Page 1


Sommaire

p.2


sommaire 1-Présentation — L’atelier p.5

Cité de l’économie

Parc Georges Méliès

p.77

p.145

Louvre Abu dhabi

Zac Cité de la Méditerrannée

p.81

p.149

Musée de Lodève p.85

Aménagement espaces publics du Havre

Musée de Dijon

p.153

p.89

Disney Village

p.13

David Bowie is...

p.157

CAP 3000

p.93

Pôle prolongement tramway T1

p.17

Requins l’exposition sensation

p.161

Grand Palais

p.99

p.21

Dogons

ICI

p.103

p.27

Que vive la méditerrannée ...

Eléphant Paname

et sa biodiversité

p.31

p.107

INALCO & BULAC

Jimi Hendrix Backstage

p.35

p.111

L’approche L’équipe

p.7

p.9

2- A rchitecture — Musée national estonien

La Géode p.39

Théâtre de Saint-Nazaire p.43

Le 104 p.47

Centre National de la Danse p.51

UGC Ciné Cité p.55

Complexe de prestige p.59

3- S cénogra p hie — Cité de la mer p.65

Oignies p.69

MHM p.73

6- C réations artistiques — Théâtre de Sénar t p.169

Magasins Généraux p.173

Résidence de l’ambassadeur de Norvège p.177

4- É vènements — Nouveau concept de stand Renault « The Bump »

p.181

p.117

p.185

Pavillon de la France à la biennale de Venise

Le Métaphone

p.123

Silos Calcia

Ylem Villa Méditerrannée

p.189

p.193

Station mobile de grenoble

5- U rbanisme — SDAL Villages Nature

p.197

p.129

p.201

Jardin Vaudoyer

L’avaleur d’étoiles

p.133

p.205

Gare de Clichy-Montfermeil p.137

Silos Calcia

7- Sp ectacles —

Pôle multimodal de RueilMalmaison

p.209

p.141

R éférences p.223

p.3


Agence

PrĂŠsentation

p.4


Agence

Présentation

L’agence : Présentation

Agence parisienne de conception lumières, l’atelier H. Audibert imagine et compose des mises en lumières qui parachèvent la perception des lieux.

Le rêve et la poésie ont droit de cité dans les espaces du quotidien. Le rêve demande de la délicatesse, la poésie de la précision dans l’expression. La lumière se prête à ce langage, et c’est empreint de ces préoccupations que l’atelier H. Audibert crée des scénographies lumineuses et des mises en lumières d’espaces urbains. Hervé Audibert, concepteur et designer lumières, fonde l’atelier H. Audibert dans les années 90 après avoir forgé son expérience dans l’univers du spectacle vivant pendant près de trente ans. Installé à Paris, l’atelier H. Audibert réunit autour de son fondateur une équipe pluridisciplinaire et qualifiée, d’experts en stratégies de mise en lumières.

A l’instar d’un collectif artistique dont les terrains de jeu seraient la matière lumière et les sources lumineuses, la dimension collaborative de leur approche constitue la véritable force de l’agence de conception lumières parisienne. Les synergies qui en émanent donnent le jour à des dispositifs d’intégration de lumière pérennes, qui embellissent des projets d’aménagement, intérieurs ou extérieurs, dans les domaines de l’architecture, de l’urbanisme, de la muséographie ou bien encore du design et de l’événementiel. Depuis sa création, l’atelier H. Audibert multiplie les collaborations prestigieuses, qu’il s’agisse de commandes privées ou publiques telles que le Centre National de la Danse (projet lauréat Équerre d’Argent 2004), le Centquatre, Le Fort Saint-Jean à Marseille ou plus récemment, début 2015, l’exposition David Bowie à la Philharmonie de Paris. La culture d’un projet lumineux signé atelier H. Audibert est fondée sur une attention extrême portée à la qualité artistique d’un projet conjuguée à un scénario d’éclairage techniquement exemplaire. Hervé Audibert, concepteur et designer lumières au parcours unique et atypique, voit son atelier régulièrement sollicité pour la réalisation d’interventions artistiques et de performances. Ces compositions lumineuses et originales, dépossédées de toute finalité fonctionnelle, permettent de saisir l’appétence de l’équipe pour l’exploration du potentiel infini de la lumière en tant que matière artistique.

p.5


Agence

Notre approche

Conception : Notre approche —

Moyens techniques 7 PC de bureau Dell XPS 430 équipés de logiciel: CAO (Autocad) PAO (Suite Adobe) Logiciels de planification d’éclairage (Dialux). 1 Mac Book Pro équipés de la Suite Adobe. 1 imprimante réseau HP Color LaserJet CP5225n 1 imprimante Ricoh MP C3004 1 imprimante-Fax A4 Brother MFC-820CW 1 serveur 1 ligne ADSL pro Langues parlées à l’atelier H. Audibert : anglais, allemand, espagnol, italien et portugais

p.6


Agence

Notre approche

Notre agence de conception lumières veille à la parfaite adéquation du résultat avec le projet lumière originel.

Méthodologie L’atelier H. Audibert mène des missions d’études, de conception et de suivi des travaux. Notre agence de conception lumières veille à la parfaite adéquation du résultat avec le projet lumière originel, en travaillant en étroite collaboration avec le commanditaire privé, la maîtrise d’œuvre, les bureaux d’études techniques, les fabricants et les installateurs de matériel d’éclairage. Si la recherche de l’expérience sensible est le maître-mot de l’approche de l’agence, la méthodologie s’appuie sur une démarche technique rigoureuse. Chaque mission est réalisée en tenant compte des impératifs techniques et de sécurité spécifiques au programme, que l’atelier H. Audibert interprète pour élaborer une mise en scène des espaces en projet, et leur conférer une identité dans leur environnement nocturne. Les sources lumineuses, intégrées dans le bâti pour être aussi discrètes que possible, sont choisies pour leur fiabilité et leur durée de vie.

Concevoir et réaliser un habillage lumineux qui s’inscrit dans le temps est un tout autre exercice que celui qui s’accomplit dans l’éphémère mise en lumières d’un spectacle ou d’une installation artistique. L’équipe de concepteurs lumières réunie par Hervé Audibert saisit l’énergie lumineuse de chaque projet urbain, architectural ou muséographique, dans le but d’en simplifier la lecture et d’orchestrer une expérience sensorielle chez l’usager.

Découpage d’une mission type 1 E s q u isse 2 A P S - A P D 3 P RO - D C E - ACT 4 V I S A – S Y N T H E S E - D E T - AO R

p.7


Agence

Notre équipe

Hervé audibert directeur fondateur

Il forge son expérience dans l’univers du spectacle pendant une trentaine d’années, multipliant les collaborations en France et à l’étranger avec des metteurs en scène de théâtre et d’opéras (Jean Jourdheuil, Jean-Pierre Vincent, Bernard Sobel, Patrice Caurier et Moshe Leiser, Gilbert Deflo…). Au début des années 90, il décide d’élargir son spectre aux interventions pérennes. Concevoir et réaliser une scénographie lumineuse qui s’inscrit dans la durée est un tout autre exercice que celui qui s’accomplit dans l’éphémère du spectacle.

Entre expérience poétique et performance technique, l’atelier H. Audibert mène les projets de manière collégiale, pour une cohérence parfaite entre création et réalisation.

Hervé Audibert imagine et interprète la lumière comme expression poétique et délicate, laissant courir son imagination, entouré d’une équipe complémentaire et expérimentée, apportant ainsi des réponses atypiques à des questions standards. Les interventions de l’atelier s’étendent aujourd’hui à des projets d’architecture, d’urbanisme, de design et de muséographie. —

p.8


Agence

Notre équipe

Nina Cammelli

Claire Debras

Chargée de projet en conception

Chargée de projet en conception

Cosme Franiatte Assistant chef de projet en conception lumièreS

lumières

lumières

Ecole Supérieure d’Art et de Design de Reims - DNSEP en design produit.

Architecte (D.E) Ecole nationale supérieure d’architecture de Paris La Villette.

Urbaniste (DUT) Univ. AixMarseille et diplômé en management en éclairage Univ. Lyon 3.

Nina rejoint l’atelier H. Audibert en 2012. Elle est en charge de la conception et du développement technique de projets : élaboration des plans, études photométriques, constitution de carnets de pièces graphiques, CCTP, DPGF, suivi de chantier. Elle concourt également au développement de luminaires et de solutions d’éclairage, du dessin technique à la production.

Après plusieurs expériences en agences d’architecture, d’aménagement intérieur et de conception lumières, Claire intègre l’atelier en 2015. Elle conduit les mises en lumières, tout au long de leur processus de développement. Elle suit l’ensemble des phases créatives et techniques : de la conception à la réalisation.

Grâce à cette double compétence, Cosme accompagne les projets de l’atelier avec une approche globale. Depuis 2016, il participe à la conception, au développement technique des projets, réalise de nombreux documents : plans DWG, études photométriques, dossiers de concept.

JEAN–FRANçOIS Caoki Maxime GODART Assistant chef de projet en conception

Responsable de la communication

lumièreS

Architecte (D.E) Ecole nationale supérieure d’architecture de Nantes.

Diplômé de Paris-Descartes et de l’ISCOM Paris.

Jean-François a un parcours pluriel, construit à partir d’univers à la fois techniques et artistiques. Il rejoint l’atelier H.Audibert en 2016. Depuis, il accompagne les projets de mise en lumières au cours de leurs différentes étapes : recherches, dessins, plans, conception de documents.

Maxime rejoint l’atelier en 2016. Il élabore et déploie la stratégie de médiatisation, met en oeuvre des dispositifs hors média et conçoit des outils pour valoriser l’ensemble des activités des équipes.

— p.9


p.10


Architecture L’atelier H. Audibert intervient aux côtés de tous les acteurs d’un projet, de la maîtrise d’oeuvre aux installateurs, proposant l’habillage lumineux adapté et complémentaire au projet architectural, dans le secteur privé, du tertiaire, de la culture ou des loisirs.

12 p ro j e t s p.11


p.12


Musée national Estonien Catégorie : Architecture

Un an après avoir rejoint l’Union européenne, l’Estonie et son Ministère la Culture initient la construction de de leur musée national à Tartu, la capitale culturelle du pays. L’institution souhaite retracer l’histoire du peuple à travers plusieurs milliers d’œuvres ethnographiques. À l’issue d’un concours international, l’agence DGT remporte ce projet et fait appel à l’atelier H. Audibert pour la mise en lumières. Le site retenu pour la construction de l’édifice est un vaste espace, dans l’axe d’une ancienne piste d’aviation datant de l’occupation soviétique. L’atelier H. Audibert s’est attaché d’une part à valoriser l’architecture du bâtiment, ses lignes diaphanes et a investi la transparence de ses parois vitrées. Ainsi la nuit, des LED, placées discrètement derrière les façades, proposent une lueur résolument cosmique. A l’intérieur, c’est une lumière chaude qui a été privilégiée pour les grands volumes translucides qui le composent. Un plafond artificiel composé de projecteurs à LED suspendus à de longues tiges de 5 m, surplombe par ailleurs bibliothèque, boutique et restaurant.

p.13


Scénographie

Musée national d’Estonie

D on n é e s du p roje t Maîtrise d’œuvre : Dorell.Ghotmeh.Tane Architectes Maîtrise d’ouvrage : Ministère Estonien de la Culture Lieu : Tar tu, Estonie Surface : 34 000 m² Avancement : Livraison septembre 2016 Crédits: Takuji Shimmura

p.14


Scénographie

Musée national d’Estonie

p.15


p.16


CAP 3000 Catégorie : Architecture

Cap3000 - institution azuréenne de la mode - est le théâtre d’un programme de réhabilitation et d’extension, conduit par les agences Groupe 6 et Jouin Manku. Cellesci ont prévu un écrin élégant, intégré au paysage et à l’environnement marin. Patrick Jouin et Sanjit Manku ont associé au projet les équipes de l’atelier H. Audibert pour accompagner la mise en lumières du centre commercial. Une collaboration riche qui a été source d’inventions de principes lumineux pour chacun des espaces. La lumière investit les lieux de façon intimement liée à l’aménagement. Elle vient souligner les éléments en employant un vocabulaire maritime. Concept lumière. Dès leur entrée les visiteurs sont invités à plonger dans une ambiance marine grâce à un dispositif de lampes inspiré des neiges océaniques. Plus loin dans les allées, la lumière crée un effet de mouvement et de vitesse identique à celui des lames de fond. Une sensation que l’on retrouve au niveau de l’enseigne Cap3000, une anamorphose qui avec grâce rejoue le déplacement de banc de poissons.


Architecture

CAP 3000

D on n é e s du p roje t Maîtrise d’œuvre : Groupe 6 Jouin Manku Maîtrise d’ouvrage : Altarea Cogedim Lieu : Saint-Laurent-du-Var Avancement : Phase chantier Crédits: Nicolas Mathéus atelier H. Audiber t

p.18


Architecture

CAP 3000

p.19


p.20


Grand Palais Catégorie : Architecture

Dans le cadre du dialogue compétitif mis en place pour le réaménagement du Grand Palais, l’atelier H. Audibert s’est associé à l’atelier Philippe Madec et Intégral Ruedi Baur. Les différents espaces extérieurs et intérieurs ont été imaginés afin de recevoir un traitement particulier en fonction de leur caractère et de leur identité. La lumière, dans ce cadre, remplit un rôle d’élément éclairant, structurant et communicant. Une large part de l’illumination est dédiée à l’optimisation des apports de lumière naturelle, en utilisant les puits de lumière. La nuit venue, des rubans LED intégrés dans la structure des verrières, se substituent au soleil. Dans les espaces monumentaux, un apport de lumière se fait à l’aide de lanternes géantes et d’éléments mobiles exploitables également dans d’autres espaces (billetterie, vestiaire, librairie). La quantité de lumière sera maîtrisée par cet apport ponctuel, souple et localisé. Pour l’illumination de la grande Nef, l’atelier H. Audibert a imaginé un dispositif en LED, comme un écran vidéo, chaque point lumineux fonctionnant comme un « pixel » fixé à la structure porteuse interne des vitrages, avec un « pitch » de l’ordre de 30 cm, permettant la diffusion d’images à des fins poétiques ou fonctionnelles. Dès lors, les images mettent en mouvement cette structure qui prend vie, et se transforme en ciel étoilé ou encore en voûte végétale. Un dispositif répondant également à la fonction événementielle du lieu, s’adaptant à la lumière (blanche ou colorée), à l’ambiance souhaitée, et visible de nuit à l’extérieur du Grand Palais.

p.21


Architecture

Grand palais

D on n é e s du p roje t Maîtrise d’œuvre : Atelier Philippe Madec Equipe: Larobatoire IRBsignalétique Gilles Clément+Coloco paysage Tribu - conseil en développement durable C&E - Ingéniérie structure Igrec Ingéniérie Kahle Acoustic Maîtrise d’ouvrage : RMN - réunion des monuments nationaux Grand Palais Lieu : Paris (75) Budget total des travaux : 140 millions Avancement : Phase concours Crédits: atelier H. Audiber t Nicolas Salmeron MyluckyPixel

p.22


Architecture

Grand palais

p.23


Architecture

Grand palais

D on n é e s du p roje t Maîtrise d’œuvre : Atelier Philippe Madec Equipe: Larobatoire IRBsignalétique Gilles Clément+Coloco paysage Tribu - conseil en développement durable C&E - Ingéniérie structure Igrec Ingéniérie Kahle Acoustic Maîtrise d’ouvrage : RMN - réunion des monuments nationaux Grand Palais Lieu : Paris (75) Budget total des travaux : 140 millions € Avancement : Phase concours Crédits: atelier H. Audiber t Nicolas Salmeron MyluckyPixel

p.24


Architecture

Grand palais

p.25


p.26


ICI Catégorie : Architecture

Goutte d’Or - quartier nord de Paris - les Ateliers Lion Associés ont imaginé et réalisé l’Institut des Cultures d’Islam. Cet établissement culturel s’étend sur deux bâtiments : l’ICI Goutte d’Or et l’ICI Barbès. Distants géographiquement, ces espaces publics communiquent à travers un concept architectural commun. Ce sont des lieux dédiés à des activités artistiques, de formations, des conférences… Ils disposent en outre d’un hammam ainsi qu’une salle de prières dédiée au culte musulman. ICI, l’atelier H. Audibert s’est attaché à mettre en lumières la convivialité des édifices. Son ambition, offrir une expérience de circulation équilibrée, valorisante aussi bien pour les visiteurs habitués et les plus occasionnels. Inspiration. Cet univers contemporain, l’atelier H. Audibert l’a imaginé à partir d’emblèmes de la culture islamique.

p.27


Architecture

Institut des cultures d’Islam

D on n é e s du p roje t Institut des Cultures d’Islam Goutte d’Or

Maîtrise d’œuvre : Ateliers Lion associés Maîtrise d’ouvrage : Ville de Paris Lieu : Paris (75) Surface : 4 500 m2 Budget total des travaux : 15 300 000 € HT (ICI Goutte d’Or : 6 800 000 € HT + ICI Barbès : 8 500 000 € HT ) Avancement : ICI Goutte d’Or livré. Ouver ture de l’ICI Barbès : en attente Crédits: Golem Images atelier H. Audiber t Mia Serra

p.28


Architecture

Institut des cultures d’Islam

p.29


p.30


éléphant Paname Catégorie : Architecture

Éléphant Paname est un nouveau centre d’art et de danse, situé entre la place Vendôme et l’Opéra. Aménagé dans un hôtel particulier érigé, sous Napoléon III, par l’ambassadeur de Russie en France, l’hôtel est devenu par la suite le siège social d’une banque parisienne. L’atelier H. Audibert a mis en lumières les galeries et le foyer du bâtiment, décorés dans le style Second Empire, ainsi que les principales circulations. Pour mettre en valeur le joyau d’Eléphant Paname, un espace de 250 m2 recouvert d’un dôme monumental en pavés de verre, l’atelier H. Audibert a mis au point une solution permettant de transformer la voûte en écran, support d’animations vidéo, en partenariat avec Herman Ter Hennepe (Maramoja projects) et Solico. La coupole est doublée d’une structure autoportée en carbone-epoxy de 13m de diamètre, recouverte de 9000 points Led RVB-W pilotables individuellement par DMX. La résolution de l’écran ainsi formé est de 72 PPI.

p.31


Architecture

Centre éléphant Paname

D on n é e s du p roje t Maîtrise d’œuvre : Lahyani Architectes Maîtrise d’ouvrage : SCI Volney Lieu : Paris (75), France Surface : 2 x 500 m2 Avancement : Livraison septembre 2012 Crédits: Nicolas Salmeron Maramoya Projects

p.32


Architecture

Centre éléphant Paname

COMPOSITE DOME string 38 pcs SMD-RGBW

Milled penetration for LED

Milled holes corresponding to ORIGINAL dome after full 3D scan

SMD-RGBW - auto addressable - glued to COMPOSITE dome

Rue de Volney LED DOME

p.33


p.34


INalco & bulac Catégorie : Architecture

Situé au cœur de la ZAC Paris Rive Gauche, un quartier en pleine métamorphose, le Pôle des Langues et des Civilisations regroupe l’Institut national des langues et des civilisations orientales (Langues O’) et la Bibliothèque universitaire des langues et civilisations. L’atelier H. Audibert a conçu l’éclairage de l’ensemble des espaces intérieurs du bâtiment : bibliothèque, amphithéâtres, salles de cours et de réunion, bureaux, parties communes. Hervé Audibert a également dessiné les lampes de lecture de la bibliothèque. La forme de ces lampes évoque celle des tables auxquelles elles sont intégrées. Le cadre comporte un tube fluo doté d’un réflecteur asymétrique, de manière à ne pas éblouir la vue des étudiants.

p.35


Architecture

IBALCO & ET BULAC

D on n é e s du p roje t Maîtrise d’œuvre : Ateliers Lion associés Maîtrise d’ouvrage : Région Île-de-France Lieu : Paris (75), France Avancement : Livraison septembre 2011 Crédits: atelier H. Audiber t Eric Lion

p.36


Architecture

IBALCO & ET BULAC

p.37


p.38


LA Géode Catégorie : Architecture

Pour son 25e anniversaire, la Géode a réaménagé ses espaces d’accueil. L’atelier H. Audibert a mis en lumières l’ensemble des espaces du projet architectural. Les murs translucides du hall d’accueil, constellés de centaines de LED animées, transforment l’espace en voie lactée.

p.39


Architecture

La Géode

D on n é e s du p roje t Maîtrise d’œuvre : Adrien Lamber t architectures Maîtrise d’ouvrage : SEM La Géode & Soferest Lieu : Paris (75), France Surface : 500 m² Avancement : Livraison 2011 Crédits photo : Nicolas Descottes

p.40


Architecture

La GĂŠode

p.41


p.42


Théâtre de Saint-Nazaire Catégorie : Architecture

Cette Scène Nationale est installée sur un site dont l’existence a été à plusieurs reprises mouvementée. 140 ans plus tôt, on y inaugure une gare. Mondaine, elle est une étape où se croisent des voyageurs fortunés. En transit, ils empruntent les chemins de fer avant ou après de luxueuses croisières transatlantiques. Bombardé pendant la seconde guerre mondiale, le lieu est alors déserté et se détériore au fil du temps. Depuis, l’agglomération de Saint-Nazaire a planifié sa reconquête urbaine et son projet de Ville-Port. Le théâtre en est notamment une phase majeure. Quelques vestiges de l’époque demeurent dans l’architecture conduite par K-Architecture. L’agence a conçu cet édifice de 4500 m 2 plongé dans une ambiance résolument artistique. A l’extérieur le béton règne en maître, dégage une allure brute. Ces façades, l’atelier H. Audibert les a théâtralisées avec un concept lumière délicat. Plusieurs centaines de lucioles lumineuses s’y sont installées. Ce sont des LED fixées à des plots de PMMA dépolis et courant ainsi sur les parois. Elles produisent une sensation de mouvement. Elles invitent et accompagnent le public vers l’entrée du théâtre.

p.43


Architecture

Théâtre de St-Nazaire

D on n é e s du p roje t Maîtrise d’œuvre : K-Architecture ; L’Autobus Impérial signalétique Maîtrise d’ouvrage : SONADEV pour la Ville de Saint-Nazaire Lieu : Saint-Nazaire (44), France Surface : 4 500 m² Avancement : Livraison 2010

p.44


Architecture

ThÊâtre de St-Nazaire

p.45


p.46


le 104 Catégorie : Architecture

Industriel, le 104 est l’œuvre au XIXème siècle de Victor Baltard l’un des architectes de Paris. Sa structure en fonte, en briques et en verre est une vaste enveloppe dont la vocation d’origine a été d’abriter les pompes funèbres de la capitale. L’Atelier Novembre Architectes a opéré la résilience des lieux en espace culturel et artistique. Ses deux grandes halles réexpriment depuis leur style remarquable, témoignent d’une époque. L’atelier H. Audibert a accompagné la réhabilitation. Le travail de mise en lumières rend hommage au passé du site et le projette dans l’avenir. Le concept orchestre un ensemble d’éléments graphiques. L’atelier a d’ailleurs spécialement créé pour la halle Aubervilliers des systèmes éclairants inédits. Ce sont des dispositifs composés de tubes et de néons.

p.47


Architecture

Le 104

D on n é e s du p roje t Maîtrise d’œuvre :  Atelier Novembre architectes Maîtrise d’ouvrage : Ville de Paris, Direction des affaires culturelles Lieu : Paris (75), France Surface totale : 41 000 m² Avancement : Livraison juillet 2008 Crédits photo : Yves Marchand

p.48


Architecture

Le 104

p.49


p.50


centre national de la danse Catégorie : Architecture

40 ans après sa première inauguration, l’ancienne « Cité administrative » de Pantin se transforme, devient le Centre National de la Danse. Le bâtiment est à l’origine dessiné par Jacques Kalisz. Il lui donne l’allure d’un paquebot de béton amarré à l’une des rives du Canal de l’Ourcq. Sa reconversion a été confiée au duo d’architectes formé par Antoinette Robain et Claire Guieysse. Leur projet leur a valu la prestigieuse Equerre d’Argent. L’atelier H. Audibert a contribué au projet en signant la mise en lumières. Son parti-pris : éclairer les façades de l’intérieur. Des aplats de couleurs distincts viennent ainsi de chaque pièce. La nuit l’édifice se creuse, change d’apparence. Il libère toutes les énergies qu’il a accumulé, au long de la journée, grâce aux danseurs.

p.51


Architecture

Centre national de la danse

D on n é e s du p roje t Maîtrise d’œuvre :  Atelier Antoinette Robain & Claire Guieysse Maîtrise d’ouvrage : Ministère de la Culture et de la Communication Lieu : Pantin (93) Surface totale : 8 980 m2 Avancement : Livraison octobre 2004 Crédits photo : Y.Marchand, R.Meffre atelier H. Audiber t

p.52


Architecture

Centre national de la danse

p.53


p.54


UGC ciné cité Catégorie : Architecture

Le groupe UGC amorce, dans les années 90, sa révolution avec son concept : UGC Ciné Cité. Toutes ses salles obscures projettent de changer. Le confort et l’émotion du public en sont les principaux moteurs. Ces cinémas visent à devenir des lieux de vie, de culture, de divertissement, situés au cœur d’environnements urbains. C’est tout d’abord au Forum des Halles à Paris qu’il sera expérimenté. Ce format « UGC Ciné Cité » dispose d’une identité lumineuse marquée. Elle a été conçue par l’atelier H. Audibert et développée à partir des couleurs primaires que sont le cyan, le magenta et le jaune. Cette signature visuelle sera déclinée partout en France et dans de nombreux pays (Créteil, Saint Quentin en Yvelines, Les Halles, Puteaux, Bruxelles, Rimini, Turin, Rome et Algésiras).

p.55


Architecture

UGC Ciné Cité

D on n é e s du p roje t Maîtrise d’œuvre : Alber to Cattani architecte ; Valode & Pistre architectes Maîtrise d’ouvrage : UGC Lieu : Paris (75), France Avancement : livraison des différents complexes dans les années 90 Crédits photo: atelier H. Audiber t

p.56


Architecture

UGC Ciné Cité

p.57


p.58


Complexe de prestige Catégorie : Architecture

Ce projet, situé à Riyad en Arabie Saoudite et réalisé sur une surface de 17 km², regroupe une reproduction de l’Alhambra de Grenade, un espace de réception de prestige (le Diwan), une grande place centrale, une résidence et sa clinique privée, ainsi que la réplique de Hyde Park avec son lac et sa piste cavalière. L’atelier H. Audibert a conçu la mise en lumières de l’ensemble de ces espaces, travaillant trois ans sur ce projet, à raison d’une semaine par mois sur place. L’illumination de l’Alhambra fut entièrement imaginée, aucune lumière artificielle n’existant sur le site historique. Un enjeu d’importance en Arabie Saoudite, là où les espaces de vie s’animent le soir, une fois la chaleur retombée. Le projet lumière a mis l’accent sur l’aspect monumental des lieux : quatre mille projecteurs ont été installés dans la seule Alhambra,. Pour le Salon des Ambassadeurs, l’atelier H. Audibert a dessiné un lustre de 15 mètres de diamètre. Dans les jardins de la Generalife, les jeux de lumière sont dissimulés au pied des espaces végétalisés et dans les cours d’eau pour en révéler la magie.

p.59


Architecture

Complexe de prestige

D on n é e s du p roje t Maîtrise d’œuvre : Oger International Maîtrise d’ouvrage : Saudi Oger Lieu : Ryiadh, Arabie Saoudite Surface : 17 km² Avancement : Livraison en 2003 Crédits photo : Saudi Oger

p.60


Architecture

Complexe de prestige

p.61


p.62


Scénographie L’atelier Hervé Audibert entre au musée, réalisant des scénographies lumineuses sublimant l’exposition. Des réalisations soucieuses des contraintes muséales, à la fois techniques et poétiques.

12 p ro j e t s p.63


p.64

Carnet A3 des documents graphiques


Cité de la mer Catégorie : Scénographie

C’est en plein cœur du bâtiment Art Déco de l’ancienne gare transatlantique de Cherbourg que prend place la Cité de la Mer. Véritable musée naval, il retrace l’histoire de la ville et des fonds marins, et plus précisément l’héritage historique de la ville de Cherbourg. L’atelier H. Audibert y conçoit une mise en lumières qui plonge le spectateur dans les abysses océaniques et participe à la perception de à l’accès vers les profondeurs inexplorées. Dès l’entrée, la lumière donne à percevoir le franchissement de la surface de l’eau. Le visiteur découvre la surface miroitante au-dessus de sa tête. Petit à petit il s’enfonce dans les abysses en perdant les repères visuels aériens qui permettent de donner un sens à l’attraction terrestre. Tout autour le noir se fait, la lumière se fait plus discrète. L’espace se rétrécit et surgissent des événements lumineux éphémères, qui semblent de la neige océanique. Au détour d’une allée, une faille de plusieurs mètres le plonge dans la mer, avec en fond l’aquarium qui se révèle sur toute sa hauteur. La lumière naturelle n’atteint pas les abysses. Dans la scénographie de cette profondeur, pour transformer les perceptions de l’environnement, la lumière est dématérialisée, elle n’existe plus que dans les parois, le sol. Le visiteur baigne dans une phosphorescence entière. Plus de ciel, plus de sol, plus de matérialité. p.65

page 8


Scénographie

Cité de la mer

D on n é e s du p roje t Maîtrise d’œuvre : Projectiles Maîtrise d’ouvrage : Cité de la mer Lieu : Cherbourg VUE DU RDC « PROMESSES D’AVENIR »

Avancement : Phase concours

VUE DE LA GRANDE FAILLE

Crédits : Ar tefactorylab

CUC - Cité de la Mer de Cherbourg

Carnet A3 des documents graphiques

C - Cité de la Mer de Cherbourg

page 11

CUC - Cité de la Mer de Cherbourg

Carnet A3 des documents graphiques

p.66

Carnet A3 des documents graphiques


Scénographie

Cité de la mer

+1 « INVENTION D’EPAVES »

er de Cherbourg

Carnet A3 des documents graphiques

page 10

p.67


p.68


Oignies Catégorie : Scénographie

Le Bâtiment des Machines et du Carreau (TC5) entre dans le projet global de reconversion des Fosses 9 et 9bis, site historique situé à Oignies (62), et à sa réhabilitation en un lieu dédié à la musique et au son, imaginé par l’agence Hérault-Arnold. Ancien charbonnage du bassin minier du Nord-Pas-De-Calais, la fosse n°9-9bis, a été le dernier puits fermé depuis 1990 et classé aux Monuments Historiques. Dans un projet de requalification de ce site de 7 330m², l’Atelier H. Audibert a conçu la mise en lumières du Bâtiment des Machines et du Carreau, tout comme celle du « Métaphone ». cf. Projet « Métaphone® » Le traitement lumineux des édifices du Carreau, du Bâtiment des Machines ainsi que des chevalements, concourt à la renaissance du site. A la nuit tombée, les fenêtres des chevalements condamnés et certaines ouvertures des autres édifices s’éclairent, évoquant une présence humaine à l’intérieur des bâtiments. Des projections « gobos » étirant la forme des fenêtres illuminées au sol complètent la scénographie lumière du site, tandis qu’un éclairage fonctionnel permet la déambulation nocturne de ce lieu chargé d’histoire.

p.69


Scénographie

Oignies -Le bâtiment des machines

D on n é e s du p roje t Bâtiment des Machines et Carreau (TC3) Projet de requalification du site minier 9/9bis Maîtrise d’œuvre : Hérault-Arnod architectes Maîtrise d’ouvrage : Communauté d’agglomération d’Hénin-Carvin (CAHC) Lieu : Oignies (59) Surface des bâtiments réhabilités : 7 330 m² SHON Budget total des travaux : 27,2 M € (aménagement paysager et Métaphone® compris) Avancement : Chantier en cours

OIGNIES

Crédits: Hérault Arnod

p.70


ScĂŠnographie

Oignies -Le bâtiment des machines

p.71

4


p.72


MHM Catégorie : Scénographie

Situé sur le site archéologique du Jardin des vestiges, découvert dans les années soixante au moment de la construction de Centre Bourse, le musée d’Histoire de Marseille a fait l’objet d’un projet d’extension et de restructuration, dans la perspective de Marseille Provence 2013, capitale européenne de la culture. Conçu par le Studio Adeline Rispal, le nouveau projet muséographique retrace l’histoire de la cité Phocéenne, de la Préhistoire à nos jours, en suivant le fil rouge de la navigation. A terme, le Musée d’Histoire de Marseille constituera le premier musée antique du monde. L’atelier H. Audibert a éclairé l’ensemble du parcours muséographique du musée. Et c’est avec une émotion particulière que l’atelier, dans le cadre de ce projet, a mis en lumières la plus importante épave maritime du monde antique (datant du début du IIIe siècle de notre ère), l’un des joyaux de la collection.

p.73


Scénographie

MHM - Musée d’histoire de Marseille

D on n é e s du p roje t Maîtrise d’œuvre : Roland Car ta C+T ; Léon Grosse Maîtrise d’ouvrage : Ville de Marseille Lieu : Marseille (13), France Surface : 8 000 m2 Avancement : Livraison en septembre 2013

p.74


Scénographie

MHM - Musée d’histoire de Marseille

p.75


p.76


Cité de l’économie Catégorie : Scénographie-muséographie

Hôtel particulier construit dans le style néo-gothique par un banquier pour y abriter ses collections d’œuvres d’art, transformé en succursale de la Banque de France dans les années 1920, le bâtiment s’apprête à accueillir le musée de l’économie, sans autre équivalent en France. Le projet architectural du futur musée s’attache à révéler la nature composite de ce bâtiment, classé monument historique. L’ambiance lumineuse du parcours muséographique sera douce, de façon à ne pas saturer les espaces chargés de voûtes, de cheminées finement sculptées, de parements de brique. Le grand public découvrira également la salle des coffres, entourée de douves, dont l’eau se reflétera sur les parois grâce à un jeu de lumières. Outre l’éclairage des collections, l’atelier H. Audibert a été chargé de concevoir la lumière du foyer, de l’amphithéâtre et du café.

p.77


Scénographie

Cité de l’économie

D on n é e s du p roje t Maîtrise d’œuvre : Ateliers Lion Maîtrise d’ouvrage : Banque de France Lieu : Paris (75), France Surface : 6 600 m² Avancement : Phase DCE Crédits photo : Gaël Morin pour Ateliers Lion associés

p.78


Scénographie

Cité de l’économie

p.79


p.80


Louvre Abu dhabi Catégorie : Scénographie

L’agence Projectiles a formé une équipe intégrant l’atelier H. Audibert, pour répondre au concours portant sur la muséographie du Louvre d’Abu Dhabi. Conçu par l’agence Jean Nouvel, le bâtiment évoque un archipel protégé par un parasol ajouré, laissant passer des paillettes de lumière. Dans notre proposition, les espaces d’exposition étaient éclairés par des puits de lumière naturelle. De nuit, la lumière zénithale serait recréée par des projecteurs dissimulés au-dessus des ouvertures. Aucune source lumineuse ne devait être visible, afin de préserver la magie des lieux.

p.81


Scénographie

Louvre Abu Dhabi

D on n é e s du p roje t Maîtrise d’œuvre : Projectiles architectes et scénographes Maîtrise d’ouvrage : France Musée Surface : 6 000m² Lieu : Abu Dhabi, Émirats Arabes Unis Date de conception du projet : 2008

p.82


ScĂŠnographie

Louvre Abu Dhabi

p.83


p.84


Musée de Lodève Catégorie : Scénographie

Installé dans un ancien hôtel particulier datant du XVIe siècle, plusieurs fois remanié, le musée de Lodève (34) présente des collections archéologiques, médiévales ainsi qu’une section consacrée au Beaux-Arts. Le projet d’agrandissement du musée propose un dialogue entre l’architecture historique et contemporaine, par la création d’une nouvelle entrée. L’agence Projectiles a fait appel à l’atelier H. Audibert pour mettre en lumières l’ensemble des espaces du musée, des espaces communs aux œuvres.

p.85


Scénographie

Musée de Lodève

D on n é e s du p roje t Maîtrise d’œuvre : Projectiles architectes et scénographes Maîtrise d’ouvrage : Communauté de Communes du Lodevois et du Larzac Lieu : Lodève (34), France Surface : 3015 m² Avancement : Phase DCE Crédits: Projectiles

p.86


Scénographie

Musée de Lodève

p.87


p.88


MUsée de Dijon Catégorie : Scénographie

C’est l’un des plus anciens Musées de France. Le Musée des Beaux-Arts de Dijon fait peau neuve dans le cadre d’un programme pluriannuel, conduit par les Ateliers Lion Associés (jusqu’en 2018). Cette rénovation prévoit l’organisation de trois parcours muséographiques au sein des bâtiments situés tout autour de la cour d’entrée. Le caractère du Musée des Beaux-Arts de Dijon est singulier. Comme le Louvre, il est l’un des rares musées installés dans un palais princier, à savoir ici, l’ancien palais des ducs de Bourgogne. L’atelier H. Audibert a pris part également à sa rénovation. Il a conçu un dispositif de mise en lumières pour l’ensemble du lieu et les espaces réservés aux œuvres. Créations exclusives, des modèles de lustres ont spécialement été dessinés pour venir s’intégrer et illuminés les deux escaliers monumentaux de ce palais.

p.89


Scénographie

Musée de Dijon

D on n é e s du p roje t Maîtrise d’œuvre : Ateliers Lion associés Maîtrise d’ouvrage : Ville de Dijon Lieu : Dijon (21), France Surface : 13.000 m2 sur trois sites Avancement : Livraison de la première tranche mai 2013. Démarrage des études de la 2e tranche en mars 2013. Fin de l’ensemble des travaux prévue en 2018 Crédits: Eric Lion atelier H. Audiber t

p.90


Scénographie

Musée de Dijon

p.91


p.92


David Bowie is... Catégorie : Scénographie

Après avoir sillonnée la planète, l’exposition consacrée au monument pop David Bowie, s’est installée à Paris. C’est à la Philharmonie que l’on a pu marcher sur les pas de l’artiste mythique, remonter le fil de sa vie et de sa carrière. La scénographie a été réalisée par l’agence Clémence Farell, la mise en lumières, par l’atelier H. Audibert. Ici, la lumière devait mettre en relief la totalité des éléments présentés et rester fidèle aux principes originaux de l’exposition créée au Victoria and Albert Museum de Londres. Les dispositifs lumineux british ont, toutefois, été amplifiés, sont venus souligner la scénographie qui elle affirmait de son côté un axe plus musical à la présentation de l’artiste. Plongée dans l’œuvre de Bowie. Des effets graphiques, parfois formés par des lignes lumineuses ont mis en exergue les quelques centaines d’objets répartis selon plusieurs thèmes. Une approche lumineuse théâtralisée a, par ses faisceaux, traitée les contenus et les zones de l’exposition avec un discernement précis.

p.93


Scénographie

David Bowie is. . .

D on n é e s du p roje t Scénographie : Agence Clémence Farrell Maitrise d’ouvrage: Cité de la musique Lieu : Philarmonie de Paris Date : mars à Juin 2015 Crédits: Maxime Bersweiler

p.94


ScĂŠnographie

David Bowie is. . .

p.95


Scénographie

David Bowie is. . .

D on n é e s du p roje t Scénographie : Agence Clémence Farrell Maitrise d’ouvrage: Cité de la musique Lieu : Philarmonie de Paris Date : mars 2015 - Juin 2015 Crédits: Maxime Bersweiler

p.96


ScĂŠnographie

David Bowie is. . .

p.97


p.98


Requins l’exposition sensation Catégorie : Scénographie

En choisissant de consacrer une exposition aux requins, le Musée Océanographique de Monaco vise à dépasser les préjugés dont souffrent ces prédateurs dans l’imaginaire collectif. L’atelier H. Audibert a travaillé en étroite collaboration avec le scénographe Renaud Piérard et Roger Labeyrie, concepteur des contenus multimédias de l’exposition, afin de créer une expérience de visite inédite, faisant la part belle aux sensations.

p.99


Scénographie

Requins, l’exposition sensation

D on n é e s du p roje t Scénographie : Renaud Piérard Lieu : Musée Océanographique de Monaco Date : juin 2013 – mai 2016 Crédits: T. Ameller

p.100


Scénographie

Requins, l’exposition sensation

p.101


p.102


Dogons Catégorie : Scénographie

Mille ans d’art primitif Dogon ont é t é r é v é l é s a u M u s é e d u Q u a i B r a n l y. Le temps d’une exposition, la puissance d’une large collection d’objets (masques, sculptures sur bois) a alors été palpable. Les architectes de l’agence Projectiles ont signé la scénographie de l’installation. Celle-ci a été soulignée par les dispositifs lumières de l’atelier H. Audibert. Ses équipes ont tout d’abord travaillé l’ambiance, ont emprunté l’axe de la chaleur. Pour la recréer, elles se sont appuyées sur la vertigineuse hauteur sous plafond de l’espace. Une longue toile de rétroprojection a, par ailleurs, été tendue sur les 200 mètres des mûrs. Derrière elle, des réglettes fluorescentes, recouvertes de filtres de couleurs ont été logées. Dans ses grands volumes, la moindre entrée de lumière a été occultée. Le traitement des œuvres a été minutieux. Elles ont éclairées à l’aide de cadreurs placés sur une structure porteuse au plafond.

p.103


Scénographie

Dogons

D on n é e s du p roje t Scénographie : Projectiles Lieu : Musée du Quai Branly, Paris (75016), France Date : avril - juillet 2011 Crédits: atelier H. Audiber t

p.104


ScĂŠnographie

Dogons

p.105


p.106


Que vive la méditerrannée ... et sa biodiversité Catégorie : Scénographie

Plongée immédiate dans les profondeurs et les trésors de la Méditerranée. Dans une des salles du Musée Océanographique de Monaco, l’atelier H. Audibert a redéfini une ambiance résolument maritime. Les ouvertures ont totalement été occultées. Depuis cet espace baigne dans une lueur bleuté. Sa source est un tube en néon. Il nage autour d’un cyclo suspendu, qu’il illumine ainsi que le plafond de façon uniforme. Les pièces présentées aux visiteurs sont aussi éclairées par le plafond à l’aide de cadreurs fixés sur une structure porteuse.

p.107


Scénographie

Que vive la Méditerrannée . . . et sa biodiversité

D on n é e s du p roje t Scénographie : Renaud Piérard Lieu : Musée Océanographique, Monaco Date : novembre 2010- avril 2011 Crédits: M. Dagnino - Musée Océaographique de Monaco

p.108


Scénographie

Que vive la Méditerrannée . . . et sa biodiversité

p.109


p.110


Jimi Hendrix Backstage Catégorie : Scénographie

Exposition hommage. La Cité de la Musique de Paris a célébré le soixantième anniversaire de la naissance de la comète du rock avec une rétrospective intitulée Jimi Hendrix Backstage. Guitares, costumes de scène, objets… ont été autant d’éléments placés à nouveau, sous le feu des projecteurs. Jean-Jacques Bravo a conçu la scénographie. L’atelier H. Audibert a mis en lumières le parcours de visite. Il a été abordé à partir de plusieurs ambiances, imaginées pour chacune des thématiques : Pink dédiée aux racines familiale et musicale de l’artiste, Blue en échos aux concerts, Purple aux enregistrements des albums. Les concepts ont mis l’accent sur l’énergie, le génie et l’oeuvre de l’artiste.

p.111


Scénographie

Jimi Hendrix, Backstage

D on n é e s du p roje t Scénographie : Jean-Jacques Bravo, Marianne Klapisch et Mitia Claisse Lieu : Cité de la Musique, Paris (75), France Date : octobre 2002 - janvier 2003 Crédits: atelier H. Audiber t

p.112


ScĂŠnographie

Jimi Hendrix, Backstage

p.113


p.114


Évènements L’atelier Hervé Audibert conçoit et réalise la mise en lumières d’événements temporaires, pour des biennales ou des salons. Un exercice spécifique et une méthodologie technique propre à ces espaces.

02 p ro j e t s p.115


p.116


Nouveau concept de stand Renault « The Bump » Catégorie : Évènement

Salon Mondial de l’Automobile, plus d’un million de visiteurs, le constructeur Renault est mis en lumières par l’atelier H. Audibert. Le stand conçu par DGT Architects est comme submergé par des centaines de boules lumineuses. Elles flottent au plafond, accompagnées de 600 projecteurs LED motorisés pour teinter les 4000 m2 d’espace d’exposition. Les modèles de voitures sont, quant à eux, mis en valeur de façon dissociée de l’ambiance générale. 400 projecteurs LED motorisés blancs s’emploient à ne souligner que les véhicules.

p.117


Evénements

Renault - The Bump

D on n é e s du p roje t Maîtrise d’œuvre : Dorell.Ghotmeh.Tane architectes Maîtrise d’ouvrage : Renault Lieu : Mondial de l’Automobile 2012, Paris (75), France Surface : 4312 m² Avancement : projet réalisé en septembre 2012 Crédits photo : Giacomo Bretzel

p.118


EvĂŠnements

Renault - The Bump

p.119


Evénements

Renault - The Bump

D on n é e s du p roje t Maîtrise d’œuvre : Dorell.Ghotmeh.Tane architectes Maîtrise d’ouvrage : Renault Lieu : Mondial de l’Automobile 2012, Paris (75), France Surface : 4312 m² Avancement : projet réalisé en septembre 2012 Crédits photo : Giacomo Bretzel

p.120


EvĂŠnements

Renault - The Bump

p.121


p.122


Pavillon de la France à la biennale de Venise Catégorie : Évènement

Invité à décliner le thème «Common Ground» proposé par l’architecte britannique David Chipperfield, directeur la Biennale d’architecture de 2012, Yves Lion a placé le Pavillon français au cœur de la problématique des banlieues urbaines, dans ces vastes quartiers de logements sociaux que l’on nomme grands ensembles. L’exposition présente les transformations possibles d’un territoire de l’Est parisien, compris entre Marne-la-Vallée à Aulnay-sous-Bois. Cet exercice de prospection, auquel ont été associés enseignants et étudiants de l’Ecole d’architecture de Marne-la-Vallée, a été matérialisé par un dispositif monumental de 3 maquettes, totalisant une surface de 84 m². L’atelier H. Audibert a pris le parti de rétro-éclairer les maquettes, disposées dans l’espace central du Pavillon, à l’aide de fluos dissimulés dans des caissons lumineux. La salle des projets d’étudiants a été éclairée à l’image d’une salle de classe, par des fluos diffusant une lumière très blanche.

p.123


Evénements

Pavillon de France

D on n é e s du p roje t Commissariat de l’exposition : Yves Lion Lieu : Giardini, Venise Date: 29 août – 25 novembre 2012 Crédits photo : atelier H. Audiber t

p.124


EvĂŠnements

Pavillon de France

p.125


p.126


Urbanisme L’atelier H. Audibert éclaire les villes, saisissant l’énergie lumineuse adaptée aux parcs, jardins ou espaces publics qu’il investit. Pour chaque projet, la démarche est à la fois esthétique, utile, responsable et artistique.

09 p ro j e t s p.127


p.128


SDAL villages Nature Catégorie : Urbanisme

Villages Nature® Paris est une destination qui réinvente les vacances aux portes de Paris et de Disneyland® Paris. Basée sur la quête d’harmonie entre l’Homme et la Nature, elle constitue une innovation majeure en matière de tourisme durable. Dans ce cadre, l’atelier H. Audibert a été sollicité pour penser l’ensemble des principes lumineux de ce site. Ce projet d’envergure a nécessité une réflexion à l’échelle d’une ville, en accord avec les aménagements liés à l’architecture du lieu et son aménagement paysager, réfléchi et soigné. Ainsi, c’est espace par espace que l’atelier a imaginé la mise en lumières, telle qu’elle pourrait être dans le monde de demain : économe en énergie, intégrée à la nature et respectueuse de l’environnement. Villages Nature® Paris met la nature à l’honneur, ainsi chaque dispositif lumineux imaginé s’accorde délicatement aux zones investies. Le visiteur est accompagné en douceur dans ses déplacements nocturnes. La végétation est mise en lumières, les arbres s’illuminent, certains espaces scintillent, des formes florales apparaissent. Co-entreprise des Groupes Pierre & Vacances-Center Parcs et Euro Disney, son ouverture est prévue au cours du 2ème trimestre 2017. p.129


Urbain

SDAL Villages Nature

D on n é e s du p roje t Maîtrise d’ouvrage : Villages Nature Lieu : Serris (77) Surface : 180 ha Avancement : chantier en cours Crédits photo : atelier H. Audiber t

p.130


Urbain

SDAL Villages Nature

p.131


p.132


Jardin Vaudoyer Catégorie : Urbanisme

Cette étude s’inscrit dans la mise en lumières des espaces publics reliés par le Boulevard du Littoral. Le Jardin Vaudoyer se présente comme un point de transition et de passage entre la place basse de la Major et la cathédrale de la Major. Les différents principes d’éclairage fonctionnels sont conçus de manière à assurer le confort visuel et la circulation nocturne des piétons empruntant l’escalier monumental de la Major ainsi que la cohésion lumineuse entre le bas et le haut de la rue Vaudoyer. Des principes plus scénographiques viennent s’y ajouter, transformation de l’ascenseur en «lanterne», éclairage sous les bancs, afin d’offrir une expérience nocturne.

p.133


Urbain

17cm

D on n é e s du p roje t

2cm

Jardin Vaudoyer

1. Coupe sur banc double filant

1. Elévation sur banc simple filant

Maîtrise d’ouvrage : Etablissement public d’aménagement Euroméditerranée

17cm

2cm

Maîtrise d’œuvre : Ateliers Lion associés 1. Coupe sur banc double filant

1. Coupe sur banc double filant - hypothèse avec clôture

1. Coupe sur banc double filant

Coupe banc filant simple 1. Elévation sur banc simple filant

Lieu : Marseille (13), France

Foureau en acier pour l’alimentation. L’alimentation passe d’un appareil à l’autre. Maximum 5 appareils par alimentation.

17cm

2cm

.85

Avancement : Inauguré printemps 2014

1. Coupe sur banc double filant - hypothèse avec

1. Coupe sur banc double filant

1. Elévation sur banc simple filant

Socle en Béton pour dixation et les appareils afin de permettre Regard de raccordement sous les bancs: et d’éviter l’eau tagnante. 1 par alimentation.

1. Coupe sur banc double filant - hypothèse avec clôture

Coupe banc filant simple

Détail bancs filants Détail coupe banc filantbrossé, double Pièce de serrurerie coudée, en Inox pour appareil en fin de ligne. Fixation sur l’appareil. Dessin de la pièce de serrurerie à la charge de l’entreprise.

Carnet LUMIÈ .85

L’assise du banc permet de couper le flux allant vers le haut et d’éviter ainsi la pollution lumineuse

1. Coupe sur banc double filant

1. Coupe sur banc double filant - hypothèse avec clôture

17cm

2cm

Crédits photo : Eric Lion atelier H. Audiber t

Socle en Béton pour dixation et surélever les appareils afin de permettre l’entretient et d’éviter l’eau tagnante.

Détail bancs filants

Détail coupe banc filant double

Carnet LUMIÈRES - 09 Juillet 2013

1. Coupe sur banc double filant

1. Elévation sur banc simple fila

p.134


Urbain

Jardin Vaudoyer

LEGENDE

SECTEUR 7 - Détail - Principe d’éclairage Jardin

Files

B

Périmètre secteur 7

Massifs arbustifs Revêtement béton désactivé Revêtement sol souple pour Aire de jeux

Revêtement dalles BA Parapet habillage pierre calcaire Dalles calcaire

Banc latte bois type Peynet 2m x 0,90m Grille d'arbre 2m x 2m

Garde-corps en serrurerie Ht 1,15m Ventilation Haute Locaux techniques au sol et dans parapet coté jardin

Corbeille Tampon visitabilité Descentes EP

Légende:

pinus pinea 30/35

Quercus ilex 30/35

Liste des révisions

Principe 1: Fluo posé en sous face des bancs 2x58 W 37 appareils

Longueur de l’appareil: 1595 mm Prévoir une interdistance entre les pieds des bancs suffisante pour placer les appareils

Foureau en acier pour l’alimentation. L’alimentation passe d’un appareil à l’autre. Maximum 5 appareils par alimentation.

E IR E O O-DC VIS N PR O ATIO PR EPAR PR

PRO MARSEILLE Boulevard du littoral Place de la Mediterranée J4

Fixation des appareils: sur socle en béton au sol

EPA EUROMEDITERRANEE Maître d'ouvrage Les Docks - 10 place de la Joliette BP 52620 13567 T: 04 91 14 45 00 Marseille cedex 02 F: 04 91 14 45 01

Ateliers Lion Associés architectes urbanistes paysagistes

Maître d'oeuvre de conception 29bis rue Didot 75 014 Paris

T : 01 45 43 27 42 F : 01 45 43 82 41

KERN (co-traitant) Architecture Urbanisme 486 B rue Paradis T: 04 91 03 68 39 13008 Marseille F: 04 91 46 77 94

ILEX (co-traitant) Paysagiste urbaniste 7 place Puvis de chavannes T:04 72 69 46 46 69006 LYON F: 04 72 69 46 47

SNC-LAVALIN S.A.S.

BET

Agence de Marseille Hermès Park - Bât. A 64 avenue d'Haïfa 13008 Marseille

T: 04 91 16 70 71 F: 04 91 73 66 44

.85

PLAN JARDIN

Février 2013

date :

1/200

échelle : n°:

BL-PRO-7-PL-AM C

2cm

indice de révision :

17cm

1. Elévation sur banc simple filant LEGENDE

SECTEUR 7 - Détail Principe Regard de raccordement sous les -bancs: 1 par alimentation.

d’éclairage Jardin pour protection câbles Pièce de serrurerie

Files

B

Périmètre secteur 7

Massifs arbustifs Revêtement béton désactivé

d’alimentation

Revêtement sol souple pour Aire de jeux

Revêtement dalles BA Parapet habillage pierre calcaire Dalles calcaire

Détail bancs filants

Banc latte bois type Peynet 2m x 0,90m Grille d'arbre 2m x 2m

Référence de pièce de serrurerie entre deux appareils

Garde-corps en serrurerie Ht 1,15m Ventilation Haute Locaux techniques au sol et dans parapet coté jardin

L’assise du banc permet de couper le flux allant vers le haut et d’éviter ainsi la pollutionLongueur lumineuse de l’appareil:

Pièce de serrurerie coudée, en Inox brossé, pour appareil en fin de ligne. Légende: Fixation sur l’appareil. Dessin de la pièce de serrurerie à la charge de l’entreprise. Principe 1: Fluo posé en sous face des bancs 2x58 W 37 appareils .85

1595 mm Prévoir une interdistance entre les pieds des bancs suffisante pour placer les appareils

Pièce de serrurerie en Inox brossé: jonction entre 2 appareils pour protection des cables: Forme tubulaire. Dessin de la pièce de serrurerie à la charge de l’entreprise. Corbeille

Tampon visitabilité Descentes EP

pinus pinea 30/35

Quercus ilex 30/35

Liste des révisions

E IR E O O-DC VIS N PR O ATIO PR EPAR PR

PRO MARSEILLE Boulevard du littoral Place de la Mediterranée J4

Fixation des appareils: sur socle en béton au sol

EPA EUROMEDITERRANEE Maître d'ouvrage Les Docks - 10 place de la Joliette BP 52620 13567 T: 04 91 14 45 00 Marseille cedex 02 F: 04 91 14 45 01

Ateliers Lion Associés architectes urbanistes paysagistes

Maître d'oeuvre de conception 29bis rue Didot 75 014 Paris

T : 01 45 43 27 42 F : 01 45 43 82 41

KERN (co-traitant) Architecture Urbanisme 486 B rue Paradis T: 04 91 03 68 39 13008 Marseille F: 04 91 46 77 94

ILEX (co-traitant) Paysagiste urbaniste 7 place Puvis de chavannes T:04 72 69 46 46 69006 LYON F: 04 72 69 46 47

SNC-LAVALIN S.A.S.

BET

Agence de Marseille Hermès Park - Bât. A 64 avenue d'Haïfa 13008 Marseille

T: 04 91 16 70 71 F: 04 91 73 66 44

PLAN JARDIN

Février 2013

date :

1/200

échelle : n°:

BL-PRO-7-PL-AM

clôture

17cm

C

2cm

indice de révision :

t surélever l’entretient Pièce de serrurerie pour protection câbles d’alimentation Référence de pièce de serrurerie entre deux appareils Détail bancs filants Pièce de serrurerie en Inox brossé: jonction entre 2 appareils pour protection des cables: Forme tubulaire. Dessin de la pièce de serrurerie à la charge de l’entreprise.

Système d’ouverture orienté de façon à faciliter la maintenance Détail coupe banc double

ÈRES - 09 Juillet 2013

1. Elévation sur banc simple filant

Système d’ouverture orienté de façon à faciliter la maintenance Détail coupe banc double

ant

p.135


p.136


gare de clichymontfermeil Catégorie : Urbanisme Mêlant naturellement la lumière au mouvement, l’atelier H. Audibert a pensé l’éclairage de la gare imaginée par l’agence Castro Denissof. En mettant en scène la lumière pour guider le voyageur de l’intérieur vers l’extérieur de la station, et réciproquement, l’atelier H. Audibert réinterprète les codes du métro parisien, l’habillage des murs et parois du plafond reprend le célèbre carreau en céramique blanc qui appartient à l’imaginaire commun et participe à l’ancrage de la gare de Clichy-Montfermeil dans le réseau de transports métropolitain. En béton, en lumière, d’échelle et de format différents, ces carreaux amènent le voyageur à suivre le rythme du mouvement des trains. L’intensité lumineuse émerge à la fois du sol et du ciel. Elle s’échappe et monte par la moindre faille, elle vit au rythme des lentes vagues générées par le mouvement des quais. Les espaces sont remplis de cette lumière graphique, vivante et mouvante, offrant au passant des prismes lumineux en plein jour, et le rayonnement du parvis en pleine nuit. De jour, la lumière solaire se difracte en traversant les prismes et vient jouer avec les usagers. La qualité de lumière est chaude, confortable, domestique. Elle contribue en cela à l’appropriation par chacun des espaces traversés dans une familiarité reposante.

p.137


Urbain

Gare de Clichy-Montfermeil

D on n é e s du p roje t Maîtrise d’œuvre : Castro Denissof Maîtrise d’ouvrage : Lieu : Clichy - Montfermeil Avancement : Phase concours Crédits photo : Meno Meno Più atelier H. Audiber t

p.138


Urbain

Gare de Clichy-Montfermeil

p.139


p.140


pôle multimodal de Rueil Malmaison Catégorie : Urbanisme

La ville de Rueil-Malmaison s’est équipée d’une gare multimodale résolument contemporaine, un espace de vie aussi fonctionnel qu’accueillant. À une époque où les déplacements combinent plusieurs moyens de transport, ce Mobipôle se charge de les interconnecter, apporte une dynamique aux flux de piétons, cyclistes, automobilistes, usagers du réseau ferré ou du bus. La mise en lumières de l’ensemble de la structure a été confiée à l’atelier H. Audibert. Ses équipes ont, durant leur réflexion, isolé chacune des zones (circulation, attente) afin de leur appliquer des dispositifs lumineux avec des valeurs et des significations distinctes. Ces principes d’éclairage ont été installés de façon à assurer un confort visuel et créer une ambiance aussi paisible et rassurante que possible.

p.141


Urbain

Pôle multimodal de Rueil-Malmaison

D on n é e s du p roje t Maîtrise d’œuvre : Lénack architectes urbanistes Maîtrise d’ouvrage : SPLA Rueil Aménagement Lieu : Rueil Malmaison (92), France Surface : aménagements extérieurs : 20 000 m² ; parking, 10 000 m² Avancement : Livraison 2015 Crédits photo : Giacomo Bretzel

p.142


Urbain

PĂ´le multimodal de Rueil-Malmaison

p.143


p.144


Parc Georges Méliès Catégorie : Urbanisme

Avec son château bordé par une pièce d’eau, ses cascades et sa végétation abondante, le parc Méliès a tout d’un jardin anglais, où le pionnier du cinématographe qui lui donna son nom termina sa vie. La restauration du parc s’intègre au projet de redynamisation du centre ancien d’Orly. Le traitement lumineux des différents espaces du parc s’apparente à la mise en lumières d’un décor de cinéma. L’éclairage des cheminements sera complété par des événements lumineux locaux qui apporteront une « profondeur de champ » au patrimoine paysager et certains bâtiments. L’orientation inhabituelle des sources lumineuses, le jeu des contrastes, surprendront le visiteur qui découvrira l’élément éclairé (le château, un bouquet d’arbres ou une passerelle) sous un jour inconnu.

p.145


Urbain

Parc Georges Méliès

D on n é e s du p roje t Maîtrise d’œuvre : Toporama paysagistes Maîtrise d’ouvrage : Ville d’Orly Lieu : Orly (94), France Surface : 54 150 m² Avancement : Chantier Crédits photo : atelier H. Audiber t

p.146


Urbain

Parc Georges Méliès

p.147


p.148


Zac cité de la méditerrannée Catégorie : Urbanisme

Marseille s’embellit davantage. Sur près de 3 kilomètres, un morceau de sa façade maritime, la ZAC Cité de la Méditerranée est transformée. Les alentours, baignés dans l’eau, du Fort Saint Jean jusqu’au Silo d’Arenc sont réaménagés et réétablissent la connexion entre la ville et le port. Ces travaux d’urbanisme ont été orchestrés par les Ateliers Lion. Un vaste projet qui a été souligné par la mise en lumières de l’atelier H. Audibert. Plusieurs concepts ont été imaginés pour le Boulevard du Littoral, la Promenade Louis Brauquier, l’Esplanade du J4, la Place basse de la Major, la Place de la Méditerranée et le Jardin Vaudoyer. Les équipes de l’atelier H. Audibert y ont été guidées par l’idée d’apporter du sens à ces larges espaces et de faire en sorte que la population puisse se les approprier

p.149


Urbain

ZAC cité de la Méditerrannée

D on n é e s du p roje t Maîtrise d’œuvre : Ateliers Lion associés Maîtrise d’ouvrage : Etablissement public d’aménagement Euroméditerranée Lieu : Marseille (13), France Surface totale : 60 ha Avancement : Inauguration de l’esplanade du J4 en janvier 2013. Fin de l’ensemble des travaux 2015 Crédits photo : Eric Lion atelier H. Audiber t Nicolas salmeron

p.150


Urbain

ZAC cité de la Méditerrannée

p.151


p.152


aménagement des espaces publics du Havre Catégorie : Urbanisme

Le Havre est méthamorphosé. Son tramway a été mis en circulation, le centre ville a été réaménagé. Dans ce contexte, l’atelier H. Audibert a conduit la mise en lumières des espaces publics traversés par les rails et les voiries environnantes. Ce site – inscrit au Patrimoine Mondial de l’UNESCO, est devenu un théâtre d’innovations lumineuses. Une série de mâts a été exclusivement conçue. Ils ont été inspirés par le style d’Auguste Perret, l’architecte de la reconstruction de la ville après-guerre. Le design de ces lampes est sobre, sans ornement. Elles présentent une silhouette aux lignes pures. En toute discrétion, les mâts portent trois sources de lumière (LED) orientables et dissociées. Ils traitent distinctement voiries, cheminements piétons ou encore végétation. Leur intensité est variable de façon indépendante, un atout en matière d’économie d’énergie.

p.153


Urbain

Le Havre

D on n é e s du p roje t Maîtrise d’œuvre : Ateliers Lion associés Maîtrise d’ouvrage : Ville du Havre Lieu : Le Havre (76), France Surface : 11.5 ha Avancement : Livraison décembre 2012 Crédits photo : Giacomo Bretzel

p.154


Urbain

Le Havre

p.155


p.156


Disney Village Catégorie : Urbanisme

Dans ce monde dédié aux rêves, aux divertissements, l’atelier H. Audibert a repensé la lumière de la principale rue commerçante de Disney Village. À l’origine du projet, il s’agissait de substituer un ciel étoilé tendu qui jusqu’ici éclairait l’axe, avant qu’il ne soit retiré. La conception s’est tout naturellement engagée vers des idées définitivement ludiques. L’atelier s’est inspiré des ballons arrimés au lac Disney. Des sphères lumineuses et colorées animent dès lors la rue d’une lumière chaude et douce.

p.157


Urbain

Disney Village

D on n é e s du p roje t Maîtrise d’ouvrage : Disneyland Paris Lieu : Disneyland Paris, Marne La Vallée (77), France Surface : 1 km Avancement : Livraison 2005 Crédits photo : atelier H. Audiber t

p.158


Urbain

Disney Village

p.159


p.160


Pôle de prolongement du tramway T1 Catégorie : Urbanisme

Axe de passage du prolongement de la ligne 1 du tramway francilien, le pont de L’Île-Saint-Denis (93) a récemment fait l’objet de travaux de confortement et de restauration, celui-ci ayant été renforcé et agrandi pour faciliter le passage du tramway. Sa mise en lumières, conçue par l’atelier H. Audibert, inscrit l’ouvrage dans son environnement urbain nocturne. Différents scénarios d’éclairage, gérés par DMX, habillent la structure métallique d’une lueur colorée, évoluant de manière imperceptible au cours de la nuit. La scénographie lumineuse, reflétée dans la Seine, offre aux passants une image poétique du pont, différente de la vision diurne.

p.161


Urbain

Pôle de prolongement du Tramway T1

D on n é e s du p roje t Maîtrise d’œuvre : Ateliers Lion associés Maîtrise d’ouvrage : CG93 Lieu : Île-Saint-Denis (93) Avancement : Livraison décembre 2012 Crédits photo : Eric Lion

p.162


Urbain

PĂ´le de prolongement du Tramway T1

p.163


Urbain

Pôle de prolongement du Tramway T1

D on n é e s du p roje t Maîtrise d’œuvre : Ateliers Lion associés Maîtrise d’ouvrage : CG93 Lieu : Île-Saint-Denis (93) Avancement : Livraison décembre 2012 Crédits photo : Eric Lion

p.164


Urbain

PĂ´le de prolongement du Tramway T1

p.165


p.166


Créations artistiques L’atelier H. Audibert est avant tout composé d’artistes de la lumière. Ils développent et conçoivent leurs propres créations, sans contraintes, laissant pleinement place au rêve et à la poésie.

10 p ro j e t s p.167


p.168


Théâtre de sénart Catégorie : Créations artistiques

L’agglomération Grand Paris Sud a inauguré à Sénart son nouveau théâtre, une Scène Nationale. Son architecture monumentale, composée d’un jeu d’obliques et d’une hiérarchie de reliefs, est signée Chaix & Morel et Associés. A ses côtés, l’atelier H. Audibert a réalisé la mise en lumières de l’édifice. Il est intervenu à l’extérieur sur les immenses façades et à l’intérieur dans le vaste espace d’accueil. Dès lors, le corps du bâtiment semble se mouvoir. Sous sa double peau perforée, en cassette d’aluminium, un dispositif de LED dynamique projette une image semiabstraite, délicatement animée. On est alors interpelé, tout autour du théâtre, par un flot de nuages qui, lentement, se déplacent quasiment imperceptiblement. L’aspect change sans cesse, n’est jamais identique. Les portes de l’entrée franchies, le concept lumière se poursuit dans le hall et invite à lire un décor tout en profondeur. Deux niveaux d’éclairements de l’accueil se complètent. L’espace est d’une part valorisé avec un premier système de LED général. Puis, les éléments de détail (mobilier, décoration) ont été dissociés et soulignés avec d’autres points de lumière. Ce sont de fines touches, vecteurs de convivialité et d’élégance.

p.169


Créations artistiques

Théâtre de Sénart

D on n é e s du p roje t Maîtrise d’œuvre :  Chaix & Morel et associés Maîtrise d’ouvrage : SAN de Sénar t Lieu : Sénar t (77), France Surface totale : 10 580 m² Avancement : Livraison fin 2015 Crédits photo : Eddie Young - Chaix & Morel et Associés

p.170


Créations artistiques

Théâtre de Sénart

p.171


p.172


Magasins généraux Catégorie : Créations artistiques

Ce monument de béton et de verre - datant des années 30 - a été totalement réhabilité. Il se compose de deux bâtiments de six étages, reliés par des passerelles métalliques. Anciens entrepôts de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris, ils étaient employés à l’origine pour stocker du grain. Ils sont devenus ensuite un poste de douane, un temple du graffiti et abrite désormais l’agence de pub BETC. Il n’aura fallu que trois années à partir du dépôt du permis de construire pour muer ce vestige industriel en une fabrique créative et futur emblème de la ville. L’atelier Jung Architecture a mené cette transformation. Il a conservé l’enveloppe et les coursives extérieures. Du bois et de la verdure ont été ajoutés et habillent désormais ce monumental vaisseau. Il s’éclaire luimême en journée par des puits de lumière formés grâce à de grandes baies vitrées. Une création de l’atelier H. Audibert prend part aux lieux. L’installation n’esquisse la nuit que la silhouette des bâtiments. Un motif inspiré des coutures en faufilage se réflètent alors plus ou moins distinctement dans le canal de l’Ourcq. Une fois l’obscurité tombée, ces lignes pointillées, ces contours fragmentés questionnent. Ils laissent s’interroger les promeneurs, lesquels peuvent imaginer mille remplissages. La créativité s’exprime depuis la rue, sur le quai, où chacun redessine un aspect et se l’approprie.

p.173


Créations artistiques

Magasins généraux

D on n é e s du p roje t Maîtrise d’œuvre : Frédéric Jung Maîtrise d’ouvrage : BETC Lieu : Pantin (93) Avancement : Livraison 2016 Crédits photo : atelier H. Audiber t

p.174


Créations artistiques

Magasins généraux

p.175


p.176


résidence de l’ambassadeur de norvège Catégorie : Créations artistiques

Ce projet s’inscrit dans le cadre de la rénovation de la résidence de l’ambassadeur de Norvège à Paris. L’atelier H. Audibert y conçoit l’éclairage de la cour et des espaces attenants. En entrant, le visiteur est attiré vers l’intérieur par une trame lumineuse et évolutive posée sur le mur qui lui fait face. Comme un écran lumineux en LED, programmé point par point, elle sert de support à différents graphismes possibles tout en conservant une apparence chaleureuse de par le choix d’un aspect « Low tech » (basse technologie) et d’une lumière avec une température de couleur familière. Le sol est parsemé de points lumineux qui accompagnent la progression du visiteur, et servent ainsi comme signalétique guidant vers les différents espaces. Tout en respectant la fonction et le rôle de ce lieu, l’atelier H. Audibert apporte par ces équipements une dimension à la fois utile et moderne.

p.177


Créations artistiques

Résidence de l’ambassadeur de Norvège

D on n é e s du p roje t Maîtrise d’œuvre : Transform architecture Maîtrise d’ouvrage : Résidence de l’ambassadeur de Norvège Lieu : Paris Avancement : Livraison 2016 Crédits photo : atelier H. Audiber t

p.178


Créations artistiques

Résidence de l’ambassadeur de Norvège

p.179


p.180


Ylem Catégorie : Créations artistiques

Œuvre originale. L’atelier H. Audibert crée Ylem, imaginée à l’occasion de l’étincelante Fête des Lumières de Lyon de 2013. L’installation investit le Musée des Confluences, alors encore en chantier. A cette date, la construction du lieu dédié à l’histoire naturelle et aux sociétés n’est pas complètement achevée. L’oeuvre joue de cette position. Performance lumière, l’atelier a orchestré le propre Big Bang du lieu. Plusieurs centaines de gyrophares de différentes couleurs ont été scrupuleusement posés sur l’importante surface du musée, de plus de 22 000 m2. Ylem représente l’explosion des énergies, évoque le choc et annonce la naissance du musée aux Lyonnais, les appelle à se l’approprier.

p.181


Créations artistiques

Ylem

D on n é e s du p roje t Performance lumineuse pour le Musée des Confluences Fêtes des Lumières de Lyon 2013 Lauréat du concours organisé pour la fête des lumières Maîtrise d’ouvrage : Conseil Général du Rhône Lieu : Lyon (69) Surface du bâtiment : 22 000 m2, dont 5 250 m2 de surfaces vitrées Budget total des travaux : 70 000 € TTC Avancement : réalisé en décembre 2013 Crédits photo: Giacomo Bretzel

p.182


CrĂŠations artistiques

Ylem

p.183


p.184


Villa méditerrannée Catégorie : Créations artistiques

Imaginée par Stefano Boeri, la Villa Méditerranée se définit comme point de convergence pour une diversité d’ensembles géopolitiques, entre fractures et confluences. Inscrit dans une tradition humaniste, il a imaginé un bâtiment qui développe ses espaces sur et sous la mer, avec une avancée en porte à faux de 40mètres. L’atelier H. Audibert y a mis en scène la lumière de telle sorte qu’elle offre au spectateur l’impression d’une vague sur l’esplanade. Par la lumière, la méditerranée entre dans le bâtiment, l’eau envahit les murs intérieurs et anime de ses mouvements les grands aplats des volumes de l’entrée ainsi que les plafonds. Sur les façades vitrées se dessinent les contours de ses côtes et de ses richesses culturelles. Par l’adjonction de pixels sur les montants, elles sont transformées en écrans et racontent par le mouvement la richesse de l’esprit méditerranée. Des images figuratives sont projetées, représentatives de la culture méditerranéenne. Ces images sont vivantes, mouvantes, évolutives et rappellent les mouvements de la mer. L’identité nocturne du bâtiment se transforme et devient une expression littérale de la puissance culturelle du bassin méditerranéen. Cette illumination dynamique et subjective se démarque alors de celle, statique, du MuCEM, rendant la cohabitation possible par la teneur du propos.

p.185


Créations artistiques

Villa Méditerrannée

D on n é e s du p roje t Maîtrise d’œuvre : Stefano Boeri Maîtrise d’ouvrage : AREA PACA Lieu : Marseille Avancement : Phase esquisse Crédits photo: atelier H. Audiber t

p.186


Créations artistiques

Villa Méditerrannée

p.187


p.188


Le métaphone Catégorie : Créations artistiques

Le Métaphone® entre dans le projet global de reconversion des Fosses 9 et 9bis, site historique situé à Oignies (62), en un lieu dédié à la musique et au son, imaginé par l’agence Hérault-Arnod. cf. Projet « Bâtiment des Machines et du Carreau (TC5) » Le Métaphone® est tout à la fois une salle de concert et un instrument de musique urbain, dont les façades produisent et diffusent des sons. Un bâtiment à double peau, celle de la façade constituée d’écailles de matériaux divers et celle du bâtiment lui-même. L’atelier H. Audibert a habillé cette première peau constituant le support d’une programmation lumineuse poétique. Accompagnés d’un dispositif musical et jouant avec la transparence des fenêtres de verre, les panneaux lumineux équipés de dispositifs vidéo basse définition suggèrent des images pour rendre l’espace vivant. Les panneaux s’illuminent indépendamment de la programmation musicale du bâtiment et de la façade. Pour que la magie opère, l’atelier H. Audibert a imaginé une programmation proposant, par alternance, le passage de nuages, la pluie qui tombe, une nuit étoilée ou encore des fenêtres illuminées et animées ponctuellement tel un immeuble habité, par lesquelles apparaissent des silhouettes humaines.

p.189


Créations artistiques

Le Métaphone

D on n é e s du p roje t Maîtrise d’œuvre : Hérault-Arnod Architectes Maîtrise d’ouvrage : Communauté d’Agglomération d’Hénin-Carvin - CAHC Lieu : Oignies (62), France Surface : 1 980 m² Avancement : Livraison juin 2013 Crédits photo : Giacomo Bretzel Labtop-rendering Herault-Arnod

p.190


Créations artistiques

Le Métaphone

p.191


p.192


Silos Calcia Catégorie : Créations artistiques

La SEMAPA, en charge de la coordination du projet d’aménagement urbain de la ZAC Paris Rive Gauche, a lancé une consultation pour la réalisation d’une intervention artistique sur les silos d’une nouvelle installation industrielle de stockage de ciments. Plus grande opération d’urbanisme menée dans la capitale depuis les travaux haussmanniens du 19ème siècle, le projet de la ZAC Paris Rive Gauche est de transformer cette zone industrielle en nouveau quartier parisien, et réussir à équilibrer le paysage urbain. Le projet de l’atelier H. Audibert, finaliste du concours, prévoyait de métamorphoser les deux futurs silos en tours habitées, grâce à l’installation de « fenêtres » matérialisées par des amas de points lumineux en LED, répartis sur toute la hauteur des parois bétonnés (38m). L’ensemble formait alors une image générique de la ville contemporaine, visible de jour comme de nuit.

p.193


Créations artistiques

Silos Calcia

D on n é e s du p roje t 1% Ar tistique Projet finaliste

Maîtrise d’ouvrage : SEMAPA (Société d’économie mixte Lieu : ZAC Paris Rive Gauche, France Date de conception du projet : 2012 Crédits photo : Nicolas Salmeron

p.194


CrĂŠations artistiques

Silos Calcia

p.195


p.196


station mobile de grenoble Catégorie : Créations artistiques

Grenoble fait figure de pionnière en matière de gestion des transports avec sa StationMobile. Dans un seul et même lieu sont réunis les acteurs de transport de la ville: municipalité, agglomération, police, conseil générale… Ce groupement vise à améliorer les déplacements des Grenoblois. Si cet immeuble s’avère unique de part son activité et son organisation, il l’est aussi à travers son architecture. Elle est l’œuvre de l’agence Herault Arnod Architectes. L’atelier H. Audibert y a contribué avec la mise en lumières des façades extérieures. Celles-ci sont habillées d’une trame, constituée de plusieurs centaines de disques. Ils donnent aux façades leur allure d’écrans pixélisés gigantesques, un écho aux ordinateurs de contrôle dont se servent les agents à l’intérieur. Le concept lumière, exécuté avec un ensemble de LED, est dissimulé derrière cette peau de pixels en aluminium. L’architecture change alors la nuit. Elle s’anime. Les couleurs et l’intensité lumineuse varient à l’infinie, recrées une douce lueur inspirée du ballet nocturne des flux urbains.

p.197


Créations artistiques

Station mobile de Grenoble

D on n é e s du p roje t Maîtrise d’œuvre : Hérault Arnod architectes Maîtrise d’ouvrage : La Métro - Grenoble Alpes Métropole Lieu : Grenoble (38), France Surface : 2 672 m² Avancement : Livraison en septembre 2010 Crédits photo : Labtop

p.198


Architecture

Station mobile de Grenoble

p.199


p.200


Lueur d’E Catégorie : Créations artistiques

Ce projet fut mené dans le cadre du concours du 1% artistique lancée à l’occasion de la création de la première ligne de tramway de Toulouse (31), reliant la ville à celle de Beauzelle. L’atelier H. Audibert lauréat du concours a alors imaginé une guirlande de douze kilomètres de lucioles, qui s’illuminent au passage du tramway. L’atelier a choisi d’intervenir sur le trajet plutôt qu’au niveau des stations du tramway : le ballet des lucioles accompagne les voyageurs livrés à l’attente du prochain arrêt.

p.201


Créations artistiques

Lueur d’E

D on n é e s du p roje t Ligne E du tramway de Toulouse 1% Ar tistique Maîtrise d’ouvrage : S.M.A .T (Société de la mobilité de l’agglomération toulousaine) Surface : 11 km Lieu : Toulouse (31), France Avancement : création installée en 2011 Crédits photo: Romain Saada et Thierry Schneider

p.202


Créations artistiques

Lueur d’E

p.203


p.204


L’avaleur d’étoiles Catégorie : Créations artistiques

EDF avait lancé une commande pour réaliser une œuvre d’art sur une centrale de de production thermique, située en bord de Seine, en amont de Mantes-la-Jolie. L’atelier H. Audibert a assimilé les cheminées de l’usine, hautes de 200 mètres, à des aspirateurs d’étoiles. L’installation lumineuse s’apparentait à une digestion métaphorique : l’énergie sauvage des étoiles serait absorbée par l’usine EDF. Dans notre projet, des images projetées sur la surface vitrée des façades figuraient le tumulte de l’ingestion des étoiles, représentées par des sources lumineuses placées sur les cheminées. Des projecteurs vidéo, localisés à l’intérieur du bâtiment, auraient diffusé l’animation en continu.

p.205


Créations artistiques

L’avaleur d’étoiles

D on n é e s du p roje t Maîtrise d’ouvrage : EDF Lieu : Porcheville (78), France Surface : 120 ha Date de conception du projet : 2004 Crédits photo : atelier H. Audiber t

p.206


Créations artistiques

L’avaleur d’étoiles

p.207


p.208


Spectacles L’expérience et le savoir-faire de l’atelier H. Audibert se sont forgés dans l’univers du spectacle, par des collaborations pendant plusieurs années avec des metteurs en scène de théâtre et d’opéras de renom. Cette dimension artistique de la conception lumière apparait aujourd’hui comme la marque de fabrique de l’atelier dans l’appréhension de tous les projets.

06 p ro j e t s p.209


Spectacles

Avant après

A van t ap rè s Mise en scène : Michèle Foucher Scénographie : Serge Marzolff Lieu : Théâtre de la Colline, Paris (75), France Date : 2003

Texte de Roland Schimmelpfennig, mis en scène par Michèle Fouchger, scénographie de Roland Une succession de 52 saynètes qui défilent à toute vitesse, un décor qui se métamorphose aussi vite.

p.210


Spectacles

Avant après

p.211


Spectacles

Werther

Werther

Massenet Mise en scène : Mariame Clément Scénographie : Julia Hensen Lieu : Opéra National du Rhin, Strasbourg (67), France Date : 2009

Opéra romantique de Massenet dans une mise en scène de Mariame Clément et une scénographie de Juila Hensen. Décor extrêmement contraignant dans la mesure où le plateau est inaccessible avec un équipement en périphérie. Autre enjeu, faire exister des ambiances très différentes dans un décor quasiment unique, allant de la nuit de décembre avec neige au repas champêtre au printemps.

p.212


Spectacles

Werther

p.213


Spectacles

Il signor Bruschino

I l si g n o r Br u sc hin o Gioacchino Rossini Mise en scène : Mariame Clément Scénographie : Julia Hansen Lieu : Opéra de Lausanne, Suisse Date : 2004

Mis en scène par Mariame Clément, scénographie de Julia Hensen. Un jeu de temporalité passant de la renaissance à nos jours.

p.214


Spectacles

Il signor Bruschino

p.215


Spectacles

La bataille d’Arminius

L a bat ai l l e d’Arm i ni u s Mise en scène : Jean Jourdheuil Scénographie : Gilles Aillaud Lieu : Théâtre des Amandiers, Nanterre (92), France Date : 1995

Mis en scène par Jean Jourdheuil, scénographie de Gilles Aillaud. 80 arbres sur le plateau, une bataille entre les romains et les germains qui sonne le déclin de l’empire. Unité de lieu, la forêt. Unité de temps, une nuit.

p.216


Spectacles

La bataille d’Arminius

p.217


Spectacles

La Tempête

L a te m p ê t e

Shakespeare Chorégrahie : Karine Sapor ta Scénographie : Jean Bauer Lieu : Festival d’Avignon (84), France Date : 1991

Chorégraphie de Karine Sapor ta sur une musique de Michael Nyman autour de la « tempête » de Shakespeare. Décor unique de Jean Bauer avec une grande quantité d’effets de toutes sor tes : pluie, vent, soleil éclatant dans un champs de blé, patinoire… La lumière fait vivre des ambiances baroques colorées et très contratsées en s’appuyant sur un air chargé de brouillard.

p.218


Spectacles

La tempĂŞte

p.219


Spectacles

De natura rerum

D e nat u r a re r u m Lucrèce Mise en scène : Jean Jourdheuil et JeanFrançois Peyret Scénographie : Titina Mazelli Lieu : MC 93, Bobigny (93), France Date : 1990

Mise en scène de Jean Jourdheuil et Jean François Perret dans une scénographie extraordinaire de Titina Maselli qui avait retourné la salle de la MC93, plaçant le public sur la scène, les acteurs dans la salle. Effets lumineux aussi nombreux et rapides que les atomes dont il est question dans le texte.

p.220


Spectacles

De natura rerum

p.221


Références

Références P rojets en cours CAP 3000 Saint Laurent du Var (06); Jouin Manku Chantier en cours Hôtel Mutigny **** Mutigny (51) Jouin Manku Etudes en cours Aqualagon intérieurs Marne la Vallée (77) Jacques Ferrier Chantier en cours Villages Nature AMO conception lumières Villages Nature Marne-la-Vallée (77) Chantier en cours Inguimber tine Hôtel Dieu de Carpentras Carpentras (84) Atelier Novembre architectes Surface : 10 550 m2 Chantier en cours

Musée des Beaux-Ar ts de Dijon Dijon (21) Ateliers Lion associés Surface : 13.000 m2 sur trois sites; Livraison de la première tranche mai 2013. Fin de l’ensemble des travaux prévue en 2018 Musée des Beaux-Ar ts et d’Archéologie Lodève (34); Projectiles architectes; Surface : 3015 m²; Etudes en cours

Quar tier Bruneseau Nord Bruneseau Nord Paris Rive Gauche (75) Ateliers Lion associés Etudes en cours Requalification du site minier 9/9bis Bâtiment des Machines Oignies (59) Hérault-Arnod architectes Surface des bâtiments réhabilités: 7 330 m² SHON Etudes en cours

Cité de l’Economie et de la Monnaie Paris (75) Ateliers Lion associés Surface : 6 600 m² Etudes en cours Institut des Cultures d’Islam Paris (75) Ateliers Lion associés Surface : 4 500 m2 Livraison de l’ICI Goutte d’Or en novembre 2013. Ouver ture de l’ICI Barbès initialement prévue en 2015.

p.222


Références

C oncours r é cents

A utres projets

Cité de la mer Mise en lumières de la nouvelle scénographie de la Cité de la mer; Cherbourg (50) Projectiles scénographes

ARCHITECTURE Culture

Université de Bordeaux Mise en lumières des façades bioclimatiques destinées à habiller les bâtiments existants; Bordeaux (33) Paul Chemetov Gare de Clichy Montfermeil Conception lumières architecturale pour la gare de la ligne rouge du réseau de transpor t public du grand Paris. Lot 2: Gare de Clichy Montfermeil; Atelier Roland Castro et Sophie Denissof Pavillon de la France pour l’exposition universelle Milan Agence Clémence Farrell et Chabanne & Par tenaires architectes; Grand Palais Mise en lumières du Grand Palais; Paris (75) Atelier Philippe Madec et Intégral Ruedi Baur

Musée National Estonien Tar tu, Estonie DGT architectes Surface : 34 000 m² Livraison septembre 2016 Magasins Généraux Pantin (93) Jung architecte Inauguration 2016 Musée d’Histoire de Marseille Marseille (13) Studio Adeline Rispal Surface : 8 000 m2 Livraison septembre 2013 Centre culturel Eléphant Paname Paris (75) Lahyani architecture Surface : 2 x 500 m2 Livraison septembre 2012 Odyssey 21 Cité de la mer et du développement durable Le Havre (76) Projectiles architectes et scénographes Livraison 2011

La Géode Paris (75) Adrien Lamber t archite Surface : 500 m² Livraison 2011 Théâtre de Saint-Nazaire Saint Nazaire (44) K-Architecture Surface : 4 500 m² Livraison 2010 Le Centquatre Paris (75), Atelier Novembre architectes Surface : 41 000 m² Livraison 2008 Médiathèque de Quimper Quimper (29) Atelier Novembre architectes Livraison 2008 Centre National de la Danse Projet lauréat de l’Equerre d’Argent 2004 Pantin (93) Atelier Robain & Guieysse architectes; Surface : 8 980 m2 Livraison octobre 2004

Pôle des Langues et Civilisations (INALCO et BULAC) Paris (75) Ateliers Lion associés Livraison 2011

p.223


Index

Loisirs Village Club Med Vialattea 4 Tridents Pragelato (TO),Italie Club Med Livraison 2013 UGC Ciné Cité Alber to Cattani architecte; - Puteaux (92), 2006 - Rome Fiumicino, 2004 - Turin, Italie, 2004 - Algésiras, Espagne, 2004 - St Quentin en Yvelines (78), 2004 - Rimini, Italie, 2002 - Créteil (94), 2002 - Bercy, Paris (75), 1998 - Brouckere; Bruxelles, Belgique ; 1996 - Les Halles; Paris (75) ; 1995 Disney Village Marne-la-Vallée (77), Disneyland Paris Livraison 2005 Ter tiaire Siège mondial Rossignol Saint-Jean-de-Moirans (38) Hérault-Arnod architectes Surface : 11 600 m² Livraison 2009 Siège Jean-Paul Gaultier Paris (75) Moatti et Rivière architectes Surface : 5 000 m² Livraison 2004

Palais des Congrès de Paris Paris (75) Christian de Por tzampac architecte, Laboratoire IRB Livraison 2000 Privé Maison Privée Moussafir architectes Paris (75) Livraison 2015 Villa Mapelli Lac de Côme, Italie Roméo Sozzi design d’intérieur Surface : 10 000 m2 Livraison 2006 Complexe de prestige à Riyadh Arabie Saoudite Saudi Oger LTD Livraison 2003

URBAIN Parcs et jardins Parc Georges Méliès Orly (94) Toporama paysagistes Surface : 54 150 m² Livraison prévue en 2014 E spaces publics Pôle multi-modal de RueilMalmaison Rueil-Malmaison (92) Lénack architectes urbanistes Surface : aménagements extérieurs : 20 000 m² ; parking, 10 000 m² Livraison 2015 ZAC Cité de la Méditerranée Marseille (13) Mission de maîtrise d’oeuvre de conception pour la mise en lumières des espaces publics de la ZAC Cité de la Méditerranée Ateliers Lion associés Surface totale : 60 ha Livraison 2014 Espaces publics du centreville du Havre Havre (76) Ateliers Lion associés Surface : 11.5 ha Livraison 2012 Pôles du prolongement du tramway T1 Seine-Saint-Denis (93) Ateliers Lion associés Livraison 2012

p.224


Index

Grand Boulevard de Lille Lille (59) Etude de définition relative à l’aménagement du Grand Boulevard Cap Paysages Livraison 2010 Ponts de l’Île Saint-Denis «petit bras» et «grand bras» de Seine Seine Saint-Denis (93) Ateliers Lion associés Livraison 2011 Rue de Roubaix et Pont de la Tossée Tourcoing (59) Intégral Ruedi Baur et associés Livraison 2000 Por t de Bonneuil sur Marne Promenade en bordure de darse sur le por t de Bonneuil-sur-Marne (94) Elisabeth Veit architecte Livraison 1998

EVENEMENTS B iennales et salons

E x positions temporaires

Stand Renault - The BUMP Mondial de l’Automobile 2012 Paris (75) DGT architectes Livraison 2012

David Bowie is... Paris (75), Agence Clémence Farrell scénographe Livraison mars 2015

Pavillon de France 13e édition de la Biennale d’architecture de Venise; Yves Lion Livraison 2012 La Tour de la Terre Bobigny (93), J.M. Henin, N. Normier, Lelièvre architectes Livraison 1995

Puits d’images Pavillon de France Séville, Espagne François Seigneur scénographe Livraison 1992 Avenue de l’Europe Séville, Espagne, Jean-Marie Hennin architecte Avancement: Livraison 1992 Les Tours de la Liber té Jardin des Tuileries, Paris (75) J-M. Hennin et N. Normier architectes Livraison 1989

Requins, l’Expo-sensation Musée Océanographique de Monaco Renaud Piérard scénographe Livraison 2013 César et les secrets du Rhône CG des Bouches du Rhône David Lebreton scénographe Livraison 2012 La Collection Michael Werner Musée d’Ar t Moderne de la Ville de Paris (75) Agence Nathalie Crinière Livraison 2012 Paris au temps des impressionnistes Hôtel de Ville de Paris (75), Renaud Piérard scénographe Livraison 2011 Dogon Musée du Quai Branly Paris (75) Projectiles scénographes Livraison 2011 Andrée Putman, ambassadrice du style Hôtel de Ville de Paris (75) Renaud Piérard scénographe Livraison 2010

p.225


Index

Que vive la méditerranée ... et sa biodiversité Musée Océanographique de Monaco Renaud Piérard Livraison 2010 Lenine Staline et la musique Cité de la Musique, Paris Projectiles scénographes Livraison 2010 Perles, une histoire naturelle Muséum d’Histoire Naturelle, Paris (75) Jean-Jacques Bravo scénographe Livraison 2007 A table ! L’Assiette en questions Palais de la Découver te, Paris (75) Agence Klapisch - Claisse Livraison 2004 Jimi Hendrix backstage Cité de la Musique, Paris Agence Mostra, Agence Klapisch - Claisse Livraison 2003

INTERVENTIONS ARTISTIQUES Théâtre de Sénar t Sénar t (77) Chaix & Morel et associés Livraison novembre 2015 Résidence de l’ambassadeur de Norvège Paris (75) Transform architectur Livraison fin 2015 Ylem Lyon (69) Fête des lumières de Lyon Livraison 2013 Le Métaphone Oignies (59) Hérault-Arnod architectes Surface : 1 980 m² Livraison Juin 2013 Lueurs d’E 1% Ar tistique le long de la ligne E du tramway de Toulouse (31) Livraison 2011 La Station Mobile Grenoble Grenoble, (38) Hérault-Arnod architectes Libvraison septembre 2010 Médiathèque de Mérignac Mérignac (33) Livraison 2007 Lucioles sur l’exsurgence de la Douix Châtillon-sur-Seine (21) avec Bernard Moninot Livraison 2000

SPECTACLES La Chinoise 2013 Saint Gervais Genève le Théâtre, Genève, Suisse Date de production: 2013 Le Père Théâtre de l’Athénée, Paris (75) Date de production: 2010 Wer ther Opéra National du Rhin, Strasbourg (67) Date de production: 2009 Pirame et Thisbé Angers-Nantes Opéra (44) Date de production: 2007 La belle Hélène Opéra National du Rhin, Strasbourg (67) Date de production: 2006 Lenz Opéra de Bordeaux (33) Date de production: 2006 Mensch oder schwein Théâtre de Saint-Gervais, Genève, Suisse Date de production: 2005 Il Signor Bruschino Opéra de Lausanne, Suisse Date de production: 2004 Avant après Théâtre de la Colline Paris (75) Date de production: 2003

p.226


Index

Germania III Centre culturel de Belém, Lisbonne, Por tugal Date de production: 1997 Comment rendre l’autre fou Salle Benoit XII, Festival d’Avignon (84) Date de production: 1995 La bataille d’Arminius Théâtre des Amandiers, Nanterre (92) Date de production: 1995 Armide Opéra d’Anvers, Belgique Date de production: 1992 La tempête Festival d’Avignon (84) Date de production: 1991 Le cas Müller Théâtre des Carmes, Festival d’Avignon (84) Date de production: 1991 De natura rerum MC 93, Bobigny (93) Date de production: 1990 La route des chars MC 93, Bobigny (93) Date de production: 1988

p.227


1 Quai Gabriel PĂŠri - 94340 - Joinville-le-Pont tel: +33 (0)1 55 96 66 80 www.atelierherveaudibert.com

Book atelier H Audibert 2017  
Advertisement