Page 8

PORTRAIT

ans les années 50, le père de Norbert, fils de matelot, travaillait comme ouvrier sur l’étang de Thau. Travailleur acharné, lorsque l’occasion se présentait, il achetait, puis exploitait des parcs à huîtres sur la commune de Marseillan, devenant progressivement son propre patron. En 1965, année exceptionnelle de surproduction d’huîtres, il eut l’idée de les vendre en ouvrant un premier étal à Sérignan, puis très vite, un second dans les halles de Valras-Plage. Quelques années plus tard, la ville de Valras-Plage ouvrait la promenade aux producteurs locaux, le principal étal de la ville. Norbert y est encore aujourd’hui présent. Voici comment l’épopée de la famille Vidal était née.

''30 ANS QUE NOUS AFFINONS NOS HUÎTRES AVEC JOIE, ET AVEC L’AMOUR DU PRODUIT. VOUS RENDEZ-VOUS COMPTE DE LA CHANCE QUE L’ON A ?'' Dépositaires d’une histoire familiale étroitement liée à la mer, Norbert et sa femme ont produit des huîtres pendant près de 30 ans, en perpétuant un savoir-faire ancestral, que la plupart des ostréiculteurs ont aujourd’hui délaissé. Textes : Caroline Moulin Photographies : Laurent Piccollillo

6

L’âge de la retraite de son père venue, Norbert décide de prendre la relève avec une seule idée en tête, celle de faire prospérer le fruit de ces longues années de production, durant lesquelles il avait vu son père travailler sans relâche. ''Quand j’étais petit, la règlementation était moins stricte, et à 10 ou 12 ans je prenais un bateau, j’allais déjà tirer quelques cordes. J’ai fait ce qu'il me plaisait : travailler sur l’eau, être au grand air, cultiver les produits de la mer. J’ai fait prospérer une affaire, mais ma femme et moi avons surtout écrit une nouvelle page de l’histoire familiale. Je pense que c’est avant tout un héritage de cœur.'' Pendant 40 ans, Norbert a conservé ses parcs à huître situés à Marseillan sur l’étang de Thau. Il y a produit ses huîtres, qu’il a ensuite affinées dans les bassins du Mas familial. Après 48h d’affinage, les huîtres conditionnées allaient rejoindre ses deux étals des Halles Marty, et du boulevard de la République à Valras-Plage. Bientôt à la retraite, Norbert n'envisageait pas d'imposer à ses filles le travail d'ostréiculteur. L'activité est en effet très physique, pour ne pas dire pénible les jours de mauvais temps. Il y a 3 ans, il a vendu son élevage, préférant conserver uniquement la partie affinage. Aujourd'hui, pour la vente Norbert et sa femme ont passé la main à leurs filles qui gèrent les deux étals, ouverts des mois d'avril à décembre. Et tous les matins dès VIVRE À

Vivre à Valras-Plage N°7  

Numéro spécial ''manger bon'' Tourisme - Fooding - Vin - Culture

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you