Issuu on Google+

19 ème FESTIVAL PRO MUSICA 31 juillet > 3 août 2014 à TAULIGNAN (26) concerts et spectacles 18h30 <>21h00 Direction artistique Rebecca Chaillot

avec Caroline Casadesus Jean-Christophe Rigaud / Gilles Colliard / Le Quatuor Barbaroque / Anna Göckel Bogdan Nesterenko / Juliette de Massy / Bruno Martins / Jean-Marc Apap Jordi Querol / Honorine Schaeffer / Valentin Cotton / Ulysse Vigreux


19 ème FESTIVAL PRO MUSICA édito Comment l’association Pro Musica réussit-elle à honorer la 19ème édition de son Festival ? Autour de son âme artistique, un noyau soudé, généreux, dévoué se démène afin de vous offrir un vrai moment de bonheur musical. Pour 2014, c’est la ville de Taulignan qui invite le Festival Pro Musica au cœur de ses remparts, dans l’église Saint Vincent et sa belle salle des Fêtes afin de proposer huit concerts et de vous présenter 17 artistes des quatre coins de la France. Le thème de cette année est «la musique à travers les cœurs», petits et grands, amateurs de son, de violon, de piano, de la voix humaine, vous pourrez découvrir la musique sous tous ses angles et sans barrière. Nous avons opté pour une programmation hors des chemins connus, des instruments à découvrir, Caroline Casadesus dans un spectacle sensationnel, les quatre saisons de Vivaldi par le Quatuor Barbaroque, Bach, Beatbox et Schubert sur la même scène, en seulement 4 jours. Dépaysement et émotions assurés, zéro code pour l’année 2014, concerts accessibles pour tous ! Rebecca Chaillot

édito et sommaire p. 2 direction artistique p. 3 à 4 artistes invités p. 5 à 18 programme en un clin d’œil p. 19 à 20 programme détaillé p. 21 à 25 informations pratiques p. 26 à 29 partenaires du festival p. 30 à 31 L’équipe du Festival Fanny Girard, Présidente / Pascale Vollant, Présidente Déléguée / Claude Rivoire, Trésorière / Bernard Desroches, Vice Président / Rebecca Chaillot, Direction Artistique / Jacqueline Géron, accueil artistes / Tristan Chaillot, accueil public / Claude Rivoire, Communication Partenaires / Laure Baudouin, Communication Presse et création graphique / Andréas Tirler, gestion informatique / Nicolas Lambert, webmaster licence n° 2-1067710 / 3-1067711 www.associationpromusica.com / info@associationpromusica.com

2


19 ème FESTIVAL PRO MUSICA direction artistique


Rebecca

Chaillot est diplômée des Conservatoires de Montpellier, Genève et de l’Université de Bloomington (Indiana, USA).

En 2007, elle participe à la tournée dans l’Océan Indien avec Alain Meunier afin de soutenir les personnes atteintes du virus du SIDA.

Elle se produit en France, en Suisse, au Luxembourg, en Italie, en Angleterre, aux Antilles, en Colombie, au Vénézuéla, au Canada et aux Etats-Unis, à Madagascar, aux Seychelles et à la Réunion comme soliste et chambriste.

Puis elle joue et organise un concert au Victoria Hall en décembre 2009 pour les enfants de Bolivie. Dans la même démarche, elle crée un nouveau spectacle en 2013 avec Madame Françoise des Nouveaux Nez afin d’apporter la musique dans tous les cœurs, y compris ceux des moins mélomanes.

Elle fut directrice artistique trois années consécutives au Festival de Djerba en Tunisie, avec entre autres Patrice Fontanarosa, Roland Pidoux, Francois Salque. Depuis 19 ans, elle est la directrice artistique du Festival d’été et des «concerts d’hiver» organisés par Pro Musica durant lesquels elle invite de grands musiciens tels que Laurent Korcia, Caroline Casadesus, Gilles Colliard. Inspiratrice de quelques compositeurs, Emile Naoumoff lui a dédié la Passacaglia (3ème mouvement) de sa sonate pour piano. Elle est invitée en 2009 à la cité de la musique avec le spectacle Franz, pianiste et clown de concert mis en scène par Nikolaus Maria-Holz.

4

En 2014, Rebecca Chaillot désire partir à l’aventure, avec le Bösendorfer Impérial, acquis par un mécène, à la découverte de lieux nouveaux, à la rencontre d’un nouveau public, en donnant des master classes suivies de récitals. discographie > Ballades et concerto N. 1 en mi mineur de Chopin > Récital Liszt, Sonate, Campanella, Rêve d’amour et ballade N.1 > Concerto de Haydn et Schumann avec l’Ensemble Parisien > Sonates de Beethoven et Variations avec Honorine Schaeffer > Projet 2014: Récital Moussorgski, Ravel Retrouvez les CD en vente durant le Festival et en ligne à www.associationpromusica.com


19 ème FESTIVAL PRO MUSICA artistes invités


Jean-Marc Apap À l’âge de six ans, Jean-Marc Apap er obtient en 1979 un 1 prix d’alto et de musique de chambre. Il entre au CNSM de Lyon en 1983 dans la classe de Gérard Caussé avant de réussir, en 1986, le concours d’entrée du prestigieux Curtis Institute de Philadelphie dans la classe de Joseph De Pasquale. Après avoir joué sous la direction des plus grands chefs, il décide de s’installer en France en 1990 pour y entamer une carrière éclectique, faite de rencontres : il joue avec de nombreuses formations de musique classique, jazz, contemporaine, folklorique et de variétés et enregistre chez Sony trois albums avec son frère, le violoniste Gilles Apap. Il se produit en concert avec des artistes renommés qui lui demandent aussi de collaborer à leurs enregistrements : Ray Charles, Paul Mauriat, avec lequel il fait plusieurs tournées 6

Alto en concert le samedi 2 août 21h significatives au Japon, Michel Legrand, Samy Davis, Johnny Halliday, Georges Benson, Pascal Obispo, Patricia Kass, Michel Jonasz, les Rita Mitsouko ainsi que Lambert Wilson, Ute Lemper et Julia Miguenes, pour lesquels il joue sur des arrangements de Bruno Fontaine. Jean-Marc Apap participe en outre à la création du Quatuor à cordes de Glenn Gould et effectue une tournée en Europe, aux États-Unis et au Canada. On le retrouve aussi aux côtés de Nana Vasconcellos au Festival de Jazz de Paris et de Bruno Fontaine au Festival de Saint-Denis. Il se produit aussi avec le quartet contemporain Yvap Quartet et participe à l’hommage à Piazzolla avec Richard Galliano. Il a créé Memory’s avec Jacques Saint-Yves pour revenir à un registre plus classique.


Soprano en concert le vendredi 1er août 21h00

Née dans une famille d’artistes, Caro-

line Casadesus se tourne vers le chant après des études d’histoire. Elle reçoit aujourd’hui les conseils d’Yva Barthélémy. Avec un large répertoire lyrique, la soprano se produit régulièrement en récital avec notamment Bruno Rigutto au piano, dans des œuvres de Brahms, Schumann, Mahler, Poulenc, Chausson ou Ropartz et interprète aussi les grands airs d’opéra de Mozart, Verdi, Puccini… Avec différentes formations symphoniques, elle chante l’oratorio (les requiem de Verdi, Brahms, Mozart, Fauré…), elle tourne en Europe, en Russie, aux Etats-Unis avec les Quatre derniers lieder de Strauss, Les Wesendonck lieder de Wagner, les Bachianas Brasileiras de Villa-Lobos, les grands airs du répertoire lyrique, mais interprète aussi les compositeurs contemporains

Caroline Casadesus comme Dominique Probst, Dominique Préchez, Xavier Goulard, et Didier Lockwood. Avec ce dernier et Dimitri Naïditch, elle s’installe au théâtre Pépinière-Opéra à Paris, en 2005, puis à la Gaîté Montparnasse dans un spectacle explosif, « le Jazz et la Diva », mis en scène par Alain Sachs, qui raconte avec humour la rencontre surprenante entre le violoniste de jazz et la chanteuse classique et la cohabitation apparemment improbable de leurs deux univers musicaux ! Elle se produit toujours régulièrement en récital, avec Bruno Rigutto, Dimitri Naïdich, et avec le Trio Casadesus Enhco.

7


Gilles Colliard

Violon en concert le samedi 2 et le dimanche 3 août 21h00

en Suisse, Gilles Colliard étudie au Conservatoire de Musique de Genève avec Jean-Pierre Wallez où il obtient un pre­mier prix de virtuo­sité. Il se per­fec­tionne auprès de Tibor Varga et, paral­lè­le­ment, se spé­cia­lise dans l’inter­pré­ta­tion du réper­toire baro­que sur ins­trument d’époque.

Régulièrement invité à par­ ti­ ci­ per à des fes­ti­vals (Casals, Montreux, Berlin, Santander...), il se pro­duit à Paris (Châtelet), Tokyo (Kyoi Hall), Londres (Queen Elisabeth Hall), Moscou (Conservatoire Tchaïkovsky), Berlin (kl. Philarmonie), Genève (Victoria Hall).

De 1996 à 2004, Christophe Coin l’invite à le rejoin­dre en tant que violon solo pour de nom­ breu­ ses tour­ nées où il joue sur les plus gran­des scènes inter­na­tio­na­les en soliste et en cham­ briste.

Gilles Colliard s’inté­resse à tous les réper­toi­res. Il inter­prète les concertos de Brahms, Beethoven, Bartok, Tchaïkovsky, Paganini, Mendelssohn avec des orches­tres tels que le London Soloist Chamber Orchestra, l’Orchestre de la Suisse Romande, le Concertus Hungaricus de Budapest, l’Orchestre de Caroline du Nord, l’Orchestre Philarmonique de Bohème.

Directeur artis­ti­que du Département de Musique Ancienne au Conservatoire à Rayonnement Régional de Toulouse, pro­fes­seur de violon dans ce même établissement ainsi qu’au Centre d’Études Supérieures Musique et Danse, pre­mier violon du qua­tuor Ravel, il est depuis 2004 direc­ teur musi­cal de l’Orchestre de Chambre de Toulouse. 8


Piano en concert le dimanche 3 août 18h30

Valentin

Cotton est né le 17 Novembre 1992 à Lyon. 1er Prix à l’unanimité au Conservatoire de Lyon (classe de Chrystel Saussac), il suit les cours de Bruno Rigutto à l’Ecole Normale de Musique de Paris puis de Michel Dalberto au CNSM de Paris depuis 2012. Il a obtenu un 1er Prix au Concours Musical de France en 2008, au Concours Teresa Llacuna en 2009, au Concours International de Piano de Montrond les Bains en 2010 ainsi qu’un 2ème Prix au Concours FLAME à Paris en 2011.

Valentin Cotton Il a fondé avec le violoncelliste Jonas Bouaniche le Duo Eaubonne. Ensemble, ils ont remporté le 1er Grand Prix du Concours International de Musique de Chambre de Kaunas (Lituanie). Ils ont aussi enregistré leur premier CD en 2012 sous le Label «les Belles écouteuses» (Schumann, Brahms, Fauré, Saint Saens, Popper).

Il a été invité dans plusieurs Festivals (Festival Cap à l’Est, Festival de Budapest, Festival de Rochebonne, Piano à Lyon, Bicentenaire Schumann) ainsi qu’en Europe (Norvège, Suisse, Hongrie, Lituanie, Slovaquie). Il est invité par l’Orchestre Mozart en tant que soliste. Il a joué à 4 mains en concert avec Michel Dalberto. 9


Anna Göckel Née le 11 février 1992, elle obtient à

l’âge de douze ans les premiers prix de violon, formation musicale et musique de chambre au Conservatoire de Marseille. Elle intègre deux ans plus tard le CNSM de Paris, où elle travaille avec J-J Kantorow et S. Roussev. Après l’obtention en 2011 d’un Master d’interprète de violon (décerné avec mention très bien à l’unanimité), elle part un an aux Pays-Bas se perfectionner avec le violoniste Boris Belkin. Chambriste passionnée, elle a fondé en 2009 le Trio Karénine, avec la pianiste Paloma Kouider et le violoncelliste Louis Rodde. Ils reçoivent dès le début de leur formation les précieux conseils du Quatuor Ysaÿe et suivent des master-classes avec Menahem Pressler, Hatto Beyerle, Jean-Claude Pennetier et Ferenc Rados. 10

Violon en concert le vendredi 1er août 18h30 En résidence à la Fondation Singer-Polignac, ils sont également Ensemble ECMA et régulièrement invités sur France-Musique. Le Trio Karénine est lauréat de la Fondation Banque Populaire. Anna Göckel a été admise en tant qu’académiste à l’orchestre Philharmonique de Radio-France, à l’orchestre de Paris et fait partie de l’ensemble Les Dissonances. Elle se perfectionne actuellement auprès de David Grimal, dans le cadre d’un cursus Solistenprüfung à la Musikhochschule de Sarrebruck (Allemagne). Elle partage principalement son temps entre ses activités de soliste et le Trio Karénine. (crédit photo : Lola Rossi)


Chant en concert le samedi 2 août 18h30

Bruno Martins

Bruno Martins a fait ses premières

campagnes musicales armé d’une vielle à roue, instrument traditionnel dont il joue toujours avec beaucoup d’enthousiasme, même s’il s’est depuis mis à la contrebasse. C’est alors qu’au fil des bals, il découvre que quand il lui prend l’envie de pousser la chansonnette, son larynx se met à produire une sorte d’ouragan dévastateur reléguant le son des instruments au statut de murmure inaudible. Cette puissance vocale exceptionnelle quelque peu domestiquée, il échappe aux sirènes de l’art lyrique grâce à une difficulté congénitale à la prononciation des langues étrangères,et fait carrière dans la chanson française de qualité, où on l’appelle «The Voice».

11


Juliette de Massy Juliette

de Massy commence sa formation auprès de Maurice Bourbon puis avec Françoise Semellaz au Conservatoire National de Région de Lille où elle obtient un Certificat d’études musicales en chant avec Mention Très Bien en plus d’un cursus pratique et théorique très complet.

la classe de perfectionnement Lied et Mélodie d’Udo Reinemann au Conservatoire Supérieur de Bruxelles. Dans cette classe, elle reçoit l’enseignement d’artistes tels Peter Schreier, Ann Muray, Helmut Deutsch, Harmut Höll, Mitsuko Shirai ou Christianne Stotijn.

En 2007, elle est admise à la Guildhall School of Music à Londres (financée par une bourse Jeune Talent de la Fondation AnBer) où elle suit l’enseignement de Susan McCulloch, Robin Bowman, Eugene Asti et Andrew West entre autres et obtient en juin 2010 son Bachelor of Music with Honour.

Elle se produit en France et en Angleterre en récital chant-piano avec différents pianistes (Samuel Boré, Nejc Lavrencic, Anna Cardona) et chanteurs (Vincent Lièvre-Picard, Nadine Wagner, Alejandro Gabor, Anne Bastide - Le Bras).

Elle continue à se former auprès de Guy Flechter et participe aussi à différentes master classes où elle travaille avec Alain Buet, Tom Krause, Sandrine Piau, Susan Manoff ou Malcom King.

12

Soprano en concert le jeudi 31 juillet 18h30

Juliette de Massy s’intéresse à la mélodie et au Lied et intègre en 2011

Passionnée et curieuse de tous les répertoires, Juliette de Massy multiplie les expériences d’apprentissage et de pratique musicales.


Accordéon en concert le jeudi 31 juillet 18h30

Né en Ukraine en 1978, Bogdan Nes-

terenko commence l’apprentissage de l’accordéon à l’âge de sept ans, puis bénéficie de l’enseignement de maîtres de l’école soviétique très renommée de l’accordéon (V. Razdovarova, E. Vachtchenko, A. Nazarenko et I. Snedkov). En 1997 il entre au Conservatoire Supérieur de Musique de Kharkov (Ukraine) où il obtient les diplômes supérieurs d’accordéon, de direction d’orchestre, d’analyse, d’écriture et de musique de chambre. Il y étudie aussi le piano.

Bogdan Nesterenko Italie, en Allemagne et en Ukraine, dont certains entièrement consacrés à la musique baroque, fait rare pour un accordéoniste. Il se produit également en musique contemporaine et participe aux créations de O. Yagoubi, de M. Bourbon, de Ch. Hache et de S. Fache. Bogdan Nesterenko joue sur un accordéon russe de marque «Jupiter», un instrument offrant, grâce à sa richesse de timbre et à ses multiples registres, des possibilités musicales très étendues.

Depuis 2001 Bogdan Nesterenko est soliste à la Philharmonie Régionale de Kharkov et collabore avec différentes formations de Kharkov et de Kiev. Installé à Lille depuis 2006, Bogdan Nesterenko donne un grand nombre de récitals en France, en Suisse, en 13


Quatuor Barbaroque L’idée d’intégrer l’orgue mécanique à l’orchestre date du siècle dernier, elle nous est venue en 1985 et ambitionnait, dans un grand élan civilisateur, de donner ses lettres de noblesse à l’instrument barbare : ainsi notre orchestre, de baroque est devenu Barbaroque.

Au fil des transcriptions, la nature naïve et l’insolente virtuosité de l’étrange machine, nous révéla que le noble répertoire que nous lui destinions avait bel et bien des origines roturières. Il n’en fallait pas plus pour décider Bandonéon, Tympanon et autre Contrebasse à rejoindre l’intrus...

14

Le Tympanon, c’est comme un piano où il n’y aurait que les touches blanches, et quelques noires par ci par là , dans un désordre vicieux, ou pas de touches du tout. Avec seulement deux marteaux, en forme de petits sabots de bois, vous courez sur les cordes... Gilles Raymond

Orchestre en concert le 2 août 18h30 et le 3 août 21h00 Bandonéon, c’est son nom de scène, chez nous c’est plutôt caméléon. C’est ma troisième main gauche ou droite, je ne sais plus. C’est sûrement lui qui a créé mon huitième sens : ma course effrénée vers l’impossible logique... Alain Territo L’orgue de barbarie est le croisement de l’orgue et de l’ordinateur préhistorique. De sa mécanique éolienne s’échappent des sonorités les plus douces aux plus violentes. En matière de précision ou de virtuosité, l’orgue mécanique ne craint personne. Patrick Mathis Qui joue les basses ? La contrebasse. Dans notre étrange orchestre c’est un contre-instrument de musique qui souffre de vertiges, se meut péniblement au tréfonds des bas-fonds ou peu d’autres se risquent. Didier Capeille


Human beatbox en concert le samedi 2 août 21h00

Artiste catalan, Jordi Querol a étudié le théâtre gestuel à Barcelone.

Autodidacte dans l’art ninja et human beatbox, il a fondé Hystericus Circus, compagnie de théâtre de rue qui a joué dans plus de sept pays en Europe. Il a complété ses études à l’école “Le Lido” de Toulouse, comme acteur excentrique. Recyclant ce qu’il restait de son cerveau, il crée Welcome to my head, solo de jonglage et beatbox bouffon, qui a fait pleurer plus d’une centaine d’enfants en moins d’un an. Ce numéro est médaillé d’argent lors du Festival Mondial du Cirque de Demain 2011, où il remporte également le trophée du Musée du Cirque et de l’illusion ainsi que le prix de la Fédération Française des Écoles de Cirque.

Jordi Querol Le human beatbox (« boîte à rythmes humaine » en anglais), ou « multivocalisme » consiste à imiter des instruments en utilisant la voix, principalement les percussions. C’est un chant à cappella (sans musiques, ni instruments) et polyphonique. Le kick (B) : les lèvres percutent pour faire la grosse caisse. La caisse claire (Pff) : avec les lèvres. Cymbales (Tsssss) : langue contre le palais. Charleston (ts ts ts) : langue contre le palais. Basse (Bwou) : voix grave en soufflant et en gonflant les joues. Basse (Hum) : bouche fermée utilisant seulement les cordes vocales. Basse (Preuuu) : accompagné d’un kick et d’une voix grave et rauque. Tik (k) : langue contre le palais en inspirant sans les poumons. Tchak (Kch) : forcer sur le fond de la mâchoire en soufflant. Scratch (scrith) : aspirer dans le creux de la main. Shoots (shhh) : faire passer de l’air entre les molaires inférieures et supérieures. Crab Scratch (Outch) : aspirer dans le trou entre la main et le pouce. 15


Jean-Christophe Rigaud Diplômé

des classes de piano et solfège des Conservatoires de Lille et de Roubaix, il est aussi titulaire d’une licence en musicologie et d’un C.A.P.E.S. d’éducation musicale et de «chant choral». Passionné depuis son plus jeune âge par la voix et le théâtre, il auditionne à l’Opéra de Lille en 1993 et se trouve engagé comme pianiste chef de chant pour Un Bal Masqué de Verdi dirigé par Jean-Claude Casadesus et dans la mise en scène de Daniel Mesguish. On le retrouvera comme chef de chant pour la saison 1995 à l’Opéra de Lille, sur les productions de Carmen (JeanClaude Casadesus) et L’Elixir d’amour (Louis Langrée). Spécialisé dans le répertoire lyrique, formé par Roberte Mamou, il accompagne pour France Musique, le ténor Martial Defontaine, puis la soprano Stéphanie Gouilly lors de l’émission La Cour des Grands de Gaelle le Gallic. Ces dernières années, il crée plusieurs formations avec lesquelles il donne de 16

Piano en concert le vendredi 1er août 21h00 nombreux concerts : le duo de piano à quatre mains Humoresque avec le pianiste Eric Hénon, le Trio Bel Canto avec la mezzo Isaure Equilbey et la soprano Barbara Morihien, (Belfort, Berlin, Paris, la Madeleine, Posdam, Marcq en Baroeul...). Il est invité dans divers festivals internationaux (Festival Albert Roussel-Nord, Festival de Belfort, Festival Volcadiva-Auvergne...). Il se passionne aussi pour la chanson française et crée Barbara Passion puis Du côté de Saint-Germain. Ces deux spectacles sont labellisés par le conseil général du Nord en 2007 et 2008. Il a accompagné des artistes lyriques français et étrangers dont la notoriété est internationale; Mireille Delunsh, Laurence Dale, Anna Steiger, William Stone, Vincenzo La Scola, Michel Trempont, Barbara Morihien, Georges Wanis, Nathalie Manfrino, Jean Luc Chaignaud, Franck Ferrari, Fernand Bernadi, Bernadette Mercier, Magali Damonte, Jean-Luc Cubaynes, Giovanni Furlanetto, Patrizia Pace...


Violoncelle en concert les 31 juillet 21h00, 1er août 18h30 et 2 août 21h00

Née dans une famille de musiciens,

Honorine Schaeffer obtient son Diplôme d’Etudes Musicales avec les plus hautes récompenses au CRR de Montpellier (classe de Cyrille Tricoire) et entre à 15 ans au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris. Lauréate de l’Académie Internationale Seiji Ozawa en 2010 et 2011, elle se perfectionne dans l’art du quatuor à cordes auprès de Seiji Ozawa, Nobuko Imai, Pamela Frank, Sadao Harada et Robert Mann. Sa passion pour la musique de chambre l’amène à jouer dans de nombreux festivals tels que le Festival International de la Roque d’Anthéron, le Festival Pablo Casals, le Festival des Jeunes Talents, le Festival Olivier Messiaen à la Grave, Classique au Port à La Rochelle, Musique à Mayotte, le Festival International des Jeunes Étoiles...

Honorine Schaeffer Musicienne soutenue par la SPEDIDAM en 2011, elle joue aux côtés d’artistes tels que Jorja Fleezanis, André Cazalet, Cyril Huvé dans le cadre du Festival Pentecôte en Berry ainsi qu’au Polydôme de Clermont-Ferrand. En 2013, elle enregistre un très beau disque avec la pianiste Rebecca Chaillot dans un programme consacré à Beethoven. Elle joue avec un archet fait par son père, Christophe Schaeffer, sur un violoncelle de Georges Chanot de 1840.

17


Ulysse Vigreux Ulysse

Vigreux est né en 1990 à Carpentras. Il commence l’étude de la contrebasse avec Denis Rocher, puis avec Eric Wrobel au Conservatoire à Rayonnement Départemental du Val Maubuée où il obtient en 2006 un Diplôme d’Études Musicales d’instrument, de formation musicale et de musique de chambre. L’année suivante, il intègre le Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de Thierry Barbé et Jean-Edmond Bacquet, et obtient en 2010 son Diplôme de Formation Supérieure. Pendant ces années d’études, il sera bénéficiaire d’une bourse de la Fondation Meyer. Il remporte les premiers prix des concours de l’Association des Contrebassistes de France en 2005 à Lyon et en 2007 à Amiens. Il est également lauréat de concours internationaux, en 2008 à Wroclaw et en 2009 à Glasgow. 18

Contrebasse en concert le samedi 2 août 21h00 En musique de chambre, il s’est produit dans divers concerts et festivals aux côtés de Michel Strauss, Maria Belooussova, Rebecca Chaillot, Alain Meunier, Priya Mitchell, Gil Sharon, les musiciens de l’Orchestre National du Capitole de Toulouse, le Quatuor Ebène. Passionné d’orchestre, il participe à des concerts avec l’Orchestre National de l’Opéra de Paris, l’Orchestre National de Lille, l’Orchestre National de France ainsi que le Philharmonique de Radio France sous la direction de grands chefs comme J.Nott, M.W. Chung, K.Masur, L.Renes, P.Jordan, E.P. Salonen. En 2010, il intègre l’Orchestre National du Capitole de Toulouse, dirigé par Tugan Sokhiev et en mars 2012, rejoint l’Orchestre de Paris, placé sous la baguette de Paavo Järvi.


19 ème FESTIVAL PRO MUSICA programme en un clin d’œil


jeudi 31 juillet 18h30 Église St Vincent

Juliette de Massy et Bogdan Nesterenko

1849

21h00

Rebecca Chaillot et Honorine Schaeffer

vendredi 1er août 18h30

Anna Göckel et Honorine Schaeffer

Salle des Fêtes

Église St Vincent

Salle des Fêtes

21h00

samedi 2 août 18h30 Salle des Fêtes

Salle des Fêtes

21h00

dimanche 3 août 18h30 Salle des Fêtes

Salle des Fêtes

20

Ouverture / Comme un air de passions

21h00

Les cordes puissantes La voix humaine Caroline Casadesus Jean-Christophe Rigaud

Concerto pour chansons Bruno Martins et Le Quatuor Barbaroque

Beatbox et la Truite Gilles Colliard, Jean-Marc Apap Rebecca Chaillot, Honorine Schaeffer Jordi Querol et Ulysse Vigreux

Chopin à Nohant Rebecca Chaillot et Valentin Cotton

Clôture / Y a plus de saisons ! Gilles Colliard et Le Quatuor Barbaroque


19 ème FESTIVAL PRO MUSICA programme détaillé


Ouverture / Comme un air de passions Juliette de Massy, soprano Bogdan Nesterenko, accordéon

jeudi 31 juillet 18h30 Église St Vincent

En quête incessante d’exigence musicale et expressive, nous avions déjà abordé en récital un ou deux airs avec un plaisir intense à chaque fois renouvelé...Mais ce n’était rien en comparaison de Comme un air de passions…, programme entier destiné à l’enregistrement et tâche immense, qui a suscité chez nous des sentiments mêlés d’enthousiasme et de passion bien sûr, mais aussi de crainte… Et nous avons tenté, avec nos deux instruments - la voix et l’accordéon de concert de restituer la musique de Bach telle qu’elle nous apparaît, avec sa force expressive, la beauté et la souplesse de ses lignes, les dialogues incessants entre l’intensité des basses et la pureté de la ligne vocale. Précision, complexité fine et cependant simplicité… Nous avons ainsi espéré donner un nouvel éclairage sur cette musique magnifique par une lecture simple, épurée et cependant engagée, au-delà des codes et des modes, et approcher au mieux les profondeurs de la musique et de l’émotion. Dans l’immense corpus du compositeur, nous avons choisi, à la fois pour leur beauté et pour une bonne restitution par l’accordéon, deux œuvres pour orgue et dix airs extraits de cantates et de Passions. Souvent très connus, parfois moins… Juliette de Massy et Bogdan Nesterenko

1849 Rebecca Chaillot, piano Honorine Schaeffer, violoncelle

jeudi 31 juillet 21h00 Salle des fêtes

12 variations de Judas Maccabée (Haendel) de Ludwig Van Beethoven 5 pièces dans un ton populaire Op.102 de Robert Schumann Sonate N.3 Op.69 en la majeur de Ludwig Van Beethoven Fantasiestücke Op.73 de Robert Schumann En 1849, Schumann fait dialoguer pour la première fois le piano avec un instrument à cordes, choisit le ton intime et retenu de la “Hausmusik” d’inspiration populaire. L’opus 102 ressemble à des rythmes de danses stylisées qui apportent la touche folklorique souhaitée. La même année, Schumann écrit les Fantasiestücke opus 73. Chaque page est intensément lyrique, exploite au mieux les sonorités nostalgiques du violoncelle au timbre feutré et élégant. Bien au contraire, Beethoven écrit sa troisième sonate en la majeur correspondant à une époque de maturation extrêmement féconde, celles appelées aussi “seconde période stylistique”. Nul doute que la proximité de l’Opus 69 et de la symphonie Pastorale (Opus 68) n’y soit sensible. 22


vendredi 1er août 18h30 Église St Vincent

Les cordes puissantes Anna Göckel, violon Honorine Schaeffer, violoncelle

Suite pour violoncelle seul N.1 de Jean Sébastien Bach en sol majeur BWV 1007 Sonate de Eugène Ysaÿe pour violon seul Op. 27 N.1 en sol mineur Sonate de Maurice Ravel pour violoncelle et violon La solaire 1ère Suite pour violoncelle seul de J.S. Bach entraînera le spectateur dans ce voyage musical, à la découverte des possibilités infinies des instruments à cordes que sont le violoncelle et le violon. Un voyage qu’Eugène Ysaÿe poursuivra, avec Anna Göckel au violon, à travers la 1ère des six sonates pour violon seul. Ce cycle de sonates fut écrit comme un pendant aux 6 Sonates pour violon seul de J.S. Bach, avec un langage contrapuntique commun, mais une expression et une virtuosité romantiques bien propres à ce compositeur franco-belge. Puis les deux musiciennes se rejoindront dans la fameuse Sonate de Maurice Ravel, œuvre de grande exigence technique illustrant toute la palette sonore des deux instruments réunis.

vendredi 1er août 21h00 Salle des fêtes

La voix humaine Caroline Casadesus, soprano Jean-Christophe Rigaud, piano

Monologue bouleversant pour soprano et piano, d’abord conçu par Jean Cocteau pour le théâtre, La Voix humaine a trouvé son plein épanouissement une fois mis en musique par Francis Poulenc. Une des singularités de ce monologue lyrique est la présence essentielle d’un accessoire autrefois peu commun à l’opéra, le téléphone. Seule dans sa chambre à coucher, une jeune femme s’adresse à son amant grâce à ce moyen de communication. L’homme lui annonce leur rupture et son mariage prochain avec une autre… Dans cette interprétation finement mise en scène par Juliette Mailhé, Caroline Casadesus déploie entre théâtre et musique ses talents de chanteuse lyrique et de comédienne, accompagnée par le pianiste Jean-Christophe Rigaud. Dévasté par le chagrin, son personnage s’accroche désespérément au combiné devenu désormais l’unique lien qui la rattache à celui qu’elle aime. Mais, dans cette situation douloureuse, l’objet froid et sans âme évoque surtout une arme cruelle, tandis que la communication, régulièrement brouillée par des interférences extérieures, devient de plus en plus difficile. Production Concert Talent Avec les soutiens du Département de Seine-et-Marne et de la Ville de Saint-Fargeau Ponthierry.

23


Concerto pour chansons Le Quatuor Barbaroque Bruno Martins, chant

samedi 2 août 18h30 Salle des Fêtes

Trois chapeaux. Dans le premier, les noms de quatre fameux auteurs de chansons. Dans le deuxième, les noms de quatre fameux compositeurs de musique classique. Et dans le troisième, les noms des quatre fameux musiciens du Quatuor Barbaroque. Demandons à une main innocente parmi le public de tirer un nom dans chacun des chapeaux...merci. «Mesdames et messieurs, le Quatuor Barbaroque et Bruno Martins ici présents, vont avoir le plaisir de vous interpréter quatre chansons de Georges Brassens dans le style de Jean Sébastien Bach, avec une adaptation inédite de Patrick Mathis». Quatre grandes œuvres du répertoire Bach, 5ème Concerto Brandegourgeois Astor Piazzolla, 4 saisons Franz Schubert, Sonate Arpeggione Dimitri Chostakovitch, Quatuor n°8

Quatre duos : Bach / Brassens Chostakovitch / Les Frères Jacques Piazzolla / Ferré Schubert / Leprest

Quatre grands compositeurs interprètes de chanson française Georges Brassens Les Frères Jacques Léo Ferré Alain Leprest

Beatbox et la Truite Gilles Colliard, violon Jean-Marc Apap, alto Rebecca Chaillot, piano Honorine Schaeffer, violoncelle Ulysse Vigreux, contrebasse et Jordi Querol, human Beatbox

samedi 2 août 21h00 Salle des Fêtes

La Truite de Schubert est si connue qu’on ne la présente plus, mais lorsque cinq musiciens s’emparent de son interprétation, ensemble et à tour de rôle, se répondant les uns les autres, aussi facétieux qu’une truite qui se cache dans les cascades d’une rivière, alors c’est une belle aventure sur les rives de la musique qui nous est offerte. Jordi Querol fera sensation avec ses massues, dans un show surprenant, à la Beatbox et dans quelques improvisations avec nos musiciens, première partie à ne manquer sous aucun prétexte !

24


dimanche 3 août 18h30 Salle des Fêtes

Chopin à Nohant Rebecca Chaillot, piano Valentin Cotton, piano

Ballades Mazurkas Op.30 Études Op. 10 et Op. 25 Scherzo N. 2 et N. 4 et Nocturnes Une soirée dédiée à notre plus grand compositeur romantique, Frédéric Chopin, un pied en Pologne, l’autre en France. Entre 1837 et 1846, les étés se passèrent à Nohant, chez George Sand, où Chopin écrivit l’essentiel de son œuvre. Sa vie est une de celles qui a suscité le plus de légende. Qui ne connaît pas son amour déçu pour Marie Wodzinska, les péripéties de sa liaison orageuse avec George Sand, et la tristesse du séjour manqué à Majorque ? Qui ne connaît enfin l’image du Chopin luttant contre la phtisie qui le rongea lentement, pour finalement l’emporter pendant une nuit d’octobre 1849. Chopin n’eut que le piano comme confident le plus intime. Ferdinand Hiller disait à ce propos : “(…) Il se livrait rarement; mais au piano il le faisait plus complètement que je ne l’ai jamais entendu chez aucun autre artiste musicien. Il se donnait dans un état de concentration tel que toute pensée étrangère disparaissait.”

dimanche 3 août 21h00 Salle des Fêtes

Y a plus de saisons ! Le Quatuor Barbaroque Gilles Colliard, violon

Las Cuatros estaciones portenas d’Astor Piazzolla Les Quatre saisons d’Antonio Vivaldi La première fois que Gilles Colliard a tourné la manivelle d’un orgue mécanique, c’était chez nous et l’instrument lui joua un extrait des Quatre Saisons d’Antonio Vivaldi. Notre violoniste en perdit le sommeil et nous commanda sans plus attendre l’adaptation de l’intégrale des Saisons avec «orgue mécanique obligé». L’affaire nous coûta bien des cheveux : de fait, comme tous les instruments à vent, l’orgue, bien que mécanique, n’aime pas les notes répétées, trémolos et autres effets d’archet dont regorge l’œuvre de Vivaldi.... enfin le travail fut rendu, Gilles Colliard a retrouvé son sommeil et nos cheveux n’ont pas repoussé. 25


19 ème FESTIVAL PRO MUSICA informations pratiques


19 ème FESTIVAL PRO MUSICA tarifs et billetterie CONCERTS 18h30 CONCERTS 21h00 Tarifs réduits * 10 € Tarifs réduits * 15 € Plein tarif 15 € Plein tarif 20 € Carte Pass pour 4 concerts 50 € Carte Pass pour 8 concerts 90 € Points de vente Sur place, tous les soirs de spectacles et concerts à partir de 17h30 à la Salle des Fêtes de Taulignan ou en renvoyant le bulletin de réservation + paiement à : Réservations Festival Pro Musica Claude Rivoire La Paillette 26220 MONTJOUX Réservations par téléphone au 06 75 03 56 21 Autres points de vente du 15 juin au 25 juillet Office de Tourisme de Grignan** Office de Tourisme de Dieulefit** 12 Place Jeu de Ballon 1 Place Abbé Magnet Grignan / 04 75 46 56 75 26220 Dieulefit / 04 75 46 42 49 Réservations pour les personnes en situation de handicap Pour faciliter l’accès au Festival aux personnes en situation de handicap, un accueil personnalisé est proposé par téléphone au 06 75 03 56 21 et des places seront réservées. La salle des Fêtes et l’Église St Vincent sont adaptées à l’accueil de personnes en mobilité réduite. Conditions générales Remboursement des billets uniquement en cas d’annulation, sur présentation du billet. Aucun remboursement en cas de perte ou de vol ou si le spectacle doit être interrompu au delà de la moitié de sa durée. * gratuit pour les moins de 12 ans. Tarif réduit pour les jeunes de moins de 25 ans, étudiants, demandeurs d’emploi, bénéficiaires du RSA, familles nombreuses, groupes de plus de 10 personnes, personnes en situation de handicap, adhérents Pro Musica, sur présentation d’un justificatif. ** une majoration tarifaire de 1 € est appliquée par l’Office du Tourisme à la charge du festivalier.

27


19 ème FESTIVAL PRO MUSICA restauration et lieux du festival Restauration sur place et buvette : repas servis à l’assiette dès 19h30 avec le soutien des Restaurants Le Tisonnier de La Garde Adhémar et Le Relais du Serre de Montjoux. Taulignan Salle des Fêtes et Église Saint Vincent (centre du village) Se rendre à Taulignan en train : gare tgv Montélimar puis TER Taulignan en voiture : sortie A7 Montélimar Sud ou Bollène

19 ème FESTIVAL PRO MUSICA adhésion et dons Vous aimez le Festival Pro Musica, vous souhaitez soutenir ses actions, vous aimez la découverte et la création, vous êtes un festivalier convaincu ou un adepte de la musique classique, vous vous passionnez pour les grands musiciens et les jeunes interprètes, vous pouvez faire un don. Vous pouvez aussi adhérer à l’association pendant le festival auprès de la billetterie ou adresser une demande à la trésorière Claude Rivoire par e-mail à rivoire.claude@wanadoo.fr Montant de l’adhésion Adhérent : 30€ Couple Adhérent : 50€

19 ème FESTIVAL PRO MUSICA remerciements particuliers L’association Pro Musica souhaite remercier ici les nombreux bénévoles sans qui le festival ne pourrait avoir lieu depuis 19 ans tant en amont de son organisation que pendant sa tenue. Ils participent généreusement au rayonnement de la musique. Merci infiniment. 28


BULLETIN DE RÉSERVATION 19 ème festival Pro Musica à Taulignan Nom, Prénom Adresse Code postal Ville Téléphone e-mail (écrire lisiblement) Je souhaite recevoir régulièrement la lettre d’information Pro Musica par e-mail

Renvoyer le bulletin de réservation dûment rempli + un chèque du montant total des places réservées à l’ordre de Pro Musica et l’envoyer à l’adresse ci-dessous. Vous recevrez confirmation de votre réservation par e-mail et les billets seront à retirer à la billetterie. Réservations Festival Pro Musica Claude Rivoire La Paillette 26220 MONTJOUX

SPECTACLES CONCERTS

NBRE DE PLACE PLEIN TARIF

NBRE DE PLACE TARIF RÉDUIT

NBRE DE PASS 4 CONCERTS

NBRE DE PASS 8 CONCERTS

31 juillet 18h30

x 15 € =

x 10 € =

x 50 € =

x 90 € =

31 juillet 21h00

x 20 € =

x 15 € =

x 50 € =

x 90 € =

1er août 18h30

x 15 € =

x 10 € =

x 50 € =

x 90 € =

1er août 21h00

x 20 € =

x 15 € =

x 50 € =

x 90 € =

2 août 18h30

x 15 € =

x 10 € =

x 50 € =

x 90 € =

2 août 21h00

x 20 € =

x 15 € =

x 50 € =

x 90 € =

3 août 18h30

x 15 € =

x 10 € =

x 50 € =

x 90 € =

3 août 21h00

x 20 € =

x 15 € =

x 50 € =

x 90 € =

total

29


19 ème FESTIVAL PRO MUSICA partenaires du festival

Ils sont partenaires du Festival et nous les remercions chaleureusement de leur soutien. Si vous souhaitez être partenaire, contactez-nous au 06 75 03 56 21.

Mairie de Taulignan

Valréas

30

Mairie de La Roche Saint Secret

Agence Charavan Valréas


Restaurant/Dieulefit

Restaurant/La Garde Adhémar

Sirops et liqueurs / Valaurie

Chambres d’hôtes/Taulignan

Massages/Taulignan

Vignerons/Taulignan

Pub/Dieulefit

Le vin poète/Dieulefit

Les 3 becs Auberge/Pont de Barret

Chambres d’hôtes/Taulignan

Cavet Picodon/Dieulefit

Restaurant/Dieulefit

Carrosserie/Dieulefit

Fleuriste/Dieulefit

Biocoop/Dieulefit

Artisanat/Dieulefit

Quincaillerie/Dieulefit

Épicerie fine et Restaurant/Dieulefit

31


info et rĂŠservations

www.associationpromusica.com Mairie de Taulignan

Mairie de La Roche St Secret


Programme 19 ème Festival Pro Musica