Page 1

Shakespeare(s) 2014 - 2016 « Le Monde entier est un théâtre » Compagnie Et si c’était vrai ? Directeur artistique : Florian Santos


SOMMAIRE 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7.

Note d’intention Formes artistiques Calendrier prévisionnel Shakespeare et la Compagnie Et si c’était vrai ? La Compagnie Biographies des metteurs en scène Contacts

Quartier en chantier, projet de Florian Santos. Muzz 2013


ET SI C’ÉTAIT VRAI ? Et si c'était vrai? est née en 2007 à l'initiative de Florian Santos. Depuis plusieurs années la compagnie défend un théâtre humaniste qui donne à rêver et à imaginer. Maniant l’art de raconter des histoires par une narration plurielle, Et si c’était vrai ? plonge les spectateurs dans des créations originales qui ont la particularité de décloisonner les arts… Et si c'était vrai? se compose d'un groupe variable d'artistes et axe son travail sur une autre approche des rapports scéniques, associant différents modes et genres d'expressions artistiques (théâtre, danse, musique, chant, vidéo, graphisme...) et une écriture faite de divers matériaux textuels, sonores et vidéos. En résulte un théâtre humaniste, proche de chaque individu… Prônant la culture pour tous, Et si c'était vrai? aborde une certaine réalité du monde d'hier et d'aujourd'hui, et place au coeur de chaque projet artistique l'Humain. INTENTIONS DU METTEUR EN SCÈNE Recréons un théâtre à ciel ouvert : le Globe ! Un projet autour de Shakespeare est né de plusieurs envies. Tout d’abord, il y avait cet amour pour la dimension populaire de l’œuvre de Shakespeare. Les textes et les personnages mythiques auxquels s’ajoute le travail infiniment moderne sur la langue qui conserve encore aujourd’hui sa spontanéité saisissante, donnent envie de s’emparer des œuvres de Shakespeare et de construire un projet populaire autour de tous les grands héros shakespeariens et de dégager des thématiques fortes propres aux œuvres. Shakespeare, du théâtre aux mythes 2014 sera l’anniversaire de naissance de Shakespeare (450 ans) et 2016 sera l’anniversaire de sa mort (400 ans) : ces deux années sont idéales pour développer un projet autour de Shakespeare. Traiter tout Shakespeare est impossible en s’attaquant à tous les textes dans leur intégralité. Il faut se saisir de la dimension mythologique que possèdent désormais les œuvres. Tout le monde connaît les héros shakespeariens même sans avoir lu ses pièces. Tous peuvent s’identifier à ces héros. Une recherche dramaturgique s’appuyant sur les thèmes, évènements et personnages récurrents des pièces de Shakespeare, nous permettrait d’aboutir à une fable originale où se croisent créatures oniriques, personnages historiques, figures comiques ou tragiques. « Mettez l'action d'accord avec la parole, la parole d'accord avec l'action, en vous appliquant spécialement à ne jamais violer la nature ; car toute exagération s'écarte du but du théâtre qui, dès l'origine comme aujourd'hui, a eu et a encore pour objet d'être le miroir de la nature, de montrer à la vertu ses propres traits, à l'infamie sa propre image, et au temps même sa forme et ses traits dans la personnification du passé. » William Shakespeare, « Hamlet » Le Monde entier est un Théâtre! Ainsi la forme finale du projet Shakespeare verra le jour en 2015-2016 pour une diffusion en 2016. Nous avons la nécessité de réfléchir un théâtre à ciel ouvert, comme disait Federico Garcia Lorca : « Allons jouer sur les ports ». Il est nécessaire que le « Monde Théâtre » aille vers les gens pour que les gens entrent dans l’ « Espace Théâtre ». Reprenons la base du théâtre élisabéthain : un théâtre essentiellement itinérant, jouant dans des auberges pour terminer dans un lieu semi-ouvert qui permettait à tous, dans des lieux nonconventionnels, de découvrir des auteurs, des histoires, mais surtout des acteurs qui montrent le


Monde. Recréons cet espace de partage, d’échange, pour ensuite les inviter à entrer dans ces lieux qui effraient, questionnent : les Théâtres. J’aime investir des lieux, le lieu Théâtre est un bel espace. Avec tout ce qu’il compose : scène, bar, gradin, hall, bureaux... C’est un espace, un lieu, propice à l’échange et indéniablement humain. Il faut que le public s’approprie les lieux. Et je pense que c’est en se réappropriant, nous, artistes, des pièces, des œuvres d’une certaine époque, qui ont vu changer la face du monde, que l’on pourra toucher à une forme de vérité. Et que ce langage universel remplira sa fonction. Le principe de la forme finale Le Monde entier est un théâtre sera d’envisager de reconstituer une sorte de village nomade, un grand théâtre ouvert, une fête de Shakespeare. Un travail collectif En général, je travaille beaucoup en collectif sur la réécriture des textes. Je pense qu’il est important que chacun nourrisse une adaptation théâtrale. Je garde toujours en tête la nécessité de raconter une histoire. J’aime mêler des codes de langage actuel pour une réappropriation de l’œuvre. En m’emparant de Shakespeare, je garde en tête que lorsque l’auteur a écrit ces textes il l’a fait dans une « urgence » et dans une spontanéité qu’on oublie parfois aujourd’hui. Je pense que pour Shakespeare une appropriation de la langue est nécessaire, je vais donc m’entourer de mon équipe mais surtout de Efix, un auteur de bande dessinée avec qui je collabore régulièrement. Puis j’aimerais aussi que cette réécriture s’effectue en lien avec des ateliers et des résidences avec la population. J’aimerais vraiment que chacun s’empare du projet, puis que chaque comédien puisse s’emparer de son personnage en s’emparant d’abord de son langage. Mais j’ai aussi envie de travailler sur la musique de l’époque et sa déviance actuelle, les danses de l’époque et celles d’aujourd’hui, le graphisme à l’époque et aujourd’hui… Comment le passé nous nourrit, et ce que nous en avons fait. Florian Santos, metteur en scène

Le Songe d’une nuit d’été, mis en scène Florian Santos. Auditorium-ONL de Lyon


LES CRÉATIONS « Rendez-vous avec un héros Shakespearien » Projet présenté dans le cadre du festival Muzz le 6 juillet 2014 Principes : définir plusieurs points de rdv autour de la place du 8 mai 1945 où le public pourra rencontrer un héros shakespearien en tête-à-tête ; l’ensemble des points de rdv pourra constituer un parcours. Les lieux de rdv possibles : appartement, cave, sous un arbre, dans une voiture… Forme pour 5 comédiens (dont des jeunes comédiens du GEIQ Théâtre-Compagnonnage) « Ateliers découverte autour de l’univers shakespearien » Proposer des ateliers d’écriture, de théâtre, de dessin, de musique et chant, en lien avec différents partenaires : centre social Etats-Unis / Langlet-Santy ; collège Longchambon ; NTH8 ; école Peggy ; école Delorme ; MJC Monplaisir Créer des ponts entre les structures associées au projet et trouver de nouveaux partenaires pour mettre en place ces ateliers à la rentrée 2014 pour la saison 2014-2015 4 intervenants : Elodie Grumelart, Aurélien Serre, Efix, Florian Santos « Réduits » Créer 3 formes participatives sur la saison 2014-2015 (dont « Roméo et Juliette » créé en sept-oct 2014) Principe : les comédiens définissent en amont la trame du réduit qui constituera la structure de l’histoire, ainsi que quelques scènes additionnelles ; le public pourra intervenir à tout instant pour ajouter ces éléments à l’histoire (changer l’époque, changer de comédien, ajouter un décor, ajouter un personnage…) « Roméo et Juliette » « Jules César » « Hamlet » Forme pour 5 comédiens (dont des jeunes comédiens du GEIQ Théâtre-Compagnonnage) + 1 dessinateur « Caravan’Club, ou Mobil’Home ou Mobil’globe » Avoir un lieu ressource et un lieu de théâtre à la fois Principe : utiliser la caravane comme un lieu de représentation et de rencontre ; elle pourra servir de vidéomathon, de lieu d’exposition, on pourra y donner des lectures, des rendez-vous… ; proposer à des habitants de la décorer à l’extérieur comme à l’intérieur, inventer un musée Shakespeare en lien avec des primo arrivants « Shakespeare(s) a disparu » Spectacle jeune public Une forme de 40 minutes a été présentée dans le cadre du festival Muzz en juillet 2013. Cette réécriture très libre de La Tempête mélange textes et chansons à destination du jeune public autour du personnage de Shakespeare. Un spectacle vivant ludique, poétique et accessible à tous. Texte et mise en scène : Elodie Grumelart 3 comédiens sont présents sur scène. « Le monde entier est un théâtre » Forme finale du projet Shakespeare créée à la saison 2015-2016 pour une diffusion en 2016 Principe : reconstituer une sorte de village nomade, un grand théâtre ouvert, une fête de Shakespeare.


CALENDRIER PREVISIONNEL 2014 – 2016 2014 : lancement du projet Shakespeare « Le Monde est un théâtre » ; labos « RDV avec un héros Shakespearien » et création d’un parcours dans le cadre de Muzz ; labo « Roméo et Juliette » ; installation régulière dans le quartier Langlet-Santy et Etats-Unis par le biais de la caravane ; espace de réflexion avec l’équipe et avec l’ensemble des partenaires sollicités 2014-2015 : début des ateliers (centre social et réseau éducatif) ; labos « Jules César » et « Hamlet » ; création du réduit « Roméo et Juliette » et des 2 autres réduits ; tournée des réduits et des RDV avec un héros shakespearien ; présence intensifiée dans le quartier Langlet-Santy et Etats-Unis 2015-2016 : poursuite des ateliers ; écriture du projet global « Le Monde entier est un théâtre » + création dans le cadre de l’édition 2016 du festival Muzz

CALENDRIER DETAILLE 2014 Mai-juin : Labo « RDV avec un héros shakespearien » 6 juillet : Création « RDV avec un héros shakespearien » dans le cadre du festival Muzz Aout : Labo autour des réduits Septembre-octobre : Création du réduit « Roméo et Juliette » ; diffusion en intérieur / extérieur Septembre-octobre : mise en place d’ateliers (centres sociaux, écoles Giono, Peggy, Delorme, LAP, collège Longchambon et Mermoz) 2015 Janvier-avril : Création des 2 autres réduits « Hamlet » et « Jules César »


Février-juin : création « Shakespeare a disparu » - forme jeune public, en lien avec les ateliers menés en parallèle avec le centre social et les écoles Mars-avril : Restitutions des 2 réduits Avril-septembre : Représentations de la trilogie des « Réduits » + « RDV avec un héros shakespearien » Juillet : représentation « Shakespeare a disparu » dans le cadre du festival Muzz Septembre-octobre : poursuite des ateliers Septembre-décembre : Ecriture à partir de récoltes, représentations, comités… de « Le monde entier est un théâtre » 2016 Janvier- juin : Création « Le monde entier est un théâtre » Juillet : Première représentation « Le monde entier est un théâtre » dans le cadre du festival Muzz Tournée des « réduits » + « RDV avec un héros shakespearien »


LES CRÉATIONS ET FORMES ARTISTIQUES DÉJÀ RÉALISÉES SUR SHAKESPEARE Roméo et Juliette Concert spectacle avec l’Orchestre National de Lyon Créé à l’Auditorium Songe d'une nuit d'été Concert spectacle avec l’Orchestre National de Lyon Créé à l’Auditorium O-PHELIE Vidéos et photos autour du personnage d'Ophélie Travail artistique sur une iconographie des personnages shakespeariens aujourd'hui. Shakespeare(s) a disparu Mise en scène Elodie Grumelart. Créé au Festival Muzz en 2013.

Shakespeare(s) a disparu, mise en scène Elodie Grumelart. Muzz 2013.


ROMEO ET JULIETTE, MISE EN SCENE FLORIAN SANTOS. AUDITORIUM-ONL DE LYON ET SI C’ÉTAIT VRAI ? La compagnie Et si c’était vrai ? : Présentation et bilan de la saison 2012-2013 La compagnie Et si c'était vrai?, née en 2007 à l'initiative de Florian Santos, a pour objet la conception et la création de projets artistiques. En 6 ans, la compagnie n’a cessé de mener un travail de fond en Région Rhône-Alpes et plus particulièrement dans le Grand Lyon où les créations, les représentations, les ateliers et les résidences ont couvert les trois dernières saisons, et plus particulièrement la saison 2012-2013. La saison 2010-2011 a été d’une certaine manière une saison d’ancrage pour la compagnie. L’ensemble des créations et représentations lui auront permis d’affirmer des liens avec des artistes et des lieux, et d’en tisser de nouveaux, comme par exemple avec l’Auditorium de Lyon, où « Un songe d’une nuit d’été » a été présenté. La saison 2011-2012 a été marquée par l’affirmation des projets jeune public de la compagnie,


notamment à travers 4 créations mises en scène par Elodie Grumelart, proche collaboratrice de Florian Santos, et par un engagement plus fort sur le territoire du 8e arrondissement de Lyon, plus particulièrement sur le quartier des Etats-Unis, via le Festival Muzz. La saison 2012-2013 fut quant à elle marquée par la création, pour l’Orchestre National de Lyon, d’un projet de spectacles jeune public au concept unique en France et profondément audacieux. La compagnie a présenté Les Aventures d’Harmonie Lumière, soit 6 concerts jeune public à l’Auditorium de Lyon, développant ainsi une seule et grande histoire autour d’une héroïne au fil de la saison. Le public, fidèle à la série, et regroupant enfants et adultes, a pu découvrir la musique classique et l’Orchestre National de Lyon à travers différents médias : théâtre, vidéo et danse. Ces créations marquantes ont d’ailleurs permis au metteur en scène Florian Santos de tisser des liens avec d’autres grands orchestres, notamment avec l’Orchestre Philharmonique de Monte Carlo, où deux créations jeune public ont été accueillies cette saison. Parallèlement à ces projets, la compagnie continue à œuvrer dans le quartier du 8e arrondissement de Lyon, et marque une présence encore plus empreinte sur le territoire, notamment à travers une résidence dans le quartier des Etats-Unis, menée dans le cadre du Festival Muzz. Pour l’édition 2013, la compagnie Et si c’était vrai ? décide de poursuivre ses actions artistiques et de médiation culturelle autour de la création « Quartier en chantier » en rapport à l’œuvre de Karina Bisch « Kiosk » / 8e Art. Il s’agit de récolter la parole des habitants et des structures sociales, associatives, culturelles du quartier des Etats-Unis et de restituer ces mots sous une forme artistique originale, utilisant la vidéo, la musique et l’œuvre de Karina Bisch. La création « Quartier en chantier » a été présentée le 5 juillet 2013 lors de la soirée d’ouverture du festival Muzz. Créant des passerelles et des liens entre tous les arts, la compagnie Et si c’était vrai ? multiplie les collaborations artistiques inédites. Ainsi cette année, elle a invité dans ses différentes créations, des auteurs de bande dessinée, des vidéastes, des magiciens, des orchestres prestigieux, des musiciens,... 2012-2013 fut une grande saison pour la compagnie, 11 créations, dont 8 avec des orchestres de renommée, 10 représentations d’un vaste répertoire de spectacles tout public, une résidence de médiation culturelle pour un festival artistique pluridisciplinaire en plein développement... Cette activité intense s’accompagne également de nombreux ateliers et actions artistiques socioculturelles d’une infinie richesse, menés entre autres dans le 8e arrondissement de Lyon.


LES BIOGRAPHIES Florian Santos Metteur en scène // Comédien Comédien formé au Conservatoire d’Avignon de 2001 à 2003 et au G.E.I.Q. Théâtre compagnonnage de Lyon de 2004 à 2005, il est dirigé par Sylvie Mongin-Algan (Polyptique Escalante, Notre cerisaie, Dix Phèdre et Comme il vous plaira), Nicolas Ramond (Les constructeurs, Concerts famille de l’Orchestre National de Lyon, La boîte à joujoux), Guy Naigeon (L’orange était l’unique lumière), Jean-Paul Delore (Parenthèses de sang), Pascal Papini (La Barracca), Jean-Philippe Salério (Projection privée), Vincent Bady (Les Naissances), Yves Charreton (Armistice), Philippe Vincent (L’Orestie). Depuis, il multiplie les collaborations en tant que comédien et/ou metteur en scène avec L’Orchestre National de Lyon, Les Trois Huit, Les Transformateurs, On Off, Mottown Revival, Tillandsia, LILY, Scaramouche, tout en poursuivant son rôle de "chef de troupe" de la compagnie Et si c'était vrai ?, où il met en scène des créations artistiques, en intérieur : Les aventures d’Hamonie Lumière, Un songe d’une nuit d’été et Roméo et Juliette avec l’Orchestre National de Lyon, A l’abordage et La boîte à joujoux avec l’Orchestre Philharmonique de Monte Carlo, En série(s), Fantôme(s) de l'Opéra, et en extérieur : Quartier en chantier, Enigma 1 et 2, Les éclaireurs citoyens. Depuis 2012, il est programmateur et directeur artistique du festival Muzz (Quartier des Etats Unis, Lyon 8e) Il a également mené de nombreuses sensibilisations et actions culturelles en milieux urbain (rencontres d’habitants, ...), scolaire (primaires, collèges, lycées, lycées professionnels, universités), hospitalier et social (Vinatier, Sonacotra, Majo, ...), professionnel (Nouveau Théâtre du Huitième, GEIQ théâtrecompagnonnage, atelier pour sourds et malentendants...). Il est, depuis 2011, engagé dans la lutte pour la parité Hommes/Femmes dans les milieux culturels et artistiques au sein de l’association HF Rhône-Alpes.

Elodie Grumelart Comédienne Elodie Grumelart intègre le compagnonnage de 2004 à 2006 où elle joue sous la direction de Jean-Paul Delore-cie Lézard dramatique, Yves Charreton- cie Fenil Hirsute, Jean-Philippe Salério- Enième compagnie, Philippe Vincent-cie Scènes, Sylvie Mongin-Algan et Vincent Bady - cie les Trois-Huit, et créé un monologue sur Frida Kahlo mis en scène par Guy Naigeon. Depuis la fin du compagnonnage en 2006, elle joue dans les premières créations d’Et si c’était vrai ?: Fantôme(s) de l’opéra, spectacle graphique et musical et Farce(s), spectacle de rue. De 2011 à 2013 , elle joue dans les concerts-spectacles d’ Et si c’était vrai ? à l’Auditorium de Lyon : Le Songe d’une nuit d’été (Titania et Hermia), Roméo et Juliette (Nourrice et Pâris), Les Aventures d’Harmonie Lumière (La sorcière Blanche et Shéhérazade), et Emotions en musique (la neuroscientifique). Avec la compagnie Les Trois-Huit de 2011 à 2013, elle joue et signe dans Ligne blanche , une déambulation bilingue français/ Langue des signes, avec Anne De Boissy, elle participe au polyptyque mexicain mis en scène par Sylvie Mongin Algan : Moi aussi je veux un Prophète, Phèdre et autres grecques et Andromaca real de Ximena Escalante, elle joue l’une des « 30 » prisonnières politiques dans l’adaptation de Esquisse des hauteurs d’Alicia Kozameh mis en scène par Sylvie mongin-Algan. En 2014, elle assiste Géraldine Bergeret Anne de Boissy / Cie Les Trois-Huit dans leur nouvelle création bilingue français/LSF, Un Enfant assorti à ma robe.


Porteuse de projets jeune public A partir de 2009, elle porte plusieurs projets jeune public avec Et si c’était vrai ? : créations, spectaclesateliers, et petites formes tout-terrain pour tous âges, s’invitant dans les écoles (Philibert Delorme Lyon 8°, Gros Caillou Lyon 4°), la MJC Monplaisir, la Maison du Livre de Villeurbanne, le musée galloromain, les festivals Tout l’monde dehors, Festi’mômes, MUZZ, Chat pitre 8. Elle écrit et met en jeu le spectacle EnfanTom(e) en 2009, et une forme théâtre et chansons, Shakespeare(s) a disparu, en 2013. Elle dirige des ateliers de création théâtrale dans différentes structures, avec des enfants de 4 à 11 ans et des parents : l’école Philibert Delorme (Fête Chat pitre 8 en 2011 et 2013/ Mairie du 8°), les écoles Charles Péguy et Alain Fournier (Lyon 8° Festival Tous en scène– NTH8 depuis 2011).

Spo(a)rt / 2011


CONTACT Administration : Natacha Perche production.escv@gmail.com Diffusion : Audrey Hadorn / AugurArt audrey.hadorn@augurart.com Site de la compagnie http://www.cieetsicetaitvrai.com/

RomÊo et Juliette, mise en scène Florian Santos. Auditorium-ONL de Lyon

Le monde entier est un théâtre  

Shakespeare / Compagnie Et si c'était vrai

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you