Page 46

Ainsi, même si la pêche en Belgique n'offre pas toutes les possibilités que l'on rencontre dans d'autres paradis de pêche, elle offre beaucoup de plaisir. Et sans doute est-ce parce qu'elle n'est pas si facile que les carpistes belges ont la réputation d'être de fins pêcheurs : des endroits moyennement, voire faiblement peuplés en poissons, des sources de nourriture naturelle variées et à profusion, une pression de pêche réelle et constamment en progression…voilà bien toutes les conditions réunies pour faire progresser le pêcheur et lui faire sortir de ses tripes ce qu’il a de meilleur en lui !

Alors justement, puisqu’il est question de pêcher en Belgique, voyons un peu en pratique comment aborder ces eaux atypiques que sont les canaux belges. Les plus anciens de ceux-ci ont été creusés dès le XVème siècle et l’époque napoléonienne a également vu le début de nombreux ouvrages qui ont permis d’obtenir un réseau complet de voies d’eau propices au trafic commercial de l’époque. Il est évidemment impossible de donner une règle de conduite pour toutes ces eaux car chaque canal, chaque bief et même chaque poste à toujours sa spécificité. Quoi qu’il en soit, je peux au moins vous donner quelques clés qui permettent d’aborder plus sereinement ces eaux au départ de ma propre expérience. Généralement la profondeur n’y est que de 2.5m et même lorsque la navigation

y est encore pratiquée, les herbiers, nénuphars, et algues en tous genres constituent un réseau inextricable dans lequel les carpes trouvent à la fois le gîte et le couvert. Elles y passent donc le plus clair de leur temps et même un amorçage prolongé ne parvient pas à les sortir bien longtemps de leur tanière. La tactique de pêche la plus efficace est alors de pêcher à proximité immédiate des herbiers les plus touffus, et si possible situés à l’ombre des frondaisons.

Comme les carpes se retranchent immédiatement dans leur tanière dès qu’elles sont piquées, il faut pêcher solide quelle que soit la taille des poissons. Par contre, pour que le montage soit présenté correctement, il est régulièrement nécessaire d’emprisonner le bas de ligne dans un filet soluble. De cette manière, lorsque le bas de ligne descend vers le fond après le lancer, il est protégé par le stick d’amorçage et ne risque pas de se retrouver empêtré dans les algues. Une fois le filet PVA fondu, l’amorçage se dépose sur le fond et fourni en quelque sorte un petit lit attractif sur lequel trône l’appât comme une cerise sur un gâteau. Cette petite astuce est non seulement très efficace en terme d’attractivité, mais c’est surtout un des rares moyens de pêcher en toute sérénité au cœur même de la végétation. Le choix de l’appât me semble également mériter quelques commentaires dans cette pêche. Les vieux

Profile for Atout Carpe Magazine 100% Gratuit

Atout Carpe Magazine N°10  

Votre magazine gratuit sur la carpe & silure. 68 pages à lire ou à télécharger gratuitement.

Atout Carpe Magazine N°10  

Votre magazine gratuit sur la carpe & silure. 68 pages à lire ou à télécharger gratuitement.

Advertisement