Page 1

n°4 DÉCEMBRE 2005

w w w . m a i r i e - a t h i s - m o n s . f r

Tél : 01 69 54 54 54

Athis-Mons, ville de L’innovation P6-7

Marché gourmand le 18 décembre P8

Création : V. Pichot

Réhabilitation du Noyer Renard P12-13

Cahier détachable en pages centrales


Sommaire Athis-Info n°4

4-5

Arrêt sur images

6-7

Ça s’est passé le mois dernier

8

L’événement

9

Ça se passe en ville

10

Vie locale

11

Citoyenneté

12-13

Dossier spécial ANRU

14-15

Environnement

16 17-20 21

- DÉCEMBRE 2005

Cadre de vie Dossier tri sélectif Exposition

22-23

Histoire

24-25

Dossier santé

> Directeur de la Communication : David Derrouet

26-27

A vos marques !

28-29

Voir, sortir, écouter

> Journalistes : Fabien Reyre, Dallila Nhari-Ziani, Tél. : 01 69 54 54 41

31

Cinéma

32

Brèves - Etat civil

33

Pratique - Adresses utiles

34

Tribune libre

> Directeur de la publication : François Garcia

> Direction artistique et conception : Valérie Pichot > Photographes : Djamila Calin > Régie publicitaire : Recherches et Communication Tél. : 01 55 65 12 12 > Impression : Imprimerie Grenier Tirage : 15 000 exemplaires Le n° : 0,80 euros - 1 an : 15,24 euros. N° 44 Dépôt légal à parution. Les textes émanant des associations n’engagent pas la responsabilité de la municipalité. Athis-Mons sur Internet : http://www.mairie-athis-mons.fr/

2


Édito Madame, Mademoiselle, Monsieur, Notre pays a, lors de la première quinzaine du mois de novembre, été marqué par une importante vague de violences urbaines. Notre ville n'a pas été épargnée par ces événements. Pendant ces jours où nos villes ont pris un autre visage que celui qu'elles ont traditionnellement, le service public et les collectivités locales ont pris une place particulière. Je tiens ainsi à remercier les services municipaux qui, pendant de nombreuses heures, ont surveillé les bâtiments publics, sont intervenus au moindre mouvement ou bien lorsqu'il a fallu ont réparé. Je tiens aussi à remercier l'ensemble des habitants qui se sont mobilisés pour permettre un retour au calme dans nos villes, ainsi que les pompiers et les forces de l'ordre. Aujourd'hui, il nous faut prendre la mesure des événements qui se sont déroulés et refuser tout jugement hâtif et à l'emporte pièce. Notre pays ne doit pas tolérer qu'une partie entière de sa jeunesse soit sur le bord du chemin, comme il ne doit plus tolérer la misère sociale et la précarité. La lutte contre le chômage, la hausse du pouvoir d'achat, la réhabilitation de nos quartiers, la mixité sociale, la lutte contre l'échec scolaire doivent devenir des priorités absolues et bénéficier de moyens lourds. Dans le cadre de nos compétences, avec la volonté de faire que chacun vive mieux et bien dans sa ville, avec l'envie que chaque enfant se construise et s'épanouisse dans le respect des autres et de soi-même, notre ville s'est engagée dans des projets importants. Qu'il s'agisse de la réhabilitation de nos quartiers ou bien de la lutte contre l'échec scolaire avec le plan de réussite éducative dans lequel nous sommes investis, votre municipalité s'est engagée dans la voie du progrès pour tous et de l'égalité. Vous pouvez compter sur notre détermination afin que notre ville soit une ville agréable à vivre. A la veille des fêtes de Noël, de nombreuses actions et animations vont permettre à chacune et chacun d'entre nous de se retrouver dans la fraternité. Le 18 décembre, autour des arts de la table, le premier Marché gourmand sera organisé par l'Association "Athis en fête", en centre ville sur la place Deconninck et le 17 décembre le Centre social vous invite à une soirée “Chanter Noël”. Je vous invite à vous rendre nombreux à ces deux manifestations annonçant les fêtes de fin d'année. A cette occasion, je vous souhaite de passer d'agréables moments, en famille ou entre amis, et je vous adresse mes meilleurs sentiments.

François Garcia Maire d’Athis-Mons Président de la Communauté de communes Les Portes de L’Essonne 3


Arrêt sur images

Noces de Diamant

Commémoration du 11 novembre

Le 5 novembre M. et Mme Desgraupes fêtaient leurs noces de Diamant (60 ans de mariage). Félicitations aux mariés !

Le 11 novembre La commémoration du 87ème anniversaire de l'Armistice de 1918 a permis de rendre hommage à tous les anciens combattants, aux morts ainsi qu'à leurs familles.

Les 10 ans de l’association La Cour

Soirée Halloween

Le 25 novembre L'association La Cour (résidence de personnes âgées) fêtait son dixième anniversaire en présence du Maire et des élus.

Le 31 octobre Avec plus de 250 enfants et parents, la soirée Halloween organisée par le comité de quartier du Noyer Renard a connu un succès "envoûtant" : défilé de déguisements, goûter, soirée dansante…

Concours de dessins sur les droits de l'enfant

Expo Jeux et Jouets

Le 25 novembre Les lauréats du concours de dessins sur les droits de l'enfant se sont réunis en présence du jury pour la remise des prix.

Les 3 et 4 novembre La traditionnelle exposition de jeux et jouets organisée par les ludothèques d'Athis-Mons a attiré de nombreux joueurs, petits et grands !

Le 28 novembre Forum Santé - Sida

Pour un soir...

Le Forum Santé proposé par le CCAS proposait de nombreux stands d'information en libre accès sur le SIDA, la contraception, l'accès aux droits et aux soins… Ainsi qu'un débat.

Le 15 novembre L'artiste Catherine Nyeki était invitée par la Médiathèque Simone de Beauvoir pour présenter ses œuvres dans le cadre des rencontres Pour un soir, en partenariat avec l'Espace d'Art Camille Lambert.

4


4

-

Décembre

2005

-

L’ i n f o - A t h i s - M o n s

Arrêt sur images

Marmothèque

Une souris verte qui courait dans l'herbe… Pour sa deuxième édition, le Mois des livres pour les tout-petits proposé par le réseau des bibliothèques-médiathèque d'Athis-Mons, avait pour thème l'univers des comptines. Parents et enfants étaient nombreux aux rendez-vous : les Racontines (des contes et des ritournelles pour les plus jeunes) ; les conférences de Jean Epstein, psychosociologue et de Marie-Claire Bruley, psychologue ; la lecture-spectacle Charivalivre au théâtre Jean Dasté, les séances Ciné Bébés à la salle Ventura, l'exposition de dessins originaux de Charlotte Mollet à la Médiathèque… Rendez-vous l'année prochaine pour une 3ème édition de la Marmothèque avec beaucoup d'autres surprises !

5


Ça s’est passé le mois dernier

•••••••

Athis-Mons, ville phare de l'innovation sociale

Accéder à l'information, comprendre les démarches administratives, trouver un emploi n'est pas toujours une chose aisée quand on ne sait pas bien lire et écrire et même parfois pas du tout. Aussi, lutter "autrement" contre l'illettrisme et favoriser autant que faire se peut la maîtrise du français parlé et écrit a toujours été une volonté forte de la municipalité. Devant l'insuffisance des dispositifs existants, le Centre Communal d'Action Sociale a ainsi mis en place un réseau linguistique à l'échelle du territoire de notre ville. La coordination de tous les acteurs, la formation et la mise en place d'ateliers spécifiques sont au cœur de cette action qui a reçu le Prix national de l'innovation sociale.

Repérer et répondre aux mieux aux difficultés linguistiques que peuvent rencontrer de nombreux adultes participe de l'insertion et de l'épanouissement des personnes concernées. Mais mener une action efficace en la matière nécessite la prise en compte de nombreuses problématiques. En effet, comme le souligne Nadine Ribéro, adjointe au maire chargée de l'action sociale, "nombreuses sont les personnes qui culpabilisent de ne pas savoir correctement lire et écrire et parfois pas du tout. Se rendre dans des institutions avec la peur du regard des autres est souvent paralysant et entraîne des difficultés importantes pour la vie quotidienne". Fort de ce constat, le Centre Communal d'Action Sociale a mené un travail en profondeur afin de dynamiser les

6

dispositifs existants. Ainsi, de l'avis général des référents sociaux, si les dispositifs de lutte contre l'illettrisme existent localement, ils comportent plusieurs lacunes. D'une part, les formations existantes sont limitées en nombre d'heures et insuffisantes sur le secteur et, d'autre part, les travailleurs sociaux qui peuvent être confrontés aux situations d'illettrisme ont souvent un réel manque d'informations et de connaissance du phénomène. Face à cette situation, le Centre Communal d'Action Sociale a décidé la mise en place d'un réseau

linguistique et recruté une coordinatrice pour impulser cette politique, en s'appuyant sur les potentialités locales et les personnes ressources en la matière. "Le réseau linguistique permet la collaboration efficace des différents partenaires sur la ville, sous la forme d'un comité de pilotage qui se réunit deux fois par an", souligne Gaëlle Sens, coordinatrice.


4

-

Décembre

2005

-

L’ i n f o - A t h i s - M o n s

Ça s’est passé le mois dernier

Qui compose ce comité de pilotage ? • les assistantes sociales de secteur • des conseillères en économie sociale et familiale du CCAS et de la CAF • des acteurs municipaux et départementaux • des assistantes sociales et bénévoles des associations caritatives • des éducateurs des clubs de prévention • des écrivains publics • des organismes de formation intervenant à Athis-Mons • des associations de soutien scolaire et d'apprentissages pour adultes • de la mission locale • des conseillers des associations intermédiaires locales • des associations communautaires

Afin d'élargir la collaboration entre partenaires, un groupe de suivi auquel participent les référents sociaux ainsi que les organismes de formation a été créé, dont l'objectif est de faire le point sur les acquisitions de chaque personne et de mesurer l'avancée des "apprenants" en terme d'insertion sociale. "A côté et en complémentarité de la coordination des partenaires, différents ateliers périphériques ont vu le jour, avec pour objectif principal d'aider les personnes à accepter leur insuffisance linguistique", précise Christine Fracy, Directrice du CCAS.

Quatre ateliers fonctionnent • Atelier "Lire Malin à Athis" : il s'agit d'un atelier ouvert au public n'ayant pas accès à la culture et ne se déplaçant pas vers les structures telles que la médiathèque, le centre culturel… Il propose des séances de type “découverte de la médiathèque”, lecture à haute voix par les bibliothécaires... Les rencontres sont au rythme de deux séances par mois, sous la conduite de trois agents du réseau des médiathèque-bibliothèques. • Atelier écriture : il s'agit d'un atelier ouvert au public n'ayant pas accès au plaisir d'écrire. Il est piloté par le Centre social et accueille de petits groupes, en

collaboration avec un atelier de création artistique. • Atelier "Vivre Malin à Athis" : il s'agit d'un atelier ouvert au public se trouvant en difficulté face aux démarches administratives, institutionnelles, de vie quotidienne, dues à leurs difficultés linguistique. Il propose des séances du type : "se déplacer dans ville", "connaître les fonctions des administrations", "comment remplir des documents". Les rencontres sont au rythme de deux séances de deux heures par mois, sous la conduite de deux conseillères en Economie Sociale et Familiale. • Atelier "Consommer Malin à Athis" : il s'agit d'un atelier ouvert au public en

A savoir ! que apprenant, le CCAS Pour valoriser les progrès de cha ert aux personnes organise un concours d'écriture ouv ntissages. pre inscrites dans un parcours de réap Une manifestation me. Le thème retenu portera sur la fem journée du la de avec remise de prix aura lieu lors 6. 200 s "Droit des femmes", en mar

difficulté linguistique face aux actes de la vie quotidienne. Il propose des séances du type "comment faire ses courses ?", "préparer un repas"… Consécutivement au repérage des personnes en situation d'illettrisme et à l'identification de leurs difficultés, un nouvel atelier de ré-apprentissage permet de rester en contact avec le public sortant de formation. Le réseau linguistique travaille en collaboration avec les services municipaux chargés de la mise en œuvre du programme national de "réussite éducative", pour lequel la ville a souhaité s'engager.

Pour leur travail et leur investissement au quotidien… Merci aux écrivains publics, aux associations, aux services municipaux, aux assistantes sociales, aux éducateurs spécialisés, aux Conseillères en économie sociale et familiale, à la Mission locale, aux organismes de formation, au personnel de la Caisse d'Allocations Familiales, aux acteurs départementaux…

7


L’Evénement

Premier Marché Gourmand d'Athis-Mons Les plaisirs de la table s'invitent en centre ville !

•••••••

Dimanche 18 décembre de 14h à 19h, place Deconninck (centre-ville)

Un jour de fête et de convivialité

tions faire un marché gourmand. Dans la mesure ou le marché de Noël se déroule sur la Place Jean Jaurès dans le Val, il nous semblait intéressant d'utiliser la Place Deconninck en centre ville". "L'idée de réunir différents commerçants à la veille des fêtes de Noël dans une ambiance très conviviale et féerique nous a enchantés. De nombreuses animations sont ainsi prévues pour les enfants, pendant que les plus grands découvriront les 18 stands..." souligne la Présidente. Chocolatier, caviste, pâtissier… Le marché gourmand sera l'occasion d'initier une manifestation qui a vocation à grandir !

Comme le souligne Liliane Vannier, président de l'association "Athis en fête", "cela faisait déjà plusieurs mois que nous souhai-

Le programme alléchant qui vous attend, ainsi que les animations prévues pour les enfants !

A la veille des fêtes de Noël, l'association "Athis en fête" organise son premier marché gourmand avec le soutien de la municipalité. Autour de 18 stands tenus par des artisans, cette grande journée sera consacrée aux plaisirs de la table, afin de permettre à chacune et chacun de bien préparer les fêtes. Cette manifestation, qui se tiendra sur la place Deconninck en plein centre ville, à vocation à être renouvelée chaque année.

Animations toute l'après-midi • • • •

Balades en poney Manège Maquillage Pêche à la ligne

Salle Curie (place du Général de Gaulle) : • 14h : musique d'ambiance avec Guitar'Essonne • 15h : cercle celtique Dalch Mat • 15h45 : chorale Chantons la vie • 16h30 : danse et chant Les graines de stars • 17h30 : féerie du marché gourmand : feu d'artifice

8

Organisé par l'association

Athis en Fête Contact : Liliane Vannier au 01 69 57 02 62 Site Internet : http://athisenfete.free.fr/

Vins Nicolas : Caviste avenue François Mitterrand Nationale 7 Chocolat : douceurs sucrées Adrien et Chocolat 45 avenue François Mitterrand Nationale 7

Les commerçants d'Athis-Mons qui seront présents :

Les associations présentes sur les stands

Boulangerie Paul avenue François Mitterrand Nationale 7

Les Amis des jumelages

Primeurs : au Petit primeur du Moulin avenue François Mitterrand Nationale 7

Le Marin Crépier


4

-

Décembre

•••••••

2005

-

L’ i n f o - A t h i s - M o n s

Ça se passe en ville

Chanter Noël

Soirée festive à l'Espace Michelet, samedi 17 décembre En partenariat avec les habitants, les associations et divers partenaires, le Centre social organise une soirée festive pour les fêtes de fin d'année le samedi 17 décembre 2005 à l'Espace Michelet. Cette soirée, ouverte à tous les habitants, sera l'occasion pour chacune et chacun de se retrouver

•••••••

Pour cela, pensez à vous inscrire avant le 10 décembre auprès du Centre social au 01 60 48 72 43.

Idées de femmes, couture passion

Vous êtes passionnée de couture et de confection textile ? L'association "Idées de femmes, couture passion", située depuis 10 ans dans le quartier du Val, s'est diversifiée au fil des années dans les ateliers couture, peinture sur soie, patchwork et dentelle aux fuseaux. Dans une ambiance conviviale, les adhérentes privilégient l'échange et le partage. Régulièrement, l'association organise des défilés de mode et participe à la vie associative d'Athis-Mons. De 16 à 77 ans, toutes les personnes désireuses de rejoindre l'équipe sont les bienvenues !

•••••••

dans une ambiance musicale de 19h à 2h du matin. Au menu : des plats exotiques préparés lors des ateliers culinaires organisés par le Centre Social. Venez donc nombreux nous retrouver pour les préparatifs et/ou pour participer à la soirée !

Samedi 10 décembre prochain, l'association organise une exposition/vente des créations de ses adhérentes. Des créations de patchwork, dentelle fuseau, couture et peinture sur soie seront présentées à cette occasion dans les locaux de l'association, 34 place du Languedoc à Athis-Mons. Renseignements : 06 88 07 11 48 ou 01 69 38 67 79. Email : couture.passion@libertysurf.fr

Concours d'illuminations de Noël

La Municipalité organise dans toute la ville un concours d'illuminations de vos maisons et jardins. Pour participer, il est impératif de s'inscrire en remplissant un bulletin de participation. Cela permettra au jury désigné de se rendre vers chaque maison participante et de n'en oublier aucune ! Les bulletins sont à retourner à l'adresse suivante avant le mercredi 14 décembre au soir : Mairie d'Athis-Mons Place du Général de Gaulle - Service Communication, démocratie locale, fêtes et cérémonies - 91205 Athis-Mons cedex Les résultats seront communiqués dans l'Athis-Info du mois de janvier.

Nom : Prénom : Adresse : Tél : E-mail :

9


Vie locale

•••••••

••••••• Rentrée

Comités de quartier Ateliers de travail, à vos agendas ! Noyer Renard Espace Michelet (salle bleue) Mardi 6 décembre 19h15 atelier ANRU. Mardi 10 janvier 19h15 Tri sélectif / circulation/ stationnement

1er janvier au 31 mars 2006.

Cantine de l’école maternelle St Exupéry Mercredi 4 janvier 20h15 Stationnement / circulation Lundi 23 janvier 20h15 Cadre de vie et convivialité

Centre ville Salle Penichost Mercredi 11 janvier 20h30 Rendre la ville plus accessible Jeudi 19 janvier - 20h30 Aire de jeux / nettoyage des espaces publics ts Renseignemen Ecole J.Ferry 01 69 54 54 40 (salle des maîtres) Mercredi 11 janvier 20h30 • Animation et convivialité Mardi 17 janvier 20h30 • Circulation et stationnement/

•••••••

:

Sont concernés : • tous les jeunes Athégiens non scolarisés ayant 3 ans (ou plus) avant le 31 décembre 2006, c'est-à-dire nés en 2003 (ou avant). • Si les familles le souhaitent les enfants nés en 2004 peuvent également être inscrits. Par contre, les demandes seront placées en liste d'attente. Documents à fournir : • le livret de famille • en cas de séparation des deux parents de l'enfant, justificatif du droit de garde (copie du jugement, à défaut autorisation écrite de l'autre parent) • 1 certificat de mise à jour des vaccinations (à défaut le carnet de santé) • 1 justificatif de domicile (bail de location ou acte de propriété) Attention : tous les enfants résidant à AthisMons, non inscrits au 31 mars 2006 seront systématiquement placés en liste d'attente.

Pour tous renseignements supplémentaires : service Enfance - Affaires scolaires Tél. 01 69 54 55 58/55 60/55 65

Informations Retraités

• Ateliers Mémoire Contrairement aux idées reçues, on ne perd pas sa mémoire en vieillissant. Au contraire, son potentiel augmente si nous sommes conscients de l'importance de garder une activité cérébrale soutenue. Au cours d'un stage de 12 séances, le service Retraités d'Athis-Mons vous propose de découvrir les mécanismes de fonctionnement de la mémoire. A l'aide de jeux, d'exercices et de techniques de relaxation (sophrologie), chacun pourra adapter ces méthodes aux gestes de la vie quotidienne. Formatrice : Christine Loreaux, psychologue, sophrologue, relaxologue De 9h30 à 12h les 7, 11, 20 et 25 janvier, les 1er et 24 février, les 1er, 8, 17, 22 et 29 mars et le 4 avril.

• Stages "Garder l'équilibre" et "Notions d'alimentation" Dans la continuité des actions de prévention du vieillissement engagé par le CLIC de la Communauté de communes Les Portes de l'Essonne, le service Retraités vous propose des stages "Equilibre, Prévention des chutes et notions d'alimentation" avec l'Association Siel bleu, spécialisée dans la pratique sportive des personnes âgées en perte d'autonomie. Ces stages se composent d'une série d'ateliers composée de 20 séances encadrées par un professeur de sport diplômé en gérontologie. Vous découvrirez des exercices doux et adaptés à votre rythme et à vos possibilités qui vous apporteront concrètement des moyens de dénouer vos articulations raides, d'éviter aux muscles de fondre et de faciliter la circulation et la digestion.

Renseignements et inscriptions auprès du service Athis-Mons Retraités, 3/5 Allée d'Ozonville. Tél. : 01 60 48 76 90 10

Inscriptions dans les écoles maternelles Les inscriptions à l'école maternelle des enfants effectuant leur première rentrée se feront au service Enfance - Affaires scolaires de la mairie ou dans les mairies annexes du

Mons/Plaine Basse

Plateau/Pyramide

scolaire 2006-2007

• Cycle Cinéma du répertoire/conférence Jeudi 8 décembre 2005 10h - Conférence de l'association des notaires de l'Essonne, salle Pénichost en mairie. Thème : "Les nouvelles dispositions en matière de succession". Intervenant : Maître Ferre. 12h - Repas froid convivial (réservation obligatoire) 14h - Cinéma du répertoire Jour de fête de Jacques Tati Venez redécouvrir cette chronique en deux parties d'un petit village français, d'abord illuminé par le passage d'une fête foraine, puis s'amusant de la tournée "à l'américaine" du facteur de l'endroit. Le film appartient au genre burlesque car l'immense majorité des gags sont constitués de la rencontre impromptue de trajectoires. La tournée à l'américaine s'apparente à une "poursuite" finale, loi d'or du cinéma comique.


4

-

Décembre

•••••••

2005

-

L’ i n f o - A t h i s - M o n s

Recensement de la population 2006

Qu'est ce que le recensement de la population ? La loi du 27 février 2002 "relative à la démocratie de proximité" a profondément modifié le recensement de la population. Ainsi depuis janvier 2004, dans les communes de 10 000 habitants et plus (comme Athis-Mons), le recensement s'effectue dorénavant selon la technique du sondage. Un échantillon représentant 8% des adresses de la commune est tiré au sort chaque année. Les agents recenseurs sont chargés d'enquêter la totalité des logements situés à ces adresses et d'en rencontrer tous les habitants. L'enquête commencera à partir du 19 janvier 2006 jusqu'à fin février. Seules les adresses tirées au sort seront recensées. Un courrier de M. le Maire sera adressé à chaque personne concernée. Répondre aux questionnaires des agents recenseurs est obligatoire. C'est également

•••••••

Citoyenneté

un devoir civique. Au titre de la Loi du 7 juin 1951, les informations sont confidentielles.

culturels, équipements sociaux, petite enfance, etc.

Les agents recenseurs A quoi sert le recensement de la population ? L'importance de ces enquêtes est réelle pour les communes puisque les informations obtenues permettront à l'Etat d'évaluer à partir de 2008 le montant des dotations qu'il versera pendant les 5 années suivantes. Il faut préciser que le montant total des dotations d'Etat représente environ 30 à 40 % des recettes des communes. D'autre part, les informations (nombre d'habitants, nombre d'hommes et de femmes, pyramide des âges, catégories socioprofessionnelles, etc.) permettront aussi à vos élus de définir les grandes orientations des politiques locales, notamment en matière d'infrastructures : voirie, assainissement, équipements scolaires, sportifs,

La commune d'Athis-Mons recherche 5 agents recenseurs, à temps partiel, entre le 2 janvier et le 10 mars 2006. Ils seront rémunérés selon le nombre de questionnaires remplis et selon la qualité du travail rendu. Candidatures à adresser obligatoirement par écrit (lettre manuscrite) à Monsieur le Maire, Hôtel de ville, 91205 ATHIS-MONS cedex avant le 12 décembre 2005.

Renseignements complémentaires : Affaires juridiques, électorales et générales. Tél. 01 69 54 55 75 ou 01 69 54 55 71.

Inscriptions sur les listes électorales Les demandes d'inscriptions sur les listes électorales sont recevables pendant toute l'année jusqu'au dernier jour ouvrable de décembre inclus. Pièces à fournir : • Carte Nationale d'Identité ou Passeport + justificatif de domicile (quittance eau, électricité, facture établie au nom du demandeur, taxe d'habitation, impôt sur le revenu). Toute personne ayant déménagé (tout en restant sur la commune) doit obligatoirement se rendre au service avec les justificatifs ci-dessus. • En cas de changement matrimonial (mariage, divorce) : Carte Nationale d'Identité, livret de famille, justificatif de domicile. Un certificat d'hébergement établi doit être complété par un justificatif établissant la preuve de l'attache avec la commune.

Renseignements : s service Elections/Affaire es ral géné au 01 69 54 55 75.

11


Dossier spécial A.N.R.U

•••••••

Réhabilitation du Noyer Renard Un projet pour améliorer le cadre de vie

Engagée depuis 2000 dans une Opération de Renouvellement Urbain en partenariat avec Immobilière 3F, la municipalité a déposé un dossier auprès de l'Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU) pour obtenir les financements nécessaires à la mise en œuvre de la deuxième phase de restructuration du quartier du Noyer Renard. Le projet, examiné par le Comité technique partenarial de l'ANRU en septembre, a reçu un avis très favorable. Reste à attendre la décision du Comité national d'engagement le 5 janvier qui doit se prononcer sur les engagements financiers de l'ANRU. En attendant, zoom sur ce projet phare…

Quels sont les objectifs de la rénovation urbaine ? Une première phase de restructuration du quartier, dans le cadre d'une convention d'Opération de Renouvellement Urbain (ORU), a vu la résidentialisation de plusieurs immeubles, la rénovation de la Place Mendès-France, l'aménagement d'espaces publics, la création de percées, et l'extension de nombreux logements existants.

12

Cette deuxième phase de restructuration poursuit les mêmes objectifs, mais avec une nouvelle ampleur : améliorer la qualité de vie des habitants par des espaces verts et des espaces publics de qualité, favoriser la mixité sociale en diversifiant l'offre de logements (collectifs et individuels) et en permettant l'accession à la propriété, relancer les commerces de proximité, ouvrir le quartier.

Le Maire, lors d'une réunion publique le 26 mai 2004, a présenté aux habitants du quartier le projet de rénovation de l'espace urbain qui se trouve entre la rue des Pitourées et l'Avenue de Morangis. Après de nombreux mois de travail, c'est ce projet qui a été présenté au Comité technique partenarial de l'ANRU au mois de septembre et qui a reçu un avis très favorable.


4

-

Décembre

2005

-

L’ i n f o - A t h i s - M o n s

Dossier spécial A.N.R.U

Qu'est-il prévu dans la deuxième phase de rénovation ? Le projet, qui a fait l'objet d'un concours d'architecte, vise à transformer l'espace existant en véritable Cité Jardin et à recréer un centre commercial près de la Poste. Il prévoit notamment la construction de maisons "patios" et de maisons de ville sur l'Avenue de Morangis. Le centre commercial situé rue des Froides Bouillies, vétuste et enclavé, sera entièrement détruit et y seront construits de nouveaux bâtiments mixant locaux commerciaux et habitat collectif et semi collectif, afin de dynamiser l'activité des commerces de proximité et la vie dans le quartier.

Ce qui va changer à partir de 2006 241 nouveaux logements vont être construits sur le quartier. Parmi ces logements : • 120 sont des logements sociaux (dont 38 logements individuels, 24 semi collectifs, 58 collectifs) • 64 seront proposés en accession à la propriété (dont 20 en individuels et 44 en collectifs) • 57 seront loués avec des loyers "libres" (dont 19 individuels, 12 en semi collectifs, 26 en collectifs) De nouveaux locaux commerciaux vont être construits en rez-de-chaussée des immeubles neufs rue de Morangis et rue Pierre Bérégovoy (1500 m2 de commerces). Des travaux de réhabilitation des bâtiments existants sont prévus (dans les parties communes, dans les logements, sur les façades et espaces extérieurs). Tous les immeubles, qui ne l'ont pas encore été, seront résidentialisés et auront leur jardin semi privatif. Le calendrier de mise en œuvre prévoit les premières constructions pour début 2006. Compte tenu du nombre de démolitions de logements prévu (199 logements et la totalité des locaux commerciaux situés à l'est de la rue Pierre Bérégovoy), la Ville, l'Immobilière 3F et l'Etat (cf. Charte de relogement) se sont engagés à ce que toutes personnes concernées puissent être relogées sur le quartier s'ils le souhaitent.

Les habitants au cœur du projet L'information et la participation des habitants sont au cœur du projet de rénovation urbaine du Noyer Renard. Une exposition permanente expliquant le projet verra le jour dans le quartier en 2006. Après la

réunion de présentation du 26 mai 2004, des ateliers d'habitants ont été mis en place, visant à réfléchir sur la mise en œuvre du projet et du suivi des travaux. Toute personne qui souhaite participer aux

ateliers est invitée à contacter la Chargée de mission Renouvellement urbain au 01 69 54 55 49.

L'ANRU ? Etablissement Public à caractère Industriel et Commercial (EPIC), l'Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine a été créée par l'Etat en 2003. Cette agence collecte les crédits nationaux consacrés à l'aménagement et au logement et les affecte aux projets proposés par les collectivités territoriales. Avec la région, le département et les collectivités locales, elle finance les projets de rénovation urbaine.

13


Environnement

•••••••

L'Orge, une rivière préservée

Depuis 60 ans, le Syndicat Intercommunal de la Vallée de l'Orge Aval œuvre pour la protection de la rivière et de ses berges, malgré l'urbanisation croissante de notre département et les pollutions à répétition qui en résultent. Eclairage sur les actions menées par ce syndicat, qui regroupe trente-trois communes et emploie quotidiennement 80 agents. Le SIVOA a pour principal objectif la prévention des inondations. L'Orge, dans sa partie aval, traverse une agglomération de 370 000 habitants. Du fait de l'urbanisation galopante, les sols sont devenus imperméables et peuvent provoquer une montée en charge de plus en plus rapide des cours d'eau. Le syndicat a ainsi engagé un vaste programme pour contenir et gérer les crues éventuelles. Pour cela, une grande politique pour retenir les eaux de pluies à la source a été mise en place, des bassins de retenues ont été réalisés pour stocker les volumes d'eaux excédentaires transportés par la rivière et on favorise l'infiltration des eaux de pluies dans les villes en concertation avec les communes.

14

Le deuxième objectif du SIVOA porte sur l'amélioration de la qualité des eaux de l'Orge. Etant une rivière à faible débit, l'Orge récupère les eaux de ruissèlement et parfois les eaux domestiques en provenance des villes. Il faut donc surveiller sa qualité. Pour cela, six stations mesurent en continu cette qualité, ceci à travers différents paramètres comme le PH, la température l'oxygène… Des prélèvements sont ainsi effectués six fois par an sur l'Orge, ses affluents et ses bassins. Malgré ces mesures, certains affluents se retrouvent dans la rivière alors qu'ils devraient être traités en station d'épuration. De gros travaux d'assainissement ont donc été réalisés et ils devraient porter leurs fruits puisqu'on note progressivement

une baisse des phosphates dans les eaux de l'Orge. Enfin, la dernière mission du syndicat est le rachat de certains terrains ou le soutien de certaines actions visant à protéger la vallée de l'Urbanisation toujours croissante. Ce qui permet de laisser ces terrains à l'état naturel et de garder à la vallée sa dénomination de poumon vert. C'est dans le respect de cette politique que le SIVOA a soutenu le rachat du Coteau des Vignes par la Communauté de communes le 9 septembre dernier. Pour de plus amples renseignements sur les actions menées par le SIVOA, vous pouvez soit contacter le syndicat au 01 69 12 15 40, soit visiter son site internet : http://www.sivoa.fr


4

-

Décembre

2005

-

L’ i n f o - A t h i s - M o n s

Environnement

Entretien avec Pascal Denis Maire adjoint chargé de l'environnement et du développement durable Vice-président du Syndicat Intercommunal de la Vallée de l'Orge Aval (SIVOA) Des Athégiens vous ont, à plusieurs reprises, interpellé sur la qualité médiocre et les odeurs nauséabondes de certains rejets dans l'Orge des collecteurs d'eaux pluviales. Pouvez-vous nous en dire davantage ? "Malheureusement, dans nos secteurs urbanisés, les eaux de pluies lessivent les chaussées, parkings et autres surfaces imperméabilisées en entrainant l'ensemble des particules polluantes et les déchets qui se retrouvent dans le milieu naturel le plus proche, ici l'Orge. Il y a également des pollutions par les eaux usées qui, anormalement, transitent par les eaux pluviales suite à des anomalies sur les réseaux d'assainissement ou bien suite à des mauvais raccordements des immeubles ou des particuliers".

Quelles actions peut-on mener ? "Le syndicat de Vallée de l'Orge, dont je suis le représentant pour Athis-Mons, ainsi que nos communes, mettent en œuvre de nombreux moyens pour réduire ces pollutions. Le syndicat a ainsi récemment construit un collecteur d'eaux usées, de l'avenue Jules Vallès à Athis-Mons jusqu'à la Place Lecorre à ParayVieille-Poste, afin de remplacer l'ancienne canalisation vétuste qui se trouvait à l'intérieur de la galerie d'eaux pluviales. La commune, quant à elle, rénove chaque année de nombreux collecteurs d'eaux usées afin de supprimer les réseaux unitaires encore existants, ces derniers apportant par temps de pluie des eaux usées directement en rivière. La commune mène également annuellement de nombreux contrôles de conformité des branchements des particuliers afin de supprimer les écoulements d'eaux usées dans l'Orge".

Et s'agissant plus particulièrement des eaux pluviales ? "Concernant la pollution des eaux pluviales proprement dite, le règlement d'assainissement a été modifié afin d'imposer des déshuileurs au niveau des parkings, et de réduire le volume d'eaux pluviales au niveau de chaque parcelle. Par ailleurs, une vaste campagne de communication avait été également mise en place il y a quelques années pour montrer au grand public le lien entre les voieries et l'Orge. Des points noirs existent encore mais comme vous le voyez, de nombreux efforts sont engagés. En parallèle, des améliorations peuvent provenir d'un meilleur entretien plus régulier de la voirie et d'un plus grand respect de l'environnement par nos concitoyens. Je n'hésite pas à chaque rencontre, à chaque réunion et dans chacune de nos publications à le rappeler".

A savoir !

ment pour 2004 par le Ministre de l'Environne ions -act Eco des hée Trop le reçu a Le SIVOA par le syndicat et la qualité des actions conduites é nnit pére la ité, nac pug la r nse récompe nnement. depuis 10 ans en faveur de l'enviro re pour maintenir et nnent la Vallée au service de la riviè Ce sont plus de 80 agents qui sillo mètres de cours d'eau. s d'espaces naturels et les 149 kilo améliorer la gestion des 236 hectare 15


Cadre de vie

•••••••

Les Assises du pôle d'Orly

Le 21 octobre dernier se tenaient les premières Assises du Pôle d'Orly, organisées conjointement par les Conseils généraux de l'Essonne et du Val de Marne. Trois grands thèmes ont ainsi pu être abordés : • Construire un projet de développement partagé qui concilie l'activité aéroportuaire et la qualité de vie des riverains dans une démarche de développement durable ; • Agir pour le renforcement des retombées sociales et économiques sur le sud francilien ; • Œuvrer à définir une stratégie qui redonne à Orly sa vocation européenne et internationale. La journée a débuté par les interventions de Christian Favier, Président du Conseil général du Val de Marne et de Michel Berson, Président du Conseil général de l'Essonne. Après un diagnostic de la plate-forme aéroportuaire, deux ateliers ont animé l'après-midi de travail autour des questions suivantes : "Renforcer les retombées socio-économiques de l'aéroport sur les territoires du sud francilien" et "Concilier activités aéroportuaires et qualité de vie des riverains", commission co-prési-

16

dée par Patrice Sac, vice-président du Conseil général de l’Essonne. La journée s'est clôturée par une table ronde qui a réunit Bertrand Landrieu (Préfet de la Région), Jean-Paul Huchon (Président du Conseil régional), Michel Berson et Christian Favier. François Garcia, Maire d'Athis-Mons, était présent durant cette journée et s'est exprimé sur trois sujets : l'impact urbain de l'aéroport, les accès à l'aéroport et le développement d'Orly. François Garcia a évoqué le nouveau Plan d'Exposition au Bruit (PEB) étudié par la Direction Départementale de l’Equipement et la diminution de la zone C, une bonne nouvelle qui traduit "l'effet de la modernisation des avions et de leurs moteurs". Concernant les accès à l'aéroport, le Maire a souligné "l'importance d'une bonne desserte d'Orly par les transports en commun" pour les salariés de la plateforme, mais également pour permettre “aux usagers du transport aérien d'accéder à l'aéroport en transport en commun sans rupture de charge depuis Paris". Il s'est félicité "des déclarations du nouveau Président du Stif, Jean-Paul Huchon, annonçant la mise en

œuvre pour 2008/2009 Villejuif/Juvisy".

du

tramway

François Garcia a également mis l'accent sur le rôle essentiel que joue l'aéroport d'Orly sur la vie économique de notre ville. "L'aéroport, c'est bien sûr un moteur de l'emploi local. La plate-forme constitue notre principal employeur. 5 % de notre population y travaille. Parmi les 25 000 salariés de la plate-forme, 1266 viennent de notre territoire et parmi eux, près de 800 résident à Athis-Mons, qui détient le record de résidents salariés d'Orly". Déplorant la baisse du trafic et l'abandon des dessertes long-courrier durant ces dix dernières années, il a néanmoins souligné que "depuis peu, des signes de reprise semblent se dessiner avec l'augmentation progressive du trafic" et ajoutant : "Si l'on refuse le déclin d'Orly, il faut être conséquent (…). Il faut aujourd'hui que les intérêts des Franciliens soient pris en compte". Ces premières Assises du Pôle d'Orly ont permis de poser les bases d'une grande réflexion autour du développement d'Orly ; une seconde phase devrait avoir lieu prochainement.


4

-

Décembre

2005

-

L i v r e t •••••••

Le Tri sélectif

L’ i n f o - A t h i s - M o n s

d é t a c h a b l e

Le tri sélectif,

Un devoir pour nos enfants

Création : V. Pichot

De tous temps, les hommes ont produit des déchets. Mais avec l'augmentation de la production industrielle et l'avènement de la société de consommation, la quantité de déchets en France a augmenté de 60 % en moins d'un demi-siècle. D'abord considérés comme de simples rebus à faire disparaître, les déchets ont progressivement entraîné des conséquences dramatiques pour notre environnement, avec la pollution de l'air et des nappes phréatiques. Grâce au recyclage, nous avons la possibilité aujourd'hui de préserver et d'améliorer notre environnement, mais aussi de permettre la création de richesses et d'emploi. Pour en savoir plus et comprendre l'intérêt de devenir un éco-citoyen, tour d'horizon sur ce qu'est la collecte sélective, ses enjeux, ses modes opératoires.

Petite histoire de nos déchets… Sous-produit de notre civilisation, les déchets sont indissociables de toute société humaine. Dans les temps préhistoriques, pas de problème, les hommes consomment des produits naturels dont les restes sont laissés sur place. Mais avec les regroupements humains, les choses se gâtent. Durant l'antiquité, des fosses à l'extérieur des cités sont créées pour recevoir les détritus. Au Moyen-âge, hygiène et propreté ne sont pas de rigueur. Excréments et déchets sont jetés dans les rues qui sont

boueuses et nauséabondes. Les épidémies, en particulier de peste, se succèdent. Il faudra attendre le 19ème siècle pour que certaines villes organisent des collectes de déchets. Des chiffonniers récupèrent les matériaux réutilisables, le reste sert à fertiliser les terres agricoles. Mais il n'y a pas encore de règlementation nationale et chaque agglomération s'organise comme elle peut. Le XXème siècle voit éclore la société de consommation, le plastique, les matières synthétiques, les produits emballés et

jetables qui font exploser les quantités de déchets. Les premiers incinérateurs, venus d'Angleterre, offrent une solution aux problèmes d'hygiène. Ils se multiplient, a i n s i q u e l e s d é c h a rg e s , l é g a l e s o u sauvages, dans le but de comprimer cette masse toujours croissante des déchets. Malgré les nuisances et les problèmes d'insalubrité, il faudra attendre 1975 pour qu'une véritable législation nationale réglemente la gestion des déchets.

17


Le Tri sélectif

Trente ans de législation La loi du 17 juillet 1975 instaure l'obligation pour chaque commune de collecter et d'éliminer les déchets des ménages. Elle sera modifiée par la loi du 13 juillet 1992 qui prévoit, entre autre, de valoriser au maximum les déchets par réemploi, recyclage, compostage ou production d'énergie et de stopper, à compter de 2002, la mise en décharge d'ordures n'ayant pas subi un tri préalable. Cette loi, fondamentale dans l'histoire des déchets, mais aussi l'augmentation du coût du pétrole et des matières premières,

•••••••

obligent industriels et collectivités à organiser des filières de recyclage. Parallèlement, la règlementation concernant les installations de traitement des déchets se durcit. Des décharges et incinérateurs, jusque là autorisés, voient leurs jours comptés. Leur mise aux normes demande des coûts importants. Le 1er avril 1992, le décret "emballages ménagers" lance le coup d'envoi de la Collecte sélective. Il oblige tout producteur d'emballage à participer à la récupération

et à la valorisation de ses déchets. Une redevance spéciale est instaurée, payable pour chaque emballage produit, elle ira abonder les caisses d'organismes agrées par l'Etat, comme Eco-emballages. Ceux-ci ont en charge l'organisation des filières de recyclage et le financement des surcoûts générés par le tri sélectif. Des objectifs européens et nationaux concernant la valorisation matière des déchets sont préconisés. En France, ils sont fixés par la circulaire Voynet à 50% des déchets collectés.

Qui sont nos déchets ?

Qu'y a-t-il dans nos poubelles ? Des déchets ou des matières premières ? Pour le savoir, analysons ce que jettent les ménages. Il y a trois grandes catégories de déchets ménagers :

Il s'agit des déchets courants des ménages : restes de repas, épluchures, emballages, papiers, cartons, poussières… Les emballages, composés de papier, carton, verre, plastiques, métaux, sont en grande partie recyclables. C'est également le cas des journaux et magazines. Quant aux matières organiques, elles peuvent être valorisées par compostage ou méthanisation.

Les encombrants et les déchets végétaux Les encombrants sont constitués de meubles, matelas, électroménager, gros cartons, gravats, déblais… Ils sont en grande partie recyclables : objets en métal, en carton, en

bois… Les déchets végétaux, après broyage, peuvent être compostés.

Les déchets toxiques ou polluants Il s'agit des piles, de certains produits chimiques, d'huile de vidange, de médicaments... Mélangés avec les autres déchets, ils les contaminent et les rendent impropres à une valorisation ou même à une acceptation en décharge. De plus, laissés à la portée des enfants ou des animaux, ils peuvent causer des accidents. Ils doivent être déposés dans des lieux adaptés d'où ils seront orientés vers des f i l i è re s d e t r a i t e m e n t s p é c i f i q u e s e n fonction de la toxicité de leurs composants. Certains pourront être recyclés.

Création : V. Pichot

• ceux qui entrent dans la poubelle et font l'objet de collectes traditionnelles par les bennes de la Communauté de communes on les appelle ordures ménagères. • ceux qui sont trop volumineux pour la poubelle et qui doivent faire l'objet d'un dépôt dans un lieu spécifique ou d'un enlèvement particulier à domicile - il s'agit des encombrants et des déchets végétaux. • ceux qui sont toxiques ou polluants.

Les ordures ménagères

18


4

-

Décembre

•••••••

2005

-

Pourquoi et comment valoriser nos déchets ?

Les déchets sont de plus en plus nombreux. Pourquoi ? Il suffit de regarder autour de nous, dans nos cuisines, nos salles de bains, sur notre lieu de travail. Les produits que nous achetons sont tous emballés et nos poubelles débordent de déchets en carton, en plastique, en fer... Il faut donc commencer par diminuer le volume du déchet. Leur élimination pose en effet plusieurs problèmes : saturation des unités de traitement, coût élevé, nuisances et

••••••

Le Tri sélectif

L’ i n f o - A t h i s - M o n s

risques de pollution. Or certains peuvent constituer des matériaux réutilisables dans l'industrie. Leur récupération, non seulement limite les quantités de déchets à éliminer, mais en plus économise les matières premières et fait vivre tout un secteur économique. Valoriser les déchets, c'est donc bénéfique pour notre environnement mais c'est aussi permettre la création de richesses et d'emplois.

Comment ça marche ?

Depuis la mise en place de la collecte sélective, les emballages recyclables sont séparés des autres déchets, et acheminés vers un centre de tri où le tri sera affiné, matériau par matériau, pour un recyclage maximum.

Mode d'emploi du tri sélectif : lisez et révisez ! Dans les bacs ou conteneurs verts On met : sans bouchon ni capsule, ni couvercle : les bouteilles, les bocaux de conserve, les pots (confitures, bébé, yaourts), les flacons de shampoing, de gel douche, de sels de bain (en verre), etc. On ne met pas : la faïence, les ports en terre, la vaisselle cassée, les ampoules électriques

Dans les sacs ou bacs jaunes On met : Sans les laver, les bouteilles de soda, d'eau ou de lait, les briques de lait avec les bouchons, de jus de fruits, les bouteilles d'adoucissant, de lessive, de liquide vaisselle…, les conteneurs à vin, eau, les boîtes de conserve vides, les canettes, les aérosols, les barquettes en aluminium, les brisques alimentaires, les boites et les suremballages en carton et enfin les flacons plastique de shampoing, de bain moussant, de gel. On ne met pas : Les films et sacs plastiques, les bouteilles d'huile, les flacons de produits portant les symboles "dangereux et inflammables", les petits emballages en plastique tels que les pots et les yaourts, de crème fraîche ou les barquettes en polystyrène, tout ce qui contient des restes, les couches culottes, les papiers salis ou gras,

les barquettes sales, les mouchoirs en papier et autres articles hygiéniques, les films plastiques enveloppant les revues et les emballages recyclés.

Dans les bacs bleus On met : Journaux, magazines et revues (sans les films plastiques)

Dans les bacs marron ou les poubelles : On met : tout ce qui est périssable, tout ce qui n'entre pas dans les trois bacs précédents et tout ce sur quoi l'on doute ! On ne met pas : tout ce qui peut être recyclé.

19


Le Tri sélectif

••••••

Et pour les déchets suivants, comment je fais ?

Bouteilles de gaz et extincteurs : il n'existe pas de filière identifiée. Vous pouvez les rapporter chez les fabricants qui ont obligation de les reprendre. CR-ROM, portable, ampoules : ils peuvent être mis dans les ordures ménagères, sauf les batteries de portables, qui suivent la filière des piles, et les ampoules au sodium (attention, elles doivent être conservées à l'abri de l'air).

••••••

Produits explosifs (cartouches, artifices) : il existe un service de police spécialisé au niveau de la préfecture. Vous pouvez vous adresser aussi à la gendarmerie. Bombe anti agression : elles peuvent être mises dans les aérosols car se sont des

produits sous pression. Pneus : ils sont interdits en décharge, mais il existe des unités spécialisées qui les renvoient vers des filières réglementaires. Fibro-ciment/fibro-amiante : l'enfouissement en décharge autorisée est possible sur quelques sites. Pour les connaître, n'hésitez pas à appeler la Communauté de communes Les Portes de l'Essonne.

Déchets verts : pensez au composteur !

Déchets de jardin épluchures de légumes, restes de repas… Tous ces déchets, que l'on appelle "déchets verts et fermentescibles" peuvent servir à faire du compost soimême. En compostant vos déchets verts : • Vous participez à la protection de l'environnement en fabriquant un engrais

•••••••

Mercure : il faut le déposer dans les bacs de produits de laboratoire. S'il est libre, il faut le conserver dans une boîte en plastique.

Les déchetteries

Déchetterie d'Athis-Mons 37, Quai de l'Indusrie Tel : 01 60 48 28 16 Ouverte le lundi, mercredi, vendredi et samedi de 9h à 12h et de 13h à 18h, le dimanche de 9h à 12h. Déchetterie de Juvisy-sur-Orge Rue Albert Sarrault Tel : 01 69 45 17 08 Ouverte mercredi et samedi de 9h à 12h et de 13h à 18h. Dimanche et jours fériés : de 9h à 12 heures.

naturel pour les plantations. • Vous contribuez à la diminution du volume de déchets. • Vous aidez à maîtriser les coûts de collecte et de traitement des déchets. Vous pouvez acquérir un composteur à moindre coût auprès de la Communauté de communes Les Portes de l’Essonne - Service environnement au 01 69 12 44 35 ou 36.

Les déchets verts font aussi partie de la collecte : ils doivent être présentés en sacs ouverts au nombre de 5 maximum. Les branchages doivent être présentés en fagot d'1,50 mètre maximum, placés à côté des sacs et ne pas dépasser le nombre de 5.

Les déchets en chiffre 3,8 million d'euros C'est le coût de la collecte et de traitement des déchets pour la Communauté de communes en 2004

50 % La moitié des bouteilles en verre que vous achetez est fabriquée avec du verre recyclé

27 bouteilles plastiques sont nécessaires pour faire 1 pull, 2 pour une écharpe

670 Avec 670 canettes alu recyclées, on produit un vélo

18 000 Bombes d’aérosols permettent la fabrication d'une voiture

20


4

-

Décembre

•••••••

2005

-

Exposition

L’ i n f o - A t h i s - M o n s

La Poste d'Athis-Mons vous emmène au cirque !

Jusqu'au 7 janvier 2006, la Poste du centre ville d'Athis-Mons accueille une exposition sur le cirque, agrémentée d'un concours de dessins pour les enfants. Avis aux participants : des places pour le cirque Pinder sont à gagner !

Brochot ne manque pas d'idées pour la suite : et pourquoi pas une exposition sur les vieux objets de la Poste : balances, boîtes aux lettres et autres poussettes ? Avis aux jeunes dessinateurs en herbe : les lauréats du concours de dessins verront leurs œuvres exposées dès le 18 décembre sur des panneaux dans les bureaux de La Poste du centre ville. A vos crayons !

Après le succès rencontré par l'exposition sur l'histoire de La Poste en octobre dernier, les bureaux de la Poste du centre ville d'Athis-Mons vous invitent à découvrir le monde du cirque, jusqu'au 7 janvier. Affiches promotionnelles, maquettes, concours de dessins avec à la clé, des places pour le cirque Pinder à gagner (voir encadré)… "Un bureau de Poste, c'est un cœur de vie", souligne Gérard Brochot, le chef d'établissement. "Une exposition, c'est une belle façon d'animer le bureau, d'y insuffler un peu plus de vie. En outre, le personnel est très motivé et très enthousiaste". Même si la place manque, la qualité des objets exposés a de quoi séduire petits et grands. Tout au long de sa carrière à la Poste, de Morsang à Athis-Mons en passant par Evry, Gérard Brochot a toujours privilégié les relations avec les commerçants et les opérations permettant de créer un lien supplémentaire entre La Poste et ses usagers : "Les réactions sont toujours très positives : les gens apprécient beaucoup, particulièrement les enfants". L'exposition sur le cirque vient d'une collection privée, prêtée par un passionné, président d'une association de collectionneurs de voitures miniatures. Gérard

Exposition sur le cirque jusqu'au 7 janvier 2006 Poste principale 2, rue Paul Vaillant Couturier

essins d e d s r u o c n o C this-Mons 'A d le a ip c in r t à la Poste p rue Paul Vaillan

ons (située 2, cembre un concours de pale d'Athis-M dé e est le La Poste princi se du 21 novembre au 14 ni 12 ans. Le thèm ur les ga à or u' r) sq ie ju s nt fa Coutur po en e st x Po au réservé tée à La dessins. Il est n avec l'exposition présen tio la re en , cirque année. 15 fêtes de fin d' ste d'Athis le us tard à la Po pl au ir en rv vront pa bre. Les dessins de ry se réunira le 16 décem s et de 7 à ju : jusqu'à 6 an le s et rie e go br té m ca 2 déce en s sé ront clas Les dessins se s. 12 an pour le cirque vront 2 places lly à Paris ce re rie go té de chaque ca louse de Reui Les 3 premiers squ'au 8 janvier sur la pe ju lé al st en Pinder, in e de gagnants ifier le nombr od m 12ème. de t oi dr serve le La Poste se ré bre de participants. m no du n tio fonc

21


Histoire

•••••••

Hommage aux soldats irlandais de la première guerre mondiale

Stephen Kennedy, soldat irlandais venu en France lors de la Première guerre mondiale, repose aujourd'hui au cimetière d'AthisMons. De nombreuses questions étaient restées en suspens quant à la tombe de ce soldat, matricule 10691, du 2ème bataillon des Connaught Rangers. La commission Ballina des jumelages s'étant rendue en Irlande notamment pour la commémoration du 11 novembre, celle-ci a effectué des recherches sur Stephen Kennedy pour rendre hommage à ces hommes de la province de Connaught (comtés de Mayo, Sligo, Roscommon, Leitrim and Galway) pour leur engagement au cours de la première guerre mondiale. Il a été établi après différentes recherches effectuées par Cécile Dejardin auprès de plusieurs organismes (Commonwealth War Grave Commission, Service de Documentation Historique des Armées et www.richardmoles.com) que Stephen Kennedy est né en 1879 et enrôlé aux côtés de deux de ses frères à Ballina. Issu d'une famille comptant cinq garçons et une fille, il avait vécu sa jeunesse dans la ferme familiale (environ 7 hectares) à Ardoughan, lieu-

22

dit situé à la limite de Ballina sur la route de Killala. Stephen fut blessé sur le front de Belgique dès le 22 août 1914 et évacué par train vers l'hôpital auxiliaire 250 du camp retranché de Paris à Juvisy-sur-Orge, locaux installés dans l'école St Charles. Mort très certainement de ses blessures lors du trajet, il fut manifestement transporté dès l'arrivée du train vers le cimetière le plus proche : celui d'Athis-Mons. L'histoire révèle que ses deux autres frères engagés également dans les forces du Commonwealth sont décédés dans les mêmes années : John Kennedy en 1918 (cimetière de la vallée de Ste Emilie dans la Somme) et William en 1916 au ProcheOrient (Mémorial de Bafra en Irak). Leur petit-cousin, que la délégation a rencontré, M. Joe Lavin, expliquait de façon anecdotique que l'administration militaire avait eu la délicatesse de réclamer la somme de 5 guineas (5 livres et 5 shillings ou 6,47 euros) à sa famille pour une couverture qui aurait été nécessaire à William décoré de la Distinguish Conduct Medal. M. P.J. Clarke, ancien journaliste du Western People, qui va prochainement signer un livre "Comrades of the Great War " a clôturé la visite de l'équipe des jumelages en

rappelant que le corps des Connaught Rangers formé en 1793 fut dissolu en 1922 suite à la proclamation de l'indépendance de la République d'Irlande après avoir réussi à attirer, par des manœuvres politiques, la candidature de jeunes soldats, qui, par leur engagement, allégeait la terre rebelle de ses âmes combattives, au moment où la révolte de 1916 commençait à sourdre. Les veuves recevaient pour seul lot de consolation une pièce de laiton (Widow's Penny Brass), un souvenir que nous nous devons de partager, un salut pour ceux qui sont venus mourir si loin de leur terre natale.

Merci à Cécile Déjardin, membre de la Commission Ballina des jumelages, qui nous a fourni l'ensemble de . ces éléments historiques Commission Ballina des jumelages Président : Luc Turpin Tel : 01 60 48 59 13


4

-

Décembre

•••••••

2005

-

L’ i n f o - A t h i s - M o n s

Histoire

Notre ville en images

A la veille de Noël, en cherchant dans les tiroirs, nous avons retrouvé de vieilles cartes postales. Elles nous racontent, en images, notre ville au début du siècle dernier. De l'Eglise du centre ville à la Gare d'Athis-Mons en passant par les bords de Seine et le bureau de Poste, elles sont une invitation à découvrir notre passé pour regarder différemment le présent… Dès que nous le pourrons, mais aussi autant que vous le souhaitez, nous vous ferons partager d'autres instants du temps, immortalisés dans ces vieilles photos qui sont autant de trésors…

23


Dossier santé

•••••••

Tabac …

et si on arrêtait ?

Les fêtes de fin d'année approchent et avec elles, les traditionnelles résolutions. Parmi celles-ci, la plus populaire est certainement : "j'arrête de fumer !". Une promesse rarement tenue… Et si cette année, vous disiez vraiment non à la cigarette ?

Quelques chiffres Le saviez-vous ? Bien qu'il soit en vente libre, le tabac est le toxique le plus dangereux de la planète. On estime à 450 000 en Europe, 52 000 en France, 350 000 aux USA et 2 à 3 millions dans le monde, le nombre de décès dus chaque année au tabac. Au total, sur la population actuelle du globe (5 milliards), 500 millions d'habitants seront tués par le tabagisme d'ici aux années 2020. Aucun conflit armé dans l'Histoire n'aura fait autant de victimes... Un fumeur sur quatre décède prématurément d'une maladie liée au tabagisme. Le tabac diminue l'espérance de vie : un fumeur de 25 ans voit son espérance de vie diminuer de six ans s'il fume un paquet par jour, et de plus de huit ans s'il fume deux paquets par jour. Chaque cigarette représente une réduction de vie équivalente au temps passé pour la fumer (six minutes), ce qui représente deux heures par jour pour une consommation quotidienne d'un paquet.

Méfaits du tabac

Le tabagisme passif Récemment, une grande campagne de communication nationale mettait en garde contre les méfaits du tabac sur les… non fumeurs. En effet, plus personne n'ignore que le fumeur ne met pas seulement sa vie en danger. Il fait également courir des risques à son entourage, même si celui-ci ne fume pas. L'intoxication passive du non-fumeur par le fumeur est réelle. Rester dans une atmosphère enfumée équivaut à la consommation d'une ou deux cigarettes. Un enfant dont les deux parents fument plus d'un paquet de cigarettes par jour à la maison court deux fois plus de risques d'être atteint par un cancer du poumon ! De même, le risque pour un non-fumeur en bonne santé, marié à un fumeur, de développer une maladie cardiaque augmente de 30%.

24

La maladie tabagique est une maladie grave, responsable d'un décès sur dix en France. De nombreuses maladies découlent de la consommation de tabac mais les deux principales sont les maladies cardiovasculaires et les cancers, surtout le cancer du poumon : le tabac est responsable de 90% des cancers du poumon, 85% des artérites, 65% des cancers de la sphère ORL (bouche, lèvres, langue, larynx, pharynx, œsophage), 40% des cancers de la vessie, 35% des infarctus du myocarde, 25 000 décès annuels par insuffisance respiratoire. Au quotidien, le tabac est une réelle nuisance, provoquant chez le fumeur une bronchite chronique due aux substances irritantes inhalées qui paralysent les cils vibratoires bronchiques et réduisent ainsi le système immunitaire des voies respiratoires. Quand on sait tout ce que le tabac fait subir à notre corps, imaginez les ravages provoqués sur une femme enceinte et le bébé qu'elle porte… En effet, le fœtus est le premier en contact avec le toxique, soit directement par le tabagisme maternel, soit par celui de l'entourage. Le tabac augmente la fréquence des malformations congénitales ; la mort in utero et l'hypotrophie fœtale sont plus fréquentes.


4

-

Décembre

2005

-

L’ i n f o - A t h i s - M o n s

Dossier santé

Il n'est jamais trop tard pour arrêter de fumer ! Tous ceux qui ont essayé le savent : arrêter de fumer n'est pas chose facile ! C'est pourtant la seule solution pour retrouver une vie saine et tourner le dos aux nombreux risques liés à la consommation de tabac. Réduire ne suffit pas, fumer des cigarettes "light" non plus… Surtout, ne renoncez pas après un premier essai, la réussite intervient généralement après plusieurs tentatives. Plusieurs méthodes sont possibles : les fameux "patchs", les gommes à la nicotine, les comprimés à sucer, les cigarettes sans tabac, l'homéopathie… jusqu'aux psychothérapies comportementales ! N'hésitez pas à en parler à votre

médecin, qui saura certainement vous orienter vers la méthode qui vous conviendra le mieux. La dépendance physique due à la nicotine est bien entendu la principale cause de problèmes. Mais il ne faut pas négliger la dépendance psychologique et la dépendance comportementale, peut-être les plus difficiles à évacuer. Quoiqu'il en soit, si vous avez décidé d'arrêter, sachez que vous avez fait le bon choix pour vous et votre entourage…

Contacts Office Français de prévention du Tabagisme (OFT) 66 Bd Saint Michel 75006 Paris Tél. : 01 43 25 19 65 Fax : 01 43 25 18 27 Email : oftabac@ifrance.com

Ligue Nationale Contre le Cancer (LNCC) 12/14 rue Corvisart 75013 Paris Tél. : 01 53 55 24 00 Fax : 01 43 36 91 10 Email : ligue@ligue-cancer.net

Comité National Contre le Tabagisme (CNCT) 31 Av du Général Bizot 75012 Paris Tél. : 01 55 78 85 10 Fax : 01 55 78 85 11 Email : cnct@globalink.org

Institut National de Prévention et d'Education pour la Santé (INPES) 42, bd de la Libération 93203 Saint Denis Cedex Tél. : 01 49 33 22 22 Fax : 01 49 33 23 90 Email : inpes@inpes.sante.fr

25


A vos marques !

•••••••

Noël en baskets

Accompagner, conseiller, animer… mais surtout découvrir, faire aimer, s'épanouir. Pour une ville qui, comme Athis-Mons, mise sur la vitalité de sa population, c'est là une priorité. Voilà pourquoi la municipalité propose des journées variées et dynamiques pour ceux qui seront dans "nos murs". Sous l'impulsion du service municipal des Sports, le programme présenté durant ces vacances de Noël devrait en attirer plus d'un dans les gymnases. A partir de 6 ans jusqu'à 20 voir 25 ou 30 ans, il y aura l'embarras du choix. Des sports collectifs, des jeux de raquettes, des jeux d'opposition, des tournois seront proposés gratuitement à tous ceux qui préféreront le short et les baskettes aux programmes souvent soporifiques de la télévision ou même aux consoles de jeux très individualistes. Du lundi 19 décembre au vendredi 30 décembre, pas une journée ne passera

•••••••

sans avoir le choix ! Tantôt du tennis de table ou du badminton, tantôt du roller, de la gym ou du VTT, des jeux d'opposition autour du judo ou du basket, du tennis ballon ou du speed ball, du foot en salle ou de la boxe : au moins deux activités sont proposées chaque jour, en fonction de l'âge et de l'envie. Et cela va de soi, les garçons adorent faire du sport aux côtés des filles. A bon entendeur… Entre copains ou en famille, pour une heure ou pour une semaine, pour s'amuser ou pour progresser, au gymnase Argant ou au gymnase Hébert, le matin ou l'aprèsmidi : renseignez-vous auprès du service des Sports pour connaître le détail de ce programme alléchant.

Service des Sports : 01 69 38 89 52

USOAM Tir à l'arc

•••

en Division Régionale ! Pour la première fois, 2 équipes de l'USOAM Tir à l'arc participent à une compétition de Division Régionale. Le 11 décembre, l'équipe Jeunes en Arc Classique et l'équipe Homme, division régionale Honneur, en arc à poulies, se rendront à Ozoir la Ferrière pour défendre les couleurs du Club d'Athis-Mons. Nous souhaitons à l'ensemble des archers bonne chance !

USOAM tir à l’arc : 01 60 48 41 68 06 61 86 41 68 E-mail : dpsabat@free.fr

Inauguration du boulodrome Jean Morand Le boulodrome d'Athis-Mons portera désormais le nom de celui qui en fut pendant de nombreuse années le Président : Jean Morand. Présidée par François Garcia, Maire d'AthisMons et Patrice Sac, premier Maire adjoint au Sport et avec la présence de la famille Morand, de Marc Charlet, Président de l'USOAM, des membres du club "Boules Lyonnaises" et de bien d'autres représentants associatifs, l'inauguration du 5 novembre fut pour tous un moment riche en émotion et en souvenirs.

Devant la centaine de personnes venue rendre hommage à Jean Morand, Monsieur le Maire et Jean Demenois, Président actuel du Club de Boules Lyonnaises firent l'éloge d'un dévouement exemplaire et évoquèrent le souvenir du regretté Président. Puis, dans un moment solennel, Monsieur Le Maire accompagné des arrières-petitsenfants, Adrien et Clément, coupèrent le ruban de l'inauguration et découvrirent ensuite le panneau portant le nouveau nom du boulodrome : Jean Morand. USOAM Boules Lyonnaises : 01 69 38 69 75

••••••• Compétition départementale de Tae Kwon Do

Bravo à nos champions d'Athis qui sont montés sur la plus haute marche du podium lors du Championnat de l'Essonne de Tae Kwon Do les 12 et 13 novembre dernier au

26

Gymnase Carpentier : Gaël Oueno en Senior Masculin, Saïd Naabe en Minine Masculin et Naïke Songor en Minime Féminin. Thierry Nimajimbe et Mourad Khelifa accèdent au

Championnat d'Ile de France en Janvier prochain.

USOAM Tae Kwon Do 01 69 38 56 38


3

-

Novembre

•••••••

2005

-

L’ i n f o - A t h i s - M o n s

A vos marques !

USOAM Gymnastique Élan et double salto avant !

Fondée en 1909 par George Argant, l'USOAM compte alors parmi ses clubs une section appelée "éducation physique". C'est le 21 septembre 1979 plus précisément que prend naissance la Section Gymnastique que nous connaissons aujourd'hui. Sous la présidence de Mme Philippot, elle compte alors 47 adhérents et depuis le nombre d'inscrits ne cesse d'augmenter. Aujourd'hui, plus de 180 gymnastes garçons et filles de 2 à 20 ans sont entraînés par 7 moniteurs diplômés. L'USOAM Gymnastique a choisi de concourir en UFOLEP (Union Française des Œuvres Laïques d'Éducation Physique). Au-delà de la compétition, l'objectif est surtout la recherche du plaisir et de la détente grâce à une activité physique. L'USOAM souhaite avant tout aider tous les enfants, sans distinction, à leur épanouissement à travers

la pratique de la gymnastique."Notre objectif est de faire découvrir la discipline à un maximum d'enfants et de jeunes. De plus en mai 2006, en partenariat avec l'association "Des Amis des jumelages", nous organisons une rencontre durant tout un week-end à Athis-Mons avec des gymnastes de Ballina, de Sinaïa et de Rothenburg" souligne avec fierté Patrick Thaviot, Président de la Section. En septembre dernier, le Club a créé un nouveau créneau "Parent/Enfant" qui permet aux parents de pratiquer la discipline avec leurs enfants et qui s'ajoute aux autres sections Baby, Poussins, Benjamins, Minimes et Adultes. Durant toutes ces années, le club, fort d'une nouvelle équipe d'encadrement depuis 2002, a su s'imposer en compétition départementale et régionale et même

nationale en 2003, 2004 et 2005 en participant à la finale nationale UFOLEP. Pour cette saison, 12 équipes sont engagées en compétition départementale dont 5 en finalité de la section à Perpignan. Pour Jean-Michel Albertalli, Trésorier, "l'entraînement est vécu par l'ensemble des gymnastes du club comme un lieu d'apprentissage d'une discipline qui favorise l'esprit d'équipe, de groupe et de solidarité. Il faut se faire plaisir, c'est pour cela que les entraîneurs essaient de satisfaire les envies et besoins des enfants dans la mesure du raisonnable et de leurs capacités".

ts : Renseignement : io Patrick Thav 17 06 84 63 73 Site internet :ym.sekoya.org www.usoamg

27


Voir, sortir, écouter

Centre culturel “Les Portes de l'Essonne” •••••••

Tragedy, ou la nécessité des clowns dans l'humanité

Théâtre, samedi 7 janvier à 20h30 Sous un air de (forcément fausse) conférence, le prologue abordera le théâtre d'un point de vue préhistorique. Qu'est-ce qui chez les premiers hommes pouvait déjà être considéré comme de la comédie ? Est-ce qu'ils aimaient se faire rire ? Qu'est-ce qui pousse les hommes à quitter cette réalité dont les autres animaux ont l'air de s'accommoder ? Pourquoi inventer des histoires ?

Nous découvrirons comment, par effroi et ignorance, sont nés mythes, déesses et dieux. Puis l'histoire des dieux nous emmènera à la naissance de l'Homme dont la plus grande angoisse sera la peur de la mort. Le rideau s'ouvrira enfin sur le ciel au-dessus de la mer et la flotte grecque d'Agamemnon, immobilisée par l'absence de vent. Floc, floc. C'est le début de la fin de La Malédiction

des Atrides, jouée dans son intégralité, mais résumée en quatre épisodes. On y croisera Iphigénie, Electre, Oreste… de la malédiction qui les poursuit à son "happy end" céleste.

Lieu : Espace Jean Monnet, salle Ventura. Réservations : 01 60 48 46 18

Centre d'art contemporain Camille Lambert •••••••

Laetitia Gendre, le contraire d'un feu

cembre Exposition, jusqu'au 15 dé ent le res multiples

a Gendre évoqu Les peintures de Laetiti tion possible entre dic jeu ; jeu de contra ulacre où l'humour et l'illusion et le réel, sim nt dans un monde oie le merveilleux se côt Un parcours de lectud'images sans images.

est le dans lequel l'errance meilleur guide.

Lambert, 35 avenue rt contemporain Camille d'a e pac l'es à tion osi Exp edi de 14h à 18h Ouvert du mardi au sam de la Terrasse à Juvisy. . 01 69 21 32 89 et sur rendez-vous. Tél anadoo.fr @w ert mb Email : eart.la

Maison de Banlieue et de l'Architecture

Promenade urbaine au Noyer Renard avec le Centre Pompidou Samedi 10 décembre, de 11h15 à 17h

•••••••

Construit entre 1958 et 1962 dans le quartier du Noyer-Renard, la cité des F (Foyer du fonctionnaire et de la famille) est le plus grand ensemble d'Athis-Mons (1250 logements). Depuis 1990, la cité s'est transformée dans le cadre de la Politique de la Ville. Elle est l'objet depuis 2000 d'une Opération de Renouvellement Urbain. • Visite de l'exposition "Des ensembles assez grands : mémoire et projets en Essonne" à la Maison de Banlieue et de l'Architecture ; 28

• Projections de films d'hier et d'aujourd'hui ; • Déjeuner libre (à la charge des participants) ; • Visite du quartier du Noyer-Renard en car et à pied. Sur inscription : gratuit pour les adhérents des structures coréalisatrices de l'exposition auprès de la Maison de Banlieue et de l'Architecture (01 69 38 07 85), 9 euros plein tarif auprès du Centre Pompidou (01 44 78 12 57).

Départ et retour de la Maison de Banlieue et de l'Architecture. Maison de Banlieue et de l'Architecture 41 rue G. Anthonioz de Gaulle. Tél. 01 69 38 07 85


4

-

Décembre

2005

-

L’ i n f o - A t h i s - M o n s

Voir, sortir, écouter

Maison de Banlieue et de l'Architecture •••••••

Ils ont filmé les grands ensembles en Essonne

Projection-rencontre, jeudi 15 décembre à 20h30, salle Varda Dans le cadre de l'exposition "Des ensembles assez grands : mémoire et projets en Essonne", la Maison de Banlieue et de l'Architecture propose une soirée projection-rencontre autour du thème : "Ils ont filmé les grands ensembles en Essonne". Deux années de collecte auprès de particuliers, d'institutions et d'associations ont permis de recueillir plus d'une vingtaine d'heures de films amateurs, pour une quinzaine de sites essonniens filmés. La soirée sera présentée par Marie-Christine Delacroix, directrice de l'association CINEAM, avec Pascal Martin, président, et François Petit, directeur, de la Maison de Banlieue et de l'Architecture.

•••••••

Projections • L'amour existe de Maurice Pialat (documentaire, 1960, 20mn) • Ceux qui applaudissent de Ghalib Benazout et Mourad Chefai (film d'atelier réalisé dans le cadre d'"Un été au ciné-Cinéville", 1994, 9mn) • Ils ont filmé les grands ensembles en Essonne de Marie-Catherine Delacroix pour CINEAM (montage de films amateurs, 40mn)

Projection-rencontre, jeudi 15 décembre à 20h30, salle Varda (espace culturel, 37-39 Grande-Rue à Juvisy). Entrée libre. Renseignements : Maison de Banlieue et de l'Architecture au 01 69 38 07 85. Mail : maisondebanlieue@free.fr

Sabah

Projection du film, jeudi 8 décembre à 20h30, salle Ventura Dans le cadre de l'exposition "Des ensembles assez grands : mémoire et projets en Essonne", la Maison de Banlieue et de l'Architecture propose une projection du film Sabah de Farid Lozès. Le récit se déroule dans le quartier Lamartia, un grand ensemble HLM de Villetigny-surSeine. Sabah est une jeune femme de 26 ans, fondatrice de l'association "Malices" qui dynamise le quartier autour de projets culturels. Une équipe de télévision vient faire un reportage sur cette association. A travers le portrait de Sabah, on découvre une banlieue qui bouge et l'existence d'une jeunesse très demandeuse de moyens culturels et artistiques… Les événements relatés sont fictifs, les personnages, le quartier et la ville, imaginaires. Mais toute ressemblance avec la réalité n'est pas fortuite. Sabah est en effet un "documenteur", c'est-à-dire un faux documentaire,

une fiction qui emprunte aux reportages télévisés ses codes narratifs : l'image prise sur le vif, la surdramatisation qui caractérise tout particulièrement les reportages sur la banlieue. Sabah est une manière originale de parler des violences dans les quartiers mettant en scène, devant la caméra d'une équipe de journalistes fictive, les mécanismes dont se nourrissent mutuellement les violences urbaines, sociales et médiatiques. Tourné en Essonne, et en partie à AthisMons, en format DV avec une caméra légère et une équipe réduite, le film est un exemple de la manière dont on peut s'emparer des techniques numériques pour détourner les images formatées, auxquelles la télévision nous habitue quand elle traite des quartiers populaires. Conçu comme un outil de débat et de prévention sur le thème de la violence, la diffu-

sion du film Sabah sera accompagnée d'animations en direction des scolaires et des équipements de quartier en Essonne.

Projection-rencontre, jeudi 8 décembre à 20h30, salle Ventura (espace Jean Monnet, rue Samuel-Desbordes à Athis-Mons). Entrée libre. Renseignements : Maison de Banlieue et de l'Architecture au 01 69 38 07 85 Mail : maisondebanlieue@free.fr 29


4

-

Décembre

2005

-

L’ i n f o - A t h i s - M o n s

•••••••

Cinéma

Du 30 novembre au 3 janvier

••••••

Du 30 novembre au 6 décembre

Saint-Jacques… La Mecque

de Coline Serreau, avec Muriel Robin, Artus de Penguern, Jean-Pierre Darroussin, Pascal Légitimus, Marie Bunel, Marie Kremer… Salle Ventura : mercredi 21h - dimanche 14h30 - lundi 14h.

L'Enfant

de Luc et Jean-Pierre Dardenne, avec Jérémie Renier, Déborah François, Jérémie Segard, Stéphane Bissot, Olivier Gourmet… Salle Ventura : vendredi 21h - dimanche 17h30 - lundi 21h - mardi 21h.

Palais Royal !

de Valérie Lemercier, avec Valérie Lemercier, Catherine Deneuve, Lambert Wilson, Michel Aumont, Mathilde Seigner, Denis Podalydès… Salle Varda : mercredi 21h - vendredi 21h - samedi 17h30 et 21h - dimanche 14h30 et 17h30 - lundi 21h - mardi 14h.

Ciné junior Latcho Drom de Tony Gatlif, avec Tchavolo Schmitt.

Salle Varda : mercredi 14h30.

Ciné club Edward Munch

de Peter Watkins, avec Geir Westby, Gro Fraas, Kerstii Allum… Salle Varda : mardi 20h30.

••••••

Du 7 au 13 décembre

Trois enterrements

de Tommy Lee Jones, avec Tommy Lee Jones, Barry Pepper, Julio Cedillo, Dwight Yoakam, January Jones… Salle Ventura : vendredi 21h - samedi 17h30 et 21h - lundi 14h et 21h. Salle Varda : mercredi 14h30 et 21h - mardi 14h et 21h.

Ciné senior Jour de fête

de Jacques Tati, avec Jacques Tati, Paul Frankeur, Guy Decomble… Salle Ventura : jeudi 14h30. Salle Varda : vendredi 14h30.

Evénement La trilogie "Le Seigneur des Anneaux"

Salle Varda : samedi à partir de 14h30

••••••

Du 14 au 20 décembre

Chicken Little de Mark Dindall. Film d'animation. Salle Ventura : mercredi 21h - vendredi 21h - samedi 14h30 et 17h30 - dimanche 14h30 et 17h30 - lundi 14h et 17h30 - mardi 14h30 et 17h30. Harry Potter et la coupe de feu

de Mike Newell, avec Daniel Radcliffe, Emma Watson, Rupert Grint, Ralph Fiennes, Michael Gambon, Brendan Gleeson, Robbie Coltrane… Salle Varda : mercredi 14h30 et 21h - vendredi 21h - samedi 14h30, 17h30 et 21h - dimanche 14h30 et 17h30 - lundi 14h30 et 21h - mardi 14h et 21h.

••••••

Du 21 au 27 décembre Harry Potter et la coupe de feu

Salle Ventura : mercredi 14h30, 17h30 et 21h - vendredi 14h30 et 21h - samedi 14h30 - lundi 14h et 21h - madi 14h30 et 21h.

King Kong

de Peter Jackson, avec Adrien Brody, Naomi Watts, Jack Black, Jamie Bell… Salle Varda : mercredi 14h30 et 20h30 - vendredi 14h30 et 20h30 - samedi 14h30 - lundi 14h30 et 20h30 - mardi 14h et 20h30.

••••••

Du 28 décembre au 3 janvier King Kong

Salle Ventura : mercredi 14h30 et 20h30 - vendredi 14h30 et 20h30 - samedi 14h30 - lundi 14h et 20h30 - mardi 20h30. Nouveaux tarifs : Adultes : 6,50 € Scolaires, étudiants, chômeurs, retraités : 5 € Adhérents du Centre culturel : 5,50 € Adhérents scolaires, étudiants, chômeurs, retraités : 4,5 €

Kirikou et les bêtes sauvages

de Michel Ocelot et Bénédicte Galup. Film d'animation. Salle Varda : mercredi 14h30 et 17h30 - vendredi 14h30 - samedi 14h30 - lundi 14h - mardi 14h.

Olé !

de Florence Quentin, avec Gad Elmaleh, Gérard Depardieu, Sabine Azéma, Valeria Golino, Gaëlle Bona… Salle Varda : mercredi 21h - vendredi 21h - lundi 21h - mardi 21h.

••••••

Répondeur cinéma : 01 60 48 02 30

31


Brèves - Etat civil

Etat civil

••••••• Brèves Restos du Cœur

Enquête INSEE

L'antenne athégienne des Restos du Cœur a changé d'adresse : les locaux sont désormais situés au 32, rue Henri Gourmelin à Athis-Mons. Les numéros de téléphone restent inchangés : 01 69 57 94 15 et 01 69 38 03 24. Les Restaurants du Cœur d'Athis-Mons sont ouverts tous les mardis et jeudis du 6 décembre 2005 au 23 mars 2006 de 9h à 12h et de 14h à 17h. Toutes les personnes en difficulté peuvent se présenter pour avoir un dossier. Se munir de tous justificatifs de revenus (feuille d'imposition, quittances de loyer, remboursement de prêt, certificat de scolarité, prestations familiales ainsi que livret de famille, carte de sécurité sociale ou autres pièces indiquant la constitution de la famille).

L'Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques (INSEE) réalisera avec la Direction de la Recherche, des Etudes, de l'Evaluation et des Statistiques (DREES) du Ministère de la Santé et des Solidarités une importante étude sur la santé et les conditions de vie des personnes vivant en France, en relation avec les événements qui, au cours de leur vie, ont pu influencer leur état de santé, du 7 novembre au 23 décembre 2005. Son objectif doit permettre de mieux comprendre les liens entre les événements de la vie et la santé. Celui-ci s'adresse à toutes les personnes âgées de 18 à 75 ans. Les ménages interrogés recevront une lettre mentionnant le thème de l'enquête et le nom de l'enquêteur. Ce dernier sera muni d'une carte officielle l'accréditant

Pupilles de la Nation Attention ! Pendant la période des fêtes , certains horaires de certains services municipaux peuvent changer. Pensez à vous renseigner auprés des structures que vous fréquentez.

Profiter de la vie, éviter la grippe ! La Caisse Primaire d'Assurance Maladie de l'Essonne reconduit en 2005 la campagne de vaccination antigrippale auprès des 65 ans et plus et des personnes atteintes de certaines Affections de Longue Durée (ALD). Si le taux de vaccination des personnes de moins de 65 ans atteints d'une ALD a progressé, celui des 65 ans et plus a légèrement reculé. Pour faire évoluer positivement cette tendance et parvenir à un taux maximal de prévention, il est nécessaire que les personnes les plus fragiles se fassent vacciner chaque année. Ainsi, les assurés essonniens peuvent se présenter dans les pharmacies jusqu'au 31 décembre 2005 et obtenir gratuitement un vaccin. Pour en bénéficier, rien de plus facile : les assurés concernés par cette campagne de vaccination reçoivent à leur domicile une prise en charge. La consultation le jour de l'injection est remboursée dans les conditions habituelles. Si vous n'avez pas reçu votre prise en charge, renseignez-vous, sans plus tarder, auprès de votre Centre d'Assurance Maladie habituel ou de l'Espace Conseil Service au 0 820 904 125 (0,118euros/mn) de 8h à 18h du lundi au vendredi.

32

Suite au décret paru au Journal Officiel en 2004, l'Association Nationale des Pupilles de la Nation, des Orphelins de Guerre ou du Devoir, Délégation de l'Essonne (ANPNOGD 91) recherche les Pupilles de la Nation de l'Essonne afin de les accompagner dans leurs démarches et défendre leurs droits. Ce décret du 27 juillet 2004 concerne les enfants dont les parents ont été victimes d'actes de barbarie au cours de la guerre de 39-45 et qui peuvent dans ce cadre recevoir une indemnisation. Une nouvelle loi en date du 23 février 2005 indemnise une nouvelle catégorie de Pupilles de la Nation : les fils de Harkis, de Nationalité Française. Si dans votre entourage vous connaissez des Pupilles de la Nation, pensez à les en informer car il est probable qu'ils n'ont pas eu connaissance de ce Décret et ignorent qu'ils ont des droits. Le but de cette association est à terme de faire aligner les droits de tous les Pupilles de la Nation sur le Décret du 27 juillet 2004. Une réunion d'information se tiendra le vendredi 27 janvier 2006 à 14h30, salle de la Châtaigneraie, avenue de la République à Sainte-Geneviève-des-Bois. Renseignements : Guy Ollivier au 01 69 06 10 63 ou Christiane Lidaine au 01 60 77 82 69.

Le Secours Français cherche des bénévoles Le Secours Français d'Athis-Mons est à la recherche de bénévoles pour réaliser les paquets-cadeaux des clients de Virgin (ThiaisBelle Epine) au mois de décembre. Renseignements au 01 69 38 89 84.

Naissances 05 10 05 Willem Grand-Emile 06 10 05 Bilal Karbaoui 06 10 05 Raphaël Telmo 07 10 05 Antonin Trehoux 07 10 05 Chloé Anselme 08 10 05 Mathieu Peters 08 10 05 Enzo Cardot 08 10 05 Enzo Mangin 09 10 05 Julia Bardolle 10 10 05 Loan Roze 14 10 05 Joshua Baroux 14 10 05 Arthur Sicaud 14 10 05 Serhat Akçay 17 10 05 Jerson Mendes Tavares Alvarenga 18 10 05 Stella Talec 19 10 05 Ethan Henriques 19 10 05 Sacha Bobin 19 10 05 Laetitia Roy-Jaconelli 20 10 05 Sandrine Mendes 21 10 05 Djenece Cardoso Almeida 22 10 05 Marguerite Celcal 24 10 05 Ethan Cosme 25 10 05 Arthur Campoli 25 10 05 Matéo Beaulieu 25 10 05 Martina Mahendiran 26 10 05 Ayoub Ghaddari 27 10 05 Emma Soligo 28 10 05 Vincent Rouvier 29 10 05 Inès Da Mota 29 10 05 Berkan Das 30 10 05 Romain Rejichi 31 10 05 Alycia Naussy 31 10 05 Souhayla Naciri 03 11 05 Lucas Marsegan 03 11 05 Léa Pires 04 11 05 Soumaiya Lefebvre 07 11 05 Nolhan Moëson--Pelage 08 11 05 Constance Locciano 10 11 05 Laëtitia Carminati-Rousset 12 11 05 Louise Gorry 13 11 05 Mélanie Carle Mariages 08 10 05 Artur Martins Pontes Morgado et Ivone Dos Santos Almeida 15 10 05 Cristiano Montes Carvalhal França et Catia Dias Saldanha Gomes 22 10 05 David Fougeron et Yannick Gazin 03 11 05 Mohammad Choudhry et Tasmim Chaudhry 03 11 04 Alain Aupart et Valérie Bauer 12 11 05 Léonard Jeanville et Mirette Relut Décès 04 09 05 Emilie Sahla 06 10 05 Suzanne Lévénès 06 10 05 Odette Voiset divorcée Dusage 12 10 05 Geneviève Le Brecq 15 10 05 Philippe Hortemel 21 10 05 Justin Ralambosoa 23 10 05 Célia Alvarez Pajarin épouse Pichon 24 10 05 Micheline Paulmier veuve Pinon 25 10 05 Maurice Feitler 27 10 05 Abraham Sebban 02 11 05 Bernard Charrial 06 11 05 André Chouviat 08 11 05 Marie Bouchardon veuve Moulleron


4

-

Décembre

2005

-

L’ i n f o - A t h i s - M o n s

Pratique - Adresses utiles

••••••••••••••••••••••••••••••••• Caisse d’Allocations Familiales de l’Essonne

Agence Nationale pour l’Emploi

3, avenue Aristide Briand – 91 290 Arpajon Téléphone : 01 69 26 85 00

ZAC des Gâtines - 11, avenue du Garigliano 91600 Savigny-sur-Orge Téléphone : 01 69 56 54 70

Allocations familiales, allocations logement Antenne Caisse d’Allocations Familiales Place des Froides Bouillies Téléphone : 01 69 84 77 11 Plate forme téléphonique : 0820 25 91 10 ou www.caf.fr Permanence chaque jeudi de 9 h à 12 h et de 13h30 à 16h

Assedic de l’Essonne 3, avenue Jules Vallès En composant le 0811 01 01 91, vous pouvez demander votre inscription et des informations concernant votre dossier ASSEDIC. www.assedic.fr Unidialogue : 0 890 642 642

Perception d’Athis-Mons Avenue Aristide Briand Téléphone : 01 69 38 80 51 Ouvert du lundi au jeudi de 8h30 à 12h15 et de 13 h à 16h15, vendredi fermeture à 16h

Jeunes violences écoutes 7 jours sur 7 de 8h à 23h Téléphone : 0 800 20 22 23 anonyme & gratuit

Protection Maternelle et Infantile - Noyer Renard (PMI) Centre des Impôts de Juvisy-Sur-Orge 10/14 avenue de Savigny 91 260 Juvisy Sur Orge Téléphone : 01 69 12 53 00 - Télécopie : 01 69 12 54 10 Ouvert du lundi au vendredi de 8h45 à 12h et de 13h30 à 16h15

1 place des Froides Bouillies - 91200 Athis-Mons Téléphone : 01 69 38 22 21

Protection Maternelle et Infantile – Ozonville (PMI) 6 allée d'Ozonville - 91200 Athis-Mons

EDF-GDF

Centre de planification et d’éducation familiale

Antenne de Juvisy Sur Orge 18, avenue de la Terrasse - 91 265 Juvisy Sur Orge cedex Téléphone : 0810 38 19 43 Ouvert de 8h à 18h du lundi au vendredi

6 allée d'Ozonville - 91200 Athis-Mons Téléphone : 01 60 48 26 19

Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM, centre N° 117) 3, avenue Aristide Briand Ouverture du lundi au vendredi de 8h30 à 12h45 et de 14hà17h30 Téléphone : 0 820 904 125

Centre Médico-Psycho-Pédagogique «Tony Lainé» (CMPP) 1 avenue Aristide Briand - 91200 Athis-Mons Téléphone : 01 69 38 18 12 - Télécopie : 01 69 57 00 90

Centre Médico Psycho-Pédagogique «La butte aux bergers» (CMPP) place des Froides Bouillies - 91200 Athis-Mons Téléphone : 01 69 38 39 41

Centre de Secours des Sapeurs pompiers

Centre Médico-Psychologique «la Boisselière»

5/7 avenue Henri Dunant Téléphone : 18 ou 01 69 38 42 90

72 bis rue Jean Argeliès - 91260 Juvisy sur Orge

Maison Intercommunale de la Justice et du Droit Commissariat 21, rue Jean Baptiste de la Salle Téléphone : 01 69 84 23 70

4 avenue François Mitterrand - 91200 Athis-Mons Téléphone : 01 60 48 70 59 - Télécopie : 01 60 48 72 69

Mission locale La Poste Bureau principal : 2, rue Paul Vaillant couturier Téléphone : 01 60 48 88 70 - Télécopie : 01 60 48 88 77 Ouvert du lundi au vendredi de 8h30 à 18h30 et le samedi de 8h30 à 12h.

150 avenue François Mitterrand - 91200 Athis-Mons Téléphone : 01 69 38 30 90 - Télécopie : 01 69 38 85 10

Communauté de communes «Les Portes de l’Essonne» (CCPE) 1 rue de l'Observatoire - 91260 Juvisy sur Orge Téléphone : 01 69 12 44 12 - Télécopie : 01 69 12 44 22

Préfecture de l’Essonne Boulevard de France 91 000 Evry Cedex Téléphone : 01 69 91 91 91 - Serveur vocal : 01 69 91 92 00

Plan Local pour l’Insertion et pour l’Emploi (PLIE) 50 avenue François Mitterrand - 91200 Athis-Mons Téléphone : 01 69 38 71 50 - Télécopie : 01 69 38 29 99 33


Tribune libre

Il faut de nouveaux moyens pour les collectivités locales toute femme et tout homme vivant en France ; - En favorisant le développement des associations locales dans nos quartiers, avec des subventions et des moyens à la hauteur du travail et des services qu'elles rendent aux habitants.

Au lieu de conduire une politique permettant à tous d'être des citoyens à part entière dans leur diversité, favorisant des services publics de qualité partout en France et pour tous les habitants, nous vivons une accélération de cette logique néfaste d'abandon, de mise en concurrence des hommes et des territoires. Seules des dispositions attaquant le cœur même des inégalités, du chômage, des discriminations, de la pauvreté pourront nous sortir de l'impasse. Il faut défendre, développer, plus encore nos services publics. Pour cela il est indispensable de moderniser la fiscalité locale. Dans la loi de finances 2006, le gouvernement n'en prend pas le chemin avec la réduction de la progressivité de l'impôt ou l'application du bouclier

fiscal (abattement de l'ISF). L'Etat doit s'attacher à donner une dynamique nouvelle aux territoires les plus fragiles, agir sur les dotations budgétaires aux collectivités locales comme Athis-Mons. Ces propositions de modernisation de la fiscalité locale ne sont pas exclusives de politiques que l'Etat doit mener.

Le sport serait-il maudit à Athis-Mons ? Force est de constater qu'il n'est plus une priorité de la ville. En voici la preuve : - Le stade Delaune (particulièrement les tribunes) est en mauvais état. Aucune prévision de travaux. - Les vestiaires et douches du stade de la Cité de l'Air devraient être reconstruits. Il est grand temps car ils sont insalubres. - Le centre tennistique manque cruellement d'entretien depuis plusieurs années et malgré les nombreuses réclamations du club.

Deux courts sont déjà fermés. Aucune prévision de travaux. - Sans parler de la piscine-patinoire !!! Cet état de fait est révélateur d'un problème de fond dans la gestion de la ville : le manque d'entretien généralisé des bâtiments communaux. Il aura fallu attendre que les écoles soient dans un état lamentable pour que Monsieur le Maire décide d'entamer leur rénovation malgré les demandes incessantes des directrices et des directeurs. Combien de temps faudra-t-il attendre encore avant qu'il

ne se décide à entamer les travaux nécessaires à la réhabilitation des installations sportives ? Plutôt que de les entretenir régulièrement, Monsieur le Maire préfère les laisser se dégrader (jusqu'à leur fermeture ?). Mais peut-être Monsieur le Maire a-t-il encore en réserve d'autres projets grandioses ? Combien cela nous coûtera-t-il ?

Les travaux actuellement en cours place du 19 mars créent des files interminables de voitures des retards à l'école ou sur les lieux de travail. Il y a tout lieu de craindre que cette situation devienne définitive du fait du rétrécissement des chaussées au profit de larges terre-pleins.

Les crédits pour les travaux de construction des vestiaires du stade de la cité de l'Air sont inscrits au budget 2005 depuis mars dernier. Et c'est seulement le 16 novembre, soit huit mois plus tard que la commission de développement urbain a examiné le dossier de dépôt du permis de construire.

Les élus de l'opposition municipale A. GUISEPPONE - C. RODIER

Police Municipale conséquente, coordonnée avec la Police Nationale,et rendons impossible la vie aux voyous. Installons de la vidéo surveillance. Financement : Revisitons les priorités de nos subventions. Culture ? Sécurité ? Social ? Sport Bonnes fêtes de fin d'année à toutes et à tous.

Jean Claude German Président de la Droite Unie Athégienne

- En faisant du logement social une priorité en appliquant avec la plus grande fermeté la règle, des 20 % de logements sociaux dans chaque ville ; - En faisant de l'emploi et de la formation un axe prioritaire de toutes les politiques publiques ; - En établissant une véritable citoyenneté de résidence donnant le droit de vote à

Toutes ces propositions sont au cœur des enjeux présents de société, du devenir de nos collectivités. Elles sont des réponses fortes, crédibles à l'urgence sociale, démocratique, culturelle que nous vivons. La Majorité Municipale

Les élus de l'opposition : Christine Depret - Marie Claire Cachin Christine Bourg - Jacques Tai Sée

Troubles urbains Pensons d'abord aux victimes,à notre police,nos pompiers,nos services. Rejetons ce gâchis, cette autodestruction. Anticipons pour éviter toute dérive. Prévention : Appliquons le Plan Local de Sécurité. Donnons plus de moyens aux associations qui travaillent. Dissuasion: Installons une

34


Athis-Info n°4 - Décembre 2005  

Magazine d'information municipale de la vilel d'Athis-Mons. N°4, décembre 2005.

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you