Page 1

BIMBANG

®

tous acteurs de la construction numérique

n°2 POINT DE VUE Bertrand Delcambre : « il faut bâtir un plan ambitieux et cohérent » uSAGES PATRIARCHE & CO conjugue BIM et construction modulaire Métiers Dominique SUTRA : « l’ingénierie est un facilitateur de projet » événement Les premiers BIM d’Or ont été remis! Enjeux Daniel Zignale : « La R&D accompagne le changement »

Les industriels relèvent-ils le défi du Bim ?

TEchno Le scanner révolutionne la modélisation 3D

Leur capacité à proposer des produits sous forme d’objets numériques conditionne la structuration du BIM. des questions restent en suspens.

Numéro 2 Décembre 2014 Numéro 2 - décembre 2014 Trimestriel 8 euros

www.BIM-BANG.com


2 - www.BIM-BANG.com -


edito

Soutenir la dynamique collective ! L’actualité quasi quotidienne autour des pratiques numériques dans le bâtiment est un formidable moteur pour le développement de notre revue BIM Bang. Les soutiens et témoignages très positifs que nous recevons sont la preuve que la communauté des acteurs économiques du BIM est en marche et que la France est en passe de créer les conditions de marché d’une véritable filière de la construction numérique. La dynamique est lancée. L’état s’est doté d’un ambassadeur de renom, Bertrand Delcambre, pour promouvoir le numérique dans le bâtiment. Un nombre croissant d’appels d’offres publics intègrent des références au BIM. Des entreprises enregistrent avec satisfaction leurs premiers retours sur investissement. D’autres décident de former leurs collaborateurs car leur compétitivité est désormais en jeu !

SOMMAIRE

Le bim doit s’adosser à une politique ambitieuse, qui intègre sur le long terme, les défis actuels de la filière du bâtiment. Quel est le moteur de cette coopération qui remet l’intelligence collective au cœur de l’acte de construire ? Comment anticiper les nouvelles organisations qui affectent les responsabilités des acteurs et la répartition de la valeur? Peut-on garantir les résultats grâce au développement d’une expertise professionnelle de la construction numérique ? Comment prévenir la surenchère du coût des pratiques numériques dans le bâtiment, favoriser l’émergence d’un cadre financier, éventuellement fiscal, promoteur de nouvelles compétences, garant des résultats économiques attendus et de la performance des projets de construction.

12

ENJEUX

13

techno

14

ACTUS

Le budget qui sera alloué par les pouvoirs publics préfigurera ses ambitions et son volontarisme pour donner au BIM une chance d’éclore dans un contexte de marché, économique et sain. Dans une période de crise budgétaire aigüe, la meilleure solution ne serait-elle pas de fixer un cadre de coopération professionnelle aux objectifs partagés sans qu’ils soient nécessairement réglementaires ? Charge aux organisations professionnelles de définir ensemble les conditions d’intégration de toutes les intelligences nécessaires au BIM (industrie, conception, construction, exploitation) pour laisser le champ libre à l’introduction des pratiques numériques dans le bâtiment ? BIM BANG fédère les énergies et s’engage à servir une construction plus innovante, plus compétitive, plus ambitieuse ! Clément MABIRE

4

POINT DE VUE

6

Usages

7

Métiers

8

DOSSIER

9 événement

Abonnez-vous sur www.bim-bang.com Trimestriel édité par ASTUS CONSTRUCTION 5 rue condorcet - 38090 Villefontaine 04 74 95 98 34 Directeur de publication : Pierre-Olivier Boyer Rédacteur en chef : Clément Mabire Rédaction : Michel Queruel Conseil éditorial : Hiceo – Sylvie Grasser Maquette : Notre Studio Crédit photo : Fotolia, Agence patriarche, AI2B, Perazio Impression : Imprimerie Fouquet Simonet ZA de Chantereine - 38300 Bourgoin Jallieu Tirage : 1500 exemplaires Annonceurs : Pluristop, BIMBANG EVENT Publicité : Hiceo Régie - Chrystelle Bouhet 04 76 31 06 10 - cbouhet@hiceo.fr ISSN : en cours Commission paritaire : en cours Dépôt légal : à parution Prix au numéro : 8€ Abonnement : 4 numéros par an 25€/an 04 74 95 98 34 - contact@bim-bang.com

Directeur d’ASTUS Construction

Numéro 2 - décembre 2014

www.BIM-BANG.com - 3


point de vue

Bertrand Delcambre L’ambassadeur du numérique dans la filière construction

« Il faut bâtir un plan ambitieux et cohérent » Dans le cadre de la mission qui m’a été confiée par le Ministère du Logement et de l’Egalité des territoires, je dois proposer un programme opérationnel destiné à promouvoir le numérique et notamment le BIM dans le processus de construction. L’objectif est de généraliser l’usage des outils numériques par l’ensemble des acteurs du secteur à l’horizon de 2017. Pour cela j’ai lancé, dès la mi-juillet, un appel à contributions auprès des acteurs de la filière construction. L’objectif est d’évaluer la situation actuelle, de définir les forces et faiblesses des acteurs en présence et de recueillir des suggestions s’agissant des conditions d’appropriation des outils numériques. Notre initiative a suscité l’intérêt de la profession puisque nous avons reçu environ 150 contributions dont environ la moitié ont été rendues publiques et sont accessibles sur le site www.mission-numeriquebatiment.fr. Nous exploitons actuellement cette base d’informations et d’idées en provenance des syndicats professionnels et du secteur privé afin d’extraire les grandes lignes d’un plan national qui sera prochainement présenté aux pouvoirs publics. Même si cette démarche n’est pas encore achevée nous pouvons d’ores et déjà envisager les grands axes de ce futur plan. La dynamique BIM passe d’abord par un important effort de pédagogie. Le secteur de la construction est très atomisé et composé d’une multitude d’acteurs, quelques grands mais surtout des petits, il faut expliquer à ces derniers ce qu’est le BIM, ce qu’il peut leur apporter mais aussi ce qu’il va les obliger à changer dans leur manière de travailler. Si nous voulons être prêts dans 3 ans, il faut aussi renforcer fortement et rapidement la formation des acteurs en matière de BIM. Des initiatives intéressantes et pertinentes ont déjà démarré. Il faut les répliquer à grande échelle et les généraliser afin de toucher tous les publics. Le passage au numérique supposant un important investissement humain et matériel que de nombreuses entreprises hésitent à financer en période de crise, les pouvoirs

4 - www.BIM-BANG.com - POINTS DE VUE

publics vont devoir imaginer des systèmes spécifiques qui les inciteront à s’équiper. En parallèle, il faut renforcer, fiabiliser et démocratiser l’offre d’outils logiciels. Pour cela nous devons inciter les éditeurs de logiciels à accroitre leur effort de développement et les industriels qui fournissent le secteur à accélérer la dématérialisation des données Produits. Trop peu d’entre eux sont actuellement en mesure de proposer un vrai e-catalogue complet et opérationnel. Pour être intégrable à la maquette numérique, l’information sur les produits doit être organisée de manière normalisée. Pour cela nous envisageons de promouvoir le projet de norme relative aux catalogues numériques porté par l’AIMCC (Association des industries de produits de construction). La montée en puissance du BIM passe par des avancées en matière de normes, formats et interopérabilité. Les modèles de données doivent être dans des formats les plus standards possibles. Il faut éviter que chacun produise ses propres définitions et que des éditeurs de logiciels imposent des solutions propriétaires. Il faut mutualiser des formats neutres d’échanges de données. De ce point de vue, même s’il reste encore largement à compléter et à préciser en termes d’usages, le format IFC (Industry Foundation Classes), doit être promu. Une autre importante caractéristique du plan français est qu’il devra être cohérent avec les plans initiés par les autres pays européens. Le programme opérationnel pour accélérer le déploiement des innovations numériques dans la filière Construction devrait s’étendre sur quelques années. Quant à la nature des actions engagées, elles dépendront du budget qui sera alloué au plan d’actions par les pouvoirs publics. Bertrand Delcambre »» Ingénieur X-Ponts »» Entre en 1978 au CSTB . »» A partir de 1980, il prend en charge le site de SophiaAntipolis avec la mission d’y mettre en place une nouvelle antenne. »» A partir de 1985, il oriente l’activité du centre vers la domotique, la CAO, la numérisation des règles de l’art… »» Nommé directeur du CSTB en 2001 puis président en 2008.

Numéro 2 - décembre 2014


USAGES

Patriarche & co conjugue BIM et construction modulaire Concevoir et construire en un an une résidence étudiante de 100 logements pour le compte du CROUS. Telle est la performance réalisée par l’agence d’ingénierie et d’architecture Patriarche & Co et Sorec Habitat à Toulouse. Pour y parvenir Patriarche & Co s’est appuyée sur une équipe pluridisciplinaire, intégrée, d’architectes et d’ingénieurs maitrisant tous les aspects du projet (structure, fluides, économie, développement durable, etc...) et sur deux leviers : une conception modulaire tridimensionnelle en bois (basée sur le procédé constructif Dhomino) et le BIM. Selon Franck Lemasson, architecte au sein de l’agence Patriarche, la maquette numérique a beaucoup contribué à la rapidité d’exécution: « grâce à elle, les informations ont été capitalisées à chaque étape du processus ». Les données pertinentes inhérentes au projet (calculs énergétiques, dimensionnement du chauffage, climatisation, aéraulique, emplacement des équipements, alarmes et sécurité, maintenance) ont été engrangées dans une base de données dédiée tout au long du projet. Au stade de la conception l’équipe Projet s’est appuyée, entre autres, sur les logiciels Allplan, Arche, Advance et des outils de modélisation complexes : simulations dynamiques 3D des phénomènes thermiques, aérauliques et lumineux complexes, simulations EnR, déchets, eaux pluviales. Elle a aussi utilisé Attic +, un logiciel d’économie de la construction qui décrit les quantitatifs d’une affaire par digitalisation directement en 3D du bâtiment ou récupération de la maquette BIM. En lien avec la banque de données des descriptifs, le logiciel permet l’établissement de CCTP (cahiers des clauses techniques particulières) et de définir les dispositions techniques nécessaires à l’exécution des prestations de chaque marché et des quantitatifs associés. Cette démarche sécurise le travail des économistes: « des études d’AvantProjet Définitif à l’Assistance pour la Passation des Contrats de travaux, ils peuvent visuellement vérifier les métrés et s’assurer de la parfaite maîtrise des coûts ».

6 - www.BIM-BANG.com - usages

L’agence Patriarche & Co est un pionnier du BIM. Cette approche qu’elle a commencé à mettre en oeuvre dans les années 90 l’aide a réaliser ,à un prix compétitif, des bâtiments de qualité, reproductibles et esthétiques.

Des outils qui favorisent la communication Tout au long du projet l’agence a accordé une importance toute particulière à la communication (maquettes virtuelles, images et animations 3D) et au travail collaboratif. Pour cela elle a mis à la disposition de l’équipe de maîtrise d’œuvre des outils d’échange (extranet, blog, etc.) destinés à favoriser la communication en interne et avec le client. Durant les phases de chantier, un serveur assurait la communication entre l’ingénierie et les entreprises, un protocole de transfert de fichiers (FTP) dédié permettant le partage des documents graphiques et écrits. Pour Franck Lemasson la formule qui associe BIM et préfabrication en atelier a de l’avenir: « cette approche permet d’améliorer la qualité des produits et la rapidité de montage sur site. Elle est bien adaptée lorsqu’il s’agit de prendre en compte de nouvelles normes de plus en plus complexes avec de moins en moins de tolérances. Quand il faut faire face à un nombre croissant de tests d’étanchéité, tests à la caméra thermique et de réglementations spécifiques comme celles concernant les personnes à mobilité réduite par exemple, il faut anticiper et ne rien laisser au hasard. On ne peut pas laisser des problèmes en suspens et se dire qu’on improvisera sur le chantier ».

Numéro 2 - décembre 2014

Bim Bang n°2 - Les industriels relèvent-ils le défi du BIM?  

Bim Bang, est une revue consacrée aux usagés des outils numériques dans le secteur de la construction. Elle s’adresse aux professionnels qu...

Bim Bang n°2 - Les industriels relèvent-ils le défi du BIM?  

Bim Bang, est une revue consacrée aux usagés des outils numériques dans le secteur de la construction. Elle s’adresse aux professionnels qu...

Advertisement