__MAIN_TEXT__

Page 1


L’organisme et sa vie associative

Mot de la présidente

L

es années se suivent et chaque année a été imprévisible, mais chacune d'elles a aussi amené son lot de satisfaction. On est en mode de continuité, afin d'atteindre nos objectifs tel que décrit dans notre document "Planification stratégique 2018-2021".

Je trouve remarquable que nous soyons en mesure de maintenir nos services et activités, dans un contexte où au quotidien, on est confronté à des défis économiques et financiers. Nous avons dû faire face à quelques départs, toutefois l'association a su répondre et maintenir les services à tous ses membres. Plusieurs défis restent à relever afin de faire progresser l'association et toutes et tous contribuent à cet engagement envers l'association. Je terminerai en adressant un grand merci au personnel, à notre directeur qui doit souvent faire preuve de créativité et aux membres du Conseil d'administration, pour votre implication et pour vous êtes acquittés de vos fonctions avec passion et dévouement. Je reste persuadée que nous saurons donner une nouvelle impulsion à notre association qui est en route pour célébrer le 25e anniversaire de fondation.

Éliane Martel, présidente

11

Rencontres du conseil d’administration Le conseil d’administration Le conseil d’administration est composé de neuf (9) membres dont six (6) personnes élues parmi les membres actifs présents à l’assemblée générale annuelle et trois personnes par cooptation, désignées par les membres élus du conseil d’administration (quatre (4) proches, deux (2) personnes TCC et trois (3) sympathisants cooptés).

Le comite executif Comité permanent qui se réunit ponctuellement. Sous délégation du conseil d'administration, le comité exécutif approfondi des sujets administratifs ou de gouvernance. Il est composé des quatre officiers de l’organisme et de la direction.


La vie associative réfère à l'action d'individus, ayant des objectifs et des besoins communs, de se regrouper dans le but de se rapprocher et de s'assembler. L'Association Renaissance met en œuvre sa vie associative dans le but d'entretenir une vitalité interne saine et diversifiée. De plus, elle oriente ses actions de façon démocratique. Des membres actifs participent de différentes façons à la prise de décision, dont l'élection d'un conseil d'administration représentatif de ses membres.

14

Bénévole de l’année Pour son dévouement depuis plus de 10 ans, le conseil d’administration nomme mme Éliane Martel, bénévole de l’année 2018.

Rencontres des comités

Le comite des finances Comité permanent se réunissant tous les trimestres. Le comité effectue la vérification et la création des rapports financiers présentés au conseil d’administration et à l’Assemblée générale annuelle. Le comité est composé du trésorier, de la direction générale et d’une personne nommée par le conseil d’administration.

Le comite des ressources humaines Comité permanent qui se réunit ponctuellement. Sous délégation du conseil d’administration, le comité effectue la mise à jour des politiques en lien avec les ressources humaines. Lors d’embauche, le comité de sélection du personnel est formé à partir des membres de ce comité. Il est composé de quatre membres du conseil d’administration et de la direction générale.

Le comite regional SQTCC

les partenaires et membres désirant s’impliquer dans ces activités.

Le comite hebergement Comité de travail « ad hoc » qui se réunit bimestriellement. Le comité a pour mandat d’effectuer un portrait des ressources d’hébergement dans la région qui accueillent des personnes TCC, d’évaluer les besoins en matière d’hébergement actuel et à venir des membres de l’Association et de proposer des réflexions, améliorations et solutions.

Le comite du 25e Comité « ad hoc » qui se réuni selon les besoins de la réalisation de son plan de travail. Le comité a pour mandat d’organiser des activités festives. Le comité est composé de la direction et la présidente ainsi et au moins une personne représentant les personnes TCC, une personne représentant les proches et un membre du personnel.

Comité permanent qui se réunit selon les Le comite vie associative besoins de la réalisation de leur plan de travail. Le comité a pour mandat d’effectuer Comité permanent qui se réunit des activités de sensibilisation et/ou de trimestriellement. Le comité s’implique visibilité en lien avec la campagne dans l’élaboration, les planifications et la provinciale. Le comité est composé de tous

réalisation des activités en lien avec la vie associative de l’organisme (les fêtes thématiques, les sorties spéciales, les voyages, les colloques pour personnes TCC, etc.). Il est composé de tous les membres TCC et proches désirant s’impliquer dans la vie associative de l’organisme.

Les tetes d'affiche Comité permanent se réunissant ponctuellement. Le comité effectue la reprographie, l’assemblage et l’envoi de documents destinés aux membres de l’Association ou de ses partenaires. Il est composé de tous les membres TCC et proches désirant s’impliquer dans la vie associative de l’organisme.

Le comite Sensibilisation Comité permanent permettant aux membres de faire valoir leurs expériences personnelles dans le but de sensibiliser des professionnels, des clientèles à risque ou la population générale aux réalités des personnes traumatisées craniocérébrales et leurs proches. Il est composé de tous les membres TCC et proches désirant s’impliquer dans la sensibilisation aux réalités vécues à la suite d’un TCC.


La raison d’être de l’Association L’Association Renaissance est l’organisme régional favorisant le maintien des acquis et l’amélioration de la qualité des conditions de vie des personnes TCC et de leur famille.


VISION S’assurer que la personne TCC et ses proches soient au centre des services de l'organisme et ses partenaires.

 

PHÉNIX Le phénix est un oiseau fabuleux, doué d’une durée de vie hors du commun. Unique, vêtu de son plumage rouge et or, il se démarque par son pouvoir de renaître de ses propres cendres après s’être consumé.

Pour l’Association Renaissance des personnes traumatisées crâniennes, il symbolise les phases vécues par chacun de ses membres; de l’accident causant le traumatisme craniocérébral, en passant par la réadaptation jusqu’à l’épanouissement… la Renaissance.

 

*

Ces services sont conditionnels à une aide financière


Les membres

L’Association Renaissance est composée de 305 membres divisés en trois (3) catégories : les membres actifs, les membres sympathisants et les membres honoraires. Dans le but de bien répondre aux besoins des membres, l’équipe a créée des « classifications parallèles » ou « sous-catégories ». La classification pour la trajectoire La classification pour la trajectoire de service permet à l’équipe d’orienter la personne vers les services de l’Association ou un partenaire auxquels elle a droit. Ces personnes sont des membres, des futurs membres, des intervenants ou des partenaires. (Personnes TCCMG, Personnes TCCL, Proches d’une personne TCC, Membres sympathisants, Intervenants, Ressources d’hébergement et autres)

La classification selon la provenance Dans le but de répartir équitablement le travail des éducateurs, 3 secteurs géographiques ont été identifiés pour répondre aux besoins des membres TCC : Lac-Saint-Jean, Jonquière et les environs et Chicoutimi / Le Fjord.

La classification administrative selon l’agent payeur L’agent payeur (SAAQ, CSST, IVAC, Autres) est identifié pour chacun des membres dans le but d’accompagner le membre dans les démarches administratives auxquelles il doit se soumettre. De plus, dans certains cas, le numéro de dossier du membre en lien avec cet agent payeur permet à l’organisme de recevoir une subvention pour le service (Exemple : Entente avec la SAAQ).

La cotation de la capacité d’intégration et des besoins d’accompagnement À la suite de l’évaluation du potentiel d’intégration en lien avec ses difficultés cognitives et ses besoins en accompagnement, une cote d’intégration est attribuée à chaque membre TCC. Le potentiel d’intégration est révisé en continu selon les habiletés actuelles. (Voir page 16)


La rĂŠpartition sur le territoire


Les services

Le support psychosocial Le support psychosocial constitue une aide chez les personnes pour leur développement psychologique et leur interaction dans un environnement social.

61

Nouveaux membres

Réactivation de membership

12

2

Membres n’ayant pas renouvellé son membership


11

Références directes vers nos services

61

Accueils de nouveaux membres

769

Appels de soutien, d’informations ou d’orientation

498

Rencontres psychosociales individuelles

83

Discussions de cas avec d’autres professionnels

13

Plans de services individualisés

195

Interventions ponctuelles

5

Références externes pour des besoins spécifiques


Le maintien des acquis Le maintien des acquis regroupe l’ensemble des moyens visant à maintenir au plus haut niveau ses apprentissages et ses capacités résiduelles d’une personne ayant des incapacités .

MON RÊVE À MOI Grâce à la participation financière de l’Association Régionale pour le loisir des personnes handicapées, 20 personnes TCC ont pu vivre une journée de rêve avec un accompagnateur individuel.


   

    

10

Membres aidés

Dollars accordés en 2018-2019

3352


Les activités de maintien des acquis À l’Association, c’est principalement grâce à la pratique d’activités culturelles, manuelles, sociales, cognitives, sportives et psychosociales que nous conservons les progrès faits lors de la réadaptation et subséquemment. Ce service est financé par

Atelier de matériaux recyclables Objectifs :

Apprentissage, Motricité fine et résolution de problème

Description :

Démontage et récupération de pièces et de vieux fauteuils roulants

Lieu :

Hôpital de Jonquière, 2230 rue de l’hôpital Jonquière

Durée :

Ateliers de 180 minutes, présentés 3 sessions de 15 semaines

Membres ciblés : 1 et 2 (3+) acceptés Dieu merci c’est vendredi Objectifs :

Analyse, Concentration, coopération

Description :

Mélange d’expérience scientifique et de découvertes

Lieu :

Association Renaissance, 2223 boul. du Saguenay Jonquière

Durée :

Ateliers de 120 minutes, présentés à 15 reprises

Membres ciblés : 2– et 3 acceptés

Objectifs :

Motricité fine, plaisir et partage

Description :

Apprendre à cuisiner des recettes simples et rapides

Lieu :

Association Renaissance, 2223 boul. du Saguenay Jonquière

Durée :

Ateliers de 210 minutes, présentés à 15 reprises

2017

Membres ciblés : 2 et 3+ acceptés

2019 2018

Popotte


2017 2018 2019

2018 2019 2017

Théâtre Objectifs : Description :

Appartenance, créativité, esprit d’équipe, mémoire Faire partie d’une troupe de théâtre pour créer des liens.

Lieu :

Café-Théâtre le Côté-Cour, 4014 rue de la Fabrique, Jonquière

Durée :

Ateliers de 120 minutes, présentés 2 sessions de 17 semaines

Membres ciblés : 1 et 2 (3+) Acceptés

Sortie Culturelle Objectifs :

Apprentissage, Découverte et Ouverture

Description :

Découvrir la région et ses attraits culturelles

Lieu :

Endroits variés à Saguenay

Durée :

Ateliers de 120 minutes, présentés 1 session de 15 semaines

Membres ciblés : 1 et 2 (3) acceptés

Atelier musical Objectifs :

Coordination, Dextérité et Attention

Description :

Découverte de la musique à travers plusieurs ateliers variés

Lieu :

Association Renaissance, 2223 boul. du Saguenay Jonquière

Durée :

Ateliers de 120 minutes, présentés 1 session de 15 semaines

Membres ciblés : 2 (1 et 3) acceptés


Café de secteur Objectifs :

Sociabiliser, écoute, partage et ouverture

Description :

Profiter d’un bon café et d’une ambiance chaleureuse

Lieu :

Café L’accès à Alma et Lucerne à La Baie

Durée :

Ateliers de 90 minutes, présentés 3 sessions de 15 semaines

Membres ciblés : 1 (2+) acceptés

Dîner des membres Objectifs :

Communication, plaisir, écoute et respect

Description :

Rencontrer des gens qui vivent eux aussi avec un TCC.

Lieu :

Variés; la Baie, Chicoutimi, Jonquière, Alma, Roberval et St-Félicien

Durée :

Ateliers de 90 minutes, présentés 3 sessions de 15 semaines

Membres ciblés : 1 (2+) acceptés

Activités spéciales Objectifs :

Communication, plaisir, coopération et sentiment d’appartenance

Description :

Activités diverses et festivités de la région

Lieu :

Endroits variés

Durée :

Moyenne de 120 minutes, présentés 3 sessions de 15 semaines

Membres ciblés : Cotation variée en fonction de l’activité

P’tites virées Communication, plaisir, respect et écoute

Description :

Activités spéciales adaptées incluant accompagnateurs

Lieu :

Endroits variée

Durée :

Moyenne de 120 minutes, présentés 3 sessions de 15 semaines

Membres ciblés : Cotation variée en fonction de l’activité

Vélo adapté Concentration, équilibre et motricité

Description :

Parcours de vélos adaptés et sécuritaires

Lieu :

Parc Rivière du Moulin, 1577 rue des Roitelets, Chicoutimi

Durée :

Ateliers de 120 minutes, présentés 1 sessions de 15 semaines

Membres ciblés : 2– et 3+ (2+ et 3– accompagnés) acceptés

2017

Objectifs :

2019 2018

Objectifs :


Club de marche Objectifs :

Forme physique, Motivation et Persévérance

Description :

Prendre soins de sa santé physique et mentale

Lieu :

Centre Georges Vézina, 643 rue Bégin, Chicoutimi

Durée :

Ateliers de 120 minutes, présentés 3 sessions de 15 semaines

2017

2018 2019

Membres ciblés : 1 et 2+ (2– et 3+) acceptés

Aquaforme Objectifs :

Bien-être, forme physique, motivation et plaisir

Description :

les bienfaits de l’activité Physique sans la contrainte de la gravité

Lieu :

Foyer des loisirs, 1910 rue du Centre, Jonquière

Durée :

Ateliers de 90 minutes, présentés 2 sessions de 15 semaines

Membres ciblés : 1 et 2+ (2– et 3 accompagnés) acceptés

Curling Objectifs :

Analyse, Appartenance, Équilibre et esprit d’équipe

Description :

Un sport d’équipe qui est stratégique

Lieu :

Club de Curling de Chicoutimi, 760 rue Joliet, Chicoutimi

Durée :

Ateliers de 90 minutes, présentés 2 sessions de 12 semaines

Membres ciblés : 1 et 2+ (2-) acceptés

Quilles Objectifs :

Équilibre, Participation et persévérance

Description :

Jouer aux quilles à son rythme selon ses capacités physiques

Lieu :

Centre Joseph Nio, 555 rue Sainte-Marthe, Chicoutimi

Durée :

Ateliers de 90 minutes, présentés 2 sessions de 15 semaines

Membres ciblés : 2 et 3+ (3-) acceptés Jeux intérieurs et exterieurs Objectifs :

Coopération, coordination, équilibre et motricité

Description :

Jeu de groupe : jeu de poche, quilles virevoltantes etc.

Lieu :

Association Renaissance, 2223 boul. du Saguenay Jonquière

Durée :

Ateliers de 120 minutes, présentés 3 sessions de 15 semaines

Membres ciblés : 2– et 3+ (3-) acceptés


Jeudi en Folie Objectifs :

Connaissance générale, entraide, expression et partage

Description :

Jeux de toutes sortes du quizz musical au jeu questionnaire etc.

Lieu :

Carrefour communautaire 1905 rue Bourassa, Jonquière

Durée :

Ateliers de 90 minutes, présentés lors de 3 sessions de 15 semaines

Membres ciblés : 2– et 3 acceptés

Cardio-Cerveau Objectifs :

Concentration, logique et mémoire

Description :

Mettre à l’épreuve le cerveau lors de jeux de logique et d’analyse

Lieu :

Association Renaissance, 2223 boul. du Saguenay Jonquière

Durée :

Ateliers de 90 minutes, présentés lors de 2 sessions de 15 semaines

Membres ciblés : 1 et 2 acceptés

Caractéristiques cognitives

Intégration et accompagnement

Pouvant vivre seul avec du support externe. Potentiel d’intégration dans divers milieux

2+

Personne avec des difficultés cognitives légères. Habituellement représentée par un tuteur ou un conseiller au majeur.

Ne pouvant pas vivre seul. Potentiel d’intégration dans des milieux adaptés.

2-

Personne avec des difficultés cognitives sévères et/ou comorbidité avec problème de santé mentale. Représentée par un curateur.

Sans possibilité d’intégration externe. N’ayant aucun besoin d’accompagnement individuel dans les services de l’organisme.

3+

Personne avec des difficultés cognitives sévères et/ou comorbidité avec problème de santé mentale. Représentée par un curateur.

Sans possibilité d’intégration externe. Ayant besoin d’accompagnement individuel soutenu en raison des difficultés cognitives ou d’un trouble physique ou comportemental.

2019 2018

Personne avec des difficultés cognitives légères. Habituellement représentée par un tuteur ou un conseiller au majeur.

3-

1

Personne autonome. Habituellement sans tuteur ou curateur. Peut vivre seul.

2017


Café-rencontre Objectifs :

Communication, partage et participation

Description :

Partage d’opinions et discussions sur divers sujets proposés

Lieu :

Ic! Le Café Klimt, 2434 rue Saint-Dominique, Jonquière

Durée :

Ateliers de 90 minutes, présentés 3 sessions de 15 semaines

2017

2018 2019

Membres ciblés : 2 (3+) acceptés

Cinéma-thème Objectifs :

Analyse, concentration et Attention

Description :

Écouter des films différents et en discuter par la suite.

Lieu :

Association Renaissance, 2223 boul. du Saguenay Jonquière

Durée :

Ateliers de 180 minutes, présentés 2 sessions de 15 semaines

Membres ciblés : 2– et 3+ (2+ et 3-) acceptés

Billard Objectifs :

Agilité, coopération et coordination

Description :

S’amuser entre amis sans faire de compétition

Lieu :

Le Dooly’s, 797 boul. Talbot Chicoutimi

Durée :

Ateliers de 90 minutes, présentés 3 sessions de 15 semaines

Membres ciblés : 2– et 3+ (2+ et 3– accompagné) acceptés Jeux de société et de cartes Objectifs :

Attention, Jugement et Motricité

Description :

Choisir un jeu parmi plusieurs jeux différents

Lieu :

Association Renaissance, 2223 boul. du Saguenay Jonquière

Durée :

Ateliers de 90 minutes, présentée 1 session de 15 semaines

Membres ciblés : 2 (1 et 3+) acceptés

Bingo Objectifs :

Dextérité, écoute, entraide et plaisir

Description :

Bingos de différents concepts (musical, nostalgie, etc.)

Lieu :

Association Renaissance, 2223 boul. du Saguenay Jonquière

Durée :

Ateliers de 120 minutes, présentés 3 sessions de 4 semaines

Membres ciblés : 1, 2 et 3+


Le maintien de l’autonomie Ce programme, c’est le Processus visant l’amélioration de l’autonomie numérique et sociale des personnes traumatisées craniocérébrales. Communément appelé le P.L.A.N.S.

Ce service est financé par


Membres aidés

Ateliers présentés

574

Rencontres individuelles

OBJECTIF 1

Développer des outils favorisant l’autonomie des personnes traumatisées craniocérébrales.

2 Effectuer 700 rencontres ou accompagnements éducatifs individuels.

3

35

Concevoir et animer 36 ateliers psychoéducatifs favorisant l’autonomie des personnes traumatisées craniocérébrales.

PROCHES

PERSONNES TCC

24

39

Membres aidés

Ateliers présentés

49

16

Rencontres individuelles

RÉALISATIONS • Collecte d’outils • Rencontres avec des partenaires pour les ateliers

• 39 personnes traumatisées craniocérébrales ont été rencontrées pour l’évaluation des besoins. De ce nombre, 24 ont effectué le processus. • 15 proches de personnes traumatisées craniocérébrales ont participé au processus. • 603 rencontres ou accompagnements éducatifs individuels ont été réalisés.

• 12 ateliers pour les personnes traumatisées craniocérébrales ont été conçus. • 6 ateliers pour les proches de personnes traumatisées craniocébérales ont été conçus. • Un total de 51 ateliers ont été animés, dont 3 ateliers de perfectionnement présentés par des partenaires externes.


Ateliers pour les familles et les proches Comprendre le traumatisme craniocérébral

Objectifs :

- Comprendre le fonctionnement du cerveau et les répercutions d’un TCC et L’importance du maintien des acquis - Comment favoriser le rétablissement et l’adaptation - être sensibilisé à ses propres répercussions

Durée :

Atelier de 180 minutes présenté à quatre reprises

Lieu :

Alma, à deux reprises Jonquière, à deux reprises

Être proche d’une personne TCC : Les interventions spécifiques Objectifs :

- Comprendre ce qui est normal et ce qui nécessite une intervention - Prévenir d’autres problématiques comme la violence - Obtenir des astuces et des outils pour intervenir au quotidien - Fournir des outils à la personne TCC pour favoriser son autonomie

Durée :

Atelier de 180 minutes présenté à deux reprises

Lieu :

Alma, à une reprise Jonquière, à une reprise

Injustices, pertes et deuils

Objectifs :

- Favoriser l’évolution positive des deuils - Favoriser une bonne santé mentale - Éviter l’épuisement - Comprendre quand consulter un professionnel

Durée :

Atelier de 180 minutes présenté à deux reprises

Lieu :

Alma, à une reprise Jonquière, à une reprise

Les ateliers pour les proches visent le maintien à l’autonomie de la personne TCC au travers deux grands objectifs : • Fournir l’information nécessaire aux proches pour favoriser une approche centrée sur le développement des capacités de la personne TCC et le maintien de ses acquis. • Éviter un éloignement et un désinvestissement du proche envers la personne TCC causé par l’épuisement ou un conflit. Le matériel pédagogique est construit de façon à répondre aux questionnements de base pour la majorité des situations vécues par les proches et leurs personnes TCC. Un document résumant l’ensemble de l’atelier est fourni aux participants pour consultation ultérieure. Les situations spécifiques à chacun sont discutées lors des ateliers ou lors d’une rencontre de suivi selon les circonstances. Tout au long de l’atelier, les participants ont la possibilité de discuter de situations personnelles afin de ventiler, poser des questions ou proposer des solutions. Ce partage et ce soutien entre pairs permet à chacun de profiter de la force du groupe.


Quand l’aide devient négative : Le triangle dramatique de Karpman

Au courant de l’année, le programme a permis de soutenir 39 proches dans les défis de maintien de l’autonomie des personnes traumatisées craniocérébrales. De ce nombre, 15 ont participé aux divers ateliers et 29 ont bénéficié de suivis individuels.

Objectifs :

- Comprendre comment et quand apporter de l’aide à la personne TCC - Éviter l’infantilisation et la manipulation - Favoriser une bonne relation avec la personne TCC

Durée :

Atelier de 180 minutes présenté à trois reprises

Lieu :

Alma, à une reprise Jonquière, à deux reprises

La fatigabilité et la gestion d’énergie L’Association est en étroite collaboration avec le Centre de réadaptation en déficience physique. Il est donc possible pour un proche de se joindre aux ateliers même si la personne traumatisée craniocérébrale est toujours en cours de réadaptation. Cependant, c’est l’intervenante du Centre qui continue le suivi psychosocial individuel avec la personne. Au courant de la prochaine année, l’intervenante responsable des proches rencontrera des partenaires et d’autres organismes communautaires pour bonifier l’offre de service. De plus, nous explorerons la possibilité de permettre à des proches de personnes vivant avec d’autres handicaps d’intégrer les ateliers. L’organisme référent doit s’engager à offrir le suivi psychosocial individuel.

Objectifs :

- Comprendre un symptôme important du TCC : La fatigabilité - Être sensibilisé à la réalité de la personne TCC et sur ses limites - Éviter le jugement et la discrimination - Obtenir des astuces et outils pour favoriser la gestion d’énergie

Durée :

Atelier de 180 minutes présenté à trois reprises

Lieu :

Alma, à deux reprises Jonquière, à une reprise

Respecter ses limites personnelles

Objectifs :

- Comprendre quand et comment instaurer une limite personnelle - Respecter les limites de la personne TCC - Éviter l’épuisement et les conflits

Durée :

Atelier de 180 minutes présenté à deux reprises

Lieu :

Alma, à une reprise Jonquière, à une reprise


Ateliers pour les personnes TCC

Énergie Objectif :

- Comprendre la gestion - Approfondir sur la dé - Apprendre des trucs et

Durée :

Atelier de 120 minutes,

Compléments :

Informatique

Budgétaire

Objectif :

- Avoir les connaissances de base pour utiliser une tablette numérique - Utiliser des outils sur leur tablette qui facilite certaines tâches quotidiennes - Utiliser la tablette comme outil d’aide-mémoire et pour l’organisation.

Objectif :

- Connaître les étapes po - Identifier les différent - Obtenir des renseignem crédit - Obtenir des conseils pr

Durée :

Atelier de 120 minutes, présenté lors de 3 sessions

Durée :

Atelier de 120 minutes,

Compléments :

19 ateliers supplémentaires de perfectionnement ont été animés.

Compléments :

Un atelier de perfection Régime enregistré d’épa

Bien-être

Alimentaire

Objectif :

- Approfondir sur l’importance de prendre soin de soi - Apprendre comment relaxer et se détendre - Comprendre l’hygiène corporel et son importance - Développer des outils en lien avec l’organisation du quotidien - Comprendre comment prendre soin de son environnement

Durée :

Atelier de 120 minutes, présenté lors de 3 sessions

Objectif :

- Comprendre l’utilité d - Approfondir l’importa - Reconnaître la faim, la - Avoir des trucs et astu

Durée :

Atelier de 120 minutes,

Compléments :

Une séance supplémenta nutritionniste pour app repas.

Compléments :

Santé

Transport

Objectif :

- Comprendre le terme de la santé dans sa globalité - Comprendre les cinq différents besoins de l’être humain

Durée :

Atelier de 120 minutes, présenté lors de 3 sessions Compléments : Une séance améliorée a été offerte à la clientèle lors de la session d’hiver 2019 en collaboration avec des étudiantes en médecine

Objectif :

- Connaître les différen - Connaître les alternat - Connaître les services - Connaître les autres s

Durée :

Atelier de 120 minutes,

Compléments :


Sexualité

n d’énergie en lien avec la fatigabilité éfinition et les cycles de la fatigue t astuces pour mieux gérer l’énergie

Objectif :

- Comprendre la sexualité, les réponses sexuelles, le désir sexuel et le consentement - Comprendre les rôles sexuels ainsi que les stéréotypes - Définir les ingrédients de base (respect / communication) - Approfondir sur la sexualité, le TCC et les difficultés s’y rattachant

Durée :

Atelier de 120 minutes, présenté lors de 2 sessions

présenté lors de 3 sessions

Compléments :

Résilience

our créer et mettre en place un budget ts types de revenus et dépenses à inclure ments de base sur le dossier et le pointage de

ratiques entourant le thème financier présenté lors de 3 sessions

Objectif :

- Connaître les différentes étapes du deuil - Apprendre à surmonter un deuil - Consulter un professionnel au bon moment

Durée :

Atelier de 120 minutes, présenté lors de 3 sessions

Compléments :

Deux ateliers ont eu lieu durant la session d’automne

nnement a été offert À 2 reprises en lien avec le argne invalidité (REEI)

Mémoire

d’une saine alimentation ance de l’équilibre alimentaire a satiété, la contamination croisée et l’hygiène uces pour l’alimentation au quotidien

Objectif :

- Connaître le fonctionnement de la mémoire - Reconnaître les facteurs qui influencent son fonctionnement - Connaître les principaux types et comment stimuler la mémoire - S’outiller afin de développer des trucs au quotidien

Durée :

Atelier de 120 minutes, présenté lors de 3 sessions

Compléments :

Deux ateliers ont eu lieu durant la session d’automne

présenté lors de 3 sessions

aire à été offerte à deux reprises avec une profondir les connaissances sur l’équilibre des

Relationnel

nts services de transport en commun tives en transport comme le transport bénévole de transport de longue durée services notamment le Taxi et le Taxi-Bus

Objectif :

- Apprendre la gestion des émotions - Comprendre l’affirmation de soi et les principaux types d’attitude - Apprendre comment favoriser l’affirmation de soi - Approfondir sur la résolution de conflit

Durée :

Atelier de 120 minutes, présenté lors de 3 sessions

présenté lors de 1 session Compléments :


Répit pour les proches aidants Le répit est un accompagnement global et durable des personnes TCC et un temps de pause dynamique pour leurs proches aidants. L’origine du projet Au Saguenay-Lac-St-Jean, nous avons accès à certains services de répits pour les personnes âgées. Cependant la complexité de la problématique des personnes ayant subi un traumatisme craniocérébral (TCC) ne cadre pas dans ces ressources. Certaines personnes TCC, sans troubles de comportements, participent à des centres de jour dans des CHSLD par manque de ressources. Ceux-ci permettant aux aidants d’avoir un moment de répit. Souvent, ces milieux sont malheureusement peu adaptés pour les personnes TCC. Le pairage n’est pas adéquat et mène à des situations d’échecs de l’intégration. Par la suite, les ressources refusent ces usagers. À l’automne 2015, un sondage des besoins a été réalisé auprès de nos membres pour connaître davantage leurs besoins et d’assurer l’atteinte des objectifs de notre plan d’action 2015-2018. Par des rencontres téléphoniques ou sur rendez-vous à l’Association, l’exercice nous a permis de rejoindre 141 répondants sur l’ensemble de la région. Ce sondage comprenait 7 sections dont l’identification, la santé physique, les activités de vie quotidienne, l’intégration sociale, la vie affective et sociale, le répit pour

les proches aidants et la vie associative. Le sondage des besoins nous a permis d’identifier les besoins des proches aidants en matière de répit.

Les clientèles ciblées Un proche aidant ou aidant naturel est une personne qui, bénévolement (sans être rémunérée), prend soin d’un proche de son entourage atteint d’une incapacité permanente, dont la santé est précaire ou qui ne peut répondre lui-même à ses besoins pour assurer sa survie.

La progression du service Depuis mai 2016, notre organisme a développé un service de répit répondant ainsi aux besoins des proches aidants des personnes TCC dans notre région. Grace à la Fondation de la Fédération des médecins spécialistes du Québec, trente-etun (31) proches aidants de la région ont pu bénéficier gratuitement près de 1500 heures de répit individuel jusqu’à présent. Ce volet a pour but de répondre aux besoins en matière de répit, mais également de permettre à l’aidant de participer à une activité de loisir de son choix.

Ce service est financé par

Grâce à la Fondation Martin-Matte, trente-sept (37) familles de la région ont bénéficié de plus de 1200 heures « répit / dépannage », de vingt (20) camps mobiles Fondation Martin-Matte et de onze (11) camps de répit du vendredi au dimanche. Nous avons également animé des répits de groupe selon des thématiques de vie commune (conjoint, jeunes, personnes ayant des difficultés cognitives similaires, etc.). À ce jour, la Fondation Martin Matte aura donné accès à plus de 7500 heures de répit aux familles de personnes traumatisées craniocérébrales de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Le défi de financement Dans la région du Saguenay-LacSaint-Jean, le CIUSSS ne dispose d’aucun Fonds de répit pour les proches aidants comme d’autres régions de la province. Nous avons sollicité Madame Hélène Boivin, directrice DI, TSA et DP, pour une aide financière ponctuelle, mais son programme ne peut contribuer au projet. De plus, un montant inférieur à celui demandé à été octroyé par la Fondation MartinMatte. Il sera donc important que l’organisme réévalue l’ensemble du service pour en maximiser les retombées.


Au courant des deux dernières années, l’organisme compte 70 nouveaux membres sans augmentation significative du financement à la mission. Plus de membres, plus de besoins, plus de services à rendre dans l’ensemble des services. L’organisme n’est donc pas en mesure de libérer des sommes à même le financement de base du CIUSSS pour combler le manque à gagner dans le service de répit pour les proches aidants.

Répit de groupe Répit de groupe d’une demi-journée permettant de favoriser les échanges interpersonnels et de réaliser certaines activités choisies par le groupe.

Camps Renaissance

Répit individuel

Animation de Camps Renaissance par une équipe d’éducateurs, du vendredi au dimanche. L’hébergement, les activités diversifiées et les repas sont inclus. Le proche aidant bénéficie d’une période de répit d’un minimum de 48 heures. Exclusivement pour ce service, si des places demeurent disponibles, elles seront comblées par d’autres membres désirant participer au Camp Renaissance.

L’éducateur se rend à domicile ou effectue une sortie à l’extérieur du domicile avec l’aidé, ce qui permet au proche aidant de participer à une activité de loisir de son choix. Le service accorde un maximum de 32 heures de répit offert à 20 proches aidants. Le nombre d’heures minimum pour une période de répit est de 4 heures.

Camps mobile Fondation Martin-Matte Animation de Camps mobiles, à raison d’une journée de fin de semaine par mois, qui se déplacent partout au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Les objectifs des Camps Mobiles sont de faire découvrir la région aux aidés en plus de permettre des périodes de répits supplémentaires aux proches aidants.

Avant de bénéficier de ce volet, il est important d’effectuer une rencontre d’arrimage d’une durée de 2 heures avec l’intervenant responsable afin d’établir un premier contact. L’organisme dispose également d’une banque de temps de dépannage pour l’ensemble des proches aidants du Saguenay Lac Saint-Jean.

VOLETS

AIDANTS

PÉRIODES

HEURES

Répits individuels

20

168

644

Répits de groupe

18

94

694

Camps mobiles & Camps Renaissance

19

14

2 072

TOTAL

32

276

3 410


La sensibilisation et les représentations

Sensibiliser, c’est susciter l’intérêt d’une personne, d’un groupe ou d’une population. C’est rendre les personnes attentives, disponibles et compréhensives. C’est des actions particulières qui impliquent une méthodologie et un savoir-faire spécifique dans le but de faire évoluer la population pour modifier durablement des attitudes.

57

Personnes sensibilisées lors de formations ou rencontres


Les représentations Les représentations augmentent la visibilité de notre association, mais elles font également évoluer les services destinés aux personnes traumatisées craniocérébrales et leurs proches.


Les membres du personnel l’équipe travaille avec cœur pour offrir des services de qualité tout en les actualisant aux besoins individuels et collectifs de l’ensemble des membres. Par leur accueil et leur professionnalisme, les employés démontrent leur enthousiasme à s’impliquer activement pour l’Association et la cause.


Les formations La formation continue renvoie aux différentes activités d’apprentissage susceptibles d’accroître l’efficacité des employés, notamment par l’amélioration de leurs capacités d’accomplir les tâches Demandées.

et


la prévention

Sports et loisirs

Sécurité routière

Projets en attente 1$ = 6$ • • • •

investi en d’économie en prévention coût de santé

;


PAR

LA PRÉVENTION, ON CHERCHE À AGIR LE PLUS PRÉCOCEMENT POSSIBLE

AFIN DE RÉDUIRE LES FACTEURS DE RISQUE ASSOCIÉS AUX MALADIES, AUX PROBLÈMES PSYCHOSOCIAUX ET AUX TRAUMATISMES ET LEURS CONSÉQUENCES, AINSI QUE DE DÉTECTER TÔT LES SIGNES HÂTIFS DE PROBLÈMES POUR CONTRER CES DERNIERS, LORSQUE CELA EST PERTINENT. Source : Direction de la santé publique du CIUSSS de la Capitale Nationale

OBJECTIF 1

Consolider les partenariats nécessaires à l’initialisation du projet.

2

Animer 150 ateliers destinés aux jeunes et jeunes adultes du Saguenay-Lac-Lac-Saint-Jean.

3

4

5

Tenir 10 kiosques de prévention dans les milieux scolaires et les évènements « grand public »

RÉALISATIONS 2018-2019 • Financement accepté par le Programme d’aide financière du Fonds de la sécurité routière. • Création de liens avec des partenaires municipaux, scolaires, organismes communautaires, SAAQ, etc.

• 20 groupes ont été rencontrés dans des milieux scolaires. • 2 groupes ont été rencontrés dans des organismes communautaires. • 2 groupes ont été rencontrés dans un organisme de sports et loisirs. TOTAL : 24 ateliers ont été animés cette année.

• 1 kiosque dans un école secondaire. • 2 kiosques pour le projet IMPACT. TOTAL : 3 kiosques ont été tenus pour l’année en cours.

Rencontrer 3 500 jeunes et jeunes adultes dans le but de prévenir le TCC et de sensibiliser aux comportements sécuritaires.

• 834 jeunes ont été rencontrés provenant de Normandin, DolbeauMistassini, Alma, Jonquière, Chicoutimi, La Baie et du Bas-Saguenay.

Rencontrer 25 professionnels travaillant auprès de la clientèle cible dans le but de créer des agents mobilisateurs.

• Nous avons débuté la création d’une trousse d’outils permettant aux professionnels de s’approprier un discours commun.


Le guide de pratiques cliniques

Le GPC produit par l’équipe du projet INESSS-ONF a été conçu de façon à fournir des recommandations basées sur les données probantes pour la réadaptation de la clientèle adulte ayant subi un traumatisme craniocérébral (TCC) modéré ou grave. Ce GPC : •

Contient des recommandations appropriées aux besoins de la clientèle adulte et ne concerne pas spécialement la clientèle pédiatrique ou gériatrique. Un processus distinct de revue de la littérature et de consensus aurait été nécessaire pour permettre l’élaboration de recommandations destinées à ces populations. Les données probantes relatives à ces populations sont beaucoup plus limitées.

Ne porte pas sur l’évaluation et la gestion des individus ayant subi une commotion cérébrale (traumatisme craniocérébral léger).

Présente de l’information qui s’adresse aux programmes couvrant toutes les phases du processus de réadaptation […] il est également adéquat pour la réadaptation dans la communauté, que ces services soient offerts dans le réseau public ou dans le réseau privé. Il contient de nombreuses recommandations pertinentes à tout le continuum de soins de réadaptation.

Les recommandations du GPC où l’Association doit être impliqué sont les suivantes :

C 3.9 La préparation de la personne ayant subi un traumatisme craniocérébral, de sa famille et de ses proches au retour dans la communauté devrait

inclure : la formation de la famille et des proches sur l’utilisation de l’équipement et la prise en charge de la personne à domicile de façon sécuritaire; la transmission d’informations à la personne et à sa famille ou ses proches sur les ressources publiques ou privées, y compris les organismes bénévoles et les groupes d’entraide, et devrait indiquer comment y avoir accès. (Adapté d’ABIKUS 2007, G84, p. 30)

D 1.2 Après le congé des services de réadaptation, la personne qui a subi un traumatisme craniocérébral, sa famille et ses proches devraient avoir accès, au besoin, à des services à long terme (counseling, informations, etc.) afin de permettre et de soutenir une participation sociale optimale tout en respectant les décisions personnelles et en facilitant l’adaptation. (Adapté de NZGG 2007, 9.2, p. 132)

D 2.1 La personne qui présente des incapacités résiduelles après un traumatisme craniocérébral devrait avoir accès au moment opportun à des services externes spécialisés ou à des services de soutien dans son milieu afin que soient facilités la progression et le succès de la réintégration dans la communauté. (Adapté de NZGG 2007, 6.6, p. 116) D 2.2 La personne qui a subi un traumatisme craniocérébral devrait avoir accès à un programme de soutien par les pairs, intégré à un programme de soutien communautaire, afin de favoriser l’intégration sociale, l’adaptation et le fonctionnement psychologique. (INESSS-ONF, 2015)


Le guide de pratique clinique contient de nombreuses recommandations pertinentes à tout le continuum de soins de réadaptation.

D 4.2 Un programme d’intervention dans la communauté axée sur des objectifs et visant à augmenter la participation à des activités de loisirs, des activités sociales ou toute autre activité significative devrait être offert à la personne ayant subi un traumatisme craniocérébral qui éprouve des difficultés dans ces sphères. (Adapté d’ABIKUS 2007, G97, p. 32)

D 6.8 Si la personne ayant subi un traumatisme craniocérébral (TCC) est incapable d’occuper un emploi rémunéré, elle devrait être aidée à explorer d’autres possibilités de participation productive favorisant l’intégration dans le milieu (p. ex. du bénévolat dans des organismes offrant [ou non] des services aux personnes ayant subi un TCC). (INESSSONF, 2015)

E 1.3 La famille et les proches de la personne ayant subi un traumatisme craniocérébral devraient pouvoir avoir accès à du soutien en continu. La participation à des groupes d’entraide et des thérapies de soutien devrait être envisagée, par exemple des associations ou groupes de soutien par les pairs, de la thérapie cognitive basée sur la pleine conscience (mindfulness) ou encore de la thérapie par le yoga ou les arts, la zoothérapie, la musicothérapie, etc. (INESSS-ONF, 2015)

F 1.1 La personne ayant subi un traumatisme craniocérébral (TCC) et ses proches devraient recevoir, au moment opportun et de manière progressive et régulière, de l’information verbale et écrite sur le TCC, adaptée à l’âge, la culture et la langue des individus concernés. Cette information devrait inclure : • les conséquences les plus fréquentes d’un TCC sur les plans physique, cognitif, comportemental et émotionnel; • la réassurance à propos des signes et symptômes auxquels on peut s’attendre; • la possibilité de problèmes à long terme; • des conseils à propos des situations à haut risque, des mesures de sécurité et d’autosoins;• des conseils sur les interactions entre l’alcool et les médicaments psychotropes; • des conseils sur l’abus d’alcool ou de substances chez les personnes ayant subi leur TCC dans un contexte d’intoxication à l’alcool ou aux substances; • les services et ressources en réadaptation; • les ressources communautaires; • la difficulté, pour les personnes qui n’ont pas de connaissances sur le TCC, à détecter les problèmes qui y sont reliés. (Adapté de NZGG 2007, 9.2, p. 132) F 1.2 La personne ayant subi un traumatisme craniocérébral (TCC) et ses proches devraient recevoir de l’information et des conseils et, par le biais d’une référence, pouvoir échanger sur les effets du TCC dans leur vie avec une personne expérimentée en gestion des effets émotionnels à la suite d’un TCC. (Adapté d’ABIKUS 2007, G21, p. 19)

guidepratiquetcc.org/modtosevere


Le plan d’action

Notre plan d’action 2018-2021 OBJECTIF 1

2

Accroître les références vers l’Association et améliorer le partenariat avec les autres organismes.

• Signature d’une nouvelle entente de collaboration avec le Centre de réadaptation en déficience physique de Jonquière • Adhésion aux regroupements locaux d’organismes communautaires • Maintien de la visibilité et de l’implication active de l’Association sur les différentes tables, comités et milieux associatifs.

Maximiser le support aux intervenants en leur offrant des opportunités de concertation, de réseautage, de formations et des nouveaux outils d’intervention.

• Début de création d’un service d’aide pour les employés • Organisation d’ateliers d’informations et formations pour outiller les intervenants dans la défense des droits • Participation à dix-sept (17) formations et séances d’informations • Participation aux divers comités du Regroupement provincial

3

Évaluer les services en utilisant des indicateurs de gestion efficaces permettant le développement optimal de l’organisme.

4

S’actualiser vers les meilleures pratiques de soutien individuel et collectif des personnes TCC.

5

RÉALISATION 2018-2019

Offrir une programmation d’activités de maintien des acquis répondant à l’ensemble des besoins sur les différents territoires.

• Groupes d’appréciation partagése EPSILON dans cinq activités de maintien des acquis • Évaluation EPSILON du conseil d’administration • Évaluation EPSILON du projet de maintien de l’autonomie

• • • • •

168 observations et interventions ponctuels 130 bonjours saisonniers Gestion efficace des dossiers des membres Application de l’approche globale Plus d’information dans la section « Support psychosocial »

• Conception et animation de 20 activités de maintien des acquis différentes en plus des activités spéciales, sorties culturelles et les « P’tites virées adaptées ». • Plus d’informations dans la section « Activités de maintien des acquis »


Visiter notre site web pour consulter la version complète de notre plan d’action. OBJECTIF 6

Restructurer, dans le but de maximiser, les services d’accompagnement individuel des membres visant une intégration satisfaisante dans leur communauté.

RÉALISATION 2018-2019

• Élaboration d’une demande financière pour un projet de restructuration du service d’accompagnement

7

S’actualiser vers les meilleures pratiques de soutien individuel et collectif des proches.

• • • • •

48 accueil de nouveaux membres proches 117 bonjours saisonniers Gestion efficace des dossiers des membres Création d’ateliers pour les proches favorisant le partage entre pairs Plus d’information dans la section « Support psychosocial »

8

Augmenter le sentiment d’appartenance des membres envers l’Association en investissant dans la vie associative.

• • • •

Mise à jour des règlements généraux Caractérisation des envois postaux et courriels Amélioration des processus démocratiques Bonification des comités en place

9

10

Actualiser les offres de services en matière de sensibilisation et de prévention tout en augmentant la visibilité de l’organisme.

Structurer un service global regroupant toutes les actions de maintien en milieu naturel (autonomie, répit et hébergement).

• Création d’une nouvelle formation par les intervenants externes • Réalisation de quatre vidéos thémoignages • Obtention d’un financement spécifique pour la prévention à la sécurité routière • Soutien accru des intervenants dans divers milieux (organismes, milieux d’hébergement, maintien à domicile, etc.)

• Création d’un comité « Hébergement » en partenariat avec le Centre de réadaptation en déficience physique • Mise en action du projet de maintien de l’autonomie • Continuité de nos services destinés aux personnes TCC vivant avec un proche aidant


Nos phares : EPSILON et l’ACA

Services évalués 2018-2019 • • • • • • •

La qualité des services offerts par une association passe par le fonctionnement bien structuré, conforme aux besoins des membres et adapté à la culture du milieu. L’évaluation de la qualité des services impose une réflexion bien articulée sur l’ensemble des éléments qui composent une organisation. Qu’il soit question de l’organisation administrative (la structure, les comités, les administrateurs, les écrits, etc.), du recrutement, de la formation et du suivi des travailleurs rémunérés ou bénévoles; de l’accueil des membres, du choix des services et des activités proposés ou encore des liens créés avec les partenaires, il est nécessaire de porter un regard objectif sur chacun de ces éléments. Cet exercice permet de constater les façons de faire déjà adéquates, les améliorations à apporter et les ajouts à initier afin d’atteindre avec satisfaction, pour l’ensemble des personnes concernées, le niveau de qualité attendu. Pour ce faire, l’Association Renaissance a décidé d’utiliser un outil reconnu nommé EPSILON. Ce guide d’auto-évaluation résulte d’un travail subventionné par le Programme d’action communautaire sur le Sida. Déjà éprouvé, le contenu et la démarche d’autoévaluation EPSILON est simple, efficace et s’adapte à des structures organisationnelles différentes. Il est basé sur l’échange à l’intérieur de groupes de réflexion dans lesquels se retrouvent de façon distincte le

Atelier musical Café-rencontre Jeudi en folie Atelier de matériaux recyclables Curling P.L.A.N.S. Conseil d’administration

conseil d’administration, les employés permanents, les membres, les bénévoles et les partenaires. Il incite à regarder attentivement, entre autres, le cheminement de ces personnes à l’intérieur de l’Association et l’interaction entre elles. Cette démarche ne vise pas une modification drastique à l’intérieur de l’organisation. Elle se veut davantage une prise de conscience, accompagnée d’une volonté de changement. Pour donner suite au processus d’auto-évaluation, l’Association peut être en mesure d’influencer sa culture organisationnelle afin qu’elle réponde mieux à la réalité, de dégager des pistes d’amélioration et d’apporter les modifications nécessaires pour assurer une réponse de qualité et adéquate aux différents besoins des membres. Les résultats peuvent également être utilisés pour la mise en place d’un prochain plan triennal.

Tout changement necessite une bonne preparation, une adaptation aux nouvelles façons de faire et du temps pour bien l’implanter.


L’organisme en action communautaire autonome (ACA) Les organismes communautaires se définissent comme des constituants d’un mouvement social autonome d’intérêt public et comme des agents de transformation sociale qui agissent en vue de favoriser l’amélioration de la qualité du tissu social. Leur intervention se propage bien au-delà de la simple satisfaction des besoins sociaux et des besoins de santé de la population. Afin d’établir des critères de base pour bien circonscrire le statut d’organisme d’action communautaire au sens large, le gouvernement du Québec publiait, en 2001, la Politique gouvernementale « L’action communautaire, une contribution essentielle à l’exercice de la citoyenneté et au développement social du Québec ». Cette politique présente quatre premiers critères s’adressant à l’ensemble des organismes d’action communautaire :

Bien que la politique gouvernementale reconnaisse l’action communautaire dans son ensemble, cette même politique vient préciser que le soutien financier gouvernemental vise expressément l’action communautaire autonome. Les organismes qui s’inscrivent dans cette voie « constituent un mouvement de participation et de transformation sociale aux approches larges, aux pratiques citoyennes, génératrices de liens sociaux et de cohésion sociale. Le mouvement formé par les organismes d’action communautaire autonome est un mouvement issu de la société civile ».

• • •

Être un organisme à but non lucratif; Être enraciné dans la communauté; Entretenir une vie associative et démocratique; Être libre de déterminer sa mission, ses approches, ses pratiques et ses orientations.

Pour être reconnus à ce titre, les organismes d’action communautaire doivent répondre à quatre critères supplémentaires : •

• •

Avoir été constitué à l’initiative des gens de la communauté; Poursuivre une mission sociale qui lui est propre et qui favorise la transformation sociale; Faire preuve de pratiques citoyennes et d’approches larges, axées sur la globalité de la problématique abordée; Être dirigé par un conseil d’administration indépendant du réseau public.

L’OUVERTURE

LE RESPECT L’EGALITE L’EQUITE LA JUSTICE SOCIALE LA DEMOCRATIE LA SOLIDARITE LA TRANSPARENCE L’AUTONOMIE LA LIBERTE LE PARTAGE DE LA RICHESSE LA PAIX


Le lexique et les abbréviations

Agent payeur

Curateur public

Instance publique habilitée à régler le versement d’une indemnisation ou toute autre somme due à un membre.

Le Curateur public agit comme curateur ou tuteur d’un membre, lorsqu’aucun proche ne peut les représenter ou que ce n’est pas dans l’intérêt de la personne inapte. Il s’assure que les décisions sont prises dans l’intérêt de la personne représentée, le respect de ses droits et la sauvegarde de son autonomie.

Bonjour saisonnier Appel téléphonique permettant de prendre des nouvelles d’un membre, de s’assurer que ses besoins sont comblés et de l’informer des services ou des nouvelles de l’Association.

Camp Renaissance Camp d’une durée d’environ 48 heures, du vendredi au dimanche, habituellement organisé dans un site d’accueil reconnu (Lac Pouce, Camp Kiwanis, etc.).

Camp mobile Camp d’horaire variable, d’une durée maximum d’une journée. Les camps mobiles se déplacent sur l’ensemble de la région.

Conseiller au majeur Personne qui assiste, pour certains actes administratifs, une personne atteinte de difficultés cognitives légères ou d’une incapacité temporaire. L’assistance doit maximiser l’autonomie de la personne.

Continuum de services Système intersectoriel auquel collaborent des organismes gouvernementaux, paragouvernementaux, universitaires et communautaires. Il a pour principaux objectifs l’accessibilité, la continuité, l’efficacité et la qualité des services offerts aux personnes ciblées.

Cooptes Mode de recrutement consistant à désigner ses membres sans qu’il y ait élection.

Counseling Forme d’accompagnement psychologique et social dans le but de répondre à une demande aux fins de traiter, résoudre, assumer un ou des problèmes.

Curateur prive Personne désignée comme responsable « aux biens » et/ ou « à la personne » d’un membre donc l’inaptitude est totale et permanente.

Epsilon Outil d’évaluation permettant aux organismes communautaires de mieux structurer la réflexion qui jaillit de leur action et de poser ainsi un regard évaluatif sur cette action.

Gouvernance L’ensemble des mesures, des règles, des étapes de décisions, d’informations et de surveillance qui permettent d’assurer le bon fonctionnement et le contrôle de l’organisme.

Guide de pratique clinique Outil pour améliorer les soins de santé qui permet aux professionnels de prendre des décisions cliniques basées sur les données probantes scientifiques et les opinions d’experts.

Lettres patentes Document qui atteste que la constitution de la corporation est conforme à la « Loi sur les compagnies, Partie III ». Synonyme : Charte, acte constitutif.

Maintien des acquis L’ensemble des moyens mis en œuvre pour une personne ayant des incapacités à conserver au plus haut niveau ses apprentissages et ses capacités résiduelles.

Prevention L’ensemble des mesures à prendre pour éviter qu’une situation ou qu’un accident ne survienne.

Proche Toute personne gravitant autour de la personne TCC et qui contribue ou souhaite contribuer à l’amélioration de sa condition de vie; un parent, un frère, une sœur, un ami, un voisin, un propriétaire, un collègue, etc.


Proche aidant

Statuts et Reglements generaux

Personne qui, bénévolement (sans être rémunérée), prend soin d’un proche de son entourage atteint d’une incapacité permanente, dont la santé est précaire ou qui ne peut répondre lui-même à ses besoins pour assurer sa survie.

Document regroupant les obligations légales de la corporation et de ses membres. Il définit comment la corporation entend appliquer la Loi dans la définition des membres, la structure de responsabilité et de pouvoir, la gestion des finances et le fonctionnement démocratique dont ils définissent la gouvernance de l’organisation.

Qualite de vie Notion multidimensionnelle couramment utilisée pour cerner l’état de bien-être (mieux-être et bonheur) d’une personne.

Semaine tampon Semaine de planification entre deux sessions d’activités de maintien des acquis.

Sante publique La santé publique est une discipline qui prend en charge toutes les dimensions administratives, sociales, politiques et économiques de la santé. Elle s’occupe de préserver la santé, de la protéger au niveau de groupes d’individus.

Sensibilisation L’ensemble des mesures pour rendre les personnes attentives, disponibles et compréhensives. Ce sont des actions particulières qui impliquent du savoir-être et savoir -faire spécifique dans le but de faire évoluer la population pour modifier durablement des attitudes envers une clientèle ciblée.

Societe civile L’ensemble des rapports interindividuels, des structures familiales, sociales, économiques, culturelles, religieuses, qui se déploient dans une société donnée, en dehors du cadre et de l’intervention de l’État.

AGA : ACA : CIUSSS : CLE : CDC : CRDP : DSP : GOPHS : GPC : INESSS :

Assemblée générale annuelle Action communautaire autonome Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux Centre local d’emploi Corporation du développement communautaire Centre de réadaptation en déficience physique Direction de la santé publique Groupement des organismes de pers. handicapées de Saguenay Guide de pratique clinique Institut national d’excellence en santé et services sociaux

Sympathisant Personne interpellée par le TCC, sans en vivre les répercussions personnellement, et qui approuve globalement les idées et actions de l’organisme.

Tissu social L’ensemble des interactions entre les individus et leur entourage basé sur les différentes expériences d’un individu ou d’un groupe.

Transformation sociale Transformation observable, qui affecte, d’une manière qui ne soit pas provisoire ou éphémère, la structure ou le fonctionnement de l’organisation sociale d’un groupe ayant les mêmes intérêts ou besoins.

Tuteur Personne désigné comme responsable « aux biens » et/ou « à la personne » d’un membre donc l’inaptitude est partielle ou temporaire.

Vie associative L’ensemble des actions et activités de l’organisme permettant aux membres de se regrouper, de s’exprimer, de partager.

MSSS : Ministère de la santé et des services sociaux ONF : Ontario Neurotrauma Foundation PSOC : Programme de soutien aux organismes communautaires RAPTCCQ :Regroupement des associations de personnes TCC du Québec SAAQ : Société de l’assurance automobile du Québec SQTCC : Semaine québécoise du traumatisme craniocérébral TCC : Traumatisme craniocérébral (ou traumatisme crânien) TCCL : Traumatisme craniocérébral léger (ou commotion cérébrale) TCCMG : Traumatisme craniocérébral modéré ou grave TROC02 : Table régionale des organismes communautaires de la région 02


Les photos « coup de cœur »

Jonathan Galarneau Cette photo a été prise lors du transport du retour du Challenge Hivernal Adaptavie où l’équipe de l’Association a remporté une médaille de bronze. C’est ma photo « coup de cœur » car elle identifie une belle réussite pour les membres.

Jonathan Jean-Vézina Ma photo « Coup de cœur » a été prise à L’Assemblée générale des membres. Elle permettait de souligner l’apport de la Fondation Martin-Matte qui supporte le répit pour les proches aidants de notre association depuis 2016. Elle représente l’importance des partenaires dans la réalisation de la mission de l’organisme.

Mélissa Rivard Mon coup de cœur est le club de marche. Cette photo représente un levier de réussite, l’importance de se trouver un objectif et de le dépasser.


Marc-Antoine Guérin Une photo de notre Camp Renaissance dans la grande Ville de Montréal lors de notre visite du musée Grévin. Ce fut un super voyage remplie de beaux moments et de péripéties à ramener au Saguenay. Le sourire de nos membres ne peut pas être une plus belle récompense dans notre travail.

Cindy Fortin Cette photo à été prise lors d’une rencontre d’atelier « P.L.A.N.S. ». Ce nouveau service est mon « Coup de cœur » de l’année. Il permet un rassemblement de personnes TCC ou de Proches qui vivent des situations similaires afin d’apprendre ensemble sur un sujet. Je suis certaine que les apprentissages, les discussions et les rencontres qui en découlent auront des effets bénéfiques dans la vie de plusieurs!

Isabelle Tremblay Une photo que j’ai prise lors du projet « Mon rêve à moi » avec Guillaume Leclair. C’est ma photo « coup de cœur » car le sourire dans son visage en dit tellement long sur les moments que nous vivons avec les membres et qui est la base du pourquoi j’aime tellement mon métier. Ce sont des moments privilégiés autant pour eux que pour nous.


Le TCC en chiffre

Le TCC au Saguenay-Lac-Saint-Jean 5% *

21 **

44 **

5% des décès sont attribuables aux traumatismes non-intentionnels.

L’an passé, 21 personnes ont subi un TCC modéré ou grave dans la région.

L’âge moyen des personnes TCC survenu en 2018-2019 est de 44 ans.

15 à 19 *

42% **

66 % **

Les jeunes de 15 à 19 ans sont les plus à risque de subir un TCC.

Les accidents de la route sont responsables de 42% des TCC modéré ou grave.

Même si plus de la 50% des habitants vivent à ville de Saguenay, 66% des TCC survient ailleurs dans la région.

Le TCC au Québec 1 ***

3 sur 4 ****

45 % ****

Le TCC est la cause #1 de décès chez les moins de 35 ans.

3 personnes TCC sur 4 sont des hommes.

85 % ****

12 000 ****

Le TCC léger, nommé commotion cérébrale représente 85% des TCC.

Chaque année, 12 000 personnes sont victimes d’un TCC.

La première cause d’un TCC est l’accident de la route représentant 45% des TCC.

Sources : * CIUSSS, https://santesaglac.gouv.qc.ca/documentation/sante-publique/sante-physique/ ** CIUSSS, Comité de suivi du Consortium en traumatologie du CIUSSS Saguenay-Lac-Saint-Jean. *** INSPQ, https://www.inspq.qc.ca/sites/default/files/documents/securite/tableau_1_principales_causes_de_deces_au_quebec.pdf **** Info-TCC, http://www.repar.veille.qc.ca/info-tcc/Statistiques-sur-les-personnes


l’Association en chiffres 9

Membres du conseil d’administration

17

Ateliers pour le maintien de l’autonomie

61

Nouveaux membres

195

Interventions ponctuelles lors des services

305

Membres actifs, sympathisants et membres honoraires

621

Activités de maintien des acquis, conçues et animées

623

Rencontres individuelles pour le maintien de l’autonomie

769

Appels de soutien, d’informations ou d’orientation

2 950

Présences lors des activités de maintien des acquis

3 352

Dollars remis en Fonds d’aide

3 410

Heures de répit pour les proches aidants

Les principaux revenus 2018-2019 142 680

Société de l’assurance automobile de Québec

124 470

Centre intégré universitaire en santé et services sociaux1

85 550

Prog. d’aide Financière Fonds de la sécurité routière

27 500

Fondation Martin-Matte

23 450

Contribution des membres

9 300 1

Fondation Fédération des médecins spécialistes

93 855$ Programme de soutien aux organismes communautaires 18 065$ Projet ponctuel, ajout d’activités de maintien des acquis 9 750$ Direction DI, TSA et DP, contribution au projet Répit

1 800$ Formation des intervenants externes 1 000$ Fond de formation pour les intervenants de l’Association


Nos principaux partenaires

L’Association est membre de

Profile for ASSOCIATION RENAISSANCE

Rapport annuel 2018-2019  

Rapport annuel 2018-2019  

Advertisement