplacer son véhicule afin de faciliter le travail du chasse-neige. • Ne jamais stationner ni abandonner son véhicule sur l’aire de stationnement des navettes. • Utiliser au maximum les navettes gratuites afin de ne pas encombrer le parking du haut de la station et faciliter la circulation dans les rues. • Ne pratiquer ni le ski ni la luge dans les rues enneigées; cette pratique est interdite car dangereuse et incompatible avec la circulation routière (pictogrammes à afficher çà et là).


Tribune libre

Economies d’énergie, isolation et énergies renouvelables, l’ASDER vous conseille Vous avez un projet de construction de maison ? Vous souhaitez rénover votre logement? Vous souhaitez utiliser des énergies renouvelables? Contactez l'ASDER, Association Savoyarde pour le Développement des Energies Renouvelables, soutenue 'par l'ADEME, la Région Rhône-Alpes et le Conseil Général de Savoie.

L’énergie la moins chère et la moins polluante est celle que l’on ne consomme pas! Fort de ce principe, • adoptez une démarche économe qui ne nécessite pas d’investissement et qui a un temps de retour immédiat; • privilégiez la conception et l’isolation de votre maison pour réduire les pertes d’énergie; • pensez aux énergies renouvelables de faible impact environnemental. La nouvelle réglementation thermique (RT2012) évolue vers des exigences de « basse consommation ». Un habitat performant BBC « basse consommation » peut consommer jusqu’à 6 fois moins qu’un habitat construit dans les années 60! C’est possible pour une construction neuve mais aussi en rénovant de l’existant. L’ASDER organise régulièrement des visites de telles maisons. Voir l’agenda sur le site www.asder.asso.fr Une priorité: il faut agir sur l’isolation. L’épaisseur de l’isolation va influer directement sur la consommation d’énergie du bâtiment. Lorsque c’est possible, l’isolation la plus performante se fait par l’extérieur.

Recommandations pour obtenir un logement neuf ou rénové « basse consommation» (Nouvelle réglementation thermique RT 2012, à compter du 01/01/2013) Type de paroi Toiture Murs Fenêtres Plancher

Projet de construction ou rénovation

Niveau d’isolation requis (en équivalent laine minérale)

25 à 30 cm minimum 15 à 20 cm minimum Double vitrage peu émissif avec gaz rare ou triple vitrage 10 à 12 cm minimum

L’OÉRIN, LE JOURNAL DES GENS D’AUSSOIS • tribune libre /N° 43 - HIVER 2013

Sur les questions d’économies d’énergie, d’isolation, d’éco-construction ou rénovation, d’énergies renouvelables, les conseillers de l’ASDER peuvent vous informer gratuitement et en toute indépendance vis-à-vis des fournisseurs et installateurs. Des aides financières, peuvent vous aider à améliorer l’isolation de votre logement, installer un chauffe-eau solaire ou une chaudière bois. Les conseillers sauront vous guider dans vos démarches administratives pour obtenir les aides selon votre projet et vos conditions de ressources.

Une fois les besoins d’énergie réduits, installer un système de chauffage performant basé sur les énergies renouvelables (en Savoie, essentiellement solaire et bois) permet de réaliser un investissement respectueux de l’environnement. Les systèmes solaires permettent de couvrir jusqu’à 40 % des besoins annuels en chauffage et 60 % des besoins en eau chaude sanitaire pour une habitation en Savoie. Les chaudières automatiques alimentées directement depuis le silo de stockage (plaquettes ou granulés) assurent le chauffage et la production d’eau chaude de l’habitation. Elles peuvent s’utiliser aussi bien en logement individuel que collectif. Dans l’objectif de réduire votre facture énergétique tout en préservant l’environnement, les conseillers de l’ASDER, Espace Info Energie de Savoie vous accueillent pour des conseils personnalisés gratuits sur la maîtrise de l’énergie et les énergies renouvelables: - Par téléphone: du lundi au vendredi de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h sauf le jeudi matin. - Sur rendez-vous, à la Maison des Energies à Chambéry ou plus près de chez vous dans les permanences décentralisées. Contact ASDER : La Maison des Energies 124 rue du bon Vent - CHAMBERY Tél. : 04.79.85.88.50 / info@asdsr.asso.fr Programme des visites de sites et conférences dans l’AGEND’ASDER téléchargeable sur www.asder.asso.fr page

31


Tribune libre

Dans vos greniers, vous avez des trésors, NE LES JETEZ PAS À LA POUBELLE !

B L’OÉRIN, LE JOURNAL DES GENS D’AUSSOIS • tribune libre /N° 43 - HIVER 2013

onjour à tous! Comme je vous l’avais dit au repas des Anciens au Fort Marie-Christine, depuis cinq ans, je me suis lancée dans la généalogie! Mon but premier était de reconstituer l’arbre généalogique de ma famille, et… je me suis rendu compte qu’à Aussois, nous avions tous ou presque des ancêtres communs. Marie Joséphine Berger-Col, Stéphane Bouvier, Alice Chaffard, fille de François Chaffard et de Delphine Marguerite Arnaud (fille de Louis Arnaud et de Marie Césarine Colly) m’ont transmis le résultat de leurs travaux. J’ai rapidement constaté qu’il fallait que j’élargisse mes recherches aux villages voisins Sollières- Sardières, Termignon, Bramans, Le Freney… aux régions, et même aux autres pays du monde tels que l’Argentine, l’Uruguay, l’Italie, l’Algérie… et même l’Indonésie où ont émigré nos ancêtres ou certains de leurs descendants. Avec Elisabeth, ma sœur, nous sommes parties, il y a deux ans en Uruguay et en Argentine (Buenos Aires, Ushuaia…) où nous avons rencontré des descendants de la famille Mestrallet. Ils sont d’ailleurs venus à Aussois l’année suivante! De nombreux généalogistes, Maurienne généalogie, geneabank, l’Association d’histoire et d’archéologie de Sollières (Jean François Dalix et Bernard Pinaud…) m’ont permis aussi d’accéder à leurs travaux. Je profite, d’ailleurs, de cette occasion pour les remercier tout particulièrement. J’ai alors créé un site « geneanet » que vous pouvez consulter librement. Démarche à suivre: • Chercher « geneanet » • Cliquer sur « recherche » • Taper un nom, « Arnaud » par exemple et un lieu « Aussois » • Vous allez voir apparaître une liste de généalogistes, cherchez « marnaudrey » (Michelle Arnaud Rey) • Vous cliquez sur ce nom et vous allez ainsi sur mon site • Il ne vous reste plus qu’à trouver votre nom et vous pourrez avoir accès à votre arbre généalogique.

Mon travail est certes loin d’être finalisé, c’est d’ailleurs ce qui en fait tout l’intérêt, et il y a encore dans mes recherches de nombreuses lacunes, des erreurs (ce serait sympathique de me les signaler !), des inconnues qu’il sera difficile d’élucider. Je reçois tous les jours des messages qui me permettent d’avancer. Hier, par exemple, j’ai reçu un mail et l’acte de mariage d’Elisabeth Deschaux et de Claude Joseph Carlet, à St Sorlin vers Ambérieu en Bugey. Elisabeth est née à Aussois, le 19 juillet 1750, fille de Charles Deschaux et de Marie Borrel; cette famille a dû quitter Aussois vers 1757-1760. (Le patronyme « Deschaux » n’existe plus dans notre village). Je pourrais vous parler des heures de toutes mes découvertes, passionnantes, au sujet des Aussoyens! Si je prends contact avec vous, aujourd’hui, c’est pour vous dire que dans vos greniers vous avez, sans doute, des documents précieux pour un généalogiste (lettres, actes notariés, informations diverses… Tout ce qui n’est pas ou plus confidentiel, bien sûr!) et qui pourront peut être permettre de combler des lacunes dans les arbres généalogiques. Je sais, par exemple, que des documents (une benne de tracteur ou de camion!) ont été jetés dans un ravin non loin d’Aussois. Ce sont des trésors qui ont été saccagés! Irrécupérables! Ma proposition ? Ces documents pourraient être, déposés à la Mairie, ou au Musée… analysés, photocopiés (Cela peut constituer des archives communales non négligeables pour nos descendants) et, si vous le souhaitez, vous pourrez les récupérer. Mon rêve? Arriver à reconstituer la généalogie des principales familles Aussoyennes. Je suis persuadée que, tous, ensemble, nous parviendrons à lever le voile sur de nombreuses interrogations, à retrouver nos racines et, pourquoi pas, de lointains « cousins »! La généalogie permet une « évasion », un approfondissement des connaissances historiques, géographiques, des découvertes surprenantes, c’est une véritable mine d’informations, de culture, et surtout elle permet des échanges extraordinaires! Êtes-vous partant?

Michelle ARNAUD REY page

32


Fréjus

OPTIQUE

M

O

D

A

N

E

Séverine & Bruno LOMBARD PLACE SOMMEILLER - 73500 MODANE

TÉL./FAX 04 79 05 10 63 Terrassement ■ Travaux publics ■ V.R.D. ■

CONSTRUCTION

VINCI CONSTRUCTION TERRASSEMENT Centre terrassement Mancuso 45, rue Général Ferrié - BP 46 73140 SAINT-MICHEL-DE-MAURIENNE Tél. 04 79 56 51 28 - Fax 04 79 59 25 89 www.vinci-construction-terrassement.com

GEOMETRES-EXPERTS

Z.A. Le Chalp Tél. : 04 79 05 93 92 73480 LANSLEBOURG - MONT-CENIS Fax : 04 79 05 81 46 contact@gravier.com - www.gravier.com

Bornage - Division Aménagement foncier Lotissement - Copropriété Diagnostics immobiliers Topographie Y. CHRETIEN — J. DUPONT Nivellement de précision Géomètres - Experts DPLG Implantation - Auscultation d’ouvrage Saint-Michel-de-Maurienne

14, avenue de la République - 73140 Saint-Michel-de-Maurienne Tél. 04 79 56 54 63 - Fax 04 79 59 21 49 Mail : ge-arc.geometres@wanadoo.fr


L'Oérin n°43 - Le journal des gens d'Aussois