Page 1

saison 09 > 10

THEATRE EXPRESSION 7 CIE MAX EYROLLE


PROGRAMME 2009 > 2010 SEPT - OCT

Festival Les Francophonies en Limousin

OCTOBRE

De toute(s) pièce(s) / G. Feydeau / Compagnie du Dagor

NOVEMBRE

François Richard / Nouvel Orchestra et Alain Bédard et son Auguste Quintet / Festival Eclats d’Email Jazz Edition 2009 Travailler peu vivre beaucoup / D. Buzzati, L. Biberfeld, H. Pichette, P. Lafargue... / Compagnie La Chélidoine

DECEMBRE

Le jeu de l’oie de monsieur Pailler / M. Eyrolle / Compagnie Max Eyrolle / création Correspondance à trois / R. M. Rilke, M. Tsvétaïeva / Compagnie Max Eyrolle Paroles de femmes / D. Fo, F. Rame, J. M. Laclavetine / Compagnie Lemur Kata

JANVIER

Un amour / C. Germain, T. T. Niang / Festival danse émoi biennale 2010 Solomonde / Compagnie des Indiscrets

FEVRIER

Zigzag / Compagnie étant-donné / Festival danse émoi biennale 2010

MARS

Le dernier jour d’un condamné / V. Hugo / Théâtre en Diagonale Louis et Louisa / M. Eyrolle / Compagnie Max Eyrolle / création

AVRIL

La passe imaginaire / G. Réal / Association Cristi Urbaka

MAI

Alice et le pays merveilleux / d’après L. Caroll / Compagnie du Désordre Clôture de saison : projection de quatre courts-métrages / M. Eyrolle Compagnie Max Eyrolle / spectacles en tournée


lundi 28 / mardi 29 / mercredi 30 septembre à 18h

THEATRE

sam 26 / dim 27 septembre à 10h et à 11h30

L’Imparfait du Présent

Microfictions

l’ôdieuse compagnie (Suisse)

lectures

texte Régis Jauffret © Editions Gallimard mise en scène, jeu et scénographie Yann Mercanton musique Stéphane Blok lumière Quentin Simon régie Floriane Piguet-Gargiulo

© Fabian Sbarro

Yann Mercanton, comédien-scénographe-metteur en scène mais aussi danseur, s’attaque au livre « monstrueux » de Régis Jauffret, Microfictions, composés de 500 histoires courtes d’une page et demie. Il en a sélectionné une vingtaine qu’il incarne, seul en scène, avec une jubilation contagieuse. Porté à la scène pour la première fois sous la forme d’un spectacle, « Microfictions » fait surgir une foule de personnages inédits, condensé d’une humanité déphasée, des histoires cinglantes comme une gifle, dont la cruauté contraint au rire. Et si les mots dérangent, c’est peut-être parce qu’ils parlent de notre propre hypocrisie, de ce que nous ne voulons pas entendre mais qui murmure tout bas. Ce projet est né de l’urgence de « dire » cette vérité à travers l’intimité du théâtre. Yann Mercanton durée 1h - tarifs / réservations Les Francophonies en Limousin 05 55 79 00 57 Production : l’ôdieuse compagnie. Co-productions : Arsenic (Lausanne), Centre culturel des Riches-Claires (Bruxelles). Avec le soutien de : Loterie Romande, Ville de Lausanne, Canton de Vaud, Pour-cent culturel Migros, Ville de Sion. Spectacle présenté en collaboration avec Les Francophonies en Limousin / Théâtre Expression 7.

LECTURES

direction des lectures Enzo Cormann et Philippe Delaigue avec Olivia Chatain, Alexia Chandon-Piazza, Claude Lepretre, Océane Desroses, Maud Roulet, Jean-Rémi Chaize, Hermann Marchand, Cantor Bourdeaux, Charles-Antoine Sanchez, Jérôme Fauvel, Théo Costa-Marini

© David Anémian et Enzo Cormann

L’Imparfait du Présent invite cette année l’ENSATT, Ecole Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre, pour faire entendre quatre textes d’auteurs contemporains. Philippe Delaigue et Enzo Cormann dirigent onze jeunes acteurs, en formation à l’école. Chaque lecture sera suivie d’une rencontre en présence de l’auteur, animée par Michel Beretti. Cette année, les textes choisis sont L’Enéide de l’auteur québécois Olivier Kemeid ; Emeutes de l’auteur réunionnais Pierre-Louis Rivière ; La mort de soi dans sa longue robe de mariée de l’auteur haïtien Guy-Junior Régis ; Couche avec moi (c’est l’hiver) de Fanny Britt, auteur québécoise. entrée libre - durée 1h30 (lecture 50 mn + débat 30 mn) sam 3 OCTOBRE à 11h30

Prix SACD de la dramaturgie de langue française Comme chaque année depuis 1987, la commission Théâtre de la SACD distingue un auteur dramatique francophone. L’annonce du prix sera suivie d’une lecture du texte.


dim 18 octobre à 18h • lun 19 / mar 20 à 20h30 séances scolaires lun 19 / mar 20 à 10h ou à 14h30

THEATRE

De toute(s) pièce(s) Compagnie du Dagor

texte d’après l’oeuvre de Georges Feydeau adaptation et mise en scène Thomas Gornet avec Marie Blondel, Julien Bonnet, Jean-François Bourinet, Guillaume Cantillon, Nathalie Davoine, Sandrine Nobileau collaboration artistique et chorégraphie Marie Blondel lumières Philippe Laurent scénographie et costumes Isabelle Decoux régie Claude Fontaine - musique Adrien Ledoux

lun 16 novembre à 20h30

CONCERT JAZZ

Eclats d’Email Jazz Edition invite le Québec François Richard / Nouvel Orchestra et Alain Bédard et son Auguste Quintet

© Thierry Laporte

Ce spectacle propose une lecture transversale de l’œuvre de Feydeau, un montage de divers morceaux de ses pièces, une sorte de catalogue irraisonné des thèmes chers à l’auteur : le mensonge, le désir, l’identité, l’amour, la répétition, les entrées-sorties, l’hystérie, l’homme, la femme, la persuasion, la mécanique, les onomatopées, les convenances, la stupeur, la raison, les jurons, les quiproquos, la hiérarchie… Raconter Feydeau, c’est raconter son humour, ses portes qui claquent, ses procédés d’écriture, son sens du rythme, son absurdité mais aussi sa mélancolie profonde et ses personnages perdus : une matière à voir et à jouer jubilatoire. Un spectacle monté de toutes pièces où l’on fait feu d’artifices et feu de tout bois. durée 1h15 - tarifs 12 € / 10 € groupes / 7 € réduit / 6 € scolaires - réservations 05 55 77 37 50 4 € pour les collèges et centres de loisirs de la Haute-Vienne affiliés à la Ligue de l’Enseignement - FOL 87 (5 € non affiliés), contact Cécile Ezquerra 05 55 03 36 10 / 05 55 03 36 14

Coproduction : Compagnie du Dagor, Théâtre du Cloître - scène conventionnée de Bellac, La Fabrique - scène conventionnée de Guéret. Avec le concours du Ministère de la Culture - DRAC du Limousin et le soutien du Conseil Régional du Limousin.

Deux des meilleures formations en provenance du Québec pour cette nouvelle édition du Festival Eclats d’Email. Tout d’abord le « Nouvel Orchestra » de François Richard, flûtiste, pianiste et compositeur, formule à géométrie variable placée sous une direction exigeante et performante qui a fait sensation en 2008 au Festival de Jazz de Montréal et au Lincoln Center de New York. Ensuite le quintet d’Alain Bédard, contrebassiste leader, figure incontournable du jazz au Québec et bien plus largement en Amérique du Nord, un quintet qui sillonne le jazz acoustique contemporain, avec une richesse et une efficacité exemplaire. Connaissant nos amis québécois ambiance et chaleur en perspective. durée 2h - tarifs 17 € / 13 € réduit billetterie, réservations Centre culturel Jean Gagnant 05 55 45 94 00 renseignements Festival Eclats d’Email 05 55 77 98 46 - www.eclatsdemail.com Spectacle présenté en collaboration avec Eclats d’Email Jazz Edition 2009 / Théâtre Expression 7.


ven 20 / sam 21 novembre à 21h à Saint-Angel (Corrèze)

La compagnie Max Eyrolle au Théâtre La Chélidoine

ven 27 / sam 28 novembre à 20h30

La compagnie La Chélidoine au Théâtre Expression 7

THEATRE Les 7 vies de Julie Lalande

THEATRE Travailler peu CABARET vivre beaucoup

texte et mise en scène Max Eyrolle avec Julie Lalande régie Thierry Diganet costume François Siméon

montage de textes de : Dino Buzzati, Laurence Biberfeld, Henri Pichette, Franca Rame, Pierre-Etienne Heymann, Simone Weil, Paul Lafargue mise en scène Claude Montagné, Sylvie Peyronnet avec Sonia Erhard, Pierre-Etienne Heymann, Claude Montagné, Sylvie Peyronnet et Vincent Calonne (piano) scénographie Elsa Blin costumes Brigitte Lefrançois lumières Thierry Salagnac

Compagnie Max Eyrolle

Créé en 1998, Les 7 vies de Julie Lalande a donné lieu à plus de 100 représentations. Un one woman show au rythme endiablé. Un spectacle à mourir de rire, à mourir de tendresse, rythmé par 7 vies entre visuel et écoute, souffrance et plaisir, pureté et folie. Un être penché sur sa propre vie déroule un fil aux innombrables ramifications, de la naissance à l’instant présent. L’enfance, le premier amour, le mariage, le théâtre, le cabaret et l’étrangère sont les clefs de cette parole dévoilée, de cette réalité sur la multiplicité de l’existence. Sur le plateau : un océan de riz, un triangle de glaïeuls et un piano, unique amarre visible d’une telle existence. durée 1h - tarifs / réservations Théâtre La Chélidoine 05 55 72 55 84 Cette saison le Théâtre Expression 7 et le Théâtre La Chélidoine ont souhaité mettre en place un échange artistique. «Les 7 vies de Julie Lalande» est accueilli à Saint-Angel et «Travailler peu vivre beaucoup» est présenté au Théâtre Expression 7.

Compagnie La Chélidoine

La satire des mœurs et le goût de l’absurde sont au rendez-vous dans cette création sur le thème du « travail social ». Partagés entre la nécessité de gagner un salaire et celle de rêver, de survivre et de jouir de l’instant présent, de travailler et de se sentir libres, les personnages féminins et masculins joutent et se débattent ici dans les contradictions qui sont celles de leur vie. Ils reformulent ce que sont leurs désirs, ils acceptent de croiser leurs angoisses, ils s’abandonnent à leurs rêves, ils inventent des utopies ; puis à force de prises de conscience et de révoltes, ils deviennent peu à peu les acteurs de leur destinée. Un spectacle sous forme de cabaret imprégné d’humour et de liberté. Une mise en scène ludique sur un propos sérieux. durée 1h25 - tarifs 12 € / 10 € groupes / 7 € réduit - réservations 05 55 77 37 50 Production : Compagnie La Chélidoine. Avec le soutien du Conseil Régional du Limousin, du Conseil Général de la Corrèze, du Ministère de la Culture - DRAC du Limousin, de la commune d’Ussel, de la commune de Saint-Angel.


mer 16 / jeu 17 / ven 18 dEcembre à 9h30 et à 14h30 sam 19 à 15h et à 20h30 • dim 20 à 18h

THEATRE TOUT PUBLIC A PARTIR DE 6 ANS

CREATION 2009 COMPAGNIE MAX EYROLLE

Le jeu de l’oie de monsieur Pailler Compagnie Max Eyrolle

texte et mise en scène Max Eyrolle avec Gérard Pailler

Un banc de classe, un vieux phonographe, quelques photos et près de lui son oie en bois, coffre fort mystérieux qui contient toute sa vie, tous ses rêves et toute son histoire. Gérard Pailler vous raconte l’univers merveilleux et fantastique de la campagne. Peu de mots, beaucoup de poésie pour expliquer sa vie de paysan (sa terre, ses arbres, sa maison, son mariage et la vie de son petit village de Dondoux). Une « vie minuscule » racontée à travers une multitude de petites histoires foisonnantes et drôles. Une vie solitaire peuplée néanmoins d’animaux attachants, d’objets improbables, de trépidantes relations de voisinage, de souvenirs d’enfance… Le travail, la magie, la tendresse, la folie... La vie simple quoi ! L’enfant qui sommeille en lui lui murmure cette histoire et tout devient magique, drôle et tendre. Une fresque poétique, un univers presque dépouillé, pour dire que l’essentiel se résume à peu de choses, que la banalité au fond est le pain quotidien de l’univers...

durée 45 min - tarifs 10 € / 7 € réduit, enfants, adultes accompagnateurs / 6 € scolaires - réservations 05 55 77 37 50

4 € pour les écoles et centres de loisirs de la Haute-Vienne affiliés à la Ligue de l’Enseignement - FOL 87 (5 € non affiliés), contact Cécile Ezquerra 05 55 03 36 10 / 05 55 03 36 14 possibilité de représentations supplémentaires pour le public scolaire Production : Théâtre Expression 7 - Cie Max Eyrolle.


mar 29 decembre à 18h30

LECTURE - SPECTACLE

Correspondance à trois Compagnie Max Eyrolle

texte Rainer-Maria Rilke, Marina Tsvétaïeva mise en espace Max Eyrolle avec Delphine Valeille violon Tanïa-Lio Faucon

mar 29 decembre à 20h30

THEATRE

Paroles de femmes Compagnie Lemur Kata

texte Dario Fo, Franca Rame, Jean Marie Laclavetine mise en scène Jean Faure avec Delphine Valeille costumes Marion Lacroix scénographie Pietso

© Olivier Thuillas

Correspondance à Trois est le recueil des lettres échangées entre R.-M. Rilke, B. Pasternak et M. Tsvétaïeva durant l’été 1926. Max Eyrolle en a extrait la correspondance entre le poète allemand Rilke, alors gravement malade en Suisse, et Marina Tsvétaïeva, poétesse russe émigrée en France. Deux des plus grands poètes du siècle dernier déploient tout leur talent pour se séduire réciproquement. Emphase, grandiloquence, puissance de chaque terme choisi pour manifester son amour à l’autre. L’intensité des lettres échangées laisserait imaginer une liaison passionnelle, fusionnelle, exclusive et fougueuse… Elle le fut, mais uniquement sur le papier. Rilke et Marina ne se sont jamais rencontrés. Une comédienne et une violoniste pour faire de nouveau exister cette incroyable romance dont l’unique réalité furent des mots couchés sur le papier, et la passion partagée pour la poésie.

Paroles de femmes ce sont quatre textes issus de Récits de femmes de Dario Fo et Franca Rame, ainsi qu’un texte tiré de Fraises salées de Jean-Marie Laclavetine. A travers les visages et les vécus les plus divers et inattendus, ces quatre témoignages convergent cependant sur un point : ils parlent des femmes, de leur lutte pour la justice et la liberté, de la solitude, de l’amour et du désamour, de la vie surtout. Le jeu est porté par une seule actrice. Les différentes scènes traduisent une sorte de chronologie amoureuse : la fraîcheur de la découverte, le rapport du couple, l’usure du quotidien. L’espace scénique se résume à un simple plan incliné, les petites lumières le bordant sont un clin d’œil à un monde enchanté.

durée 45 min - tarif unique 7 € - réservations 05 55 77 37 50

Production : Compagnie Lemur Kata. Avec le soutien du Conseil Général de la Corrèze, de la Ville de Brive, du Ministère de la Culture - DRAC du Limousin et de la DDJS de la Corrèze.

Production : Compagnie Max Eyrolle.

durée 55 min - tarifs 12 € / 10 € groupes / 7 € réduit - réservations 05 55 77 37 50


jeu 7 / ven 8 / sam 9 JANVIER à 20h30

DANSE / CLOWN

Un amour

biennale 2010

de et avec Catherine Germain, Thierry Thieû Niang avec les élans, les regards et les mots de François Cervantes, Patrice Chéreau, Laurent Fréchuret, François Rancillac création lumières Stéphane Salmon musiques Banda de Séville, Lhasa

mar 12 / mer 13 JANVIER à 20h30

SOLO / CLOWN

Solomonde

Compagnie des Indiscrets texte Lucie Gougat et Jean-Louis Baille mise en scène Lucie Gougat avec Jean-Louis Baille lumières Franck Roncière décors Sébastien Ehlinger costume François Siméon création sonore Alain Labarsouque création vidéo Paul Eguisier

© Christophe Raynaud de Lage

A la manière d’un poème, deux présences se découvrent et se dévoilent : un clown et un danseur, une femme et un homme, Catherine Germain et Thierry Thieû Niang. Ils nous racontent une histoire, celle d’un amour possible. Leurs langages sont différents et étrangers l’un à l’autre, mais leur écoute est naturelle. Ils ont l’impression de se connaître. Dans la lumière du plateau, guidés par les mots de François Cervantes, ils cherchent un moyen de s’approcher, de s’apprivoiser. Elle, le clown, regarde le danseur ; lui, la sent. Tel frère et soeur, amants et complices, ils explorent la relation duelle et amoureuse. Le clown et le danseur se mettent au monde mutuellement, dans une vibration contagieuse qui happe littéralement le public dans l’émotion de leur rencontre. durée 1h05 - tarifs / réservations Centre culturel Jean Gagnant 05 55 45 94 00 Production : Zebulon et Compagnons - Cie Thierry Thieû Niang, L’Entreprise - Cie François Cervantes. Coproduction : Les Salins - scène nationale de Martigues, Théâtre de Sartrouville - Centre Dramatique National, Comédie de Saint-Etienne - Centre Dramatique National, La Brèche - Centre des Arts du Cirque de Basse Normandie. Spectacle présenté en co-réalisation par le Théâtre Expression 7 et les Centres culturels - scène conventionnée pour la danse, Limoges.

C’est l’histoire d’un clown qui voudrait bien sortir mais qui ne peut pas parce que le monde extérieur lui fait peur. C’est l’histoire d’un clown qui voudrait bien dormir mais qui ne peut pas parce que quand il dort il rêve qu’il sort. Mais ce n’est pas une tragédie, c’est une épopée… Parce que le clown, y s’laisse pas faire, y s’laisse pas aller. Alors il prend son imagination à deux mains. Il se fait un corps à corps avec sa porte, une lutte de géants, un combat titanesque contre le sommeil. présenté également au CCM Jean Gagnant, Limoges / 2 mars Parce que le désir, pour un clown, ça dure longtemps. durée 1h15 - tarifs 12 € / 10 € groupes / 7 € réduit - réservations 05 55 77 37 50 Coproduction : Compagnie des Indiscrets / Théâtre Les 7 Collines - scène conventionnée de Tulle. Avec le soutien des Centres culturels - Ville de Limoges (résidences de création), du Théâtre Daniel Sorano de Vincennes, du Pôle Culturel La Mégisserie de Saint-Junien, du Théâtre du Cloître - scène conventionnée de Bellac, du Théâtre La Chélidoine de Saint-Angel, du Théâtre de l’Ephéméride La Fabrique Val de Rueil, du Théâtre Gérard Philipe Ville de Saint-Cyr-l’Ecole, du Théâtre de la Grange de Brive. La compagnie des Indiscrets est subventionnée par le Ministère de la Culture - DRAC du Limousin, le Conseil Régional du Limousin, la Ville de Limoges.


mer 3 fEvrier à 11h et à 16h séances scolaires mar 2 / jeu 4 à 10h et à 14h30

DANSE JEUNE PUBLIC

Zigzag

biennale 2010

Compagnie étant-donné solo chorégraphique pour les 2/5 ans… et plus si affinités chorégraphie Frédérike Unger et Jérôme Ferron interprétation Alzbeta Majova et Emily Mézières en alternance vidéo et animation Nicolas Diologent lumières Frank Guérard construction décor Etienne David réalisation costumes Jennifer Lebrun

mar 2 / mer 3 / ven 5 / sam 6 MARS à 20h30 jeu 4 à 18h30 • dim 7 à 18h

THEATRE

Le dernier jour d’un condamné Théâtre en Diagonale

texte Victor Hugo adaptation, scénographie et costumes Philippe Labonne création lumières Franck Roncière construction décor Christophe Delaugeas musique Franck Roncière jeu, équipe de création Paul Eguisier, Yann Karaquillo, Philippe Labonne

©cie ètantdonè

Zigzag… c’est tous les chemins de traverse que les enfants prennent avant de réussir à marcher droit… Zigzag… c’est aussi la découverte de leur corps et l’expérimentation de leur milieu naturel… A travers ce spectacle, la compagnie propose une véritable exploration de notre anatomie et de la motricité. Elle nous convie à découvrir tous les moyens de nous déplacer, des plus courants aux plus improbables ! Dans un décor sobre, sur des musiques traditionnelles japonaise et coréenne, une danseuse en kimono progresse seule sur scène. Elle découvre son environnement et s’émerveille devant un paysage végétal imaginaire qui se dessine au fur et à mesure. Avec Zigzag, la compagnie étant-donné nous présente une flânerie chorégraphiée et poétique. www.etantdonne.fr

« Pour la première fois, dans l’histoire de l’abolition, l’homme, le condamné lui-même fait irruption sur la scène. Il ne s’agit plus de plaider, de débattre, de dénoncer la cruauté, l’inutilité de la peine de mort, d’évoquer l’erreur judiciaire toujours à l’affût. La discussion s’évanouit devant cet être de chair et de sang qui attend le supplice. Et puisque c’est un homme, le criminel, et non un concept, le crime, que l’on va tuer, Hugo les cite tous à comparaître devant lui : juges qui condamnent, bourreaux qui exécutent, peuple qui applaudit. Qu’ils écoutent au moins cette voix terrible qui s’élève dans la nuit et crie : je suis jeune, je suis fort, j’aime la vie et demain je serai mort parce que vous l’aurez voulu. »

durée 30 min - tarifs / réservations Centre culturel Jean Gagnant 05 55 45 94 00

durée 1h10 - tarifs 12 € / 10 € groupes / 7 € réduit / 6 € scolaires - réservations 05 55 77 37 50

Coproduction : Très Tôt Théâtre de Quimper, la Ville du Havre, le Rayon Vert - scène conventionnée de St Valéry-en-Caux, la Cie Commédiamuse de Petit-Couronne. La Cie étant-donné reçoit l’aide aux compagnies du Ministère de la Culture - Drac de HauteNormandie, est conventionnée par le Conseil Régional de Haute-Normandie et soutenue par la Ville de Rouen et le Conseil Général de Seine-Maritime. Spectacle présenté en co-réalisation par le Théâtre Expression 7 et les Centres culturels - scène conventionnée pour la danse, Limoges.

Coproduction : Théâtre en Diagonale / Pôle Culturel La Mégisserie de Saint-Junien.

Robert Badinter, 1989, préface du Dernier jour d’un condamné. 4 € pour les collèges et centres de loisirs de la Haute-Vienne affiliés à la Ligue de l’Enseignement - FOL 87 (5 € non affiliés), contact Cécile Ezquerra 05 55 03 36 10 / 05 55 03 36 14 possibilité de représentations supplémentaires pour le public scolaire (à partir de la classe de 3ème)


mar 23 / mer 24 / ven 26 / sam 27 MARS à 20h30 • jeu 25 à 18h30

THEATRE

CREATION 2010 COMPAGNIE MAX EYROLLE

Louis et Louisa Compagnie Max Eyrolle

texte et mise en scène Max Eyrolle avec Philippe Labonne, Karelle Prugnaud

Louis et Louisa se retrouvent tous les mois dans un café pour un bref instant de rencontre. Sont-ils amoureux l’un de l’autre ? Ou est-ce simplement une histoire rêvée ? Univers d’adulte et univers d’adolescent s’affrontent dans une improbable histoire d’amour. Le monde silencieux, que chacun transporte en soi comme une partie inavouable est confronté ici à la fragilité, à l’emportement, à la même véhémence des deux personnages de l’histoire : un monde naît, un autre finit… Louis et Louisa, dernier texte de Max Eyrolle est le récit du rapport tortueux entre deux êtres, une réflexion sur l’amour et l’éternelle bascule des mots et des sentiments mais également sur le temps qui passe, le jeu de la vie et de la mort, le jeu, toujours. En toile de fond, la violence des non-dits, la mélancolie des rencontres : une irruption étonnante et inquiétante dans la vie, dialoguée de manière corrosive et drôle. Un voyage sans fin vers des mots incertains.

durée 1h - tarifs 12 € / 10 € groupes / 7 € réduit - réservations 05 55 77 37 50 Production : Théâtre Expression 7 - Cie Max Eyrolle. Avec le soutien de la Compagnie L’Envers du Décor et du Théâtre en Diagonale.


ven 23 / sam 24 AVRIL à 20h30 • dim 25 à 18h

THEATRE

La passe imaginaire Association Cristi Urbaka

texte Grisélidis Réal mise en scène et jeu Andrée Eyrolle

Pro

mer 19 / jeu 20 MAI à 14h30 et à 18h30

THEATRE JEUNE ET TOUT PUBLIC A PARTIR DE 7 ANS

Alice et le pays merveilleux Compagnie du Désordre

d’après Lewis Caroll adaptation et mise en scène Filip Forgeau avec Soizic Gourvil, distribution en cours univers sonore Fabrice Chaumeil

La philosophie dans le boudoir - René Magritte

Ce n’est pas un spectacle, mais la mise en voix d’une parole, celle de Grisélidis Réal, courtisane, révolutionnaire et artiste... Pas de décor, seulement sa voix, son corps. Grisélidis se raconte, théâtralise tous les moments de sa vie avec une lucidité foudroyante et une tendresse sans faille. Elle se met en scène dans le propre espace poétique de sa vie, comme lorsqu’elle fait des passes avec un talent de poète et de prestidigitateur. De son chapeau, sortent des colombes, mais aussi des yeux, des sexes... des petits chats… toute la tendresse du monde. Des tangos d’Astor Piazzolla et de Carlos Gardel, nous basculons dans Mozart, pour dire que la plus belle des passes, c’est celle qu’on ne fera jamais, celle qui restera à jamais dans notre imaginaire. Une voix de putain, ça sonne, ça détonne, ça émeut. Une parole à jamais vivante. durée 1h - tarifs 12 € / 10 € groupes / 7 € réduit - réservations 05 55 77 37 50

Qu’est-ce qu’un rêve ? Commence-t-il simplement dès lors que nos paupières se ferment ? Prend-il simplement fin dès lors que nos paupières se rouvrent ? Ou bien déteint-il longtemps encore après notre réveil sur notre vie, notre mémoire et sur nos draps ? Et à quoi ça sert, un rêve ? A secouer la poussière de la vie ? Il paraît que derrière la porte de nos paupières… Il paraît que derrière le rideau de nos paupières… se cache un pays merveilleux… Il y avait une fois… une porte, une paupière, un œil, un miroir. Et ALICE au milieu de tout cela… Et cela faisait un pays merveilleux… durée 1h15 - tarifs 12 € / 10 € groupes / 7 € réduit, enfants, adultes accompagnateurs / 6 € scolaires - réservations 05 55 77 37 50 - 4 € pour les écoles et centres de loisirs de la Haute-Vienne affiliés à la Ligue de l’Enseignement - FOL 87 (5 € non affiliés), contact Cécile Ezquerra 05 55 03 36 10 / 05 55 03 36 14 possibilité de représentations supplémentaires pour le public scolaire (à partir du CE1)

Production : Compagnie du Désordre. En coproduction avec La Fabrique - scène conventionnée de Guéret. Avec le soutien du Ministère de la Culture - DRAC du Limousin et du Conseil Régional du Limousin.


ven 28 MAI à 20h30

courts-metrages

COMPAGNIE MAX EYROLLE

Clôture de saison : projection de quatre courts-métrages L’éternité (détails)

Les rêves de l’autoroute du Sud

réalisation Max Eyrolle avec Céline Cornet durée 30 min

réalisation Max Eyrolle durée 18 min

Cuisine pour tous

Images d’Aubrac

réalisation Max Eyrolle avec Lucie Chabaudie durée 15 min

réalisation Max Eyrolle durée 15min

« Filmer a toujours été une passion pour moi. Sans doute pour vaincre le temps qui passe. Cette passion est liée à la beauté, obsessionnellement. Il me revient à la mémoire cette phrase de Jean Genet : « J’ai été un voyou, un voleur, mais la beauté, seigneur, je l’ai toujours servie. » Et puis une image, puis une autre, cela fait toujours une histoire. Alors filmer, filmer un visage, un caillou, un champ de blé, un reflet, fait partie de cette collection de l’esprit où se meuvent les univers d’une poésie étrange, pour se sentir encore vivant, un soir, au bord de l’eau, lors de l’envol des éphémères. » Max Eyrolle A l’issue de la projection : "pot de clôture de saison". durée totale 1h20 - tarif unique 5 € - réservations 05 55 77 37 50


SAISON 2009 / 2010

DIFFUSION Tous nos spectacles sont adaptables en divers lieux. Conditions financières et fiches techniques sur demande. Contact : Mariella Grillo 05 55 77 37 50.

Compagnie Max Eyrolle / Spectacles disponibles en tournée

photo Olivier Thuillas

2005

Correspondance à trois texte Rilke / Tsvétaïeva mise en espace Max Eyrolle avec Delphine Valeille violon Tanïa-Lio Faucon

Correspondance à Trois est le recueil des lettres échangées entre Rilke, Pasternak et Tsvétaïeva durant l’été 1926. Max Eyrolle en a extrait la correspondance entre le poète allemand Rilke et Marina Tsvétaïeva, poétesse russe émigrée en France. Emphase, grandiloquence, puissance de chaque terme choisi pour manifester son amour à l’autre. Une comédienne et une violoniste pour faire de nouveau exister cette incroyable romance dont l’unique réalité furent des mots couchés sur le papier, et la passion partagée pour la poésie.

2006

2009

Lucette Boyer pure Aubrac

L’Autoroute du Sud

Lucette Boyer pure Aubrac est le témoignage d’une femme du Plateau de l’Aubrac, détonante, exubérante, sympathique, attachante et surtout authentique. Il a fallu à Max Eyrolle plusieurs années et beaucoup d’amitiés pour approcher et comprendre ce pays d’Aubrac et les siens, ce plateau si petit et si vaste, ses gens si humbles et si grands. Un retour de promenade difficile, noyé dans le brouillard, est le prétexte offert à Lucette Boyer, l’héroïne, pour parler sans fin. A ses côtés, son mari se tait. Alors, la parole passe du quotidien à l’épopée et le plateau devient une véritable arche de Noé.

L’Autoroute du Sud retrace l’histoire d’un embouteillage improbable où des destins humains se croisent et s’échappent. Les heures passent, puis les jours, puis les saisons, des événements essentiels se produisent, de ceux qui contribuent à souder une communauté : échanges amoureux, repas, décès... La mise en scène nous transporte dans une atmosphère de polar qui souligne la machination diabolique de cet énorme embouteillage. L’univers fantastique de Cortázar est fascinant, trouble, inquiétant. L’Autoroute du Sud part d’un fait concret puis bascule dans le domaine de l’imaginaire.

texte et mise en scène Max Eyrolle avec Julie Lalande

texte Julio Cortázar mise en scène Max Eyrolle avec Julie Lalande

2009

jeune et tout public

Le jeu de l’oie de M. Pailler texte et mise en scène Max Eyrolle avec Gérard Pailler

Un banc de classe, un vieux phonographe, quelques photos et près de lui son oie en bois, coffre fort mystérieux qui contient toute sa vie, tous ses rêves et toute son histoire. Gérard Pailler vous raconte l’univers merveilleux et fantastique de la campagne. Peu de mots, beaucoup de poésie pour expliquer sa vie de paysan (sa terre, ses arbres, sa maison, son mariage et la vie de son petit village de Dondoux). Une « vie minuscule » racontée à travers une multitude de petites histoires foisonnantes et drôles. spectacle disponible à partir de janvier 2010

2010

Louis et Louisa

texte et mise en scène Max Eyrolle avec Philippe Labonne, Karelle Prugnaud Louis et Louisa se retrouvent tous les mois dans un café pour un bref instant de rencontre. Sont-ils amoureux l’un de l’autre ? Ou est-ce simplement une histoire rêvée ? Univers d’adulte et univers d’adolescent s’affrontent dans une improbable histoire d’amour. En toile de fond, la violence des non-dits, la mélancolie des rencontres et le constat que la vie est aussi fragile qu’une ligne droite constamment brisée. Une irruption étonnante et inquiétante dans la vie, dialoguée de manière corrosive et drôle. spectacle disponible à partir d’avril 2010


L’Equipe du Théâtre Expression 7 - Compagnie Max Eyrolle Max Eyrolle directeur Mariella Grillo chargée de communication et de diffusion Christine Martin secrétaire comptable Sabine Penaud chargée de l’accueil et des relations avec le public

INFORMATIONS PRATIQUES Le tarif «groupes» s’applique aux groupes de 10 personnes et plus, aux Comités d’Entreprise partenaires ainsi qu’aux abonnés du Théâtre de L’Union - CDN du Limousin et de La Fabrique - scène conventionnée de la ville de Guéret. Le tarif réduit s’applique aux enfants de moins de 12 ans, collégiens, lycéens, étudiants, demandeurs d’emploi, , intermittents du spectacle, sur présentation d’un justificatif. Groupes scolaires et centres de loisirs : 6 euros par élève. Possibilité de séances scolaires supplémentaires sur demande.

Les réservations sont ouvertes un mois avant chaque spectacle au 05 55 77 37 50.

Exposition

Une exposition d’oeuvres du peintre Michel Martin aura lieu tout au long de la saison dans le hall du Théâtre Expression 7. Le Théâtre Expression 7 reçoit le soutien de : les Amuse-bouche Culturels, la Bibliothèque Francophone Multimédia, les éditions Le bruit des autres, les Centres culturels municipaux de Limoges, le Centre régional du livre en Limousin, ORACLIM, www.culture-en-limousin.fr, Les Francophonies en Limousin, la Ligue de l’Enseignement - FOL 87, la Maison du tourisme, Mémoire à Vif, l’Office du tourisme de Limoges, le Théâtre de l’Union - C.D.N. du Limousin.   /  Beaub FM, L’Echo de la Haute-Vienne, France Bleu Limousin, France 3 Limousin-Poitou-Charente, Info Magazine, Le Journal de la Haute-Vienne, La Lettre du Limousin, Le Populaire du Centre, Magic la Radio, R.C.F Email Limousin, R.T.F, La 7 à Limoges, Vivre à Limoges.  /  La Direction régionale de la SNCF, Graphicolor Imprimeur, Tissu Touchatou.  /  Bernard Lazeras, Olivier Thuillas.   Avec l’aide de la Région Limousin dans le cadre du dispositif Emplois Associatifs.

licences 870544 cat1 - 870545 cat2 - 870546 cat3  •  conception graphique Mariella Grillo  •  impression Graphicolor

Programme Théâtre Expression 7 2009 / 2010  

Implanté en Limousin depuis 1977, doté d’une salle de 94 places et d’un espace d’échanges, le Théâtre Expression 7 - Cie Max Eyrolle est ouv...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you