Issuu on Google+

#

11

Septembre > Octobre 2012


Créa : www.mentysdesign.com & www.mathieudelestre.com / Maquette : adgraph.fr

Espace offert par : «as de Pixel»

é sida t i r a d i de sol

By

2se9pt Parisy Berc

Infos > solIdarIte-sIda.orG

Location : Bercy.fr et points de vente habituels


Alors que les vacances s’éloignent doucement de notre mémoire et que reprend le train-train quotidien, un mot apparaît partout : la RENTRÉE ! Et le programme est chargé ; entre les différents festivals, les expositions et les nombreux événements, difficile de savoir où donner de la tête... Heureusement, AS de PIXEL est toujours là pour vous aider à choisir et vous livrer une sélection d’artistes hauts en couleur. C’est reparti pour une année et ça va envoyer du lourd !!! :)

AS de PIXEL #11 3


CLÉMENTINE DANTARD P. 6

KEONG-A SONG P. 16

OXMO PUCCINO P. 23

VIVIEN MULLER P. 38

4 SOMMAIRE


REANIMATION P. 48

CÉLINE DOMINIAK P. 60

CARL LABROSSE P. 68

LOVE LIFE PARADE P.78

AS de PIXEL #11 5


6 PHOTO / ClĂŠmentine Dantard


ClÉmentine dantard Actuellement étudiante aux Beaux Arts de Paris, le parcours encore naissant de Clémentine Dantard laisse présager un avenir aux multiples possibilités. Son vif intérêt pour l’Histoire de l’Art l’a conduite à créer une série de photos au ton décalé, jouant avec les codes des maîtres de la peinture du XVéme siècle. Elle expérimente également d’autres moyens techniques de réalisation photographique comme la radiographie, afin de livrer des images laissant toujours transparaître une pointe d’humour mêlée à de l’étrange. Site internet : clementine.dantard.free.fr

AS de PIXEL #11 7 Jésus et St Nicolas


8 PHOTO / Clémentine Dantard

Dürer Portrait à la fourrure


„„Quelle pourrait-être votre devise ?

„„ Un artiste connu qui vous inspire :  Le Caravage, Maurizio Cattelan, Klimt, Moebius, Quentin Dupieux, James Thierrée... ils sont nombreux et viennent de milieux variés „„ Un artiste moins connu qui mérite de le devenir : Jan Svankmajer et ses stop-motions „„ Une personne qui a beaucoup compté pour vous : Elles sont nombreuses, j’ai de la chance ! „„ Une personne connue que vous admirez : Alain Chabat. Pour sa capacité à confronter un si large public à de l’absurde !

SUITE…

AS de PIXEL #11 9


De Vinci Dame à l’Hermine

L’inspiration de St Mathieu

10 PHOTO / Clémentine Dantard


Judith tenant la tête d’Holopherne

AS de PIXEL #11 11


...SUITE „„ Une phrase culte :  « L’eau en poudre : il suffit de rajouter de l’eau pour obtenir de l’eau. » Jean Baudrillard „„ Un film :  « Phantom of the Paradise » de Brian de Palma „„ Un livre :  «La Fin des Temps» de Haruki Murakami „„ Une chanson :  «Dream On» d’Aerosmith „„ Un voyage : L’Inde du Sud, la côte Ouest des États-Unis, l’Afrique du Sud... L’important c’est la claque culturelle, le dépaysement „„ Un rêve :  Flotter à 12 cm au-dessus du sol „„ Un cauchemar : Qu’au beau milieu de la nuit, un homme ayant des couteaux à la place des jambes me marche dessus „„ Une cause à défendre :  La protection des koalas

Dürer Portrait au chardon

12 PHOTO / Clémentine Dantard Caravage Narcisse


D端rer Adam et Eve

AS de PIXEL #11 13


14 PHOTO / ClĂŠmentine Dantard


Tout en continuant mes travaux photographiques, je me mets à la vidéo. Beaucoup de choses de prévues pour l’année à venir, notamment des travaux en commun avec d’autres jeunes artistes. Des voyages aussi, beaucoup de voyages.

AS de PIXEL #11 15


16 ILLUSTRATION / Keong-A Song


KEONG-A SONG Keong-A Song est née en 1974 à Séoul en Corée du Sud. Après des études à Sungshin, l’université d’art de Séoul, elle arrive en France en 2000 et suit des études à l’École Nationale Supérieure d’Art de Nancy où elle obtient en 2005 le diplôme DNSEP en communication visuelle. Depuis 2006, elle travaillle en tant qu’illustratrice indépendante entre la Corée, le Luxembourg et la France. Son premier livre « Le petit carnet de Mimi », véritable journal intime, sort en 2009 aux Éditions Sodam en Corée du sud. À partir de 2009, elle réalise et participe à différents projets : commandes, expositions et collaborations avec d’autres artistes. Actuellement, Keong-A Song continue ses recherches autour du dessin qui s’inspirent du monde réel et qui tracent le plus souvent l’expérience personnelle de l’artiste dans une culture étrangère qu’elle apprend à découvrir, encore et encore. Site internet : mimiland.egloos.com

AS de PIXEL #11 17


18 ILLUSTRATION / Keong-A Song


„„ Quelle pourrait-être votre devise ?

„„Un artiste connu qui vous inspire :  J’en ai deux : Gabriel Orozco et Sempé „„ Un artiste moins connu qui mérite de le devenir :  Marco Godinho „„ Une personne qui a beaucoup compté pour vous :  Ma famille et Grosminet  „„ Une personne connue que vous admirez :  Hayao Miyazaki „„ Une phrase culte :  « On se serait shooté à la vitamine C si cela avait été illégal... »

SUITE…

AS de PIXEL #11 19


20 ILLUSTRATION / Keong-A Song


AS de PIXEL #11 21


...SUITE „„ Un film : « Tetro » de Francis Ford Coppola „„ Un livre :  « Poétique de la ville » de Pierre Sansot „„ Une chanson : « Viajante » de Pudditorium „„ Un voyage :  Séoul en Corée du Sud „„ Un rêve :  Avoir un vrai hibou chez moi et réaliser plein plein de livres et de belles aventures avec mes dessins. „„ Un cauchemar :  La fin du Monde ! En tout cas pas cette année. „„ Une cause à défendre :  La protection de la forêt amazonienne

22 ILLUSTRATION / Keong-A Song


AS de PIXEL #11 23


24 ILLUSTRATION / Keong-A Song


AS de PIXEL #11 25


Je travaille actuellement sur un nouveau concept : le «Hibouhisme», qui regroupe une série de livres et de dessins inspirés de l’actualité du monde où le personnage principal est un hibou. À découvrir régulièrement sur mon site internet. Je suis aussi en train de réaliser une série de portraits d’artistes dessinés dont le prochain sera édité par le Casino Forum d’Art Contemporain au Luxembourg et le Centre d’Art Faux Mouvement à Metz...

26 ILLUSTRATION / Keong-A Song


AS de PIXEL #11 27


28 musique / Oxmo Puccino


OXMO PUCCINO Après avoir remporté une Victoire de la musique dans la catégorie du meilleur album de musique urbaine en 2010, Oxmo Puccino revient sur le devant de la scène avec son sixième album intitulé « Roi sans carrosse ». Il le présentera en live lors de sa tournée qui débutera en novembre et continuera jusqu’en 2013, notamment à Paris sur la scène du Bataclan le mardi 20 novembre 2012 et au Zénith le 1er juin 2013. Personnage reconnu dans le monde du rap pour ses textes atypiques et teintés de poésie, il s’est prêté au jeu de l’autoportrait décalé. Vous pensiez tout savoir sur Oxmo, découvrez-le sous un autre angle, en exclusivité pour AS de PIXEL !  Site internet : www.oxmo.net Photos : Vincent Desailly

AS de PIXEL #11 29


„„ Quelle pourrait-être votre devise ?

„„ Un artiste connu qui vous inspire :  C’est compliqué de limiter une source d’inspiration à un artiste. L’inspiration naît souvent de soi, mais aussi de l’autre, de ce qui nous entoure, de tout ce qui peut nous toucher, de petites situations qui parfois révèlent de grandes choses. „„ U  n artiste moins connu qui mérite de le devenir :  Devenir célèbre ne relève pas toujours du mérite. Mais je pourrais citer par exemple des artistes tels que Grodash, Mai Lan ou le peintre Julien Beneyton „„ Une personne qui a beaucoup compté pour vous :  Moi-même „„ Une personne connue que vous admirez :  J’ai eu la chance de rencontrer et d’échanger avec Harry Belafonte, une personnalité et un parcours qui inspire respect, réflexion et qui insufle une énergie incroyable.  ...SUITE

30 musique / Oxmo Puccino


AS de PIXEL #11 31


32 musique / Oxmo Puccino


...SUITE

„„ Une phrase culte : « Un homme qui ne s’occupe pas de sa famille n’est pas un homme » „„Un film :  « Les Tontons flingueurs » de Georges Lautner et dialogué par Michel Audiard „„ U  n livre :  « Tortilla flat » de John Steinbeck „„ Une chanson :  « What a wonderful world » de Louis Armstrong „„Un voyage :  Des pays que j’ai eu la chance de visiter, je retiens à chaque fois de bons souvenirs. Mais pour des raisons différentes, je garde un souvenir fort de Bogotá en Colombie et j’encouragerais les gens à aller vibrer au rythme de Bamako au Mali. „„ Un rêve :  Continuer ma vie telle qu’elle est. „„ Un cauchemar :  Arrêter d’écrire (oui) ! „„ U  ne cause à défendre :  La vie est la plus grande des causes à défendre. Je ne me considère pas comme militant. Je collabore avec l’UNICEF parce qu’il est question des enfants. Y a-t-il vraiment besoin d’expliquer pourquoi ?

AS de PIXEL #11 33


34 musique / Oxmo Puccino


AS de PIXEL #11 35


36 musique / Oxmo Puccino


Je sors mon album «Roi sans carrosse» le 17 septembre, il sera si musical que la tournée qui suivra sera mémorable. J’ai eu la chance de travailler avec des artistes comme Vincent Segal, Renaud Letang et Vincent Taeger. Je suis très heureux du résultat. J’ai vraiment hâte de démarrer la tournée, de retrouver mon équipe et mon public. Pour le reste vous trouverez bien quelqu’un qui a entendu parler d’une de mes chansons :)

AS de PIXEL #11 37


38 DESIGN / Vivien Muller


VIVIEN MULLER À l’ère de la surconsommation et du gaspillage énergétique, émergent des artistes tels que Vivien Muller où le design se met au service de la planète. Pas en se bornant à des solutions “écrans de fumée” telles qu’utiliser du bois, souvent importé du bout monde, mais en jouant avec les vrais principes de l’écologie. Limiter la multiplication des matériaux sur un produit pour en faciliter le recyclage, jouer avec les formes pour créer des objets plus performants et donc limiter les matières utilisées, s’inspirer des formes naturelles pour optimiser les performances du solaire ou enfin créer des structures facilement démontables limitant les énergies dépensées pour libérer l’espace… Vivien Muller est un artiste vraiment engagé qui invente des solutions réellement écologiques et innovantes, mais également belles et originales pour des produits du quotidien à toutes les échelles. Site internet :  www.vivien-muller.fr Propos recueillis Par Cécile Cette par Cécile Cette

L’Electree, objet phare du designer Vivien Muller

AS de PIXEL #11 39


Orkys Une orchidée artificielle dont les pétales sont orientables pour varier l’intensité lumineuse et les feuilles sont des cellules photovoltaïques souples.

40 DESIGN / Vivien Muller


„„Quelle pourrait être votre devise ?

„„Un artiste connu qui vous inspire :  De Staël „„ Un artiste moins connu qui mérite de le devenir :  Micky Mallet „„ Une personne qui a beaucoup compté pour vous : Marie-Christine Reny „„ Une personne connue que vous admirez :  Ed Witten „„ U  ne phrase culte : « See you space cowboy ! »

SUITE…

AS de PIXEL #11 41


Carafe Élaboration d’une carafe pour la Ville de Metz visant à promouvoir la consommation de l’eau du robinet

42 DESIGN / Vivien Muller


OctoCube Les structures fractales sont souvent utilisées pour augmenter les performances des surfaces d’échange.

AS de PIXEL #11 43


Plume Stylo plume utilisant des cartouches d’encre standard

…SUITE „„Un film : « 2001; l’Odyssée de l’Espace »de Stanley Kubrick „„ Un livre : « Sans nouvelles de Gurp » de Eduardo Mendoza „„ Une chanson : « I’d love to change the world » de Ten Years After „„ U  n voyage : New York „„ Un rêve : Développer un système d’habitation pour coloniser Mars „„ Un cauchemar : Que Ahmadinejad déclenche une réaction en chaîne „„ Une cause à défendre : Le développement durable

44 DESIGN / Vivien Muller


Aequo La lampe Aequo est en constant équilibre, en effet chaque pièce tient la suivante sur son centre de gravité.

AS de PIXEL #11 45


L’Electree est un bonsaï contemporain dont les feuilles sont de petits panneaux photovoltaïques. Il permet de recharger vos appareils nomades USB par la lumière.

46 DESIGN / Vivien Muller


Electree City est une version monumentale de l’Electree, destinée à l’espace public

L’Electree est enfin disponible, c’est la concrétisation de 5 années de travail et mon premier produit industrialisé. Il est disponible sur electree.fr

AS de PIXEL #11 47


48 MOTION / Reanimation


REANIMATION Reanimation est un collectif de quatre réalisateurs, graphistes et musiciens, actifs sur Paris et Bruxelles : Stéphane Laplatte, Thomas Fage, Boris Wilmot & Yann Deval. Spécialisés dans le motion design, ils opèrent dans les domaines du cinéma, du clip, du documentaire, du jeu vidéo, de la scénographie de spectacles et de la publicité. Ils mélangent de nombreuses techniques comme l’animation 2D/3D, le stop-motion, l’illustration, la programmation d’interfaces interactives, et attachent une grande importance à la relation entre le mouvement et le son. Ils aiment l’idée d’un laboratoire maison où sont fabriquées des images artisanales et originales. Si le collectif existe sous ce nom seulement depuis 2011, les Réanimateurs travaillent régulièrement main dans la main depuis 2004. Site internet : www.reanimation.tv

AS de PIXEL #11 49


„„ Quelle pourrait-être votre devise ?

„„ Un artiste connu qui vous inspire :  Stéphane : Hayao Miyazaki Thomas : La liste est longue... Saul Bass forcément, Jan Svankmajer, Francois Vogel... Yann : J’hésite entre Lewis Trondheim et Mike Patton, deux hyperproductifs qui font toujours (souvent...) du très bon, et qui passent du mainstream à l’expérimentation sans arrêt... „„ Un artiste moins connu qui mérite de le devenir :  Thomas : Rodrigo Parada www.distillateurgraphik.com mon collègue de Maison Close. Stéphane : Masana, www2.cfsl.net/fr/galleries/masana ...

SUITE… 50 MOTION / Reanimation


Brussels Film Festival - Opening Sequence Musique originale: Yann Deval Sound-design : Alban Carmaux Production : Kaos Films / REANIMATION

AS de PIXEL #11 51


52 MOTION / Reanimation


…SUITE

Boris : Yann Deval, un petit jeune bourré de potentiel ! Plus sérieusement, AntiluX : soundcloud.com/antilux, des mecs bourrés de talent, qui doivent râler d’être en Belgique parce que s’ils étaient de l’autre côté de la manche, ça ferait longtemps qu’ils seraient signés. Yann : Pierre Coubeau www.facebook. com/FSTNdraw, un petit jeune plein de potentiel ! „„ Une personne qui a beaucoup compté pour vous : Thomas : Et qui compte toujours beaucoup ! Mon frère Manu, ( Emmanuel Fage www.emmanuel-fage.odexpo.com) artiste peintre, avec qui on a brûlé la Barbie de sa fille de 6 ans à l’époque, pour les besoins d’un court-métrage avec une chaudière en guise de vaisseau spatial. Boris : Wow et elle en a pensé quoi la petite ? Thomas : Je crois qu’elle l’a jamais vu ! Stéphane : Mon prof d’électronique de Terminale, qui m’a sauvé de justesse d’un mauvais parcours dicté par la conseillère d’orientation. Je ne serais pas là où j’en suis sans lui. Mais il y a beaucoup d’autres personnes comme lui qui m’ont aidé et soutenu „„ Une personne connue que vous admirez : Thomas : Yann Nguema, du groupe Ez3kiel, un bon acharné ! Stéphane : Le Dalaï-Lama.

SUITE… Brussels Film Festival - Opening Sequence Musique originale: Yann Deval Sound-design : Alban Carmaux Production : Kaos Films / REANIMATION

AS de PIXEL #11 53


…SUITE

„„ Une phrase culte : « Roads ? Where we’re going we don’t need roads... » „„ U  n livre : Thomas : Toutes les BDs de Thomas Ott (chez L’Association) Stéphane : « Les Thanatonautes » de Bernard Werber Boris : J’aime pas ne pouvoir citer qu’un seul... bon alors le dernier que j’ai dévoré c’est « Miso Soup » de Murakami. Je me suis forcé à arrêter à trente pages de la fin, parce que je trouvais ça absurde de le lire d’une traite... Je l’ai fini quelques heures plus tard. „„ Un film : Thomas : « Fight Club » ! Stéphane : « Le voyage de Chihiro » de Hayao Miyazaki Boris : « Moi Michel G, milliardaire, maître du monde » de Stéphane Kazandjian. J’ai d’autres films cultes évidemment, mais c’est le fait de travailler sur ce film qui nous a donné l’idée de lancer le collectif. Du coup je pense qu’on peut dire que c’est un film important... „„ Une chanson : Thomas : J’écoute beaucoup Ratatat ces temps-ci Stéphane : « A Go Go » de John Scofield, Medeski, Martin & Wood Boris : J’ai « Into my arms » de Nick Cave en tête depuis une semaine. Je joue au crooner quand personne ne m’entend. Yann : « Roulette Champions Shop » de notre groupe, Mercur !!

SUITE… 54 MOTION / Reanimation

Brussels Film Festival - Opening Sequence Musique originale: Yann Deval Sound-design : Alban Carmaux Production : Kaos Films / REANIMATION


AS de PIXEL #11 55


56 MOTION / Reanimation


…SUITE

„„ Un voyage : Thomas : Le Pérou. Plein les yeux. Stéphane : L’Asie (rien que pour la cuisine locale) Boris : Le Bélize et sa devise nationale : “No Shirt, No Shoes, No Problems” „„ Un rêve : Thomas : Quand j’étais petit  j’ai rêvé de Retour vers le futur 4 ! Boris : La classe ! Stéphane : Avoir carte blanche sur chaque projet „„ Un cauchemar : Stéphane : La prison Thomas : Devenir aveugle et sourd Stéphane : J’ai mieux. Être aveugle et sourd en prison dans une cellule de 15m² avec 15 gars super costauds qui ont pris perpétuité, et malheureusement tu n’as plus tes bras pour te défendre, perdus dans un accident de voiture où tu as tué ta femme et tes enfants et les enfants d’autres gens. Puis se réveiller, se dire que ce n’était qu’un cauchemar, et puis se rendre compte qu’en fait non, c’est la réalité... „„ Une cause à défendre : Stéphane : Faire qu’il n’y ait plus de causes à défendre.

AS de PIXEL #11 57


Un site web tout neuf www.reanimation.tv Diffusion de Dancing www.facebook.com/ pages/Dancing-le-film/260668573978654?ref=ts  e court-métrage de Marguerite Didierjean, le L 1er septembre sur BeTV (Canal+ Belgique)  à 12h20, dont les génériques et les compositions musicales ont été réalisés par Reanimation.  éalisation en cours de 3 clips pour Mercur R www.mercursound.net, le groupe de Yann et Thomas. Le 1er sera interactif, le 2ème en kinetic typography, et le 3ème devrait être assez surprenant de par la technique de réalisation (que l’on garde secrète pour l’instant !) Mercur sera aussi en concert à Toulouse le 3 octobre. www.vimeo.com/38768510  oris vient de terminer le spot promo du B Jyva’Zik festival www.vimeo.com/47956281  ous avons réalisé en janvier le générique N de la série Détectives pour France 2, qui sera diffusée au printemps 2013.

Pornophonic Orchestra - Dimanche après-midi

58 MOTION / Reanimation

Clip du morceau Dimanche après-midi de Pornophonic Orchestra Texte et voix : Christopher Bianconi Animation et musique : Yann Deval


AS de PIXEL #11 59


60 MODE / CĂŠline Dominiak


CÉLINE DOMINIAK Après avoir hésité entre écrivain, styliste et archéologue, Céline Dominiak, née en 1967 à Grenoble, se dirige finalement vers la photographie. Elle prend des cours à l’École d’Arts Appliqués de Vevey en Suisse pendant quatre ans, puis devient photographe indépendante à Paris pendant 10 ans. Elle participe alors à quelques expositions collectives et une exposition personnelle en Rhônes-Alpes. Un tournant s’amorce lorsqu’on lui propose un poste de professeur de photo dans une école d’Arts Appliqués où le goût d’enseigner va lui être révélé. À 39 ans elle se met au dessin, et cela devient une grande passion. Une courte expérience dans le design textile (avec TROISmaison) lui fait découvrir l’impression numérique et la soie, et la voilà en train de lancer une collection d’écharpes en soie à partir de ses motifs. Ne se sentant pas styliste ou designer textile pour autant, Céline Dominiak se sent surtout artiste et ce qui l’intéresse c’est davantage le rapport visuel / support. Elle préfère ne pas s’enfermer dans un domaine précis mais plutôt mixer les techniques et les supports. Son intérêt principal est d’avancer, de rester ouverte et de continuer à découvrir de nouvelles choses, quitte à avoir le sentiment de débuter toute sa vie ! Site internet : celinedominiak.wordpress.com AS de PIXEL #11 61 61


„„Quelle pourrait-être votre devise ?

„„ Un artiste connu qui vous inspire :  Difficile de n’en citer qu’un... Je vois beaucoup d’expo d’art contemporain et je pioche dans des registres très différents car c’est la diversité qui me plait et me nourrit. Dernièrement, j’ai été très marquée par le travail des frères Chapuisat. Je les avais découvert au Centre Culturel Suisse à Paris l’année dernière et cet été j’ai vu leur dernière installation au LIFE à St Nazaire, dans une ancienne base sous-marine. C’est une expérience unique, j’aime leur travail car il est à la lisière de plusieurs domaines : l’architecture, la sculpture, l’expérience sensorielle… J’aime ce qui n’est pas bien défini, ce qui ne rentre pas dans des cases.

SUITE… 62 MODE / Céline Dominiak


AS de PIXEL #11 63


…SUITE

„„ Un artiste moins connu qui mérite de le devenir :  Silvana Reggiardo. c’est une photographe dont j’aime l’approche. Ses photos nous donnent à penser, rien n’est imposé, forcé. Son dernier travail, «l’air ou l’optique», est perturbant : on évolue dans un univers très poétique, entre l’abstraction et la figuration, entre le laid et le beau, entre le léger et le lourd, le sale… Encore une fois, on est entre deux, rien de bien défini, on navigue comme on l’entend parmi les images. „„ Une personne qui a beaucoup compté pour vous :  Carmen ! Oui, l’héroïne de l’opéra de Bizet. Elle a marqué mon enfance, j’ai grandi en écoutant cet opéra, lorsque j’étais seule chez moi, après l’école. Carmen me fascinait, c’était une femme qui vivait ses passions pleinement, qui prenait des risques, quitte à se tromper, qui fonçait tête baissée en suivant ses seuls sentiments, une femme courageuse. J’étais très admirative de ça, ella a été un véritable modèle pour moi. „„ Une phrase culte : Il y a quelques jours, lors d’une exposition, j’ai entendu une dame très en colère s’écrier à propos d’un artiste : «Il n’a pas inventé le fil à couper l’eau chaude !»… je pourrai la garder cette phrase, elle m’a beaucoup amusée ! „„ Un film : «Miracle en Alabama» d’Arthur Penn. C’est un film qui parle de l’importance du langage et de la communication, mais également de l’importance d’avoir des limites, de savoir poser des limites, c’est un film qui parle de l’ouverture du cœur et de l’esprit. Anne Bancroft y est formidable. SUITE… 64 MODE / Céline Dominiak


AS de PIXEL #11 65


…SUITE „„ Un livre : Là encore, difficile de n’en citer qu’un… Je suis depuis toute petite une grosse lectrice, parfois un peu boulimique… Je lis surtout des romans, par vagues : j’’ai dévoré les grands romanciers russes du XIXème siècle, puis les français, les américains… Ces dernières années, je me suis plongée dans la littérature japonaise, un monde vraiment à part… Lorsque je découvre une de ces «vagues», j’ai la sensation d’un pan inconnu qui s’ouvre à moi et je trouve ça très exaltant ! Mais je lis aujourd’hui peu de livres qui me laissent un souvenir aussi fort que «Le bruit et la fureur» de Faulkner ou «Crimes et Châtiments» de Dostoïevski… „„ Une chanson : «C’est extra» de Léo Ferré. J’aime beaucoup Léo Ferré en général, je l’écoute depuis mes vingt ans et je ne m’en lasse pas. „„ Un voyage : Celui qui m’a le plus profondément marquée : le Japon. Celui que j’aimerais faire : le Transsibérien. „„ Un rêve : Des journées de 48h pour pouvoir faire tout ce dont j’ai envie… y compris ne rien faire ! „„ Un cauchemar : Ne plus avoir d’envies. Ça, ça serait véritablement un cauchemar ! Heureusement, pour l’heure, je fourmille toujours d’idées, de projets, de désirs et j’ai toujours envie de découvrir de nouvelles choses : par exemple, je suis très attirée par la sculpture ces derniers temps.  „„ Une cause à défendre :  Malheureusement, je dirais que la cause des femmes dans le monde est encore une cause à défendre. Il y a encore tellement de disparité face à l’éducation, aux droits civils et sociaux… Et dans certains pays, on fait marche arrière : en Tunisie, on prévoit un article de la constitution qui stipulerait que la femme soit le complément de l’homme et non plus son égal. 66 MODE / Céline Dominiak


Je viens de lancer une nouvelle gamme d’écharpes qui sera prête fin octobre et je travaille sur un nouveau foulard, un carré cette fois, toujours à partir de dessins, je suis en train de les réaliser et j’ai vraiment hâte de les avoir finis ! J’ai encore de nombreux projets autour de la soie en lien direct avec la mode, je suis loin d’avoir épuisé mes idées avec ce matériaux, je partage mon temps entre l’atelier et l’enseignement, je vais donc à mon rythme. Je viens enfin de créer un blog, mon premier, ceux que ça intéresse pourront suivre l’évolution de mon chemin… AS de PIXEL #11 67


68 PORTRAIT / Carl Labross


CARL LABROSSE Carl Labrosse ne se définit pas vraiment comme un artiste. Cet « outsider » qui a arpenté les « galeries d’art » des lignes de RER dès le plus jeune âge serait, selon lui, encore loin de sa maturité stylistique. Cependant, ses « créations visuelles » comme il les appelle, sont animées par un sens artistique très contemporain qui n’a de cesse de nous transporter au cœur d’une expérimentation et d’une recherche de l’équilibre parfait entre esthétisme et sens subjectif. Très joueur, Carl Labrosse aime osciller entre onirisme et réalité, où l’humour et l’absurde occupent régulièrement une place de choix.  ite internet :  www.pointcarl.com S Par Mélanie Launay

AS de PIXEL #11 69


70 PORTRAIT / Carl Labross


Inside I’m black

 de PIXEL : Bonjour Carl, vous êtes à la fois photographe, AS pochoiriste, passionné d’art en général... vous avez plusieurs talents, y a-t-il un mot pour définir le genre d’artiste que vous êtes ? Carl Labrosse : Pour moi, la définition d’un artiste est un peu compliquée, c’est un terme qui est trop souvent utilisé à tord et me définir comme tel serait ôter tout le charme que je lui attribue. Je vois un artiste comme une personne en qui se cache le mystère de la création, personnellement j’ai du mal à cultiver le self-mystère. Mais il n’y a pas que ça, je pense qu’un artiste transmet des émotions et qu’il apporte une touche personnelle à travers le médium qu’il utilise. En ce qui me concerne, je me définirais plus comme un créateur visuel. Ce terme englobe pour moi la majeure partie des gens qui produisent des images à partir d’une réflexion. La réflexion est très importante car une image, même magnifique, ne rend pas intéressant son auteur si elle est réalisée par hasard.

 de PIXEL : L’art du pochoir, par lequel vous avez débuté, AS a-t-il été une évidence pour vous ? C. L. : Le pochoir est en fait venu de mon goût pour le graff à la base. Les longs murs des lignes de RER étaient pour moi des galeries d’art quand j’avais 12 ans. J’ai donc fait des graffs d’abord sur papier puis sur les tables de cours, les toilettes du collèges et enfin des bâtiments désaffectés, mais je n’étais pas bien doué. C’est en voyant des pochoirs dans Paris que je me suis mis à couper des photos que je trouvais intéressantes, quelques uns de mes dessins et enfin mes propres photos. Le pochoir est un moyen ultra-rapide de peindre dans la rue et qui m’a offert un résultat de plus en plus satisfaisant ; superposer des couches pour obtenir des nuances ou différentes couleurs, affiner ma découpe, puis mélanger les médiums... ça m’éclate ! Donc plutôt qu’une évidence, c’était une reconversion constructive qui m’a amené à me passionner pour la photo. AS de PIXEL #11 71


AS de PIXEL : Quels artistes ont pu inspirer vos premières créations ? C. L. : En pochoir c’est plus un melting-pot de créations issues du street art qui alimente mon inspiration. Mais je retiens et j’admire avant tout le travail de Banksy et d’Ernest Pignon-Ernest, ce sont de véritables artistes qui s’expriment dans la rue. Pour ce qui est de la photo, je pense très souvent aux séries de Duane Michals qui sont des enchaînements de photos qui paraissent extraites d’une scène de film  et qui narrent des histoires chargées de sens et d’émotions. J’aime également le goût prononcé pour le surréalisme de Philippe Ramette et sa vision poétique du monde moderne. Je pourrais en dire autant du travail de Gilbert Garcin (a.k.a Mister G) sauf que ses images sont intemporelles. En fait je m’intéresse particulièrement aux photographes conceptuels qui racontent des histoires métaphoriques.

à Sao Paulo / Photo : Éric Maréchal

72 PORTRAIT / Carl Labross


AS de PIXEL #11 73 Dream Painting


74 PORTRAIT / Carl Labross


 de PIXEL : Vos séries de photos abordent des thèmes AS et des styles très différents, de quelle série êtes-vous le plus satisfait et pourquoi ? C. L. : Aujourd’hui, demain et probablement beaucoup d’autres jours sont réservés pour moi à l’expérimentation. Je n’ai pas encore trouvé mon style, mais je n’ai pas appris à faire de la photographie donc chacune de mes prises de vues m’aident à comprendre ce que c’est, je suis encore loin de la maturité stylistique. Ma série qui me semble la plus aboutie est aussi l’une de mes plus vieilles, je l’ai (re)nommée « body-building ». Elle me parait plutôt simple et efficace. Équilibrée entre esthétisme et sens subjectif. AS de PIXEL : Vos clichés reflètent le plus souvent une pointe d’humour et une touche décalée, cela pourrait-il être votre signature ? C. L. : Oui, mais ce n’est pas toujours le cas. Cela serait vraiment flatteur pour moi que ce soit ma marque de fabrique. C’est probablement dû à une autre source d’inspiration, plus large celle-ci : la pub. Une attirance que m’a sûrement transmis mon père et que j’idéalise - car le concepteur et encore moins le photographe n’est libre dans ce job. C’est l’art par excellence de faire passer un message.  AS de PIXEL : Pour finir, qu’aimeriez-vous nous faire partager sur vos futurs projets ? C. L. : Deux choses. La première est en cours et n’a rien à voir avec ce dont on a parlé jusqu’à présent. C’est une boutique de sous-vêtements féminins rétro dont je suis en train de réaliser le design (identité visuelle + décoration d’intérieur). C’est un domaine complètement nouveau pour moi et qui me pousse à développer mon esprit esthétique. La boutique s’appelle « Dyvine » rue d’Argout, juste à coté de la rue Etienne Marcel à Paris, et ouvrira début octobre. La deuxième est un projet photo dans lequel je vais utiliser une forme de street art pour mettre en avant la solitude des sans-abris parisiens et le contraste entre leurs lieux de vie et la proximité d’appartements chaleureux. Je n’en dis pas plus pour l’instant.

AS de PIXEL #11 75 Wild Shadow


76 PORTRAIT / Carl Labross


Body Building

AS de PIXEL #11 77


78 À voir / Love Life Parade


LOVE LIFE PARADE Quand ils ont «paradé» en mai 2006, tout le monde les prenait pour des fous. Autant de concerts en simultané et sur autant de scènes. Public, artistes, journalistes, techniciens, bénévoles, avaient alors fini la journée le cœur gros et la tête dans les étoiles. Six années plus tard, pour les 20 ans de Solidarité Sida, il est temps de remettre les artistes sur les chars et les jeunes dans la rue pour célébrer une aventure humaine exceptionnelle et réaffirmer notre envie à tous d’aider ceux qui en ont besoin. Un message simple mais salvateur, transmis par Antoine de Caunes, le Président d’Honneur de Solidarité Sida. Site internet : www.solidarite-sida.org

AS de PIXEL #11 79


I

maginez-vous, un grand espace vous laissant libre de crier, de danser et de chanter autant que vous le souhaitez, sur des rythmes aussi entraînants les uns des autres, sur des scènes montées sur des roues. Oui c’est bel et bien réel ! Vingt ans que l’association « Solidarité Sida  » vous émerveille pour la bonne cause. Pour son anniversaire, les partenaires et les fidèles se donnent rendez-vous tout d’abord dans les rues, comme le veut la tradition, pour la LOVE LIFE PARADE  ! Un énorme concert gratuit accueillant près de 500 000 jeunes dans les rues de Paris (en 2006, création de Solidarité Sida), acclamant 40 concerts sur chars, qui s’étendent

sur près de trois kilomètres… Un bonheur ! Mais attendez, ce n’est pas fini ! Car pour ses 20 ans, Solidarité Sida voit les choses en grand et propose aussi un concert mémorable dans la grande salle mythique de ParisBercy ! Il ne faut pas oublier que c’est avant tout un évènement porteur de sens ! Et comme tout messager, Solidarité Sida a besoin de se faire entendre. Pour cela, l’association peut compter sur 10 partenaires historiques qui vont permettre à la Love Life Parade

©Laurent Attias

d’avoir son logo sur l’ensemble des supports de communications, 20 invitations VIP pour le concert des 20 ans à Bercy, une citation qui lui est propre et une visibilité dans les rues sur l’ensemble du parcours prévu pour l’évènement. Les places sont déjà disponible, mais dépêchez-vous, elles risquent de partir vite ! Par Sandra de Almeida

80 À voir / Love Life Parade


©Cheick

AS de PIXEL #11 81


82 À voir / Love Life Parade


AS de PIXEL #11 83


GRAPHISME

Legufrux Panopticus Auteur : Chaix Éditeur : Maison Rouge Délire. Il n’y a pas d’autre mot pour définir ce livre. Chaix, grand prêtre de la Légufrulabélosophie – discipline visant à circonvenir la sagesse par le truchement d’une industrie à base d’étiquettes de fruits et d’étiquettes de légumes acquises de façon subreptice –, nous offre son premier livre. Source : chaix-et-les-etiquettes.com

GRAPHISME

TYPOGRAPHIE

Pictoplasma , The Character Compendium 

Carnets de typographie

Après le best-seller « Pictoplasma Character Encyclopediade » troisième volet édité par Actar en 2006, Pictoplasma présente enfin une nouvelle compilation flambante neuve avec les dernières œuvres d’artistes internationaux et de nouveaux talents dans le domaine de la création du personnage. De l’illustration et le graphisme aux beaux-arts et urbaines, des jouets et costumes, c’est le guide de référence unique pour l’inspiration créatrice des characters… Retrouvez les personnages d’artistes tels que Jon Burgerman, Phunk Studio, Nathan Jurevicius, Sarah Illenberger, Tim Biskup, Ian Stevenson, Koralie et bien d’autres…

Les 100 plus grands typographes contemporains nous invitent à explorer leurs carnets de croquis ! Cet ouvrage reproduit des extraits de leurs carnets de travail. Les carnets de croquis sont délibérément informels. Ils sont conçus pour que leurs auteurs se perfectionnent, expérimentent ou s’amusent, tout simplement. Dans la plupart des carnets présentés ici, la typographie joue le premier rôle, comme les notations de panneaux anciens de Leigh Wells. Mais les auteurs ont aussi inclus des illustrations, tels les savoureux caractères anthropomorphes de Tom Schamp. Parfois, les carnets de croquis donnent un aperçu des étapes d’un projet, montrent comment une idée évolue.

Auteur : Peter Thaler, Lars Denicke Éditeur : Pictoplasma

Source : artazart.com

Écrit par : Steven Heller, Lita Talarico Éditeur : pyramyd édition Hors collection

Source : pyramyd-editions.com

84 À LIRE - À écouter


POP / FOLK

ROCK

RAP

Cat Power

Bloc Party

Dan Rover

Sun

Four

Illuminations

 Cat Power est de retour avec son nouvel album intitulé «Sun». La chanteuse et parolière américaine sort ainsi son neuvième album, un opus qu’elle a produite par ses propres moyens pour être libre et ne rien devoir à personne. On peut dire aujourd’hui qu’elle a bien fait de casser sa tirelire pour sortir cet album aux mélodies oscillant entre folk, soul et pop. Plus dansant et énergique que ses ainés, «Sun» n’en reste pas moins un condensé d’émotions et de chansons d’une beauté unique

 «Four», quoi de plus logique pour intituler son quatrième album lorsqu’on est un groupe de quatre membres. Bloc Party revient, après une pause de trois ans, emmené par son chanteur Kele Okereke. Ce nouvel opus, enregistré à New York, comporte des influences métal, et c’est une nouveauté pour les fans, mais pas pour les membres du groupe qui ont toujours eu en tête cette envie de sortir un album de la sorte. C’est, selon leurs dires, l’album qui les a le plus transportés. Une fois terminé, paraît-il que l’écoute de l’album leur a donné une sensation d’apesanteur.

Si le mot «swag» était un album, il serait «Illuminations». S’il était une chanson, il serait «Cheese and soda». S’il était une couleur, il serait le violet. Violet comme le tout récent label associatif «Purple Major», qui sort par cette occasion un premier EP, deuxième opus du jeune rappeur Dan Rover. Son cadre de vélo sur l’épaule, il continue son ascension vers les sommets. «Illuminations» amène un genre différent dans la simplicité des compositions, la réalité des textes et la spontanéité de la création. L’album est en téléchargement gratuit depuis le 12 septembre dernier.

Texte : AS de PIXEL

Texte : AS de PIXEL

 Parution : 03/09/2012 Label : Matador

Texte : AS de PIXEL

 Parution : 20/08/2012 Label : Cooperative Music

 Parution : 12/09/2012 Label : Purple Major

AS de PIXEL #11 85


;) SALON

ÉVÉNEMENT

EXPO

Maison et objet fait sa rentrée !

Fête de la gastronomie, terroirs

La Maison Européenne de la Photographe

Ça sent la rentrée ! Le prochain salon Maison et Objet ouvre ses portes du 7 au 11 septembre 2012 au Parc des Expositions de Paris-Nord Villepinte. À cette occasion, l’évènement fait le plein de nouveautés. Outre les nouvelles créations, Maison & Objet construit son salon autour d’une thématique « l’essentiel ». Fini le superflu de la société, les artifices engendrés par le design. C’est la simplicité qui est mise en avant ! Dans cette nouvelle session, la création sera à l’honneur, avec plus de 200 sociétés qui exposeront leurs innovations en matière d’accessoires, tous univers confondus. Alors, n’y manquez pas !

Les papilles des gourmands vont être en éveil  ! La fête de la Gastronomie ouvre ses portes le 22 septembre. Et pour parrainer cette petite fête, quoi de mieux que l’un des plus ancien Chef 3 étoiles de France, Michel Guérard. « La France est, l’un des plus séduisants pays au monde grâce à la grande diversité de ses paysages, de ses sites, de ses architectures, mais aussi de sa cuisine plurielle, l’un des marqueurs forts de son identité nationale et l’ambassadeur de choix de sa politique agricole et touristique  ». Vous pourrez, lors de votre promenade, faire la connaissance de chefs français prêts à mettre leur art à votre service ! Alors n’hésitez pas et foncez à la Fête de la Gastronomie, un événement qui est avant tout convivial et généreux.

Après la grande exposition d’Helmut Newton, c’est son épouse Alice Springs qui se lance dans une exposition retraçant son parcours photographique. C’est en 1970 à Paris que la carrière d’Alice Springs se lance. Son mari malade, lui apprend à manier son appareil et son luxmètre pour qu’elle puisse réaliser à sa place une photo publicitaire pour la marque de cigarettes Gitanes. Le célèbre portrait qui en résulte sera le point de départ de sa nouvelle carrière. L’exposition présente à la fois ses photographies de publicité et de mode et aussi des nus et des portraits. Une rétrospective des quarante années de travail exposée à la Maison Européenne de la Photographie du 27 juin au 4 novembre 2012.

Texte : Sandra de Almeida

Texte : Sandra de Almeida

86 À ; ) !

Texte : Sandra de Almeida


TENDANCE

GASTRONOMIE

Bubble Tea Zen

Des cookies par milliers

On entend ce mot à chaque coin de rues : le Bubble Tea. La boisson originaire de Taïwan a su séduire les français. Mélange de thé noir, de lait, de sucre et de petites boules noires de tapioca à aspirer avec une grosse paille, un breuvage que vous pouvez déguster au calme dans le salon de thé Bubble Tea Zen à Belleville. Et pour l’accompagner, le Bubble Tea Zen propose divers gâteaux faits maison. À la première gorgée, cela va vous paraître étrange de «boire et manger» en même temps... mais, vous y serez vite accro ! Prix d’un thé : 4,50 €.

Vous allez tous vous précipiter rue Didot à Paris, après avoir lu ce qui va suivre ! Une boutique-atelier qui ne jure que par les cookies ! Et cette boutique porte le nom de Monttessuy. Et dedans, des cookies, des cookies et encore des cookies  ! Sucrés, salés, originaux et surtout, très gourmands. Il y en a à la noix de coco-pépites-bananes, à la tomate confite-chili et pleins d’autres. Les cookies sont 100 % naturels et artisanaux. Des ateliers de cookies sucrés sont proposés aux clients. Et pour les petits gourmands qui n’ont pas forcément le temps de se déplacer, la boutique propose un achat en ligne. La boutique «Les cookies de Monttessuy» est ouverte du mardi au vendredi de 12h à 19h et le samedi de 10h à 19h.

Texte : Sandra de Almeida

EXPO

Bienvenue chez les collectionneurs Bienvenue dans une collection inédite au musée du Luxembourg, dans le quartier de Montparnasse à Paris. De Corot à Derain, de Boudin à Dufy, de Monet à Marquet, l’exposition au musée du Luxembourg à Paris vous invite à pénétrer l’univers intime de ces collectionneurs. Des collectionneurs particuliers, qui ont faits leurs apparitions à la fin du XIXème siècle avec le développement des importations des matières premières. Entre le coton, le café ou encore les bois précieux, chacun y a trouvé une fortune. Venez découvrir ces collectionneurs d’exception du 19 septembre 2012 au 6 janvier 2013. Texte : Sandra de Almeida

Texte : Sandra de Almeida

AS de PIXEL #11 87


16.03.2011 Toronto «Des masses, volumes, de buildings. Falaises de verre.»

88 L’ESCAPADE D’HUGO


Une Aspiration des Lointains, correspondances d’espaces.

Photos : Hugo Hébrard

AS de PIXEL #11 89 89


AS de PIXEL #11 www.asdepixel.com Directeur de la publication : Romain HACQUARD romain@asdepixel.com Directeur artistique : Jean-Noël GAUTHIER jn@asdepixel.com Maquette : Romain HACQUARD Jean-Noël GAUTHIER Webmaster : Mathias FREY Rédacteurs : Cécile CETTE Sandra DE ALMEIDA Mélanie LAUNAY

90 ours + remerciements

Couverture : Keong-A Song - The world of owls Artistes AS de PIXEL n°11 : Clémentine Dantard, Keong-A Song, Oxmo Puccino, Reanimation, Carl Labrosse, Vivien Muller, Céline Dominiak, Love Life Parade de Solidarité Sida. Remerciements :  Mathias Frey, Mélanie Launay, Agence Ex’Céterra, Cécile Cette, Sandra de Almeida, Hugo Hébrard, Florian Adam, Marc Mottin, Derrière les Planches, Clémence Martinaud, Florence Rosello, Jean-Bernard Chardel, Marie Barros, Oracom, Nathalie Daramat, Solidarité Sida, Marie Limer, Camille Havis, Marie Nivel AS de PIXEL est publié tous les 2 mois et est généré sur issuu.com. Tous les droits d’auteur appartiennent exclusivement aux artistes. Les visuels présentés dans ce magazine ne seraient pas utilisés sans permission. AS de PIXEL n’est pas responsable des droits d’auteur des œuvres présentées. Aucun visuel ou texte, ou tout autre contenu, ne peut être altéré ou modifié. Tous droits réservés. © AS de PIXEL 2012


ZOZO “le fugitif de l’espace“ est une web-série action-cartoon. Retrouvez son tout nouveau clip sur www.zozo-ze-site.com !

AS de PIXEL #11 91


Retrouvez AS de PIXEL, Coup de Cœur

du magazine «InDesign - Savoir tout faire avec InDesign»


ASdePIXEL#11