Page 34

3.2 Un Bourg qui se vide de ses activités pendant que Bel Air se développe Une évolution historique parallèle Fort du classique triptyque « École / Mairie / Église », le bourg de Fontenay-lèsBriis a longtemps été le centre incontestable (et incontesté) de la commune. Pour autant, la localisation même de Fontenay-lès-Briis, légèrement à l’écart des principaux axes routiers, n’a jamais permis à son hameau historique de devenir une réelle polarité regroupant un ensemble d’équipements, de services, de commerces, de logements et d’emplois. Plus particulièrement, la dimension commerciale a toujours été absente du bourg, même si un café a pendant un temps animé l’entrée du bourg, à proximité de l’église. En 1975, le départ de l’école vers Bel Air a commencé à fragiliser le bourg, le vidant d’une activité essentielle à la vie locale. Plus proche de nous, le transfert des activités de la MJC dans la nouvelle salle des fêtes, elle aussi située à Bel Air, a accentué l’affaiblissement relatif du Bourg. Une manière simpliste de voir les choses serait de considérer que le bourg a été transféré à Bel Air et que le bourg a été déclassé. On trouve en effet à Bel Air ce que le bourg n’a jamais réellement regroupé : commerces (boulangerie, primeur, restaurants), services (coiffeur), activités économiques (ZA de Bel Air), équipements (école, plateau sportif, salle des fêtes). Pour autant, il nous semble essentiel d’éviter de tomber dans le piège d’une vision « comparative » des deux hameaux, pour s’orienter au contraire vers une notion de complémentarité. L’enjeu est aujourd’hui de penser un projet qui renforce les liens entre les hameaux et qui ne cherche en aucun cas à inverser une hiérarchie.

Un centre-bourg peu animé et un hameau-rue centre d’activités Le Bourg et Bel Air ont chacun une morphologie urbaine, une géographie et des usages qui peuvent orienter les principes d’aménagement futurs. Le Bourg est essentiellement constitué de lotissements de maisons individuelles (rue des Vignes, Vallée Violette, Éoliennes) positionnés de manière concentrique autour du coeur de bourg ancien composé de maisons de ville accolées le long des rues, autour de l’Église, de la Mairie et du Château. On remarque qu’aucun espace public fédérateur ne structure le Bourg. Certains espaces comme la cour, le triangle vert, le parc de la Vallée Violette évoquent chez les habitants des souvenirs liés au passé très récent. On ressent en général un très fort désir de réappropriation de ces espaces publics par les habitants, et plus particulièrement du centre bourg. L’ancienne place de la Mairie fait aujourd’hui fonction de parking et l’essentiel des fêtes du village se déroule sur une cour intérieure cachée derrière l’Église. Les usages réguliers dans l’espace public se réduisent aujourd’hui à la promenade des animaux domestiques et aux jeux de

34

3 Une ville dispersée en hameaux...

Revitalisation collective de Fontenay-les-Briis

Phase 1: diagnostic

Étude d’aménagement pour la revitalisation collective du centre bourg de Fontenay-les-Briis  

PHASE 1: Diagnostic Le PNR de la Chevreuse et la commune de Fontenay-les-Briis nous accueillent pour réaliser une étude-action sur la revita...

Étude d’aménagement pour la revitalisation collective du centre bourg de Fontenay-les-Briis  

PHASE 1: Diagnostic Le PNR de la Chevreuse et la commune de Fontenay-les-Briis nous accueillent pour réaliser une étude-action sur la revita...

Advertisement