Page 1

ATELIERS d'ART 128 AVRIL-MAI 2017

À VOIR, À SAVOIR ENTRETIEN DÉBAT PAROLE DE CRÉATEUR DOSSIER PORTRAITS ZOOM SECRETS D’ATELIER

SPÉCIAL "RÉVÉLATIONS" Biennale internationale métiers d’art & création

DOSSIER

Les galeries qui exposent les artistes de la matière

DÉBAT AVRIL-MAI 2017

Le régime d'artiste-auteur 128

ZOOM - SECRETS D’ATELIER

ATELIERS d'ART

De Pantin à Montreuil France

7€


BIENNALE INTERNATIONALE MÉTIERS D’ART & CRÉATION I N T E R N AT I O N A L F I N E C R A F T & C R E AT I O N B I E N N I A L

G R A N D PA L A I S 4 >  8 M A I PA R I S W W W. R E V E L AT I O N S - G R A N D PA L A I S .C O M

D A P H N É C O R R E G A N © G I L L E S L E I M D O R F E R • D E S I G N B Y W W W. L A M A N U FA C T U R E . N E T

TÉLÉCHARGEZ VOTRE INVITATION GRATUITE AVEC LE CODE REV17ATE


ÉDITORIAL Un Salon pour une profession « Révélations » se prépare activement à sa 3e édition, les ateliers sont en ébullition, chaque exposant se prépare à ce rendez-vous international au Grand Palais. Au-delà des seuls 400 exposants, « Révélations » est l’occasion de montrer qui nous sommes, montrer l’émancipation qui caractérise les métiers d’art aujourd’hui. Bien plus qu’un Salon, « Révélations » porte les questions de notre profession. Comment une profession peut-elle exister, dire qui elle est, montrer de quoi elle est capable sans se donner rendez-vous, sans lieu de débat ni se montrer collectivement au monde ?

© Julien Cresp

« Révélations » permet ainsi de poser le cadre du débat sur les métiers d’art, dire quels sont nos dialogues avec les designers, qui sont nos homologues à travers le monde ? Le Salon est une photographie de notre profession en 2017, qui permet d’aborder les questions d’aujourd’hui qui deviendront les chemins de demain.

Aude Tahon, Présidente d’Ateliers d'Art de France aude.tahon@ateliersdart.com

Ce numéro du magazine, à travers ce fil conducteur, porte ainsi les problématiques actuelles de notre profession. Qui sont les professionnels de métiers d’art ? Qu’est-ce que le secteur des métiers d’art ? Sont-ils des métiers de création ? Pour nous, professionnels de métiers d’art, ce débat semble loin et dépassé, tant notre choix de métier et de vie est un choix de liberté et d’expression, tant nous savons que le terrain du dialogue avec la matière est un terrain de création. Aussi, nul besoin de paraître moderne, avec barbe ou tatouages, pour montrer que l’on est créateur ! Nul besoin non plus de textes conceptuels en préambule à nos œuvres là où nos envies, notre recherche et nos expérimentations avec la matière tiennent ce rôle ! Par contre, il nous a fallu sans cesse répondre à cette question qui venait de l’extérieur. Il a fallu nous compter, dans notre diversité, nous fédérer et nous définir collectivement pour nous rendre visibles et faire comprendre au monde qui nous étions. Cette définition préfigurait toute notre démarche ultérieure. Elle était une nécessité pour avancer. Nous avons mené cette action et nous avons obtenu une loi en 2014 qui nous reconnaît en tant que secteur économique et métiers de création. Le débat est-il clos pour autant ? Notre réalité est encore à faire connaître, les conditions d’exercice de nos métiers n’ont pas encore changé. Il nous faut continuer d’expliquer au public curieux de comprendre et de nous découvrir. Les Journées européennes des Métiers d’Art y participent, les lieux qui exposent et vendent nos pièces également. Nous découvrons nous-mêmes que nombreux sont ceux qui ne demandent qu’à nous rencontrer et cherchent à acquérir nos pièces. Nous découvrons que ce chemin parcouru en France donne des ailes à nos homologues à travers le monde, à l’instar de nos collègues chiliens qui affirment eux aussi qu’être ancrés dans une histoire millénaire et un territoire riche de savoirfaire ancestraux et de matériaux ne relègue pas au passé, mais propulse vers l’avenir et plonge dans la création.

Ateliers d’Art avril-mai 2017 ❘ 3


LE COUVENT DE TREIGNY (89)

Le Couvent de Treigny (89) céramique contemporaine

Géométries variables 1er avril - 18 juillet 2017

Hélène Morbu

Anne-Soline Barbaux, Anne-Marie Casenaz, Jean-Marie Foubert, Frédérick Gautier, Pierre Jaggi, Hélène Morbu, Daniel Raimboux, Marie-Lucie Trinquand, Marc Uzan Association de Potiers Créateurs de Puisaye Le Couvent - 89520 TREIGNY lecouventdetreigny89@orange.fr

Samedi 1er avril, diffussion de films sur le travail des invités : F. Gautier, P. Jaggi et H. Morbu, à 16 h, suivie du vernissage, à 18 h.

www.lecouventdetreigny.com Entrée libre - 14 h à 19 h, V S D L, JF et TLJ durant les V S.

Générations «céramistE» vol. 7

Céline BOURLEAUD, Gaëlle BUCHAUDON, Delphine DAUMAS, Charlotte FAYET, Doathéa HARRIS, Nathalie JOVER, Estelle MARTINAL, Cédric MATAIX, Françoise NUGIER, Clotilde RENGADE, Sandrine VALEZI Audrey BARBES, Florence BRUYAS, Justin DUTEL, Frédéric GARCIA, Milan JOHANNES PETERS, Christine MACÉ, Jean-Noël PEIGNON, Isabelle RENÉ, Zélie ROUBY, Catherine VANIER, Anne VERDIER, Eléonore WEISS.

Exposition - vEntE du 1er avril au 25 juin

2017

du 1er avril au 15 juin : du mercredi au dimanche et jours fériés de 14h à 18h à partir du 16 juin : tous les jours de 10h à 13h et de 14h à 18h Entrée payante Maison de la Céramique du Pays de Dieulefit Parc de la Baume – 26 220 Dieulefit

Tél. : 04 75 50 20 98

info@maisondelaceramique.fr www.maisondelaceramique.fr

Conception-réalisation : Batatra - 06 33 28 69 58 - Crédits photos tous droits réservés.

Charlotte FAYET

invitent


SOMMAIRE 6 À découvrir, à voir, à savoir

ATELIERS D’ART N° 128 AVRIL-MAI 2017

ÉVÉNEMENTS. À ne pas manquer, p.6 RÉVÉLATIONS. Terre d’accueil et de partage, p.9 COUPS DE CŒUR. Spécial « Révélations », p.12 ANALYSE D’ŒUVRE. Secrétaire (et chaise) Vesta de Pierre Renart, p.14

EN COUVERTURE

Walka Studio, installation des broches de la série Andes,, 2016. Photo © : Karen Clunes-courtesy Walka Studio

16 Entretien JUAN PABLO MOLYNEUX : UN CHEF D’ORCHESTRE À L’ÉCOUTE

DIRECTEUR DE LA PUBLICATION Aude Tahon

DIRECTEUR ADMINISTRATIF ET FINANCIER

DE SES SOLISTES. Juan Pablo Molyneux, architecte d’intérieur de renommée internationale, collabore avec de nombreux artisans d’art, qu’il considère comme ses alliés.

Nicolas Darras

RÉDACTRICE EN CHEF

18 Parole de créateur

Valérie Vidal (valerie.vidal @ateliersdart.com)

COMITÉ DE RÉDACTION

WALKA STUDIO : CLAUDIA BETANCOURT ET NANO PULGAR. Walka Studio réunit deux joailliers chiliens, dont les œuvres, aux lignes avant-gardistes, portent la mémoire de leur culture.

Serge Nicole, Sébastien Panis Aude Tahon.

ONT COLLABORÉ À CE NUMÉRO Valérie Appert, Alin Avila, Virginie Chuimer-Layen, Colette Léonard, Alain Mailland, Élisa Morère, Charlotte Saliou, Sandrine Tournigand.

PHOTOGRAPHIES

Manuel Cohen, Alexis Lecomte, Gilles Leimdorfer, Emmanuelle Marchadour, Guillaume Rivière.

MISE EN PAGE ET RÉDACTION GRAPHIQUE Isabelle Iglésias, Nicolas Gateau, (Pixel Image ✆ 00 33 3 87 69 18 18)

SECRÉTARIAT DE RÉDACTION

Jennifer Coghé, (TEMA/presse ✆ 00 33 3 87698900)

CORRECTION-RÉVISION Lina Fafet (Pixel Image ✆ 00 33 3 87 69 18 18)

IMPRESSION

Interprint – Groupe Morault (57)

PUBLICITÉ

Mathieu Tournier ATC, 137 quai de Valmy 75010 Paris ✆ 00 33 6 62 23 52 70 m.tournier@groupe-atc.com

ABONNEMENTS

Tarif d’abonnement pour un an (6 numéros) : 36 euros Service Abonnement, Jaël Houblon, Les Éditions Ateliers d'Art de France, 8 rue Chaptal, 75009 Paris ✆ 00 33 1 44 01 08 30 jael.houblon@ateliersdart.com

ÉDITEUR

Les Éditions Ateliers d’Art de France 8 rue Chaptal, 75009 Paris ✆ 00 33 1 44 01 08 30 Fax : 00 33 1 44 01 15 67 www.ateliersdart.com

N° ISSN 1275-9570 DÉPÔT LÉGAL avril 2017 N° COMMISSION PARITAIRE 1119 G 90057

La reproduction, même partielle, d’articles ou de documents parus dans Ateliers d’Art est soumise à notre autorisation préalable.

20 Débat

25 DO S SIER

LE RÉGIME DES ARTISTES-AUTEURS DANS LES MÉTIERS D’ART. Entretiens avec Laurence Leplay, Jean-Marc Bourgeois et Aude Tahon.

Ces galeries qui exposent LES ARTISTES DE LA MATIÈRE De nombreux espaces en France comme à l’étranger se passionnent pour les œuvres d’artistes conjuguant haut niveau technique et recherche plastique autour de la matière.

36 Portraits

LAURÉATS DU PRIX DE LA JEUNE CRÉATION MÉTIERS D’ART : Marie Masson, bijoutière ; Maxime Leroy, plumassier ; Antonin Mongin, ennoblisseur textile cheveux, tisserand, sérigraphe.

40 Zoom

DE PANTIN À MONTREUIL. Est Ensemble Grand Paris sur « Révélations » avec le programme Péri’Fabrique.

42 Secrets d’atelier

NICOLAS DESBONS, SERRURIER D’ART ET VALERIA POLSINELLI, CÉRAMISTE. À Montreuil, dans une ancienne usine de confection, le métal côtoie la terre. Des mains de ces artisans d’art naissent des sculptures de femmes. Une ode à la féminité et à la sensualité.

53 Bloc-notes

AGENDA. Expositions, Salons et festivals en France et à l’étranger, p.53 INFOS PRO. Appels à candidatures, formation-stages-conférences, ventes- emplois, fiscalité-législation, portes ouvertes-rencontres ouverture, distinction, p.56 PRATIQUE. Carnet d’adresses, points de diffusion, copyrights, p.62 Ateliers d’Art avril-mai 2017 ❘ 5


À VOIR, À SAVOIR

Événements RENDEZ-VOUS OÙ L’ON PEUT SE RENDRE : EXPOSITIONS, SALONS, ATELIERS, EXPOSITIONS-VENTE, ETC.

« CRAZY » 1. Fabienne Auzolle, Tondo Alchymia, céramique, Ø 150 cm, 2016.

Paris – Exposition-vente Empreintes

2. Pascale Klingelschmitt, Les Eaux fortes, installation évolutive, pâte de verre (cristal), depuis 2015. 3. Xavier Noël, série Fétiches, matériaux divers et feuilles d’or fin sur bois, 2015.

« ALCHIMIA » ŒUVRES DE FABIENNE AUZOLLE Paris – Exposition-vente Galerie Insula

La céramiste Kaori Kurihara et le doreur ornemaniste Xavier Noël, tous deux Prix de la Jeune Création Métiers d’Art 2015, ont en commun l’impertinence. Leurs créations bousculent les codes et s’affranchissent des modes afin de créer leur propre univers. Xavier Noël a eu pourtant une formation de doreur très classique chez un Meilleur Ouvrier de France durant deux ans et demi. Et s’il pensait en ouvrant son atelier réaliser des pièces utilitaires, sa créativité le guida vers la réalisation de masques. Plus proches de ceux d’Afrique ou d’Océanie que de ceux de Venise, ils témoignent de la totale liberté d’expression de son créateur. Si l’art, avec ses Fétiches – divinités imaginaires à bouilles drolatiques –, paraît expressionniste voire brut, la technique à la feuille d’or reste, elle, traditionnelle et hautement raffinée. Raffinement aussi dans les sculptures ou les bijoux en céramique de Kaori Kurihara. C’est le monde végétal – ses formes, son infinité de motifs géométriques – qui l’inspire. Elle s’en éloigne ensuite en inventant ses propres végétaux à la fois réalistes et oniriques. Le travail nécessaire pour l’exécution de ces sculptures est énorme et réclame une patience infinie. Hommage donc à deux jeunes talents qui ont su mettre leurs savoir-faire au service de leur imaginaire. ✦ Empreintes, 1° étage, 5 rue de Picardie, 75003 Paris. Jusqu’au 23 avril.

« SUBSTRAT » ŒUVRES DE PASCALE KLINGELSCHMITT Colmar – Exposition-vente Espace Lézard La démarche de Pascale Klingelschmitt est de rendre palpable l’invisible et en particulier dans notre relation au corps. Elle cherche à traduire la temporalité et l’incessante mutation des organismes vivants au travers des matières dures et stables comme le verre et la céramique. Dans ses installations ou pièces uniques, si l’appréhension du vivant fait référence à l’observation scientifique (usage d’outils scientifiques comme le microscope, l’imagerie médicale, le flacon), c’est pour nous ramener de façon directe au vivant et à sa fragilité comme nous le rappelaient les peintures de vanités. ✦ Espace Lézard, 12 route d’Ingersheim, 68000 Colmar. Jusqu’au 26 avril.

Si la pratique de l’alchimie remonterait à l’Égypte ancienne, ce terme est resté, dans nos imaginaires du XXIe siècle, associé au mystère. Rien d’étonnant que la céramiste Fabienne Auzolle, dont les œuvres nous renvoient à une certaine idée du mystique et du magique, ait choisit le mot en latin « Alchimia » comme titre de son exposition. On y retrouve ses sculptures en faïence émaillée Arbre de vie, déesses ancestrales dans leurs mandorles de fleurs, et ses grands Tondos circulaires, composés de milliers de pièces de céramique colorées cousues sur une pièce de lin, qui nous portent vers l’infini et la méditation. ✦ Galerie Insula, 24 rue des Grands-Augustins, 75006 Paris. Jusqu’au 15 avril. 6 ❘ Ateliers d’Art avril-mai 2017


À VOIR, À SAVOIR ■ ÉVÉNEMENTS

« À FLEUR D’ATELIERS »

Exposition « Le pouvoir des fleurs, PierreJoseph Redouté (1759-1840) et les résonances contemporaines avec les métiers d’art. »

Paris – exposition Musée de la Vie romantique

Sylvie Godart, vases, porcelaine monochrome gravée, 2016.

« GRAPHIQUE » Touques – Exposition-vente La Galerie des Créateurs Pour cette exposition ont été réunis huit artisans d’art autour de la thématique du motif géométrique. L’ornement graphique, qu’il soit épuré ou ludique, monochrome ou coloré, est présenté ici sur toutes sortes de supports : céramique, textile, bijoux, papier. Les vases en porcelaine de Sylvie Godart s’ornent de paysages ou décors géométriques gravés dans l’engobe noir. Les petites sculptures, Les Démons de compagnie, de Mano et Rémi Lacoste sont décorés de motifs entrelacés au sgraffite sur engobe noir. Afin de se rapprocher d’un rendu de croquis, Mathilde Vernillet Trahard réalise aux crayons à oxydes des décors graphiques sur des tasses, plats et vases. Les motifs souvent cernés de noir des faïences de Valérie Rogala Blin révèlent une lecture graphique à ses objets. Les pièces du créateur textile et sérigraphe Tzarig déclinent à l’infini le motif de l’arabesque et du trait. Motifs abstraits pour les bijoux de Philippe André et Pénélope André Demangelle réalisés en acétate de cellulose. Les Fils Rouges, quant à eux, réalisent une papeterie brodée à la main de motifs géométriques. ✦ La Galerie des Créateurs Place Saint-Pierre, parvis de l’Église, 14800 Touques. Jusqu’au 28 mai.

OUVERTURE DE L’ATELIER DES IDÉES  Toucy – Exposition-vente L’Argentine Ale Casanovas, créatrice de luminaires papier installée en Bourgogne, a décidé d’ouvrir au public un atelier dans lequel elle souhaite promouvoir les artisans d’art de sa région ou d’ailleurs dont elle apprécie le travail. Son Atelier des Idées, ouvert depuis le 8 avril, accueille pour sa première exposition collective, Sophie Buquet, céramiste à Saint-Amanden-Puisaye, Sophie Grimard, tourneuse sur bois à Chassy et Heleen Dogge, feutrière à Semur-en-Auxois.

Au sein de l’exposition « Le pouvoir des fleurs » dédiée au peintre naturaliste Pierre-Joseph Redouté, près de 30 créateurs contemporains, artisans d’art, exposeront leurs œuvres témoignant ainsi de la vitalité toujours actuelle du motif de la fleur. Dans cette exposition « À fleur d’ateliers », organisée par Ateliers d’Art de France, on admirera entre autres : Branche murale magnolia de Samuel Mazy (porcelaine) ; une Bulbonneuse d’Agnès Debizet (porcelaine) ; Ensemble de 5 herbes folles d’Alexandra Carron (faïence) ; Verdure de Stéphane Martin (porcelaine) ; une œuvre de la plumassière de Valérie Tanfin ; Nature morte d’Angele Riguidel ; Herbier III de Cécile Chareyron (céramique) ; L’Assaut de Christine Coste (céramique) ; Étamines, de Corinne Dorlencourt (céramique) ; Jardin des Délices II de Fabienne Picaud (verre) ; Hibiscus de Ferri Garces (papier) ; Horloge aux corolles d’Hélène Lathoumetie (céramique) ; Chaos de Kyoko Création (broderie) ; collier et bague de la collection Calices de Laurence Oppermann & Tzuri Gueta ; Triumrosa de Marie Rancillac (céramique). ✦ Musée de la Vie romantique, hôtel Scheffer-Renan, 16 rue Chaptal, 75009 Paris. Dans « Hors les Murs » du Salon « Révélations » Du 26 avril au 1er octobre.

✦ Atelier des Idées 5 rue du Marché, 89130 Toucy.

Motifs scarabées d’Heleen Dogge, feutre, 2015.

Kyoko Création, Chaos, fil, micro-perle de verre, 2017.

Ateliers d’Art avril-mai 2017 ❘ 7


À VOIR, À SAVOIR ■ ÉVÉNEMENTS

« L’ART ET LA MATIÈRE » –

AFTAB

Aiguines – séminaire de collaboration et vente aux enchères

Les verriers Régis Anchuello et Lauriane Blanchard durant une précédente édition de l’AFTAB.

C’est à l’initiative de l’AFTAB (l’Association française pour le tournage d’art sur bois) que la troisième édition de « l’Art et la matière », le plus important séminaire de collaboration entre artisans d’art en France se déroulera du 12 au 17 juin, à Aiguines dans le Var, au sein de l’École Escoulen de tournage sur bois. Aiguines est située près de Moustiers-SainteMarie, la célèbre cité de la faïence, à la sortie des gorges du Verdon, au nord du lac de Sainte-Croix. Une cinquantaine de créateurs de France et d’ailleurs seront présents sur ce lieu pour créer en commun et échanger leurs techniques pendant cinq jours. Tourneurs sur bois, verriers, bijoutiers, céramistes, vanniers, sculpteurs, forgerons, ébénistes, ciseleurs, fondeurs de bronze, peintres, plasticiens, participeront à cette aventure humaine et artistique. Le but : la rencontre avec des personnes qui pratiquent d’autres métiers pour élargir le champ souvent fermé de sa propre corporation, et repartir avec des idées et de nouveaux projets de création. Il n’y a aucune limite dans la création, tout est possible a priori. Les pièces n’appartiennent à personne, ce qui crée un climat propice aux expéri-

mentations. Échanges, rencontres et nouveautés résument cet événement. Il permet aux artistes d’élargir leur domaine de créativité à d’autres techniques et d’autres matériaux. Les pièces ainsi produites sont uniques par leur diversité de matériaux, et reflètent l’énergie de ce moment inoubliable. Une journée découverte à destination du public aura lieu le mercredi 14 juin. Les artisans d’art et les organisateurs accueilleront les visiteurs toute la journée afin qu’ils découvrent les différentes œuvres en cours de création et puissent rencontrer les créateurs en plein travail dans les ateliers. Et pour conclure, le samedi 17 juin, une vente aux enchères des pièces aura lieu dans la salle des fêtes d’Aiguines. Galeristes, collectionneurs, acteurs du monde des métiers d’art ou amateurs d’art seront présents pour assister à cette vente dédiée aux œuvres collectives de ce séminaire. Alain Mailland Pour tous renseignements www.aftab-asso.com ; www.facebook.com/AFTAB. association ✦ Aiguines du 12 au 17 juin, vente aux enchères 17 juin.

Édition de la Société française de terminologie

LIVRE

Collection Le savoir des mots, n° 12 : « Splendeurs des vocabulaires des métiers d’art »

8 ❘ Ateliers d’Art avril-mai 2017

La Société française de terminologie souhaitait, à travers le colloque « Splendeurs des vocabulaires des métiers d’art » et la publication de ses actes, mettre en lumière la richesse des vocabulaires des métiers d’art. Les traditions et savoir-faire des artisans d’art ont été sédimenté dans leurs parlers. Véhiculés à travers les âges, les mots, véritable patrimoine immatériel, accompagnent la création et le geste, traduisent les savoirfaire et permettent la transmission. Appréhendés dans leurs dimensions contemporaine et historique, les vocabulaires des métiers d’art ont été, lors de ce colloque, inventoriés et analysés pour mieux en révéler leur inventivité, leur précision et bien souvent leur truculence.


À VOIR, À SAVOIR ■ RÉVÉLATIONS

Révélations

Terre d’accueil et de partage Détail de Pieza de Paola Moreno.

Derniers préparatifs avant ouverture ! À la veille du lever de rideau, tant attendu, de la troisième Biennale internationale des métiers d’art et de la création, celle-ci peaufine son programme témoignant de la grande vitalité du secteur. Du 4 au 8 mai, « Révélations », acte militant qui projette l’identité et la singularité des métiers d’art, est aussi un lieu d’échanges dynamique autour de la création contemporaine en s’affirmant toujours plus comme une fenêtre ouverte sur le monde : une programmation internationale, une première Hors les Murs, des partenariats inédits et de nouveaux services. Le point sur ses fondamentaux et quelques nouveautés alléchantes. TEXTE DE VIRGINIE CHUIMER-LAYEN. Ateliers d’Art avril-mai 2017 ❘ 9


À VOIR, À SAVOIR ■ RÉVÉLATIONS

Œuvres d'artisans d'art du Chili, pays à l'honneur du Salon. Ci-dessus : Sculpture de Tere Marin, céramique (gauche) et Lise Moller, sculpture Bulto Cochayuyo, céramique (droite).

C

ette année, le Salon s’octroie 300 m² supplémentaires sous la verrière du Grand Palais, afin de réunir environ 400 exposants, sélectionnés par un comité renouvelé d’orientation artistique, présidé par Serge Nicole et composé de 13 membres issus des métiers d’art, des galeries françaises et étrangères, des institutions et médias culturels, et du monde du luxe. Les créateurs ont à cœur de dévoiler au public, comme aux prescripteurs – architectes décorateurs, galeristes, fondations, bureaux d'achats –, des pièces originales, élaborées avec audace et recherche, fruits d’un dialogue constant avec la matière.

« Le Banquet », l'esprit de l’événement Au sein du Salon, l’exposition internationale « Le Banquet », long fleuve dédié à une sélection d'œuvres françaises et étrangères parcourant l’allée centrale, reste l’un des symboles forts de cette terre de partage. Onze archipels nationaux, eux-mêmes constitués de cinq « galets » ou « îlots », présenteront les plus belles pièces incarnant le dynamisme du territoire représenté. « Cinq à vingt œuvres choisies par un commissaire d’exposition affirmeront, à un instant T, l’audace et la démarche créative d’un pays, confie Aurélie Grenier, responsable du Salon. Cette année, celles-ci sont soumises à l’approbation d’un comité de sélection spécifique au “Banquet”. » Ce dernier est composé de deux anciens membres du comité d’orientation artistique, l’architecte Odile Decq et le collectionneur et créateur de la fondation La Maison Rouge, Antoine de Galbert, auxquels s’associe Adrien Gardère, muséographe de renommée internationale et designer scénographe du Salon. Cette triade d’experts, conjointement aux commissaires nationaux, valide les pièces, remarquées pour leur créativité et leur savoir-faire, et prêtées par des artistes, des galeries, musées, designers et collectionneurs. La France, pays organisateur, et la Corée, à l’honneur en 2015, ont naturellement été reconduites en son sein. Neufs autres territoires – parmi lesquels la région d’Afrique de l’Ouest, mais aussi la Chine, la Turquie, ou encore le Chili, pays invité en 2017 – seront mis en lumière à travers un florilège de leurs plus embléma10 ❘ Ateliers d’Art avril-mai 2017

tiques créations, combinant richesse des matières, techniques traditionnelles et vision contemporaine.

Géographies de l’ailleurs La création chilienne, entre tradition et modernité « Le Banquet » constitue une première étape pour tout pays désireux de participer à « Révélations ». En 2015, la République du Chili y avait exposé les pièces du créateur de la matière cuivre, Juan Calos Orellana Zapata. Deux ans plus tard, désireuse de participer une nouvelle fois au Salon et afin de faire découvrir au monde les multiples facettes de sa créativité, elle présente sa candidature et est élue pays à l’honneur. Un symbole et un acte fort pour le Chili qui, à l’instar des démarches engagées en France, a fait de la valorisation et de la reconnaissance du secteur des métiers d’art en tant que part essentielle de la création, l’un des grands enjeux de ses politiques publiques. Mariant formes actuelles et procédés ancestraux, mémoires du territoire et sens du sacré, la création métier d'art chilienne se déploie au cœur du Salon sous la houlette du commissaire Nury Gonzalez, directrice du musée des Arts populaires Tomas-Lago. Les œuvres de 26  artistes seront exposées sur 150 m² de stand et sur le « Banquet ». Au-delà du Grand Palais : un Hors les Murs inédit Si une des valeurs fondamentales de « Révélations » est d’être, en effet, un lieu ouvert à l’international, celui-ci accroît, cette année, sa visibilité dans Paris, par une programmation « Hors les Murs » conçue comme un parcours étudié sur mesure pour tout visiteur du Grand Palais. Au Musée de la Vie romantique, des artistes de la matière porteront un regard vivifiant sur le motif floral, cher à l’artiste du XIXe siècle, Pierre-Joseph Redouté. Le public du Salon y découvrira à la fois des créations d’artisans d’art et les collections de cette institution partenaire. Le vendredi 5 mai, un accueil personnalisé et des visites guidées y seront mis en place. De même, « Révélations » résonnera au sein du concept-store Empreintes, avec l’exposition consacrée à la céramiste Daphné Corregan, comme dans la programmation de l’espace consacré aux métiers d’art, L’Atelier, qui présentera le fruit du travail

Magazine Ateliers d'Art n°128  
Magazine Ateliers d'Art n°128  
Advertisement