Issuu on Google+

Oostende opent VASAF kampioenschap met 57 wagens Traditioneel staat eind maart de slalom van Oostende als eerste op het programma. Het VASAF-kampioenschap bestaat dit jaar niet alleen uit 10 wedstrijden, maar mag ondertussen ook 10 kaarsjes uitblazen. Op 10 jaar tijd hebben we, met zijn allen, van het VASAF-kampioenschap een volwaardig kampioenschap gemaakt met telkens als belangrijkst uitgangspunt: “Making Fun Together”. Een ander taart die we mogen aansnijden is er eentje met 5 kaarsjes. Vijf jaar VASAF-News. Met de slalom van Oostende gaan we van start met editie 11 van het VASAF-kampioenschap en jaargang 6 van VASAF-News. De seizoensopener telt telkens een aantal nieuwkomers aan de start, maar spijtig genoeg ook een aantal afwezigen die al dan niet de helm, zij het soms tijdelijk, aan de haak hingen. Dé grootste afwezige was 4-voudig VASAF-kampioen Bart De Braekeleer die zijn oranje VW Polo verkocht aan Fabian Simon. Naast de 69, ook geen rode Mini van Kenny Lauwers met het nummer 21 aan de start, maar die zien we zeker nog terug. De belangrijkste, terug van even weggeweest deelnemer, was de groene VW Polo van Werner Van Havenbergh, die het slalommen zeker niet verleerd had. Onder de 57 deelnemers zagen we 6 bolides in divisie 4. Reeks 1 begon, door wat softwareproblemen met enige vertraging, maar Van Havenbergh klokte meteen de snelste tijd voor VAS-kampioen Jorgen Draelants. Bernard Wilmet lukte de 3de tijd in zijn Peugeot 104. Jurgen Ribbens, Eric Tastenoy en Alain Van Broeck maakten de top 6 compleet. In de 2de reeks zagen we dezelfde 3 vooraan, alleen wisselden Draelants en Wilmet van plaats, terwijl Van Havenbergh wat meer voorsprong nam, door samen met Wilmet als enige onder de 2 minuten te blijven. Op de 4de stek zagen we een eveneens terugkerende Peter Vanderhauwaert in zijn Mini, terwijl de 69, nu met het nummer 112 op de deuren, de 7de tijd klokte. De tijd die Van Havenbergh in de 2de reeks neerzette bleek voldoende voor de overwinning. Zowel Werner als Bernard konden hun tijd niet verbeteren in reeks 3. Een mooiere terugkeer kon Werner Van Havenbergh zich niet wensen. Eerste wedstrijd, eerste overwinning en Bernard Wilmet moest, na Bart De Braekeleer vorig jaar, nu zijn meerdere erkennen in Werner Van Havenbergh. Jorgen Draelants vervolledigde het podium in zijn Mini. Heel wat gesleutel, in de winterperiode, aan de wagens wil ook zeggen dat er heel wat verschuivingen te noteren waren in de klassen. Opnieuw klassewinst in klasse 1 voor Patrick Becarren die de Autobianchi deelde met o.a. Peter Wellens, 2de plaats en Monique Thibaut die een verdienstelijke 3de plaats behaalde. Winst was er in klasse 2 voor Jonathan Broeckmans in de Suzuki voor de Peugeot 106 van Joseph Roch en de Bjorn Verschaeve in de Mini. Willy Tuts was het snelst in klasse 3. De Opel Kadett was sneller dan de Twingo van Roger Vandewatere en de Suzuki van Benny Suffeleers. De Suzuki Cappuccino van Jelrik Suffeleers klopte in klasse 4 de Peugeot 106 van broer Jornt met slechts 8 honderdsten. Gilbert Verstraeten werd, na dit jonge geweld, derde. Slechts 2 deelnemers in klasse 5 waar Hueges Deham het haalde voor Wilfried Leys. Jurgen Ribbens was de snelste in klasse 6, voor de Mini van Peter Vanderhauwaert en zijn merkgenoot, in de AVB VW Polo, Alain Van Broeck. Een druk bezette klasse 7 en natuurlijk ook klassewinst voor Werner Van Havenbergh. Dominque Van Kerckhove werd, eveneens met VW Polo, tweede voor de Mini van Ingrid Aupaix. Wilmet, Draelants en Draelants vormden het podium in klasse 8. Marc Kumps haalde de winst in klasse 9 met de Ford Escort, voor de VW Kever van Eric Tastenoy en Peter Barnhoorn, eveneens in de Ford Escort. Tenslotte was er nog klasse 10 waar Denis Chambon het haalde voor Lorenzo Samyn en Dempsey Huyghe in een Simca 1300. Johnny Champagne


Trois manches pour la première épreuve VASAF 2014 à Ostende Les organisateurs du AC Seagul ont joué la carte de la prudence à cause d’une météo incertaine et ont décidé de ne pas prévoir de quatrième manche , le ciel devenant menaçant en fin d’après-midi. 57 pilotes présents. Certain(e)s sur la même voiture que l’an passé, d’autres sur une nouvelle monture ou ayant apporté des modifications au véhicule. C1. Sleypen et Freuville manquent de pot à Ostende. Ils doivent tout d’abord changer l’échappement avant de prendre le départ, le nouveau est considéré non conforme par les responsables du service technique. Puis, lors de la 1° manche, Sleypen connait des problèmes de frein que le team tente de réparer. Mais le départ de la 2° manche est refusée pour cause de sécurité. Le podium revient à la petite Autobianchi A112 Abarth, qui est conduite par trois pilotes différents. Becarren réalise le meilleur temps suivi par Wellens (à 1 sec 61 de Patrick). La 3° marche du podium convient très bien à Thibaut Monique qui termine aussi 2° Dame. C2. Roch a une nouvelle copilote, Daisy Roch, qui semble apprécier le style de conduite de son papa. Les deux premières manches désignent Joseph vainqueur de classe, mais lors de la 3° manche Broeckmans se reprend ,signe le meilleur temps et bat Roch de 4 secondes ! Roch se place donc 2°, devant Verschaeve et son Austin Mini. C3. Dès la première manche, le podium est joué. C’est Tuts Willy et son Opel Kadett qui reçoit les lauriers suivi par Vandewatere (qui semblait plus à son aise l’an passé sur la neige) et de Benny Suffeleers . Petit fait de course: Wendy Verhamme, pour sa première course sur Ford Fiesta, termine la 2° manche dans un boucan d’enfer: l’échappement de son véhicule se détache et racle le sol . A signaler aussi la présence d’une très belle Lotus 340 R dans la classe. C4. Cette saison, les frères Suffeleers ont décidé d’aller titiller Vertraeten . Jelrik et sa Cappucino, avec un temps de 2.09.42 est le plus rapide. Jornt pousse sa Peugeot au maximum et prend la 2° place à seulement 8 centièmes de son frère. Gilbert Verstraeten touche et doit se contenter de la 3° place, 1 seconde plus lent que Jornt. C5. Ils ne sont que deux dans la classe à Ostende. Hugues De Ham s’assure de la victoire lors de la 2° manche. Wilfried Leys est 2° et doit maudire la porte 22 qui lui a coûté à chaque manche une pénalité de 20 secondes. ça fait mal !!! C6. Retour en force de la VW du duo Van Broeck et Ribbens. La voiture et les pilotes ont repris du poil de la bête et après un an d’immobilisation (ou presque) la Polo mène Ribbens à la victoire (aussi 4ème au général). Van Broeck a bien l’intention d’être 2°, mais un autre revenant, Peter Vanderhauwaert vient jouer les troubles fêtes réalisant le 2° temps dans la classe et se trouve 5° au général, relégant Van Broeck à la 3° place de classe (7° en général). Surprise dans la classe: une célèbre Polo orange (qui portait le numéro 69) est présente mais avec un nouveau pilote: Simon Fabian. Il faudra compter avec lui cette saison, car pour son premier galop d’essai, Simon se classe 4°, à seulement 95 centièmes de Vanbroeck et il occupe aussi la 8° place au général... Un pilote à suivre cette année. C7. Encore un grand retour: Van Havenbergh et sa Polo verte reprennent du service et Werner prouve qu’il n’a rien perdu de son brio! Werner gagne la classe ! Van Kerckove D. a pris goût de se retrouver sur le podium l’an passé et mène sa Polo en 2° position. Ingrid Aupaix, sur sa Mini verte termine 3° et remporte aussi la 1° place des Dames. Dans cette classe, trois pilotes sur des Mini, connaissent bien des soucis. Van Stiphout doit abandonner en 1° manche (clips d’un cardan détaché), en 2° manche à cause d’un problème de frein et en 3°manche, Philippe commet des erreurs...Delmotte (qui a changé la peinture de la Mini) ne peut participer qu’à la 1° manche. Dans le parc fermé, il voit sa Mini se vider de toute son huile ! Et Herchuee qui sort pour la 1° fois sa Mini Austin Clubman, casse un joint de culasse... Docteur Mini: à l’aide !!! C8. Père et fils Draelants retrouvent Wilmet Bernard comme adversaire. C’est la deuxième manche qui place notre “Flying Doctor” en tête. Jorgen Draelants, gonflé à bloc par ses belles performances de 2013, grimpe sur la 2° marche du podium, à 96 centièmes de Bernard. Papa Draelants a deux adversaires coriaces: Thijs, sur une Mini et De Clercq, sur sa Locost. Lors de la 3° manche, De Clercq place sa voiture en 3° position, mais dommage pour lui, une pénalité de 20 secondes le prive du podium.Thijs qui a réalisé un excellent 3° temps de classe lors de la 1° manche, voit malheureusement Papa Draelants pousser sa mini rouge à fond et aller 46 centième plus vite en 2° manche . Albert termine donc 3° de classe et 6° au général. C9. Tastenoy se lance dans la bataille et glisse sa VW Kever à travers les portes avec art, mais un problème d’amortisseur l’empêche d’améliorer son temps en 3° manche et se retrouve 2° (10° au général) , pris en sandwich par le duo très impressionnant qui pilote avec maestro la Ford Energy. Kumps est le plus rapide ( et est aussi 9° au général). Barnhoorn est 3°. C10. Chambon commence bien mal la 1° manche en réalisant une belle pirouette, pas recommandée pour faire un bon temps. Mais la 3° manche lui sourit et Denis remporte la classe devant Lorenzo Samyn et sa Lorenzini impressionnante. Et malgré une belle figure ( oui, une pirouette aussi) Huyghe, sur une Simca 1300, termine 3° de classe. En Promo, ce sont trois pilotes qui se partagent la même Ford Fiesta qui se partagent aussi le podium: Briers, Daniels et Verhamme Wendy. Général. Alors là, Van Havenbergh Werner, comme les mouettes d’Ostende, plane en tête dans les trois manches ! Meilleur temps: 1.58.84. Un nouveau “Big W”? Bravo Werner ! Bernard Wilmet le talonne à 59 centièmes à la 2° place. Jorgen Draelants est très irrité par la touchette en 2° manche de la porte 54 ! Il avait un temps canon: 1.58.02 ! Il doit se contenter d’une honorable 3° place. Rendez-vous à Zonhoven, le 11 mai ! Momo



Vasafnews201401