Page 52

HearT

Fifax et Halleux, l’équilibre des paradoxes Fifax and Halleux, or the art of balancing paradoxes Portait croisé par Ildy Markù

Phares en dol, Fifax

quand la figuration narrative de Fifax rencontre les créatures fantastiques sorties tout droit de l’univers steampunk d’Halleux, cela provoque un impact visuel spectaculairement esthétique mais aussi une réflexion profonde sur le monde d’aujourd’hui. retour vers le futur avec ces gentlemen extraordinaires. Fifax, vous avez réalisé en 2011, à Paris, une exposition commune avec le sculpteur Stéphane Halleux, pourquoi ? F : Presque une évidence depuis notre rencontre lors d’une exposition à la galerie Schortgen au duché du Luxembourg, nous nous sommes rendus compte de la complémentarité de notre travail ; à l’image d’un film, Stéphane amène les acteurs et moi, je crée les décors. Nous baignons dans le même univers, avec une réelle complicité. Comment l'idée de créer et boulonner d'étranges créatures ou caricatures humaines vous est-elle venue, Stéphane Halleux ? SH : Je suis passionné par la robotique, son pouvoir grandissant et son incidence sur la vie humaine. J’aime créer un monde où les machines ont dépassé les limites. C'est pour cela que mes créatures sont souvent des robots avec des sentiments ou des humains robotisés… Je me plais à penser que les pièces récupérées, utilisées pour la construction, donnent une âme, une histoire à mes réalisations. 52 Art Monaco Magazine’12

Complementary voices by Ildy Markù

L’arrivée au port, Fifax

When Fifax's narrative figuration meets up with the fanciful creatures of Halleux's steampunk universe, this triggers a spectacularly aesthetic visual impact as well as a deep reflection on today's world. These extraordinary gentlemen take us back to the future.

Fifax, in 2011 you staged an exhibition with sculptor Stéphane Halleux in Paris, why ? F : e idea of working together sounded natural as soon as we met at an exhibition at the Schortgen Gallery of the Grand Duchy of Luxembourg. We realized that our work were complementary; like on a movie set, Stéphane brings the characters and I create the settings. We share the same universe with a real complicity. Stéphane Halleux, how did the idea of bolting together strange creatures or human caricatures come to you ? SH : I am crazy about robotics, the growing influence and power it has over human life. I like to create worlds where the role of machines has grown out of proportions. at is why my creatures are oen robots with feelings and robotised human beings. I like to think that the salvaged materials I use enable my creations to tell a story or have a soul.

Profile for Art Monaco

Art Monaco Magazine  

The Art Monaco Mag, the magazine of contemporary art in the French Riviera. For its third edition, the Art Monaco'12 show exhibition is star...

Art Monaco Magazine  

The Art Monaco Mag, the magazine of contemporary art in the French Riviera. For its third edition, the Art Monaco'12 show exhibition is star...

Advertisement