Page 1

Exposition

Variations sur Venise Galerie Les Atamanes http://www.lesatamanes.com Septembre 2012

Canaux sillonnés de gondoles, échappées romantiques, palazzi aux marbres chatoyants, laissez-vous emporter par les charmes de Venise. Au delà de cette vision romanesque, découvrez aussi une Venise plus authentique : travailleuse, grise sous lʼorage ou arpentée par les pieds nus des enfants vagabonds. Notre sélection de tableaux sʼétend de 1835 aux années 1980. Au regard de chaque tableau, dégustez les extraits littéraires et musicaux (cliquez sur les liens) que nous avons choisis pour mettre en valeur ou pimenter chaque œuvre.

1


A regarder en écoutant : Liszt, Rêverie barcarolle « Venise », op 33 http://www.youtube.com/watch?v=c9VN33Equ8w&feature=related  

« N'est-ce pas, en effet, ici un lieu étrange par sa singulière beauté? Son nom seul provoque l'esprit à des idées de volupté et de mélancolie. Dites : 'Venise', et vous croirez entendre comme du verre qui se brise sous le silence de la lune.... 'Venise', et c'est comme une étoffe de soie qui se déchire dans un rayon de soleil... 'Venise', et toutes les couleurs se confondent en une changeante transparence... N'est-ce pas un lieu de sortilège, de magie et d'illusion ? » Henri de Régnier, "Esquisses vénitiennes", La Revue de Paris, année 12, tome 4, 1er août 1905, p. 449

2


Voile blanche devant la place Saint-Marc d'Arpad Somos Talbor http://www.lesatamanes.com/oeuvres/voile-blanche-devant-la-place-saint-marc-d-arpad-somos-talbor

Pastel sur Papier Tableau: 68cm x 54cm; cadre: 82cm x 69cm Prix : 850.00 euros

3


A regarder en écoutant : Chopin, Barcarolle op.60 http://www.youtube.com/watch?v=tduy0GtZ8pI

« Les longues files de palais ornés de colonnes, ayant chacun, attachée au pilier devant le portail, sa barque noire dont lʼimage se reflète dans ce vert parquet que chaque souffle de brise orne de nouvelles et riches mosaïques changeantes » John Ruskin, The stones of venice, 1851-1853, trad. Les Pierres de Venise, 1906, ed Herrmann, 1983, p 37

4


Les Palazzi du Grand Canal d'André Hambourg http://www.lesatamanes.com/oeuvres/les-palazzi-du-grand-canal-d-andre-hambourg

Lithographie sur Soie Soie : 54cm x 27,5cm, cadre 55,5cm x 29,5cm Prix : 150.00 euros

5


A regarder en écoutant : Rossini, "La regata veneziana" http://www.youtube.com/watch?v=HLdK3eWNzzg

«On vole vers Venise comme à un rendez-vous dʼamour. Le grand Canal est une prairie liquide, aux Champs Elysées de Neptune, une jonchées dʼhyacinthes et de roses, de myosotis, dʼémeraudes et de bleuets ; et parfois, une des fées, touchant les fleurs, les habille toutes de nacre. » André Suarès - Voyage du Condottière - Vers Venise - ed. Granit

6


Gondole devant la Salute d'Albert Vagh Weinmann http://www.lesatamanes.com/oeuvres/gondole-devant-la-salute-d-albert-vagh-weinmann

Huile sur Toile Tableau: 73,5cm x 54,5cm; cadre: 86cm x 66,5cm Prix : 980.00 euros

7


A regarder en écoutant : Serge Reggiani, Venise nʼest pas en Italie http://www.wat.tv/video/serge-reggiani-venise-est-4zzmf_2eyrb_.html

« La gondole suivait les petits canaux; comme la main mystérieuse dʼun génie qui mʼaurait conduit dans les détours de cette ville dʼOrient, ils semblaient, au fur et à mesure que jʼavançais, me pratiquer un chemin creusé en plein cœur dʼun quartier quʼils divisaient en écartant à peine dʼun mince sillon arbitrairement tracé les hautes maisons aux petites fenêtres mauresques; et, comme si le guide magique avait tenu une bougie entre ses doigts et mʼeût éclairé au passage, ils faisaient briller devant eux un rayon de soleil à qui ils frayaient sa route. » Marcel Proust, Albertine disparue, Paris : Grasset, 1987

8


Voiles et gondolier. Ecole italienne. http://www.lesatamanes.com/oeuvres/voiles-et-gondolier-ecole-italienne

Aquarelle sur Papier Tableau: 20cm x 30,5cm; cadre: 44,5cm x 54,5cm Prix : 340.00 euros

9


« Cette rue était toute en une eau de saphir, rafraîchie de souffles tièdes, et dʼune couleur si résistante que mes yeux fatigués pouvaient, pour se détendre et sans craindre quʼelle fléchît, y appuyer leurs regards. » Marcel Proust, Albertine disparue, Paris : Grasset, 1987

10


Aube vénitienne. Ecole italienne. http://www.lesatamanes.com/oeuvres/aube-venitienne-ecole-italienne

Aquarelle sur Papier Tableau: 31cm x 16cm; cadre: 32cm x 52cm Prix : 280.00 euros

11


A regarder en écoutant : Mendelssohn, Barcarolle Vénitienne op. 19 no. 6 http://www.youtube.com/watch?v=AluVjLyVzFU&feature=related

« La soirée est devenue charmante ; la nuit je me suis promené sur le quai. La mer sʼétendait unie ; les étoiles se mêlaient aux feux épars des barques et des vaisseaux ancrés çà et là. Les cafés étaient remplis ; mais on ne voyait ni Polichinelles, ni Grecs, ni Barbaresques : tout finit. Une madone, fort éclairée au passage dʼun pont, attirait la foule : de jeunes filles à genoux disaient dévotement leurs patenôtres ; de la main droite elles faisaient le signe de la croix, de la main gauche elles arrêtaient les passants. Rentré à mon auberge, je me suis couché au chant des gondoliers stationnés sous mes fenêtres. »   Chateaubriand, Mémoires dʼOutre-Tombe, Partie 3, Livre 39, Chapitre 5

12


La Salute d'Henry de Waroquier http://www.lesatamanes.com/oeuvres/la-salute-d-henry-de-waroquier

Lithographie Papier Tableau: 73cm x 66cm ; cadre: 76cm x 69cm Prix : 360.00 euros

13


« Que ne puis-je achever d'écrire mes Mémoires à la lueur du soleil qui tombe sur ces pages ! L'astre brûle encore dans ce moment mes savanes floridiennes et se couche ici à l'extrémité du grand canal. Je ne le vois plus ; mais à travers une clairière de cette solitude de palais, ses rayons frappent (…) les antennes des barques, les vergues des navires (…). Les enclôtures des magasins de la Giudecca sont peintes d'une lumière titienne ; les gondoles du canal et du port nagent dans la même lumière. Venise est là, assise sur le rivage de la mer, comme une belle femme qui va s'éteindre avec le jour : le vent du soir soulève ses cheveux embaumés ; elle meurt saluée par toutes les grâces et tous les sourires de la nature. » Chateaubriand - Les Mémoires d'Outre-Tombe Partie 3, Livre 39, Chapitre 4

14


Soleil couchant sur Venise de Roger Quintaine http://www.lesatamanes.com/oeuvres/soleil-couchant-sur-venise-de-roger-quintaine

Huile sur Toile Tableau: 73cm x 50cm; cadre: 83cm x 61cm Prix : 1900.00 euros

15


A regarder en écoutant : Gilbert et Sullivan, The Gondoliers http://www.youtube.com/watch?v=2R1OAFA7DXE

« C'est bien que les puissants et délicats palais sarrasins, lombards, gothiques, reçoivent sur leurs marches déjointes l'eau que chasse en glissant notre barque; c'est bien qu'aux deux rives leurs façades perpétuent la galerie du rez-de-chaussée, la loge du premier étage, les gracieuses fenêtres en guipure de pierre et les marbres de couleur. » Théodore de Banville (1823-1891), Mascarades

16


Deux gondoles à l'entrée du Grand Canal. Ecole italienne. http://www.lesatamanes.com/oeuvres/deux-gondoles-l-entree-du-grand-canal-ecole-italienne

Aquarelle sur Papier crème Tableau: 42,5 x 32,5 cm; cadre: 52cm x 42cm Prix : 290.00 euros

17


« Ils passèrent dans la gondole, et ce fut de nouveau le même enchantement : la coque légère et le balancement soudain quand on monte, et l'équilibre des corps dans l'intimité noire une première fois puis une seconde, quand le gondoliere se mit à godiller, en faisant se coucher la gondole un peu sur le côté, pour mieux la tenir en main. » Hemingway, Au delà du fleuve et sous les arbres, Gallimard

18


Promenade en gondole de C. Shagdo http://www.lesatamanes.com/oeuvres/promenade-en-gondole-de-c-shagdo

1959 Huile sur Toile Tableau: 61cm x 81cm; cadre: 94cm x 74cm Prix : 720.00 euros

19


A regarder en écoutant : Dalida, Gondolier http://www.youtube.com/watch?v=12L_HekmkMU

«Une ruelle sʼouvre comme une fente liquide entre les hautes maisons. Sur les toits, le ciel adorable est un oiseau posé, une longue plume bleue.» André Suarès - Voyage du Condottière - Vers Venise - ed. Granit

20


Matin de printemps à Venise. Ecole italienne. http://www.lesatamanes.com/oeuvres/matin-de-printemps-venise-ecole-italienne

Aquarelle sur Papier vergé crème Tableau: 43cm x 25cm; cadre: 52cm x 37cm Prix : 295.00 euros

21


« À Venise, on est difficilement malheureux et facilement heureux. (…) Dʼannée en année, jʼy ai accumulé tant de souvenirs ! Souvenirs tristes, souvenirs très doux... Décidément, je suis atteint de folie vénitienne. [...](…)Venise est une sorte de labyrinthe, où les chagrins ont plus de peine à vous trouver. Tout ne vous y arrive quʼen reflets, en échos. Chaque journée est un peu comme une fin de vie. [...] Plus je la connais, plus Venise contente mon goût pour le silence, la couleur, la lumière. » Henri de Régnier Chroniques venitiennes

22


Mariniers à Venise. Ecole du XIXème. http://www.lesatamanes.com/oeuvres/mariniers-venise-ecole-du-xixeme

1839 Aquarelle Papier crème Tableau:18cm x 24cm; cadre: 35cm x 43,5cm Prix : 500.00 euros

23


A regarder en écoutant : Charles Aznavour, Que c'est triste Venise http://www.youtube.com/watch?v=9LKMN8-azPc

« Venise est une ville si extraordinaire quʼil nʼest pas possible de sʼen former une juste idée sans lʼavoir vue. Les cartes, les plans, les modèles, les descriptions ne suffisent pas, il faut la voir. Toutes les villes du monde se ressemblent plus ou moins : celle-ci ne ressemble à aucune ; chaque fois que je lʼai revue, après de longues absences, cʼétait une nouvelle surprise pour moi ; à mesure que mon âge avançait, que mes connaissances augmentaient, et que jʼavais des comparaisons à faire, jʼy découvrais des singularités nouvelles et de nouvelles beautés. » Carlo Goldoni, Mémoires de M. Goldoni pour servir à lʼhistoire de sa vie et à celle de son théâtre, éditions Mercure de France

24


Passerelle sur un canal vénitien. Ecole italienne. http://www.lesatamanes.com/oeuvres/passerelle-sur-un-canal-venitien-ecole-italienne

1903 Aquarelle sur Papier Tableau: 17cm x 22cm; cadre: 37cm x 33cm Prix : 380.00 euros

25


« On a souvent cette impression de choses vues en rêve. Si l'on a peur de ne pas y arriver cependant tout seul (ce que tout être sensible fera fort bien après un ou deux jours d'abandon) il n'y a qu'à prendre pour Cicerone un de ces enfants tristes mais paisibles qui jouent à contempler leurs orteils sur les quais de la Dogana di Mare.... Il suffira de lui acheter dans n'importe quelle boutique un de ces sifflets de noyaux d'abricot percés qu'on fait tourner autour d'une ficelle et qui imite si parfaitement le cri mélancolique des mouettes. » Jean Giono, Voyage en Italie, Gallimard, 1953

26


Enfants aux pigeons sur la place St Marc de D.G. Angiolini http://www.lesatamanes.com/oeuvres/enfants-aux-pigeons-sur-la-place-st-marc-de-dg-angiolini

Aquarelle sur Papier Tableau: 25cm x 40cm; cadre: 39cm x 54cm Prix : 850.00 euros

27


« Quand, à dix heures du matin, on venait ouvrir mes volets, je voyais flamboyer, au lieu du marbre noir que devenaient en resplendissant les ardoises de Saint-Hilaire, lʼAnge dʼOr du campanile de SaintMarc. Rutilant dʼun soleil qui le rendait presque impossible à fixer, il me faisait avec ses bras grands ouverts, pour quand je serais, une demi-heure plus tard, sur la piazzetta, une promesse de joie plus certaine que celle quʼil put être jadis chargé dʼannoncer aux hommes de bonne volonté. » Marcel Proust, Albertine disparue, Paris : Grasset, 1987

28


Venise, foule sur la place St Marc de Jean Emile Podevin http://www.lesatamanes.com/oeuvres/venise-foule-sur-la-place-st-marc-de-jean-emile-podevin

1961 Aquarelle sur Papier grain chiffon Tableau: 30cm x 20cm à vue; cadre: 47cm x 37cm Prix : 320.00 euros

29


A regarder en écoutant : Carnaval de Venise http://www.youtube.com/watch?v=7ZgjUerrlqo

« Me voici tout à coup sur la place Saint-Marc. La précision de la scène est étonnante : debout, sous les arcades, regardant la basilique à peine éclairée, je laisse tomber mon sac de voyage, ou plutôt il me tombe de la main droite, tant je suis pétrifié et pris. Jʼentends encore le bruit sourd quʼil fait sur les dalles. Je sais, dʼemblée, que je vais passer ma vie à tenter de coïncider avec cet espace ouvert, là, devant moi. » Philippe Sollers, Eloge de lʼInfini, Gallimard, 2001

30


Place du Palais des Doges. Ecole italienne. http://www.lesatamanes.com/oeuvres/place-du-palais-des-doges-ecole-italienne

Huile sur Panneau de bois Tableau: 40cm x 30cm; cadre: 50cm x 40cm Prix : 380.00 euros

31


« A la porte dʼeau des maisons de Venise, on expose sa vie en posant le pied sur le seuil » Venises de Paul Morand, Gallimard, 1971

32


Canal à Venise. Ecole italienne. http://www.lesatamanes.com/oeuvres/canal-venise-ecole-italienne

1909 Aquarelle Papier grain chiffon Tableau: 24cm x 17cm; cadre: 45,5cm x 35,5cm Prix : 120.00 euros

33


A regarder en écoutant : Offenbach, Barcarolle http://www.youtube.com/watch?v=0u0M4CMq7uI

« A Venise (...) l'amour et ses mille liens, une douce occupation des joies réelles, prend et enveloppe le temps. » Honoré de Balzac, Massimilla Doni

« Mets ta ceinture, et plaque Sur le velours d'un claque Les rubans querelleurs Jonchés de fleurs! »

Théodore de Banville, Odes Funambulesques, 1846

34


Amoureux à Venise. Attribué à Umberto Brunelleschi http://www.lesatamanes.com/oeuvres/amoureux-venise-attribue-umberto-brunelleschi

Pochoir sur Papier tableau: 36cm x 25cm; cadre: 27cm x 38cm Prix : 380.00 euros

35


A regarder en écoutant : Strauss , Komm in die Gondel, Eine Nacht in Venedig http://www.youtube.com/watch?v=9CGCWtfYfHA&feature=related

C'est ici qu'au milieu des fleurs de l'Orient, que la nuit faisait plus odorantes, et tandis que la vague balançait les gondoles à la rive, les voluptueux, les amants discrets et les politiques venaient s'attarder sous le masque. Maurice Barrès, La mort de Venise

36


La promenade des amoureux. Fêtes vénitiennes la nuit. http://www.lesatamanes.com/oeuvres/la-promenade-des-amoureux-fetes-venitiennes-la-nuit

Lithographie sur Papier Diamètre du tableau: 44cm; cadre:69cm x 69cm Prix : 300.00 euros

37


A regarder en écoutant : Charles Trenet, La tarentelle de Caruso http://www.dailymotion.com/video/x6h8fw_trenet-charles-la-tarentelle-de-car_music

Venise pour le bal s'habille. De paillettes tout étoilé, Scintille, fourmille et babille Le carnaval bariolé. (…) Sur une cadence se glisse Un domino ne laissant voir Qu'un malin regard en coulisse Aux paupières de satin noir. Ah ! fine barbe de dentelle, Que fait voler un souffle pur, Cet arpège m'a dit : C'est elle ! Malgré tes réseaux, j'en suis sûr, Et j'ai reconnu, rose et fraîche, Sous l'affreux profil de carton, Sa lèvre au fin duvet de pêche, Et la mouche de son menton. Théophile GAUTIER, Carnaval, Émaux et Camées

38


Le départ des masques. Fêtes venitiennes la nuit. http://www.lesatamanes.com/oeuvres/le-depart-des-masques-fetes-venitiennes-la-nuit

Lithographie sur Papier Diamètre du tableau: 44cm; cadre:69cm x 69cm Prix : 300.00 euros

39


A regarder en écoutant : Les Amants de Venise, Edith Piaf http://www.sonorika.de/edithpiaf/les-amants-de-venise-songtextmp3.html

« Hauts et bas de Venise, où la vie humaine oscilla si longtemps entre deux extrêmes, entre piombi et pozzi, entre les plombs en haut, et les puits en bas ; ville de pauvres pêcheurs et cité dʼor » Venises de Paul Morand, Gallimard, 1971, p182

40


Autour du Lido de Voldemar Boberman http://www.lesatamanes.com/oeuvres/autour-du-lido-de-voldemar-boberman

Huile sur Isorel Tableau: 46cm x 27,5cm; cadre: 58,5cm x 40cm Prix : 820.00 euros

41


A regarder en écoutant : Gustave Mahler, Symphonie n°5 Adagietto Venise (Musique de mort à Venise) http://www.youtube.com/watch?v=JpE8XjEC0ow

« Il avait besoin de sortir, de regarder le ciel, de voir sʼil nʼy aurait pas une éclaircie sur Venise. Il ne lui semblait pas quʼil pût en être autrement, car la ville lʼavait toujours accueilli dans un nimbe de lumière, mais ciel et mer restaient chargés et livides, par instants il bruinait ; il se résigna à lʼidée dʼaborder du côté de la mer une Venise autre que celle quʼil découvrait autrefois en venant par terre. Il sʼadossa au mât de misaine, laissant errer au loin son regard qui cherchait la terre. Il songeait à son enthousiaste et mélancolique jeunesse qui avait jadis vu surgir de ces flots les coupoles et les campaniles dont il avait tant rêvé ; dans sa mémoire chantaient des vers, de ceux dont vénération, bonheur, mélancolie, lui avaient en ce tempslà inspiré lʼharmonieuse cadence, et bercé par des sentiments qui avaient une fois déjà trouvé expression, il interrogeait son cœur grave et las,(…) » Thomas Mann, Mort à Venise, Fayart, 1947

42


Venise par temps gris. Ecole italienne http://www.lesatamanes.com/oeuvres/venise-par-temps-gris-ecole-italienne

Huile sur Panneau de bois d'excellente qualité Tableau: 36cm x 51cm; cadre: 68cm x 53cm Prix : 350.00 euros

43


A regarder en écoutant : Charles Gounod, Venise, dʼaprès Musset http://www.youtube.com/watch?v=9xFdlX3GD74

Dans Venise la rouge, Pas un bateau qui bouge, Pas un pêcheur dans l'eau, Pas un falot. Seul, assis à la Grève, Le grand lion soulève, Sur l'horizon serein, Son pied d'airain. Autour de lui, par groupes, Navires et chaloupes, Pareils à des hérons, Couchés en rond, Dorment sur l'eau qui fume, Et croisent dans la brume, En légers tourbillons, Leurs pavillons. (…) Alfred de Musset, Premières poesies, 1828

44


Venise rouge de Bernard Lignon http://www.lesatamanes.com/oeuvres/venise-rouge-de-bernard-lignon

Huile sur Toile Tableau: 4P , 33cm x 22 cm; cadre: 45,5cm x 34,5cm Prix : 460.00 euros

45


A regarder en écoutant : Britten: Death In Venice [1989] Me, Casanova? http://www.youtube.com/watch?v=5w9yx7tpFDE&feature=relmfu

De quel royal éclat tu brillais Ô Venise ! Au temps où te peignais Paul Véronèse, assise Sur un velours dʼazur, tenant un sceptre dʼor ! Seul au Pont des Soupirs, un poète à cette heure Penché vers ta beauté, rêve contemple et pleure -Hélas ! jamais les pleurs nʼont réveillé la mort.

August von Platen, 1796-1835, Venise, trad. N. Martin

46


Venise n°5 de François-Xavier Fagniez http://www.lesatamanes.com/oeuvres/venise-n°5-de-francois-xavier-fagniez

1936 Gravure sur Papier cuve grain chiffon Tableau: 91cm x 63cm Prix : 180.00 euros

47


A regarder en écoutant : Vivaldi, Concerto pour 2 mandolines, Venise http://www.youtube.com/watch?v=OJ0j0uo-CDk

« J'avais parcouru sur ma route plusieurs de ces maison de campagne qui bordent la Brenta, où le luxe déploie son faste. C'est là où nos ancêtres nʼallaient que pour recueillir leur bien, qu'on va aujourd'hui pour le dissiper. C'est à la campagne où lʼon tient gros jeu, table ouverte, et où l'on donne des bals, des spectacles, et c'est là où la cicisbeature* italienne, sans gêne et sans contrainte, fait plus de progrès que partout ailleurs. Texte de Goldoni extrait du second tome de ses Mémoires, cité dans lʼouvrage de Venise au temps de Goldoni, Françoise Decroisette, Hachette Littérature

*cicisbéature : état de celui qui devient le chevalier servant d'une femme.

48


Campagne vénitienne. Repos au bord de la rivière. Suiveur de Francesco Zuccarelli http://www.lesatamanes.com/oeuvres/campagne-venitienne-repos-au-bord-de-la-riviere-suiveur-de-francesco-zuccarelli

Huile sur Toile Tableau: 140cm x 88cm; cadre: 156cm x 102cm Prix : 2700.00 euros

49

Exposition Variations sur Venise  

Exposition Variations sur Venise

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you