Issuu on Google+

La lettre « Transformer la science en art, en plaisir, en rire et en jeu »

Immersion totale

Dans ce numéro : .

Édito

p1

.

Agenda

p2

Spécial Fête de la science .

à l’Espace PierreGilles de Gennes

- Quand sciences et design s’attirent p4 - Marie Curie dans ses murs p4 - Les Atomes déambulent dans le « Quartier des Sciences » p5 - Entretien avec élodie Cheyrou (Inserm) p6

2000 mètres sous les mers : 2e édition p7 .

.

L’actualité de nos partenaires p8

Manifestez-vous !

Édito

par Mlle Opuscule

U

ne véritable plongée dans les sciences vous est offerte ce mois-ci. à l’occasion de la Fête de la science, nous avons été énormément sollicités et presque toutes nos activités seront resprésentées en France et à l’étranger dans des structures très variées. Nous vous sommes très reconnaissants de faire déborder l’agenda en page 2. Nous sommmes également fiers, après le grand succès de l’an passé, de vous proposer de participer à la nouvelle édition du concours 2000 mètres sous les mers, étendu à l’ensemble du territoire national. Le petit oiseau bleu de l’Espace des sciences Pierre-Gilles de Gennes n’est pas en reste  : il se promènera

désormais dans la lettre pour vous indiquer les activités qui s’y déroulent, tels que l’exposition SupraDesign (lire pages 4, 5 et 6). Les Atomes Crochus participent en effet depuis le début de l’année à l’animation de ce lieu parisien. Nous vous y donnons donc rendez-vous notamment pour le grand événement qui y est organisé à l’occasion de la fête de la science  : Quartier des Sciences (lire page 5). élodie Cheyrou, responsable des événements et actions de culture scientifique à l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), a participé à l’élaboration de ce projet et nous en parle plus en détail (lire page 6). Et parce que nous ne cessons jamais de penser pour l’action, quelques nouvelles du manifeste du collectif Révoluscience vous attendent en bonus en dernière page. Bonne lecture !

Des projets pour le week-end des 15 et 16 octobre ? Au « Quartier des Sciences » qui s’installe la semaine prochaine à l’ESPCI, les grands instituts de recherche vous donnent rendez-vous pour parler de la santé, du numérique, des forêts, de la chimie du vivant, des énergies durables et des époux Curie.

numéro 19 octobre 2011

.

1

www.atomes-crochus.org


La lettre « Transformer la science en art, en plaisi r, en rire et en jeu »

Agenda

.

Pour en savoir plus sur chaque activité, cliquez dessus.

ve ouà rt

tous

Atelier arts et sciences

à Villiers-le-Bel, tous les mercredis jusqu'au 27 juin 2012.

De l'expérimentation des expériences expérimentales

.

Le 10 octobre à 14 h et le 11 octobre à 14 h et 20 h, Saint-Ouen Le 12 octobre à 15 h, Arpajon Le 13 octobre à 14 h, Vauhallan Le 16 octobre à 16 h, Issy-les-Moulineaux Le 19 octobre à 14 h, Limours

Du 22 au 26 octobre, Algérie Du 10 novembre au 21 novembre, Ile de la Réunion

Effervescience

.

Fête de la science à Issy-les-Moulineaux

.

La chimie à la maison

.

.

Le 11 octobre à 20 h, Orsay Le 13 octobre à 10 h et 14 h, Issy-les-Moulineaux Le 14 octobre à 10 h, Compiègne Le 15 octobre à 14 h, Limours

Animation jardins chimiques le 9 octobre, 16 h Effervescience le 13 octobre à 10 h et 14 h De l’expérimentation des expériences expérimentales le 16 octobre à 16 h Marie Curie... passionnément le 18 octobre à 20 h 30, Conférence La chimie au quotidien le 20 octobre à 19 h La chimie à la maison le 22 octobre à11 h 30, 15 h et 16 h30

Le 19 octobre à 14 h 30 et 16 h, Limours Le 22 octobre à 11 h 3à, 15 h et 16 h 30, Issy-les-Moulineaux

Ursule FaBulle, la science infuse Le 10 octobre à 8 h à Paris Le 11 octobre à 10 h, 14 h 30 et 19 h, Gardanne Le 13 octobre à 14 h 30 et 19 h, Yzeure Le 15 et 16 octobre, 17 h, Saclay

En 2011, Les Atomes Crochus sont partenaires du festival Pariscience (le festival international du film scientifique) qui s’est déroulé du 6 au 11 octobre au Muséum national d’histoire naturelle. Vous avez ainsi pu voir pour la première fois dans le cadre du festival un spectacle vivant et retrouver Ursule FaBulle le lundi 10 octobre dans le cadre d’une séance spéciale Chimie ! Le 11, R.-E. Eastes a débattu avec les scolaires sur le thème : La Chimie et toi.

numéro 19 octobre 2011

.

2

www.atomes-crochus.org


La lettre « Transformer la science en art, en plaisi r, en rire et en jeu »

Agenda

.

Un clown qui déambule

Le 12 octobre à 11 h et 15 h, Magny-les-Hameaux

Voyage en microbie Les 13 et 14 octobre à 20 h 30, Amiens Un matin de juillet, le petit Joseph Meister, âgé de 9 ans, marche tranquillement sur le chemin de l’école de Meissengot. Tout à coup, un chien se jette sur lui et le plaque au sol. Le petit Joseph n’arrive pas à se défendre, il hurle : un maçon arrive avec une barre de fer. L’homme frappe le chien et l’oblige à lâcher sa proie. Le chien retourne chez son maître et le mord au bras. Le maître, Théodore Vone, l’épicier de Meissengott, prend son fusil et tue l’animal. On ouvre son ventre, il est plein de foin, de paille et de morceaux de bois : ce chien est fou, ce chien est enragé ! La rage, une maladie que l’on ne sait pas guérir et qui foudroie l’homme en quelques semaines. Le petit Joseph va mourir, c’est presque certain. Mais le docteur Weber garde un espoir : cet espoir s’appelle Louis Pasteur...

Raconte-moi tes technologies Le 15 octobre à15 h, Lardy

.

EAU OUV

N

A l’interface entre la mission de la culture scientifique et de l'action sociale, le projet « Raconte-moi tes technologies » propose de questionner la notion de vieillissement à travers le rapport des citoyens aux objets techniques. En alliant l'histoire des sciences et des techniques, l'échange intergénérationnel et le jeu, il met en place des ateliers participatifs impliquant un large réseau d’acteurs, dans un environnement d’exposition interactif, stimulant et convivial.

Histoire de fou

.

Papolu

.

Pousse ta plante

.

Exposition Recréer la vie ? Cellules osmotiques & jardins chimiques

.

La chimie dans nos assiettes

.

Le 15 octobre à 17 h 30, Boussy Saint-Antoine

Le 16 octobre à 14 h 30, Mennecy

Le 16 octobre à16 h 30, Mennecy

Du 22 octobre au 25 novembre, Le Chartreux

Le 22 octobre à 10 h, Genas

Les Atomes en Irlande

numéro 19 octobre 2011

Du 14 au 17 novembre Une terre, des hommes : une relation durable ?, L'atelier des expériences impossibles, Les Trois mondes, Ursule FaBulle, La chimie dans nos assiettes, Effervesciences.

.

3

www.atomes-crochus.org


E sp

ace P G d

es

La lettre

nn

P s a

s e g iales c é p

e G e

« Transformer la science en art, en plaisir, en rire et en jeu »

Quand sciences et design s’attirent

U

n supra-labyrinthe, un supracirque, une sculpture lumineuse à - 200°C, un sac de randonnée sans contact avec le dos, des bijoux flottants… L’exposition SupraDesign présente les réalisations et la démarche du travail collaboratif entre scientifiques et designers. Dix nouvelles visions de la supraconductivité pour aujourd’hui et demain vous sont dévoilées en ce moment et jusqu’au 19 novembre à l’Espace Pierre-Gilles de Gennes. Supra-quoi ? Supraconductivité  : une fois refroidis à très basse température, certains matériaux deviennent «  supraconducteurs  ». Ils conduisent alors le courant électrique de façon parfaite et repoussent les champs magnétiques, faisant ainsi léviter les aimants. Cette lévitation est très originale, car l’aimant reste alors «  accroché  » au supraconducteur, y compris lorsque l’on renverse l’ensemble !

Les étudiants de l’atelier formes & matières de l’ENSCI ont choisi de réfléchir à ces supraconducteurs pour répondre à deux questions : - Comment montrer la supraconductivité au grand public de façon pédagogique et renouvelée ? - Dans le futur, quels nouveaux usages pourrait-on imaginer si les chercheurs parviennent à inventer des matériaux supraconducteurs à température ambiante ? Envie d’avoir un avant-goût du résultat ? Rendez-vous sur : www.supradesign.fr Marion Gros a imaginé « No - Contact Running ». Une paire de semelles lévitantes. Une paire de chaussettes supraconductrices maintient le pied en lévitation sur la semelle magnétique. L’air entre le pied et la semelle élimine tout risque de frottement et d’irritations du pied.

Marie Curie dans ses murs

L

ors des Journées européennes du Patrimoine, qui se sont tenues les 17 et 18 septembre, Les Atomes Crochus vous ont fait partager la passion de Marie Curie  : vous avez été nombreux à venir à l’Espace des sciences Pierre-Gilles de Gennes écouter Philippe Berthelot conter l’histoire de cette scientifique, de cette femme au courage digne d’admiration. Une histoire de science qui résonnait d’autant plus qu’elle était narrée dans les murs de l’ESPCI, l’École de Physique et Chimie où Pierre et Marie Curie ont travaillé, enseigné et mis en place leur expérience pionnière de mesure de la radioactivité. Si vous avez manqué ces représenations, retrouvez Philippe Berthelot le 18 octobre à Issy-les-Moulineaux (voir agenda p. 2).

numéro 19 octobre 2011

.

4

www.espgg.org


PPaag s

Ge nnnnes es

s s e e g iales c é p Ge

ee E sp d d . G Es ace P.-G p ac e P

La lettre « Transformer la science en art, en plaisir, en rire et en jeu »

Les Atomes déambulent dans le Quartier des Sciences

U

n grand événement se prépare… Pour le 20e anniversaire de la Fête de la science, du 12 au 16 octobre 2011, avec le soutien du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, les principaux organismes de recherche, réunis autour de l’Espace des sciences Pierre-Gilles de Gennes, proposent pour la 1re fois l’événement « Quartier des sciences », à l’école supérieure de physique et de chimie industrielles de Paris (ESPCI ParisTech, 10 rue Vauquelin, Paris 5e), au coeur du campus scientifique de la Montagne Sainte-Geneviève. écoles, établissements culturels, associations et entreprises seront partenaires de cet événement inédit. à travers des expositions, des conférences et séances ciné-débats, des ateliers pédagogiques, des démonstrations, des échanges

participatifs, familles, scolaires, étudiants et curieux de science pourront découvrir quelques-unes des grandes thématiques de la recherche d’aujourd’hui dans les domaines de la santé, de l’énergie, de l’environnement ou du numérique. Vous pourrez également approcher certaines des découvertes majeures issues de ce quartier symbolique dans l’histoire de la recherche scientifique, notamment en suivant des circuits pédestres qui vous permettront de pénétrer dans les laboratoires de recherche. Une programmation riche et variée vous attendra. Elaborée pour captiver tous les publics, elle coïncide avec le centenaire du prix Nobel de chimie de Marie Curie, celui de la découverte de la supraconductivité, mais aussi avec l’Année Internationale de la Chimie et l’Année Internationale des Forêts.

Les Atomes Crochus y proposeront quant à eux des jeux de discussion et vous croiserez peut-être à un détour Mlle Lulle déambulant parmi les tentes des différents quartiers thématiques.

Rendez-vous sur www.espgg.org, rubrique « Quartier des sciences ». numéro 19 octobre 2011

.

x 5

www.espgg.org


Ge nnnnes es

PP ss aag

s s e e g ia lle s es a i c c é ppé Ge

ee E sp d d . G Es ace P.-G p ac e P

La lettre « Transformer la science en art, en plaisir, en rire et en jeu »

Entretien avec Elodie Cheyrou (Inserm) Elodie Cheyrou est responsable des événements et actions de culture scientifique à l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm). à l’occasion du 20e anniversaire de la Fête de la Science, l’Inserm est co-porteur du projet « Quartier des sciences » qui se tiendra à l’Espace des sciences PierreGilles de Gennes du 12 au 16 octobre 2011.

A

vec le « Quartier des sciences », de nombreuses organisations de recherche prestigieuses s’associent pour la première fois autour d’un événement : ce projet commun ouvre-t-il de nouvelles perspectives de complémentarité interdisciplinaire entre ces grandes institutions, spécialisées dans des domaines différents ? Oui, nous cherchons de plus en plus à nous rapprocher, notamment depuis la création des Alliances de recherche qui visent à créer une programmation cohérente des recherches dans les grands thématiques que sont les sciences de la vie et de la santé, l’environnement, les énergies, le numérique et les sciences humaines et sociales. Mutualiser les projets, ressources et moyens en matière d’événements de culture scientifique est très enrichissant à tous points de vue et permet au public d’avoir une vision large et diversifiée de la science. Quelle est votre vision des attentes du public quant aux grandes institutions scientifiques en général, en quoi un tel projet répond-il selon vous à ces attentes ? Diffuser leurs productions scientifiques et aller à la rencontre des publics fait partie des missions des organismes de recherche publics. La société est de plus en plus demandeuse de connaissances, utiles pour se forger son propre point de vue.

numéro 19 octobre 2011

Ces rencontres sont donc des moments privilégiés où les opinions se confrontent. Plusieurs associations et une revue sont également partie prenantes du projet. Dans le paysage actuel de la culture scientifique, ces acteurs jouent-ils à votre sens un rôle particulier. Diffère-t-il de celui des grandes institutions ? Placées au cœur de la ville, les associations offrent des approches très créatives en matière de culture scientifique et les organismes de recherche travaillent en étroite collaboration avec elles, que ce soit pour rendre la science ludique et drôle avec des spectacles de clowns comme le propose votre association, ou pour accompagner les jeunes à la découverte des laboratoires comme au travers du programme « Science Académie » de l’association Paris Montagne, ou encore par les visites guidées mêlant science et histoire de l’association Parcours des sciences. Toutes ces initiatives qui cherchent à répondre aux demandes des habitants, de la société, font intervenir des scientifiques des organismes de recherche et c’est donc tout naturellement que le lien se fait. Tout comme Les Atomes Crochus, l’Inserm est partenaire du festival international du film scientifique, Pariscience : quelle forme ce partenariat

.

6

prend-il ? En quoi vous semble-til important de soutenir la culture scientifique à travers de tels projets ? à travers ce soutien, l’Inserm défend avant tout la production audiovisuelle de films scientifiques aujourd’hui peu diffusés par les chaînes de télévision. Le festival est aussi l’occasion de débats avec les chercheurs de l’Inserm après les projections. Cette année, un de nos scientifiques participera au Grand Jury et une autre sera la marraine du Prix des lycéens et ira à la rencontre des élèves dans leur classe pour parler science et métier. Lisez la suite de l’entretien sur : http://www.atomes-crochus.org/ article173.html

L’Inserm vous donne rendez-vous notamment dans les quartiers « Santé », « Chimie du vivant » et « Numérique » de l’événement.

www.espgg.org


La lettre « Transformer la science en art, en plaisir, en rire et en jeu »

2000 mètres sous les mers : 2e édition

A

vec plus de 1600 jeunes touchés, 350 créations reçues et un prix de la Fondation-EDF DiversiTerre, la première édition du concours des abysses a été un succès. Il est de retour, toujours plus engagé ! Alors qu’en novembre prochain une réunion des ministres à l’ONU tranchera sur la régulation de la pêche en eaux profondes, les associations Les Atomes Crochus et BLOOM mobilisent les futures générations pour la deuxième année consécutive en les invitant à partir du 15 octobre à s’impliquer de manière créative pour la protection de nos océans. Sur les traces des 700 participants de la première édition, les candidats devront imaginer un animal capable de vivre dans les abysses et l’accompagner d’un texte expliquant pourquoi il est adapté à son environnement. Les douze créations primées seront rassemblées au sein d’une exposition présentée dans des musées, des écoles et des centres éducatifs. Pour cette nouvelle édition, le concours s’étend officiellement à l’ensemble du territoire national et aux jeunes en situation de handicap. Basé sur les retours des enseignants de la première édition, un livret pédagogique a été élaboré et sera diffusé à l’ensemble des participants. Cachés depuis des millions d’années, des animaux dignes des films de sciencefiction ont développé des stratégies d’adaptation incroyables. Cependant, à peine découvertes, ces espèces sont déjà menacées d’extinction par les techniques particulièrement destructrices du chalutage profond. Entre arts, sciences et développement durable, le concours 2000 mètres sous les mers est basé sur la conviction que les jeunes sont des ambassadeurs particulièrement efficaces de ces questions fondamentales.

numéro 19 octobre 2011

© MBARI

Inscription des groupes avant le 31/12 Site : www.atomes-crochus.org/abysses

Page Facebook : Concours 2 000 mètres sous les mers E-mail : concours@atomes-crochus.org

.

7

Comment participer au concours ? 1. Rendez-vous sur le site web 2. Choisissez la personne qui sera votre binôme 3. Envoyez vos projets avant le 31/03/2012

www.atomes-crochus.org


La lettre « Transformer la science en art, en plaisi r, en rire et en jeu »

Manifestez-vous !

C

ourant 2010, Les Atomes Crochus ont lancé en partenariat avec les associations Traces et Paris Montagne un manifeste pour une médiation scientifique émancipatrice, autocritique et responsable (http://revoluscience.eu). Ce manifeste, soutenu à ce jour par deux cent dix-huit personnes, constitue pour nous une base de réflexions destinée à se poursuivre audelà du Collectif Revoluscience qui l’a initialement porté. Il vise à structurer un réseau d’acteurs à l’échelle de la communauté scientifique et culturelle, fédérés par les mêmes objectifs, les mêmes valeurs, et désireux d’établir un nouveau cadre de pratiques au sein duquel il s’agirait non seulement de communiquer des connaissances scientifiques, mais également de porter un discours sur la science et ses enjeux sociétaux.

Dans ce cadre nous avons reçu de nombreux messages et plus de cent commentaires ont été postés sur Internet. Si sa formulation par écrit a permis à ses rédacteurs de donner corps et précision à leur pensée, nous avons souhaité prolonger le débat à travers le format plus accessible de la vidéo. Loin d’être là pour célébrer le manifeste, elles visent à stimuler des discussions plutôt qu’à formaliser des concepts. Prochainement sur le canal Groupe Traces de la plateforme You Tube. Quelques personnes y feront entendre leur voix sur les idées du manifeste… et sur la pratique qui va avec. à droite Girolamo Ramuni, Livio Riboli-Sasco et Damien Jayat. www.youtube.com/groupetraces Vous pouvez également suivre le manifeste sur sa page Facebook.

Contacts Retrouvez la description de l’association et de toutes nos activités sur notre site Internet : www.atomes-crochus.org presidence@atomes-crochus.org : Richard-Emmanuel Eastes vice-présidente : francine.pellaud@atomes-crochus.org direction-artistique@atomes-crochus.org : Bérénice Collet direction-science-societe@atomes-crochus.org : Matteo Merzagora .

contact@atomes-crochus.org : Marie Blanc, directrice directeur exécutif : ronan.james@atomes-crochus.org médiateur : fabien.descamps@atomes-crochus.org

Rédaction : meriem.fresson@atomes-crochus.org / Graphisme : Iris de Vericourt

numéro 19 octobre 2011

.

8

www.atomes-crochus.org


Lettre d'information n° 19 : Immersion totale