Issuu on Google+

plaquette cdROM 2009:plaquette cdROM 2004

22/06/10

11:30

Page 1


plaquette cdROM 2009:plaquette cdROM 2004

Editorial La

22/06/10

11:30

Page 2

oire d’avenir !

ise : un territ région grenoblo

730 000 habitants, dans 273 communes : le périmètre de la région grenobloise, territoire d’élaboration du nouveau Schéma de cohérence territoriale (Scot) est vaste, contraint, diversifié… riche et passionnant ! En 2009, l’Agence d’urbanisme s’est pleinement engagée dans l’élaboration de ce Scot aux enjeux d’envergure. Communautés d’acteurs, débats, éléments d’états des lieux et documents de mises initiales, à partir de la large connaissance que possède l’Agence du territoire, en se basant notamment sur le bilan du Schéma directeur de 2000 : les professionnels de l’Agence d’urbanisme ont croisé chiffres, données, observations, rencontres pour dresser des constats, formaliser des éléments d’enjeux et de propositions pour un Scot efficace.

Penser le cadre de vie de demain À l’heure du Grenelle de l’environnement, l’AURG s’engage dans la préparation de la ville post-carbone et du facteur 4, privilégiant les approches environnementales autour de quatre axes : lutter contre le changement climatique et s’y adapter, préserver la biodiversité, redessiner les échelles de la proximité et revisiter les transports et la mobilité. Pour l’élaboration du Scot, un travail très approfondi a été entamé autour de l’environnement. Ce travail comporte trois phases : la définition de l'état initial de l'environnement fondé sur des ateliers réunissant les acteurs du territoire, la définition d'indicateurs d'évaluation du Scot et l'évaluation de l'impact de la mise en œuvre du Scot sur l'environnement. En outre, le Scot de la région grenobloise est un des onze Scot « exemplaires » désignés Scot du Grenelle par le ministère de l’Écologie, de l'Énergie, du Développement durable et de la Mer (MEEDDM). Il s’agit, pour notre territoire, de contenir l’étalement urbain en inventant des formes urbaines qui favorisent la reconquête d’un bâti de qualité dans les espaces urbains, en sachant notamment y inscrire les concepts commerciaux actuels. Sur tous ces sujets, l’Agence d’urbanisme est en première ligne et est reconnue nationalement sur ses compétences.

Évoluer pour accompagner les évolutions De fait, les compétences de l’Agence d’urbanisme doivent toujours être en évolution pour répondre à celles des collectivités locales. En effet, les réformes territoriales en cours comprennent trois axes qui vont changer la façon dont les élus réfléchissent l’organisation et l’avenir des territoires : la disparition de la taxe professionnelle et la redéfinition de la fiscalité locale ; l’élection de conseillers territoriaux en remplacement des conseillers généraux et régionaux ; et la création de métropoles et de pôles métropolitains. Tout en restant un outil de proximité, l’Agence doit accompagner les élus, avec une liberté d’approche permettant d’offrir des espaces de débat, d’ouvrir des portes du possible pour imaginer demain.

Michel Issindou, Député-Maire de Gières, Vice-président de la Métro, Président de l’Agence d’urbanisme de la région grenobloise


pages 2009-ok _copie_OK:Copie de pages 2005

Une

agence...

pour un

22/06/10

11:27

Page 1

territoire d’avenir...

À quoi sert une agence d’urbanisme ? Le rôle de l’Agence d’urbanisme naît d’un constat et d’une volonté. Le constat que le territoire d’une région urbaine s’organise à partir de décisions de plusieurs autorités qui y exercent des compétences et conduisent des projets qui interagissent avec ceux d’autres collectivités et d’autres partenaires. La volonté de différentes collectivités et de l’État d’organiser un partenariat et une mutualisation des moyens et des compétences autour de réflexions à mener et de politiques publiques à préparer et à mettre en cohérence. Ce rôle partenarial implique un regard singulier. Il découle, pour l’Agence, trois obligations pour l’exercice de ses activités : - raisonner à plusieurs échelles territoriales en raison des influences ou impacts que les options prises à une échelle auront sur les autres échelles infra ou supra ; - maintenir un partenariat concret en raison de l’interconnexion très forte entre les différents projets et les différentes institutions ; - être en capacité de maintenir le dialogue de son partenariat par la neutralité des approches et la défense de l’intérêt du territoire.

Le programme partenarial triennal Il constitue l’élément central du fonctionnement de l’Agence. Il doit exprimer la synthèse des besoins en termes d’analyse, d’observation, d’informations, d’études, de prospective dont chacun des membres pourra disposer pour définir ses politiques. Il s’articule autour de deux grandes parties : - le socle partenarial, rassemblant les missions permanentes ou génériques des agences ; - les interventions déterminées à partir de la demande des membres de l’Agence et des axes de réflexion définis dans le programme triennal.

Rappel des trois objectifs 2007-2009 L’année 2009 est l’année de « clôture » du programme triennal 2007-2009 qui s’articule autour de trois axes : - l’Agence, centre de ressources au service de ses membres pour l’amélioration de la connaissance partagée de la grande région grenobloise… et pour produire une « prospective agence » de la région grenobloise ; - l’Agence, outil d’accompagnement des grands projets du territoire (planification et politique d’aménagement et de développement) ; - l’Agence, contributrice à l’harmonisation des politiques publiques du territoire (coordonner les acteurs et les projets, croiser les échelles et les thèmes).


pages 2009-ok _copie_OK:Copie de pages 2005

22/06/10

11:28

Le socle partenarial, pôle ressources de

Page 2

l’ Agence

Les missions du socle partenarial Le socle partenarial de l’Agence d’urbanisme a pour objectif de mettre à disposition de ses adhérents un véritable pôle de compétences interactif, sous la forme d’assistance technique, de diffusion d’une culture partagée, de ressources d’animation, et d’assurer une mission d’accueil pour les acteurs locaux. Cette partie du programme correspond à l’un des fondements du partenariat de l’Agence.

Le socle en 2009 Documentation La réorganisation de la base documentaire, avec la mise en place d’une nouvelle page d’accueil ergonomique, « L’Essentiel de l’actu », chaque semaine sur www.aurg.org. Près de 800 photos intégrées dans la base iconographique. Enfin, le centre de documentation a répondu à 226 demandes externes de recherche documentaire. Dont 32 proviennent des membres adhérents de l’Agence. Animation et communication La tournée de l’exposition « Graines de quartiers », avec conférences, visites, débats… La publication du Dossier de demain « Villages cherchent visages » et l’organisation du séminaire « Entre villes et campagne : quels villages aujourd’hui ? ». L’organisation des rencontres communication et urbanisme « La ville facteur 4 ». L’élaboration de l’ouvrage Chronoaménagement et autoroute autrement, comme de l’organisation du séminaire sur les contrats d’axe ou de la publication de la lettre Urbacube… Mais aussi, trois numéros de la lettre d’information Le Point sur l’Y et la mise en ligne de la page d’actualité du site internet… Observation Outre le travail de mise à jour de données et de cartographies pour les études, outre l’analyse des données 2006 du recensement, plusieurs observatoires se sont poursuivis ou développés en 2009 : observatoire des déplacements, observatoire foncier partenarial de l’Isère, observatoire social économique et urbain de Grenoble, baromètre des quartiers. À noter aussi le travail préparatoire lié au diagnostic et aux ateliers environnement du Scot de la région grenobloise, la production d’un atlas politique de la ville et d’une réflexion sur les nouveaux indicateurs de richesse. Accompagnement juridique des communes Outre l’accompagnement sur demande des collectivités, plusieurs productions spécifiques ont été réalisées sur la relance de l’économie par l’aménagement et la construction, les outils d’intervention foncière, la loi du 25 mars 2009 de mobilisation pour le logement et de lutte contre l’exclusion, et les conséquences de la caducité du schéma directeur de la région grenobloise. À noter aussi plusieurs présentations de la loi SRU à Notre-Dame-de-Mésage, Vizille, Champ-sur-Drac, Vaulnaveys-le-Bas et Brié-et-Angonnes ; et enfin, une présentation sur PLU et mixité sociale auprès de la communauté d’agglomération du Pays voironnais. Sans oublier plus de 30 communes qui ont fait appel à l’Agence sur leurs modifications et révisions simplifiées de PLU… Ce chiffre dépassant nos prévisions !


pages 2009-ok _copie_OK:Copie de pages 2005

22/06/10

11:28

Page 3

Un Budget serré, tenu et maintenu 0 000 euros Budget 2009 de l’Agence : 4 25 Les ressources de l’Agence se composent : - des cotisations d’adhésion des membres. Le montant de ces cotisations est fixé par le conseil d’administration, établi par nature de membre, selon l’article 3 des statuts. En 2009, les recettes des cotisations ont représenté 1 200 000 euros, - des subventions des membres, en fonction de l’intérêt que chacun porte à la réalisation des missions du programme partenarial de l’Agence. Elles ont représenté en 2009 2 987 000 euros, - des produits des études effectuées pour le compte d’autres organismes ou collectivités, ces études n’étant pas inscrites au programme partenarial, - des produits financiers marginaux.

Le compte de résultat 2009 Les comptes arrêtés par le conseil d’administration du 8 avril 2010 font ressortir un résultat en équilibre. Les frais de personnel ont représenté 3 425 000 euros, soit 79,4 % des dépenses. Les éléments de clôture font ressortir que l’exercice 2009 se termine en équilibre avec un résultat net de 586 euros. Ce résultat – juste à l’équilibre - ne permet pas, pour cet exercice, le renforcement des fonds propres de l’Agence. Malgré leur évolution très significative ces dernières années, ceux-ci demeurent encore insuffisants pour permettre une situation financière totalement sécurisante. Le total du bilan financier de l’Agence s’élève à 1 550 000 euros fin 2009 ; l’affectation du résultat 2009 en report à nouveau devrait porter les fonds propres de l’Agence à 425 467 euros.


pages 2009-ok _copie_OK:Copie de pages 2005

Une organisation

au

22/06/10

service

des

11:28

Page 4

partenaires

50 professionnels En 2009, l’Agence d’urbanisme réunissait 50,7 personnes en équivalent temps plein, soit 53 en nombre de personnes présentes à l’Agence, dont 55 % de personnel féminin. Deux personnes sont arrivées en 2009 : Xavier Durang, responsable du pôle « connaissance et représentation du territoire » et Isabelle Reynaud, chargée d’études déplacements. 2009 a vu partir Jacques Bondon à la retraite. Un fort accent a été mis sur la formation au management, afin d’accompagner l’organisation interne mise en place au début de l’année.

Une organisation nouvelle pour encore plus d’efficience L’Agence d’urbanisme est face à de grands enjeux territoriaux, tout en devant rester à l’écoute des acteurs locaux, au plus près des collectivités. Pour répondre à cet enjeu, une nouvelle organisation a été mise en place en 2009. Elle structure l’agence autour de trois pôles et deux services : un pôle « développement territorial et déplacements », un pôle « cadre urbain » et un troisième « connaissance et représentation des territoires », ainsi qu’un service « ressources documentaires et communication » et un service « ressources administratives ». Des correspondants institutionnels ont également été nommés, afin d’être les interlocuteurs privilégiés des adhérents de l’Agence. Cette réorganisation est pensée pour que l’Agence d’urbanisme réponde au mieux aux demandes des adhérents, favorise la capitalisation de la connaissance, puisse mieux piloter son activité et soit surtout une agence qui questionne et se questionne, afin d’être en capacité de répondre aux demandes de plus en plus nombreuses des membres. Cette nouvelle organisation ne remet pas en cause le fonctionnement par projet ou étude, ni la constitution d'équipes-projets ou études : chaque étude ou projet est élaboré par une équipe pluridisciplinaire.


pages 2009-ok _copie_OK:Copie de pages 2005

Implication et visibilité

pour les

22/06/10

11:28

Page 5

partenaires

Les trois niveaux d’implication des

membres

- les membres impliqués : les membres à l’initiative de la réalisation des actions et chefs de file pour le pilotage. Ils ont la responsabilité de formuler la demande et de définir, avec les porteurs d’études ou de projets de l’Agence, les contenus, les orientations de travail et les modalités de réalisation des actions dont ils ont la charge de pilotage. Les missions peuvent être copilotées par plusieurs membres chefs de file. - les membres intéressés : ils sont informés lors de toutes les phases de la mission, après validation par le(s) chef(s) de file. Ils participent aux comités de pilotage des missions. - les membres informés : chaque membre peut demander, pour chaque mission, à être destinataire des documents produits. Cette communication ne se fait qu’après la phase de validation de la mission par le ou les chefs de files. L’Agence met à disposition, le plus tôt possible, les documents relatifs aux missions achevées sur l’extranet « PartAge » (PARTenaires de l’AGEnce).

Bienvenue aux nouveaux partenaires De nouveaux partenaires sont venus rejoindre l'Agence en 2009 : les communes de Saint-Joseph-de-Rivière et de Vinay représentées au sein du collège des collectivités territoriales ou syndicats mixtes. Et la commune de Coublevie au sein du collège du secteur du Voironnais. En 2009, le Conseil d'administration s'est réuni trois fois (les 19 mars, 18 juin et 17 décembre) et l'Assemblée générale deux fois (une AG extraordinaire et une AG ordinaire, les 18 juin et 17 décembre 2009). Les membres du bureau élus ou reconduits lors de la dernière assemblée générale du 17 décembre 2009, sont : Président : Michel Issindou, vice-président de la Métro, député-maire de Gières. Vice-présidents : Jean-Paul Bret, président de la communauté d'agglomération du Pays voironnais, maire du Pin ; Georges Bescher, vice-président du conseil général de l'Isère. Trésorier : Christophe Ferrari, vice-président de la Métro, maire de Pont-de-Claix. Secrétaire : Geneviève Bonnefon, adjointe au maire de La Terrasse. Membres du bureau : José Arias, vice-président du SMTC, adjoint au maire de Saint-Martin-d'Hères ; Jean-Claude Perrin, conseiller général et Charles Arathoon, directeur de la direction départementale de l'Équipement. Un reprèsentant du syndicat mixte du Scot de la région grenobloise restait a nommer à cette date du 17 décembre.


pages 2009-ok _copie_OK:Copie de pages 2005

L’observation,

socle de la

22/06/10

11:28

Page 6

prospesctive

Relance des observatoires Les études et analyses de l'Agence d'urbanisme, organisme doté de mémoire, reposent en grande partie sur sa capacité à observer les phénomènes socioéconomiques et leurs évolutions territoriales. En 2009, l'AURG a accompagné ses partenaires dans la connaissance des marchés, des stratégies d’acteurs et dans la gestion foncière de leur territoire avec la relance de l'Observatoire foncier partenarial de l'Isère et l'animation du Club des marchés pour le compte de la Métro. L’Observatoire des déplacements à l’échelle de la grande région grenobloise s’est focalisé sur deux axes : suivre les évolutions des déplacements pour comprendre et mieux orienter les politiques, et diffuser et partager, avec l’ensemble des partenaires du transport, les grandes tendances des déplacements. L’Agence a aussi accompagné ses partenaires dans le bilan et la réorientation de l’Observatoire social, économique et urbain de Grenoble, la poursuite de l’Observatoire de la politique de la ville, de l’Observatoire des pratiques participatives et de l’observation des marchés immobiliers dans le cadre de l’Observatoire de l‘habitat de la Métro. À noter également une nouvelle Enquête ménages déplacements lancée en 2009 qui se poursuivra en 2010.

Imaginer l’avenir La prospective recouvre l’idée de travail sur les futurs. Elle utilise des méthodes pour réinterroger l’avenir et apporter des visions nouvelles. Ses objectifs sont plus d’ouvrir des questionnements que de proposer des réponses. L’Agence utilise ou participe à des démarches prospectives dans des dossiers aussi variés que le Sillon alpin, le Rovaltain, les ateliers du chronoaménagement, les programmes « Prospective 2025 », « Futurs périurbains », « Prospective mobilités 2050 », et les « Villes post-carbone » … Prospective mobilités 2050 : une réflexion collective a été lancée par la région Rhône-Alpes et le réseau des agences d’urbanisme rhônalpines. Les sujets abordés : les mutations des modes de vie, l’évolution des équilibres économiques, la rupture des conditions de production énergétique, les contraintes et impacts du changement climatique qui interrogent la mobilité des personnes, des biens et des informations… La ville post-carbone : comment vivrons-nous et nous déplacerons-nous dans une ville post-carbone ? Quand il n’y aura plus d’essence, plus de fioul, plus de gaz, des contraintes sur les émissions de gaz à effet de serre et les premiers impacts du changement climatique : nos modes de vie auront changés, tout comme nos espaces d’habitat et nos modes de déplacements. Ces questions sont au cœur de la recherche menée par l’Agence d’urbanisme et l’École polytechnique fédérale de Lausanne en partenariat avec la Métro et l’établissement public du Scot, pour l’Ademe et la mission prospective du MEEDDM.


pages 2009-ok _copie_OK:Copie de pages 2005

22/06/10

11:28

Page 7

2 Scot, 20 PLU. aine de Grenoble

Élaboration du Scot de la région urb

L’année 2009 est l’année de plein régime du travail mené par l’AURG pour le compte des élus de l’établissement public du Scot. Six communautés d’acteurs réunissant élus, techniciens, consulaires, acteurs économiques et associatifs se sont réunies pour définir une stratégie de développement durable, rechercher les conditions et les moyens de mise en œuvre de cette stratégie et proposer des prescriptions. La deuxième phase permet d’examiner la recevabilité des propositions et de construire des projets de territoires, pour l’élaboration d’un Scot ambitieux. Parallèlement, l’AURG a travaillé sur la modification du Schéma directeur pour le complexe touristique des Chambarans et sur l’intégration du Sud Grésivaudan dans le nouveau Scot.

Le Scot de l’aire gapençaise La phase d’élaboration du Scot de l’aire gapençaise a été engagée en 2009. Ce travail, qui s'inscrit sur quatre ans, a débuté avec trois approches pour élaborer le diagnostic : une tournée communale visant à expliquer aux élus la démarche, recueillir leurs visions du territoire et leurs projets ; un travail sur la charte du Pays gapençais ; et la mise en place de chantiers thématiques.

Planification : de la commune à l’intercommunalité L’AURG accompagne d’une part, la communauté d’agglomération du Pays voironnais dans sa démarche d’étude sur la centralité voironnaise et d’autre part, la communauté d’agglomération Grenoble Alpes-Métropole dans l’élaboration de son schéma de secteur. Elle a aussi accompagné 20 communes dans l’élaboration de leur PLU.

Échelles métropolitaine et régionale Le dispositif Inter SCOT-PNR (Schéma de cohérence territoriale - Parcs naturels régionaux) à l’échelle du Sillon alpin s’est poursuivi en 2009, autour de la rédaction d’une contribution commune des Scot et PNR concernant la DTA (directive territoriale d’aménagement) des Alpes du Nord ; avec un travail sur le concept de polarités alimenté par l'analyse des quatorze Scot et des trois chartes de PNR du Sillon alpin. Auprès de la région Rhône-Alpes, l’Agence d'urbanisme a contribué aux Grands Projets Rhône-Alpes Nord-Isère, Rovaltain et Franco-valdo-genevois, est intervenue en appui méthodologique, ainsi que sur le montage du Cerf Rhône-Alpes (centre d'études et de ressources foncières).


pages 2009-ok _copie_OK:Copie de pages 2005

22/06/10

11:28

Page 8

trois axes forts Déplacements, cohésion urbaine et sociale, habitat : ments

Lier urbanisme et déplace

Une meilleure articulation entre urbanisme et transport : c’est l’objectif majeur de plusieurs travaux d’envergure menés par l’AURG en 2009. C’est ainsi la base du travail mené sur le « Schéma directeur des TCSP » (transport en commun en site propre) ; comme pour la ligne E (Grenoble-Le Fontanil) qui fait l’objet de la préparation du premier contrat d’axe. Ce dernier constituera une première en France, en créant un engagement réciproque entre des acteurs publics multiples (Métro, SMTC, Établissement public foncier, communes…). Le contrat d’axe permettra de faire évoluer la réalisation de nouvelles infrastructures lourdes de transports en commun, en croisant la logique d’une augmentation de l’offre à celle d’un renforcement de la demande. Depuis le début de l’année, l’Agence s’est engagée dans une démarche similaire sur l’axe GrenobleMeylan.

Habitat : des programmes locaux de l’habitat ambitieux Sur fond de crise immobilière et économique, l'année 2009 a été largement consacrée à accompagner la structuration de politiques de l’habitat pérennes pour répondre aux besoins d’accès au logement et de rénovation du parc existant, et garantir les équilibres territoriaux. Plusieurs travaux ont été marquants, comme l’accompagnement de l’élaboration du PLH 2010-2015 de la Métro, mais aussi le bilan à mi-parcours du PLH du Pays voironnais, l'évaluation des besoins en logements dans le Scot, et l’amorce d’un travail sur l’observation dans le cadre du futur plan départemental de l’habitat.

Cohésion urbaine et sociale : observation et évaluation L’année 2009 a été marquée par l’évaluation du CUCS (contrat urbain de cohésion sociale) puis la révision de la géographie prioritaire et la production de nombreuses fiches de synthèse et d’évaluation. L'atlas des quartiers, qui permet de repérer les quartiers concentrant les plus grandes difficultés et de situer les actuels quartiers prioritaires de la politique de la ville par rapport à l’agglomération, a été l'un des matériaux servant de support au forum Politique de la ville organisé en septembre 2009.


pages 2009-ok _copie_OK:Copie de pages 2005

L’environnement :

au

22/06/10

11:28

Page 9

cœur du territoire ement du territoire

Environnement et aménag

Les chargés d'études environnement assistent les membres de l'Agence d'urbanisme sur des dossiers articulant environnement et aménagement du territoire. L’année 2009 a été marquée par le lancement des évaluations environnementales des Scot de la région urbaine grenobloise et de l’aire gapençaise, et l’assistance aux communes pour la révision de PLU. Cette année a également été celle du lancement officiel du projet européen « couloirs de vie », pour la préservation et la restauration des corridors biologiques du Grésivaudan avec le conseil général de l’Isère.

L’évaluation environnementale des Scot Pour le Scot de la région urbaine de Grenoble, l’Agence d’urbanisme a proposé trois modalités : l’implication des élus dans un comité de pilotage spécifique, la contribution des acteurs du territoire au sein de dix ateliers, l’approfondissement de thématiques : gaz à effet de serre, trame verte et bleue, pollution atmosphérique… Au-delà du diagnostic, 2009 a permis de sensibiliser les élus à la logique de l’évaluation environnementale. Sur le territoire de l’aire gapençaise, l’année 2009 a été marquée par des rencontres partenariales pour cerner les grands enjeux environnementaux qui seront approfondis en 2010 dans le cadre d’un chantier « cadre de vie et environnement ».

Trame verte et bleue et adaptation au changement climatique En lien avec la dynamique initiée par le Grenelle de l’environnement, dans le cadre de son comité opérationnel « trame verte et bleue », l’AURG a contribué à la concertation nationale portée par le ministère de l’Environnement. D’autre part, pour préparer l’intégration de l’objectif d’adaptation climatique au sein du plan climat local, l’Agence d’urbanisme a proposé de cibler l’action sur la lutte contre l’îlot de chaleur urbain (ICU). Le premier acte a été de caractériser les phénomènes d’ICU. 2009 a permis d’asseoir les bases d’un travail conjoint, soutenu par l’Ademe, avec les agences d’urbanisme et intercommunalités de Lyon et Saint-Étienne. Le deuxième objectif est de favoriser les échanges de bonnes pratiques et de capitaliser les expériences, par la création de réseaux d’acteurs, l’organisation d’évènements et la conception d’outils de sensibilisation. Le troisième volet porte sur l’accompagnement d’actions et se traduit, en 2009, par la rencontre entre communes et l’assistance à un projet de végétalisation sur Fontaine.


pages 2009-ok _copie_OK:Copie de pages 2005

22/06/10

11:28

Page 10

Les publications

Début 2009 : publication du catalogue de l’exposition Graines de quartiers. Ce catalogue est diffusé aux visiteurs de l’exposition qui continue à tourner dans de nombreuses communes.

Publié dans la collection « Débat » par le Certu et rédigé par l‘AURG et l’établissement public du Scot, l’ouvrage Chrono aménagement et autoroute autrement a été réalisé à partir des travaux menés depuis 2003 dans la région grenobloise. Cet ouvrage invite des acteurs à réfléchir autrement pour agir autrement.

Septième de la collection, ce numéro des Dossiers de demain s’intitule Villages cherchent visages. Croisant plumes d’universitaires et de praticiens, entretiens avec des acteurs locaux et propositions graphiques, ces dossiers publiés par l’AURG proposent un regard sur l’évolution des modes de vie dans nos territoires afin de mieux les prendre en compte.

Lettre d’information à l’attention des acteurs professionnels et élus, le Point sur l’Y compte trois numéros par an. Elle propose des informaitons sur les missions, études et projets de l’Agence et donne la parole à des professionnels et des élus. Point de repère de l’activité de l’Agence dans son territoire, le Point sur l’Y est un rendez-vous bien connu aujourd’hui de ses partenaires.


pages 2009-ok _copie_OK:Copie de pages 2005

La

presse parle

de

22/06/10

11:28

Page 11

l’ Agence

Permettre à la faune de traverser des vallées encombrées par les routes, les autoroutes et l’urbanisation : c’est l’ambition des corridors biologiques. L’Agence d’urbanisme travaille sur ceux de la vallée du Grésivaudan et de la cluse de Voreppe, sous la houlette du conseil général de l’Isère, dans le cadre d’un projet européen. Ici, une focale sur le corridor de l’Épine, assurant la jonction entre le Jura et la Chartreuse, qui a permis au lynx de pénétrer dans le massif de la Chartreuse. Combien serons-nous en 2020 et où vivrons-nous ? Des questions sur lesquelles l’Agence d’urbanisme travaille, avec chiffres, éléments d’observation et méthodes prospectives à l’appui. Elle accompagne ainsi les collectivités dans leurs réflexions et actions pour tenter d’infléchir certaines tendances.

Faire la ville autour des lignes de transport, et notamment des lignes de tram : c’est l’objectif des contrats d’axes développés par l’Agence d’urbanisme avec ses partenaires. Un séminaire croisant les expériences menées dans différentes agglomérations, dont celle de Genève, a été organisé le 10 décembre 2009 par l’AURG.

Lier déplacements et urbanisme, ce n’est pas uniquement pour les grandes villes ! L’Agence d’urbanisme a proposé à la commune de la Terrasse deux ateliers participatifs sur les pratiques de déplacement et les pistes d’aménagement. Ce travail est une pierre dans la construction d’un plan liant urbanisation de la commune et modes de déplacements.


pages 2009-ok _copie_OK:Copie de pages 2005

22/06/10

11:28

Page 12

Après la publication des Dossiers de demain « Villages cherchent visages », l’AURG a organisé avec la Cipra et la ville de Gap un séminaire sur le sujet, réunissant une centaine de personnes. Cette rencontre participe à la réflexion de fond menée dans le cadre de l’élaboration du Scot du Gapençais.

Chaque année, le journal Les Affiches réunit des professionnels publics et privés autour de l’évolution du marché de l’immobilier. Ce temps d’échange qui est aussi une rencontre professionnelle est retranscrite dans les colonnes du supplément Immobilier des Affiches de Grenoble.

Dans plus de dix communes, auprès de plus de cinq mille personnes, avec des débats riches autour de films, de visites et de présentations, l’exposition Graines de quartiers s’est posée à Gières, Seyssins, Voiron, Gap, Vizille, Saint-Laurent-du-Pont, Échirolles… comme premier pas d’un travail mené par les élus pour construire des écoquartiers dans notre région.

Grand projet que celui de fabriquer le Schéma de cohérence territoriale (Scot) de la région grenobloise pour 730 000 habitants ! L’Agence d’urbanisme, cheville ouvrière, accompagne les différents territoires dans leurs analyses et propositions. Ici, dans le Trièves et ses 29 communes, qui vient d’entrer dans le Scot.


plaquette cdROM 2009:plaquette cdROM 2004

22/06/10

11:30

Page 3

er Comment utilis activités 2009 s le DVD-Rom de

Cette zone, identifiée par des petits carrés oranges, vous permet d’accéder aux productions du socle partenarial. Cette zone, identifiée par des petits carrés verts, vous permet d’accéder aux documents par des entrées territoriales.

Cette zone, identifiée par des petits carrés rouges, vous permet d’accéder aux informations sur le fonctionnement de l’Agence d’urbanisme.

Cette zone, identifiée par des petits carrés bleus, vous permet d’accéder aux documents par des entrées thématiques.

Cette zone, identifiée par des petits carrés oranges, vous permet d’accéder au socle partenarial

Le DVD-Rom, diffusé aux seuls élus et techniciens des institutions adhérentes de l’Agence, présente l’ensemble des activités de l’Agence finalisées en 2009. Il ne contient toutefois pas l’exhaustivité des productions : certaines sont entamées et non encore finalisées, d’autres ne donnent pas lieu à des documents diffusables, mais plutôt à des comptes-rendus, des fiches méthodologiques, des rencontres, des échanges, des animations… plus difficilement exploitables au sein de ce DVD-Rom des activités 2009.

Ce DVD-Rom est prévu pour s’ouvrir automatiquement sur votre ordinateur. Il se peut que votre système d’exploitation ou votre antivirus empêche cette ouverture automatique. Dans ce cas, double-cliquez sur l’icône du DVD-Rom et ouvrez le fichier « index » ou « ouvrez-moi ».


Page 4

Conception graphique AURG : R.Bernard

11:30

Imprimé sur papier recyclé Fedrigoni Tintoretto Gesso par l’imprimerie des Eaux-Claires

22/06/10

Tél. : 04 76 28 86 00 • Mail : accueil@aurg.asso.fr • Site internet : www.aurg.org

plaquette cdROM 2009:plaquette cdROM 2004

Ce rapport d’activité 2009 vous propose un tour rapide de l’activité de l’Agence en 2009 ainsi qu’un DVD-Rom offrant la possibilité de télécharger l’essentiel des productions de l’AURG. Bonne lecture et bonne navigation. Pour tout renseignement : fabrice.bouvier@aurg.asso.fr et sylvie.barnezet@aurg.asso.fr


Rapport d'activité 2009