Page 1

1


2


Portfolio des sites aux territoires

3


Sommaire

PROJETS DE SITE

PROJETS DE TERRITOIRE

4


PAYSAGES URBAINS Diagnostic et esquisse paysagère / Parc Santander 6 Diagnostic et esquisse paysagère / Place Imbach 12 Diagnostic et esquisse paysagère / Super U Le Lion-d’Angers 18 Enquête et analyse paysagère / Coulée verte Angevine 24 PAYSAGES RURAUX ET VILLAGES Diagnostic et esquisse paysagère / jardin de l’Argoat 28 Schéma directeur d’aménagement paysager / Kernault 42

Diagnostic et esquisse paysagère / Commune de Lanvallay 54 Programme d’urbanisation / Commune de Thorigné d’Anjou 62 Etude des conséquences de l’enfrichement / Beg Meil 68

5


Projet de site

Diagnostic et esquisse paysagère Parc Santander, Madrid, Espagne

6


Travail en équipe 2015

7


Diagnostic paysager Photomontage du panorama sur l’espace de pause

Photomontage des différentes composantes spatiales

Mots clés caractéri

Les différentes composantes paysagères

8


Photographies

Carte des différentes entités paysagères

isant les principaux enjeux

9


Plans Plan de végétalisation du parc urbain

Plans des différents usages et des ambiances rencontrées

10


Aquarelles Les concepts paysagers proposés

Jeu des écorces des cornouillers

A la conquête des arbres

Esplanade de piquenique

Pique-nique dans les jacinthes des bois

Détente au coeur du bambou

Jeux d’eau

11


Projet de site

Diagnostic et esquisse paysagère Place Louis Imbach, Angers, France

12


Travail en équipe 2016

13


de circulation paysager par les flux l submergéDiagnostic Un espace essentiellement minéral

de verdure au coeur du t tation piétonne et automobile, source d’insécu La place du végétal sous-représentée Les arbres caduques dénudent l’espace en hiver

Une forte fréquentation piétonne et automobile, sour

te. pen en ie aph ogr top e e par un Une palette Une palette

végétale peucirculation e minéral végétale submergé flux de peu par les diversifiée

diversifiée essentiellement composée essentiellement d’essences composée caduques d’essences dénudant l’espace caduques en hiver. dénudant l’espace marquée par une topographie en pente. Trois espaces de stationnement principaux Une explosion de verdure au coeur d’une place à usa en hiver. délimités par des voies routières très fréquentées, source d’insécurité

- Création d’un coeur d d’un jardin sensoriel e de végétation dans un

de verdure au coeur d’une place à usages multip

- Création d’un coeur- Intégration de verdured’éclats sous d de massifs suré d’un jardin sensorielforme en réponse à la c rythmer l’espace vide e de végétation dans un espace minéral végétalisation de l’esp

d’un sous chemi - Intégration d’éclats-Insertion de verdure Plac géométrique permettan forme de massifs surélevés afin de parcourir la place com 14 rythmer l’espace videl’abri en prolongeant des flux de circu

des aux couleurs pastel


P L A C E

I M B A C H

Plan d’intention

Espace dédié au parking et au marché L Espace piéton avec des expositions culturelles E Espace jardin hiérarchisé sous forme d'éclats de verdure G Flux de circulation automobiles E Espaces à priorité piétonne justifié par: N les flux de circulation piétonne D Un ... espace dominé par la végétation Une place végétalisée, rimant avec sécurité, tranquilité et esprit de communauté Ilôts d'expositions culturelles movibles (expositions photographiques, boites à lecture E O B J E C T I F S

U N E S P A C E R E V E G E T A L I S E

Objectif 1 « Une place publique est un espace vide et ouvert, accessible à tous. C’est unOlieuObjectif 1 multifonctionnel: qui peut servir à la création de lien social, en tant qu’abri à priorité B « Une place publique est un espace vide et ouvert, accessible à tous. C’est un lieu piétonne face à l’agitation urbaine, à la promotion du patrimoine culturel et également J multifonctionnel: qui peut servir à la création de lien social, en tant qu’abri à priorité en tant que vecteur d’intégration de la végétation au sein de l’espace urbain.E» piétonne face à l’agitation urbaine, à la promotion du patrimoine culturel et également Objectif 2 C en tant que vecteur d’intégration de la végétation au sein de l’espace urbain. » Le ressenti des usagers sur la place : T Objectif 2 o Sécurité = espace à priorité piétonne I Le ressenti des usagers sur la place : o Tranquillité = limitation de l’impact de la circulation au niveau visuel, sonore,Folfactif… o Sécurité = espace à priorité piétonne o Communauté = réappropriation des lieux par les riverains S o Tranquillité = limitation de l’impact de la circulation au niveau visuel, sonore, olfactif… o Communauté = réappropriation des lieux par les riverains I 1. Décomposer l’espace en trois sous-espaces N I A. Espace dédié au parking et au marché 1. Décomposer l’espace en trois sous-espaces T N B. Espace piéton avec des expositions culturelles A. Espace dédié au parking et au marché E T C. Jardin d'immersion B. Espace piéton avec des expositions culturelles N E 2. Limiter les flux de circulation au contact des piétons afin de C. Jardin d'immersion T N sécuriser l’espace 2. Limiter les flux de circulation au contact des piétons afin de I T 3. Agencer les sous-espaces de manière homogène afin de sécuriser l’espace O I créer une unité spatiale 3. Agencer les sous-espaces de manière homogène afin de N O créer une unité spatiale S N S

Perrachon Roxane & Roué Audrey

C R E A T E U R D E L I E N S O C I A L

Espace dédié au parking et au marché Espace piéton avec des expositions culturelles Espace dédié au parking et au marché L Espace jardin hiérarchisé sous forme d'éclats de verdure Espace piéton avec des expositions culturelles E Flux de circulation automobiles Espace jardin hiérarchisé sous forme d'éclats de verdure G Espaces à priorité piétonne justifié par: Flux de circulation automobiles E Espace dédié au parking et au marché ... les flux de circulation piétonne Espaces à priorité piétonne justifié par:Objectif 1 N O U Ilôts d'expositions culturelles movibles (expositions photographiques, boites ... lesetc...) flux de circulation piétonne D à lecture, B « Une place publique est un espace vide et ouvert, accessible à t N Ilôts d'expositions culturelles movibles (expositions photographiques, boites à lecture, etc...) E Espace piéton J multifonctionnel: qui peut servir à la création de lien social, en ta piétonne face à l’agitation urbaine, à la promotion du patrimoin E E Perrachon Roxane & Roué Audrey S C en tant que vecteur d’intégration de la végétation au sein de l’e Perrachon Roxane & Roué Audrey P T Objectif 2 A I Le ressenti des usagers sur la place : Espace ‘jardin’ sous forme d’éclats C o Sécurité = espace à priorité piétonne de F E verdure S o Tranquillité = limitation de l’impact de la circulation au niveau o Communauté = réappropriation des lieux par les riverains R

L E G E N D E

P L Perrachon Roxane & Roué Audrey A C E

Place Saint-André à Lille : une référen I M B A C H

E V E G E T A L I S E C R E A T E U R D E

1. Décomposer l’espace en trois sous-espace Flux de circulation automobile

A. Espace dédié au parking et au ma B. Espace piéton avec des exposition Espaces à priorité piétonne C. Jardin d'immersion 2. Limiter les flux de circulation au contact de sécuriser l’espace 3. Agencer les sous-espaces de manière hom Flux de circulation piétonne créer une unité spatiale

Ilôts d’expositions culturelles movibles (expositions culturelles, photographiques, boîtes à lectures...)

15


Expérimentations A

PLACE IMBACH EXPÉRIMENTATION I DE VERDURE NOYAU

PLACE IMBACH NOYAU DE VERDURE

Légende

Jardin d'immersion Parking & marché Espace piéton et expositions culturelles Espace de circulation automobile Espace à priorité piétonne Flux piéton Flux automobile

EXPÉRIMENTATION II

Légende

A

B La place comme une succession d'espaces végétalisés

L'unité se ressent ici par la réflexion de l'espace comme une somme de la même forme géométrique: le carré. Le jardin d'immersion s'étend de par et d'autre d'une allée principale. Les éclats de verdure sous forme de massifs ponctuent l'espace réservé aux piétons sur la gauche alors que sur la droite le parking est masqué par la végétation. Un chemin piéton et un massif redonnent du caractère à la placette.

Jardin d'immersion Parking & marché Espace piéton et expositions culturelles Espace de circulation automobile Espace à priorité piétonne Flux piéton Flux automobile

Un espace dominé par la végétation

L'unité se ressent ici par la réflexion de l'espace à partir de différentes formes géométriques, en technique 'tangram', à plus grande échelle que le premier essai en mode 'puzzle'. On observe donc: - Un jardin plus marqué dont l'importance est soulignée par l'abscence de massifs - Un espace minéral piéton plus intime entre les façades et la végétation - Une seconde placette avec plus de caractère de par l'espace piéton encerclant un massif couplé à la perte de dominance de l'espace dédié au parking.

B

Perrachon Roxane & Roué Audrey

Perrachon Roxane & Roué Audrey

EXPÉRIMENTATION III

PLACE IMBACH

Un jardin dynamique

L’on retrouve un tracé géométrique mêlant différentes échelles (du carré de la jardinière aux polygones des espaces de parking et de jardin). Une allée piétonne centrale permet de valoriser l’église. L’imbrication du parking avec le jardin permet de donner une meilleure unité au dessin général. A l’aide d’une végétation luxuriante, l’espace invite les citadins à s’y promener comme à s’y asseoir pour profiter d’un moment de détente. Des espaces de pause ont ainsi été insérés au coeur des espaces de jardin.

Légende Jardin d'immersion Massifs en jardinières Parking & marché Espace piéton dallé Espace à priorité piétonne Flux routier Bancs en bois

Ce deuxième projet en commun s'enrichit des projets personnels élaborés. L'on retrouve ainsi un tracé géométrique mêlant différentes échelles (du carré de la jardinière aux polygones des espaces de parking et de jardin). Une allée piétonne centrale permet de valoriser l'église. L'imbrication du parking avec le jardin permet de donner une meilleure unité au dessin général. A l'aide d'une végétation luxuriante, l'espace invite les citadins à s'y promener comme à s'y asseoir pour profiter d'un moment de détente. Des espaces de pause ont ainsi été insérés au coeur des espaces de jardin. Les lignes droites qui se coupent et se recoupent donnent à l'ensemble unité et dynamisme.

drey

Perrachon Roxane & Roué Audrey

Concepts

Immersion dans le jardin

Les massifs, des espaces de pause Perrachon Roxane & Roué Audrey 16


E N

Esp L Esp E S Esp Une explosionGde verdure s O Flu E C piétons. Esp N I ... l D A UnL espace de connexion, de détente et de rencontre pour les riverains Ilôt E

Place Saint-André à Lille : une référence de réhabilitation d’un parking

Esquisse paysagère

Un espace de connexion, de détente et de rencontre pour les riverains

Perracho

Espace de rencontre

espace de rencontre piétons / véhicules piétons/véhicules

rité.

es

rme ence

er à

haies séparatives Haies séparatives massifs surélevés Massifs surélevés parking pavépavé Parking

Jardins jardins placette dallée dallée Placette trottoir dallé Trottoir dallé

Echelle 1/500

Une palette végétale haute en couleur apportant couleurs, fleurs, Une palette végétale haute en couleurs parfums et mouvement en toute saison LES ARBRES

LES ARBUSTES

LES GRAMINEES

Une palette végétale apportant couleurs, fleurs, parfums et mouvement en toute saison.

Pour un instant de déte les massifs surélevés pon tuent l’espace piéton.

n parking

Une explosion de verdure sur la place Imbach: conquête de l’espace par les piétons.

17


Projet de site

Diagnostic et esquisse paysagère Super U Le Lion-d’Angers, Grez-Neuville, France

18


Travail en équipe 2016

19


UN COMPLExE COMMERCIAL ARTICULé AUTOUR DE DIFFFéREN

Diagnostic paysager

Le site centralise son activité journalière au cœur de la parcelle, lieu du bâti commercial. La clientèle Unses complexe commercial articulé autour de différents vient y faire achats quotidiens, essentiellement pour des courses LExE COMMERCIAL ARTICULé AUTOUR DE DIFFFéRENTS USAGES alimentaires. Dans la galerie marchande, diverses structures RD e son activité O N commerciales alimentent et r de la parcelle, cial. La clientèle enrichissent le flux de clients. hats quotidiens, Dès lors, l’acte d’achat ur des courses ns la galerie constitue la raison principale ses structures la venue du public sur le site. limententde et

usages

ux de clients. acte d’achat Par ailleurs, un son principale blic sur commercial le site. possède

complexe d’autres usages qui ne sont pas forcément un complexe sède d’autres rattachés à l’aspect mercantile. pas forcément Les espaces extérieurs ne ect mercantile. extérieurssont ne pas restreints à leurs ints à leurs de stationnement mais nnementusages mais des lieux de peuvent devenir des lieux de e rencontre. rendez-vous, de rencontre.

d’hui fortement parcelle est Le site est aujourd’hui fortement de nombreux és maisminéralisé. non La parcelleL est Complexe commercial e public. Leur Magasin encerclée par de nombreux E ermettra une Galerie commerciale Station de lavage e l’espace par espaces végétalisés maisG non Restaurant et terrasse E cipant à une par le public.N Leur utée duexploitables site.

Attractivité principale en semaine Attractrivité secondaire Attractivité secondaire Attractivité secondaire Complexe

commercial L Magasin Espaces extérieurs E aménagement permettraD une Parking Galerie Attraction principale en soirée et le dimanchecommerciale commerciaux à Espace pompier Espace non aménageable E G Station de lavage réappropriation de l’espace par ent dans une Zone d’éco-pâturage Moutons et cabane Insertion et accessibilité Restaurant et terrasse Tous types de E végétation à forte densité un pôleles santé usagers participant à une Talus végétalisé Talus enherbé é. Cela pourrait UNE CONCENTRATION DE FLUx RéSUME UNNESPACE EN MOUvEMENT réelle valeur ajoutée du site. ère naturelle à Espaces extérieurs nces végétales Le D site se trouve sur l’axe routier Angers-Rennes ayant u Parking nant les vertues voie d’accès desservant le complexe commercial est la D Les deux espaces commerciaux à antes sauvages. Espace pompier LES PRINCIPALES vOIES D’ACCES E directement visible depuis cet axe, présentant un pote

aménager s’inscrivent dans une NORD ZAC composée d’un pôle santé et d’un pôle beauté. Cela pourrait conduire de manière Entrée naturelle à insérer des ambiances végétales clientèle pédagogiques pronant les vertues abondantes des plantes sauvages.

vélo Francette L’Oudon

Potentiel voie piétonne

Entrée livraison

Zone d’éco-pâturage La mise en valeur des espaces extérieurs du Super Talus végétalisé Par ailleurs, une 2x2 voies va être mise9 en place Talus enherbé déclassée en route communale. Cet axe deviendra u La de est de

vélo Francette, itinéraire cycliste reliant Ouist la région. Avec ses 600 km d’itinéraires, la estimée à 250 000 cyclistes. Il y a donc qualité pour rendre le site attractif et inc

L’entrée sur le site se fait pas un accès et sorties. Cette « porte » est donc u ne doit pas être négligé, étant l’impressi

LES PRINCIPAUX

D 775 Axe Angers Rennes

20


Potentiel voie piétonne

n

vélo Francette L’Oudon

La mise en valeur des espaces extérieurs du Super U augmenterait donc encore plus cette attractivité. Par ailleurs, une 2x2 voies va être mise en place courant 2017. La départementale D 775 sera donc déclassée en route communale. Cet axe deviendra une liaison douce venant se rattaché au site d’étude. La de est de

vélo Francette, itinéraire cycliste reliant Ouistreham à La Rochelle, vient enrichir le tourisme la région. Avec ses 600 km d’itinéraires, la fréquentation annuelle d’usagers de ces voies estimée à 250 000 cyclistes. Il y a donc un fort potentiel à réaliser un aménagement qualité pour rendre le site attractif et inciter les usagers à venir sur la zone d’étude.

Une concentration fluxpasrésume espace en centralisant mouvement L’entrée sur le site de se fait un accès un carrossable unique, les entrées et sorties. Cette « porte » est ne doit pas être négligé, étant

donc un élément caractéristique du complexe qui l’impression première que la clientèle a du lieu.

LES PRINCIPAUx FLUx

RD

O

N

Poids lourds

ticulent comme mobiles, st donc bonne u lieu. t animé.

Station essence Station de lavage

Flux automobile / Clientèle

Accès pompiers

Flux automobile / Livraisons

Flux piéton

Analyse sensorielle du site ANALYSE SENSORIELLE DU SITE Suite à un micro-trottoir réalisé le 13 avril 2016 entre 13h et 15h, les impressions des consommateurs sur l’aménagement extérieur du Super U ont été recueillies. Les usagers du centre commercial ont été invités à exprimer leurs ressentis tant au niveau de la vue, de l’ouïe que de l’odorat. Il en ressort que l’aspect de la biodiversité n’est pas assez présent au regard de la tendance actuelle. Les termes d’ambiance révèlent un contraste. Le lieu est décrit comme froid mais est néanmoins dynamique et fortement ancré dans le patrimoine culturel de la région. Enfin les matières employées sont un rappel apprécié de ce patrimoine, et pourrait être davantage mis en valeur.(21)

11

n So biance m A

gard Re

tière a M orat Od

8

21


L’usager est invité à redécouvrir l’espace autour du Super U Pay Lionnais. Ce n’est plus seulement un parking, c’est un lieu de vi propice à accueillir des familles, des touristes ou encore des habitué

Esquisse paysagère

ENTRE CHEMINEMENT ET HALTE AU COEUR DE L’ANJOU

L’usager est invité à redécouvrir l’espace autour du Super U Pays Lionnais. Ce n’est plus seulement un parking, c’est un lieu de vie propice à accueillir des familles, des touristes ou encore des habitués.

Les personnes peuvent déambuler au coeur de la végétatio champêtre dévoilant un mobilier d’inspiration ranch. Elles peuven s’arrêter dans un des espaces voués au repos, ponctué BLEUégalement d’éléments culturels, écologiques et pédagogiques.

Ainsi, suivant les rivières de végétaux aux reflets bleutés telles u fil d’Ariane, l’usager s’approprie pleinement un espace aux multiple facettes.

Entre cheminement et halte au coeur de l’Anjou Bleu

Les personnes peuvent déambuler au coeur de la végétation champêtre dévoilant un mobilier d’inspiration ranch. Elles peuvent également s’arrêter dans un des espaces voués au repos, ponctués d’éléments culturels, écologiques et pédagogiques.

Ainsi, suivant les rivières de végétaux aux reflets bleutés telles un fil d’Ariane, l’usager s’approprie pleinement un espace aux multiples facettes.

䄀最爀漀挀愀洀瀀甀猀   ㄀  伀甀攀猀琀 䄀渀最攀爀猀

椀猀

 

㄀  ㈀ 

爀椀漀 ㌀

琀愀最猀

䴀愀椀 ㈀ ㄀㘀

㐀 

㈀ 

㐀  匀甀瀀攀爀㘀  㠀  唀 倀愀礀猀 䰀椀漀渀渀愀椀猀 洀

䴀愀椀 ㈀ ㄀㘀

倀氀愀渀 洀愀猀猀攀 ⴀ 猀挀渀愀爀椀漀 ㌀

刀漀渀搀漀琀 䴀愀氀礀猀

䜀爀漀甀瀀攀 䤀䐀倀 䨀愀爀搀椀渀猀 倀愀爀琀愀最猀 㘀  㠀  est invité à redécouvrir l’espace autour 刀漀甀 L’usager du 䄀甀搀爀攀礀 Super U Pays Lionnais. Ce n’est 洀 plus seulement un parking, c’est un lieu de vie propice à accueillir des familles, des touristes ou encore des habitués. ㄀⼀㄀㔀   Les personnes peuvent déambuler au coeur de la végétation champêtre dévoilant un Page 33 mobilier d’inspiration ranch. Elles peuvent également s’arrêter dans un des espaces voués au repos, ponctués d’éléments culturels, écologiques et pédagogiques. Ainsi, suivant les rivières de végétaux aux reflets bleutés telles un fil d’Ariane, l’usager s’approprie pleinement un espace aux multiples facettes.

㄀⼀㄀㔀   Page

Palette végétale : arbres remarquables, haies colorées et graminées

22


ESPLANADE AUx ESPECES REMARqUABLES 2

PIqUE-NIqUE AUx REFLETS AZURéS 3

Ecrin végétal à l’entrée du magasin

Les moutons solognots paissent dans l’écopâturage face

1

2

2

Des ruisseaux de plantes aux feuillages bleutés dans aux d’ardoise clients de la brasserie. La rivière un paillis et ponctués de passerelles en de végétaux bleus se bois s’écoulent le long des terrasses enherbées. poursuit sous l’aspect minéral etLeaccompagne le visiteur cheminement libre au milieu de ces espaces procure dans sa progression sur l’esplanade. De plus, la forme un sentiment de liberté.

arrondie du cheminement ainsi que les tables installées la rencontre des personnes.

La première terrasse, parsemée de mobiliers de style sous l’arbre remarquable favorisent ranch, est le cadre idéal pour pique-niquer.

La seconde terrasse permet de découvrir un jardin des simples à travers des bacs peuplés de plantes Les usagers ressentent ce delieu un sentiment aromatiques et médicinales. Il côtoie unen espace reposconnexion enherbé, isoléentre du flux des fournisseurs eux et avec leurparenvironnement. une haie d’essences persistantes. Il est aussi voué au cheminement et à la détente. Des percées visuelles laissent apparaître l’espace du magasin Totem.

de

Déamb

ESPACE TOTEM AUx ExPOSITIONS TEMPORAIRES

2 Des statues de chevaux en bois flotté, hôtels à insectes 1 et nichoirs se parsèment dans l’espace et créent des Les ruissellements de végétaux bleus se poursuivent points d’appel pédagogiques.

dans cet espace destiné à accueillir de nouveaux magasins.

Transition

Le grand espace engazonné est le cadre idéal pour Ecrin végétal à l’entrée du magasin des expositions temporaires à vocation boiséeaccueillir entre les parkings et l’espace de pique-nique culturelle, pédagogique ou artistique. Page 36

1

S

1

Terrass

Transition boisée entre les parkings et l’espace pique-nique

Arrivée des rivières bleues

Liquidambar styraciflua Copalme d’Amérique

Prunus x yedoensis Cerisier à fleurs Yoshino 23 Ecoulement final des rivières bleues


Projet de site Enquête et analyse paysagère Coulée verte, Angers, France

24


Travail en équipe 2016

25


Etude de la perception du co Espaces verts connus et cités par les Angevins Quels sont les espaces végétalisés que vous connaissez à Angers ?

Usages associés

PROMOTION INGÉNIERIE DU TERRITOIRE 2016-2017

P A R T I E

Usage des espaces végétalisés à Angers

PROMOTION INGÉNIERIE DU TERRITOIRE 2016-2017

P A R T I E

Comment connaissez-vous ces espaces verts ? Répartition des usages

15%

1

1

23%

38%

24%

OTION INGÉNIERIE DU TERRITOIRE 2016-2017 OTION INGÉNIERIE DU TERRITOIRE 2016-2017

Sport

Détente

Social

Passage

Pouvez-vous les espaces que vous appréciez et que vous Pouvez-vous positionner positionner les espaces que vous appréciez et que vous Appréciation des espaces selon ... n’appréciez pas ? Analyse n’appréciez pas ? Analyse Le végétal dans le centre ville

La coulée verte

Propositions & suggestions

6

Le végétal dans le centre ville

La coulée verte

Popularité des espaces verts auprès des actifs ou résidents Popularité des espaces vertsou auprès des actifs ou résidents Les actifs résidents

Popularité des espaces verts auprès des étudiants Popularité des espaces verts auprès des étudiants Les étudiants

Popularité des espaces verts auprès des retraités Les retraités Popularité des espaces verts auprès des retraités

Popularité des espaces vertset auprès des actifs et résidents Les actifs résidents Popularité des espaces verts auprès des actifs et résidents

Le Le végétal végétal dans dans le le

Propositions

PROMOTION INGÉNIERIE DU TERRITOIRE 2016-2017

Perception du concept de ‘coulée verte’ vous, une coulée verte, c’est quoi ?

P Pour A R T centre centreI ville ville E

La La coulée coulée verte verte

Propositions Propositions & & suggestions suggestions

9 9

2

Connaiss ance et définition du

26


rès des actifs ou résidents

Popularité des espaces verts auprès des étudiants

oncept par la population Enquête sur le futur tracé selon les usagers

PROMOTION INGÉNIERIE DU TERRITOIRE 2016-2017

ès des actifs ou résidents

rès des retraités

P A R T I E

Enquête surdele futurverte, tracé deenquêtés la coulée De multiples tracés la coulée selon les

Popularité des espaces verts auprès des étudiantsverte

Popularité des espaces verts auprès des actifs et résidents

Bilan: un co

2

Un rés

La coulée verte

ne rès des retraités

Propositions & suggestions

Popularité des espaces verts auprès des actifs et résidents

ojet que Par La PoPuLation

Analyse des concepts associés

Le végétal dans le centre ville

rts

8

Idées des usagers

La coulée verte

Propositions & suggestions

14

Un modèle de naturalité

La coulée verte

Propositions & suggestions

ous

9

Un exemple de diversité

Un lieu de vie Un jardin de ville

erte Un lieu événementiel et culturel

dents

Bilan: un concept riche, de nombreuses questions Un réseau qui nervure?

ions

8

Le piéton au centre de l’espace?

dents

stions

Associer permanent et éphémère?

27 14


projet

de sIte

R de vie de l’aRgoat, paimpont, fRance chaRgée de pRojet

/ 2016

28


Projet de site

Diagnostic et esquisse paysagère Jardin du foyer de vie de l’Argoat, Paimpont, France

Chargée de projet 2016

29


Diagnostic du contexte

ACTéRISTIquES éCOLOGIquES ET CONSéquENCES

NE SYLVOéCOrégiON?

foyer de vie Argoat situe au coeur (sol, de Paimpont, corégion est uneLe région au sein de laquelle les se conditions abiotiques climat...) à côté de l’étang et face à la forêt de Brocéliande. omme quasi homogènes. La sylvoécorégion « Pays de Saint-Malo » s’étend sur une n, des Côtes et dedans l’Ille-et-Vilaine. d’Armor C’est ce cadre privilégié que vingt-trois

personnes en situation de handicap sont accompagnées chaque jour dans leur développement personnel. A travers une relation de confiance, la création de liens et l’organisation d’activités, elles peuvent s’épanouir typiquement océanique, est doux et humide. En effet, la moyenne annuelle des sécurité. d’environen 11°Ctoute et présente une faible amplitude thermique entre les saisons. D’autre tions annuelles sont conséquentes (entre 600mm et 800mm) et l’on observe une Vingt-trois personnes, chacune différente, chacune mosphérique. unique, source d’inspiration et de surprises. Afin d’améliorer leur bien-être, le projet de grAPHiE réhabilitation du jardin existant a été initié, avec pour objectif depaiMpont le rendre accessible et adapté aux résidents. on se définit comme un plateau légèrement ondulé constitué de collines et de valétanG De

L’ENvIRONNEmENT ImméDIAT: NATuRE ET PATRImOINE

plusieurs fleuves.

LS

Localisation de la sylvoécorégion «Pays de Saint-Mal

sentier enHerBé supérieure du sol est constituée d’une litière, dont la décomposition est souvent té du milieu due aux roches sous-jacentes. jarDin EN CONCLUSION CoMMunaL inférieure du sol est constituée d’un dépôt de sables et de limons, datant du ternaire, qui recouvre les affleurements de diverses roches d’âge précambrien, seules Un climat doux et humide, propice e visibles de la chaîne cadomienne (une ancienne chaîne de montagne ayant subi de la végétation e l’ère primaire). C’est ainsi que l’on peut trouver des grès, des conglomérats et ste briovérien. Les oxydes de fer de cette dernière pierre lui confèrent non seuleparCeLLe Une topographie légèrement v rouge-violette rappelant le sang des fées, mais fausseraient également les bousdifférents habitats eurs, ce qui pourrait expliquer la dénomination du « val sans retour ».

t, les sols sont brunifiés hydromorphes (carte 1), particulièrement en surface (carte rte ) et de texture limoneuse (carte ). Le sol est donc riche (complexe argilo-hul), acide mais peut être sensible au tassement, avec une faible portance en période

e bocager de la sylvoécorégion est constitué de forêts morcelées, dont la forêt nt est l’une des plus importantes. Les essences principales sont le chêne (rouvre hêtre, le bouleau, le peuplier tremble et le merisier. on retrouve également des es, pins maritimes et sylvestres dans les taillis.

Un sol acide impliquant un acidophiles Un affleurement de roches typ schiste briovérien, qui pourrait être mi projet Mairie et BiBLiotHèQue Une forêt diversifiée compos essences de feuillus et de conifères, panac et paysages

aBBaYe consulté le 6/05/016.

FoYer De Vie arGoat

Cour intérieure

sentier enHerBé

30


D

a G n s t

C

a L’éTANG DE L’ABBAYE,G uN mILIEu NATuREL PROTéGé n s t i C Natura 2000 Habitats

La fondation du prieuré au 7ème siècle, par Saint-Judicaël et Le foyer de vie Argoat se situe à deux Saint Méen, serait à l’origine de la naissance du village de Paimpont pas la forêt de Brocéliande, source de légende et de la création de son étang, aujourd’hui classé réserve naturelle et d’inspiration. départementale. Comme Le sitenous estpouvons également bordé par l’étang le voir sur la carte ci-dessous, cette de l’abbaye, un milieu naturel protégé. retenue d’eau artificielle de près de 50ha est en aval de nombreux ruisseaux venant de la haute forêt.

A gauche: identification des espaces Natura 2 000 au titre de la dir tats A droite: identification des espaces ZNIEFF 1

© IGN 2016 - www.geoportail.gouv.fr/mentions-legales Longitude : Latitude :

2° 10' 38.6" W

48° 01' 10.4" N

© IGN 2016 - www.geoportail.gouv.fr/mentions-legales Longitude : Latitude :

2° 10' 38.6" W

48° 01' 10.4" N

L’étang de l’Abbaye joue un rôle clé dans le dév de la biodiversité, qui comprend de nombreuses espèc européen. Il est constitué d’un étang caractérisé par une et une queue d’étang tourbeuse, avec des landes humide ques en situation forestière.

lo», en vert.

C Dans un premier temps, une analyse oe au développement du contexte a été réalisée. De l’étude de la C UN ESPACE NATUREL RICHE DE BIODIvERSITé sylvoécorégion jusqu’à l’étude du village n de L’étang de l’Abbaye et ses abords ont été identifiés en tant Paimpont, elle permet de comprendre que site Natura 2000, mais également en tant que zone naturelle d’inpaysages alentours et de valoriser au variable,les source de térêt écologique, faunistique et floristique de type 1. naturel et t mieux l’histoire et le patrimoine o architectural présent. Un espace Natura 2000 est un espace reconnu pour la quachoix de plantes e lité, la rareté ou la fragilité des espèces sauvages, animales ou vén gétales,Dans un second temps, l’analyse du sitede et de ses habitats. Une ZNIEFF de type 1 est un espace superficie limitée, une biodiversité rare, remarquable ou se penche les caractéristiques intrinsèques telles que le surcomprenant Xpiques caractéristique du patrimoine de la région. is en valeur dans lesol, au lieu: topographie, éléments existants, usages, ressenti… t t végétation, 1 200 hectares de la forêt de Paimpont sont classés espaces sée de Natura 2000. Au sein de la forêt, 12 espèces d’intérêt communautaire différentes et 14 habitats Dansd’intérêt un troisième temps, l’analyse de européen ont été identifiés, principalement echant ainsi territoire des landes humides, des landes sèches, des tourbières, des prairies sources d’inspiration potentielles à travers la Carte simplifiée du réseau hydrographique

e X t e

à molinie, des pelouses pionnières, des pelouses à agrostide et enfin visite de jardins existants mais également le des étangs forestiers dont celui de l’Abbaye. recours à l’art introduit le futur projet.

Concernant la faune, on y observe le petit rhinolo lophus hipposideros), plus petite espèce de chauve-sour ne. Ce site est également un site de reproduction import Batraciens, et accueille plusieurs espèces d’insectes typi nes tourbeuses et bords d’étang. Au niveau de la flore, o coléanthe délicat (Coleanthus subtilis), espèce vulnérab mondial, le fluteau nageant (Luronium natans), qui fleur la littorelle à une fleur (Littorella uniflora).

Cet espace naturel est menacés par de nombreu humaines perturbant la biodiversité : l’agriculture exten landes, la pisciculture, la sur fréquentation, les risques la pêche, le tourisme et les loisirs… plus particulièremen humides tourbeuses ainsi que leur flore typique (on pe exemple la linaigrette engainée Eriophorum vaginatum) cées par le développement des ligneux, ce qui entraine ture du milieu. L’enjeu actuel est de conserver les mili tout en développant les activités humaines.

A titre d’exemple, la création d’un sentier faisa l’étang est l’une des démarches mise en œuvre dans le directive Natura 2000. Il permet de canaliser les visiteur ainsi le piétinement et la destruction de la biodiversité.

sources: «Brocéliande... à pied», topoGuides, FFrandonnée  national de l’information géographique et forestière, consulté le 6/05/016 / iGn institut site de la mairie de paimpont site du Ministère de l’environnement, de l’energie et de la Mer

31


D i a G n s t i C

Diagnostic du site

uNE véGéTATION mAJORITAIREmENT COmPOSéE D’ESSENCES RuSTIq pLan Du jarDin eXistant

LéG

Plan de la végétation existante

a. Ac B. La C. ro D. Ch e. Pr F. Pr G. a adve H. M d’ad i. Th j. Ca K. Pr L. M M. B n. Ju o. Sa p. Pr Q. R r. Li s. Iri t. La u. Co V. Ch W. V X. Co men Y. Cl

i

a B

j i K L M C n

C D

o

s i t e

D i a D Gi n a s G t n si t C i C s i ts ei t e

e F, K

p H

G

Q r

H

s o t u V W X

LA véGéTATION

Y

éLéMents reMarQuaBLes

éLéMents DeManDant De L’entretien

LA véGéTATION

éLéMents reMarQuaBLes

éLéMents MenaCés

Photographies de la végétation existante éLéMents DeManDant De L’entretien éLéMents MenaCés

Le Liquidambar styraciflua s’est épanoui au sein du jardin. son feuillage automnal, allant du pourpre à l’orangé, en fait un élément clé du payLe sage.Liquidambar styraciflua s’est épanoui au sein du jardin. son feuillage automnal, allant du pourpre à l’orangé, en fait un élément clé du paysage.

L’Acer platanoides ‘Crimson King’ revêt en toute saison un feuillage pourpre, ce qui tranche avec les tons verdoyants de la végétation qui L’Acer platanoides ‘Crimson l’entoure. King’ revêt en toute saison un feuillage pourpre, ce qui tranche avec les tons verdoyants de la végétation qui l’entoure.

Le Laburnum anagyroides est étouffé par le noisetier au développement très important. seules quelques branches de la cytise arrivent à capter la Le Laburnum anagyroides est lumière. étouffé par le noisetier au développement très important. seules quelques branches de la cytise arrivent à capter la lumière.

Le Catalpa bignonioides est coincé entre un érable pourpre et un thuya; il a donc déformé son tronc vers l’avant afin de s’extirper des feuillaLe bignonioides gesCatalpa et capter la lumière. est coincé entre un érable pourpre et un thuya; il a donc déformé son tronc vers l’avant afin de s’extirper des feuillages et capter la lumière.

on observe plus de bois mort que de feuilles sur l’oranger du Mexique. sensible au soleil, il semble avoir souffert d’une exposition trop forte on observe plusdes de bois mort ayant entrainé brulures. que de feuilles sur l’oranger du Mexique. sensible au soleil, il semble avoir souffert d’une exposition trop forte ayant entrainé des brulures.

Le Sambucus nigra apporte une floraison blanche en plateau au printemps. on en retrouve plusieurs au sein du jardin. Le Sambucus nigra apporte une floraison blanche en plateau au printemps. on en re-

Le Juglans regia est un grand arbre au feuillage vert tendre, apportant de l’ombre et du volume dans l’espace.

Le Prunus avium et le Prunus laurocerasus ont été plantés trop proches et entrent en concurrence dans leur développement. un ancien tronc Le Prunus avium et le Prunus mort émerge de l’ensemble. laurocerasus ont été plantés trop proches et entrent en

Le Betula pendula est étouffé entre le pommier (à gauche) et le noyer (à droite). Malgré son port fastigié, il peine à se développer. Le Betula pendula est étouffé entre le pommier (à gauche) et le noyer (à droite). Malgré

Ce sureau noir ne trouve pas sa place entre le noisetier et le copalme d’amérique. son port déformé témoigne de sa difficulté à s’étendre. Ce sureau noir ne trouve pas sa place entre le noisetier et le copalme d’amérique. son

Le Juglans regia est un grand arbre au feuillage vert tendre, apportant de l’ombre et

Le tronc de ce prunier s’est scindé en deux parties, dont l’une est presque morte. Le tronc de ce prunier s’est scindé en deux parties, dont l’une est presque morte.

Les thuyas présentent énormément de bois mort à l’intérieur, mais créent néanmoins une ambiance sauvage et ombragée intéressante. Les thuyas présentent énormément de bois mort à l’intérieur, mais créent néanmoins

32


S RuSTIquES LéGenDe

i j i K L M C n o p H Q r s o t u V W X Y

a. Acer platanoides ‘Crimson King’ B. Laurus nobilis C. rosier sauvage D. Choisya ternata e. Prunus laurocerasus F. Prunus avium G. ancien terrain de jeux envahi par les adventices H. Massifs constitués d’abrisseaux et d’adventices i. Thuya occidentalis j. Catalpa bignonioides K. Prunus cerasus L. Malus domestica M. Betula pendula n. Juglans regia o. Sambucus nigra p. Prunus x cistena Q. Ribes uva-crispa r. Liquidambar styraciflua s. Iris pseudacorus t. Laburnum anagyroides u. Corylus avellana V. Chamaecyparis lawsoniana W. Vitis vinifera X. Coin potager avec: salade, tomates, menthe, thym, basilic... Y. Clématites 15

LE SOL, SOuRCE DES PROBLèmES D’ACCESSIBILITé

D i a G n s t i C

Plan des sols

Végétation diverse Au vu de la végéta pement, le sol est r au développement partie nord de la pa plantées restent pri

s i t eD

i a G n s t i C

Tout-venant sur 3 à teux etat déformé, prése Colonisation par les

LA TOPOGRAPHIE: DéfORmATIONS ET PENTE DOuC a

B

C

Tout-venantD sur 3 à teux etat rigide

rampe d’accès prin

Plan topographique

sources : M. LouaZeL Didier, agent d’entretien du foyer de vie argoat plan et photographies personnels

s i t e D i a G n s t i C

LES uSAGES ACTuELS & ANTéRIEuRS

Plan des usages

sources : plan et photo

s i t e

33


Diagnostic des usages

Analyse sensorielle de la perception du jardin par les rĂŠsidents selon les cinq

Le goÝt L’odorat

34


q sens

L’ouïe Le toucher

La vue 35


Esquisse paysagère 䰀攀 樀愀爀搀椀渀 洀愀最椀焀甀攀 Le jardin magique

Ce jardin s’inspire de la création d’une résidente, Aurélie R, représentant la fée de Brocéliande qui a offert aux randonneurs un panier avec de délicieuses confitures lors de la balade contée dans Brocéliande. Ici, le tracé surprenant mêlange angles et courbes. On retrouve une pelouse au cœur du jardin, cette fois parcourue de chemins et de massifs. Des espaces circulaires aux usages différents et des massifs colorés ponctuent le pourtour.

Le jardin est enchanté.

Il surprend et incite à la découverte. Au lieu de guider l’usager, il lui offre plusieurs chemins, se transformant pafois en labyrinthe. Au lieu de montrer les espaces qu’il recèle, il les dévoile au fur et à mesure, les masquant en partie derrière des massifs de graminées qui apportent de la transparence au jardin. Nains de jardins, fées et autres animaux fantastiques se cachent dans la végétation. Des plantes étranges s’y trouvent, des fleurs inconnues y poussent. Les arbres aux clochettes chantent avec le vent et les miroirs déformants, enchantés par Merlin en personne, transforment quiconque passe devant...

36


37


Esquisse paysagère

Un projet centré sur le mieux-vivre des résidents et l’intégration paysagère Une analyse du contexte Un diagnostic du contexte a été réalisé, de l’échelle de la sylvoécorégion comprenant la forêt de brocéliande, jusqu’au village de Paimpont et son étang qui jouxtent la parcelle. Les caractéristiques écologiques, climatiques et paysagères ont été étudiées afin de concevoir un projet harmonieux avec son environnement. Le parcours de sentiers de randonnées a permis une immersion dans l’atmosphère de la forêt de brocéliande, et la prise de photographies d’inspiration. Parallèlement, plusieurs activités ont été réalisées avec les résidents pour apprendre à mieux les connaître, et des visites de jardins ont été organisées afin

d’observer leur réaction et préférences concernant les matériaux, les essences végétales et les ambiances créées.

Un projet en concertation Le journal «Chroniques du jardin de l’Argoat» a été mis en place au sein du foyer dès la première phase de diagnostic afin d’informer l’ensemble des personnes concernées de son évolution. Les usagers ont été invités, au fur et à mesure de l’avancée du projet, à exprimer leur ressenti, leurs attentes et leurs avis sur les choix du projet. Les résidents ont également été sollicités lors d’ateliers dessins sur le thème du projet jardin. Les créations ont servi par la suite d’inspiration pour 38


ter et

plantes

touré

et la

urés de re aux

éer et e

sur un

dessiner plusieurs propositions de plans de pain aux poissons. Pour les plus d’aménagement. Une petite vidéo a été timides, et les plus amoureux, le coin conçue pour cette occasion et projetée intime permet de s’isoler seul ou à deux aux résidents, présentant les ambiances sur une balancelle entourée de rosiers. des trois propositions de jardins, afin Passant d’observer et de collecter leurs réactions. sous une arche envahie de plantes C’est le jardin enchanté qui a été retenu grimpantes, le chemin les guide ensuite après concertation avec l’équipe et les jusqu’au massif sensoriel explosant de SCHEMA D’INTENTION résidents. couleurs au printemps, dont le coeur Coin terrasse Pour prendre un café, un déjeuner, un goûter ou même faire un barbecue Coin potager Pour avec jardiner et cultiver légumes et plantes L’échange les fruits, résidents duaromatiques est ensorcelé... Coin repos Pour s’allonger sur des chaises longues, entouré de plantes aromatiques, et s’assoupir Coin observation Pour observer le lac et la forêt tel un aventurier foyerCoinde vie aPourainsi été le moteur de choixet denaturels amoureux être à deux, sur une balancelle, entouré de roses, de Des plantes aromatiques clochettes la conception, source d’inspiration Coins détente Pour s’asseoir dans un cadre bucolique et observer le mélange de l’art et de la nature Un diagnostic du site a été réalisé Coin sensoriel Pour évoluer dans un monde de sensations constante. Coin mouvement Pour reconnecter avec son corps, marcher sur un parcous infini,artistique, lire le monde afin de valoriser l’existant, étudiant les Un jardin enchanté, qui surprend différents types de sols, la topographie, la végétation présente et les usages et fait rêver antérieurs de la parcelle. Les essences végétales choisies Coin Coin détente sensoriel sont essentiellement rustiques. La sélection d’essences indigènes et Coin amoureux d’aspect champêtre permet d’insérer visuellement le jardin au coeur de Coin Coin son environnement, et de recréer des Coin détente vivant en observation mouvement atmosphères propres à Brocéliande. Ainsi, l’on retrouve dans la palette Coin repos végétale plusieurs bruyères et laîches, Coin potager deux espèces présentes en forêt mais Jardin des simples également sur les abords de l’étang de Coin terrasse Paimpont. La diversification du nombre d’essences présentes sur le site, grâce à Les différents espaces et usages l’ajout de 5 000m2 de massifs florifères, du jardin ont été réfléchis avec les permettra d’accueillir de nombreuses usagers, en fonction de leurs attentes et espèces d’insectes pollinisateurs. La des activités qu’ils affectionnent. Ainsi construction et l’installation de nichoirs le jardin leur permet à oiseaux offrira des refuges à la faune de se balader, mais également de se 0 2 4 8 16 m aviaire. détendre, de faire une sieste, de jardiner, Le revêtement de sol, en stabilisé de cueillir des fruits, de ramasser des  de couleur sable, assure une praticabilité légumes, d’observer le lac... dans un pour les résidents et PMR ainsi qu’une cadre où les couleurs, floraisons et intégration paysagère optimale de par fragrances permettent de stimuler son caractère naturel. leurs sens. Le cheminement lisse et Le schiste rouge utilisé en paillage en courbes les invite à parcourir le dans les massifs est un matériau local jardin, de la terrasse jusqu’à la cabane qui rappelle la forêt de brocéliande en d’observation nichée à l’orée du lac, en amenant sa couleur pourpre au sein du passant devant le bassin surélevé où jardin. ils peuvent donner quelques miettes

39


Esquisse paysagère

égétales

Plan des ambiances végétales

Jardin gourmand, jardin des simples

A. jARDIN gOURMAND, jARDIN DES Plantes condimentaires, aromatiques SImPlES Le goût, Santé: et La médicinales pLanteS condimentaireS, aromatiqueS et médicinaLeS

Terrasses de couleurs et de parfums

B. TERRASSE DE COULEURS ET DE Feuillages persistants PARFUmS FLeurS, couLeurS, parFumS, Espaces de détente mouvement, FeuiLLageS perSiStantS

Ambiance

champêtre

grâce

C. ESPACES DE DéTENTE mouvement et et à la transparence graminéeS, mouvement tranSparence pour une ambiance graminées champêtre

au des

Espace intime D. ESPACE INTIME FLeurS, roSeS, couLeurS Roses E. AU fOND DE LA fORêT Au fond de la forêt FeuiLLageS perSiStantS, couvre-SoLS, et FLeurS CouvreFougèreS sols, fougères pourpreS

et feuillages

pourpres

f. MASSIf SENSORIEL StimuLation odorat, ouïe, Massifvue, sensoriel toucher

Stimulation des différents sens

0

Extraits de la palette végétale

Allium schoenoprasum

Verbena officinalis

Anthemis nobilis

Lavandula angustifolia

Melissa officinalis

Allium fistulosum

Thymus x citriodorus

Petroselinum sativum

Rosmarinus officinalis

Anethum graveolens

Mentha x piperita ‘Citrata’

Mentha x piperita

40


ourmand, jardin des simples

A

Plan de plantation du jardin gourmand

Plan dE Plantation

Es asum s

Ambiance: Jardin gourmand

Le goût, la santé: plantes condimentaires, aromatiques et médicinales

sol: Acide, ordinaire Exposition: Mi-ombre

tifolia

orus vum nalis ens a ‘Citrata’ a are m

13

6 9

7 3 4 20 8

2 19

18

17

11

a

1

16

m m s p

12

20

5

20

10 4

23

4

23

14 15

22

23 23 22

22

22

21

21

21

21

es, ainsi que d’autres plantes aromatiques, pourront être commandées à l’organisme kokopelli, ans la préservation et la libre commercialisation des semences oubliées, emences non modifiées génétiquement qui étaient hier au coeur de nos jardins...

Dans ce coin du jardin parcouru de plusieurs chemins, l’usager cultive de nombreux fruits et légumes. Cassissiers, groseilliers, framboisiers et myrtilliers habillent la périphérie.

Les jardinières surélevées accueillent différentes variétés de légumes Verbena anciens, faisant renaître Allium schoenoprasum officinalis Anthemis nobilis une nature oubliée. Ces légumes oubliés comme les carottes pourpres permettent de surprendre les usagers. Les jardinières sont ombragées par la pergola existante. Des clochettes y sont accrochées, permettant de protéger les

fraises des oiseaux et apportant leur tintement jusqu’à la terrasse voisine. Au cœur de l’espace se développe le jardin des simples. Il accueille des essences médicinales, permettant de concocter des infusions maison, des essences condimentaires pour agrémenter les plats mais surtout des essences aromatiques, embaumant l’espace de leurs parfums. Là où des bancs s’intègrent dans les massifs florifères, les usagers peuvent jardiner comme s’asseoir et observer le potager au fil des saisons, les floraisons naissantes, leurs sens en éveil. Et lorsqu’il pleut, quoi de mieux que de filer vers l’atelier cuisine pour transformer leur récolte?

Lavandula angustifolia

Melissa officinalis

Allium fistulosum

Thymus x citriodorus

Petroselinum sativum

Rosmarinus officinalis

Anethum graveolens

Mentha x piperita ‘Citrata’

Mentha x piperita

Foeniculum vulgare

Ocimum basilicum

Mentha viridis

Salvia officinalis

Fragaria ananassa

Coriandrum sativum

Chicorée

Laitue ‘Feuille de Chêne rouge’

Ribes nigrum

Ribes rubrum

Rubus idaeus

Vaccinium sp

41




Projet de site

Schéma directeur d’aménagement paysager Domaine de Kernault, Mellac, France

42


Assistante paysagiste 2017

43


Carte ­ Géoportail

Finistère

Diagnostic du site

Le Manoir de Kernault dans son territoire I. Contexte Saint-Pol-de-Léon Château de Kerjean Lannilis

Morlaix Landivisiau

Brest

Abbaye de Relec

Landerneau

Monts

Abbaye de Daoulas

ée

d’Arr

Carhaix-Plouguer gnes

Monta

Châteauneauf-du-Faou

noires

Châteaulin Château de Trévarez Douarnenez

Quimper Pont-l’Abbé

Concarneau

Manoir de Kernault Quimperlé

Positionné sur un plateau entre deux fleuves, à 20km de la côte maritime, le manoir de Kernault est entouré de paysages bocagers vallonés, sous un climat océanique.

Chemins du patrimoine en Finistère créé par le Conseil Général du Finistère gère cinq sites patrimoniaux: u de Kerjean, l’Abbaye du Relec, le Domaine de Trévarez et le Manoir de Kernault.

Depuis le premier janvier 2006, l’EPCC Chemins du patrimoine en Patrimoine en Finistère se décline en trois axes: l’ancrage des sites dans leur territoire, l’EPCC ation des finistériens et finistériennes, des personnes handicapées, des personnes âgées, au Finistère créé par le Conseil Général du chômage, de la petite enfance et des collégiens. Finistère gère cinq sites patrimoniaux: l’Abbaye de Daoulas, le Château de Kerjean, l’Abbaye du Relec, le Domaine de Trévarez et le Manoir de Kernault. 

MS.MAPS.3D$GEOPORTAIL:OGC:WMTS@aggregate(1)&permalink=yes



1/1

Positionné sur un plateau entre deux fleuves, à 20km de la côte maritime, le Manoir de Kernault est entouré de paysages bocagers vallonés, sous un climat océanique.

Voie SNCF

Mellac Tréméven Le Trévoux

Purit

Kergroas

Manoir de Kernault

Quimperlé

Baye

Le domaine est inséré dans un territoire à dominante agricole, à proximité du pôle urbain Le domaine est inséré dans un territoire à dominante agricole, à proximité du pôle urbain de Quimperlé. de Quimperlé. La ligne TGV passant dans le domaine et le divisant en deux parties distinctes est l’une des caractéristiques du site. Elle a une forte présence sonore. 10 Les zones humides potentielles abondantes témoignent de la densité du réseau hydrographique. 44


Le Manoir de Kernault en six points - Un manoir classé Monument Historique, géré par l’EPCC Chemins du Patrimoine en Finistère depuis 2006, dont les particularités illustrent l’évolution du manoir rural breton, - Un parc public de 29 hectares constitué de bois, de prairies mésophiles, humides et de vergers, géré en gestion différenciée par un coordinateur-jardinier et un jardinier, - Un lieu où l’éco-pâturage est un atout grâce aux chevaux de trait bretons, vaches écossaises, moutons d’Ouessant... - Une richesse floristique et faunistique, - Un parcours d’interprétation pour s’approprier l’histoire du lieu, - L’organisation d’expositions, d’animations, d’évènements...

schéma

diRecteuR d’aménagem

II. Le domaine 1. évolution historique

domaine passe par le Coëtnours

domaine passe par le Le Veyer

e passe par alliance à

scoët officialise sa

Cette partie se penche sur l’évolution du domaine au fur et à mesure des époq

45


1471

St Caradec

20) Carte de l’été-major (1820-1866)

Purit

La Garenne

Lethy

Laninou

Buzuec

Kercouant Lesforn

Kernestour

Kernaut Chau «Le four» Premier lieu noble du propriétaire de Kernault

Kerandru

La Boulaie

Kerambellec 2017

2006

1990

Réalisée d’après l’analyse des archives, des cartes anciennes, des photos aériennes. Des échanges avec Fañch Postic ont également été réalisés. omaine

on historique

1672 - Le domaine passe par alliance à la famille Du Vergier de Kerhorlay / Marine royale

2006 - Gestion du site par Chemins du Patrimoine en Finistère pour le compte du Conseil Général

Milieu XVIIème - Le domaine passe par alliance à la famille Coëtnours

1990 - Acquisition du site par le Conseil Général du Finistère Gestion par l’association de gestion et d’animation

- Le ème domaine passe domaine par alliance à passe par Milieu 1897 XVI - Le la famille Poulpiquet de Brescanvel alliance à la famille Le Veyer

1810

1795

1789 - Révolution française

1530 - Le domaine passe par alliance à la famille Le Beuff

D

Le clos: forme inchangée depuis 1962. Recréation de calèche ou invention de sulky pour les enfants?

Kergall

1795

Carte de l’état-major (1820-1866) «La Laiterie»

Milieu XVII

1897

1810

1795

1672 - Le domaine passe par alliance à la famille Du Vergier de Kerhorlay / Marine royale

Milieu XVIIème - Le domaine passe par alliance à la famille Coëtnours

Milieu XVIème - Le domaine passe par

alliance à la famille Le Veyer 1471 - Yvon de Lescoët officialise sa seigneurie

1530 - Le domaine passe par alliance à la famille Le Beuff

1. éVOLUTIOn HISTORIQUE iagnostic

1789

Kermaour

ème

Milieu XVIIème

1789

1672

Carte ­ Géoportail

1672

Quilihermen

1530

Milieu XVIIème

Milieu XVIIème

seigneurie

II. Le domaine du site

Cette partie se penche sur l’évolution du domaine au fur et à mesure des époques. Frise chronologique

1400

Carte de l'état­major

Avant «Kergourrigant»

Photo aérienne 11

Lethy

bocage

Forte densIté de

VIVIER

ALIGNEMENTS MA

Guiligourgant

hISTORIQuE du M

Kerguenoder

Kerflech

Kerouarch

Le Bourgneuf

46


2006 - Gestion du site par Chemins du Patrimoine en Finistère pour le compte du Conseil Général1530

1990 - Acquisition du site par le Conseil Général 1471du Finistère Gestion par l’association de gestion et d’animation

1897 - Le domaine passe par alliance à la famille Poulpiquet de Brescanvel

1810

1795

1789 - Révolution française

XViii èMe & XiX èMe sièCLes: Le D

4 juin 1952 Parties des plans du projet de manoir

de 1952

(10) Plan du projet du manoir de Forestier Le et de jardin à la française par Forestier Principaux Jeune accès au Le Jeune

LIG

VERGER

CF

manoir en 1962 et connexions

Kernestour

NI

VE

ALIGNEMENT

Au

dE PLATANES VERGER

VERGER

R ABANdONNé

1990

à

VERGER

1897

SA GE

1810

PRAIRIE

VERGER

PA S

BOIS dES RuINES

LANdE ANCIEN ChAMP CuLTIVé

hAIE dE dOuGLAS hAIE dE CAduCS POTAGER & SERRE ALLéE du POTAGER

ARQuANT L’ENTRéE

BOIS du ChEMIN dE

BOIS

RONdE

ChEMIN

ChEMIN dE déBARdAGE

dE RONdE

(2 ENTITéS)

VERGER BOIS du

MANOIR

PRAIRIE

JARdIN VERGER

ALLéE?

INExISTANT

PRAIRIE

Guilligourgant

ALIGNEMENT VERGER

du

VERGER

Limite actuelle de la propriété départementale2 Le Conseil Départemental possède également deux autres parcelles de l’autre côté de la voie snCf. il n’y a toutefois plus de cohérence ou d’usage commun avec le domaine de Kernault compte tenu de la barrière physique qu’est la voie ferrée. seul un chemin de randonnée y passe.

2017

SN

2006

NE

JARdIN? PRé VERGER?

Penn Allée

11

(11) Partie d’un plan du projet du jardin à la française par Forestier Le Jeune (massifs?

47


Fond de plan2  

Diagnostic du site 17/05/2017

Carte ­ Géoportail

Positionnement du lieu dans son territoire et villes alentoursFond de plan  

Guiscriff Le Faouët

Scaër

Lanvénégen

Quimper

25km

Rosporden

Querrien Saint-Thurien Locurole

Bannalec

Guilligomarc’h Melgwen

12km

Le Trévoux

Mellac 5km

Concarneau

Pont-aven

Larriec Tregunc

Kernault

15km

16km

8km

Quimperlé Quimperlé Baye 22km

12km

Riec-sur-Belon

5 km

arzano

Tréméven

Moulin de Kernault

Manoir de

11km

Pont-Scorff

Forêt de Carnoët 13km

Territoire

© IGN 2016 ­ www.geoportail.gouv.fr/mentions­legales  

Longitude :  Latitude :

moëlan-sur-mer clohars-carnoët

3° 38′ 31″ W   48° 01′ 47″ N

Guidel

https://www.geoportail.gouv.fr/carte?c=5.80782,48.3851&z=0.0001122899999984639&l=GEOGRAPHICALGRIDSYSTEMS.MAPS.3D$GEOPORTAIL:OGC:WMTS@aggregate(1)&permalink=yes

1/1

LE DOMAInE DE KERnAULT, Une alternance d’espaces complémentaires

Analyse de la composition du site forêt de Clohars-Carnoët

5 km

Manoir de Kernault

Territoire

© IGN 2016 ­ www.geoportail.gouv.fr/mentions­legales

AL

Longitude :  Latitude :

95

Des Des espaces espaces àà ambiances ambiances fermées fermées et et àà ambiances ambiances ouvertes ouvertes

3° 40′ 28″ W   47° 53′ 01″ N

Des Des espaces espaces àà dominante dominante minérale minérale et et des des espaces espaces àà dominante dominante végétale végétale

https://www.geoportail.gouv.fr/carte?c=5.80782,48.3851&z=0.0001122899999984639&l=GEOGRAPHICALGRIDSYSTEMS.MAPS.3D$GEOPORTAIL:OGC:WMTS@aggregate(1)&permalink=yes

elon les usages:

tinu

mis à

1/1

Les boisements Une Une succession succession d’aménagements d’aménagements qui qui ont ont marqué marqué l’histoire l’histoire du du Le bois des ruines Les prairies domaine domaine mésophiles Les prairies humides

Les vergers Le verger expérimental

Les vergers

Le verger conservatoire

c du domaine

t au public en

Les boisements

me parc urbain

Le bois du chemin de ronde

e de Quimperlé Il attire donc

ine de Kernault

traversées par un

ns:

Le clos L’entrée, le parking, le mail Leset boisements Des Des espaces espaces humides humides et des des espaces espaces mésophiles mésophiles Le bois du jardin

Les vergers Le verger patrimonial Des Des espaces espaces inaccessibles inaccessibles et et des des espaces espaces aménagés aménagés pour pour le le cheminement cheminement et et l’exploration l’exploration par par les les visiteurs visiteurs

Les prairies mésophiles

Des Des espaces espaces de de pâture pâture et et des des espaces espaces réservés réservés pour pour l’homme l’homme 0

48


AYSAGèRES AU SEIn DU SITE Analyse site carte des vuesdes vues patrimoniales et paysagères au sein du vues patrimoniales 1

4

2

5

3

6

Vue patrimoniale

16

Vue paysagère 17

10

11

8 14

18

4

7

3

5

13

12

vues pay

vues patrimoniales 9 15

1

4

2

5

7

3

6

8

2

1

6

L’alternance de prairies et d’espaces boisés donne naissance à des espaces ouverts et fermés, alors que les vergers, compte tenu de leur régularité, créent des vues ende transparence au sein espaces. Le manoir est visible depuis L’alternance prairies etdes d’espaces boisés donne plusieurs endroits, mais il reste indiscernable dans la majeure partie du parc, notamment depuis les boisements.

naissance à des espaces ouverts et fermés, alors que les vergers, compte tenu de leur régularité, créent des vues en transparence au sein des espaces. Le  manoir est visible depuis plusieurs endroits, mais il reste indiscernable dans la majeure partie du parc, notamment depuis les boisements. 9

49 


CIrCUITS

un territoire présentant plusieur

Diagnostic du site

en 2010, la Bretagne était la deuxième région dénombrant le 36 . france, avec un total de 3010 édifices Circuit A: Sentier du manoir de Kernault à La Boulaie, Kergroës Circuit B: Sentier du manoir de Kern Sur notre zone d’étude, que ce soit dans la forêt de Toulfoën 8km / 100m de dénivelé 4km / 40m de dénivelé au coeur des différents endroits. Des aires de pique-nique, Carte des différentes stratégies de valorisation territoriale sur les sportifs participent à l’accueil du public. communes étudiées ConCLUSIon

CARte deS diFFéRenteS StRAtégieS de VALoRiSAtion teRRitoRiALe SuR LeS CoMMuneS etudiéeS

Mellac

Communes valorisant la proximité avec le littoral Communes valorisant la proximité avec le littoral comme prem comme premier atout touristique

Communes valorisantdeladifférentes proximité avec le littoral et la ric un manoir situé à l’interface entités Communes valorisant la proximité avec le littoral et la riches en patrimoine naturel comme premiers touristiqu La on Croix Au nord, trouve Scaër, Le Trévoux, Bannalec, Saint-Thurien, Querrien, Tréméven... atouts une majorité de petites

Scaër

communes rurales constituées d’un bourg et de lieux-dits qui valorisent leur patrimoine architectural religieux ou hydrographique (églises, chapelles, croix, moulins, fontaines...) ainsi que le cadre rural et champêtre de leurs Communes valorisant la proximité avec le littoral et la sentiers de randonnée comme principaux atouts touristiques. richesse artistique comme premiers atouts touristiques Au sud, plusieurs communes en bordure du littoral atlantique valorisent leur proximité avec la mer, territoire «de vagues et de vent», et les paysages qui en résultent. 36 . Les villes et pays d’art et d’histoire les plus proches sont Lorient (30km) et Concarneau (35 km) Communes valorisant la richesse en patrimoine naturel e Les sentiers de randonnée y sont particulièrement développés.

Communes valorisant la proximité avec le littoral et la riches Manoir

Lesforn

Kernaul

KergroësCommunes valorisant la richesse en patrimoine naturel et en p patrimoine bâti comme premiers atouts touristiques

un manoir a proximité du pôle urbain de Quimperlé Communes valorisant un cadre rural puis la richesse en Communes valorisant un cadre rural puis la richesse en patrim La proximité du manoir de Kernault avec le pôle urbain de Quimperlé, commune riche en patrimoine bâti et naturel,

Kernestour

patrimoine naturel comme premiers atouts touristiques

est source d’un flux important entre ces deux entités.

Communes valorisant un cadre rural puis la richesse en

Communes valorisant un cadre rural puis la richesse en patrim un territoire présentant plusieurs sites naturels d’exception patrimoine bâti comme premiers atouts touristiques

Manoir de Kernault

ault

en 2010, la Bretagne était la deuxième région dénombrant le plus d’édifices classées et/ou inscrits, derrière l’île de

. france, avec un total de 3010 édifices Communes valorisant un cadre rural, la richesse en patrim La Boulaie Communes valorisant un cadre rural, la richesse en patrimoin 36

Sur notre zone d’étude, que ce soit dans la forêt de Toulfoën ou sur le site des roches du diable, les légendes sont bâti etendroits. la richesse artistique comme atouts touristiques au coeur des différents Des aires de pique-nique, des sentiers de randonnée ou encore des parcours sportifs participent à l’accueil du public. Communes valorisant la proximité avec le littoral comme premier atout touristique

Communes valorisant la proximité avec le littoral et la richesse en patrimoine naturel comme premiers atouts touristiques La proximité du manoir de Kernault avec le pôle urbain de Quimperlé, commune riche en Communes valorisant la proximité avec le littoral et la richesse artistique comme premiers atouts touristiques patrimoine bâti et naturel, est source d’un flux Communes valorisant la richesse en patrimoine naturel et en patrimoine bâti comme premiers atouts touristiques important entre ces deux entités. Communes valorisant un cadre rural puis la richesse en patrimoine naturel comme premiers atouts touristiques Sur notre zone d’étude, que ce soit dans Communes valorisant un cadre rural puis la richesse en patrimoine bâti comme premiers atouts touristiques la forêt de Toulfoën ou sur le site des roches du Communes valorisant un cadre rural, la richesse en patrimoine bâti et la richesse artistique comme atouts touristiques diable, les légendes sont au coeur des différents endroits. Des aires de pique-nique, des sentiers de randonnée ou encore des parcours sportifs 118 participent à l’accueil du public.

Botlan

berz

Trémeven

Saint-Adrien

Quimperlé

Circuit B: Sentier du manoir de Kernault à La Boulaie 4km / 40m de dénivelé

à La Boulaie, Kergroës Rédené

PAYSAgeS RenContRéS Coupe symbolique des différentes entités paysagères Forêt de

Clohars-Carnoët forêts de feuillus et de conifères

Mellac

de

Prairies humides

Prairies mésophiles

Villages

124

Circuits associés

Circuit B: Sentier du manoir de Kernault La Boulaie B:12km Sentier manoir dede Kernault à Laà Boulaie dedusentiers randonnée reliés au site randonnéeCircuit et des connexions valorisables 4km / 40m dénivelé 4km / 40m de de dénivelé sud-est, plus la boucle de Penn Allée La Croix

ulaie, Kergroës ie, Kergroës

Circuits associés 12km de sentiers rencontréessud-est, plus la bo

PhOTOgrAPhIeS PhOTOgrAPhIeS PhOTOgrAPhIeS PhOTOgrAPhIeS

associés au nord-ouestCircuits etCircuits au associés

Enquête pho

12km randonnée reliés no 12km de de sentiers de de randonnée reliés au au sitesite au au nordLasentiers Boulaie sud-est, plus la boucle de Penn Allée sud-est, plus la boucle de Penn Allée AAA AAA A

A

Manoir de Kernault

ellac c

Kergroës Circuits associés rcuits associés Enquête photographique Lade Croix 12km randonnée reliés nord-ouest et au Lade Croix sentiers de de randonnée reliés au au sitesite au au nord-ouest et au rkm Lasentiers Boulaie sud-est, plus la boucle de Penn Allée d-est, plus la boucle de Penn Allée AAAA AAAA AA AA de Manoir Manoir de Kernault Kernault

AMBIANCeS AMBIANCeS AMBIANCeS AMBIANCeS

OgrAPhIeS OTOgrAPhIeS TOgrAPhIeS OTOgrAPhIeS

La Boulaie La Boulaie

BBBB

Kergroës Kergroës

La Boulaie

AAAA Boulaie ulaie

Le Le Le paysage paysage sonore sonore est est submergé submergé Lepaysage paysagesonore sonoreest estsubmergé submergé par par lele chant chant des des oiseaux, oiseaux, quelques quelques par lechant chantdes desoiseaux, oiseaux,quelques quelques A AAAA Apar A A le bourdonnements bourdonnements bourdonnements caractéristiques caractéristiques bourdonnements caractéristiques caractéristiques d’essaims affairés, et lorsque d’essaims d’essaims affairés, et lorsque lele d’essaims affairés, affairés, et et lorsque lorsquele le soleil soleil soleil décline, décline, les les ululements ululements des des soleildécline, décline,les lesululements ululementsdes des Manoir chouettes. Manoir de de chouettes. chouettes. chouettes.

Kernault Kernault

Manoir de Kernault AAAA

AAAA

BBBB

AAAA

AAAA

50


MAine Au doMAine de KeRnAuLt de KeRnAuLt

S diFFéRentS SiteS CoMPARABLeS Au doMAine de KeRnAuLt

Les principaux Les principaux sitessites comparables comparables au manoir au mano d Circuits associés 12km de sentiers de randonnée reliés au site au nord-ouest et au Les principaux comparables au manoir de kernault Concernant Concernant le patrimoine lesites patrimoine naturel (domaine naturel accessible au p (domaine naturel accessib Carte des différents sites comparables au domaine de naturel Kernault sud-est, plus la boucle de Penn Allée et/ou et/ou bâti (patrim bâti ( propre à des usages similaires à ceux observés sur le site) propre à des usages similaires à ceux observés sur le site) Concernant le patrimoine naturel (domaine naturel accessible au public d’une surface signifi

nault à La Boulaie

concernant le patrimoine naturel et/ou bâti ou valorisable pour le public). ou valorisable pour le public). et/ou bâti (patrimoine bâti remarquable et propre à des usages similaires à ceux observés sur le site) ou valorisable pour le public).

ScaërdeS diFFéRentS SiteS CoMPARABLeS Au doMAine de KeRnAuLt CARte

Sites existants

chesse ues

La Boulaie

Concernant le patrimoine naturel (domaine naturel accessible au public d’une surface significativ propre à des usages similaires à ceux observés sur le site) et/ou bâti (patrimoine bâti remarquable et valo

ou valorisable pour le public).

R

r de lt

Scaër 17

R

et en km

R A

km

km m 15 k 10 km

17

21

K

km

R

K

m 7k

1

km

21

T km

S

A

K

km m 15 k 10 km

K

21

9.4

km 9.4 m 15 k 10 km km m 15 k 10 km

9.4

moine

21

T

K

S A

T A

S

km

T

T

site Abbatial deàSaint-Maurice à Clohars-Carnoët Le Le site Abbatial de Saint-Maurice Clohars-Carnoët, constitué de ruines accompagnées d’un complexe de paysages offrant une richesse faunis floristique, Sites existants Projets en cours manoir de Keransquer, K Le Le manoir de Keransquer, qui pourrait devenir un site complémentaire au manoir de Kernault sur p LeAsite Le Abbatial site Abbatial de Saint-Maurice de comparable Saint-Maurice àet/ou Clohars-Carnoët, à Clohars-Carnoët, aspects. constitué constitué de ruines de ruines accompagnées accompagnées d’un complexe d’un complexe de paysages de paysag off S Le manoir de Saint urchaut, Le manoir de Saint Urchaut, à Pont-Scorff, actuellement en restauration. floristique, floristique, LaALa forêt de toulfoën forêt de Le site Abbatial Saint-Maurice à Clohars-Carnoët, LeTKmanoir Le manoir de Keransquer, dedeToulfoën Keransquer, Plus vaste massif boisé de Cornouailles, sur les rives de la Laïta, qui présente trois atouts: de constitué de ruines accompagnées d’un complexe de paysages offrant une richesse faunistique qui pourrait qui pourrait devenir devenir un site un site comparable et/ou et complémentaire et/ou complémentair au m pluriels, la présence de légendes et comparable une richesse faunistique floristique. elle n’est néanmo floristique, Le manoir de Keransquer, entretenue comme un espace de promenade par l’ONf mais uniquement comme lieu de produ Kaspects. aspects. qui pourrait devenir un site comparable et/ou complémentaire au manoir de Kernault sur plusi qui contribue à l’augmentation de la fréquentation du domaine de Kernault. aspects. LeRSmanoir manoir de deurchaut, Saint urchaut, LesLe roches duSaint diable Les roches du diable S Le manoir de Saint urchaut, La rivière de l’ellé serpente au sein d’une vallée boisée, où des blocs granitiques dispersés s’éro à Pont-Scorff, actuellement en restauration. à Pont-Scorff, actuellement en restauration. à Pont-Scorff, actuellement en restauration. fur et à mesure du temps. Lorsque le courant est fort, la rivière devient «diabolique». A

km

9.4

17

Projets en cours

principaux sites comparables au manoir de kernault SitesLes existants Sites existants Projets en cours Projets en cours Sites existants Projets en cours

S

S

A

R

Manoir de Kernault

La forêt de toulfoën TLade LaTforêt forêt toulfoën de toulfoën Plus vaste massif boisé de Cornouailles, sur les rives de la Laïta, qui présente trois atouts: des usa pluriels, la présence de légendes et une richesse faunistique et floristique. elle n’est néanmoins Plus vaste massif boisé de Cornouailles, sur les rives de la Laïta, qui Plus vaste massif boisé de Cornouailles, sur les rives de la Laït entretenue comme un espace de promenade par l’ONf mais uniquement comme lieu de production pluriels, pluriels, la présence la présence de légendes de légendes et une et richesse une richesse faunistique faunistique et florie qui contribue à l’augmentation de la fréquentation du domaine de Kernault. Rentretenue comme un espace de promenade par l’ONf mais un Les roches du diable entretenue comme un espace de promenade par l’ONf mais uniqueme La rivière de l’ellé serpente au sein d’une vallée boisée, où des blocs granitiques dispersés s’éroden qui contribue à l’augmentation de la fréquentation du domaine de Kern qui contribue à l’augmentation de la fréquentation du domaine d fur et à mesure du temps. Lorsque le courant est fort, la rivière devient «diabolique». LesRroches Les roches du diable du diable La rivière de l’ellé serpente au sein d’une vallée boisée, où des blocs g La rivière de l’ellé serpente au sein d’une vallée boisée, où des fur et à mesure du temps. Lorsque le courant est fort, la rivière devient fur et à mesure du temps. Lorsque le courant est fort, la rivière d

Circuits associés 12km de sentiers de randonnée reliés au site au nord-ouest sud-est, plus la boucle de Penn Allée

Sentier du manoir de Kernault à La Boulaie m de dénivelé

1 124

Circuits associés associés Enquête photographique s de randonnée reliés au site au nord-ouestCircuits et12km au xions valorisables sentiers randonnée reliés nord-ouest et au 12km de de sentiers de de randonnée reliés au au sitesite au au nord-ouest et au PhOTOgrAPhIeS PhOTOgrAPhIeS PhOTOgrAPhIeS PhOTOgrAPhIeS

oir Kernault La Boulaie de de Kernault à Laà Boulaie

La Boulaie sud-est, plus la boucle de PennA Allée sud-est, AAA plus la boucle de Penn Allée AA

oucle de Penn Allée

A

Manoir de Pâturages Kernault

otographique

ord-ouest et au -ouest et au

A Manoir AAA de Manoir de Kernault ernault

Champs cultivés AMBIANCeS AMBIANCeS AMBIANCeS AMBIANCeS

BBBB

AAAA

Le Le Le paysage paysage sonore sonore est est submergé submergé Lepaysage paysagesonore sonoreest estsubmergé submergé

par A AAAA par par lele chant chant des des oiseaux, oiseaux, quelques quelques parle lechant chantdes desoiseaux, oiseaux,quelques quelques A A A

bourdonnements bourdonnements bourdonnements caractéristiques caractéristiques bourdonnements caractéristiques caractéristiques d’essaims d’essaims d’essaims affairés, affairés, et et lorsque lorsque lele d’essaims affairés, affairés, et etlorsque lorsquele le soleil soleil soleil décline, décline, les les ululements ululements des des soleildécline, décline,les lesululements ululementsdes des Manoir Manoir de de chouettes. chouettes. chouettes. chouettes.

Manoir de Kernault AAAA

BBBB

AAAA

BBBB

Kernault Kernault

BBBB

AAAA

AAAA

Le Le Le circuit circuit évolue évolue dans dans une une Le circuit circuit évolue évolue dans dans une une ambiance... ambiance... ambiance... ambiance...

AAAA

BBBB

forêts de feuillus et de conifères

La Boulaie La Boulaie

Manoir de Kernault AAAA

A

BBBB

ages rencontrés composant l’environnement immédiat du site

126

51


ment paysageR

/

domaine de keRnault à mellac, fRance

/ 2017

Esquisse paysagère assistante paysagiste

Extraits de l’esquisse paysagère Plan de réhabilitation du verger expérimental en jardin des insectes

du rucher.

0

Plan de réhabilitation du verger expérimental en jardin des insectes

0

52


Photomontage : déviation du cheminement principal et d’une placette Photomontage : création déviation du cheminement et Photomontage: déviation du cheminement principal et principal création d’une création d’une placette placette

Photomontage : transformation du sentier en noue Photomontage: transformation du sentier en paysagère paysagère Photomontage : transformation dunoue sentier en noue paysagère

schéma

20 diRecteuR d’aménagem 20 20 20

Photomontage : déviation du cheminement principal et 53


Projet de

Diagnostic et esquiss de la Rance Lanvallay, France

54


e territoire

se paysagère sur les berges

Travail en ĂŠquipe 2017

55


diagnostic

et esquisse paysag Côteau

Diagnostic paysager Prairie

Chemin de halage

La Rance

Prairie

Séquence 3

Chemin de randonnée

Chemin de halage

Port de Lanvallay vu de la r

panoramique du por amique du port de Lanvallay vu de laPhotomontage riveUne de Dinan : une tr transition entre des milie

Port de Lanvallay vu

Photomontage panoramique du port de Lanvallay vu de la rive de D iLhOuETTEs DEs hAbiTATiONs chEmiN DE hALAgE hORizON PONcTué LEs siLhOuETTEsbERgE DEs hAbiTATiONs EPAVE DE PAR - gRAmiNéEs mAisON RuchEs chEmiN DE hALAgE

bâTEAu EsPAcEs ARbORés

PRAiRiEs

EPAVE DE RuchEs bâTEAu

DE LA

bERgE - gRAmiNéEs

TRANs AmbiANcE chAmPêTRE

TRANsiTiON AmbiANcE chAmPêTRE / AmbiANcE uR

Des usages réguliers et Diver

sages réguliers et Diversifiés

56


gèRe

La Rance

/

beRges de la Rance, lanvallay, fRance

Côteau

Extraits du diagnostic paysager tRavail en équipe / 2017 Extraits du diagnostic paysager

Chemin de randonnée

rive de Dinan

rt de Lanvallay vu de la rive de Dinan ransition entre des milieux plus sauvages et urbanisés eux plus sauvages et urbanisés

Dinan des milieux plus sauvages et urbanisés u de: une la transition rive deentre Dinan

bOuRg DE LANVALLAY

A RANcE

bERgE - EmPiERREmENT

mAisON DE LA RANcE

siTiON 12/12/2016 E / AmbiANcE uRbAiNE

12/12/2016 RbAiNE

rsifiés

bOuRg DE LANVALLAY

bERgE - EmPiERREmENT

Word Cloud

un manque De repères Word Cloud

un manque De repèr

57


Diagnostic paysager

Coupes schématiques des différentes entités

Coupes schématiques des différentes entités p diagnostic et esquisse paysag Sequence 1 - Port de Lanvallay

Sequence 2 - Ouv

Lanvallay

Dinan

Lanvallay

Le viaduc Côteau boisé

La Rance

L

Chemin bétonné

Kaya

Coupes schématiques des différentes entités Sequence 4 - A flanc de falaise

Lanvallay

Dinan

Falaise sécurisée

Côteau Fûtaie de peupliers

Chemin de halage

La Rance

Chemin de randonnée

58


projet

Extraits du diagnostic paysager

comm

s paysagères composant les rives de la Rance

paysagères composant les rives de la Rance gèRe / beRges de la Rance, lanvalla

tRavail en éq

Sequence 3 - Dialogue végétal

verture champêtre

La Rance

ak

Dinan

Lanvallay

Dinan

Extraits du diagnostic

Côteau

Prairie Chemin de randonnée

Jardins partagés

Côteau

Prairie

La Rance

Chemin de halage

Chemin de randonnée

s paysagères composant les rives de la Rance Sequence 5 - Arrivée à Léhon

Lanvallay

Dinan

Côteau

Côteau

Prairie

Chemin de halage

La Rance

Chemin de randonnée

59


Extraits de l’esquisse paysagère

Esquisse paysagère

'¡XQHWUDQVLWLRQjXQOLHXGHYLHIDLUHGHVEHUJHVGH OD5DQFHXQHVSDFHDWWUDFWLISRXUOHV&{WLVVRLVJUkFH 8QHSDQFDUWHHWXQPDUTXDJHDXVROJXLGHQWOHUDQGRQQHXUYHUVOH QRWDPPHQWjO¡LQYHQWLRQG¡XQHFKURQLTXHVXUOHVEHUJHV 8QHSDQFDUWHHWXQPDUTXDJHDXVROJXLGHQWOHUDQGRQQHXUYHUVOH VHQWLHUGXQRXYHDXFLPHWLqUHMXVTX¡DXFKHPLQGHKDODJH VHQWLHUGXQRXYHDXFLPHWLqUHMXVTX¡DXFKHPLQGHKDODJH de la Rance (scÊnographes" HWjODYDORULVDWLRQGHVRQ Plan masse etLGHQWLWp plan d’intention

N

Plan d’intention

Photom 11

N

Points d’attractivitÊ La vieille rivière Le port de Lanvallay LÊhon

XUXQPpDQGUHDFFXHLOOHXQHFDEDQHjOLYUHV

La Rance

/¡DFFqVDX[EHUJHVGH5DQFHSDUOHFKHPLQGXQRXYHDXFLPHWLqUHHVW /¡DFFqVDX[EHUJHVGH5DQFHSDUOHFKHPLQGXQRXYHDXFLPHWLqUHHVW VRXOLJQpSDUODUpKDELOLWDWLRQGXFKHPLQH[LVWDQWHWODSUpVHQFHGHPDVVLIV VRXOLJQpSDUODUpKDELOLWDWLRQGXFKHPLQH[LVWDQWHWODSUpVHQFHGHPDVVLIV

6RXUFHV*pRSRUWDLO*RRJOH0DS 6RXUFHV*pRSRUWDLO*RRJOH0DS

diagnostic et esquisse paysa (648,66(3$<6$*Ă&#x2039;5('(/$&20081 Les berges de la Rance, source dâ&#x20AC;&#x2122;attractivitĂŠ

44 55

LES BERGES DE LA RANCE, e concept:&+521,48(6'¡$8-285' des interventions ponctueLLes s /DSUDLULHVHWUDQVIRUPHHQHVSDFHG¡H[SRVLWLRQVGH/DQG$UWHQSpULRGH /DSUDLULHVHWUDQVIRUPHHQHVSDFHG¡H[SRVLWLRQVGH/DQG$UWHQSpULRGH HVWLYDOH/HVRHXYUHVHQPDWpULDX[QDWXUHOVVHIRQGHQWGDQVOHSD\VDJH HVWLYDOH/HVRHXYUHVHQPDWpULDX[QDWXUHOVVHIRQGHQWGDQVOHSD\VDJH

  p

Inventer Inventerune unelÊgende lÊgendeintÊgrant intÊgrantle lesymbole symbolede dela la digitale digitalepourrait pourraitêtre êtreenvisagÊ... envisagÊ...En Eneffet, effet,le leterme terme Côtissois Côtissoisviendrait viendraitde decette cetteplante plantetrès trèsprÊsente prÊsentesur sur les lesbords bordsde deRance Ranceet etnommÊe nommÊeen engallo gallocotia cotiaou ou cotissa. cotissa.Ainsi, Ainsi,la ladigitale digitalepourrait pourraitêtre êtreÊvoquÊe ÊvoquÊeà à travers traversdes desÊnigmes, Ênigmes,ou ousa saforme formepourrait pourraitinspirer inspirer les lesoeuvres oeuvresde deLand LandArt... Art... 1 &RPPXQHGH/DQYDOOD\$JURFDPSXV2XHVW,QJpQLHULHGHV7HUULWRLUHV$XGUH\5RXp  &RPPXQHGH/DQYDOOD\$JURFDPSXV2XHVW,QJpQLHULHGHV7HUULWRLUHV$XGUH\5RXp 

PDUTXDJHDXVROJXLGHQWOHUDQGRQQHXUYHUVOH XFLPHWLqUHMXVTX¡DXFKHPLQGHKDODJH

&K

Exemple:dessin dessindâ&#x20AC;&#x2122;une dâ&#x20AC;&#x2122;unedigitale digitalesur surlâ&#x20AC;&#x2122;herbe lâ&#x20AC;&#x2122;herbe Banc encadrĂŠ par un massif de Exemple: avec des avec despierres pierres 3DQFDUWHG¡LQGLFDWLRQ $UEUHVHWDUEXVWHV &KHPLQGX QRXYHDXFLPHWLqUH 2 graminĂŠes, accompagnĂŠ dâ&#x20AC;&#x2122;un arbre GHGLUHFWLRQ IUXLWLHUV" HQĂ HXUVHWGHPDVVLIVGHJUDPLQpHV Photomontage des 3 propositi SDQFDUWHGH &KHPLQGHV 5RFKHWWHV SUpVHQWDWLRQ ppropositions d ropositions dâ&#x20AC;&#x2122;â&#x20AC;&#x2122;ambiances ambiances gĂŠnĂŠraLes gĂŠnĂŠraLes sur sur Les Les berg ber de lâ&#x20AC;&#x2122;essence 4 5 YpJpWDOH Inventer une lĂŠgende intĂŠgrant le symbole de la CABANE CABANE EN EN Photomontage desinterventions propositions sur les bords de Rance e concept des ponctueLLes sur LesBRANCHAGES berges de digitale pourrait ĂŞtre envisagĂŠ... En effet, le terme BRANCHAGES 6RXUFHV*pRSRUWDLO*RRJOH0DS

5DQFHSDUOHFKHPLQGXQRXYHDXFLPHWLqUHHVW RQGXFKHPLQH[LVWDQWHWODSUpVHQFHGHPDVVLIV

/HFURLVHPHQWGHGHX[VHQWLHUVPHQDQWDX[EHUJHVVHUWG¡HVSDFHGH /HFURLVHPHQWGHGHX[VHQWLHUVPHQDQWDX[EHUJHVVHUWG¡HVSDFHGH UHSRVRXQEDQFLQYLWHOHVXVDJHUVjV¡\SRVHU UHSRVRXQEDQFLQYLWHOHVXVDJHUVjV¡\SRVHU

:

&RPPXQHGH/DQYDOOD\$JURFDPSXV2XHVW,QJpQLHULHGHV7HUULWRLUHV$XGUH\5RXp 

CĂ´tissois viendrait de cette plante très prĂŠsente sur les bords de Rance et nommĂŠe en gallo cotia ou Banc encadrĂŠ par un massif de 3DQFDUWHG¡LQGLFDWLRQ $UEUHVHWDUEXVWHV cotissa. Ainsi, la digitale pourrait ĂŞtre ĂŠvoquĂŠe Ă graminĂŠes, accompagnĂŠ dâ&#x20AC;&#x2122;un arbre GHGLUHFWLRQ IUXLWLHUV" HQHVSDFHG¡H[SRVLWLRQVGH/DQG$UWHQSpULRGH travers des ĂŠnigmes, ou sa forme pourrait inspirer HQĂ HXUVHWGHPDVVLIVGHJUDPLQpHV PDWpULDX[QDWXUHOVVHIRQGHQWGDQVOHSD\VDJH SDQFDUWHGHles oeuvres de Land Art...

JEU JEU CACHETTE CACHETTE

Cabane Ă livres

SUpVHQWDWLRQ de lâ&#x20AC;&#x2122;essence Exemple: dessin YpJpWDOH

dâ&#x20AC;&#x2122;une digitale sur lâ&#x20AC;&#x2122;herbe avec des pierres 0

100

200

ARBRE ARBRE POĂ&#x2030;SIE POĂ&#x2030;SIE CITATIONS CITATIONS

300

propositions dâ&#x20AC;&#x2122;ambiances gĂŠnĂŠraLes sur Les berges de La ra

[VHQWLHUVPHQDQWDX[EHUJHVVHUWG¡HVSDFHGH EDQFLQYLWHOHVXVDJHUVjV¡\SRVHU

CABANE EN BRANCHAGES JEU CACHETTE

60


diagnostic

Le pLan masse

tion

et esq

pro

sur L

WUDQVLWLRQjXQOLHXGHYLHIDLUHGHVEHUJHVGH FHXQHVSDFHDWWUDFWLISRXUOHV&{WLVVRLVJUkFH PHQWjO·LQYHQWLRQG·XQHFKURQLTXHVXUOHVEHUJHV nce (scénographes" HWjODYDORULVDWLRQGHVRQ LGHQWLWp

N

Plan masse

montage des propositions sur les bords de Rance

projet

communal $FFqVDXVLWHGHODYLHLOOH ULYLqUH

agèRe / beRges de la Rance, lanvallay, fRance 1('(/$19$//$< tRavail en équipe / 2017

, sur Les berges deExtraits La rance de lâ&#x20AC;&#x2122;esquisse paysagère '·+8,(7'('(0$,1 &KHPLQGX)RXUj&KDX[

1



&KHPLQGX QRXYHDXFLPHWLqUH

2

3

(VSDFHG·H[SRVLWLRQ /DQG$UW &KHPLQGHV 5RFKHWWHV

Cabane à livres

ions sur les bords de Rance

4

5

Inventer une légende intégrant le symbole de la digitale pourrait être envisagé... En effet, le terme Côtissois viendrait de cette plante très présente sur les bords de Rance et nommée en gallo cotia ou cotissa. Ainsi, la digitale pourrait être évoquée à travers des énigmes, ou sa forme pourrait inspirer les oeuvres de Land Art...

 VRX

dessin dâ&#x20AC;&#x2122;une digitale sur lâ&#x20AC;&#x2122;herbe La Exemple: rance avec des pierres 0

100

200

300

400 m

(VSDFHG·H[SRVLWLRQ /DQG$UW

sitions dâ&#x20AC;&#x2122;ambiances généraLes sur Les berges de La rance Le Land ArtF·HVW

CABANE EN BRANCHAGES JEU CACHETTE

/ H

&UpHUGHVHIIHWVGHVXUSULVH &UpHUGHVSRLQWVG·DWWUDFWLYLWp $SSRUWHUGHODSRpVLH Le GeocachingF·HVW

ARBRE POÃ&#x2030;SIE CITATIONS

DÃ&#x2030;TENTE TRANSPARENCE MOUVEMENT CALME LECTURE PAYSAGE

- Des énigmes à résoudre 'HVREMHWVFDFKpV géolocalisés jWURXYHU - Des lieux à découvrir



61


Projet de territoire

Diagnostic et programme d’urbanisation Thorigné d’Anjou, Maine et Loire, France

62


Travail en équipe 2017

63


Diagnostic paysager

diagnostic

et pRogRamme d’u

4. les circula Carte

CARTES DES CIRCULATIONS ET SER

pr

Carte des circulations et des services communaux

et pRogRamme ’uRbanisation Carte ded la iagnostic commune et thèmes abordés par leddiagnostic

/

thoRigné d’an

Ex

introduction introduction

localisation et contexte

DE CoMMUNE DU LioN D’ANGErS localisationCoMMUNAUTé et contexte

CoMMUNAUTé DE CoMMUNE DU LioN D’ANGErS

SChé

SChéMA DE

etude de l’agence technique dé ETAT ACTUEL DES ROUTES

orGANiSATioN TErriToriALE DE L’EMPLoi ET DES SErviCES:

orGANiSATioN TErriToriALE DE L’EMPLoi ET DES SErviCES:

5 0 5 7 Go 64

Sources: SCOT du pays Ségreen, Site de la communauté de commune du


uRbanisation

ations

/

projet

communal

thoRigné d’anjou, maine-et-loiRe, fRance tRavail en équipe

/ 2017

des circulations et des services communaux

Extraits du diagnostic paysager

RVICES

->Chemin Passage la RD 7 de la venerie, de 12.2 km Chemin deimportant, la Rouillère, 8.9 km trafic divi Chemin de la Saury, 4.3 km Chemin de l’Aubinière, 2.7 km

-> Rue du Ponceau : p matiques de circulati Place piéton / voitur

-> Proximité zone d’é Ecole Bibliothèque rojet communal Eglise Ramme d’uRbanisation / thoRigné d’anjou, maine-etEtang -loiRe, fRance

p

tRavail en équipe

/ 2017

Extraits du diagnostic paysager

introduction roduction

inter-communales Cartes de localisation de la commune localisation et contexteSchéma des relations

DE CoMMUNE DU LioN D’ANGErS sationCoMMUNAUTé et du contexte épartementale lion d’angers

DE CoMMUNE DU LioN D’ANGErS

SChéMA DE LoCALiSATioN DE LA CoMMUNE

SChéMA DE LoCALiSATioN DE LA CoMMUNE

PROPOSITION DE GESTION DES VOIES DE CIRCULATION

Thorigné d’

Thori

CC Le Li Dep. Mai 1199 hab CC 1645 hec De Unité p 11 bocagers du

16 Un bocag Proximit

Espace à

orGANiSATioN TErriToriALE DE L’EMPLoi ET DES SErviCES:

l’espace rur et proche d Es urbaine d’A

Peu de Pr c Petits com l’esp d’Angers Grandsetcomm pr Angersurbai

N TErriToriALE DE L’EMPLoi ET DES SErviCES:

5 km Nord d’Angers, 0 km Sud-Est Segré, 5 km Est Lion d’Angers,

Pe Petit 65


le programme programme le Programme d ’ urbanisation diagnostic et lepRogRamme programme d’uRbanisatio

d

ZoNES 1A, 1B, 3

ZoNES 1A, 1B, 3 Plan d’urbanisation iagnostic et pRogRamme ZoNES 1A, 1B, 3 Thèmes abordés par le programme d’urbanisation

Plan d’urbanisation Plan d’urbanisation

d’uRbanisatio

le programme programme le Plan d’urbanisation: parcours résid le programme le programme programme le le programme

ZoNES1A, 1A,1B, 1B,3 3 ZoNES ZoNES 1A, ZoNES 1A, 3 3 ZoNES 1A, 1B, 3 ZoNES 1A,1B, 3 ZoNES 1A, ZoNES 1A, 1B, 3 3 ZoNES 1A, 1B, 3

ZoNES1A, 1A,3 3 ZoNES ZoNES 1A,1C1C 3 ZoNE ZoNE ZoNES1A, 1A,3 3 ZoNES ZoNE 1C ZoNES 1A, 3

ZoNE1C1C ZoNE ZoNE ZoNEZoNE 1C 2 2 ZoNE ZoNE 1C1C2 ZoNE

ZoNE 1C

ZoNE2 2 ZoNE ZoNE 2 ZoNE2 2 ZoNE ZoNE 2

le programme

Z Urbanisation progre progr Urbanisation Habitatcollectif collectif(progre (etetindi in Habitat Urbanisation

ZoNES 1A, 1B, 3

Habitat individueldedetype typZ Habitat Habitat individuel collectif ( et indi Habitat individuel de typ Habitat Habitat individuel individuel de de type type Habitat individuel de typ Habitat Habitat individuel individuel de de type type Habitatcollectif collectif etindivi indi Habitat Habitat individuelet de type Habitat collectif et indivi

le programme le programme Urbanisation progr Schémas des motifs urbains Urbanisation progre ZoNES 1A, 3 ZoNES 1A, 1B, 3

Z

Urbanisation Zones 1B,1B, 3 3individuelprogre ZoNES1A, 1A, Habitat de typeZ

Habitatcollectif collectif( (etetindiv ind Habitat Habitat individuel de m Urbanisation progr Urbanisation Habitat collectif (progre ettype indiv Habitatindividuel individueldedetype typem Habitat Habitatindividuel collectif(progre (etet indm Habitat de type Habitat indiv Urbanisation Habitatcollectif individuelde detype typem Habitat individuel Habitat individuel de type Habitat individuel individuel de de type type m m Habitat Habitatcollectif collectif( et indiv Habitat et indiv et individ Habitat individuel de type Habitat individuel de type m Habitat Habitat individuel individuel de de type type m m Habitat individuel de type Habitat collectif et individ Habitat Habitat individuel individuel de de type type m m Habitatcollectif collectifetetindivid indiv Habitat Habitat individuel de type m ZoNES 1A, 3 collectif et individ Habitat ZoNE 1C

66

ZoNES 1A, 3

Z


projet communal p rojet communal on / thoRigné d’anjou, maine-et-loiRe, fRance ZoNES 1A, 1B, 3

ZoNES 1A, 1B, 3

on

/

tRavail en équipe / 2017 thoRigné d’anjou, maine -et-loiRe, fRance ZoNES 1A, 3 ZoNES 1A, 3

/ 2017 Extraits du programme d’urbanisation ZoNES 1A, 3

ZoNES 1A, 3

tRavail en équipe

Extraits du programme d’urbanisation le programme

dentiel et intégration paysagère

Parking paysager Parking à paysager Parking ààpaysager ZoNES 1A, 1B, 3 ZoNE 1C Parking à paysager Espaces ouverts Parking à paysager Espaces ouverts Parking à paysager Espaces ouverts Zones tampons et espaces ZoNES 1A, 1B, & 3& Zones tampons Zones tampons ZoNE 1C Parking à paysager Espaces ouverts récréatifs Espaces ouverts espaces récréatifs. Espaces ouverts espaces récréatifs. Zones tampons & Zones tampons Zones tampons && Espaces ouverts espaces récréatifs. Voies primaires espaces récréatifs. Voiestampons primaires espaces récréatifs. Voies primaires Zones & espaces récréatifs. Voies primaires Voies primaires secondaires Voies secondaires Voies ZoNES primaires secondaires 1A, 3 Voies primaires secondaires ZoNES 1A, 1B, 3 Cheminements doux doux ZoNE 2 Voies secondaires Cheminements Voies secondaires Cheminements ZoNES 1A, 3 doux Voies secondaires Cheminements doux Urbanisation progressive Urbanisation progressive ZoNES 1A, 1B, 3 ZoNE 2 Cheminements doux Cheminements doux Habitat collectif ( et individuel d UrbanisationCheminements progressive doux Habitat individuel de type mitoyen Urbanisation progressive Scénario Habitat collectif ( et individuel mitoyen do Scénario 22individueldedetype Habitat type mitoyen Habitat collectif ( et individuel Habitat individuel de type mitoyen et ded ZoneHabitat 3àà urbaniser individuel deindividuel type mitoyen Urbanisation progressive Zone 3 urbaniser Scénario 2 Habitat individuel de type mitoyen SCÉNARIOS Habitat individuel de type mitoyen avec espace publi Habitat collectif individuel de Scénario 2 avant la zone 2 deetdetype Habitat collectif ( et individuel mitoyen do Scénario 2 avant la zone 2 Zone 3 à urbaniser Habitat individuel type mitoyen Habitat individuel de type mitoyen et individuel de Habitat individuel de type mitoyen et individuel de Scénario 1àindividuel Zone àurbaniser urbaniser Changement PLU Habitat individuel de type mitoyen ZoNE 1C 2 de type Zone 33 Changement PLU Habitat collectif et mitoyen dont Scénario 2 avant la zone ZoNES 1A, 3 Habitat individuel de type mitoyen avec espace publi Habitat collectif et individuel de avant la zone 2 avant la zone 2 Zone 3de à type urbaniser Changement PLU Habitat individuel mitoyen et individuel de Changement PLU ZoNE 1C 2 de type mitoyen dont Changement PLU Habitat collectif etla avant zone ZoNES 1A, 3 Scénario 2 individuel Changement PLU Zoneétage 3 à urbaniser avant la (R Un maximum Un étage maximum (R zone 2 et R+1) -> Parcours et R+1) Parcours Un étage-> maximum (R Changement PLU Un étage maximum (R résidentiel Un étage maximum (R résidentiel && et R+1) -> Parcours et R+1)-> -> Parcours intégration et R+1) Parcours intégration paysagère Un étage maximum (R résidentiel &paysagère résidentiel & résidentiel & et R+1) -> Parcours intégration paysagère intégration intégration résidentiel &2paysagère ZoNE 1C ZoNE paysagère Parking à dont logements sociaux intégration S = 0,45 ha paysagère 35 log/ha

le programme

ZoNE 1C ZoNE 1C

le programme le programme

ZoNE 2 ZoNE 2

le programme le programme

ZoNES 1A, 1B, 3

ZoNES 1A, 1B, 3

ZoNES 1A, 3 ressive essive dividuel typemitoyen mitoyendont logements sociaux viduel dedetype essive Zones 1A, 3 1C ZoNE 1C eZoNES mitoyen individuel detype typeZone pavillonaire 1A, et 3 etindividuel mitoyen pavillonaire ressive essive viduel de type mitoyende dont logements sociaux emitoyen mitoyenavec avecespace espacepublic publiccentral central dividuel de type mitoyen dont logements sociaux mitoyen et individuel de type pavillonaire de et type mitoyen dont logements sociaux essive eviduel mitoyen individuel type pavillonaire mitoyen et individuel dedetype pavillonaire

emitoyen mitoyenet etindividuel individuel detype type pavillonaire mitoyen avec espace public central de pavillonaire viduel de type mitoyen dont logements sociaux viduel de type mitoyen dont logements sociaux duel de type mitoyen dont logements sociaux emitoyen mitoyenet avec espacepublic public central individuel de type pavillonaire mitoyen avec espace central mitoyen et individuel de type pavillonaire emitoyen mitoyen etindividuel individuel typepavillonaire pavillonaire duel de type mitoyen dont logements sociaux dedetype mitoyen et avec espace public central viduel typemitoyen mitoyen dontlogements logementssociaux sociaux duel dedeet type mitoyen individueldont de type pavillonaire duel de type mitoyen dont logements sociaux

ZoNE 1C

ZoNE 2

S = 0,45 ha 35 log/ha U Zone 22 ZoNE S = 0,47 ha 20log/ha log/ha S = 0,47 ha 20 Parking Espaces o S = 0,45 ha 35 log/ha Hà S= =0,64 0,64haha 25log/ha log/ha S 25 0,45ha ha log/ha Zones tam S = =0,47 20 log/ha H SS 3535 S= =0,45 1hahaha 15log/ha log/ha U S = 1 15 log/ha S = 0,47 ha 20 log/ha S = = 0,47 0,64 ha ha 25 log/ha log/ha Ho S 20 0,65 ha 35 log/ha Espaces espaces S S= =0,45 ha 35 log/ha 0,65 Hr S= =1 0,64 log/ha S ha haha 1525log/ha log/ha H S = 0,64 25 moyenne: 25 log/ha S = 0,47 moyenne: ha 20 2515log/ha H 1hahaha log/ha Zones tam S S= = =1 0,65 35 log/ha H S 15 log/ha S = 0,64 ha 25 log/ha Hr S= =0,65 0,65moyenne: ha log/ha espaces 2535log/ha log/ha Voies pri S ha 35 19 S = 1 ha 15 log/ha 19 H moyenne:2525log/ha log/ha moyenne: S = 0,65 ha 35 log/ha 19 H moyenne: 25 log/ha Voies sec 19 67 pri

19 19


Projet de territoire

Etude des consĂŠquences de lâ&#x20AC;&#x2122;enfrichement sur le bassin versant Beg Meil, France

68


Travail en équipe 2017

69


Les champs et prairies

Usages et dynamiques

FICHE MOTIF 2

Les champs et prairies Usages et dynamiques Champs et prairies Usageset et dynamiques usages Champs dynamiques et prairies

Dans les terres, en opposition Ă la cĂ´te, le territoire est essentiellement agricole. On y ĂŠlève majoritairement des bovins, avec une production laitière, et on y cultive diffĂŠrents types de cĂŠrĂŠales (blĂŠ, maĂŻs, colza...). Il y a cependant de moins en moins dâ&#x20AC;&#x2122;agriculteurs, tandis que la taille des trouve ĂŠgalement quelques vergers deOn production Dans gĂŠnĂŠrale les terres, enexploitations opposition Ă augmente. la cĂ´te, leOn territoire est essentiellement agricole. y ĂŠlève diversifiĂŠe (pommes, poires, avec cerises, La rotation dâ&#x20AC;&#x2122;une annĂŠe sur lâ&#x20AC;&#x2122;autre majoritairement des bovins, unenoix...). production laitière,des et cultures on y cultive diffĂŠrents types de constitue un atout agronomique tout en contribuant Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠvolution des paysages. cĂŠrĂŠales (blĂŠ, maĂŻs, colza...). Il y a cependant de moins en moins dâ&#x20AC;&#x2122;agriculteurs, tandis que la

Diagnostic et conclusions taille des trouve ĂŠgalement quelques vergers deOn production Dans gĂŠnĂŠrale les terres, enexploitations opposition Ă augmente. la cĂ´te, leOn territoire est essentiellement agricole. y ĂŠlève diversifiĂŠe (pommes, poires, avec cerises, La rotation dâ&#x20AC;&#x2122;une annĂŠe sur lâ&#x20AC;&#x2122;autre majoritairement des bovins, unenoix...). production laitière,des et cultures on y cultive diffĂŠrents types de constitue un atout agronomique tout en contribuant Ă  lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠvolution des paysages. cĂŠrĂŠales (blĂŠ, maĂŻs, colza...). Il y a cependant de moins en moins dâ&#x20AC;&#x2122;agriculteurs, tandis que la

usages et dynamiques Champs et prairies usages et dynamiques Champs et prairies : usages et dynamiques

taille gĂŠnĂŠrale des exploitations augmente. On trouve ĂŠgalement quelques vergers de production diversifiĂŠe (pommes, poires, cerises, noix...). La rotation des cultures dâ&#x20AC;&#x2122;une annĂŠe sur lâ&#x20AC;&#x2122;autre constitue un atout agronomique tout en contribuant Ă lâ&#x20AC;&#x2122;ĂŠvolution des paysages.

FICHE MOTIF 3

ForĂŞt Ambiances globales Caracteristiques ForĂŞt ForĂŞts Ambiances Caracteristiques globales ForĂŞt usages et dynamiques localisation et dynamiques

FICHE MOTIF 3

De nombreuses parcelles bordent les cours dâ&#x20AC;&#x2122;eau, gĂŠnĂŠralement sĂŠparĂŠes les unes des autres ainsi que des cours dâ&#x20AC;&#x2122;eau par des haies, voire des forĂŞts aux essences variĂŠes (chĂŞnes, saules,...). Ces ĂŠlĂŠments forment un paysage bocager typique de la rĂŠgion.

FICHE MOTIF 3

ForĂŞts Ambiances Caracteristiques globales De nombreuses parcelles bordent les cours dâ&#x20AC;&#x2122;eau, gĂŠnĂŠralement sĂŠparĂŠes les unes des autres ForĂŞt : usages et dynamiques usages et dynamiques localisation et dynamiques ainsi que des cours dâ&#x20AC;&#x2122;eau par des haies, voire des forĂŞts aux essences variĂŠes (chĂŞnes, saules,...). ForĂŞts Ces ĂŠlĂŠments forment un paysage bocager typique de la rĂŠgion. usages et dynamiques localisation et dynamiques De nombreuses parcelles bordent les cours dâ&#x20AC;&#x2122;eau, gĂŠnĂŠralement sĂŠparĂŠes les unes des autres ainsi que des cours dâ&#x20AC;&#x2122;eau par des haies, voire des forĂŞts aux essences variĂŠes (chĂŞnes, saules,...). Ces ĂŠlĂŠments forment un paysage bocager typique de la rĂŠgion.

Bocage Fouesnantais

Les zones humides Les zones humides LesUsages zoneset humides dynamiques

10 Bocage Fouesnantais

FICHE MOTIF 7

10 Bocage Fouesnantais

FICHE MOTIF 7

10

FICHE MOTIF 7

Usages et dynamiques

3DUGÂŤá&#x17D;ŚQLWLRQOHV]RQHVKXPLGHVFRUUHVSRQGHQW¢GHVÂŤ terrains, exploitĂŠs ou non, habituellement inondĂŠs ou gorgĂŠs dâ&#x20AC;&#x2122;eau douce, salĂŠe ou saumâtre de façon permanente ou temporaire; la vĂŠgĂŠtation, quand elle existe, y est dominĂŠe par des plantes hygrophiles pendant au moins 3DUGÂŤá&#x17D;ŚQLWLRQOHV]RQHVKXPLGHVFRUUHVSRQGHQW¢GHVÂŤ terrains, exploitĂŠs ou non, habituelleune partie de lâ&#x20AC;&#x2122;annĂŠe. Âť>/RLVXUO૷HDX@ ment inondĂŠs ou gorgĂŠs dâ&#x20AC;&#x2122;eau douce, salĂŠe ou saumâtre de façon permanente ou temporaire; Dans la structure du paysage de notre ĂŠtude les forĂŞtspar sont peuplantes prĂŠsentes. Il nâ&#x20AC;&#x2122;y a pas de grands massifs forestiers, Les zones humides rencontrĂŠes la vĂŠgĂŠtation, quand elle existe, y est dominĂŠe des hygrophiles pendant au moins 3DUGÂŤá&#x17D;ŚQLWLRQOHV]RQHVKXPLGHVFRUUHVSRQGHQW¢GHVÂŤ terrains, mais des continuitĂŠs linĂŠaires qui suivent plus au moins les fleuves et1leursexploitĂŠs affluents. ou non, habituelleune partie de lâ&#x20AC;&#x2122;annĂŠe. Âť>/RLVXUO૷HDX@ ment inondĂŠs ou gorgĂŠs dâ&#x20AC;&#x2122;eau douce, salĂŠe ou saumâtre de façon permanente ou temporaire; Dans la structure du paysage de notre ĂŠtude les forĂŞtspar sont peuplantes prĂŠsentes. Il nâ&#x20AC;&#x2122;y a pas de grands massifs forestiers, Les zones humides rencontrĂŠes la vĂŠgĂŠtation, quand elle existe, y est dominĂŠe des hygrophiles pendant au moins   mais des continuitĂŠs linĂŠaires qui suivent plus au moins les fleuves et1leurs affluents. une partie de lâ&#x20AC;&#x2122;annĂŠe. Âť>/RLVXUO૷HDX@

Usages et dynamiques

Zones humides Zones humides : usages et dynamiques usages et dynamiques Zones humides

Dans la structure du paysage de notre ĂŠtude les forĂŞts sont peu prĂŠsentes. Il nâ&#x20AC;&#x2122;y a pas de grands massifs forestiers, Les zones humides rencontrĂŠes

usages et dynamiques Zones humides   usages et dynamiques

  mais des continuitĂŠs linĂŠaires qui suivent plus au moins les fleuves et leurs affluents.

3 3 4

3

1

2

1

2

1

2

1

2 2 2 3

Photo aĂŠrienne 1950-1965 4 Source: IGN - https://remonterletemps.ign.fr

Photo aĂŠrienne rĂŠcente

4 Photo aĂŠrienne 1950-1965 Source: IGN - https://remonterletemps.ign.fr

Photo aĂŠrienne rĂŠcente

3 3

En comparant les photos aĂŠriennes anciennes nous pouvons observer deux tendances: premièrement, la plupart Photo aĂŠrienne 1950-1965 aĂŠrienne rĂŠcente des forĂŞts ont pour origine les bocages et les boisements Photo qui longeaient les cours dâ&#x20AC;&#x2122;eau: deuxièmement, la surface 5 Source: IGNcroĂŽt - https://remonterletemps.ign.fr forestière en avec la diminution des espaces agricoles.

70


étude

des conséquences de l’enfRichement suR le b

Analyse du territoire à travers ses motifsdEpaysagers ii. Résultats l’analysE dE tERRain B. FICHES MOTIFS

Friches agricoles Fiche motif 1 FRICHES AGRICOLES

Champs et2prairies Fiche motif CHAMPS ET PRAIRIES

Fiche motif 3 Forêts FORÊTS

analyse du terr

L

D m c t d c

Aquarelle de la mer blanche

Golf

FICHE MOTIF 4

Fiche motif 5 Habitat HABITAT

Exemple du Golf de l’Odet Un souci esthétique dans l’aménagement

Fiche motif Golf4 GOLF

D a C

Moulin à eau Fiche motif 6 LE MOULIN A EAU

,OHVWSRVVLEOHGHOLUHVXUODSU«VHQWDWLRQGXVLWHGHVH[SUHVVLRQVG«ᎦQLVVDQWOHVDPELDQFHVTXHOH Fiche motif 7 Zones humides golf souhaite dégager: «un paysage typique, mélant étangsLES etZONES talusHUMIDES bretons», «avec quelques pièces d’eau», «planté de chênes centenaires} (Q HᎥHW O૷DQFLHQ ERFDJH D «W« FRQVHUY« HW d’autres essences ont été plantées Coupe telles schématique que le pin maritime du golf (Pinus Pinaster).

Coupe schématique du golfe

Esquisse du moulin

L



3D me la un

Le



71

E d f


Audrey RouĂŠ Paysagiste conceptrice & IngĂŠnieure en territoires audrey.roue@laposte.net 06 37 85 78 30

72

Portfolio 2018  
Portfolio 2018  
Advertisement