Page 1

Dossier de RĂŠfĂŠrences


L’atelier Polis est une jeune agence de Paysage et d’Urbanisme créée en 2015. Elle développe son activité au sein d’équipes pluridisciplinaires, en répondant à l’ensemble du spectre de la commande publique, des phases d’analyses urbaines et territoriales jusqu’aux phases de maîtrise d’oeuvre. L’atelier regroupe diverses compétences et expériences, support d’une approche transversale et ouverte du paysage et de l’urbanisme. Juste équilibre entre l’approche scientifique, technique et artistique du projet, nous envisageons le paysage comme une composante fondamentale du fait urbain, un fil directeur indispensable permettant l’exercice des solidarités, écologiques et sociales autant qu’un marqueur clef du récit territorial.

2

Projets urbains & espace public : •Bobigny (93) •Châlons-En-Champagne (51) •Marne-la-Vallée (77) •Orly (94) •Trouville (14) •Pontault-Combault (77) Grand paysage & projets ruraux : •Vendôme (41) •Chambord (41) •Saint-Michel d’Entraygues (16) •Cité Descartes (77) Commande publique •Document de synthèse des projets de la CAPVM (2017) •AVP du jardin des noues CAPVM (2016) •Photomontage et conseil de gestion Communauté d’agglomération Val Maubée (2015-2016)


Temps forts de Polis Juin 2015

Juillet 2015

Février 2016

Création de la Premières commandes SARL Polis

Prix de la créativité au Hackathon de Châlons-EnChampagne

Mars 2016

Octobre 2016

Finalistes du Concours BIM 2016 sur la création d’une pépinière d’entreprises à Bobigny

Prix européen IFLA Projet de Poveglia

2017

Collaboration avec LAN, Laisné Roussel et Citadia dans le cadre d’appels d’offres

Référent, Chef de projet, Paysage

Vincent Poilleux ingénieur paysagiste_urbaniste_co-gérant 2017 Paysagiste urbaniste chez Philippon Kalt Master d'urbanisme AMUR à l'École Nationale des Ponts et Chaussées 2016 Diplôme d’ingénieur paysagiste à L’INSA CVL (ENSNP) Prix d’excellence 2015 EPAMARNE Analyse paysagère et projet sur la chaine d’étang de la Cité Descartes 2014 Michel Desvigne Paysagiste Sauba Parc - Ouvrier Paysagiste 2013 Jardin botanique de Singapour 2012 Jardin botanique d'Utrecht, Pays-Bas 2010 Bts Aménagement du paysage à l’École Du Breuil. 2009 Baccalauréat économique et sociale

Production, Graphisme, Paysage

Martin Drozière ingénieur paysagiste_urbaniste_co-gérant 2017 Master d'urbanisme Transport et Mobilité à l'École d'Urbanisme de Paris AREP Ville, Diagnostic et programmation du front de mer à Manama, Bahreïn 2016 Diplôme d’ingénieur paysagiste à L’INSA CVL (ENSNP) 2015 Communauté d’agglomération du Val-Maubuée (Paris-Vallée de la Marne), Aménagement des bords de Marne 2014 Agence Co-Be, Architecture, Urbanisme et Paysage 2013 Jardin botanique de Singapour 2012 Prior Park et Dyrham Park, Bath, Angleterre 2010 Bts Aménagement du paysage au Lycée horticole de Montreuil 2009 Baccalauréat scientifique

3


La ville se densifie et devient un espace social et spatial de plus en plus complexe. D’une part, elle se développe grâce à de nombreux acteurs, publics et privés aux intérêts parfois divergents. Le projet urbain doit donc nécessairement s’accompagner d'un dialogue afin de faire émerger une vision partagée du projet. D’autre part, les espaces disponibles pour les aménagements sont de plus en plus fragmentés, étriqués, contraints . C’est pourquoi nous devons faire preuve de toujours plus de créativité. Il s’agit aujourd’hui de détourner des usages, de transformer l’existant, d’investir les espaces interstitiels. Il faut réinventer la ville.

4


Projets urbains 5


Projets urbains Aubervilliers, Ilot B32

Maîtrise d’ouvrage : ICADE Statut : Sous-traitant (LAN mandataire) Stade : PRO Site : Aubervilliers Date de rendu : En cours Description de l’opération : L’intégration des niveaux en sous-sol dans l’emprise de la volumétrie du projet permet la création d’un jardin planté en pleine terre. D’une surface de 2023 m², cet espace représente 29 % de la surface totale de la parcelle. La création de plusieurs noues permet une large infiltration des eaux pluviales Le travail du cœur d’îlot allie un pied de bâtiment minéral à un jardin propice à la détente. Une attention particulière a été portée sur le traitement du mur pignon du Fashion center. Végétalisé, le mur devient une extension verticale du jardin et s’inscrit parfaitement dans la logique de renforcement de la biodiversité voulue par le projet urbain. La transparence entre la rue et le cœur végétal de l’îlot est un point fondamental de la lecture du projet. En effet, la totalité de la façade sur rue au RDC est vitrée.

6


Projets urbains

Tours, Métropole entre Loire et Cher

Maîtrise d’ouvrage : Agence d’urbanisme de Tours Type de marché : Concours international Date : 2017 Statut : Co-traitant Description de l’opération : La métropole Tourangelle s’est développée dans le lit ligérien. Homothétie à la Loire, son affluent, le Cher, délimite au nord la métropole. Historiquement, la cité s’est implantée sur le tertre. Elle poursuit son expansion horizontalement jusqu’au XVIIIe siècle, puis sa dynamique se renverse avec la création d’un axe vertical : la route royale. L’urbanisme de zone achève le récit du développement de l’agglomération. Notre parti pris, en contre pied de la construction urbaine par zone, est d’affirmer de nouvelles continuités aptes à structurer le développement futur de la métropole Tourangelle. Nous proposons d’activer sept continuités nord-sud pour connecter chaque commune de la métropole à la Loire et au Cher. Le dessin de ces axes se base sur une analyse cartographique et un arpentage du territoire, nourris par les échanges avec les acteurs et usagers. Chaque continuité a ses spécificités, sa propre personnalité. Elles peuvent être monumentales, ou plus naturelles. Certaines sont prospectives comme celle de Saint-Pierredes-Corps ou de l’A10, d’autres permettent de donner sens à des projets urbains en cours (La Riche). 7


Projets urbains

Rouen, Quartier ouest

Maîtrise d’ouvrage : Direction de la mobilité et des espaces publics de la métropole Rouen Normandie Type de marché : Projet de fin d’étude Date : 2017 Description de l’opération : La reconnexion entre Rouen et la Seine passe par la réalisation des trois nouveaux quartiers de Saint-Sever, Luciline et de l’écoquartier Flaubert. Déjà sorti de terre, le quartier Luciline est aujourd’hui une île résidentielle isolée dans un tissu hétéroclite d’activités (concessionnaires, MIN de Rouen, GPMR). Dès lors, comment rendre ce territoire vivant ? Comment l’articuler avec la Seine et le centre de Rouen ? Comment juguler la dynamique de résidentialisation pour conserver des activités au sein des quartiers ouest ? Quatre scénarios prospectifs interrogent et simulent des choix politiques pour l’intégration des quartiers ouest : - Le faubourg familial - éloge de l’espace retrouvé ; - Le quartier productif - éloge de la mixité ; - Le quartier démonstrateur - éloge de la connectivité ; - La cité collective - éloge de la convivialité. 8


Projets urbains Pontault-Combault

Maîtrise d’ouvrage : QUARTUS, NEXITY Type de marché : Étude de faisabilité urbaine Date : 2018 Description de l’opération : Comment rendre la périphérie parisienne attractive ? C’est le défi de cet ambitieux projet qui propose la création d’un quartier à haute qualité d’usage entre deux mastodontes commerciaux. Le parti pris est d’utiliser l’opération urbaine comme moteur d’une reconquête de cette zone commerciale hors d’échelle et peu habitée. Cette frange urbaine est aujourd’hui caractérisée par l’omniprésence d’infrastructures de transport (Francilienne, RN4), de centre commerciaux, de friches. Notre regard s’attache à révéler le potentiel positif de ce paysage. Derrière les hangars délavés, on observe : le bois de Notre Dame, un parc départemental, des zones de nature qui fédérées dans un projet harmonieux formeront le pendant naturel du futur quartier. 9


Projets urbains

Orly, Paysage de l’échange

Maîtrise d’ouvrage : INSA Centre-Val-De Loire, Epaorsa, Ville d’Orly Date : 2016 Type de marché : Projet de fin d’étude Description de l’opération : Dans la continuité de la reconversion des sites industriels des bords de Seine (Ivry Confluence, les Ardoines), nous questionnons le devenir du méandre d’Orly. Eloigné du cœur métropolitain, la pression foncière y est plus faible et les industries encore en activité. Le projet du site des Vœux doit donc organiser finement la cohabitation entre l’activité et le résidentiel ainsi que la temporalité du projet. Le projet s’immisce dans les interstices des infrastructures de transport (RER C, couloir aérien, zone inondable) pour créer un lien nouveau entre l’urbain et la Seine. Il permettra à Orly de renouer avec la Seine, sans repousser ailleurs les fonctions productives. Le projet organise l’optimisation du processus de potabilisation de l’eau à Orly, afin de libérer 30ha sur l’enclave gérée par «Eau de Paris». Un parc régule l’accès aux bassins de stockage et permet de nouveaux usages liés à l’eau. Deux quartiers résidentiels permettent une diversification des fonctions proches de la Seine.

10


Projets urbains

Châlons-en-Champagne

Maîtrise d’ouvrage : Mairie de Châlons-en-Champagne, Citadia et Pop-Up Urbain Type de marché : Concours, Workshop Calendrier de l’opération : Février 2016 , réalisation d’une sculpture lumineuse été 2016 Description de l’opération : Le hackaton à été organisé par la mairie de Châlons- En-Champagne dans le cadre de son programme «(re) inventons le centre-ville». Il avait pour objectif de faire émerger des concepts originals pour redynamiser le centre ville dans un contexte de concurrence de la périphérie et d’une perte des atouts du centre (transfert de la préfecture de région à Strasbourg, départ d’une caserne) Nous avons développé le concept de ville archipel comme principe d’organisation d’ambiances urbaines variées et révélateur des canaux soutérains oublié des Châlonais. L’île centre, l’île circadienne et l’île naturelle s’affirment, délimitées par un impressionnant réseau de canaux suggéré par un aménagement spécifique de l’espace public. Notre projet vise à singulariser les usages et le caractère de ces trois îles tout en cherchant une qualité piétonne et une cohérence du centre ville. Une montgolfière prend place au centre du grand Jard et permet l’observation inédite de ce territoire à la topographie particulièrement plate. Du ciel, on distingue les îles urbaines et la logique d’implantation particulière de cette ville. De la terre, la montgolfière marque la position du centre-ville, symbole d’une attractivité retrouvée.

11


Projets urbains Saclay

Maîtrise d’ouvrage : Fondation Eiffel Type de marché : Concours d’idées Date : 2016 Statut : Co-traitant Description de l’opération :

La D128 organise le campus de Saclay. Des grappes autonomes sont connectées à cet axe mais ne dialoguent pas entre elles. La zone d’activité étudiée pour ce concours constitue l’une de ces grappes, fermée sur elle-même et dialoguant peu avec le paysage alentour. Les zones d’activités et les zones pavillonnaires se ressemblent. Elles sont peu denses et consomment beaucoup d’espace. Par ailleurs, leur rythme de vie est parfaitement inversé. Les zones d’activités s’éveillent le jour, lorsque les pavillons sont désertés. A l’inverse, lorsque les pavillons s’animent en soirée, les zones d’activités se dévitalisent. Notre projet travail la proximité entre ces deux programmes, la forme urbaine proposée est ouverte et permet un dialogue fertile avec le paysage du plateau et de la vallée.

Bobigny

Maîtrise d’ouvrage : Polantis Type de marché : Concours d’idées Date : 2016 Statut : Co-traitant

12

Description de l’opération :

Au vue de la prolifération des pépinières en Île- deFrance, il nous a semblé indispensable de spécialiser la pépinière dans un secteur d’activité. Situé au coeur du quartier Écocité dans un territoire mutable de la métropole, nous souhaitons que cette pépinière accueille les métiers de l’architecture, du bâtiment, de l’urbanisme et du paysage. Le quartier est connecté au canal de l’Ourcq par un réseau de jardins thématiques.


Projets urbains

Agglomération Paris Vallée de la Marne

Maîtrise d’ouvrage : INSA CVL Type de marché : Projet de fin d’étude Date : 2016 Statut : Auteur - Martin Drozière Description de l’opération : Les grands

aménagements prévus par l’EPAMARNE dans le deuxième secteur de la Ville nouvelle, le Val-Maubuée, arrivent à leur terme. La ville se fige faute d’espace libre à urbaniser alors que de nouveaux besoins naissent constamment. Le Quartier de l’Échangeur est situé sur l’emprise de l’actuelle D199 entre Lognes, Torcy et Noisiel. Son positionnement est doublement stratégique. Premièrement, sa proximité avec de nombreux quartiers lui permettront d’accueillir un axe de transport en commun en site propre. Il sera donc rattaché au Grand-Paris express

et transitera par des pôles urbains importants. Deuxièmement, l’emprise de l’échangeur forme un promontoire en bord de plateau qui confère un point de vue exceptionnel permettant d’observer la vallée de la Marne jusqu’aux portes de Paris. La mise en place d’un parvis s’y impose. Il sera connecté aux trames douces existantes: la promenade le la chocolaterie et la chaîne d’étangs. Applicant la logique du TOD (Transited oriented développement), le projet induit la mutation du tissu urbain existant dans toute sa diversité (quartier résidentiels, Zones d’activité...). 13


Projets urbains

Pontault-Combault, Pôle gare

Maîtrise d’ouvrage : Ville de Pontault-Combault Type de marché : Interne Coûts de l’opération : NC Calendrier de l’opération : 2013 (travaux 2016) Statut : Auteur Description de l’opération : L’étude du pôle gare a été réalisée en interne à la mairie de Pontault-

Combault, en 2013 (lors de notre 2ème année d’étude). L’étude du pôle gare s’est déroulée en trois temps : le diagnostic, la programmation et deux esquisses. L’une des esquisses aborde la création d’un réseau de places et de squares permettant l’entrée de la nature en ville. L’autre concerne la re-dynamisation sociale du quartier de la gare basée sur la mise en place d’espaces partagés. Des élements de ce projets ont notamment été repris dans les nouveaux aménagements de la ville, d’autres sont encore en débat lors de la révision du PLU. 14


Le projet de paysage nécessite une vision à grande échelle. L’approche sensible du territoire est primordiale pour comprendre son identité et ainsi définir son évolution sur le long terme. Elle est couplée à l’analyse transdisciplinaire du paysage et de ses dynamiques (hydrologie, géologie, sociologie, occupation des sols etc). Au delà de sa dimension spatiale, le projet de paysage est aussi économique. Il vise à questionner la relation entre la ville et la campagne, le producteur et le consommateur et à créer des espaces de synergie (parc agricole, développement des circuits courts, optimisation des circuits de production…).

15


Projets de paysage 16


Projets de paysage

Torcy, Parc de la pièce de l’île

Maîtrise d’ouvrage : Communauté d’agglomération Paris - Vallée de la Marne Type de marché : Phase AVP, Gré à gré Coûts de l’opération : Chiffré à 2 millions d’euros Date : 2016 Statut : Mandataire Description de l’opération : La problématique des parcs inondables est prégnante dans les métropoles du monde à l’image de projets gigantesques tel que le «Trinity River Park» de Dallas ou le parc de la ZAC du Trapèze à Boulogne- Billancourt. La Communauté d’agglomération Paris - Vallée de la Marne nous a sollicité pour la phase AVP d’un parc à vocation écologique, complétant la requalification des berges de la Marne réalisée par Florence Mercier. Situé sur la commune de Torcy , le parc de l’île est un projet porté par la communauté d’agglomération Paris - Vallée de la Marne. Cette phase d’avant projet a été l’occasion d’imaginer un parc animé par la gestion des eaux pluviales et les remontées de nappes de la Marne. Ce parc diversifie la gamme d’espaces ludiques implantés sur les bords de Marne et propose la création d’îlots écologiques préservés.

17


Projets de paysage Vallée de la Seine

Maîtrise d’ouvrage : Ergapolis, CPIER vallée de la Seine, Rouen métropole, Grand Paris Seine Ouest Type de marché : Concours d’idées Date : 2017 Statut : Lauréat Description de l’opération : Ce projet interdisciplinaire poursuivait l’idée d’Antoine Grumbach d’une

18

construction territoriale forte autour de l’axe Seine. Nous avons articulé les tois sites de projets proposés (Saint-Sever à Rouen, Belbeuf, et la plaine de Chanteloup-Les- Vignes) autour de l’idée de culture des paysages. Chaque site étant représentatif de paysages emblématiques de la vallée de la Seine (plaine agricole, zone d’activités, zone urbaine). Pour chaque site trois angles d’approches : la question du sol, le lien à l’eau et la reconquête citoyenne. Les spécificités de chaque site nous ont invité à developper des idées neuves comme un centre de la phytotechnologie sur le parc agricole de Chanteloup, un bâtiment serviciel partagé pour impulser la mutualisation des services dans la zone d’activités de Belbeuf et un parc éphémère évoluant avec le projet de gare à Saint-Sever.


Projets de paysage

Champs-sur-Marne, Cité Descartes

Perspective de la chaine d’étangs

Ligne de mobilier proposé

Plan masse de la chaine d’étangs

Maîtrise d’ouvrage : EPAMARNE Type de marché : Interne Date: 2015 Description de l’opération :

Ce projet analyse le rapport de la cité Descartes à son grand paysage et propose des esquisses pour renforcer l’osmose ville-nature conceptualisée par l’Atelier d’Yves Lion. À la suite d’un diagnostic paysager de la cité Descartes, cette esquisse vise à l’aménagement des espaces publics de nature au sein du campus. Ce projet doit permettre d’amplifier la vie du campus, de révéler le système de gestion de l’eau (bassins importants dans la structure territoriale de la ville nouvelle) et d’améliorer la perception de la vallée qui borde la cité Descartes. 19


Projets de paysage

Saint-Michel d’Entraygues

Perspective des rives de Charente

Perspective d’un platelage bois le long de la Charreau

Axonométrie d’un ouvrage de stockage en bois

Maîtrise d’ouvrage : INSA-CVL, Commune de Saint-Michel d’Entraygues Type de marché : Convention Date : 2014 Description de l’opération :

Le premier volet de l’étude est l’analyse paysagère de la place des cours d’eau (Les Eaux Claires et la Charreau) au sein de la commune de Saint-Michel d’Entraygues. A la suite de ce diagnostic pluri-sectoriel, nous avons élaboré une stratégie pour la redynamisation du centre-bourg et la création d’une nouvelle polarité paysagère à proximité d’Angoulême. Ce projet propose la création d’un nouveau quartier et d’un parc inondable à la confluence des deux rivières étudiées et de la Charente. Le projet de paysage vise aussi à rendre visible les cours d’eau dans la ville par la création de pontons, de belvédères et de percées. 20


Projets de paysage Trouville-sur-Mer

Maîtrise d’ouvrage : Commune de Trouville- sur-Mer - Le Pôle Accessibilité, Aménagement et Stratégies Territoriales, Laboratoire Territoires, Villes, Environnement et Société (TVES), Université Lille 1 Sciences & Technologies Type de marché : Concours d’idées international «Up Trouville» Date : 2014

Description de l’opération : A la suite d’un diagnostic du grand paysage de la «côte fleurie», nous

avons formulé un projet à l’échelle intercommunale, centré sur le réaménagement des bords de la Touques. Notre parti pris fut de transformer cette rivière, aujourd’hui axe de symétrie entre deux communes antagonistes, en ligne de partage. En résulte un travail sur l’affirmation de la Touques comme espace public de dialogue entre Trouville et Deauville. Le projet déploit différentes solutions pour l’adaption aux variations de fréquentation (gestion dynamique du stationnement, mobilier urbain modulable). Une promenade urbaine agréable, de jour comme de nuit (projet lumière), positionne le site comme axe structurant du territoire intercommunal et permet une mise en scène de la découverte de l’Océan.

21


Projets de paysage

Guebwiller, Quartier Schlumberger

Maîtrise d’ouvrage : Commune de Guebwiller, EUROPAN Type de marché : Concours d’idées européen Calendrier de l’opération : 2017 Statut : Co-traitant Description de l’opération : Là ou des territoires invitent à la réintroduction de l’activité économique en ville ce site pose la question d’une désindustrialisation douce et de la transformation d’une friche industrielle en polarité urbaine attractive. zdes villes en transition dont l’un des emblème (Ungersheim) se situe a proximité de Guebwiller. Plus qu’un projet d’attractivité communale, nous proposons une réflexion sur l’équilibre énergétique, alimentaire et social des territoires ruraux implantés aux marges des métropoles. GLOBAL ECONOMY Frisbourg

TRANS-BORDER ECONOMY

metropolitain mixing bowl

Basel

Mulhouse Exchange

GUEBWILLER Centralisation Centre of influence transformation

Landscape

Heritage Wine Sustainable Tourism

Tourism

TERRITORY IN TRANSITION

Parc du Petit Prince Eco museum

AUTONOMY

FOOD

ENERGY

Agricultural Diversification Alsace, self sufficient in 2050

22

CULTURE

Connected Rurality Ungersheim


Projets de paysage Vendôme, Parc agricole

Plan masse du parc agricole

Schéma d’enjeux du parc agricole

Carte sensible du territoire

Maîtrise d’ouvrage : INSA-CVL, DDT Loir et Cher Type de marché : Convention date : 2015 Description de l’opération : La première partie de l’étude est une analyse du grand paysage de la

vallée du Loir. Le recueil des approches sensibles du territoire sous forme des cartes de paysage s’enrichit progressivement d’éléments sur le socle du paysage, les influences de l’homme sur le milieu et se conclut par la carte des paysages et l’expression d’enjeux thématisés. La vallée du Loir est 2000 alors caractérisée : une vallée à échelle humaine, un cours d’eau difficile d’accès car très privatisé et une polarisation des services à Vendôme. Nous proposons la création d’un parc agricole comme interface entre Vendôme et les bourgs de la vallée. Le parc permet le développement d’activités ludiques et culturelles en lien avec le Loir (centre nautique, parcours pédagogique, Baignade dans d’anciennes carrières). Le lycée agricole est activé comme organisme de gestion et d’animation territoriale. 23


Projets de paysage

Domaine national de Chambord

Maîtrise d’ouvrage : INSA-CVL, DDT Loir et Cher Type de marché : Convention Date : 2014 Description de l’opération : L’Étude du grand paysage du Domaine National de Chambord est

l’opportunité d’une réflexion sur la place du tourisme, partagée entre les acteurs du territoire. Le projet s’inscrit dans une logique de réouverture d’une partie du domaine au public. Plusieurs parcours permettent d’appréhender le site à plusieurs vitesses (cycle, piéton,cheval). On y découvre la chaîne d’étangs et son avifaune (le balbuzard pêcheur ou la cigogne noire). Des nouveaux observatoires sont aménagés pour le brame du cerf. Un belvédère à hauteur de la cime des arbres offre une vue imprenable sur la silhouette découpée du château.

24


25


Jardins & Festivals 26


Jardins & festivals

Nice, jardin de la résilience

Maîtrise d’ouvrage : Département des Alpes-Maritimes, Commune de Nice Type de marché : Festival des Jardins de la Côte d’Azur Coûts de l’opération : 20K€ Date : 2017 Description de l’opération :

Notre jardin illustre la résilience du milieu méditerranéen face aux incendies. Il est conçu comme un tableau à observer depuis un point précis puis comme un dégradé d’ambiance à ressentir par la déambulation. La résilience s’exprime par une succession de bacs plantés qui illustrent la progression des stades de la végétation méditerranéenne vers le climax. D’îlot en îlot la végétation brûlée et sèche se transforme en une végétation luxuriante et arborée.

27


Jardins & festivals Lausanne

Extrait de la palette végétale

Collage de la faille végétale

Collage du processus de mise en place

Maîtrise d’ouvrage : Lausanne jardin (Association Jardin Urbain) Type de marché : Festival Lausanne jardins 2019 Coûts de l’opération : 30K€ Date : 2018 Statut : Co-traitrant (GB architecte) Description de l’opération : En s’appuyant sur la trame structurelle espacée tous les 1.5m sur le

mur, des modules plantés font apparaître une faille végétale, une nature urbaine retrouvée. A l’image des végétaux pionniers qui s’implantent aujourd’hui dans les brèches de ce mur, le jardin vertical s’épaissit au cours du festival, la végétation envahit progressivement la structure et le mur, partiellement recouvert par une maille métallique. Le graphisme rigoureux de la structure porteuse et des modules s’atténue avec la prise d’épaisseur des végétaux pionniers (buddleia) et plantes grimpantes (lierre à petite feuilles, vignes vierges, clématites, etc). Le végétal fusionne progressivement avec les textures du mur, et les graffitis qui y prennent place. 28


Certains projets sont l’occasion d’entamer une démarche prospective. Nous nous interrogeons alors sur les modes de vie actuels. Est-il possible d’habiter, de se déplacer, ou encore de se nourrir autrement ? Ces projets nous permettent également de rechercher de nouvelles manières de représenter l’espace au delà des conventions.

29


IdĂŠes folles 30


Idées folles

Tokyo, Central Breakwater

Maîtrise d’ouvrage : ENPC - AMUR Type de marché : Atelier international AMUR Date : 2017 Description de l’opération :

La baie de Tokyo est le receptacle des déchets de cette mégapole. Ce flux de matière alimente depuis le XVIIème siècle à la production de terre-pleins et l’étalement de la ville sur l’eau. Le central Breakwater est le dernier site actif d’enfouissement des déchets, une île mystérieuse au sol fumant qui emerge de la baie. Un non lieu en plein coeur d’une ville globale . Si les architectes métabolistes envisagent la construction d’habitats flottant sur la baie, la crise écologique

et démographique japonaise invite maintenent à questionner le processus de résidentialisation. Dès lors, comment imaginer le futur de cette île ? Ce vaste terre-plein attise les convoitises. Le port de Tokyo envisage la création de méga terminaux. La métropole de Tokyo qui souhaite ici accueillir des épreuves des JO 2020. Notre stratégie porte sur l’harmonisation des imaginaires dans le temps et l’espace. Nous avons élaboré deux outils : une «frise actions» étalés entre 2017 et 2050 et un plan evolutif des transformations. Plus qu’un phasage de projet, cette méthodologie permet d’appuyer l’arbitrage métropolitain face aux deux visions prospectives développées, celle d’une île paysage et celle d’une île portuaire.

31


Idées folles

Poveglia, Lagune de Venise

Maîtrise d’ouvrage : Organisme pour la promotion architectural M-Arch Type de marché : Concours d’idées international Date : 2014 Description de l’opération :

À quelques encablures de Venise se trouve l’île de Poveglia, appartenant à l’état Italien et en passe d’être vendue. Face à l’offre d’un promoteur immobilier rêvant de transformer l’île en complexe hôtelier, les Venetiens se sont réunis afin de proposer une contre offre. Ce mouvement, «Poveglia per tutti» inspira le thème du concours organisé par M-Arch. En plus d’organiser la requalification des bâtiments clefs de l’île, le projet s’attache à démontrer que la lutte contre l’érosion des berges (un problème récurrent à Venise) peut devenir un atout pour cette île. Des modules flottants, mimant des orgues basaltiques sont répartis autour de l’île afin de briser les vagues créées par les bateaux. Plusieurs types d’habitats sont développés dans ce projet, qui prennent en compte une possible montée des eaux (habitat flottant et sur pilotis). Ce projet a été primé par le prix Youth compétition de la fédération européene d’architecture du paysage.

32


Idées folles

Sao-Paulo, Marché gare

Maîtrise d’ouvrage : Shindler Type de marché : Concours d’idées international Date : 2017 Statut : Co-traitant Description de l’opération : Le Brésil est dans une phase de transition sans précédent. Les habitants de cet amas urbain tentaculaire, où l’habitat informel côtoie les luxueux condominiums, cherchent désormais à inventer des espaces de partage. Notre stratégie s’articule autour de trois échelles. Celle de la métropole étalée, où la nécessité de retrouver une géographie porteuse de sens et de repère pour les habitants nous a invité à poursuivre le projet «hidroanel» porté politiquement par Fernando Haddad. Si ce projet envisage les cours d’eau de Sao Paulo comme un réseau de logistique urbaine, nous préférons une vision plus ouverte du réseau hydrographique. Un système de parc à l’échelle d’une mégapole, pourrait devenir support

d’une vie locale, de mobilités urbaines repensées et de fertilité écologique. La deuxième échelle d’intervention est celle du Pinheros, cette rivière qui traverse Sao Paulo permet d’appliquer notre stratégie à grande échelle et définit des objectifs atteignables demain. Enfin, notre projet organise l’investissement de la parcelle du marché-gare de Sao Paulo implanté sur le Pinheros. Sur 60 ha, un quartier mixte joue avec l’eau. Il articule le maintien de fonctions productives et de nouvelles fonctions résidentiels Les parcs et espaces publics répondent à l’aspiration croissante des Brésiliens d’être ensemble.

33


Idées folles Shenzhen

Maîtrise d’ouvrage : Shindler Type de marché : Concours international Coûts de l’opération : NC Calendrier de l’opération : 2017 Statut : Co-traitant

34

d’idées

Description de l’opération : Ce concours portait sur la réalisation d’un plan de développement urbain à moyen et long terme pour la ville de Shenzen dans le delta urbain de la rivère des Perles. Nous avons travaillé le concept de ville 3D basé sur la complémentarité des mobilités verticales et horizontales ainsi que la complémentarité des fonctions à l’echelle de l’îlot. Ce concept se traduit aussi par la création de niveaux intermédiaires dont le but est de créer une vie sociale au sein de grands immeubles. Ces lieux de vie communiquent, de bâtiment en bâtiment, et créent de véritables « rues perchées », favorisant ainsi les échanges entre quartiers. L’axe central propose un système de téléphérique urbain indépendant, non impacté par la congestion du trafic routier. Il permet de desservir les arrêts au sol, les niveaux intermédiaires et les montagnes emblématiques de Shenzen.


Idées folles Lognes

Maîtrise d’ouvrage : EPAMARNE, CA Val Maubuée, EUROPAN

Type de marché : Concours d’idées européen Date : 2017 (lancement d’une consultation par l’EPAMARNE)

Description de l’opération : La D499 est

une autoroute déclassée qui génère une rupture physique importante entre les villes de Noisiel et Lognes. Le projet propose la réversibilité de cette rupture en couture entre deux villes de Marne-La-Vallée via la création d’un boulevard urbain attractif. La programmation d’un quartier mixte (logements, commerces et bureaux) permet d’accompagner les évolutions démographiques de ces communes et d’établir une transition entre le nouveau quartier et les tissus existants. L’évolution de la population de

la ville nouvelle nécessite en effet une modification de l’offre de logement, notamment en T2 et T3, privilégiant ainsi les étudiants, les primo-accédant et les jeunes retraités. Le projet développe une stratégie pour re-dynamiser la vie sociale. Chaque quartier est doté d’un espace public totem, ayant pour but l’implication des citoyens dans la vie locale. Nous posons également la question de l’évolution des tissus urbains existants et proposons des stratégies d’encouragement de la densification en fond de parcelle (Bimby). En somme, ce projet accompagne la ville nouvelle dans son développement tout en tenant compte de l’évolution des attentes et du mode de vie de ses habitants.

35


36


Ils nous ont accordĂŠ leur confiance


38


Atelier Polis 2 allĂŠe Brossier 77340 Pontault-Combault FRANCE 0666859127 - 0760788275 Contact@atelier-polis.com www.atelier-polis.com

39

Dossier de Références - Atelier Polis  
Dossier de Références - Atelier Polis  
Advertisement