Page 1

# 18

Novembre > Décembre 2013


AS de PIXEL #18 3


p. 7 8

Jean-Baptiste GARJAN ATWOOD FORT

p. 17

JULIETTE PLANQUE

p. 27

GWENAテ記LE

p. 35

FRED & ANNABELLE

4 SOMMAIRE


p. 45

U AND ARTS

p. 53

LILLY FOX

p. 63

JULIEN VIDAME

p. 73

Pour vous, Mesdames

AS de PIXEL #18 5


6 PHOTO / Garjan Atwood


Garjan Atwood C’est par l’intermédiaire de la Galerie Sakura Paris que nous avons connu le travail photographique de Garjan Atwood. L’artiste aux multiples facettes : directeur artistique, artiste digital, réalisateur, character designer, photographe, graphiste, vit actuellement en Italie après avoir passé 20 ans en Belgique. Diplômé en Design graphique à Bruxelles, Garjan Atwood s’est ouvert aux autres disciplines par passion et selon les demandes professionnelles qu’il recevait. Aujourd’hui, il travaille en tant que Directeur artistique d’une agence à Milan. Site internet : www.garjanatwood.com

AS de PIXEL #18 7 in «O» sense 3


„„ Quelle pourrait-être votre devise ?

„„ Un artiste connu qui vous inspire :  Léonard De Vinci.

„„ Un artiste moins connu qui mérite de le devenir : Vittoria Regina.

„„ Une personne qui a beaucoup compté pour vous : Ma femme.

„„ Une personne connue que vous admirez : Franca Sozzani.

8 PHOTO / Garjan Atwood

„„ Une phrase culte :  « The force will be with you »

„„ Un film :  « Love » de William Eubank. „„ Un livre :  « Lettres à un jeune poète » de Rainer Maria Rilke.

„„ Une chanson :  « La cura »  de Franco Battiato. „„ Un voyage : Le Désert Blanc en égypte.


AS de PIXEL #18 9 in «O» sense 7


10 PHOTO / Garjan Atwood Batman


Captain America

„„ Un rêve :  Réaliser un long métrage.  „„ Un cauchemar : Il vaut mieux ne pas en parler.

„„ Une cause à défendre :  La seule guerre qui vaille la peine d’être menée sans répit est celle contre les maladies mortelles.

AS de PIXEL #18 11


Nascita

12 PHOTO / Garjan Atwood


AS de PIXEL #18 13


1979

14 PHOTO / Garjan Atwood


Dottore della Peste

Pour le moment, je vis en Italie et ce pour une période d’un an… j’ai un contrat d’exclusivité pour une agence en tant que Directeur artistique. Depuis un mois, je travaille sur un projet vidéo/3D pour une des plus importantes marques de cosmétiques françaises. Sinon, j’ai aussi des projets vidéos-art (nu et tatouages).

AS de PIXEL #18 15


16 ILLUSTRATION / Juliette Planque


Juliette Planque C’est à la galerie parisienne L’Œil Ouvert que nous avons flashé sur le travail de Juliette Planque. L’auteure de gravures, née à Paris en 1968, travaille aujourd’hui dans son atelier situé à Montreuil, en île-de-France, dans lequel nous l’avons rencontrée. Personne très agréablement accessible, Juliette Planque a étudié les arts appliqués et la photographie dans les écoles réputées de Duperré et de l’école des Gobelins. Après avoir travaillé en tant qu’illustratrice, elle se tourne vers la peinture en 2000, puis elle découvre la gravure avec l’Association pour l’estampe et l’art populaire. L’artiste travaille également avec des écoles et quartiers d’île-de-France pour initier les enfants à la gravure. Site internet : www.julietteplanque.com

AS de PIXEL #18 17 Vue depuis Nantes


„„ Quelle pourrait-être votre devise ?

„„ Un artiste connu qui vous inspire :  Il y en a beaucoup et ça dépend des moments. J’ai toujours aimé les peintures d’Eugène Boudin. Les ciels, les plages, les croquis, l’époque...

„„ Un artiste moins connu qui mérite de le devenir :  Christine Loichot, une copine. Elle peint et elle grave des images du quotidien avec beaucoup de talent. J’aime son point de vue. Mais, comme tant d’autres, elle est obligée de perdre son temps à travailler...

18 ILLUSTRATION / Juliette Planque

„„ Une personne qui a beaucoup compté pour vous :  Toutes les personnes qui ont eu du pouvoir sur ce monde ont beaucoup compté dans ma vie. Plutôt en mal, il faut le dire. Sinon, j’ai rencontré, il y a 10 ans, Kristin Meller et l’Association pour l’estampe et l’art populaire. Ça a été un tournant dans ma vie. Oui, elle a compté pour moi, mais tous mes proches me sont indispensables ! Et parfois même les jours gris, le geste aimable d’un ou d’une inconnue devient vital.


À Vignoux

AS de PIXEL #18 19


Immeubles à Nantes

20 ILLUSTRATION / Juliette Planque


Boulevard MacDonald

„„ Une personne connue que vous admirez :  J’évite d’admirer les gens. Surtout quand ils sont déjà connus. Par contre, si des personnes se regroupent pour faire quelque chose ensemble, ça peut être enthousiasmant. Le journal Fakir par exemple, cherche à agir sur notre monde en utilisant aussi bien les cœurs que les cerveaux. Je trouve cela admirable !

„„ Une phrase culte :  « Culte » n’est peut-être pas le mot, mais cette phrase me revient souvent : « Les

premières victimes de la bourgeoisie sont ses propres enfants. »

„„ Un film :  Dernièrement j’ai vu un film documentaire qui m’a bien remué : « Le dos au mur » de Jean-Pierre Thorn.

„„ Un livre :  « C’est pour ton bien » d’Alice Miller. Ça parle de violence dans l’éducation, de l’origine de nos violences, en Europe au XXème siècle. Un pavé pour la paix.

AS de PIXEL #18 21


„„ Une chanson :  J’aime beaucoup la chanson française... mais je suis incapable de choisir !

„„ Un voyage :  Cet été, je suis allée en Italie et comme je n’aime pas bien prendre l’avion j’ai opté pour Eurolines. J’ai pris mon car à la porte de Bagnolet et, 23 heures plus tard, j’étais à Rome ! Mon voisin était un homme noir, une puissante statue qui n’a pas bougé du départ à l’arrivée, les mains sur les genoux et les yeux fermés. Au retour, j’ai passé une nuit à parler avec un bengladais de 20 ans qui rejoignait sa sœur en Hollande. Ses parents étaient des paysans pauvres. Il avait passé un an à Rome comme apprenti cuisinier. Il y avait le monde entier dans ce car. C’était un beau voyage.

„„ Un rêve :  Le grand Bug. Sans connexions immatérielles, nos enfants se désintéresseraient des écrans morts et retrouveraient l’usage de leurs mains, de leurs sens. Il faudrait presque tout rebâtir. La révolution viendrait à nous grâce à une panne technique...

„„ Un cauchemar :  Je me souviens avoir rêvé être un veau dans un abattoir. Je me suis réveillée avant de me faire découper à la tronçonneuse. C’était assez horrible.

„„ Une cause à défendre :  La fin du capitalisme et l’avènement de rapports humains réellement cordiaux.

À Laval

22 ILLUSTRATION / Juliette Planque


AS de PIXEL #18 23


Total

24 ILLUSTRATION / Juliette Planque


Beyrouth

Actuellement, je continue à fabriquer des gravures, en me débattant avec la couleur qui n’est pas toujours facile à manier. Je donne des cours à des adultes et aux enfants dans les écoles. Une petite galerie parisienne — l’Œil Ouvert — présente mes images. Je présenterai mon livre « Le Papalagui  » au salon Pages à Paris du 22 au 24 novembre 2013, et au salon « Montreuil sur livres » le 7 décembre 2013, et je monte en ce moment un projet autour des « cordels », ces petits livres fait main, inventés dans le Nordeste brésilien. Pour les expos à plus long terme, je donne l’info sur mon site, www.julietteplanque.com. Au plaisir !

AS de PIXEL #18 25


26 musique / GwenaĂŤlle


Gwenaëlle Originaire de l’île de la Réunion, Gwenaëlle est une auteure-compositrice-interprète qui entre dans le monde de la musique dès son plus jeune âge avec des cours de solfège. En 2007, elle fait ses premiers pas sur scène en chantant dans quelques groupes amateurs et décide, un an plus tard, de créer le sien, qu’elle baptise « Delecto ». En 2012, Gwenaëlle se lance dans une carrière solo avec un style entre jazz, pop et folk. Elle enregistre alors ses premiers titres chez MDC Prod et commence à se faire connaître grâce à son single « Les pieds sur terre ». Plusieurs mois plus tard, elle présente son tout premier album « Walking in the Sun » avec fraîcheur et légèreté… Site internet : www.gwenaelle.re

AS de PIXEL #18 27 Photo :  Nicolas Renambatz


„„ Quelle pourrait-être votre devise ?

„„ Un artiste connu qui vous inspire : Jason Mraz, j’adore son style.

„„ Un artiste moins connu qui mérite de le devenir : J’espère que c’est moi !

„„ Une personne qui a beaucoup compté pour vous : Les personnes qui comptent le plus pour moi sont mes proches, tout simplement.

„„ U ne personne connue que vous admirez : Jean-Jacques Goldman, un grand auteur / compositeur.

28 musique / Gwenaëlle

„„ Une phrase culte : « Il faut toujours viser la Lune, car même en cas d’échec, on atterrit dans les étoiles… » - Oscar Wilde.

„„  Un film : La série américaine « The Big Bang Theory » de Chuck Lorre et Bill Prady.

„„ Un livre : « Le Vilain Petit Canard » de Hans Christian Andersen.

„„ Une chanson : « The story » de Brandi Carlile.


AS de PIXEL #18 29 Photo : Patrick I.


Tournage du clip «I’m not interested»

GWENAËLLE - I’m not interested Direction : PSP & Darko pour La Mok.Prod

30 musique / Gwenaëlle


„„ Un voyage : L’île de la Réunion ! Il faut faire le tour de l’île !!

„„ Un rêve : Chanter sur scène devant des milliers de personnes… (bon, on va dire des centaines)

„„ Un cauchemar : Perdre mes dents !!

„„ Une cause à défendre : Cesser de diffuser des émissions débiles à la télé.

AS de PIXEL #18 31


Depuis mon arrivée en métropole, je suis en pleine promotion de mon album. Ma musique est actuellement en diffusion sur quelques radios françaises et des dates officieuses sont en programmation pour de futurs concerts. N’hésitez pas à suivre toutes mes actus sur ma page facebook et sur mon site web !

32 musique / Gwenaëlle


Photo :  Teddy L.

AS de PIXEL #18 33


34 MOTION / Fred & Annabelle


Fred & Annabelle Vous avez, sans aucun doute, déjà vu les réalisations du duo de réalisateurs du label marseillais Chinese Man Records. C’est au collège que Fred rencontre Annabelle pour, comme le dit si bien leur label, former le couple d’artistes le plus talentueux depuis Frédéric Chopin et George Sand. Spécialisés dans le maniement du pixel et le lancer de textures, le Chinese Man ne tardera pas à reconnaître leur talent et à les prendre sous son aile. Après un clip pour Björk, véritable tremplin qui les propulsera sur la voie du succès et quelques films d’animation 3D, Fred & Annabelle dévouent désormais leur vie au Chinese Man pour lesquels ils ont réalisé quantité de clips. Site internet : www.chinesemanrecords.com/fredetannabelle

AS de PIXEL #18 35 Extrait du clip «Innocent» de Björk


Bjรถrk - Innocence Direction : Fred & Annabelle

36 MOTION / Fred & Annabelle


Quelle pourrait-être votre devise ?

 n artiste connu qui vous inspire : U Andy Goldsworthy, pour sa façon de concevoir l’art et la nature.  n artiste moins connu qui mérite de U le devenir  : à part nous, on ne voit pas trop. Peut-être Mitch Cohen pour son interprétation inoubliable du rôle de Melvin Junko... Une personne qui a beaucoup compté pour vous  : La Madame-Pipi de la station Castellane, 6ème arrondissement, Marseille, un jour sans argent.  ne personne connue que vous admirez  : U Vandana Shiva, écrivain et scientifique

indienne, militante écologiste engagée dans la lutte contre le brevetage du vivant. Une phrase culte  : Homme de main (tout en maintenant la tête du Duc dans la cuvette des toilettes) Blond Treehorn Thug : «Where’s the money, Lebowsky? Where’s the fuckin’ money, shithead?» The Dude: «It’s uh… It’s down there somewhere. Let me take another look.» - Mark Pellegrino et Jeff Bridges, The Big Lebowski (1998), écrit par Ethan et Joel Coen.  n film : U « La Nuit du chasseur » de Charles Laughton.

AS de PIXEL #18 37


38 MOTION / Fred & Annabelle


CHINESE MAN - Skank in the air Direction : Fred & Annabelle

Un livre : « Mon chien stupide » de John Fante.  ne chanson : Dernièrement nous écouU tons beaucoup « Pretty Flaws » de Deluxe, superbe trip hop qui nous inspire. Un voyage : Davao aux Philippines. Un rêve : Vivre sur une île déserte.  n cauchemar : U Vivre sur une île déserte sans internet...  ne cause à défendre : U L’accès aux ressources naturelles, la protection de la biodiversité, le partage des richesses.

AS de PIXEL #18 39


CHINESE MAN - Ordinary man Direction : Fred & Annabelle

40 MOTION / Fred & Annabelle


AS de PIXEL #18 41


CHINESE MAN - Racing with the sun Direction : Fred & Annabelle

42 MOTION / Fred & Annabelle


Nous travaillons actuellement sur la création vidéo du nouveau live de Chinese Man qui paraîtra courant 2014 ; il y aura de l’animation, de la rotoscopie, du stop motion et autres péripéties visuelles, mais le tout reste très secret pour le moment. Puis nous allons couper du bois pour l’hiver et commencer les plançons pour le potager.

AS de PIXEL #18 43


44 PORTRAIT / U and Arts


U and Arts U and Arts n’est pas une galerie comme les autres. Destiné à la location et à la vente d’œuvres d’art auprès de clients tels que les hôtels de luxe et autres entreprises, le « placeur d’art » U and Arts révèle avant tout le monde artistique comme une valeur refuge de défiscalisation en respectant les lois juridiques et fiscales ; proposant notamment une palette d’artistes reconnus tels que Magritte, Vasarely et Wahrol. Oui, l’art est une passion, mais c’est aussi une source d’investissement non négligeable ! Rencontre avec le fondateur de U and Arts. S  ite internet : www.uandarts.com

AS de PIXEL #18 45 Richard Orlinski - Panthère


AS de PIXEL : Bonjour, en tant que fondateur de U and Arts, pouvez-vous nous décrire votre concept en quelques mots  ? Notre concept est d’amener l’art au sein des entreprises. Trop répandue est l’idée qu’une société ne peut acquérir d’œuvres d’art car cela est interdit. C’est faux, il y a plusieurs dispositifs prévus par la loi, qui, combinés, peuvent s’avérer très efficaces puisque déductibles du résultat imposable. Que ce soit en vente, en location avec option d’achat ou en location simple, plusieurs montages sont envisageables.

46 PORTRAIT / U and Arts

AS de PIXEL : À qui s’adresse ce concept ? Est-ce à la portée de tous les budgets ? Le concept s’adresse aux entreprises soumises à l’impôt sur les sociétés, l’état ayant exclu les autres structures des bénéfices fiscaux. Même si, bien évidemment, nous faisons aussi de la vente aux particuliers, le cœur de cible reste le monde professionnel. Pour les budgets, notre gamme s’étend de 2000 € pour les premiers prix, jusqu’à 100000 € environ pour les plus importantes. Nous pouvons également, sur demande, « chasser » une œuvre pour un client.


AS de PIXEL #18 47 Kai Stuht & Miles Cockfield - Violet


Laurence Jenkell - Bonbon, wrapping noir

Avec les systèmes combinés, cela permet d’acquérir des œuvres à partir de 150 € par mois, ce qui est une somme tout à fait supportable par les entreprises. AS de PIXEL :  Quelles sont les différences essentielles entre U and Arts et une galerie lambda ? Nous sommes marchand d’art, pas galerie d’art. Nous n’avons pas pour mission de faire la promotion des artistes que nous représentons : par ailleurs, cela n’aurait pas de sens, ils sont tous très largement connus et reconnus, c’est le fondement même de notre société : des artistes de renom, des œuvres de qualité pour un montage avec nos client sans ambiguïté. Notre showroom est petit, car nous voulons mettre les œuvres en situation dans les entreprises, là où elles seront exposées et prendront toute leur pertinence. AS de PIXEL :  D’où vous est venue l’idée ? Vous aviez déjà baigné dans le monde de l’art ? Je suis moi-même un produit hybride du monde moderne  : de formation comptable et financière, je me suis intéressé très tôt à l’art, contemporain en particulier, et suis allé me former aux cours Drouot. Dans mes propres entreprises, j’ai rapidement vu les écueils classiques pour pouvoir accrocher des toiles dans mes bureaux ! Mes comptables, peu au fait des lois dans ce domaine, m’indiquaient que nous ne pouvions pas et j’accrochais mes toiles personnelles dans mes locaux, avec les risques que cela implique (problèmes d’assurance, de protection, de financement, etc).

48 PORTRAIT / U and Arts


Karl Lagasse - Dollar classique

AS de PIXEL #18 49


50 PORTRAIT / U and Arts Yves Clerc - Dahlia Cactus, Dahlia hybride


Richard Orlinski - Crocodile

J’ai donc, en partenariat avec un grand cabinet d’avocat anglo-saxon, fouillé le domaine « art au sein des entreprises », et au bout d’une année d’études, nous avons créé la structure ainsi que les contrats. AS de PIXEL :  Pouvez-vous nous citer quelques noms d’artistes que l’on peut trouver chez U and Arts ? Nous faisons cohabiter, uniquement sur les artistes du XXème et XXIème siècle, des artistes morts et vivants. Ainsi, nous pouvons citer René Magritte, Andy Warhol, Keith Haring, Victor Vasarely, mais aussi Valerio Adami, Yves Clerc, Richard Orlinski, Karl Lagasse, Christophe Mourthé…

AS de PIXEL #18 51


52 MODE / Lilly Fox


Lilly Fox Elle. Marion Devon, petite fille rêveuse. Lui. Fonzy, un vieux renard fripier. Ensemble. L’union des vieilles fringues rétro à un côté couture créatif aux accents féériques. Lilly Fox est née. Affaires de famille, la nièce et l’oncle vous guident dans leur large terrier ; créations originales et inédites où s’assemblent plumes, peaux, fourrures, cravates, foulards vintage et tulles font que vous ne voudrez pas vous réveiller… Leur plus grande fierté : la mise en forme de leur collection dans des ateliers traditionnels et régionaux, privilégiant le travail à la main qui saura attraper la dernière échappée d’un rêve. Elle. Lilly fox universelle, essentielle dans ses choix s’affiche et s’en fiche. Lui. Mister Fox qui s’amuse de toutes ses ruses… Site internet : www.lillyfox.com Photos : Pascal Latil

Par Mélanie Launay

AS de PIXEL #18 53 53


„„ Quelle pourrait-être votre devise ?

„„ Un artiste connu qui vous inspire :  Il Caravaggio, ou comment honorer le sacré par le profane au XVIIème siècle.

„„ Un artiste moins connu qui mérite de le

„„ Une phrase culte : « …Ne m’appelle pas FIGURE !!!!... » - Lilly et Fonzy - Flamingo Hotel - Las Vegas - Février 1997.

„„ Un film :

devenir : Christophe Castaldi Drummer.

« Thelma et Louise » de Ridley Scott.

„„ Une personne qui a beaucoup compté

„„ Un livre : Essais « Des Cannibales, des

pour vous : Ma Reine. Le clair de mes obscurs, la contre-balance de mes noirs désirs intenses.

„„ Une personne connue que vous admirez : Je n’admire personne, seule l’essence de la vie m’émerveille.

54 MODE / Lilly Fox

Coches » de Michel de Montaigne.

„„ Une chanson : « Stratégie de la rupture » de Wim Mertens.

„„ Un voyage : L’introspection, sans modération et à la portée de tous.


AS de PIXEL #18 55


56 MODE / Lilly Fox


„„ Un rêve :  Être un oiseau pour déféquer d’en haut sur tous les chiens de quais qui polluent mon soleil.

„„ Un cauchemar :  Qu’on coupe la queue au Renard.

„„ Une cause à défendre :  L’intelligence naturelle.

AS de PIXEL #18 57


58 MODE / Lilly Fox


AS de PIXEL #18 59


60 MODE / Lilly Fox


Des projets en cours de réalisation dont notamment une exposition différente « Rock Barock - Exposition sonore de passage ». Clash somptueux, profusion démesurée d’accessoires improbables qui laissent un souvenir impérissable. Adoration du sacré, Émotion perturbée, motif surabondant. Faune et Flore exubérante, plumes délirantes, couleurs enivrantes, étourdissantes. Musique éclaboussant, univers déjanté, musiciens indomptables à fortes personnalités. Revêtements instrumentaux. Sublimation de l’être, mise en exergue du paraitre. Parade de bienvenue Nietzschéenne. Coloration invitant à l’adoration d’images musicalement marquantes. Dieu a créé la musique avec le Rock… Lilly Fox exprime le profane, honore le sacré, élève les oiseaux là où ils ne pourront jamais voler. Intuitions, inspiration musicales, furie sonique instauratrices d’œuvres artistiques, créations artistiques uniques et éphémères, concert musical, « Action brushing » and « Bird happening ». Lilly Fox Fashion Design s’occupera des « visuels » et « Dress code » de nombreux Band’s Tribute et groupes de compositions : Isaya, Splash Macadam, Tribute Elvis That’s the way it’s me, Tribute Hendrix Machine Gun… Lilly Fox Vintage Creation couvrira les salons vintage avec sa collection « pin up », dès décembre, en commençant par Bruxelles puis Lille, Lyon… Lilly Fox Stylisme interviendra dans le cadre de campagnes publicitaires notamment pour une marque de jus de fruits visible dès janvier 2014.

AS de PIXEL #18 61


62 DESIGN / Julien Vidame


JULIEN VIDAME Julien Vidame est un designer qui étonne tant par ses créations que par son parcours atypique. D’abord imprimeur, il se lance dans des études d’art qu’il ne terminera jamais. C’est à force de travail, d’observation et de collaborations qu’il développera sa propre identité. Ayant le souci du processus de création autant que de l’objet lui-même, il ira jusqu’à fabriquer sa propre plieuse, permettant de créer des formes nouvelles, de s’affranchir des problématiques industrielles. Du plastique au métal, ou encore au bois, il expérimente toutes sortes de matériaux permettant une variété de styles et de couleurs dans lequel chacun trouvera son bonheur. Seule ligne continue dans son travail, la recherche de la simplicité. Sachez que le meilleur compliment que vous puissiez lui faire, et qui résume bien cette ligne de conduite, est : « C’est simple, mais il fallait y penser ! ».  

 

S  ite internet : www.vidamecreation.com Propos recueillis par Cécile Cette Par Cécile Cette

AS de PIXEL #18 63


Chevet blanc

64 DESIGN / Julien Vidame


„„ Quelle pourrait être votre devise ?

Comme dirait Barack Obama :

„„ Un artiste connu qui vous inspire :  Antoni Gaudi.

„„ Un artiste moins connu qui mérite de le devenir : Julien Berthier, il met le doigt où ça fait rire.

„„ Une personne qui a beaucoup compté pour vous :  Mon frère (et il compte toujours).

„„ Une personne connue que vous admirez :  Léonard de Vinci.

„„ Une phrase culte :  « Monde de merde ! » - Georges Abitbol.

„„ Un film : « Amadeus » de Milos Forman. „„ Un livre :  « Les Misérables » de Victor Hugo.

AS de PIXEL #18 65


Lampe spirale, blanc polaire

„„ Une chanson :  « Lilac wine » de Jeff Buckley.

„„ Un voyage : Le Burkina Faso.  

„„ Un rêve : Voler (les riches !) „„ Un cauchemar : Perdre le goût. „„ Une cause à défendre :  La régularisation de la pêche.

66 DESIGN / Julien Vidame


Bibliothèque

AS de PIXEL #18 67


68 DESIGN / Julien Vidame


AS de PIXEL #18 69


Table basse pointillisme

70 DESIGN / Julien Vidame


Guéridon « Oups »

• Une pièce pour la Granville Gallery Paris. • Un accessoire pour un fabricant de vélos pliants. • Trois nouveaux produits en auto-édition.

AS de PIXEL #18 71


72 À voir / « Pour vous, Mesdames »


Pour vous, Mesdames !

la mode en temps de guerre Du 28 novembre 2013 au 13 avril 2014, le Centre d’Histoire de la Résistance et de la Déportation explore une nouvelle facette de la vie Lyonnaise en temps de guerre : la mode sous toutes les coutures ! Suite au repli des plus grandes maisons de couture parisiennes, Lyon devient seconde « capitale de la mode » française. Cet engouement pour le bien-vêtir se ressent tout particulièrement en temps de guerre, période durant laquelle les femmes lyonnaises déploient énergie, savoir-faire et ingéniosité pour continuer à s’habiller avec élégance malgré les restrictions et les difficultés de la vie quotidienne. Site internet : www.chrd.lyon.fr Par Pauline Detavernier

AS de PIXEL #18 73 Affiche de l’exposition © Yannick Bailly


’exposition « Pour Vous, Mesdames ! La mode en temps de guerre » propose au visiteur de découvrir plusieurs univers, tous gravitant autour de ce thème. Il y découvrira les ateliers et les entreprises, marqueurs de l’importance économique de la mode d’alors, les podiums où défilent les collections des grands couturiers et les kiosques à journaux, reflets de la diversité de la presse féminine de l’époque.

Mais la mode n’étant pas qu’une affaire de podiums, le public sera aussi invité dans les foyers, au cœur de la vie quotidienne de ces femmes. C’est en effet dans l’intimité des maisons que chacune développe mille trouvailles et astuces pour confectionner ses tenues. Plus qu’un moyen d’expression, la coquetterie devient pour toutes ces Lyonnaises une arme psychologique et l’espace public mue alors en lieu de résistance à part entière.

74 À voir / « Pour vous, Mesdames »


Coupons d’achat et cartes de vêtements, © Pierre Verrier, Au 1er juillet 1941, les articles à usage vestimentaire sont soumis au régime de bons d’achat. Face à la pénurie en articles textiles que la France connaît à cette date, principalement causée par les réquisitions allemandes, les Français sont astreints à un quota de trente tickets. Ce maigre contingent pour subvenir à ses besoins donne lieu à des prodiges d’inventivité pour en contourner les effets.

AS de PIXEL #18 75


La mode : acte de résistance L’exposition «Pour Vous, Mesdames !» donne à voir la résistance sous un autre angle. En effet le vêtement, à la fois objet du quotidien et moyen d’émancipation, est un medium captivant pour comprendre les stratégies mises en place par une société soumise à la pression des évènements. Suivant ce fil rouge de l’habillement, le public aborde un thème bien plus vaste et pourtant directement lié : l’image sociale de la femme en temps de guerre et son évolution dans ce contexte si particulier.

Sandale, 1940 © Pierre Verrier, Ruban de reps amovible et semelle compensée en bois verni évidée

76 À voir / « Pour vous, Mesdames »


Tailleur, gilet et chaussures, 1943 © Pierre Verrier, Velours de coton marron. Chaussures en velours de coton marron, semelle à plateforme à talon compensé recouvert du même tissu Ce tailleur, comme la paire de chaussures qui l’accompagne, a été réalisé dans un tissu d’ameublement, preuve de la réutilisation et du détournement de certains matériaux et textiles. Chaque chaussure a été rapiécée à plusieurs reprises. En cette période de pénurie et de rationnement, il est plus que jamais indispensable de prendre soin de ses vêtements. Sacs, chaussures ou foulards sont soumis au port quotidien, aux intempéries et sont utilisés jusqu’à usure complète.

Robe de jour, 1943-1944, © Pierre Verrier, Taffetas de rayonne vert et crêpe de rayonne blanc imprimé de fleurs polychromes

La mode : nouveaux matériaux et système D En matière de mode, les périodes de conflits furent l’occasion de bien des découvertes, voire même des redécouvertes. Contraintes par de nombreuses règles et restrictions, les femmes déploient tout leur savoir-faire afin d’inventer de nouvelles techniques ou d’en réutiliser d’autres, depuis longtemps oubliées. Vêtements et accessoires sont ainsi confectionnés à la maison comme dans les usines à partir de matériaux de récupération et toujours d’après les directives de la presse féminine.

AS de PIXEL #18 77


La mode et le cinéma

Tenue de Romy Schneider dans Le Vieux Fusil, 1975 © Stéphane Dabrowski Robe en crêpe imprimée noir et blanc et chapeau de paille noir, dit « ensemble de la scène de la communion »

78 À voir / « Pour vous, Mesdames »

Une grande partie de l’exposition est consacrée au cinéma. La Cinémathèque Française ayant accepté un prêt exceptionnel au CHRD, l’exposition présente les tenues de Romy Schneider dans Le vieux fusil, d’Isabelle Adjani dans Bon voyage, de Carole Bouquet dans Lucie Aubrac ou encore les dessins virtuoses des robes créées pour Emmanuelle Béart dans Une femme Française. Au côté de ces robes magnifiques, Thierry Delettre, chef costumier de la série Un village Français, a lui aussi accepté de prêter ses trésors : une dizaine de tenues portées par les comédiens du téléfilm à partir de la saison 3. Le costumier a également réalisé pour l’occasion une interview révélant et expliquant les coulisses de son travail, de la recherche à la réalisation. La sortie de la cinquième saison d’Un village Français coïncide justement avec l’ouverture de l’exposition. Enfin, la tenue d’Emmanuelle Devos dans Violette sera également dévoilée, cette fois-ci en exclusivité puisque le film ne sort en salle que le 6 novembre 2013. De belles opportunités de découvrir ces superbes tenues en action.


Pour Elle. L’hebdomadaire féminin tous les mercredis. N°20, 25 décembre 1940 © Pierre Verrier

AS de PIXEL #18 79


Marguerite de Causans, épouse Repelin, en robe de mariée. 1942 © DR coll. Repelin

80 À voir / « Pour vous, Mesdames »


D’autres pièces remarquables sont à découvrir au fil de l’exposition, notamment une robe de mariée datant de 1942, jamais exposée encore. Sa dentelle mécanique de soie a été créée par la maison Aimé Babouin à Lyon et son exposition au CHRD sera accompagnée de photos inédites du mariage. Durant la préparation de l’exposition, le CHRD a également lancé un appel à photo aux Lyonnais sur les réseaux sociaux. Ils ont répondu en nombre ! Ces précieuses images seront rassemblées dans un album au cœur de l’exposition. Sur le tournage de la série « Un village Français » © Thierry Delettre

QUELQUES INFOS... «Pour Vous, Mesdames ! La mode en temps de guerre.» Du 28 novembre 2013 au 13 avril 2014 Centre d’Histoire de la Résistance et de la Déportation 14 avenue Berthelot - 69007 Lyon www.chrd.lyon.fr

AS de PIXEL #18 81


100 ILLUSTRATORS Auteur : Steven Heller, Julius Wiedemann Éditeur : Taschen Nous avons sélectionné dans notre collection Illustration Now! ce panorama des illustrateurs actuels les plus marquants et reconnus, venus du monde entier. Dans son introduction, Steven Heller donne corps à l’exercice difficile qu’a été le choix de 100 artistes parmi plus de 600 noms. Ce montage final, qui présente des illustrateurs comme Istvan Banyai, Gary Baseman, Seymour Chwast, Paul Davis, Brad Holland, Mirko Ilić, Anita Kunz et Christoph Niemann, offre un instantané du monde de l’illustration contemporaine dans sa diversité et son dynamisme. texte : taschen.com

PICTOLOGIES : 180 HISTOIRES EN BREF Auteur : Matteo Civaschi, Gianmarco Milesi

Éditeur : Prisma media

Pictologies s’empare de 180 grands événements, inventions, hommes célèbres, merveilles de la nature et icônes de la culture... sans détails superflus. Provocants et très concrets, 1001 pictos tapent dans le mille 1 Décodez-les : du Père Noël à Satan, des Beatles à George W. Bush, du mur de Berlin à la Grande Muraille de Chine, d’Elvis à IKEA® et bien plus encore. Dans ce monde boosté à la caféine, aux célébrités éphémères, ne perdez pas de temps : voici 180 clins d’œil à savourer. texte : editions-prisma.com

D&AD 2013 Éditeur : Taschen Voici l’édition 2013 de l’annuaire exclusif et très convoité de D&AD présentant les meilleurs projets créatifs de l’année. Le jury des prix D&AD examine plus de 20000 projets proposés par des studios de design et des agences de publicité, de stratégie de marque, de production de films et de photo, des pionniers du numérique et d’autres entreprises créatives du monde entier. Les lauréats se voient remettre le légendaire prix Yellow Pencil de D&AD, ou, pour des projets tout à fait exceptionnels, le très rare prix Black Pencil. Pas besoin de chercher plus loin pour savoir ce qui se fait de mieux dans le domaine: tout est dans ce catalogue des élus. texte : taschen.com

82 À LIRE - À écouter


BONOBO - Late Night Tales / éLECTRO Parution : 18/11/13 Label : Ninja Tune Compositeur, bassiste, DJ et producteur britannique, Simon Green dit « Bonobo » est l’un des plus beaux atouts du label Ninja Tune. Ses rêveries électroniques sophistiquées croisent aussi bien le trip-hop à l’ancienne que le chill out. Auteur de multiples maxis, remixes et projets extérieurs, Bonobo a publié quelques albums essentiels sous son nom : Animal Magic (2001), Dial M for Monkey (2003), le réservoir à jingles Days to Come (2006) et Black Sands (2010). Son style downtempo est généralement une mine pour les programmateurs de radio, publicités et jeux vidéo. texte : music-story.com

KEZIAH JONES - Captain Rugged / SOUL Parution : 18/11/13 Label : WEA Keziah Jones, l’inventeur du Blufunk, revient avec un nouvel album intitulé « Captain Rugged » (Capitaine Fracasse), cinq ans après son génialissime « Nigerian Wood ». Il y évoque des thèmes qui lui sont chers tels que l’immigration, l’aliénation, la sorcellerie africaine… ou qui le fascinent : les voyages dans l’espace, la magie, les super-pouvoirs... La sortie de « Captain Rugged » sera accompagnée d’une BD qui se déroulera à Lagos, capitale de la patrie du chanteur, le Nigéria. texte : AS de PIXEL

CLARA MOTO - Blue Distance / éLECTRO Parution : 04/11/2013 Label : Infiné Trois ans après son premier album intitulé «Polyamour», Clara Moto revient avec son deuxième opus, un album plus complexe et réfléchi, plus introspectif et mélancolique que son prédécesseur. Son titre, «Blue Distance», est extrait d’un poème de Sylvia Plath et tourne autour du thème de l’éloignement. Un thème inspiré par la propre expérience de Clara Moto : déménagements et voyages fréquents, mais aussi par la distance qu’un musicien ressent par rapport à ses auditeurs qu’elle ne connait pas alors qu’eux la connaissent bien. texte : AS de PIXEL

AS de PIXEL #18 83


Le Module de Zeer aux Bains-Douches de Paris Le MoDuLe De ZeeR, artiste très actif de la scène street art parisienne nous propose une performance impressionnante aux Bains-Douches de Paris, retracée dans la vidéo ci-dessus. « Je cherche une voie, un style », dit-il, « je traque une brique élémentaire à partir de laquelle tout serait possible, une matière graphique basée sur la composition d’un simple caractère : je découvre le module. Incorporée, la signification de ZeeR devient Zone Expérimentale d’Expression Relative, un espace mental où évolue cette matière, le point de départ avant son évolution. » Une totale immersion dans son univers organico-mécanique. texte : Pauline Detavernier

Ekaterina Panikavona et sa peinture sur livres Ekaterina Panikavona est une artiste russe née en 1975. Diplômée de l’Académie des Beaux-Arts, elle vit et peint aujourd’hui entre Rome et Saint-Pétersbourg. Elle a réalisé pour sa dernière exposition au sein de la galerie Z2O, « Un, due, tre, fuoco« , de très belles peintures sur livres, brouillant les frontières entre peinture, installation et collage. D’autres de ses travaux sont visibles via son site internet. texte : Pauline Detavernier

84 NEWS

La 1ère œuvre d’art envoyée dans l’espace ! Devenu connu grâce à ses créations en mosaïque qui pullulent dans les rues du monde entier, l’artiste Invader a vu aboutir un de ses projets les plus ambitieux : envoyer son travail dans l’espace et en rapporter des images. Le 20 août 2012, la mosaïque « Space-One » a pris son envol avec pour destination la stratosphère, devenant ainsi la première œuvre envoyée dans l’espace ! Invader a réalisé le film « Art4Space » qui dure 25 minutes et dans lequel il revient sur les moyens mis en œuvre pour cette mission d’envergure. texte : Pauline Detavernier


Appel à candidature pour le Prix Bullukian 2013 La nouvelle édition du Prix Bullukian d’aide à la création contemporaine, lancé en 2011 au niveau national, est ouverte ! Ce prix d’une valeur de 15000 euros (dotation, mise à disposition d’un atelier, production d’un catalogue, et organisation d’une exposition personnelle du lauréat à la Fondation Bullukian à Lyon) récompense un artiste plasticien de moins de 35 ans vivant en France. Les dossiers de candidature sont à retourner avant le 19 décembre 2013. En photo ci-dessus : « Monument aux Mains » de l’artiste Jérémy Gobé, projet récompensé par le Prix Bullukian en 2012. texte : Pauline Detavernier

Les Nocturnes des musées bruxellois Sept musées de la capitale belge sont mis à l’honneur chaque jeudi soir, jusqu’au 12 décembre 2013. Visites guidées, animations et ateliers viendront ponctuer ces soirées, pour un prix démocratique. Pour l’occasion, un concours photo est organisé et récompensera la photo qui rendra au mieux l’ambiance de l’événement. Plus d’infos sur www.brusselsmuseumsnocturnes.be

texte : Pauline Detavernier

On n’arrête plus JR ! Depuis bientôt une semaine, les habitants du 13e arrondissement de Paris peuvent voir un immense trompe-l’œil sur la BNF, montrant le portrait d’une jeune femme, participante du projet « Inside Out ». Ce projet participatif mené par le photographe JR a réuni, depuis 2011, plus de 170 000 personnes et s’engage auprès de nombreuses causes. Le 3 décembre prochain, « Inside Out » rendra en effet hommage à la Marche pour l’égalité et contre le racisme en recouvrant de nombreux portraits la rue de la République à Lyon… pourquoi pas les vôtres ? Pour participer, envoyez votre portrait photographié sur fond blanc à 2500marcheurs@gmail.com avant le 30 novembre 2013 ! texte : Pauline Detavernier

AS de PIXEL #18 85


86 L’ESCAPADE D’HUGO


Une Aspiration des Lointains, correspondances d’espaces.

Photos : Hugo HĂŠbrard

www.hugohebrard.fr

AS de PIXEL #18 87 87


AS de PIXEL #18 www.asdepixel.com Directeur de la publication : Romain HACQUARD romain@asdepixel.com Directeur artistique : Jean-Noël GAUTHIER jn@asdepixel.com Maquette : Romain HACQUARD Jean-Noël GAUTHIER Webmasters : DSIGNERS Rédacteurs : Cécile CETTE Pauline DETAVERNIER Mélanie LAUNAY

88 ours + remerciements

Couverture : « Beyrouth » de Juliette Planque Artistes AS de PIXEL n°18 : Garjan Atwood, Juliette Planque, Gwenaëlle, Fred & Annabelle, U and Arts, Julien Vidame, Lilly Fox, Expo «Pour vous Mesdames, la mode en temps de guerre». Remerciements :  Pauline Detavernier, Mathias Frey, Cécile Cette, Dsigners, Kévin Mollard, Josserand Gallot, Ex’Céterra, Mélanie Launay, Hugo Hébrard, Galerie Sakura, Jean-Baptiste Simon, Matthieu Taravella, Juliette Planque, L’Œil ouvert, Daphné Charbonneau, Make me Prod, Gaëlle Jeandon, Museum Galery, Julia Mille, Émilie Castel, Heymann-Renoult Associées, Lucie Cazassus, Benjamin Befort, Chinese Man Records, Marie-Audrey Boisard. AS de PIXEL est publié tous les 2 mois et est généré sur issuu.com. Tous les droits d’auteur appartiennent exclusivement aux artistes. Les visuels présentés dans ce magazine ne seraient pas utilisés sans permission. AS de PIXEL n’est pas responsable des droits d’auteur des œuvres présentées. Aucun visuel ou texte, ou tout autre contenu, ne peut être altéré ou modifié. Tous droits réservés. © AS de PIXEL 2013


136 pages, couverture rigide

LE LIVRE AS de PIXEL RÉTROSPECTIVE #01 fait un premier bilan de la belle aventure menée depuis 2 ans par le magazine artistique et culturel en ligne. Des artistes de renom et des talents encore inconnus du grand public s’entremêlent et se présentent sous forme d’autoportraits non censurés. Sur un ton résolument contemporain et décalé, AS de PIXEL donne la parole aux artistes et créateurs de tous horizons.

OBTENEZ LE LIVRE EN UN CLIC, RENDEZ-VOUS SUR : www.asdepixel.com/commande-en-ligne


Anatole France

AS de PIXEL #18  

Magazine artistique et culturel

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you