Page 1

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Tours, le 22 février 2010 Mots-clés : blog / télétravail / NTIC / mode d’organisation du travail / salarié / indépendant / flexibilité / télésecrétariat

Le télétravail : le mode d'organisation du travail de demain

Le télétravail, késaco ? Un mode d'organisation du travail qui tire parti des nouvelles technologies de l’information et de la communication que nous avons à notre disposition. Il se définit comme une modalité d'exécution du travail exercé à distance, à temps plein ou temps partiel.

Le télétravail au cœur de l’actualité en 2009 L’actualité concernant le télétravail a été riche en 2009. En mai, de la proposition de loi de JeanFrédéric Poisson pour faciliter le maintien et la création d’emplois, à l’amendement du député des Hauts-de-Seine Frédéric Lefebvre afin de permettre aux salariés de travailler à domicile lorsqu’ils sont en arrêt maladie, en congé maternité ou en congé parental (qui a provoqué un débat houleux et a été retiré à la demande du Gouvernement), pour aboutir en juin à un texte découlant de la proposition de Monsieur Poisson pour faciliter le maintien et la création d’emplois. En ce qui concerne le télétravail, le texte prévoit : • la modification du Code du Travail : celui-ci sera complété par les articles L. 1222-9 et 10 ; • la définition du télétravail : « le télétravail désigne toute forme d’organisation du travail dans laquelle un travail, qui aurait également pu être exécuté dans les locaux de l’employeur, est effectué par un salarié hors de ces locaux de façon régulière et volontaire en utilisant les technologies de l’information dans le cadre d’un contrat de travail ou d’un avenant à celui-ci » ; • la prise en charge des coûts par l’employeur : tous les coûts des outils, matériels, logiciels, abonnements, communications sont à la charge de l’employeur. Lequel doit informer clairement le salarié d’une restriction éventuelle de ce matériel et des sanctions en cas de non-respect de ces limites ; • les modalités du contrat : le contrat de travail du télétravailleur (ou son avenant) devront préciser les conditions de son passage en télétravail (et les conditions de retour possibles), ainsi que les modalités de contrôle de son temps de travail. Il devra fixer les plages horaires durant lesquelles l’employeur peut habituellement contacter le salarié ;


• un principe de précaution : les députés ont anticipé des « circonstances exceptionnelles » en cas de menace d’épidémie (article 9 bis). Le télétravail sera alors « un aménagement du poste de travail rendu nécessaire pour permettre la continuité de l’activité de l’entreprise et garantir la protection des salariés ». En effet, le télétravail est revenu sur le devant de la scène lors de la pandémie grippale AH1N1 dans le cadre de plans de continuité d’activité. Dernièrement, le Centre d’analyse stratégique (CAS) a remis le 25 novembre 2009 le rapport sur le développement du télétravail dans la société numérique de demain commandé en juillet par Nathalie Kosciusko-Morizet, la secrétaire d'État chargée de la prospective et du développement de l'économie numérique. L'un des enjeux majeurs du télétravail est, selon le rapport, de donner une plus grande flexibilité de travail au salarié, « en lui permettant de mieux concilier vie familiale et vie professionnelle ». Si en 2008, le télétravail concernait potentiellement jusqu’à 30 % de la main-d'œuvre française – les tâches caractéristiques d’une profession déterminant sa "télétravaillabilité" - en 2015, d’après les projections, le télétravail concernerait potentiellement jusqu’à 50 % de la population active (sur la base d’un télétravail partiel, soit un à deux jours par semaine). Dans les prochaines années, la part de télétravailleurs potentiels dans la population active est appelée à augmenter, avec la diffusion, dans la plupart des métiers, des technologies numériques et des changements organisationnels associés. Le potentiel de diffusion pour les métiers liés aux TIC et/ou pour les métiers particulièrement propices (emplois de cadres et d'ingénieurs, fonctions intellectuelles, etc.) est important.

Réflexion sur l’avenir du télétravail en France Certifiée au télétravail en 2003, Florence Augustine crée sa société Au bonheur des Mots en septembre 2004. En parallèle, elle devient correspondante pour la Revue du télétravail et de la téléformation, revue éditée jusqu’en juin 2007. Avril 2009, Florence crée son blog le blog d’Au bonheur des Mots. « J’ai ressenti le besoin, la nécessité de m’engager dans la réflexion sur l’avenir, le devenir du télétravail en France. » Alors que le site web de l’agence présente mes prestations, le blog porte sur le mode d’organisation que son auteure a choisi. Réflexions sur le retard du développement du télétravail par rapport à nos voisins européens ou outre-Atlantique, ses avantages, ses formes, sa mise en application, les craintes qu’il suscite dans le cadre de sa place au sein de l’entreprise. Les thématiques en étroite corrélation avec le télétravail évoquées jusqu’à présent vont faire l’objet de nombreux billets telles que le développement socio-économique, la compétitivité en entreprise, le développement durable, l’aménagement du territoire, le cas des télécentres, les expériences de télétravail en France, le télétravail chez nos voisins, la conciliation vie professionnelle/vie personnelle… « Ce blog me permet d’avoir un autre regard sur mon projet de vie professionnel et personnel, mon métier au quotidien. »

Fort potentiel de développement du télétravail


Fort potentiel du développement du télétravail salarié mais aussi du télétravail indépendant concernant les créateurs d’entreprises, freelances, prestataires de services qui proposent leurs compétences. D’après une étude « Baromètre des métiers des secrétaires et assistantes » en 2006 réalisée par la CEGOS et un magazine spécialisé et en partenariat avec l’EUMA (European Management Assistants), environ 250 000 assistantes partiraient à la retraite en 2010. Le développement du télétravail et plus particulièrement du télésecrétariat fait entrevoir aux femmes des perspectives. Faire appel à un télétravailleur présente de nombreux intérêts : -

la maîtrise de vos coûts de gestion

-

une souplesse d’adaptation

-

une flexibilité d'organisation

-

une réponse au pragmatisme des entreprises.

En effet, face à un besoin, les entreprises cherchent une solution qui apporte la meilleure qualité au meilleur coût, le plus vite possible et en limitant les risques. Les freelances sont généralement des ressources hautement spécialisées et réactives qui s’adaptent très bien au travail à distance et peuvent répondre à ce besoin. Le télétravail préfigure sous bien des aspects les nouvelles formes du travail de demain, à l’ère du numérique et de la société de la connaissance. « Le télétravail est, sera et devra être considéré incontestablement comme le mode ou des modes d'organisation du travail de demain », rappelle Florence.

À propos du blog d’Au bonheur des Mots. Créé en avril 2009, le blog d’Au bonheur des Mots porte sur la thématique du télétravail et de son environnement. Outre un regard sur le devenir du télétravail en France, il l’est aussi sur le projet de vie professionnel et personnel, le métier de l’auteure de ce blog. http://leblogaubonheurdesmots.typepad.com

À propos d’Au bonheur des Mots. L’agence Au bonheur des Mots propose un service personnalisé de relecture et correction de tous types d’écrits destinés à être lus, à diffusion ou à publication, la rédaction de comptes rendus de manifestations oratoires. Située en Touraine, au cœur de la région des châteaux de la Loire, elle collabore également avec les cabinets de conseil en lobbying, agences de communication et de relations presse, éditeurs, associations, fondations, sur la France entière. Pour en savoir plus : www.aubonheurdesmots.com Contact : Florence Augustine, chargée de projet Tél. : 02 47 96 03 74 florence.augustine@aubonheurdesmots.com

Contacts Relations presse  Au bonheur des Mots  Tél. : 02 47 96 03 74 Florence Augustine, florence.augustine@aubonheurdesmots.com

Le télétravail : le mode d'organisation de travail de demain  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you