Page 1

dossier de presse Jeunes créateurs 2012

www.ateliersdart.com AT E L I E R S D ’A R T DE FRANCE

www.ateliersdart.com

1


Dossier de presse

© Adrian Collin

© Ya Wen Shih

© Annie Sibert

© Pauline Ronget

CONCOURS JEUNES CRÉATEURS 2012

les 12 lauréats du Concours jeunes crÉateurs 2012 Comment repérer les pépites et les talents de la jeune génération des créateurs métiers d’art, les aider et leur donner leur première visibilité ? Ateliers d’Art de France y a répondu par un concours annuel qui met en lumière 12 lauréats sur des critères de qualité, d’innovation et de maîtrise technique. Ce concours offre aux lauréats une vitrine, tant à la boutique Talents qu’au salon Maison&Objet * où, à chaque session, un espace central du hall 4, au cœur même du secteur Craft, leur est réservé. Ils peuvent ainsi présenter leur travail aux acheteurs professionnels français et internationaux ainsi qu’aux journalistes du monde entier présents sur le salon. Ateliers d’Art de France leur assure également une formation à la vente en amont du salon. Pour participer au concours, les candidats doivent : - Être âgés de 35 ans maximum le 31 décembre de l’année en cours. - Être créateurs et fabricants d’objets d’art (arts appliqués, décoration, design) sur le sol français. - Justifier de leur qualité d’artisan, d’artiste libre, d’étudiant en fin de scolarité ou être en phase de création d’entreprise. - N’avoir jamais exposé au salon Maison&Objet

A Maison&Objet, du 7 au 11 septembre 2012 : Dorine Decayeux (créatrice de bijoux) Cyril-John Rousseau (verrier) Florence Pauliac (céramiste) Anna Le Reun (modéliste/styliste) Pauline Ronget (verrier) Sylvie Hoarau (origamiste) Les six autres y exposent du 25 au 29 janvier 2013 : Annie Sibert (designer/bijoutier) Audrey Fallope (bottier/chausseur) Marie Drouot (céramiste) Carolo (sculpteur) Adrian Colin (verrier) Ya Wen Shih (céramiste) Avant d’exposer sur Maison&Objet, les lauréats sont présentés à la boutique Talents - 1 bis rue Scribe Paris 9e - d’Ateliers d’Art de France du 19 juin au 14 juillet 2012. Premier groupement professionnel des métiers d’art Ateliers d’Art de France fédère 5400 artisans, artistes ou manufactures d’art à travers l’Hexagone. Ses missions : représenter le secteur, accompagner et promouvoir les professionnels des métiers d’art.

* Maison&Objet, organisateur SAFI, filiale d’Ateliers d’Art de France et de Reed Expositions

2

Contact Presse · Alambret Communication · 13 rue Sainte Cécile, 75009 Paris Yves Mousset . Tél. : +33 (0)6 08 60 31 45 . myc@my-communications.fr Anaëlle Bled · Tél. : +33 (0)1 48 87 70 77 · anaelle@alambretcommunication.com Contacts Ateliers d’Art de France . Service communication Anne-Victoire de Saint Phalle · Responsable Communication . Tél. : +33 (0)1 44 01 08 42 Morgane Couteller · Chargée de Communication . Tél. : +33 (0)1 44 01 15 62


Dossier de presse CONCOURS JEUNES CRÉATEURS 2012

dorine decayeux - crÉatrice de bijoux DÉmarche artistique :

Formation et parcours professionnel :

« Le tissage tubulaire, réalisé à partir de fils de nylon tissés de manière cylindrique, est avant tout une rencontre fructueuse avec un matériau malléable, docile et générateur d’idées.

Dorine Decayeux a obtenu en 2008 un BTS en Design Textile, Matériaux et Surface. Elle entre ensuite à Duperré en section Monde et Environnement dont elle sort diplômée en 2010.

La composition nous emporte dans un monde arborescent où légèreté et volume rendent une trompeuse impression de fragilité. La souplesse du matériau surprend tout autant et confère à ces pièces un intérêt à la fois visuel mais aussi tactile.

La même année elle crée sa propre marque de bijoux en tissage tubulaire qu’elle appelle «Vlum».

J’utilise une technique développée personnellement afin de créer les modules et je recherche ensuite les associations possibles entres les différentes couleurs, tailles de tubes ou autres matières (perles phosphorescentes, pâtes fimo, fils de plastique, finitions plaqué argent...).

Elle participe également à plusieurs salons et expositions de créateurs dont le salon « Who’s Next, Première Classe » : le rendez-vous international des créateurs.

Je cherche à faire proliférer le bijou sur le corps pour qu’il soit à la fois remarquable et sobre, imposant et aérien, élaboré et simple... Toutes les finitions sont plaquées argent pour garantir la qualité et le rendu de chaque pièce. »

3


Dossier de presse CONCOURS JEUNES CRÉATEURS 2012

cyril-John Rousseau - verrier DÉmarche artistique :

Formation et parcours professionnel :

« Mes créations sont une réponse très sculpturale à des intuitions spontanées et ne sont pas le fruit de longues démonstrations conceptuelles. La matière, au sens propre, est le point de départ de ma démarche artistique. Des envies, des désirs, initient l’idée qui devient projet. Ensuite s’amorce une réflexion sur les contraintes, les techniques, les matériaux et les modalités de réalisations. Il me faut souvent développer des techniques, des outils qui me permettent de travailler au maximum seul.

Après l’obtention d’un CAP « Verre à Chaud » en 2001 Cyril-John Rousseau apprend le métier grâce aux nombreux stages qu’il effectue chez des professionnels à Londres notamment.

Le temps est un paramètre essentiel dans ma démarche artistique. Il régit mes réflexions et impose la rigueur et le rythme dans le travail du verre. Je le souhaite suspendu quand un regard se pose sur mes créations. Les buts recherchés : - Amener le regard à une évidence esthétique induite par une juste adéquation des lignes, des tonalités et des couleurs de mes créations. - Réaliser des pièces qui inspirent la plénitude et transmettent des émotions. - Partager la magie du verre soufflé, développer mon art verrier et le diffuser à l’international. »

4

Tour à tour assistant dans des ateliers et assistant souffleur de verre, il ouvre le sien en 2007 à l’Isle-Adam.


Dossier de presse CONCOURS JEUNES CRÉATEURS 2012

florence pauliac - céramiste DÉmarche artistique :

Formation et parcours professionnel :

« Armures poétiques, les pièces présentées sont l’évocation d’une enveloppe où se rejoignent paysage et corps.

Florence Pauliac a été formée à l’ENSA de Limoges où elle a validé son DNAP. Elle a complété sa formation aux Beaux Arts d’Avigon dont elle est sortie diplômée d’un DNEP en 2004.

Inspirées des costumes traditionnels japonais, kimonos et yukatas, les formes résultent d’une observation simplifiant la complexité du vêtement, afin d’en retenir les lignes structurantes. Le pliage et les angles sont un deuxième axe de recherche. Le travail d’une géométrie souple permet de dégager des formes aérées. La mise sous tension de la terre permet de créer des asymétries jouant entre surfaces plates et courbes.

En parallèle de ses études, elle fait des stages pratiques dans des ateliers de céramistes. En 2009, elle a créé un atelier de céramique et depuis, elle participe régulièrement à des expositions à travers la France.

Chaque pièce revêt, comme un tissu, un pan de nature. Grain de la terre, infractiosité de la roche, ciels nuageux sont le souvenir d’un instant gravé à même la peau. J’utilise des voiles d’émaux permettant de garder apparente la matière de la terre. Les décors sont inspirés par les paysages granitiques où l’on peut observer le végétal s’incruster dans la roche. Les éléments naturels prennent une dimension forte. »

5


Dossier de presse CONCOURS JEUNES CRÉATEURS 2012

anna le reun - modéliste / styliste DÉmarche artistique :

Formation et parcours professionnel :

Anna Le Reun crée des vétements. Costumes de théâtre ou habits sur mesure, elle joue avec le tissu qui, « au contact du corps, se forme, se transforme et prend vie. »

Anna le Reun est diplômée de l’ESMOD Rouboix. Elle est sortie de sa promotion avec le premier prix de modélisme.

Elle cherche dans son travail à « s’éloigner de l’esthétisme apprécié et banalisé du monde de la mode et du vêtement».

Elle réalise à la fois des costumes pour le théâtre et des habits sur mesure pour des particuliers (chemises, pièces uniques, robes de mariée...).

Pour elle, « le corps est un terrain de jeux où contraintes et possibilités ouvrent à l’infini. » Ses créations sont des pièces uniques, modelées dans des matières naturelles. Lin, coton et fourrure lui permettent de créer des habits organiques.

6


Dossier de presse CONCOURS JEUNES CRÉATEURS 2012

pauline ronget - verrier DÉmarche artistique :

Formation et parcours professionnel :

« Dans un jeu perpétuel du rapport à l’autre, l’homme se bâtit des territoires, espaces protecteurs, cocons ou cachettes.

En parallèle de sa formation de Compagnon Verrier Européen au CERFAV de Vannes-le-Châtel, Pauline Ronget obtient un CAP Art et Techniques du Verre option Décoration en 2010.

Ce sont ces espaces vulnérables qui caractérisent le point de départ de ma pratique. À l’aide d’un univers onirique, empreint de nostalgie, je tente de donner corps à ces refuges. C’est ainsi que naissent des constructions entre terre et mer. Dans cette arène, cette étendue de sable qu’est la plage, lieu merveilleux faisant face au reste du monde, territoire de l’imaginaire, rempli de souvenirs d’enfance et de rêves de voyages merveilleux.

Elle enrichit ces apprentissages par de nombreux stages notamment au CIAV, décoration sur Verre de Meisenthal. Elle a complété son cursus par une formation de Concepteur Créateur en Métiers d’Art à Vannes-le Châtel.

Mais ces carapaces, comme toutes les forteresses, ne sontelles pas faites pour succomber à l’extérieur ? D’ailleurs, ne dit-on pas « avoir été conquis » ? Depuis ma rencontre avec la pâte de verre, je n’ai cessé de jouer avec elle, pour faire apparaître une matière nouvelle et énigmatique, à la frontière entre le naturel et l’objet artisanal. Mes recherches s’orientent sur un travail de texture et de relief pour lui conférer une richesse tactile, charnelle et affective. Il se crée alors un dialogue entre la fonction protectrice de mes objets et l’apparente fragilité du verre. »

7


Dossier de presse CONCOURS JEUNES CRÉATEURS 2012

Sylvie hoarau - origamiste DÉmarche artistique :

Formation et parcours professionnel :

« Deux éléments sont au cœur de ma réflexion : la lumière, que je sculpte depuis 8 ans au fil des projets et l’origami que je travaille depuis 10 ans. Cette technique artisanale, je l’applique au papier, polypropylène, aux fibres de polyéthylène et de bois dans mes dernières recherches.

Sylvie Hoarau a étudié à la fois l’art, la communication et le design. Diplômée de chacune de ces trois disciplines, elle a enrichi sa pratique par cette pluridisciplinarité.

Elle me donne la liberté de passer du plan au volume et du matériau à l’objet. Cela au service d’une réflexion sur les usages et les objets que je veux simples et poétiques. Cette technique donne la possibilité de construire des objets légers, compressibles, démontables, permettant de limiter les coûts de transport dans une société où le carburant ne cesse d’augmenter. Mes projets, pour la plupart, sont réalisés dans un matériau recyclable. Cette attitude éco-citoyenne fait maintenant partie intégrante de ma démarche. »

8

Elle expose son travail dans des boutiques et des galeries à travers la France. Son rapport à l’espace l’a également conduite à travailler pour des agences d’architecture d’intérieur, en créant des pièces sur mesure aussi bien pour des particuliers que pour de grandes entreprises.


Dossier de presse CONCOURS JEUNES CRÉATEURS 2012

annie sibert - designer / bijoutier DÉmarche artistique :

Formation et parcours professionnel :

« Je m’intéresse à l’idée que l’on se fait du bijou et de la sculpture. J’envisage ma pratique de bijoutière à l’égal d’une pratique de sculpteur. Je questionne ce médium à travers des installations de bijoux, d’objets, des performances ainsi que des photographies.

Annie Sibert est diplômée de l’École Supérieure des Arts Décoratifs de Strasbourg avec les félicitations du jury option Design et Objet. C’est dans cette école qu’elle a appris le travail du métal.

Je crée des séries de bagues que j’appelle des sculptures portables qui sont des expériences sensibles d’atelier : la découverte du travail des métaux, de leur malléabilité, ses couleurs, ses limites et ses odeurs. Au fur et à mesure des essais, je trouve des assemblages, des formes et des techniques pour réaliser des anneaux imposants.

Elle participe à de nombreuses expositions en France mais aussi en Europe.

Je développe actuellement un projet autour de l’architecture comme bijou, allant jusqu’à réaliser des bijoux immenses, à l’échelle d’un bâtiment. »

9


Dossier de presse CONCOURS JEUNES CRÉATEURS 2012

Audrey fallope - bottier / Chausseur DÉmarche artistique :

Formation et parcours professionnel :

« Je suis créatrice de chaussures pour ne pas dire de souliers. Depuis mon plus jeune âge, j’aime les souliers que je considère comme des œuvres d’art mais surtout comme des objets uniques. Je tiens cette passion de mon père, qui portait des Weston’s, Church’s, Bowen… et tous les dimanches, il sortait ses souliers pour les bichonner et les glacer à la main, c’était tout un rituel. Il me disait que les souliers reflètent l’estime que l’on a de soi. Cet amour des belles choses s’est transformé en passion.

Audrey Fallope a d’abord fait des études de graphisme et de communication visuelle à l’École Boulle puis à Duperré et à l’école des Gobelins.

Mon idée ? Revisiter les beaux classiques avec élégance, fantaisie et modernité en proposant des souliers ultra féminins, uniques et raffinés dans des matières nobles et numérotées. Une qualité inégalable et sur-mesure pour des femmes sensibles à la qualité. Mon désir ? Faire revivre les valeurs cultes de la chaussure française, patrimoine trop souvent oublié. Je travaille suivant deux techniques : industrielle ou artisanale à la manière des bottiers. J’ai dessiné une collection de 60 modèles que je souhaite voir devenir des classiques. »

10

En 2003-2004, elle a complété son parcours en suivant une formation professionnelle de styliste modéliste de chaussures à l’AFPA. Tour à tour graphiste, maquettiste, assistante de création, elle a également été styliste modéliste pour de grandes maisons comme Mancel (Haute couture, chaussures sur mesure). Elle crée en juillet 2009 sa propre marque.


Dossier de presse CONCOURS JEUNES CRÉATEURS 2012

Marie drouot - Céramiste DÉmarche artistique :

Formation et parcours professionnel :

« Mon travail est instinctif, j’étire, creuse, cisaille la terre avec une main presque animale.

Marie Drouot a découvert la poterie à l’âge de 8 ans. Passionée par cette matière, elle a continué à la travailler.

L’influence des éléments qui m’entourent dans l’infiniment grand, comme dans l’infiniment petit, m’oriente vers des formes fractales. En dehors de l’atelier, j’esquisse sur des bouts de papier, je découpe, plie des formes, je collectionne des images de toutes sources. À l’atelier, face à la terre, ces recherches se projettent dans ma tête comme un « kaléidoscope ». Je sculpte la matière première spontanément sans aucun appui visuel. C’est par l’écoute que je lui porte et par ma maîtrise de la matière que s’élaborent des formes.

À travers ses stages et ses voyages elle explore ce médium et l’apprivoise. Elle est diplômée de l’École Nationale Duperré en 1999 section Métiers d’Art de Céramique. Sculpteur céramiste, Marie Drouot est professeur de dessin et poterie au centre culturel de Censier (partenaire culturel à la Direction des Affaires scolaires) et propose également des stages et cours en atelier à Paris.

Par cet échange de force entre la main et la terre, les pièces deviennent organiques, vivantes et autonomes. »

11


Dossier de presse CONCOURS JEUNES CRÉATEURS 2012

carole chanard « carolO » - sculpteur DÉmarche artistique :

Formation et parcours professionnel :

Carolo a grandi dans le Jura, à 1 200 mètres d’altitude. Fille d’artisans, elle a suivi leur voie, choisissant la sculpture, activité qui la passionne depuis son plus jeune âge.

Autodidacte, Carolo expose son travail depuis 2005 dans des galeries et salons.

À 16 ans, elle a un déclic, la bouse de vache utilisée pour construire des maisons devient son matériaux de base. Elle développe sa propre technique, la cuisson au four lui permettant de solidifier la matière. « La réalisation de sculptures a toujours été un désir, une volonté et une nécessité depuis l’enfance. Mes travaux sont de nature figurative. Inspirée par le monde animal et la vache en particulier, je tente de leur rendre hommage tout en donnant une place à l’humain. Mon idée est de créer un lien, un dialogue entre l’un et l’autre. Cette idée est renforcée par le matériau que j’utilise (la bouse, depuis 2004 et après des travaux de modelage ou assemblage en terre, plâtre ou papier). Je me considère comme « courroie de transmission » entre les sensations procurées par la nature et la matière. » Aujourd’hui sculpteur à temps plein, Carolo vit de son art.

12

Le Museum d’Histoire Naturelle de Nancy a acquis une de ses œuvres et elle a participé à un reportage sur ARTE « Sacrées Bouses ».


Dossier de presse CONCOURS JEUNES CRÉATEURS 2012

Adrian colin - Verrier DÉmarche artistique :

Formation et parcours professionnel :

« Être son propre destin pour aboutir aux sources de soi ». C’est avec cette éthique qu’Adrian Colin a décidé de s’exprimer.

Depuis toujours intéressé par les métiers d’art, Adrian Colin se passionne à l’âge de 14 ans pour la verrerie artistique.

Pour ce faire, il souffle et sculpte la matière en fusion et lui donne une forme en accord avec l’émotion qu’il souhaite faire passer, réalisant ainsi des pièces uniques alliant sensibilité et délicatesse du décor.

Il suit ses études au lycée Dorian à Paris pendant 4 ans, puis diplôme en poche, il installe son atelier/galerie à Dinan.

« Art de lumière, de transparence et de mouvement figé dans la beauté de l’instant fragile et précieux ». Travail du verre à la flamme soufflé et sculpté, la fonte est réalisée au chalumeau sur un verre borosilicate se présentant sous forme de tubes ou de baguettes.

Depuis 2006, il participe à de nombreuses expositions et certaines de ses œuvres sont rentrées dans les collections de musées comme celui du verre de Sars-Poteries. Après plusieurs années de pratique, de perfectionnements techniques et de recherches artistiques, Adrian Colin obtient début 2011 le titre de Meilleur Ouvrier de France en verrerie d’art.

13


Dossier de presse CONCOURS JEUNES CRÉATEURS 2012

ya wan shih - céramiste

14

DÉmarche artistique :

Formation et parcours professionnel :

« Un jour, j’ai invité dix personnes, je leur ai donné à chacune du papier et un stylo, puis je les ai invitées à dessiner un vase. Après avoir collectionné les papiers, j’ai constaté qu’il y avait huit vases de forme similaire et courante. Ces archétypes de récipients m’ont permis d’avoir plus d’inspiration pour imaginer des formes nouvelles. En reproduisant, coupant, décomposant et imitant les lignes d’un animal, j’ai essayé de mettre une petite dose d’humour et d’histoire dans les objets utilitaires du quotidien. »

Après avoir étudié les arts appliqués à Taïwan, Ya Wan Shih a intégré l’école Supérieure des Arts Décoratifs de Strasbourg dans le département Design Produit et objet Verre dont elle a été diplômée en 2011.


Dossier de presse CONCOURS JEUNES CRÉATEURS 2012

Olivier dollé, artisan - designer, ancien lauréat du concours 2009 Artisan designer, il réalise du mobilier en bois, sur mesure ou en série limitées. Il est aujourd’hui reconnu et ses créations se vendent aussi bien en France, qu’en Chine, au Japon ou en Russie. Le concours organisé par Ateliers d’Art de France lui a ainsi servi de tremplin et l’a soutenu dans un moment clé de sa carrière en lui ouvrant les portes du salon Maison&Objet. Ateliers d’Art de France :

ce concours ?

Pourquoi vous-êtes-vous inscrit à

Ateliers d’Art de France :

à la boutique Talents ?

Que vous a apporté l’exposition

Olivier Dollé : C’était pour moi l’occasion de présenter mon travail à un jury averti. Cela faisait un an que je réalisais mes prototypes dans mon atelier et j’avais besoin de savoir si j’étais dans la bonne direction par rapport à mon approche et à mes créations.

Olivier Dollé : Mes premières parutions presse, AD et Design@ Home.

Que vous a apporté votre 1ère participation au salon Maison&Objet en tant que jeunes créateurs ?

Olivier Dollé : C’était parfait et surtout nécessaire, il est très important de se préparer à un premier salon.

Ateliers d’Art de France :

Ateliers d’Art de France : Que

pensez-vous de la formation offerte par ATELIERS D’ART DE FRaNCE ? Vous a-t-elle servi ?

Quels conseils donneriez-vous aux jeunes créateurs en lice ?

Ateliers d’Art de France :

Olivier Dollé : Je n’ai pas eu de commande concrète mais énormément de demandes, de la presse notamment. Dans mon cas, c’était avant tout l’occasion de présenter mon travail aux professionnels et au grand public. Je me suis aussi rendu compte de mes erreurs et que je n’étais pas du tout prêt pour faire face à tout ça. C’est pourquoi je ne suis revenu sur le salon qu’un an après, sur NOW ! avec une gamme étoffée, ma société créée et surtout bien mieux organisé.

Olivier Dollé : Toujours se préparer au fait que cela va marcher ! Persévérance, patience, réactivité, observation sont des critères très importants à prendre en compte quand on se lance. Avoir quelques créations d’avance, car on est vite débordé après le salon et on perd le fil de la création. Il faut aussi préparer sa communication, ses outils commerciaux son discours et ses prix ! Pour moi, c’est ce qui a été le plus difficile : se positionner sur un marché.

15


Dossier de presse CONCOURS JEUNES CRÉATEURS

Concours Jeunes créateurs 2012

Présentation des douze lauréats chez Talents du 19 juin au 14 juillet 2012 Talents - 1 bis rue Scribe - Paris 9e Tél. : +33 (0)1 40 17 98 38

Présentation sur Maison&Objet * : Du 7 au 11 septembre 2012 : Dorine Decayeux (créatrice de bijoux) Cyril-John Rousseau (verrier) Florence Pauliac (céramiste) Anna Le Reun (modéliste/styliste) Pauline Ronget (verrier) Sylvie Hoarau (origamiste)

Du 25 au 29 janvier 2013 :

Annie Sibert (designer/bijoutier) Audrey Fallope (bottier/chausseur) Marie Drouot (céramiste) Carole Chanard (sculpteur) Adrian Colin (verrier) Ya Wen Shih (céramiste)

* Maison&Objet, organisateur SAFI, filiale d’Ateliers d’Art de France et de Reed Expositions

16

Contact Presse · Alambret Communication · 13 rue Sainte Cécile, 75009 Paris Yves Mousset . Tél. : +33 (0)6 08 60 31 45 . myc@my-communications.fr Anaëlle Bled · Tél. : +33 (0)1 48 87 70 77 · anaelle@alambretcommunication.com Contacts Ateliers d’Art de France . Service communication Anne-Victoire de Saint Phalle · Responsable Communication . Tél. : +33 (0)1 44 01 08 42 Morgane Couteller · Chargée de Communication . Tél. : +33 (0)1 44 01 15 62

Dossier de presse du concours Jeunes Créateurs 2012  

Ateliers d'Art de France organise chaque année le concours Jeunes Créateurs afin de repérer les jeunes talents métiers d'art, les aider et l...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you