Page 1

La lettre « Transformer la science en art, en plaisir, en rire et en jeu »

Quartiers d’été

Dans ce numéro : . .

Édito Agenda Spécial

p1 p2

Édito

p4

L

Festival Paris Montagne .

Clown de science Nouveau spectacle !

.

17e arrondissement p4

Les grands projets des Atomes .

Entretien

p5

avec Hélène Driancourt Chef de projet Politique de la Ville (17e arr.) .

La science se livre

p6

QSEC

p7

3e participation en ligne de mire .

Les chercheurs sur la piste de la pomme d’or .

L’actualité de nos partenaires

p8

2e université d’été Science Ouverte à Paris 13

par Mlle Opuscule

es Atomes Crochus prennent leurs quartiers d’été. Quartiers royaux, tout en lustre et paillettes, au palais de Belgique pour exposer les jardins chimiques (lire p. 3), mais aussi quartiers de proximité dans le 17e arrondissement à Paris, où Les Atomes investissent une tour en béton (lire p. 4 et 5). Nous continuons entre ses murs nos actions sur le long terme et montons au créneau tout au long de l’année pour défendre une science pour tous et en société. Dans une autre partie de la ville, de jeunes chercheurs encadrés par Les Atomes sont quant à eux littéralement descendus de la « Montagne Sainte-

Geneviève » dans la rue (Mouffetard) avec des tomates mûres et des questions pour les passants dans le cadre du projet « Questions de sciences, enjeux citoyens » (lire p. 7). Pendant que nos médiateurs sillonnent les rues de la Cité, nos clowns de science ne sont pas en reste ! Maëlle Jacques-Ruettard vous a concocté un nouveau spectacle tout spécialement adapté aux bibliothèques. Nos multiples expériences dans ce contexte – parmi lesquelles des inverventions dans le cadre de l’opération « La Science se livre » (lire p. 6) – nous ont en effet donné envie de développer des formes conçues tout exprès pour cet environnement. Pour faire la connaissance de Linulle, le personnage du spectacle né de ce désir, rendez-vous p. 4 ou le 8 juillet à 14 h à l’Espace des Sciences Pierre-Gilles de Gennes (ESPGG, 10 rue Vauquelin, 75005) à 14 h pour assister à une représentation. Mlle Renoncule vous présente quant à elle la bande annonce du spectacle De l’expérimentation des expériences expérimentales, à visionner sur notre site Internet, sur You tube ou sur notre page Facebook. Dans la prochaine lettre, nous aurons l’occasion de tout vous dire sur le Quartier des sciences qui prendra vie à l’ESPGG et dans la cour de l’ESPCI en octobre, qui proposera à tous expositions, conférences, ciné-débats, ateliers pédagogiques, démonstrations, échanges participatifs… En attendant ces réjouissances, je vous souhaite à tous un très bel été !

Grande galerie menant à la salle du trône. Palais royal de Belgique.

numéro 18 juillet 2011

.

1

www.atomes-crochus.org


La lettre « Transformer la science en art, en plaisir, en rire et en jeu »

Agenda

Spécial festival des sciences Paris Montagne : du 20 au 23 juillet 2011 Cette année encore, vos Atomes Crochus préférés seront à l’école normale supérieure de Paris, 45 rue d’Ulm, pour le festival Paris Montagne. Le thème de cette année ? « Tout sur le rien ». Plus d’infos sur www.paris-montagne.org

Un clown qui déambule

ve ouà rt

tous

Des numéros curieux et intelligents, réalisés par un clown… de science ! Mlle Renoncule a dans sa sacoche mille et une expériences plus étonnantes et drôles les unes que les autres : l’ondomania, le ludion, l’aspivenin, la lévitation des balles, l’acupuncture sur ballon… Mlle Renoncule déambule aussi à Colombes de 14 h 30 à 18 h les 26, 27, 29 et 30 juillet.

Rien dans le cube ?

ve ouà rt

(à partir de 8 ans)

tous

Un cube est délimité a minima par de légères baguettes et placé au centre de la pièce, bien éclairé par un vidéoprojecteur. Plusieurs instruments scientifiques simples sont disposés sur une table. Une question est posée au public : qu’y a-t-il dans le cube ? Rien, mais encore ? Durant ce show participatif, vous serez tantôt témoin, tantôt assistant du médiateur et découvrirez tout ce dont ce rien déborde ! Thermomètre, baromètre à canette, vidéoprojecteur, radio, microphone : instrument après instrument, la science nous aide à le peupler de matière, d’ondes… et de questions. L’objectif ? Vous montrer par exemple la quantité des questions qu’on peut poser à un objet aussi simple qu’un cube apparemment vide, quand on cherche à aller au-delà des apparences. Rappeler aussi que l’instrument scientifique nous aide à dévoiler le monde qui nous entoure et qu’on peut cependant déjà faire de la science avec très peu de choses.

Et non loin de là, à l’Espace des sciences Pierre-Gilles de Gennes : L’atelier des expériences impossibles : les 6, 8 et 12 juillet à 14 h Linulle : le 8 juillet à 14 h La Chimie à la maison : les 13 et 27 juillet à 14 h Pousse ta plante : les 20, 28 et 30 juillet à 14 h

Entre deux lettres, Les Atomes Crochus vous donnent des nouvelles sur d’autres supports. Retrouvez-nous sur Facebook (Les Atomes Crochus) et Twitter (@Atomes_Crochus)

numéro 18 juillet 2011

.

2

www.atomes-crochus.org


La lettre « Transformer la science en art, en plaisir, en rire et en jeu »

Agenda Les « jardins » au Palais

ve ouà rt

tous

à travers une approche interdisciplinaire, La Politique scientifique fédérale belge (BELSPO) souhaite faire naître ou renaître le plaisir de la découverte et l’envie de comprendre le monde pour mieux le préserver. Au sein de l’exposition à la rencontre des arts et des sciences qu’elle propose dans la Grande Galerie du Palais royal, les photographies de Stéphane Querbes pour Les Atomes livreront, par exemple, une reconstitution des expériences menées par le chimiste Stéphane Leduc il y a un siècle. Ces travaux sur les jardins chimiques et les cellules osmotiques reconstitués permettront de redécouvrir leur exploitation scientifique, épistémologique et artistique.

du 20 juillet au 20 septembre 2011 Grande Galerie Palais royal Belgique

Stage de sciences Porte Pouchet

ve ouà rt

(à partir de 8 ans)

du 4 au 8 juillet 2011 Tour Borel 75017 Paris

tous

Qui dit vacances, dit stage de sciences ! Après Villiersle-Bel et Villeneuve-Saint-Georges, Les Atomes Crochus investissent cette année le quartier de la Porte Pouchet, dans le 17e arrondissement de Paris, pour des ateliers sciences. L’objectif : émerveiller les jeunes, les faire travailler et s’amuser en groupe, mais aussi leur permettre de mieux comprendre le monde qui les entoure au travers de phénomènes qu’ils peuvent rencontrer au jour le jour. Des séances à la fois amusantes, festives et riches en savoirs.

Effervesciences

ve ouà rt

(à partir de 14 ans)

Les 26, 29 et 30 juillet 2011 de 14 h 30 à 18 h 30 Colombes (92)

tous

Des expériences, du spectacle, des quizz, des défis théoriques et expérimentaux… Une conférence sur mesure pour tous les publics, à condition qu’ils soient curieux ! Aucun thème particulier n’est retenu et personne ne sait à l’avance de quoi la conférence sera faite : c’est vous qui décidez… Un fil conducteur tout de même : l’approche simple, ludique et interactive des phénomènes mis en œuvre, que le Professeur Spatule livre à vos sens… et à votre bon sens. Des liquides qui font des pointes, des objets en lévitation, des explosions peut-être… Il y a fort à parier que vous en ressortirez… transformés !

également à Colombes les 26, 27, 29 et 30 de 14 h 30 à 18 h : Un clown qui déambule (Mlle Renoncule).

numéro 18 juillet 2011

.

3

www.atomes-crochus.org


La lettre « Transformer la science en art, en plaisir, en rire et en jeu »

Expérience exigée, le nouveau spectacle de clown de science

D

evinez ce que voudrait faire plus tard Linulle ?… Animatrice scientifique ! La voilà donc qui passe un test d’embauche pas comme les autres : une mission très spéciale lui est confiée. Avec ses assistants désignés parmi les spectateurs, elle entraîne la salle dans une aventure loufoque digne de 00007 et mission catastrophe, au cours de laquelle elle rencontrera d’hostiles objets inconnus et des phénomènes étranges qu’il lui faudra apprivoiser. Seuls juges de ses performances, les jeunes décideront au final si notre aventurière des sciences un brin maladroite a réussi le test. Les enfants à partir de 5 ans accueillis dans six bibliothèques l’ont déjà déclarée apte haut la main et ont pu rire et se creuser les méninges pour répondre aux questions du quizz qui suit le spectacle. Comptant peu de décors, cette activité à taille humaine s’adapte aisément à l’espace dont vous disposez et aux petits groupes pour plus de proximité, de chaleur et de participation des petits.

Linulle à la bibliothèque de Berd’huis (61)

numéro 18 juillet 2011

17e arrondissement : Les grands projets des Atomes

L

es Atomes Crochus donnent corps à leur devise « transformer la science en plaisir, en rire en art et en jeux » en posant leurs valises au sein du quartier politique de la ville de la Porte Pouchet à Paris, 17e. Après avoir sensibilisé les jeunes du quartier à la science directement dans leurs écoles avec des représentations des contes et des journées d’ateliers, Les Atomes ont proposé aux jeunes de les rejoindre pour des stages scientifiques sur l’année. Tous les mercredis après-midi de février à mai, dans un appartement mis à disposition par Paris-Habitat, les jeunes ont eu l’opportunité d’essayer, de découvrir et de s’amuser en pratiquant du théâtre et des sciences. Tout cela du haut du 9e étage de la tour Borel, promise à la démolition dans le cadre du Grand Projet de renouvellement urbain. Ils proposent par ailleurs à ces jeunes de les retrouver pendant l’été pour un stage intensif (voir agenda p. 3). Mais ce n’est pour Les Atomes qu’un aspect de leur participation à la vie du quartier. Au-delà des jeunes, c’est aux familles de façon plus large qu’ils s’adressent en participant avec clown, animation ou conte à la fête de la lecture, la fête de quartier et tout prochainement à des après-midi jeux dans les squares. Enfin, c’est en s’appuyant sur le réseau de proximité, que Les Atomes s’installent dans le quartier : c’est pourquoi nous sommes fiers de faire partie du collectif qui a déposé une demande de local dans

.

4

La tour Borel, quartier de la porte Pouchet.

les futures constructions de la Rebière. Parce qu’il s’agit de trouver un nouveau local pour héberger la suite des stages, mais aussi parce qu’il s’agit d’apprendre à travailler ensemble en vue de la construction d’un nouveau centre social axé sur l’échange des savoirs. Et enfin, parce qu’il s’agit, pour nous, d’utiliser les sciences pour susciter la curiosité et l’émerveillement de notre public mais aussi de solliciter de manière plaisante et récréative le questionnement, l’esprit critique et le sens de l’observation : objectifs qu’il est plus qu’enrichissant de poursuivre à plusieurs avec des portes d’entrée différentes. Aussi Les Atomes ont bien déposé leurs valises dans le 17e et comptent bien les y laisser pour longtemps. Pour en savoir plus, lisez p. 5 l’interview d’Hélène Driancourt !

www.atomes-crochus.org


La lettre « Transformer la science en art, en plaisir, en rire et en jeu »

Entretien avec Hélène Driancourt Hélène Driancourt œuvre au sein de la Délégation à la Politique de la Ville et à l’Intégration de la Ville de Paris. Chef du grand projet urbain de rénovation du quartier de la porte Pouchet, situé dans le XVIIe arrondissement, elle a accordé sa confiance aux Atomes Crochus pour que la science participe sur le long terme à la vie du quartier à travers des animations, ateliers débats, spectacles et contes dans les écoles primaires et clubs de jeunes ou de seniors.

L

es activités des Atomes Crochus représentent une partie d’un projet plus vaste pour le quartier. Pourriezvous nous en dire plus sur ce projet ? En effet le projet en cours Porte Pouchet est très vaste. D’abord dans son objectif qui consiste à améliorer la vie locale dans toutes ses dimensions. Mais aussi dans sa méthode. Car il s’agit de mobiliser toutes les compétences au service du quartier et de faire en sorte que tous les spécialistes travaillent ensemble : ceux du social, de l’urbain, de l’éducation, de la jeunesse. Mais la première des compétences à mobiliser est celle des habitants. Une grande place semble avoir été accordée à la parole des habitants. Comment procédez-vous pour susciter et encadrer un tel débat citoyen ? Nous organisons des réunions en format « cabaret », c’est-à-dire en regroupant les participants par petites tables. Ce format permet à chacun de s’exprimer tout en réunissant une cinquantaine de personnes au total. Il crée une ambiance de travail très positive et conviviale. Il favorise les échanges et fait évoluer les points de vue. Lors de ces séances, nous utilisons également la méthode du « mind mapping » qui permet de développer sa pensée, de « visualiser » ses idées et de les relier, tout en gardant une vision d’ensemble du sujet.

numéro 18 juillet 2011

De quelle façon les activités des Atomes Crochus sont-elles intégrées dans la vie locale? Nous avons un « projet de quartier », qui est la feuille de route issue de la concertation. Un des enjeux de ce projet de quartier est une vie sociale où chacun trouve sa place. Cet enjeu recouvre plusieurs objectifs et notamment celui du partage des savoirs. C’est là que Les Atomes Crochus sont un allié très précieux. Notamment pour prendre en compte un rejet éventuel du format scolaire. J’ai spécialement retenu dans la démarche proposée l’idée de désacraliser la notion de savoir et de révéler son intérêt pour chacun, de présenter le savoir avant tout comme moyen d’interprétation et de représentation visant à rendre les choses plus intelligibles. En peu de temps, l’état d’esprit coopératif de l’association et sa réactivité lui ont permis d’être pleinement « adoptée » dans le quartier. Quels dispositifs conseillez-vous d’une manière générale pour se mettre à l’écoute des habitants ? La première exigence à mon avis est d’aller au devant des absents. Depuis plusieurs années, je participe à des rencontres hebdomadaires en pied d’immeuble. Ces rendezvous sont très importants pour moi. Leur côté informel et convivial facilite beaucoup l’expression de ceux qui ne fréquentent pas les instances

.

5

de concertation type réunion publique. Elles permettent aussi de maintenir le contact et d’avoir une perception plus fine et plus juste de la vie du quartier. Une autre exigence est de croiser les regards entre habitants et spécialistes. Des promenades collectives de jour et de nuit permettent ces échanges. Des « ateliers ville » sont également proposés régulièrement pour permettre aux habitants de mieux comprendre les questions urbaines et de construire leur propre point de vue. La suite de l’entretien ? C’est sur www.atomes-crochus.org/ article170.html

Les Atomes ont participé avec d’autres associations à la fête de quartier du 18 juin.

www.atomes-crochus.org


La lettre « Transformer la science en art, en plaisir, en rire et en jeu »

« La science se livre », 3e participation en ligne de mire

A

près avoir proposé dans le cadre de l’opération du conseil général « La Science se livre » des activités sur le thème de l’eau en 2010 (L’Atelier des expériences hydrôliques) et sur celui de la chimie en 2011 (La Chimie à la maison, La Chimie dans nos assiettes, Effervesciences, ainsi qu’un cocktail chimique), Les Atomes Crochus entendent bien livrer dans les Hauts-deSeine quelques aspects de la science des illusions, thème retenu pour 2012. Pour l’occasion, de toutes nouvelles activités seront disponibles. Découvrez ainsi un show : Illusion(s)s, un atelier science et magie : Magique ??… scientifique !, L’Atelier des objets invisibles, et aussi un atelier sur l’imperceptible qui nous entoure : Rien dans le cube ?. Avec Illusion(s)s, vous serez confrontés une heure durant aux limites de votre perception, et par conséquent aux interprétations de votre cerveau pour pallier ces limites. Magique ??… scientifique ! est le coup de cœur de notre médiateur, également magicien amateur : pour une fois, il vous sera permis de passer de l’autre coté du rideau, de ne plus être le spectateur dont on abuse les sens, mais bien celui qui cherche à comprendre ce qui se passe dans les mains du magicien ! L’Atelier des objets invisibles : dans cet atelier, tout une série d’objets invisibles vous sera présentée. Le défi sera… de parvenir à les voir ! Pour cela, il faudra découvrir ce qui fait qu’un objet est visible, via des expériences contre intuitives. Rien dans le cube ? voir p. 2

numéro 18 juillet 2011

.

6

www.atomes-crochus.org


La lettre « Transformer la science en art, en plaisir, en rire et en jeu »

QSEC : les chercheurs sur la piste de la pomme d’or

O

rganisé par le Conseil général d’Île-de-France et le ministère de la Recherche et de l’Enseignement supérieur, le projet « Questions de sciences, enjeux citoyens » (QSEC) a pour objectif de donner la parole aux habitants de différentes origines sociales et culturelles. Pour la deuxième saison, le projet QSEC a invité soixante groupes de six régions franciliennes à réfléchir sur le thème de l’alimentation. Dans le cadre des groupes parisiens coordonnés par l’association Paris-Montagne, Les Atomes Crochus ont animé les réflexions d’une dizaine de jeunes chercheurs de l’association Doc en Stock (www.dock-en-stock.fr) Scientifiques curieux, mais non experts du domaine, nos partici-

pants ont été un peu déboussolés par cette invitation à prendre la parole et à choisir une problématique qui les concerne. La première rencontre a donc été l’occasion de rappeler que la parole des participants est le cœur du projet QSEC, et que l’animateur était principalement là pour aider les membres du groupe à clarifier leurs discussions et à progresser dans leurs réflexions. Autour de la question des origines sociales et culturelles de nos pratiques alimentaires, trois thématiques principales ont émergé (les risques alimentaires, l’alimentation bio, la gastronomie moléculaire) et un aliment a été retenu : la tomate. Afin de les aider dans leurs réflexions, trois intervenants ont participé aux discussions de notre groupe QSEC.

Michaël Bruckert (géographe de l’alimentation, Sorbonne Paris IV) est notamment venu nous conter l’histoire passionnante de la pizza, entre la Mésopotamie, les Aztèques, les États-Unis… Noëlie Vialles (anthropologue, Collège de France) est quant à elle venue questionner les mythes et les réalités sur les peurs alimentaires dans nos sociétés. Enfin, Hervé This nous a présenté sa vision de la gastronomie moléculaire et comment il la met à profit dans des actions pédagogiques pour « faire monter la connaissance du ventre à la tête ». Après avoir reçu quatre intervenants et fait avancer sa réflexion, notre groupe a invité samedi 18 juin les passants de la rue Mouffetard à se questionner à leur tour sur le pourquoi du comment de leurs pratiques alimentaires. Autour d’un atelier de dégustation-réflexion, le public a pu partager les questions qui ont marqué les membres de notre groupe. Conscient du défi que représente une animation dans la rue, le groupe a choisi de multiplier les formats afin de s’assurer de l’interaction avec le public : des panneaux interpelant le public pour les curieux, un atelier de dégustation de cuisine moléculaire pour les gourmands et un costume de M. Tomate pour donner le maximum de visibilité à l’atelier ! Retrouvez le projet au festival Paris Montagne 2011 ainsi que sur le blog QSEC ! http://leblog-qsec.fr Une des préparations réalisées lors des ateliers par le groupe. Tomate et billes d’alginate aromatisées au sirop de fraise.

numéro 18 juillet 2011

.

7

www.atomes-crochus.org


La lettre « Transformer la science en art, en plaisi r, en rire et en jeu »

2e université d’été « Science Ouverte à Paris 13 »

L

’association Science Ouverte – en partenariat avec l’Université Paris 13 et l’association Animath – a proposé à un groupe de 25 lycéens entrant en 1re scientifique de pratiquer les sciences autrement, durant une université d’été sur le campus de Bobigny du 20 juin au 1er juillet 2011. Ce stage s’inscrit dans le double objectif de l’association Science Ouverte : porter un regard neuf et intéressé sur les sciences et encourager les jeunes de Seine-Saint-Denis dans leurs études scientifiques. Les jeunes viennent de nombreux lycées de Seine-Saint-Denis et ont été recrutés sur la base du volontariat et de leur intérêt pour les sciences. L’université d’été des lycéens est ainsi un moment de rencontre pour les jeunes du département qui partagent une même passion. De multiples activités étaient au programme de ce stage ludique et éducatif. La recette : une poignée

de cours et des travaux dirigés axés essentiellement sur les mathématiques. Une louche d’exploration mathématique pour apprendre à travailler en groupe et à gamberger sur un sujet inconnu. Une pointe de sport pour s’aérer les neurones. Une pincée de culture pour aiguiser les esprits et manipuler avec des ateliers scientifiques, des visites de musées et des conférences. Nanotechnologies, laser, génétique, économie, chimie : des activités pour tous les goûts étaient proposées. L’ensemble du programme pédagogique est établi en collaboration avec des enseignants-chercheurs de l’Université Paris 13. Ce stage s’inscrit dans un projet à long terme visant à l’ouverture d’un espace scientifique permanent en Seine-Saint-Denis, dont la vocation sera de proposer du soutien scolaire, des activités, des expositions, des conférences-débats thématiques…

En attente photos Hélène

www.scienceouverte.fr

Contacts Retrouvez la description de l’association et de toutes nos activités sur notre site Internet : www.atomes-crochus.org presidence@atomes-crochus.org : Richard-Emmanuel Eastes vice-présidente : francine.pellaud@atomes-crochus.org direction-artistique@atomes-crochus.org : Bérénice Collet direction-science-societe@atomes-crochus.org : Matteo Merzagora contact@atomes-crochus.org : Marie Blanc, directrice chef de projets : ronan.james@atomes-crochus.org médiateur : fabien.descamps@atomes-crochus.org

Rédaction : meriem.fresson@atomes-crochus.org/Graphisme : Iris de Vericourt Illustrations : Clémentine Robach/Photographies : Stéphane Querbes, Odile Godbille, Annabelle Gasquez.

numéro 18 juillet 2011

.

8

www.atomes-crochus.org

Lettre d'information n° 18 : Quartiers d'été  

- Edito - Agenda Spécial Festival Paris Montagne - Clown de science : nouveau spectacle ! - 17e arrondissement : les grands projets des Atom...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you