Issuu on Google+

4  6I:A>:GHY 6GI 10 79JK7B?JxI :;I CxJ?;HI :7HJ 9EKFI :; 9ÃKH :x9HOFJ7=; ;DJH;J?;D F7JH?P?7D?JJ?;DGKÛJ;GK7D:B79xH7C?GK;GK?JJ;B7J78B;FEHJH7?JI C7HI;?BB;(&')"B;E<<H;FEHJ7=;I7?DJ#7C7D:"KD;HxLEBKJ?ED:;=HÞI

C7 HI 7LH?B (&')

9DHH>:G

6I:A>:GHY6GI

104 C7HI#7LH?B(&')

AZeVe^Zg eZ^ci[V^i aZbjg

ART104.indb 1

14/02/13 9:58:50


!   /00   1 "    1 "   % 1 "     1 2   1    &  1      1     1 ( &  1 ( (     !" 1 (   1 (   1 ( , 1 ,    1      1       (    1 !(   1    1 $   & %                                       

        !  !    "  #      "     $%          &" % ' %             '   $         !(     )( " (  *   +  , -, "   .

                   ART104.indb 2

14/02/13 9:58:51


ÉDITORIAL

L

es métiers d’art en France possèdent une singularité, une richesse et une profondeur qui n’existe nulle part ailleurs : un mode de représentation par les professionnels eux-mêmes ; et un champ qui recouvre l’ensemble des savoir-faire, de la création, de la tradition et du patrimoine.

L’HISTOIRE d’un affrontement

© P&B Boigontier

Le terme lui-même, avant d’être cette belle image aujourd’hui si convoitée pour les valeurs positives qu’elle véhicule, d’intégrité, de patience, est un terme éminemment politique. Il est le fruit de l’Histoire, d’un affrontement entre deux réalités, entre deux volontés légitimes et butées – celle des professionnels et celle de l’État – qui s’est joué au cours des cinquante dernières années. Quelles sont les étapes de cette exception française autour de ses métiers d’art ?

Serge Nicole, président d’Ateliers d’Art de France serge.nicole@ateliersdart.com

Depuis le début du XXe siècle, est né dans toute l’Europe un mouvement esthétique, d’artistes de la matière ; ses membres pensaient en artistes ; la création était l’origine de ce mouvement. Dans les pays du Nord, il est devenu le craft, recouvrant une branche de l’art contemporain, représentée et soutenue par chacun des États. En France cependant, les artisans créateurs se sont heurtés, dans leur quête d’une reconnaissance, d’un statut juridique, à une obstination parfaitement extraordinaire – et probablement admirable ! – de l’État : les métiers d’art désignaient avant tout les métiers du patrimoine et de la tradition. Cet entêtement à défendre notre patrimoine séculaire incomparable est magnifique, n’était la conséquence funeste de l’éviction hors du champ social de ce que nous représentons. À partir de là, il a fallu se battre. Toute la singularité française de la notion de « métiers d’art » est issue de ce combat : pour obtenir une visibilité sociale, les artisans créateurs n’ont pas eu d’autre choix que d’investir le terrain de l’autre, celui du ministère de la Culture, de la Sema : le patrimoine et la tradition. C’est ainsi que nous avons globalisé le secteur. Cependant la France, perçue par le monde entier comme occupant la première place pour ses métiers d’art, n’est toujours pas parvenue à reconnaître leur réalité à travers un statut juridique qui permettrait le déploiement de ses forces collectives. De même pour les médias, ce champ esthétique essentiel, qui irrigue toute la société, qui crée du lien, qui intègre, reste en grande partie invisible : « Pour nous, vous êtes un angle mort ! », nous expliquait tranquillement le mois dernier le journaliste d’un grand média. Et souvenons-nous du rapport Dumas : sa définition des métiers d’art indique bien qu’ils s’exercent dans les champs de la tradition, de la restauration du patrimoine et de la création (dans cet ordre) – mais précise explicitement que la création s’entend par : « Les fournisseurs du luxe » ! Et cela est très récent ! publié en 2009 ! à la demande du Premier Ministre ! où on peut mesurer l’intensité de la constance à ne pas nous voir. Enfin, le 8 février 2010, un communiqué interministériel inaugure une ère nouvelle d’équilibre entre ces deux pôles : le pilotage de la politique de l’État par l’Inma – et la représentation du secteur par les professionnels. Nous vivons sur cet équilibre. Le jour viendra, que j’espère proche, où la France parviendra à reconnaître à travers un statut approprié la force de ses métiers d’art. Alors, elle aura franchi un grand pas vers son avenir et la beauté de son destin auquel nos métiers d’art singuliers et uniques au monde contribuent tant ! Ateliers d’Art mars-avril 2013 Y 3

ART104.indb 3

14/02/13 9:59:03


ART104.indb 4

14/02/13 9:59:26


SOMMAIRE 6 À voir

ATELIERS D’ART N° 104 MARS-AVRIL 2013

COUPS DE CŒUR. Éloge de quelques créations, p. 6. ÉVÉNEMENTS, EXPO, FOIRES, SALONS... Les grands rendez-vous culturels, p. 8. DÉCRYPTAGE. Des clés pour comprendre œuvres et créateurs, p. 10.

EN COUVERTURE Papier peint de la collection « Mariano », Isabelle de Borchgrave pour Arte International.

14 Entretien

DIRECTEUR DE LA PUBLICATION Serge Nicole

PATRIZIA NITTI, L’ITALIE AU CŒUR ET À L’OUVRAGE. Deux cents pièces en verre de Murano seront réunies pour la première fois en France au musée Maillol. Sa directrice, Patrizia Nitti, envisage cette exposition comme un manifeste contre l’oubli d’un savoir-faire précieux face au déferlement des créations touristiques.

DIRECTEUR ADMINISTRATIF ET FINANCIER Nicolas Darras

RÉDACTRICE EN CHEF Anne-Laure Thiéblemont (al.thieblemont@ateliersdart.com)

16 Enquête

COMITÉ DE RÉDACTION Éric de Dormaël, Serge Nicole, Pascale Riberolles, Delphine Stroesser

LA CÉRAMIQUE QUITTE LA TABLE. Utilisée depuis l’Antiquité pour ses fonctions utilitaires ou ornementales, la céramique trouve ses premiers débouchés industriels au XXe siècle. L’actuelle décennie lui offre de nouveaux usages, boostés par des mano a mano entre écoles de céramique, centres de recherche, artisans d’art et designers.

ONT COLLABORÉ À CE NUMÉRO Valérie Appert, Marie-Amal Bizalion, Pascale Huby, Stéphanie Le Follic-Hadida, Jacques Maigne avec les élèves de troisième année de l’Institut européen de journalisme de Marseille

PHOTOGRAPHIES Antony Girardi, Robert Terzian

MISE EN PAGE ET RÉDACTION GRAPHIQUE Jennifer Neisse (Pixel Image  00 33 3 87 69 18 18)

SECRÉTARIAT DE RÉDACTION Jennie Zakrzewski (TEMA/presse  00 33 3 8769 18 01)

CORRECTION-RÉVISION Lina Fafet

IMPRESSION

Le PAPIER PEINT 20 fait le mur DO S SIER

Lés inédits, hologrammes et motifs évoluant sous la chaleur ou la lumière, techniques traditionnelles d’impression revisitées et reproduction numérique de papiers disparus... Depuis trois ans en France, le papier peint revient au goût du jour et, surtout, ne s’utilise plus de la même façon.

Groupe Socos'print Imprimeurs (88)

PUBLICITÉ ATC, Sandra Monneau (23 rue Dupont-des-Loges, 57000 Metz  00 33 3 87 69 18 01 Fax : 00 33 3 87 69 18 14 s.monneau@groupe-atc.com)

ABONNEMENTS Service Abonnement, Jaël Houblon, Ateliers d'Art, 6 rue Jadin, 75017 Paris  00 33 1 44 01 08 30 jael.houblon@ateliersdart.com

ÉDITEUR Ateliers d’Art de France Chambre syndicale des céramistes et Ateliers d’Art de France 6 rue Jadin, 75017 Paris  00 33 1 44 01 08 30 Fax : 00 33 1 44 01 15 67 www.ateliersdart.com

N° ISSN 1275-9570 N° COMMISSION PARITAIRE 1114 G 90057 La reproduction, même partielle, d’articles ou de documents parus dans Ateliers d’Art est soumise à notre autorisation préalable.

28 Portraits MARSEILLE 2013, LE OFF. On ne les a pas sollicités pour participer à l’événement « Marseille, capitale culturelle ». Et pourtant, ils sont le poumon de la ville, ceux qui fabriquent, créent et ouvrent leurs portes aux amateurs de beauté.

36 Reportage SAINT-AMAND-EN-PUISAYE : UNE RÉVOLUTION DE GRÈS. Ceux qui l’ont connu dans les années 1970 risquent bien d’être stupéfaits. Saint-Amand-en-Puisaye, dans la Nièvre, renaît des cendres de ses fours à bois et « usines à grès », sous la houlette d’une nouvelle vague de céramistes.

52 Rendez-vous

AGENDA. Expositions, salons, foires, marchés en France et à l’étranger, p. 52. BLOC-NOTES. Appels à candidature, concours, lauréats, formation, p. 56. CARNET D'ADRESSES,

édition numérique d'Ateliers d'Art, p. 58. Ateliers d’Art mars-avril 2013 Y 5

ART104.indb 5

14/02/13 9:59:59


Duos-céramiques HENRIETTE H. JANSEN ET CHRISTOPHE BONNARD Porcelaine émaillée, émaillage à haute température. Série limitée et signée. ² 500 euros la paire En vente : Atelier-boutique, 33 rue de Trévise, Paris 75009.  06 62 52 49 55. Solunite, 41 rue de Verneuil, 75007 Paris.  01 42 86 01 15. Contact : Duos-céramiques, 12 rue de Seine, 75006 Paris.  06 62 52 49 55. henriette@henriette.fr

India ONIKANN Lavallière imprimée sur twill de soie. ² 90 euros En vente : onikann-shop.com Contact : 32 rue Céline-Robert, 94300 Vincennes.  09 66 86 02 06.

Les Copropriétaires BÉATRICE DOUILLET Casse d’imprimerie, filets à courgette, bobines de fils en bois, perles en plastique, laine, mini-jouets, textiles peints. Dimensions : 40 x 34 cm. ² 380 euros Contact : 91 rue de la Fraternité, 93100 Montreuil.  01 48 59 93 32. beatricedouillet@gmail.com www.beatricedouillet.com

6 Y Ateliers d’Art mars-avril 2013

ART104.indb 6

14/02/13 10:00:19


COUPS DE CŒUR PAR LA RÉDACTION

Alcyonnaire SOPHIE THEODOSE

Suite en rouge NATHALIE ROLLAND-HUCKEL Laque, feuilles d’or, poudres de bronze sur bambou. Création 2012. Dimensions : H 30 x Ø 10 cm. ² 1 400 euros Contact :  06 31 72 93 81. nathalie.rollandhuckel@wanadoo.fr www.nathalierollandhuckel.com Photo : Studio Pygmalion.

Eau de parfum MARIA CATUOGNO Verre soufflé et bronze patiné. Dimensions : 35 x 32 x 6 cm. ² 650 euros Contact : Atelier Catuogno, La Parine, 84240 Ansouis.  06 18 04 68 12. maria.catuogno@gmail.com www.mariacatuogno.com

Panneau à suspendre. Enluminure, feuilles d’or sur mordant, encre et gouaches extra-fines sur gainage de parchemin de chèvre. Dimensions : 120 x 40 cm. ² 5 000 euros Contact : 11 rue Saint-Jacques, 78100 SaintGermain-en-Laye.  06 09 89 33 22. www.sophietheodose.fr

Ethnique trio CLAIRE SAGNIER Bracelet en soie. Dimensions : L 5 cm. ² 40 euros En vente : boutique Talents, 26 avenue Niel, 75017 Paris. Contact : 15 rue de Porto-Riche, 92190 Meudon.  01 45 07 25 19. http://clairesagnier.fr Photo : J.-C. Lorance.

Ateliers d’Art mars-avril 2013 Y 7

ART104.indb 7

14/02/13 10:00:38


EXPOSITIONS

PAR ANNE-LAURE THIÉBLEMONT

Temps fort Ateliers d’Art de France est cette année encore partenaire des journées des métiers d’art qui se dérouleront les 5, 6 et 7 avril prochains en France mais aussi en Espagne, Italie, Hongrie, Suisse, Belgique et Allemagne. Pour cette édition, un thème a été choisi : « Les métiers d’art se mettent en scène ». Une façon de pénétrer dans la magie des ateliers de vitraillistes, céramistes ou bijoutiers et de mettre en avant toutes les professions, perruquiers, plumassiers, peintres en décor ou costumiers, qui travaillent pour le théâtre ou l’opéra. L’atelier des peintres en décor, rue du Mont-Cenis à Paris, montrera comment il forme à l’imitation du bois et du marbre, à l’ornement, aux trompe-l’œil. Le lycée Albert-Pourrière (Le PetitQuevilly en Haute-Normandie), qui prépare aux métiers de perruquiers posticheurs, exposera des travaux d’élèves en coiffure historique. Les Ateliers du Chat Botté, à Saint-Germain-Laprade (Haute-Loire), raconteront pourquoi ils sont devenus incontournables dans la réalisation des costumes pour les danseurs, artistes de cirque, acteurs de spectacles équestres... Et puis les mondes enchanteurs des costumières, Véronique Didier à Reims, Alexia Simard à Luneville ou Louise Corseret à Metz, livreront à leur tour leurs secrets d’alcôve à tous ceux que fascinent polonaises, déshabillés, caracos, jupons et robbes – pour respecter l’orthographe de l’époque...

Groupe valise, résine, pièce unique, H 40 cm, 2012. Photo : Jean-Louis Losi.

PARIS

Écho de soi On s’obstine à chercher un visage, des traits singuliers parmi les figures en résine d’Agnès Baillon mais l’individualité s’efface au profit de la bande d’adultes ou d’enfants, on ne sait pas. Ce blanc d’albâtre qui les pare comme un masque, la frontalité de leur silhouette qui nous fixe et nous oblige à nous fondre génèrent des effets de dédoublement. Comme si nous étions eux. Groupe valise, Groupe de jeunes filles, Groupes de jeunes sont des scènes de genre sans incidence apparemment, si ce n’est un léger trouble, de celui ou celle qui risquerait d’être identifié et détaché de la masse et qui préfère rester là où il est, ne pas se différencier des autres, pour ne pas risquer... Quoi ? De nous happer ? Trop tard, c’est fait. AGNÈS BAILLON, jusqu’au 21 mars. Galerie Felli, 127 rue Vieille-du-Temple, 75003 Paris.  01 42 78 81 27 ou 06 12 61 82 04.

Io ce l’ho d’oro (yeah...but mine’s gold), Benjamin Lignel, animal empaillé, accessoire en or fin, 2007. Photo : Enrico Bartolucci, NextLevel Galerie.

PARIS

Question création Il questionne le bijou, son port, la façon dont il répond à des canons. Il questionne son métier, au point de nous en faire perdre le sens. Il questionne, voire il conteste le fait que « la valeur d’une pièce s’estime plutôt au poids qu’à l’aune de la créativité ». Pour Benjamin Lignel, les générations d’artisans d’art, d’artistes et de designers qui façonnent le bijou contemporain depuis les années 1960 lui confèrent par leur origine mixte « une vie interlope entre le social et l’intime ». Son exposition « How do you like me now? » s’attache à montrer l’évolution de notre perception du corps sur lequel on agit par l’ornement ou les pratiques médicales pour créer des effets dits naturels qui sont souvent surnaturels, écrit-il, avant d’ajouter : « De même, les “suppléments“ corporels présentés ici se préoccupent moins de beauté que d’embellissement sous toutes ses formes, idiotes, velléitaires et héroïques. » « HOW DO YOU LIKE ME NOW? », BENJAMIN LIGNEL, invité : KIKO GIANOCCA, jusqu’au 20 avril. Nextlevel galerie, 8 rue Charlot, 75003 Paris.  01 44 54 90 88. contact@nextlevelgalerie.com www.nextlevelgalerie.com

8 Y Ateliers d’Art mars-avril 2013

ART104.indb 8

14/02/13 10:01:33


Œuvre de Marc Ferroud, acier, fil inox H 33 x L 33 x P 37 cm, 2012.

PARIS-GENÈVE

Interstices Sans espace entre les mots, le texte ne serait que masse informe et illisible ; sans les blancs du papier, le crayonné serait abscons. Sans l’air, les sculptures de Marc Ferroud, en fil de fer galvanisé et acier inox, perdraient cette dimension du silence que releva à leur propos le critique d’art Alain Jouffroy. D’où cette appellation « Aérotectures », pour designer des compositions comme des dessins sculptés dans l’espace, présentées conjointement à la galerie Gabert à Paris et à la galerie Sonia Zannettacci à Genève. AÉROTECTURES, du 21 mars au 4 mai. Galerie Pascal Gabert, 11 bis rue du Perche, 75003 Paris.

PARIS

Alphabet People, Akio Takamori, grès engobé, 2011. DR.

Habité Dans sa vision de la classe rurale, dans l’attitude même des silhouettes, corps massifs en tension face à une menace, il y a du Pieter Bruegel. Et dans ses figures féminines allongées en chien de fusil, un peu de l’estampe en 3D. Japonais installé aux États-Unis, Akio Takamori fait le pont entre l’Asie et l’Occident. On avait vu sa magnifique Venus in Clouds à Montpellier lors de l’exposition « Perturbations » qui confrontait 80 œuvres contemporaines de verre et de céramique aux collections du musée Fabre. Le voilà qui investit seul la galerie Collection des Ateliers d’Art de France, avec des pièces réalisées pour l’occasion. Une exposition organisée avec la Barry Friedman Gallery de New York. AKIO TAKAMORI, du 4 avril au 25 mai. Galerie Collection, 4 rue de Thorigny, 75003 Paris.  01 42 78 67 74.

ART104.indb 9

14/02/13 10:01:39


Magazine Ateliers d'Art N°104