Page 7

UN NOUVEAU MAITRE DE CONFERENCES A L’ISFA

Interview de Nabil Kazi-Tani

Vous avez été recruté en tant que Maître de Conférences à l’ISFA le 1er septembre 2013. Pourquoi l’actuariat ? Je me suis familiarisé avec le métier d’actuaire dès le début de ma thèse CIFRE, chez AXA. Il y avait en effet entre 80 et 90 personnes au GRM (Group Risk Management), dont une majorité d’actuaires. Une partie d’entre eux faisaient de l’assurance vie, et la majorité était en non-vie. J’étais quant à moi dans la partie réassurance liée à la modélisation Cat Nat. C’est donc ainsi que j’ai découvert l’actuariat et plus particulièrement le domaine de la réassurance. A l’issue de cette thèse, vous avez continué votre parcours professionnelle à la Caisse Centrale de Réassurance (CCR). Pouvez-vous nous parler de vos missions au sein de cette entreprise ? J’ai effectivement eu une expérience professionnelle à la CCR d’environ 1 an. Mon titre exact était celui de Responsable du pôle outil de modélisation. La CCR s’organise autour de deux équipes techniques : une chargée de s’occuper de la réassurance avec garantie de l’Etat et l’autre de la réassurance plus classique, celle de marché. Je faisais partie de l’équipe chargée de la réassurance de marché. En fait, je m’intéressais essentiellement

Nabil Kazi-Tani Maître de conférences à l’ISFA Nabil Kazi a étudié à l’ENS Cachan dans le département d’économie et de gestion. Parallèlement à son DEA d’économie monétaire et financière, il obtient un DEA en mathématiques spécialisé dans les processus stochastiques à l’université de Paris 6. A l’issue de ce parcours, il travaille en finance chez Exane Derivatives. Puis, il décide de faire une thèse encadrée par Nicole El Karoui et Jocelyne Bion-Nadal au Centre de Mathématiques Appliquées de l’école Polytechnique (CMAP).

04 REVUE-ISFA-2013_avecFPerdus.indd 7

06/11/13 12:27

Revue isfa #8  
Revue isfa #8  
Advertisement