Page 1

Les Zef’s en #3 actes Djamila Beldjoudi-Calin, photographe-auteure, accompagne depuis 2008 le projet de renouvellement urbain du quartier du Noyer Renard. En lien avec la Ville, elle a élaboré un projet en trois actes afin de permettre aux habitants de s’exprimer et de conserver sa mémoire humaine. C’est au fil des rencontres avec des gens ordinaires, mais extraordinaires par leur histoire et leur vécu, que l’expo "Les Zef’s en #3 actes" s’est construite.

Acte #1 : J’encadre mon quartier L’artiste demande aux jeunes du quartier de créer quatre cadres en bois et de partir à la rencontre, cadres sous le bras, des habitants du Noyer Renard ard pour leur leur demander dem demand ander er de e répondre en trois mots : Comment trouvez-vous trouvez-vous trouvez-v ous votre quartier ? ». Djamila jamila Beldjoudi-Calin Beldjoudi-Calin tire le portrait portrait portrai t de chaque personne interviewée, soit 108 08 photos. photos. photos . Déambulez, à votre rythme, au sein de l’espace pace Michelet pour découvrir 60 des photos de l’auteure au rythme des des quatre quatre sa s saisons. aison aison ns s. .

Acte #2 : Ma parole Volet plus intimiste, Djamila Beldjoudi-Calin se rend chez les habitants munie d’un miroir. r. Elle immortalise leur reflet reflet à travers son miroir et enregistre e leur conversation, conversation, simple, simple, informelle et détendue sur le quartier. Celles-ci es-ci ont été été retranscrites par Annie Sayour, journaliste urnaliste à la retraite retraite et habitante habi ha h ab bita bi it tant an nte te du du quartier qua q uart uar ua u ar rtie ti ti ier ie er du du Val. Val V al. al. al Casque sans ans fil sur les oreilles, en découvrant au sein sein de de la salle Michelet les photos « Ma parole », vous écouterez écouterez les les paroles d’habitants du quartier. quartie tier r. Scénographie Scé énographie raphie : Aurore A ore Aur Auror e Déon Déon Mise ise en scène de la lecture lors de la restitution : Ya Yacine cine Lalouci La Lalouc louci i

Acte #3 : 20 ans après Avec ce 3e volet, Djamila Beldjoudi-Calin rend hommage au travail de la Maison de Banlieue et de l’Architecture, J’ai la mémoire qui planche (1991). Bruno Pignol, photographe, avait à l’époque fait une photo sur la place Mendès France des élèves des écoles du quartier. 20 ans après, Djamila jamila Beldjoudi-Calin réalise une photo, au même endroit, ndroit, avec avec les élèves de ces mêmes écoles mais aussi ceux x d’il y a 20 ans, a ans ns, , dont certains vivent encore ncore au Noyer Renard. Ren Renard ard. . Sur Su S ur r la façade de e l’Espace Michelet, découvrez les photographotogra photogr photog raphies de Bruno Pignol et de Djamila Beldjoudi-Calin. Beldjoudi-Cali Beldjoud i-Calin n. Même lieu u à 20 ans d’écart. d’éca car cart rt t.

Djamila Beldjoudi-Calin, photographe-auteure Elle a grandi dans les années 70 à Colombes, ville des Hauts-de-Seine. Elle n’a que 12 ans quand pour la première fois, elle tient un appareil photo dans ses mains. Djamila Beldjoudi-Calin travaille sur l’humain, et plus particulièrement la femme. En 2000, lauréate du concours Femme et Sport, elle est la première femme photographe à exposer au Parc des Princes (La touche féminine). Les années passent et les expositions se multiplient : « Chargés de souvenirs, les lieux de vie nourrissent la mémoire. Rétro-Spective, Paroles J’ai souhaité que ce projet ne de femmes, Portraits de s’arrête pas à une prise de femmes, Portage d’enfants. photos, j’ai voulu y associer L’histoire entre Djamila les habitants de la ville et Bedljoudi-Calin et Athisrecueillir leurs témoignages dans Mons commence il y a près ce quartier en « pleine de 20 ans. Attachée à mutation ». Dans mon travail cette ville, elle contrid’auteure, la photographie est un bue, avec Les Zef’s en #3 moyen de raconter des histoires, actes, à la mémoire de témoigner de la vie, de faire humaine du quartier du le lien et l’oralité en est un Noyer Renard. versant essentiel. La banlieue j’y suis née, mon histoire est liée à la mémoire humaine d’habitants d’autres quartiers, c’est pour cela qu’il était important pour moi d’accompagner ce changement au Noyer Renard. Je remercie toutes les personnes qui ont œuvré pour raconter cette histoire et la faire vivre au-delà du quartier. Je souhaite également rendre hommage à Georgette Claus, décédée en 2010, figure emblématique du Noyer Renard.»

Djamila Beldjoudi-Calin

#3 restitution le mardi 2 octobre 2012, 18h Exposition du 3 au 20 octobre 2012 Horaires d’ouverture de l’exposition Du lundi au vendredi de 9h a 11h et de 14h a 18h Le samedi de 15h a 17h30 Des visites guidees sont egalement possibles sur inscription. Renseignements au 01 60 48 72 45 photodjamilacalin@gmail.com

Cette exposition est financée par l’ANRU, dans le cadre de l’appel à contribution « qualité urbaine, architecturale et paysagère ».

Flyer_Les_Zef_s_en_3_actes  

http://www.mairie-athis-mons.fr/agenda/evenement_2051/634/Flyer_Les_Zef_s_en_3_actes.pdf

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you