__MAIN_TEXT__
feature-image

Page 1

Gene Mann


GEN E MAN N

"Avec ceux que nous aimons, nous avons cessĂŠ de parler, et ce n'est pas le silence." RenĂŠ Char

3


GEN E MAN N Archéologie du si lence

3 novembre – 22 décembre 2018

Aubert-Jansem Galerie Rue Saint-Victor, 11 - 1227 Carouge – Geneva Switzerland 5


was able to draw on both assets. This, in addition to her brilliant academic record enables her to embody a holistic approach, a crucial element within the expression of art she seeks to embody. She balances self-awareness with openness to others. From both the tests and gifts life has given her, Lorraine renounces nothing and transforms everything. This formula affords her a lucid perspective, empowering her as a woman, a mother and a daughter. To comprehend Bruno, picture a family constellation consistently influenced by a strong moral sense, cross-culturalism and the arts. This has proven fertile ground for curiosity, high expectations and a passion for travel. Intuitively, Bruno draws his knowledge and experience from diverse fields such as languages, law and art. He cultivates an astute mix of intellectual rigor and creativity. This empowers Bruno to distinguish himself in the worlds of art expertise and brokerage. Complementary to this, is his inherent passion for travelling very much off the beaten track. By uniting his deep spiritual sense and connection to nature, Bruno works for preservation through art and charity. Different pathways, common values, one passion for art. Lorraine and Bruno honor their roots and their hearts. They exemplify the ability to choose the movement and its magnitude. For one, it is about creating her space, for the other it is about exploring his. But for both, innovation goes hand in hand with lineage. This duo of adventurers inspires those who know the past, live the present and build the future.

To appreciate Lorraine’s and Bruno’s mindset, read between her hand lines and see his like the many borders he has crossed. To recognize their realizations, see with their eyes. "History doesn’t repeat itself but it does rhyme" said Mark Twain, so let’s read and rhyme. Lorraine, heir of an illustrious family whose history illuminates her life’s path. With a genealogy populated by notorious and recognized personalities, she is a woman who simply must diverge from inherited expectations. She endorses the values she believes in, expresses them through her passion for the arts, and hands them carefully to the next generation. This is her contribution to the continuing legacy. These deep roots nourish and expand the branches of her Tree of Life. With a mother favoring a quiet, inner life which fed Lorraine’s interest for arts and esthetics, and with a gregarious father with a very public life, she

6


non seulement en tant que femme, mais aussi en tant que mère et fille. Pour comprendre Bruno et son caractère, imaginez une famille constamment influencée par un sens moral extrêmement fort, l’inter-culturalisme et les arts, sources parfaites pour développer sa curiosité, inciter de hautes attentes et vivre sa passion du voyage. Intuitivement, Bruno tire son savoirfaire et son expérience de différentes sphères comme le droit, l’art et la culture. Il cultive un mélange astucieux de rigueur intellectuel et de créativité. Ce qui lui permet de se distinguer dans le monde de l’expertise et du courtage. Sa connaissance de la nature lui a également permis de se dédier à la conservation et la bienfaisance à travers l'art, à l'instar de sa passion inhérente du voyage loin des sentiers battus. Des parcours de vie différents, des valeurs et une passion de l’art communes - Lorraine et Bruno honorent leurs racines et leurs cœurs. Ils illustrent la capacité de choisir le mouvement et sa dynamique. Pour tous deux, l’innovation va de pair avec la lignée. Ce duo d’aventuriers inspire ceux qui connaissent le passé, vivent dans le présent et créent l’avenir.

Pour apprécier et comprendre le mode de pensée de nos deux galeristes, on doit lire entre les lignes des mains de Lorraine Aubert et voir celles de Bruno Jansem comme les frontières qu’il a traversées. Pour reconnaître leurs réalisations, vous devez voir à travers leurs yeux. "L’Histoire ne se répète pas, elle rime" dit Mark Twain. Allons donc rimer. Lorraine, héritière d’une brillante famille dont l’histoire illumine son parcours de vie. Avec sa généalogie remplie de personnalités reconnues, elle se veut fixer sa propre ligne de vie tout en s'appuyant sur des valeurs ancestrales en les exprimant par sa passion pour l’art et en s’efforçant de les transmettre, avec beaucoup de soin, aux générations suivantes. Telle est sa contribution à son héritage permanent, des racines profondes qu'elle enrichit par son expérience. Sa mère qui privilégiait une vie tranquille et intime suscite chez Lorraine l’intérêt pour l’art et l’esthétique ; son père, extraverti, sociable et jouissant d’une riche vie publique, transmet à Lorraine son sens de l’entregent. La combinaison de ce double héritage, alliée à une solide formation académique lui a permis de concrétiser une approche holistique, un élément fondamental de l’expression artistique qu’elle veut incarner. Elle maintient un équilibre parfait entre la conscience de soi et l’ouverture aux autres. Lorraine sait toujours tirer le meilleur des épreuves et des cadeaux de la vie – elle ne renonce à rien et transforme tout. Ce principe lui permet d’avoir un point de vue lucide en la renforçant

7


8


L'ART DE GENE MANN

L'art de Gene Mann – mêlant peintures, média mixte, dessins, sculptures, livres accordéons illustrés et plus encore – exprime intensément cette impulsion primale de l'acte de créer – conjugaison du besoin immédiat de partage des idées et des émotions avec le monde et d'une déclaration très personnelle d’indépendance. L'essence du travail de Mann transcende cependant ce qu'il pourrait y avoir de très ou de trop spécifiquement personnel dans son style. Une aspiration intemporelle à l'universel est puissamment à l’œuvre chez Mann – qualité que l'on détecte d'ailleurs dans toutes les formes d'arts authentiques, réalistes ou abstraits. L'art de Mann vibre en permanence de cette qualité, car, malgré sa référence à la figure humaine ou son utilisation du langage abstrait pour véhiculer émotions et pensés ambiguës, son réel sujet est l'énergie brute qui est la source même de la créativité. Son art capte et personnifie cette énergie d'une façon directe et séduisante. ...Les travaux de Gene Mann s'apparentent aux systèmes d'écriture anciens et à la gestuelle classique de l'art expressionniste abstrait. Ils reflètent aussi la pure impulsion créatrice inconsciente – non affectée par la critique théorique et l’histoire de l'art – que l'on retrouve chez les artistes bruts même un brin romantique, Mann a appris à chercher la vérité et à trouver son inspiration dans la « vraie » vie... La réalité physique du monde avec ses rivières, montagnes, villes, mers et océans n'est-elle pas la première et incommensurable création – dans laquelle l'art lui-même trouve sa source ? Tout comme l'un de ses héros artistiques préférés, le poète français René Char, Mann essaie de créer des œuvres sincères et pleines de passion, des œuvres qui expriment sa confiance innée dans la joie et la primauté de la liberté humaine. L'art de Gene Mann réaffirme avec une fraîcheur exubérante – et avec un sens d'urgence – l'esprit irrépressible de la vie. Ni trop sentimentale ni trop ironique, sa démarche est remarquablement dénuée du cynisme délibéré propre au nihilisme post-moderniste. Son œuvre (...) nous invite plutôt à une célébration spontanée de l'acte créateur d'où elles nous disent en chœur, énergiquement : « Je suis en vie et j'ai vécu ici. » Modestes et éloquentes, les images de Mann nous rappellent la vulnérabilité de l'être humain et font écho au cri du cœur éternel de l’humanité.

Edward M. Gómez

9


10


11


Gene Mann The Strength of a Line and the Power of Paint

There, this artist, who has become known for her mixed-media paintings, sculptures, and assemblage works, enjoys experimenting with her materials, which include paper, cardboard, papier mâché, and plenty of paint. A visitor to the studio is sure to find Mann half covered in paint herself as she energetically puts the finishing touches on a canvas, or rearranges the brushes and tools on her worktable, or sips a cup of coffee while listening to old Archie Shepp or Miles Davis records and chatting with her cats. “I like to work in series and to examine my works-in-progress so that I may get a sense of how new ideas and techniques are developing,” the artist says. The paintings in her latest exhibition, Archeology of Silence, represent several recently developed series of new works. Despite the exhibition’s title, which suggests quiet contemplation, Mann’s new paintings were born of a sense of creative impulse and urgency. In these new paintings, Mann turns her attention with renewed vigor to the language of simple mark-making and to the exploration of the expressive power of her line that have long characterized her work. Her palette of black, white (or sometimes brown, in a painting’s background), and red is one of the most basic and potent palettes in any artist or designer’s tool kit. Using a frottage technique, by which she transfers color and drawn motifs from painted papers to her canvas’s or paper’s surface, Mann creates rich textures and random patterns that are often contained within loosely structured grids. Her paintings and works on paper bring to mind the look and aura of ancient writing systems, as well as the gestural bravura of classic, abstract-expressionist art.

12


Mann, who was born in Grenoble and has lived and worked in the Genève region for many years, left home when she was a young woman. She moved to Paris and lived with jazz musicians, absorbing the spirit and ethos of their musical art, whose rhythmic character and openness may be felt in her visual creations. Still, her approach to making art is not filtered through any canonical styles or theories. Mann is largely self-taught as an artist, but her work has been informed over the years by her exposure to and assimilation of waves of experimentation in European modern art, including her appreciation of the work of such abstractionist pioneers as Jean Dubuffet, Lucio Fontana, Bram van Velde, and Pierre Soulages, among many others. To observe Mann at work is to understand that no technique is off limits when it comes to searching for expressive, expansive, communicative gestures — including scraping; collaging over sections of a painting; dripping paint; or, calling on her musical instinct, radically reworking an entire composition when, to the artist’s eye, its all-important sense of balance and rhythm is at stake. “I’m fascinated by the strength of a single line and by the adventure of making a mark and then watching where it will go,” Mann says. After all, raw creative energy is a hallmark — if not the subject — of much of her art. So is a sense of spontaneity and an awareness of that impulse. All of these motivations are reflected in her newest works, which bear witness to a creative spirit that cannot sit still.

Edward M. Gómez

13


Gene Mann La force de la ligne, la puissance de la peinture

Pénétrer dans l’atelier de Gene Mann, un petit bâtiment industriel austère à la périphérie de Carouge, c’est pénétrer dans un espace unique qui constitue à la fois pour l’artiste un atelier, un laboratoire, un refuge et un lieu de vie. Le bâtiment, que Mann appelle «La Centrale», ancien musée privé où en effet téléphones et équipements téléphoniques étaient exposés autrefois, est devenu le centre névralgique de sa création. Dans ce lieu, l'artiste, reconnue aujourd'hui pour son oeuvre, peintures, sculptures ou assemblages, aime à s'essayer à tout type de matériaux et techniques tels que papier, carton, papier mâché et tout ce que la peinture permet comme terrain d’expérimentation. Le visiteur pénétrant dans l'atelier trouvera souvent Gene Mann en partie enduite de peinture, terminant d'appliquer avec énergie les touches finales d'une oeuvre, redisposant pinceaux et outils sur sa table de travail ou encore sirotant un café tout en écoutant Archie Shepp ou Miles Davis ou papotant avec ses chats. «J'aime travailler en série et examiner mes travaux en cours pour prendre du recul et mieux appréhender la façon dont mon travail évolue», explique l'artiste. Gene Mann nous fait découvrir à l'occasion de sa dernière exposition, Archéologie du Silence, plusieurs séries d'œuvres récemment créées ou développées. Nonobstant le titre de l’exposition, qui pourrait suggérer une contemplation sereine, les dernières peintures de Mann sont nées d’un sentiment d'urgence, d'une impulsion créatrice forte. Dans ces dernières oeuvres, Mann se focalise avec une vigueur renouvelée sur le langage des signes et des inscriptions ; elle explore la puissance de l'expression par le trait, cette ligne qui a longtemps caractérisé son oeuvre. Sa palette constituée par le noir, le blanc (occasionnellement brun en arrière plan) et le rouge représente une des palettes les plus fondamentales et les plus puissantes qu'un artiste peut avoir à sa disposition. En utilisant des techniques de transfert d'une surface à une autre et de frottage, Mann crée des textures riches et des motifs aléatoires souvent contenus dans des grilles librement structurées. Ses peintures et ses œuvres sur papier nous renvoient aux systèmes d’écriture anciens, à leur essence et leur aura ainsi qu'aux gestes puissants de la peinture expressionniste abstraite.

14


Mann, née à Grenoble, vivant et travaillant depuis de nombreuses années dans la région de Genève, quittera son domicile très jeune femme. Ses pas la mèneront à Paris où elle vivra parmi des musiciens de jazz, absorbant l'esprit et l'éthique de leur art, et dont le rythme et l'ouverture sont présents dans ses créations, bien que ces dernières ne soient filtrées ou dictées par aucun style, école ou théorie. Mann est en grande partie autodidacte. Son travail a été éclairé au fil des ans par son observation et son assimilation des différentes expérimentations que l'art moderne européen produira en général, dont celles des pionniers de l’abstraction, tels Jean Dubuffet, Lucio Fontana, Bram van Velde ou Pierre Soulages, parmi beaucoup d’autres, qui seront essentiels à son appréciation et compréhension de l'art. Observer Mann au travail, c'est comprendre qu'elle ne se limite à aucune technique, y compris grattage, collage ou dripping, tant qu'elle lui permette de faire naître des gestes expressifs, expansifs, communicatifs, ou de faire appel à sa musicalité instinctive, reprenant même parfois l'ensemble d'une composition lorsque, à ses yeux, l'équilibre et le rythme de cette dernière est en jeu. «Je suis fascinée par la force de la ligne et par l'incroyable aventure qu'est celle de tracer un trait et observer où il va aboutir», déclare Mann. Après tout, l’énergie brute de la création est une caractéristique - sinon le sujet - d’une grande partie de son art. Il en va de même pour la spontanéité et la prise de conscience de cette impulsion. Toutes ces motivations sont reflétées dans ses œuvres les plus récentes, qui témoignent d'un esprit créatif qui ne peut rester en place.

Edward M. Gómez Traduction : Lorraine Aubert

15


16


1 Archéologie du silence 1 Monotype sur papier marouflé sur toile Monotype on paper laid down on canvas 160 x 300 cm / 63 x 118 1/8 in.

Par la folie qui l'interrompt, une œuvre ouvre un vide, un temps de silence, une question sans réponse, elle provoque un déchirement sans réconciliation où le monde est bien contraint de s'interroger. Michel Foucault

17


18


19


20


2 Archéologie du silence 4 Monotype sur papier marouflé sur toile Monotype on paper laid down on canvas 80 x 80 cm / 31 1/2 x 31 1/2 in.

21


3 Archéologie du silence 3 Monotype sur papier marouflé sur toile Monotype on paper laid down on canvas 80 x 80 cm / 31 1/2 x 31 1/2 in.

22


4 Archéologie du silence 2 Monotype sur papier marouflé sur toile Monotype on paper laid down on canvas 80 x 80 cm / 31 1/2 x 31 1/2 in.

23


Le langage expressif et artistique que recherche Gene Mann est directement lié à la grande tradition de l’abstraction historique, « the abstract expressionism » qui trouve ses origines au tout début du XXème siècle mais dont l’expression la plus puissante émergera dans les années 40 et 50. L'œuvre de Gene Mann et son langage comme vecteur d’expression se situe dans ce vaste contexte de l’abstraction expressionniste. Les trois thèmes que l’on retrouve dans l’œuvre de Gene Mann, aspirations/valeurs spirituelles, émotions et expression psychologique sont également les grandes préoccupations des artistes émanant de ce mouvement, en particulier dans les années 40 et 50, tels un Pollock ou un Goetlieb. La création artistique pour les artistes abstraits, comme pour les artistes de l’art brut, n’est pas un choix, c’est un besoin. Gene Mann travaille autour d’une unité de base que représente le carré soit comme œuvre à part entière soit comme partie intégrante d’une œuvre. Chaque petite pièce ainsi définie fonctionne comme une œuvre intime mais en même temps comme une œuvre monumentale. Chaque pièce agrandie nous communique une impression forte de cette monumentalité et démontre la puissance de l’œuvre. Ce pouvoir d’expression est un aspect clé de l’œuvre de Gene Mann. Chaque petite pièce, que ce soit en tant qu’unité ou partie d’un tout, fonctionne ainsi comme un grand tableau et témoigne du pouvoir de la composition et de la ligne. La ligne est l’élément fondamental de l’expression artistique de l'artiste. Un point est la ligne en tant que la ligne est une succession de points. Dessiner c’est laisser une trace de l’exploration de la ligne. L’artiste laisse des traces : ce phénomène, cette nécessité de laisser des traces trouve ses origines, ses racines, au tout début de notre civilisation où, déjà, les hommes laissaient leurs traces sur les murs des cavernes préhistoriques comme pour dire, moi, être humain, j’étais là. Et en fait c’est ce que représente l’art : l’évidence de notre expression et de notre capacité créatrice. Extraits de la retranscription de la conférence donnée le 20 novembre 2018 par Edward M. Gómez à l’espace Aubert-Jansem dans le cadre de l’exposition.

24


25


5 Archéologie du silence - Site 119

9 Archéologie du silence - Site 112

Monotype sur papier Monotype on paper 10 x 10 cm / 4 x 4 in.

Monotype sur papier Monotype on paper 10 x 10 cm / 4 x 4 in.

6 Archéologie du silence - Site 122

10 Archéologie du silence - Site 120

Monotype sur papier Monotype on paper 10 x 10 cm / 4 x 4 in.

Monotype sur papier Monotype on paper 10 x 10 cm / 4 x 4 in.

7 Archéologie du silence - Site 111

11 Archéologie du silence - Site 127

Monotype sur papier Monotype on paper 10 x 10 cm / 4 x 4 in.

Monotype sur papier Monotype on paper 10 x 10 cm / 4 x 4 in.

8 Archéologie du silence - Site 106

12 Archéologie du silence - Site 116

Monotype sur papier Monotype on paper 10 x 10 cm / 4 x 4 in.

Monotype sur papier Monotype on paper 10 x 10 cm / 4 x 4 in.

26


5

9

6

10

7

11

8

12

27


13 ArchĂŠologie du silence - Site 115 Monotype sur papier Monotype on paper 10 x 10 cm / 4 x 4 in.

14 ArchĂŠologie du silence - Site 109 Monotype sur papier Monotype on paper 10 x 10 cm / 4 x 4 in.

15 ArchĂŠologie du silence - Site 121 Monotype sur papier Monotype on paper 10 x 10 cm / 4 x 4 in.

28


Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s’habitueront. RenÊ Char

29


30


31


16 Archéologie du silence 13 Monotype sur papier marouflé sur toile Monotype on paper laid down on canvas 70 x 50 cm / 27 1/2 x 19 3/4 in.

32


17 Archéologie du silence 11 Monotype sur papier marouflé sur toile Monotype on paper laid down on canvas 70 x 50 cm / 27 1/2 x 19 3/4 in.

18 Archéologie du silence 12 Monotype sur papier marouflé sur toile Monotype on paper laid down on canvas 70 x 50 cm / 27 1/2 x 19 3/4 in.

33


19 Archéologie du silence 16 Monotype sur papier marouflé sur toile Monotype on paper laid down on canvas 70 x 50 cm / 27 1/2 x 19 3/4 in.

34


20 Archéologie du silence 14 Monotype sur papier marouflé sur toile Monotype on paper laid down on canvas 70 x 50 cm / 27 1/2 x 19 3/4 in.

21 Archéologie du silence 15 Monotype sur papier marouflé sur toile Monotype on paper laid down on canvas 70 x 50 cm / 27 1/2 x 19 3/4 in.

35


36


37


22 Archéologie du silence 6 Monotype sur papier marouflé sur toile Monotype on paper laid down on canvas 120 x 150 cm / 47 1/4 x 59 in.

38


23 Archéologie du silence £ ÚMonotype sur papier marouflé sur toileÄMonotype on paper laid down on canvasÄ120 x 150 cm / 47 1/4 x 59 in.

39


24 Mythologies quotidiennes - carrĂŠs sur bois 5 Technique mixte sur papier contrecollĂŠ sur panneaux Mixed media on paper laid down on board 112 x 112 cm / 44 1/8 x 44 1/8 in.

40


41


25 Mythologies quotidiennes - carrés sur bois 1

26 Mythologies quotidiennes - carrés sur bois 3

Technique mixte sur papier contrecollé sur panneaux Mixed media on paper laid down on board 61 x 52 cm / 24 x 20 1/2 in.

Technique mixte sur papier contrecollé sur panneaux Mixed media on paper laid down on board 61 x 52 cm / 24 x 20 1/2 in.

27 Mythologies quotidiennes - carrés sur bois 2

28 Mythologies quotidiennes - carrés sur bois 4

Technique mixte sur papier contrecollé sur panneaux Mixed media on paper laid down on board 61 x 52 cm / 24 x 20 1/2 in.

Technique mixte sur papier contrecollé sur panneaux Mixed media on paper laid down on board 61 x 52 cm / 24 x 20 1/2 in.

42


25

26

27

28

43


44


45


29 Archéologie du silence - Site 130

32 Archéologie du silence - Site 135

Monotype sur papier Monotype on paper 10 x 10 cm / 4 x 4 in.

Monotype sur papier Monotype on paper 10 x 10 cm / 4 x 4 in.

30 Archéologie du silence - Site 140

33 Archéologie du silence - Site 133

Monotype sur papier Monotype on paper 10 x 10 cm / 4 x 4 in.

Monotype sur papier Monotype on paper 10 x 10 cm / 4 x 4 in.

31 Archéologie du silence - Site 143

34 Archéologie du silence - Site 141

Monotype sur papier Monotype on paper 10 x 10 cm / 4 x 4 in.

Monotype sur papier Monotype on paper 10 x 10 cm / 4 x 4 in.

46


29

32

30

33

31

34

47


35 Archéologie du silence - Site 124

38 Archéologie du silence - Site 113

Monotype sur papier Monotype on paper 10 x 10 cm / 4 x 4 in.

Monotype sur papier Monotype on paper 10 x 10 cm / 4 x 4 in.

36 Archéologie du silence - Site 105

39 Archéologie du silence - Site 107

Monotype sur papier Monotype on paper 10 x 10 cm / 4 x 4 in.

Monotype sur papier Monotype on paper 10 x 10 cm / 4 x 4 in.

37 Archéologie du silence - Site 101

40 Archéologie du silence - Site 108

Monotype sur papier Monotype on paper 10 x 10 cm / 4 x 4 in.

Monotype sur papier Monotype on paper 10 x 10 cm / 4 x 4 in.

48


35

38

36

39

37

40

49


41

42

43

44

50


41 Archéologie du silence - Site 134

42 Archéologie du silence - Site 136

Monotype sur papier Monotype on paper 10 x 10 cm / 4 x 4 in.

Monotype sur papier Monotype on paper 10 x 10 cm / 4 x 4 in.

43 Archéologie du silence - Site 138

44 Archéologie du silence - Site 142

Monotype sur papier Monotype on paper 10 x 10 cm / 4 x 4 in.

Monotype sur papier Monotype on paper 10 x 10 cm / 4 x 4 in.

51


Un poète doit laisser des traces de son passage, non des preuves. Seules les traces font rêver. René Char

52


53


45 Du trait à la ligne 6 Monotype sur papier marouflé sur toile Monotype on paper laid down on canvas 100 x 100 cm / 39 3/8 x 39 3/8 in.

54


46 Du trait à la ligne 2 Monotype sur papier marouflé sur toile Monotype on paper laid down on canvas 100 x 100 cm / 39 3/8 x 39 3/8 in.

47 Du trait à la ligne 1 Monotype sur papier marouflé sur toile Monotype on paper laid down on canvas 100 x 100 cm / 39 3/8 x 39 3/8 in.

55


48 Du trait à la ligne 4 Monotype sur papier marouflé sur toile Monotype on paper laid down on canvas 100 x 100 cm / 39 3/8 x 39 3/8 in.

56


49 Du trait à la ligne 5 Monotype sur papier marouflé sur toile Monotype on paper laid down on canvas 100 x 100 cm / 39 3/8 x 39 3/8 in.

50 Du trait à la ligne 3 Monotype sur papier marouflé sur toile Monotype on paper laid down on canvas 100 x 100 cm / 39 3/8 x 39 3/8 in.

57


58


59


51 Archéologie du silence 7 Monotype sur papier marouflé sur toile Monotype on paper laid down on canvas 150 x 100 cm / 59 x 39 3/8 in.

52 Archéologie du silence 8 Monotype sur papier marouflé sur toile Monotype on paper laid down on canvas 150 x 100 cm / 59 x 39 3/8 in.

53 Archéologie du silence 9 Monotype sur papier marouflé sur toile Monotype on paper laid down on canvas 150 x 100 cm / 59 x 39 3/8 in.

60


51 61


52

62


53

63


54 Archéologie du silence - Site 129

55 Archéologie du silence - Site 132

Monotype sur papier Monotype on paper 10 x 10 cm / 4 x 4 in.

Monotype sur papier Monotype on paper 10 x 10 cm / 4 x 4 in.

56 Archéologie du silence - Site 137

57 Archéologie du silence - Site 139

Monotype sur papier Monotype on paper 10 x 10 cm / 4 x 4 in.

Monotype sur papier Monotype on paper 10 x 10 cm / 4 x 4 in.

64


65


66


58 ArchĂŠologie du silence 10 Monotype sur papier contrecollĂŠ sur panneaux Monotype on paper laid down on board 150 x 330 cm / 59 x 129 7/8 in.

67


68


59 ArchĂŠologie du silence - Site 114 Monotype sur papier Monotype on paper 10 x 10 cm / 4 x 4 in.

60 ArchĂŠologie du silence - Site 110 Monotype sur papier Monotype on paper 10 x 10 cm / 4 x 4 in.

61 ArchĂŠologie du silence - Site 102 Monotype sur papier Monotype on paper 10 x 10 cm / 4 x 4 in.

69


62 Archéologie du silence - Site 104

63 Archéologie du silence - Site 103

Monotype sur papier Monotype on paper 10 x 10 cm / 4 x 4 in.

Monotype sur papier Monotype on paper 10 x 10 cm / 4 x 4 in.

64 Archéologie du silence - Site 117

65 Archéologie du silence - Site 125

Monotype sur papier Monotype on paper 10 x 10 cm / 4 x 4 in.

Monotype sur papier Monotype on paper 10 x 10 cm / 4 x 4 in.

70


66 Archéologie du silence - Site 128

67 Archéologie du silence - Site 126

Monotype sur papier Monotype on paper 10 x 10 cm / 4 x 4 in.

Monotype sur papier Monotype on paper 10 x 10 cm / 4 x 4 in.

68 Archéologie du silence - Site 123

69 Archéologie du silence - Site 118

Monotype sur papier Monotype on paper 10 x 10 cm / 4 x 4 in.

Monotype sur papier Monotype on paper 10 x 10 cm / 4 x 4 in.

71


70

71

70 Comptines - Triptyque 2-1 Monotype sur papier marouflé sur toile Monotype on paper laid down on canvas 61 x 50 cm / 24 x 19 3/4 in.

71 Comptines - Triptyque 2-2 Monotype sur papier marouflé sur toile Monotype on paper laid down on canvas 61 x 50 cm / 24 x 19 3/4 in

72 Comptines - Triptyque 2-3 Monotype sur papier marouflé sur toile Monotype on paper laid down on canvas 61 x 50 cm / 24 x 19 3/4 in 72

LES COMPTINES 72


73

74

73 Comptines - Triptyque 1-1 Monotype sur papier marouflé sur toile Monotype on paper laid down on canvas 61 x 50 cm / 24 x 19 3/4 in.

74 Comptines - Triptyque 1-2 Monotype sur papier marouflé sur toile Monotype on paper laid down on canvas 61 x 50 cm / 24 x 19 3/4 in.

75 Comptines - Triptyque 1-3 Monotype sur papier marouflé sur toile Monotype on paper laid down on canvas 61 x 50 cm / 24 x 19 3/4 in. 75

LES COMPTINES 73


B I O GRAPH I E SÉLECTI VE

G E N E M AN N Née à Grenoble, France. Plasticienne, vit et travaille à Genève depuis 1980 1990-1994, arts décoratifs, ateliers expérimentaux, voyages en Afrique, Japon et États-Unis. 2013-2015 Résidence à Barcelone Espagne pour la Galerie Krugier Genève.

Expositions Personnelles – – – – – – – – – – – –

– – –

2017, Galerie Palau-Casavels, Espagne 2016, Galerie Zadra Australie, Luxembourg 2016, Galerie Miyawaki, Kyoto, Japon 2014, Galerie Andrew Edlin, New-York 2013, Galerie Krugier & Cie Art Contemporain, Genève 2012, Galerie Yukiko Koide, Tokyo, Japon 2011, Galerie Miyawaki, Kyoto, Japon 2011, Galerie Krugier & Cie Art Contemporain, Genève 2008, Galerie Miyawaki, Tokyo, Japon 2004, « Promesse de printemps », Galerie Miyawaki, Kyoto, Japon 2004, « Attention peinture », Galerie Miyawaki, Kyoto, Japon 2003, « Exquises Turbulences », avec performance solo de Archie Shepp et lecture de poèmes de René Char par Chantal Lienhard, Centre de l’Art en l’Île, Genève 2001, « L’œil écoute », peinture musique et design, créations de Droog Design et la performance musicale du saxophoniste Bill Evans, Teo Jakob, Genève 1998, Mythologie quotidienne », avec performance musicale du pianiste Alexis Guanella, Centre de l’Art en l’Île, Genève, 1998 1996, « Art Not to Miss… », avec lecture de poèmes de René Char par Pascal Berney et Yasmine Landragin, Rosé Cirigliano-Fahey, Genève 1995, « Passé simple », avec M. Calderon et C. Sury, musiciens, La Galerie, Genève

Expositions Collectives – – – – – – – – – – – –

2015 Dallas Art Fair Galerie Andrew Edlin 2014 Miami Beach /Art Basel 2012/2014 2015 Drawing Now, Paris 2014 Outsider Paris, Galerie Andrew Edlin, New-York 2014/2016 2013 Art Basel, Galerie Krugier et Cie 2013 Foire Armory show Galerie Andrew Edlin 2012 Miami Beach /Art Basel 2007 Galerie Miyawaki, exposition « face » avec les artistes de la galerie art brut de Berne, Kyoto, Japon 2006 Galerie Miyawaki, « René Char et ses amis poètes Max Ernst, Alfred Jarry, Lewis Carrol », Kyoto, Japon, 2006 Villa Medicea Le Ferdinanada Artimino, prix du concours international, Florence, 2006 Galerie Soto, Bruxelles, janvier 2006 2005 Musée Hyogo (Tadao Ando), concours international, Kobé

74


Concours – Villa Medicea, Florence, Italie, premier prix de peinture, 2006 – Musée Hyogo, Japon, concours international pour la commémoration du séisme de Kobé, seule artiste suisse sélectionnée, 2005 – Fondation Sandoz, Suisse, lauréate, 1999

Collaboration – « l’Alphabet mal luné » de Juliette Espérou aux éditions Sables, 2006 – Film « l’œil écoute », peinture et musique avec Archie Shepp et Bill Evans, 2006 – Conseillère artistique pour New Morning vision documentaires musicaux pour la chaîne française de télévision Mezzo de 1998-2010

Monographie En préparation, textes de M. Edward M. Gómez, journaliste, critique d’art à New-York 2018

Collections privées et institutionnelles Rolex SA Frei Stefani BCG Geneve Suisse Fonds Cantonal de Décoration et d’Art Visuel de Genève, œuvres exposées au palais de justice Musée de Carouge Collections privées en Suisse, France, USA, Canada, Angleterre, Japon, Bolivie, Espagne, Italie...

Presse et publications – – – – – – – – –

ArtNew New-york Artfus New-York Art Antique New-York Hypperalergyque New-York Critique d’art Edward.M.Gomez Mythologie Quotidienne Beatrice Tramond Exquises Turbulences et Attention peintures Berto Farhi Paris Tendres Humains Yutaka Miayawaki Japon Au delà des Mots Yukiko koide Tokyo Japon

75


Edward M. Gómez is an art critic, art historian and graphic designer. The senior editor of the outsider art magazine Raw Vision , he is also a member of the advisory council of the Collection de l’Art Brut (Lausanne). He has written for the New York Times, Art + Auction, ARTnews, Art in America, Metropolis, Hyperallergic , the Brooklyn Rail, the Japan Times, and many other publications. He is the author or co-author of numerous books, including Genqui Numata (Franklin Furnace Archive), Dictionnaire de la civilisation japonaise (Éditions Hazan), Yes : Yoko Ono (Abrams), The Art of Adolf Wölfli : St. Adolf—Giant—Creation (American Folk Art Museum/Princeton University Press), Hans Krüsi (Iconofolio/Outsiders), and Art Brut from Japan, Another Look (Collection de l’Art Brut/5 Continents). His film Valton Tyler : Flesh Is Fiction , produced with Chris Shields, was released in 2017. Edward M. Gómez est critique d’art, historien de l’art et graphiste. Il est rédacteur de la revue d’art brut Raw Vision et membre du conseil consultatif de la Collection de l’Art Brut (Lausanne). Il a écrit pour The New York Times, Art + Auction, ARTnews, Art in America, Metropolis, Hyperallergic, The Brooklyn Rail , et The Japan Times , entre de nombreux autres publications. Il est auteur ou coauteur de nombreux ouvrages dont Genqui Numata (Franklin Furnace Archive), Dictionnaire de la civilisation japonaise (Hazan), Yes : Yoko Ono (Abrams), The Art of Adolf Wölfli : St. Adolf—Giant—Creation (American Folk Art Museum/Princeton University Press), Hans Krüsi (Iconofolio/Outsiders), et Art Brut du Japon, un autre regard (Collection de l’Art Brut/5 Continents). Son film Valton Tyler : Flesh Is Fiction , réalisé avec Chris Shields, a été diffusé en 2017.

76


77


Remerciements Edward M. Gómez Tzila Krugier Pr Touba Ghadessi, PHD Steve de Bonvoisin Art Carouge Crédits Design ©CBC communication Photos ©Jean-Luc Brutsch Photo page 76 ©Ballena Studio Les photographies du catalogue n'ont pas de valeur contractuelle

78


79


80


Profile for Aubert Jansem Galerie

Gene Mann: Archéologie du Silence  

Advertisement

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded