Page 1

Bicentenaire en 2010 de la naissance du P. Emmanuel d’Alzon (Le Vigan 1810-1880 Nîmes)

Fondateur des Augustins de l’Assomption (1845) et des Oblates de l’Assomption (1865) Vicaire général de Nîmes pendant près de 40 ans.

Le Père d’Alzon avec les élèves de l’Assomp�on

Création d’un LIEU DE MEMOIRE 28, rue Séguier à Nîmes, dans l’Ins�tut qui porte aujourd’hui son nom, proche de la chapelle qu’il a construite et où repose son corps, au bas de l’autel.


Ste Marie-Eugénie de Jésus, fondatrice en 1839 des Religieuses de l’Assomption. Devenu son directeur spirituel en 1841, le P. d’Alzon s’était engagé à la conduire à la sainteté.

Un parcours en six étapes : 1/ La jeunesse heureuse d'un jeune homme riche qui décide de tout quitter pour consacrer sa vie au Christ et à l’Eglise.

Le jeune abbé d’Alzon

Sa croix de Vicaire Général

2/ Au service du diocèse de Nîmes, il se lance dans une activité débordante et la création d’œuvres nombreuses. Calice offert par son père

Lavagnac

ON

MUSÉE

DU

’ALZ PÈRE D

e

- Princip

ilier de mob

raphie

Muséog

3/ Prenant en charge la maison de l’Assomption, pensionnat pour qui il obtient la liberté d’enseignement, il y fonde à Noël 1845 les Augustins de l’Assomption.

28 rue Séguier

Emmanuel adolescent

6/ Lutteur jusqu’au bout, il meurt alors que sa congrégation, en raison des lois sur les congrégations enseignantes, se prépare à être expulsée de France. Mais son œuvre se poursuit et se multiplie à travers ses disciples.

La devise de la Congrégation: Adveniat Regnum Tuum (ART), sur les boutons de l’uniforme des collégiens.

Mère Correnson, cofondatrice des Oblates

Le Vigan, Maison Natale

Champion de l’ultramontanisme il porte le chapeau romain

Avec un élève du collège

croix blanche laine rouge des pèlerins de N.D. de Salut

4/ Avec les premiers assomptionnistes, il se lance dans un apostolat populaire à travers les pèlerinages, la presse et l’action sociale.

5/ En réponse à un appel du Pape Pie IX qui lui demande de s’occuper de Bulgares qui veulent devenir catholiques, il fonde la ‘’mission d’Orient’’ et pour y seconder les religieux, en 1865 la congrégation des Oblates de l’Assomption. 1er almanach du Pèlerin 1879


Pourquoi ce LIEU DE MEMOIRE à Nîmes ? Déjà déménagés plusieurs fois, transférés du collège de l’Assomption de Nîmes au Vigan en 1967, qu’allaient devenir les souvenirs du Père d’Alzon après le départ des Orantes de l’Assomption et la vente de la maison en 2005 ? Les Assomptionnistes ont décidé de conserver ces souvenirs à Nîmes, à proximité de sa tombe, où l’on continuera de venir en pèlerinage. Pour assurer la conservation des objets et leur mise en valeur dans un musée moderne, pédagogique, évolutif, qui fasse découvrir ou redécouvrir le Père d’Alzon, surtout à ceux pour qui l’histoire de France au XIXè siècle est peu connue, et pour que l’on sorte du musée avec une certaine idée de l’homme, et de ses œuvres toujours vivantes à travers ses congrégations, on a fait appel aux compétences d’un architecte réputé, Mr Henri Rouvière, scénographe de Montpellier. Les Oblates de l’Assomption mettent trois pièces à disposition. Comme il faut percer des murs porteurs pour mettre en communication ces locaux et créer une ouverture sur le hall de la chapelle qui permette aux handicapés un accès de plein pied, cela entraîne des frais importants. La réalisation des vitrines, un éclairage approprié et la mise en scène ont un coût qui n’est pas négligeable. Mais ce sera la réalisation du Bicentenaire !


Aidez-nous à réaliser ce LIEU DE MEMOIRE Un tel projet, en temps de crise économique est-il raisonnable, alors que nos finances ne permettent pas un tel investissement ? Pourtant, faut-il laisser passer l’occasion du bicentenaire de la naissance du P. d’Alzon ? Ne pouvant obtenir des subventions publiques pour un projet à caractère privé, et ne pouvant guère compter sur le mécénat d’entreprise, il n’y a pas d’autres solutions que de faire appel à la générosité de nos amis et bienfaiteurs. Si chaque bienfaiteur, si chaque laïc en alliance avec nous, si chaque élève de nos établissements si chaque ami de l’Assomption

fait un don de 5 euros j’ose croire, les petits ruisseaux faisant les grandes rivières, que nous arriverons à financer cette réalisation. Vous aurez des nouvelles de la réalisation à laquelle vous aurez contribué par votre don en lisant « l’Assomption et ses Oeuvres », ou en consultant notre site Internet : www.assumptio.org D’avance je vous remercie de votre générosité. Père Jean Daniel GULLUNG, Assomptionniste, Econome général.


Comment verser votre contribution ? 1/ Pour un don individuel en EUROPE : - vous pouvez faire un chèque, en écrivant bien comme bénéficiaire : Assomp�onnistes Oeuvres Générales CCP 8 029 22X Paris IBAN FR41 2004 1000 0108 0292 2X02 082 et l’envoyer à l’adresse de la Maison Provinciale 79 avenue Denfert-Rochereau 75014 PARIS

2/ Pour un don individuel hors d’EUROPE : - vous pouvez faire un chèque, en veillant à bien me�re comme bénéficiaire : Agos�niani dell’Assunzione et l’envoyer à l’adresse de la Maison Généralice Casa Generalizia, Via san Pio V, 55 IT – 00165 ROMA

3/ Pour un don collectif (établissement scolaire) - voyez avec la Direc�on, qui centralisera les dons en argent liquide, et nous transmetra les chèques éventuels.

Budget : Gros œuvre Mobilier Audio-visuel Éclairage – clima�sa�on Muséographie Honoraires Taxes (T.V.A.) Total

20.000 € 20.000 € 15.000 € 10.000 € 40.000 € 12.000 € 23.000 € 140.000 €

Lieu de Mémoire  

Musée d'Alzon

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you