Page 1

L’association

Festiv’Art

présente

Festival du Court Métrage 9ème édition

de LIMOGES

du 11 au 15 Mars 2009 Cinéma Le LIDO 3, avenue du Général-de-Gaulle - Limoges


2008, l’association se lançait un sérieux défi, nous troquions la formule droit dans le mur pour ça passe ou ça casse. 5 jours de festivités, de nouvelles animations, un cinéma art et essai, des Offs, la rue... Des efforts qui paient aujourd’hui : reconnaissance plus importante, programmation étoffée, et nos partenaires qui, malgré la conjoncture, sont encore là. 2009 doit donc confirmer notre pertinence et la diversité de nos activités. Du 11 au 15 mars, retrouvez nos animations historiques (compétitions, interventions de partenaires régionaux, invités extérieurs), sans oublier la 2ème édition de la Battle et des après soirées Les Offs. Parmi les nouveautés, cette édition voit fleurir les apéros-ciné et pas moins de deux expositions. Ancré sur le LIDO, la BFM et la rue (Place St Michel), le festival 2009 se déroule également dans divers lieux culturels : La Vitrine, Le Woodstock Boogie Bar, La Fourmi et le Théâtre de l’Union.

p r é p r e s s e r g r a vu e i mp r e s s i o n r o u t a g e

24, rue Claude-Henri-Gorceix - BP 1577 87022 LIMOGES cedex 9 Tél. : 05 55 04 49 50 - Fax : 05 55 04 49 61 e-mail : atelier@rivet-pe.com

Miroir ultra sensible, le court métrage nous en dit long sur notre société. Véritable laboratoire cinématographique, ce format allie de fortes contraintes de temps et de moyens. Seulement, les temps sont durs, les moyens se font rares. Il n’y a pas que le cinéma qui est en crise... Alors, certains genres en souffrent davantage. Le court métrage manque d’oxygène, et le documentaire « court » déjà fragile, perd de son énergie, il n’a plus la force d’accéder à notre compétition... Hors de question de le voir s’éteindre, nous vous proposons d’en regarder et d’en débattre, ensemble ! Résolument ambassadeur d’un support cinématographique à part entière, nous souhaitons plus que jamais faire découvrir, sensibiliser et échanger autour du « court métrage ». En attendant de se rencontrer pendant ces cinq jours, toute l’équipe vous souhaite un bon festival !

L’équipe du Festival

L’association

Festiv’Art La c

ompétence

on i s s e r p m i e n’est pas qu’un

Créée en 1999 par des étudiants de la Faculté des lettres et sciences humaines de Limoges, Festiv’Art a su garder son dynamisme et sa passion pour le court métrage, et ce malgré le chronique renouvellement de ses membres à chaque début d’année universitaire. Le dernier festival a démontré que l’association est aujourd’hui un acteur incontournable du secteur culturel en Limousin. Afin de renforcer sa présence et son efficacité, Festiv’Art possède un local, en centre ville, qui lui permet de réunir et recevoir du public. N’hésitez pas à venir nous voir ! Si le fil rouge de l’association est son festival, Festiv’Art développe d’autres actions : organisation de résidences « jeunes réalisateurs », coproduction d’un documentaire, diffusions à l’université... Aujourd’hui, notre volonté est d’être actif tout au long de l’année. 2009 voit ainsi la naissance du « festival déconcentré » dans d’autres lieux de diffusion en région.

Pour devenir adhérent, demandez la fiche d’inscription. Tarifs : 15 € plein tarif et 12 € pour les étudiants, les Rmistes, les chômeurs...

Nos partenaires

Service FTP par espaces personnalisés 3


AGENDA Mercredi 11 Mars

18h00 : Exposition « Systaime » - la Vitrine 20h00 : Ouverture / Battle - le Lido 22h30 : OFF / Court Mais Trash – WBB

Jeudi 12 Mars

09h30 : Compétition Scolaires - le Lido 14h00 : Projections Scolaires - le Lido 14h00 : Actualités en Limousin – BFM 18h00 : Apéro Ciné - la Tente 20h00 : Les invités / Dailymotion + Post-synchro - le Lido 22h30 : OFF : Ciné Slam / Jamika + Les Slamtimbanques - la Fourmi

Vendredi 13 Mars

09h30 : Projections Scolaires - le Lido 14h00 : Projections Scolaires - BFM 14h00 : Actualités en Limousin – BFM 18h00 : Apéro Ciné - la Tente 20h00 : Les Documentaires / Projection + débat - le Lido 22h30 : OFF : Ciné Concert / L’inconnu de Tod Browning par Yaron Herman – l’Union

Samedi 14 Mars

14h00 : Projection – Conférence / Joseph Morder - BFM 15h00 : Panorama régional - le Lido 16h00 : L’invité / Art en Exil - BFM 18h00 : Apéro Ciné - la Tente 20h00 : Compétition Générale + la Battle - le Lido 22h30 : OFF : Ciné Mix / Special 60s et 70s avec DJ OOF - WBB

Dimanche 15 Mars

14h00 : Projections des films primés Remise des Prix / Cloture - BFM

sommaire L’Ouverture La Battle Panorama 2008 Les Invités Les Documentaires Conférence-Débat Les Scolaires La Compétition Générale Les OFFs L’Actu Ciné en Limousin Panorama Régional Les Expos Les Bonus Agenda / Plan d’acces

page 6 page 6 page 7 page 8 page 9 page 9 page 10 page 12 page 14 page 16 page 17 page 17 page 18 page 19

Programme détaillé sur www.festivalducourtmetragedelimoges.com

5


L’ouverture La soirée d’ouverture nous permet de faire plus ample connaissance avec le programme du festival et les personnalités du jury qui nous accompagne tout au long de la manifestation. C’est également le moment où l’on découvre la thématique qui guide les participants à la Battle. Enfin, cette soirée nous permet d’apprécier une sélection de courts métrages primés dans différents festivals l’an passé. Choisis pour leurs intérêts et/ou activités liées de près ou de loin au cinéma et au court métrage, la composition du jury se veut hétéroclite en vue d’enrichir les débats et de confronter différents regards.

Les membres du jury sont : •Mickael « Systaime » Borras Artiste multimédia •Caroline Bossant Journaliste et Animatrice radio (Emergence Fm - Gral) •Didier Victor Cohen Acteur et producteur (Barbecue Films) •Joseph Morder Cinéaste •Fréderic Neyrat Sociologue, maître de conférences

La Battle

En plus des traditionnelles compétions, le festival s’enrichit depuis l’an dernier d’une épreuve innovante, une création au jour le jour. Avec la « Battle », les participants doivent réaliser un film court (5 minutes maxi), en un peu plus de 48h. Dès l’annonce du thème le mercredi soir au samedi à midi, c’est l’unique délai qui leur est accordé pour réaliser leur film. Les meilleurs d’entre eux se verront projetés le samedi soir, à l’issue de la compétition générale, et soumis directement à l’appréciation du public, (à l’applaudimètre - décibelmètre). Pour informations complémentaires et inscriptions, contactez notre coordinateur(trice) de la Battle à cette adresse : battlefestivart@gmail.com 6

Panorama de Films Primés en 2008 La soirée d’ouverture, au delà de vous présenter le programme complet et de déclarer ouverte notre seconde Battle, sera l’occasion de découvrir des films qui ont fait sensation l’an dernier, sur différents festivals à travers le monde. Au programme, des grands films de court métrage…

Le Mozart des pickpockets

De Philippe Pollet-Villard / Kare Productions Fiction - France - 2006 – Film - Couleur - 35 mm

Philippe et Richard vivent de petits larcins à Barbès. Ils se retrouvent responsables d’un enfant roumain, sourd et muet. Après avoir tenté de s’en débarrasser, ils tentent de le faire travailler. Malgré la barrière de la langue, l’enfant finit par trouver sa propre méthode pour voler. Une vingtaine de sélection en festival et de belles récompenses, comme un César et un Oscar du meilleur court métrage en 2008.

Fils de justicier

De Nathalie Saugeon / Madre Films Fiction - France - 2006 – Vidéo - Couleur - 35 mm

Rémi a huit ans. Son père est justicier. En tout cas, c’est ce qu’il écrit sur sa fiche de rentrée scolaire.

Taxi wala

De Lola Frederich / Chateau-Rouge Production Fiction - France - 2007 - Couleur - 00:16:00 - 35 mm

Un chauffeur de taxi commence sa journée de travail. Il emmène une femme qui lui indique son adresse. Arrivé à destination, le chauffeur réalise que le lieu indiqué n’existe pas. Il va prendre conscience peu à peu que la femme qu’il emmène est complétement perdue. Incapable de rentrer chez elle, elle ne sait qu’une chose : par la fenêtre de son appartement, elle voit passer des trains. Festival d’Alès “Itinérances” - Grand prix du jury.

L’emploi vide

De Antarès Bassis / Les films sauvages Fiction - France - 2007 - Couleur - 35 mm

Dans un futur indéterminé, en France, le chômage franchit la barre des 35%. Le Gouvernement estime que la consommation est en péril et, pour redonner un pouvoir d’achat aux chômeurs, crée la mesure Emplois vides : les hauts salaires sont contraints d’employer un chômeur.

offrent 2 iPod Nano à l’équipe qui remporte la Battle 2009 ! 7


Les Documentaires

Les Invités

Le documentaire « court », format ultra fragile, perd de son énergie. Les films reçus en présélection ne répondent pas aux exigences requises du format pour accéder à notre compétition 2009. Hors de question de vous présenter ces films en une compétition. Nous ne comptons pas le regarder s’éteindre pour autant et vous proposons d’en regarder et d’en débattre, ensemble !

Dailymotion

Le Dernier Voyage de Maryse Lucas

Jeudi 12 Mars - 20h00 – le Lido Support de diffusion devenu incontournable des internautes confirmés comme des vidéastes amateurs, le « Web » n’a de cesse de nous surprendre. En partenariat avec Dailymotion, nous vous proposons une sélection Internet, Durant cette soirée vous verrez des films de tous horizons (fictions, animations, expérimentaux...) du court au très court.

Post Synchro

Jeudi 12 mars - 22h00 – le Lido La Post Synchro fascine, exalte, on pense à tort qu’elle est réservée à une élite... Pourtant il existe un championnat organisé par Abdou Oudjedi, ici à Limoges. Rien que pour vous, une démonstration live de ce que l’on peut faire avec un extrait de film (5min), et 3 micros…

Art en Exil

Samedi 14 mars - 16h00 - BFM L’association est née du désir de faire connaître des réalisations d’auteurs, de comédiens et de metteurs en scène immigrés de tous horizons et toutes nationalités confondues, vivant loin de leur pays d’origine et qui tentent d’exprimer par leur art, leur désarroi, leurs questionnements, leur quête d’identité et leur vision du monde. Présentation de l’association art en exil et état des lieux du cinéma Iranien avec Djavad Dastetan, cinéaste Iranien en exil et directeur artistique de l’association à Paris.

Un film de David Ledoux et Artus de Lavilléon Les Films Velvet, France, 2008, 25 min.

En présence des réalisateurs. Maryse Lucas meurt le 11 mars 2007. Elle est incinérée et souhaite que ses cendres soient dispersées dans la rivière de son village natal. Un an plus tard, son fils, Artus de Lavilléon, artiste contemporain, passionné de «fixed gear» (vélo de piste à pignon fixe), décide d’exécuter les dernières volontés de sa mère, de rejoindre le village en vélo, l’urne funéraire dans le sac à dos, de recueillir le témoignage des habitants qui l’ont côtoyé de son vivant, et d’en faire un film. Conscient de la charge émotionnelle d’une telle mission, il en parle à son ami David Ledoux, photographe et voyageur cosmopolite, qui se porte volontaire pour l’épauler dans ce voyage initiatique. Avec humour, David décide de faire le voyage en Vélib’.

L E J O K E R & L E S F I L M S V E LV E T P R E S E N T E N T

UN BICYCLE ROAD MOVIE DE DAVID LEDOUX ET ARTUS DE LAVILLÉON

LE DERNIER VOYAGE DE

MARYSE LUCAS

« NUL, NUL, NUL... JUSQU’AU BOUT ! » M.L

Ça sent l’être

Le dernier documentaire de Victor Ede autour du travail de Ralf MARSAULT, CINEPHAGE! Productions, France, 2007, 55mn En présence du réalisateur. Virée déambulatoire autour d’une intense circulation de sang, de Mythes et d’excréments (Antonin Artaud et Otto Muehl), dans les décombres de l’Histoire contemporaine, à la frontière entre ce qu’une société juge comme norme ou relègue dans ses marges. Virée à travers le temps, les souvenirs, la mémoire, collective et individuelle ; à travers des lieux de représentation aussi : musée, mémorial, cimetière, parc d’attractions, zone en friche ou WagenBurg... Formé successivement et auto didactiquement à la prise de vue et au tirage photographique, à la prise de vue vidéo puis au montage, Victor Ede fait ses armes dans le documentaire et la publicité en France tout en maintenant l’exercice d’un travail photographique plus personnel.

Conférence & Débat

Joseph Morder Samedi 14 mars – 14h00 - BFM La Danse du Soleil Interdite un documentaire de Lila Ghobadi (32 min, Canada, 2008. Sous titre en français)

Après la révolution de 79, et la mise en place de la république Islamique d’Iran, La danse a été bannie, tout comme d’autres formes d’art. Beaucoup d’artistes qui avaient participé à la révolution luttèrent contre les censeurs et les lois du régime Islamique. Ils furent exécutés, emprisonnés ou même forcés de s’exiler. Aram Bayat fut une de ces artistes. Elle est une des seules chorégraphes exilées qui a gardé vivante la danse folklorique iranienne durant ces deux dernières décennies.

www.artenexil.net 8

Afin de faire écho à l’exposition caméra stylo installée au jardin d’hiver de la BFM du 04 au 14 mars 2009, le festival invite Joseph Morder. Né le 5 octobre 1949 à Port-of-Spain (Trinidad et Tobago), de parents juifs polonais, il se retrouve citoyen britannique car les îles des Antilles de Trinidad et Tobago sont une colonie anglaise. À partir de 1952, il habite Guayaquil, en Équateur. Dès l’âge de six ans, il écrit des romans et des nouvelles dont certaines inspireront sa série «Mélodrames de mon enfance». En 1962, il s’installe à Paris. Il devient trinidadien en 1966 et français en 1970. Le 5 octobre 1967, jour de ses 18 ans, il reçoit une caméra Super 8 muette. Le 30 octobre 1967, il débute son Journal filmé qu’il poursuit aujourd’hui. D’abord muet jusqu’en 1976, son journal devient en partie parlant de 1976 à 1978, puis complètement sonore de 1978 à 1983 (mélange de voix-off et de son direct). À partir de 1984, il n’est constitué que de son direct, avec la voix du cinéaste enregistrée en direct pendant le tournage. En 1997, après la disparition du Super-8 sonore, le journal redevient muet. En 1999, le journal de Joseph devient plus complexe. Tout en continuant son journal filmé en Super-8 muet, Joseph se met à enregistrer sa vie à l’aide d’une caméra numérique mais aussi en prenant des photos en couleurs et en noir et blanc. Le 30 octobre 2007, le journal filmé de Joseph Morder, étalé sur une durée de 40 ans, dure environ 200 heures…

9


Les Scolaires Chaque année,l’association Festiv’Art invite les scolaires sur son festival. Une occasion pour nous de ne pas oublier le public jeune, et pour eux le moyen de s’attribuer un nouvel espace de diffusion, au-delà de l’enceinte du lycée et surtout, de pouvoir confronter leurs travaux au sein d’une compétition jeune, lors d’une matinée qui leur est totalement consacrée. Un jury jeune est alors constitué, il décerne des prix sur la compétition jeune, mais aussi sur la compétition générale du samedi soir ou il siège aux côtés du jury officiel. Deux après-midis permettent également aux lycéens et collégiens d’accéder à la manifestation avec une programmation conçue spécialement pour eux. Cette sortie s’inscrit dans un projet pédagogique, avec un travail d’analyse et une discussion organisée en présence de professionnels. Cette année, Didier Victor Cohen, primé en 2008 avec « Clashdance », accompagnera les jeunes dans leur réflexion.

Diffusions des Films Primés en 2008 : Un Dimanche à Pripiat

Prix du jury. De Frédéric Cousseau et Blandine Huk Nofilm, France, 2006, 26min. Quelque part en Europe se trouve une zone interdite. Au cœur de cette zone, Pripiat était une cité modèle où vivaient 50 000 personnes. Un ennemi invisble a obligé les habitants à quitter les lieux. Construite au début des années 1970, Pripiat est aujourd’hui une ville fantôme. La nature y a repris ses droits, mais les traces des anciens occupants sont encore visibles vingt ans après.

Clashdance

Prix de la Jeunesse.

De Cyril Cohen, Didier Victor Cohen, Emmanuel Murat Barbecue Films, France, 2007, 4min40.

Hiroshima avant la bombe, et puis un éclair blanc, l’explosion, la destruction et petit à petit la reconstruction. En 900 photographies du même lieu, le A. Bomb Dome, Jean-Gabriel Périot a réalisé un film court, 10 minutes, d’une intensité époustouflante. La bande-son, mélodie répétitive du groupe gothique Curent 93 renforce l’intensité du propos. On ne peut sortir indemne d’une telle projection. Jean-Gabriel Périot a reçu plus de vingt prix en 2007 pour Nijuman No Boreï.

Manon sur le Bitume

Prix du Public. De Elizabeth Marre & Olivier Pont, Luna Productions, France, 2007, Fiction, 15min.

lycéens, collégiens,

1€ la place Jeudi 12 et Vendredi 13 à 14h au Lido

John Daube est le meilleur danseur de tous les temps, à moins que... En présence de Didier Victor Cohen. Membre du Jury 2009. Il réponds aux questions en fin de projection et présente « Big Family », la nouvelle production de BARBECUE FILMS réalisé par Cyril Cohen,  et co produit par Alain CHABAT, un film avec 8 millions de figurants !!

10

Nijuman Noborei (200 000 fantômes) Prix du Public et de la Jeunesse. De Jean Gabriel Periot, Envie de tempête, France, 2007, 23min.

Songe d’une femme de ménage Prix du Jury. De Banu Akseki. Frakas Productions, Belgique, 2007, Fiction, 15min

Gül aspire, racle et nettoie. Au service des autres, sa vie se passe sans joie. Par accident, soudain, Gül entrevoit la solitude de son âme et son désarroi.

Natacha

Mention Spéciale du Jury. De Antonio Bertolo, CECC - Group Cinéma Art, Espagne, 2007, Fiction, 12min

Natacha se maquille face à une fenêtre, elle se rappelle plusieursmoments de sa vie à travers d’autres fenêtres. Depuis la fenêtre de la cabane de son lieu d’origine où elle voit arriver quelqu’un qui lui promet un monde meilleur. Depuis la vitre d’un bus où elle comprend le piège dans lequel elle tombe.

La robe de Manon fait tache sur le bitume, la roue de son vélo tourne à vide. Alors que tout le monde s’agite autour d’elle, les pensées de Manon vagabondent. On dirait que c’est facile de mourir au printemps. Manon sur le bitume, figurait parmi la liste des cinq courts métrages de fiction nominés à la 81e cérémonie des Oscars le 22 février dernier.

11


La Compétition Générale Au cœur du festival, la compétition générale regroupe des films de fiction, d’animation et expérimentaux. Traditionnellement francophone, cette compétition s’ouvre dorénavant à l’international, avec l’arrivée de films étrangers (sous titrés en Français). Une compétition ou le public confronte son avis avec les jurys du festival, en décernant le prix du public !

Ethal

De Frédéric Sofiyana, France, Expérimental, 8’50 Une force étrange pousse un homme à s’écrire une lettre chaque jour dont il ne peut plus ensuite se débarrasser...

Planet A Dealer

De Michael Venus, Allemagne, fiction, 7’06 Paul est un étrange petit garçon qui souhaite prendre congé de ses parents et de l’enfant qu’il ne veut plus être.

E finita la commedia

De Jean-Julien Collette et Olivier Tollet, Belgique, Fiction, 13’ Une voiture garée dans un quartier résidentiel. Un père et un fils installent peu à peu une discussion. L’amour, le sexe, la mère et la mort. Une connivence atypique, une relation fusionnelle. Le temps passe, le ton monte et des questions restent en suspens : que sont-ils en train d’attendre ? Et surtout... que sont-ils sur le point d’accomplir ?

King Crab Attack

De Grégoire Sivan, France, Fiction, 7’ Trouville-sur-mer, petite station balnéaire sans histoire. Basile, garde-côte, est le témoin d’événements étranges. Et si tout cela n’était que l’avant-goût d’une tragédie à l’ampleur catastrophique ?

De Momoko Seto, France, Animation, 7’40 Le monde est devenu une planète desséchée, où la culture du coton exercée à outrance pour des raisons économiques, est la cause principale de la désertification. Ce phénomène fait écho à une plus grande catastrophe écologique, la désertification de la mer Aral, toujours l’homme comme responsable.

She

De Sheersha Perera, France/Sri Lanka, Expérimental, 10’ Une enfant hybride découvre la vie grâce à un tatouage. « She » explore les restrictions imposées aux femmes par traditions culturelles.

3 ours et 1 frigo vide

De Nicolas Bianco-Levrin et Robert Krier, France, animation, 3’39 Trois ours fainéants s’ennuient dans leur cabane. Le plus téméraire va jusqu’au frigidaire... vide. Un des compères propose alors un judicieux stratagème pour pêcher sans avoir à quitter son canapé.

12

Cuilos

De Paz Fabrega, France, Fiction, 11’30 Michelle présente son petit ami à sa mère pour la première fois. Mais pour elle, c’est un peu plus compliqué que pour la plupart des filles de son âge

Nous

De Olivier Hems, France, Fiction, 11’49 Un policier perquisitionne un appartement. Il entre dans la vie d’un homme, oublié de tous.

13


Les OFFs

« Ciné Concert » - Yaron Herman revisite L’Inconnu de Todd Browning. Vendredi 13 mars à 22h30, au théâtre de l’Union

« Court mais Trash »

Mercredi 11 mars @ 22h30, @ Woodstock Boogie bar (ouverture avec le beat bang club spécial ciné) Âmes sensibles s’abstenir, interdit au moins de 18 ans ! Sélection courte et intense de documents visuels dynamiques non identifiés. Cette projection sera suivie d’une discussion animée par Frédéric Neyrat, sociologue et maître de conférences à l’Université de Limoges.

« Ciné Slam » avec Jamika

Jeudi 12 mars @ 22h30, @ la Fourmi (Ouverture à 21h avec les Slamtibanques) S’inscrivant dans la réalité sociale, politique et humaine d’aujourd’hui, avec sa formation ils élaborent un récit sonore qui fait écho à différentes traditions : la poésie publique, née de la beat génération des 50’s, la poésie politique issue de la lutte pour les droits civils (black power…), les mouvements pacifistes des 60’s et les mouvements gay et féministes montant en puissance à la fin des 70’s et au début des 80’s. Cette combinaison percussions, atmosphères sonores et voix, est à la fois la racine et le prolongement d’un processus créatif poétique et aussi une façon d’aller vers la libération du son. Le texte parle le son, le son parle le texte. Bien qu’à travers ce langage, vous trouverez intuitivement un sens aux mots ; fort du désir, de la passion et de l’urgence à vouloir partager, ils ont traduis certains textes à l’origine en Américain, en langue Française, sous la forme d’un recueil intitulé « Décode et recode ». La fusion des formes artistiques transcende les frontières et transporte la conscience dans des zones ou les possibles sont sans limites. Poétesse, auteur, musicienne, et réalisatrice, les poèmes et nouvelles de Jamika apparaissent dans de nombreuses anthologies et revues (“Velocity” par Apples and Snakes, «Kin», collection d’écrivains noirs et asiatiques par « Serpents Tale »). Ses courts métrages ont été projetés en festivals à travers l’Europe et les États-Unis. Actrice, elle tourna dans « Go fish » de la réalisatrice américaine Rose Troche, en 1994. Elle accompagne depuis plusieurs années le groupe de dub instrumental français « Zenzile », sur scène et dans leurs enregistrements, après qu’ils lui aient consacrée l’opus « 5+1 Zenzile meets Jamika ». Son premier album solo: «Helium Balloon Illusions» est sorti en mars 2007 : un condensé d’influences mêlant le hip hop à l’électro, le dub aux spoken words. Jamika Ajalon : Textes, voix. Mattieu Delaunay : Machines sonores, électro acoustique, guitares Nicolas Gallard : Batterie, percussions Prasanth Viswesweran : VJ www.jamika.net www.myspace.com/jamikaajalon

la fourmi

3 rue Font Pinot à Limoges myspace.com/lafourmi87

14

« Le lanceur de couteaux Alonzo travaille dans un cirque sous le nom de scène de l’Homme sans bras. En réalité, il a toujours ses bras mais les dissimule pour donner plus d’effet à son numéro. Estrellita, sa partenaire, ne supporte pas les mains des hommes. Par amour pour elle, mais aussi pour échapper à la police, Alonzo décide de se faire réellement amputer des deux bras. Après l’opération, il découvre que la jeune fille, guérie de sa peur, aime son rival, Malabar, dont elle est devenue la partenaire. Désespéré, Alonzo tentera de le tuer lors de leur premier numéro... ». L’Inconnu (The Unknown) est un film muet de Tod Browning (1880-1962 ; réalisateur, scénariste, producteur et acteur américain) sorti en 1927. Il s’agit de la plus célèbre collaboration de Tod Browning avec l’acteur mythique des films fantastiques du muet : Lon Chaney. Beaucoup de cinéphiles considèrent L’Inconnu comme le chef-d’oeuvre de Tod Browning plus encore que « Freaks », la monstrueuse parade en 1932. Yaron Herman (révélation instrumentale aux Victoires du Jazz 2008) est né le 12 juillet 1981 à Tel-Aviv. Il se destinait à une brillante carrière de basketteur dans l’équipe nationale junior d’Israël quand une blessure sérieuse au genou interrompt définitivement ses rêves de sportif de haut niveau. Il commence alors le piano, à l’âge de 16 ans, avec pour professeur le célèbre Opher Brayer, connu pour sa méthode d’enseignement basée sur la philosophie, les mathématiques, la psychologie. Il est signé sur le label LABORIE-Jazz (distribution Naïve) à Solignac. Après « Variations », « A time for Everything », et deux années de tournées intenses, « Muse » son nouvel opus sort début mars, en trio avec la présence du Quatuor Ebène.

THÉÂTRE DE L’UNION

20 rue des Coopérateurs à Limoges www.theatre-union.fr

« Ciné Mix » avec Dj OOF

(ouverture avec Furious Soundtrack) Samedi 14 mars à 22h30, au Woodstock Boogie Bar.

Dj Oof fait son « cinémix » ! Que ce soit aux « Transmusicales », à la Route du Rock, au Midem ou au Festival du film de Cannes, vous avez déjà sûrement vu la touffe de DJ Oof, sautillant aux platines, devant un écran aux teintes psychédéliques, il a exporté ses différents cinemix partout dans le monde. Plébiscité par : 2 many DJ’s, Gotan Project, Coldcut, Dj Food, Amon Tobin, Mr Scruff, Bonobo, Hexstatic, Madlib, Laurent Garnier, Cut Chemist, Andy Votel, Jon Spencer, Optimo, Ed Banger, Ninja Tune, Warp Records... Frédéric Elalouf, est plus connu sous le pseudo de DJ Oof. Il officie depuis 1992, et son univers musical n’a aucune frontières : électro, hip hop, jazz, funk, soul, disco. Il voue une réelle passion pour les 60’s & 70’s psyché rock. Il est également producteur de ‘Cinemix®’, une compilation de remixes des plus célèbres bandes originales françaises des années 60’s and 70’s, édité sur Universal Jazz en 2003, ou Oof a eu le désir de donner à ces films un nouveau souffle sous couvert de l’humour. En constante évolution depuis sa création, le Cinemix® de Oof s’est vu gratifié de nombreuses collaborations et d’hommages officiels à des réalisateurs, des compositeurs, des acteurs... De François de Roubaix à Norman McLaren. Le DVD Cineclips est dédié au cinéma français, et à 15 autres vidéos produites avec de nombreux éditeurs. www.myspace.com/cinemix

Woodstock boogie bar

18 avenue Montjovis à Limoges myspace.com/woodstockboogiebar

15


Panorama Régional

L’Actu Ciné en Limousin

Samedi 14 mars - 15h00 – le Lido

Pyramide Production

Jeudi 12 mars – 14h00 - BFM Pyramide Production est une société de production indépendante créée le 10 octobre 1988. Depuis 20 ans, elle consacre son activité à la production de films documentaires. La ligne éditoriale de la société est multiple mais elle s’articule autour de trois grands thèmes qui sont l’histoire, l’art et la société. A ce jour, le catalogue de la société compte une cinquantaine de films (en majorité des films de 52 minutes) produits principalement en coproduction avec les chaînes de télévision françaises (France 5, Arte, France 3, TV10 Angers, Images Plus, etc...). Patrick Séraudie, créateur de Pyramide productiions a également réalisé une quinzaine de films au sein de cette societé, il présentera l’un de ses films :

Une Histoire Galicienne

2007 / France-Espagne / Film documentaire / 67 mn Chonchiña et Francisco se rencontrent en 1931 à Saint jacques de Compostelle et entament de longues fiançailles. Le soulèvement militaire franquiste du 18 Juillet 1936 bouleverse à jamais les projets des deux jeunes gens. Francisco est condamné à mort, puis gracié. Il est emprisonné pendant sept ans. A sa libération, le couple s’exile au Mexique pendant plus de trente années. Aujourd’hui Chonchiña se raconte dans ce film qui évoque le parcours de quelques républicains en lutte contre le fascisme dans les heures les plus sombres d’un conflit préfigurant la seconde guerre mondiale.

Varlin Image

Vendredi 13 mars – 14h00 - BFM Présentation de « Varlin Image » : les ateliers de Varlin Pont Neuf. Carte blanche à l’association « La 25ème image », qui nous présente le projet TVI, Télévision Inter quartier, Inter culturelle, Intergénérationnelle. Un projet construit au fils du temps, issu de la rencontre entre La vidéo, le cinéma et le multimédia… L’équipe de Varlin Image, depuis plus de cinq ans, anime des partenariats au sein des différents quartiers de Limoges (les BFM, L’association Interval, l’association Vital, le secours populaire, ...) qui se questionnent sur leur rôle à jouer en matière d’éducation à l’image et de participation des habitants dans la vie de la cité. Avec TVI, l’association souhaite apporter son savoir faire, son dynamisme, pour proposer un espace de rencontre et de création audiovisuelle en lien avec la vie des quartiers de Limoges. tvilimoges.org Si vous souhaitez en savoir davantage et participer : la25emeimage@gmail.com

En partenariat avec le pôle régional cinéma, et à chacune de nos éditions, le pôle cinéma de la région nous propose une sélection de films courts réalisés et/ou aidés en région Limousin. Cette projection sera présentée par Pierre Desherault.

Entre chien et loups

de Jean Gabriel Périot - France, 2008, fiction, 29’, couleur, 35 mm Un jeune homme diplômé travaille le soir dans une petite pizzeria comme livreur. Il déteste ce travail, qu’il fait pourtant consciencieusement. La journée, désœuvré, il erre dans un quartier d’affaires, habillé en costume, tentant de se rapprocher physiquement de ce monde du travail auquel il aspire. Marcher avec ces hommes et ces femmes qui travaillent lui donne la sensation d’être avec eux, d’être comme eux... Ce film a bénéficié du soutien financier de la Région Limousin à hauteur de 25 000 €, et du soutien logistique de la Commission Régionale du Film en Limousin. Le tournage s’est déroulé à Limoges en octobre. Le rôle principal est tenu par Simon Morant, comédien formé au théâtre de l’Union. Des techniciens, et de très nombreux figurants de la région ont participé à ce tournage.

Hip A Loop Loop

de David Meadeb - France, 2008, Fiction, 18’, Couleur, 35 mm Un samedi après-midi ensoleillé, un bar, un juke-box. Un adolescent séduit une fille un peu plus âgée que lui. Il a un plan. Très vite, les choses se compliquent, même s’il essaye de se convaincre qu’il reste maître de la situation... Ce film a bénéficié du soutien financier de la région Limousin (15 000 €) au titre de l’implantation limousin de la société de Production

Les paradis perdus

de Hélier Cisterne - France, 2008, Fiction, 30’, Couleur, 35 mm Mai 68, une nuit, Isabelle, jeune lycéenne rentre chez elle sous le choc. Ses parents, dépassés, décident de l’emmener à la campagne pour fuir les troubles parisiens. Le lendemain, Isabelle n’a qu’une idée en tête, rejoindre Paris. Elle ne sait pas encore qu’elle prend une toute autre direction. Prix obtenus : le Prix Jean Vigo 2008 – Sélection à la semaine de la critique Cannes 2008

Métaluna

Vendredi 13 mars – 16h00 - BFM Présentation de « METALUNA » : La revue de l’autre cinéma Cinéphiles curieux... Bonjour, pour vous du BIS, du CULTE, du GENRE, du RARE, etc... L’AUTRE CINEMA est dans METALUNA ! Métaluna est une revue trimestrielle consacrée au cinéma de genre : série B, Bis, Z... dans le registre du fantastique, de l’horreur, de la science-fiction, du merveilleux, du bizarre, etc... La rédaction vous propose un contenu allant des grands classiques du fantastique aux films récents, tout en s’intéressant à des films rares, voire introuvables. Tantôt érudit, tantôt fun, Métaluna propose un sommaire détonnant et éclectique ! Revue éditée par l’association Cinéfil du temps (Limoges) et Métaluna Productions (Paris) Renseignement et vente sur www.metaluna.fr

M14

Projet de court-métrage réalisé par Philippe ROURE « Vends exemplaire d’une bande dessinée très rare. Numéro de 1971 jamais paru. Aurait dû être détruit quand la censure l’a exigé. Numéro mythique. Annonce M14. » Derrière cette annonce se cache un numéro devenu légendaire. Les exemplaires de ce numéro interdit par la censure ont-ils été détruits après impression ou bien n’ontils jamais vu le jour ? Collectionneurs et truands se mettent sur la piste du magazine mythique

16

THE BROKEN IMAGO

Diffusion de la bande d’annonce. Projet de longmétrage réalisé par Douglas Buck et Metaluna Productions, 35mm

La Vitrine – Systaime – du 11 au 15 mars

les Expositions

Membre du jury du festival, Michaël Borras dit «SYSTAIME» produit un champ artistique militant, résistant, impliqué dans une certaine vision positive du monde. L’artiste mixe, colle, entrechoque, déforme son matériau pour faire surgir de nouvelles significations et mener avec virtuosité et finesse le spectateur vers de nouvelles sensations. En plus de dix ans d’expérimentations divers, ce parisien ultra créatif explore toutes les facettes de son Art en mixant avec sa patte réelle la réalité virtuelle afin de créer son propre univers référentiel. Aujourd’hui, il est passé maître en matière de remix «multi-média» de référencement en ligne et de réalité virtuelle. «SYSTAIME» est une marque à part entière, une patte, une grippe tout ce qui l’y a de plus virale, reconnue à travers tout le Net Art

BFM - Caméra stylo – du 04 au 15 mars Sur 9 panneaux, l’écrivain Patrick Leboutte retrace la généalogie de la Caméra-Stylo à travers les films emblématiques et les textes fondateurs... Cinéastes solitaires, inventeurs du film essai, théoriciens s’y côtoient pour redessiner une autre histoire du cinéma : Alain Cavalier, Marguerite Duras, Chris Marker, Agnès Varda, Jean Rouch, Jean Vigo, Robert Kramer, Johan Van Der Keuken... Patrick Leboutte est écrivain, essayiste, penseur du cinéma. Fondateur de la revue «L’image, Le Monde», dédiée au «Tiers Etat du Cinéma», il est également responsable éditorial de la Collection «Le Geste Cinématographique» aux Editions Montparnasse. Dans le cadre de cette collection, il a notamment dirigé l’édition des DVD de Jean Rouch, d’Henri-François Imbert, de Fernand Deligny...

17


Lieux

mercredi

jeudi

Lido 9h30 Tente 11h

les Bonus

Apéro presse

La Vitrine

Apéro presse

Lido 20h30 Ouverture / Dailymotion / Documentaires Compétition Générale Theme de la Battle Post synchro Finale Battle OFF 22h30 WBB La Fourmi l’Union WBB Court mais trash Ciné slam Ciné Concert Ciné Mix

Plan d’Acces Centre Ville

soirée + OFF

2

lle

la

Gau

1

Ave nue

Bou

leva rd C

s Bé

e de

u Aven

ot

s

BFM Place Aimé Cézaire

4

Woodstock Boogie Bar

6 tin nédic

Avenue du Général De Gaulle

La Tente

De éra l

de

Le Lido

3

5

Gén

nue Ave

ra Libé

arn

7

Place St-Michel Avenue Monjovis

Théâtre de L’UNION 20, Rue des Coopérateurs

La Fourmi Rue de la Font-Pinot

La Vitrine Rue Raspail

Place Jourdan

Place de la République rgot

an

eF leu

rus

e Je Ru

Place des Bancs

7

lan betta

e

ard G am

B

La V ienn

Boulev

de la

Avenu e

Georg

es Dum

ie er rd

Hôtel de Ville

Co

31 Avenue de la Libération 87000 Limoges Tel. : 06 83 82 19 07 / 06 20 61 05 01 Email : festivart@gmail.com www.festivalducourtmetragedelimoges.com www.myspace.com/festivart

Cathédrale

rd

a lev ou

Bd

Association Festiv’Art

Lou is B

Coordonnées :

Bd d

c

Halles

ité

Bou

s

lev ard d

Jau

3

e la C

Rue Tu

Place d’AINE

Coordinateur : Marien Berghe Directeur artistique : Cyprien Rose Organisation générale : Muriel Clement, Marie-Ange Faintrenie, Amandine Feuchot, Delphine Lagarde, Anais Petit Conception graphique : Eric Chancelier - www.canvas.fr Photos : Laurent Lagarde / Alex Piechta

Champ de Juillet

tion

Place Denis Dussoubs

En vente des le mercredi, au jeudi soir, à la tente et à la caisse du lido.

L’équipe du Festival :

Gare des Bénédictins

du

Rue des Coopérateurs

c

5

Rue Noria

4

Rue Franço is Chénieux

gratuit gratuit 8€ 8€ 5€ 10€ 5€ 8€ - -

1

ldi

gratuit 5€ 5€ 5€ -

OFF

a arib

- 3€ 3€ - 3€

soirée

G nue Ave

- gratuit gratuit gratuit -

Remise des Prix / Cloture

Exposition Systaime

le PASS’ « Festival » : 20€

18

Apéro presse

Lido 14h Projections Projections Scolaires Scolaires 15h Panorama Régional BFM 16h L’actu-Ciné Art en Exil Tente 18h Apéro ciné Apéro ciné Apéro ciné

Place Carnot

apres midi BFM Lido

dimanche

Competition Lycée

14h Projection / Projection / Projection / L’actu-Ciné L’actu-Ciné Conférence

Afin de privilégier la rencontre avec le public, d’encourager les échanges entre festivaliers, réalisateurs, membres du jury et partenaires, Festiv’Art sera, comme l’an passé, présent place St Michel en haut de la rue du Clocher. Un point névralgique du festival où vous pourrez, en journée, rencontrer nos membres, avoir des informations sur notre association et sur la programmation du festival, mais aussi voir des extraits de films primés sur nos précédentes éditions. Une nouveauté : Des apéros-cinés y seront organisés à 18h dès le jeudi. Ces moments conviviaux sont propices aux rencontres public, amateurs et professionnels, autour d’un verre, dans une atmosphère festive.

Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche

samedi

BFM

La Tente

Tarifs

vendredi

as

2 6

19


Pour tous vos projets : épargne, crédits, assurances...

Nous somme s

25 Caisses de Crédit Mutuel en Limousin, proximité pour mieux vous servir.

www.cmlaco.creditmutuel.fr

Le Crédit Mutuel, Partenaire du Festival de Court Métrage de Limoges

Programmation Festival du Court-Métrage de Limoges 2009  

Programmation Festival du Court-Métrage de Limoges 2009

Advertisement