Issuu on Google+

Cyril

Aubanel

ELECTION CANTONALE DES 20 et 27 MARS 2011 CANTON DE BESSEGES Bessèges - Bordezac - Gagnières Peyremale - Robiac Rochessadoule

Le Journal de campagne - n°2

Une méthode de travail, un engagement… un avenir. Prenons le temps de présenter l’élection de mars prochain : L’ÉLECTION DU CONSEILLER GÉNÉRAL. Elle peut vous paraître moins importante que l’élection d’un maire et pourtant le Conseil Général intervient tous les jours dans votre quotidien, pour les plus jeunes et les "moins jeunes" : il a, par exemple, en charge la protection

Suppléante,

Joelle

WAZNER

Pour un canton FORT ! d’avenir : projets collectifs, financements spécifiques, etc.).

Ainsi, il doit proposer une méthode de travail efficace, collégiale, précise et performante. LE CONSEILLER GÉNÉRAL DOIT AUSSI ÊTRE À L’IMAGE DE SON CANTON PAR UN ENGAGEMENT POLITIQUE CLAIR, SINCÈRE ET SURTOUT - ASSUMÉ.

maternelle et infantile (PMI ; femmes enceintes, mères et enfants de 0 à 6 ans) ; l’éducation (construction et entretien des collèges; restauration des élèves) ; l’entretien du réseau routier départemental ; le transport scolaire ; l’action sociale (RSA, personnes âgées, insertion professionnelle des jeunes en difficulté et celle des handicapés) ; il aide aussi les communes, en fonction de leurs projets structurants ; ou encore intervient dans des projets sportifs, culturels, économiques, touristiques ou environnementaux (Gard durable).

A Nîmes, il siège dans un groupe politique et se doit d’avoir des soutiens de l’ensemble de ses pairs. Il en va de l’intérêt du canton, de son devenir. La place occupée par le conseiller général ne doit pas dépendre du bon vouloir d’une seule personne.

Pour un canton, LE RÔLE DU CONSEILLER GÉNÉRAL EST DONC IMPORTANT. Il doit être l’élu moteur du territoire. Il doit travailler en étroite collaboration avec la communauté de communes (structure locale

CETTE ÉLECTION DE MARS PROCHAIN EST CAPITALE pour l’avenir du canton et donc de ses communes. CETTE ÉLECTION EST LA BASE DE LANCEMENT DES 10 PROCHAINES ANNÉES.

Dans l’intérêt du canton, pour un changement efficace :

1- Un engagement politique sincère et fidèle, envers les électeurs, sans surprise.

2- Une volonté de rassembler tous les acteurs locaux pour travailler ensemble (professionnels, associatifs, pour un canton le plus performant possible

particuliers),

3- Un travail de terrain, une présence efficace et réelle, pour répondre à vos attentes et défendre notre quotidien, nos acquis ruraux (perception, collège, etc.)

4- Un projet d’avenir pour, demain, vraiment exister.

Nous vous proposons avec notre candidature, par notre engagement, d’assurer au canton des soutiens intercommunaux, départementaux et régionaux solides, sincères, indéfectibles ; et de l’engager, ainsi, sur la voie d’un nouveau cycle. C’EST AUJOURD’HUI, EN 2011, QUE TOUT VA SE PRÉPARER. CETTE ÉLECTION EST DÉTERMINANTE.

Cyril AUBANEL, candidat Joelle WAZNER, suppléante

Retrouvez toute l’actualité de la campagne : des actus quotidiennes, les soutiens, les résultats de nos travaux, les dates de diffusions des émissions Radio 16 (99.2 FM), les comptes rendus de réunions…

www.aubanel.fr Gauche Plurielle


* UNE

ÉLECTION CANTONALE MAJEURE par rapport

aux enjeux électoraux futurs, en 2014

* UNE

MÉTHODE DE TRAVAIL à rapidement installer

pour rattraper le temps perdu.

* UN ENGAGEMENT POLITIQUE SINCÈRE, clair, SANS AMBIGUÏTÉ, dans l’intérêt de l’avenir du canton. UNE MÉTHODE DE TRAVAIL efficace Depuis 7 ans, le conseiller général agit seul, sans engager le moindre partenariat, par exemple avec la Communauté de communes, alors que le canton est en réelle difficulté et ne pouvait se permettre une telle attitude. Ce choix de sa part a fortement pénalisé le canton. Avait-il les moyens humains, intellectuels, administratifs pour agir ainsi ? Etait-il ainsi en capacité d’être réellement efficace ? Non, sûrement pas. Il est grand temps de travailler efficacement, tous ensemble. Une fois élu, Cyril et Joelle rassembleront toutes les forces du canton, sans exception, pour créer une équipe de "combat" et être, ainsi, les meilleurs possibles. Les enjeux, demain, en 2014, seront cruciaux… C’est aujourd’hui que tout se prépare. Soyons prêts, dès avril 2011.

UN ENGAGEMENT POLITIQUE, au service du canton, SANS AMBIGUÏTÉ, pour vraiment préparer l’avenir Etre conseiller général se traduit par un engagement politique clair, assumé car il faut intégrer un groupe politique. En 2004, le conseiller général sortant, "divers droite", dans la continuité de son soutien, annoncé publiquement, à Max Roustan, député-maire d’Alès, au centre culturel de Bessèges, lors de l’élection législative précédente, avait annoncé qu’il n’intègrerait aucun groupe. Une fois élu, il en rejoindra pourtant immédiatement un (?!). Enfin (!), en 2008, pour garder sa vice-présidence, ses avantages, il n’a pas hésité à intégrer un nouveau groupe (!), celui des "socialistes et apparentés" (!). Les résultats : plus aucune crédibilité du canton. Et un conseiller général qui ne doit (en réalité) sa position "nîmoise" uniquement au bon vouloir... Quelle est la garantie, à l’avenir, d’une telle posture arriviste ? Aucune. Avec un tel conseiller général, le canton de Bessèges ne prépare pas son avenir sereinement, dans les meilleures conditions. Comment pensez vous que le conseiller général sortant est perçu par les majorités départementales et régionales, socialistes ?

2014 : UN DOUBLE ENJEU… un triple enjeu… 2014 : élections municipales, intercommunales, régionales et cantonales (ou territoriales ?)... Quelle place aurons nous ? C'est-à-dire que l’avenir de notre canton (amené à disparaître en l’état actuel des choses : réforme territoriale du gouvernement), de ses communes - et donc du "poids" qu’elles pèseront dans notre Cévennes - doit absolument se préparer aujourd’hui. C’est pour cela qu’il faut un vrai conseiller général, bénéficiant de vrais soutiens des majorités départementales et régionales ; une équipe d’élus solidaires, oeuvrant dans la même direction ; une équipe citoyenne associée ; un vrai projet fort ; un outil de travail avec l’association de développement économique et social.


Un projet ; 2 axes forts Des thématiques... Axe 1 : des emplois locaux à imaginer Thématique 1 : les Handi-activités (rappel thématiques : éco-industries + tourisme)

Handi-activités : où comment créer un vrai projet économique d’avenir, au service de tous, tout en se donnant les meilleures conditions de prise en compte d’une population âgée. A partir de la prise en compte de handicaps, plusieurs retombées : accueillir de nouveaux arrivants ; réhabiliter l’habitat ancien ; créer de l’activité économique ; répondre à certains des besoins futurs des seniors.. L’idée est simple : en se dotant d’une politique volontariste à l’attention de personnes présentant un handicap, en favorisant leur accueil, nous serons alors en mesure de mieux répondre, aussi, à certains des besoins futurs de nos aînés (4ème âge) ; tout en générant des nouveaux emplois locaux. Voici la charge de travail à prévoir - avec des réalisations à court terme, moyen terme, etc. (montée en puissance) : 1- la création d’une offre à vocation touristique (période test ; lancement de la thématique handiactivités ; faire connaître notre projet) Ex : aménagements, équipements adaptés ; hébergements, offre de loisirs, etc. création d’une manifestation à thème (promotion)

2 - la 3 - la création d’activités économiques

Ex : un centre d’aide par le travail, sur le thème des écoindustries (notre 2ème axe économique)

4 - la création de nouvelles formes d’habitat 5 - la création d’un centre d’accueil collectif, médicalisé, spécialisé (ex : rééducation) Ainsi, dans le même temps, seront alors favorisées : - La réhabilitation spécifique de l’habitat ancien… et par la même occasion, la question de la venue de nouveaux arrivants : les travailleurs et leurs familles mais aussi des personnes handicapées plus dépendantes (centre d’accueil spécialisé) - La création d’emplois : santé, accompagnement, encadrement technique, entretien, vie quotidienne, etc. - mais aussi, les réponses à certains des besoins de seniors, qu’ils soient actifs, autonomes ou bien, plus dépendants (4ème âge) : habitat, santé, accompagnement, etc.

Une telle ambition économique et sociale, affichée, défendue, permettra au canton d’être clairement identifié et, surtout, d’exister à nouveau : un tel projet marquera une réelle volonté d’action et permettra alors de mieux défendre notre quotidien (services publics, etc.). De telles politiques ont déjà été réalisées, en Ardèche, en Lozère. Aujourd’hui, il y a encore davantage de besoins dans notre société. Notre canton, s’il est en milieu rural, excentré, représente malgré tout un réel terrain d’accueil possible. Alors, qu’attend-t-on ? On y va… tous ensemble...

Le bloc notes Depuis 7 ans, aucune permanence du conseiller général sortant, aucune réunion, aucune information sur ses actions que ce soit à Bessèges ou dans les communes du canton. Le calme plat. "Moins on en dit, mieux on se porte", n’est-ce pas ? "Tout va bien dans le meilleur des mondes", n’est-ce pas ? Après tout, pourquoi expliquer que la situation devient explosive, que le canton est sur une mauvaise pente ?! Et puis, soudain, en ce début janvier, nouvelle attitude. La communication s’accélère. Le conseiller général sortant chercherait-il à séduire, à se donner de la consistance, rapidement ? Une élection approcherait-elle ? Un tract diffusé aux habitants de Robiac-Rochessadoule les invitant à venir aux vœux du maire de Bessèges : c’est la première fois en 7 ans ! Un conseiller général sortant qui fait sa campagne électorale à grands renforts d’articles Midi Libre. Un conseiller général sortant qui se félicite de certaines "amitiés"… et qui oublie d’en expliquer les raisons (!). D’ailleurs, à la lecture de son dernier bulletin municipal (août 2010), aucune allusion à cette "grande" amitié… bulletin où un seul élu est en photo ; mais non, ce n’est pas son "grand ami"… mais bien un autre ! En ce mois de janvier, il était donc grand temps pour le conseiller général sortant - urgent même - de changer d’image… une élection approche. Depuis un an, nous travaillons, vous informons. Il en sera de même à l’avenir. Nous irons à votre rencontre : site internet, permanences dans les communes, réunions publiques...


Un avenir en commun Axe 2 : un accompagnement à organiser : l’habitat partagé L’HABITAT PARTAGÉ : au service des seniors, mais pas seulement… Ce sont les seniors actifs, encore autonomes (3ème âge) qui sont concernés ; ceux qui sont déjà présents, ici au pays, mais aussi, pourquoi pas, d’autres (et donc à ce titre, des nouveaux arrivants pour diversifier les venues actuelles), que nous accueillerons en provenance de grandes agglomérations où le montant des (petites) retraites devient parfois incompatible avec le coût de la vie citadine. L’idée - déjà mise en œuvre dans des communes - consiste à proposer des logements avec des espaces de vie communs (partagés). En ayant une action forte dans ce domaine, nous pourrions donc engager une politique volontariste, nouvelle, avec un plan d’actions de promotion ciblé (engagé et suivi par les agents de l’a.d.e.s.) , pour : - susciter le retour au pays d’anciens cévenols (recensement, contacts ; par exemple à partir d’un site internet attractif : la communauté des Hommes Forts)

- mais aussi suscister la venue de personnes âgées résidant dans les grandes villes : contact auprès des organismes d’HLM, OPAC, etc. Remarque (them Handi-activités) : de la même façon, ce type d’habitat pourrait aussi accueillir des actifs handicapés en âge de travailler ; par exemple dans l’informatique ou le multimédia. Ce type d’opération a déjà été créée ! Alors, pourquoi pas nous ?

Le Languedoc Roussillon va connaître une arrivée importante de seniors dans les années à venir (soleil, cadre de vie, etc.) : à nous de travailler, de saisir cette opportunité pour essayer d’exister, vraiment, pour donner une vraie chance à notre canton…

Jean Louis BIANCO Député, Président du Conseil Général des Alpes de Hautes Provence Jean Louis Bianco est venu soutenir les candidats socialistes du bassin alésien, à l’occasion de la présentation de son livre "Si j’étais président..." Cette rencontre a été l'occasion pour Cyril AUBANEL de faire part de l'un des enjeux de cette élection : renforcer la majorité socialiste. Certains participants ont alors rappelé - et témoigné - des innombrables venues alésiennes du conseiller général sortant de Bessèges, à l'époque où ce dernier faisait partie officiellement des "cadres" de l'UMP. Ils ne l'ont pas oublié et ont encouragé Cyril dans sa démarche, invitant les électeurs du canton de Bessèges à faire le seul choix qui s'impose.

LES RENDEZ-VOUS À VENIR...

Ce choix politique de se donner comme sujet de travail majeur, l’habitat * REUNION à THEME partagé (et au-delà les "Handi-activités") se traduira par une offre locale - Lundi 31 janvier, 17h30 économique et sociale- spécifique. Il doit permettre à notre canton : "Un outil au service du - d’initier une nouvelle activité économique locale (handi-activités) : Commerce, de l’Artisanat des emplois locaux nouveaux à imaginer (santé, encadrement technique, accompagnement, services à la personne, etc.)

- de répondre ainsi aux attentes des Seniors ; les services à l’attention des personnes handicapées seront autant d’éléments pour répondre aux attentes des seniors (et de leurs familles).

- et enfin de prendre en compte la problématique de l’occupation de l’habitat ancien ; avec une réponse concrète : la création de nouvelles formes d’habitat (partagé) ; et donc la possibilité de favoriser l’accueil de nouveaux arrivants (personnes handicapées et leur famille ; personnes valides et leur famille)

- … tout en participant à un effort de solidarité nationale en faveur des besoins et attentes des personnes handicapées, âgées. Les Handi-activités : au service des seniors, mais pas seulement… c’est surtout une grande action à engager, dans l’intérêt du canton ! Vu le candidat - Ne pas jeter sur la voie publique - IPNS

et de l’emploi local : une associaion de développement économique" 2, rue A.Chambonnet, Bessèges

* REUNION PUBLIQUE Vendredi 4 fév - 17h30 Peyremale, foyer * RADIO 16 - janvier A partir de mercredi 2 février : infos site internet (dates, horaires)

Le 20 mars prochain, votez Cyril AUBANEL et Joelle WAZNER Permanence électorale, 2 rue A.Chambonnet, Bessèges


Journal de campagne n°2 - Lundi 31 janvier