__MAIN_TEXT__

Page 1

9 1 0 2 N O L A S e

2 1 1 S I A N A É L R

SCULPTURES DE

M A RC P E TIT

Une œuvre de vérité

Société des Artistes Orléanais

A

R

T

I

S

T

E

S

O

“HUMANITÉ”

CAT_C1_AO_2019.indd 1

27/04/2019 15:12


PEINTURE - GRAVURE - SCULPTURE - CÉRAMIQUE

112 e SALON

DU SAMEDI 11 AU DIMANCHE 26 MAI 2019

Collégiale Saint-Pierre-le-Puellier - ORLÉANS

CAT_MEP_AO_2019.indd 1

22/04/2019 23:51


AV I R MID BATTUR A M B A SSA DEU R DE MO NGO L I E EN F RANCE

COULISSES DU

111 e SALON FRAGRANCE DU VENT MONGOL La Mongolie représentée

ARRÊT SUR IMAGES © Benoit VOISIN - Patrice DELATOUCHE - Jean DUBRANA - Benoit GAYET

INVITÉ D’HONNEUR

Lkhakgvarentsen RENTSENKHORLOO Peintre mongol

LE COUP DE CŒUR DES AO

Sandra COURLIVANT Céramiste

HOMMAGES À

JEANNE CHAMPILLOU ROGER TOULOUSE en partenariat avec les associations :

Jeanne Champillou - Le clos de Joÿe Les Amis de Roger Toulouse

SA ND RA C OU RLIVANT C AVALIER À L’OURG A

H OMMAGE À ROGE R TOULOU S E ENSEMB L E DE SCUL PT URES

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 2

CAT_MEP_AO_2019.indd 2

22/04/2019 23:51


SOMMAIRE PRÉFACE 05 L'NVITÉ DU SALON MARC PETIT Sculpteur 06 "50 ANS DE PEINTURE HOMMAGE À DANIEL GÉLIS

22

LE PARTENAIRE DU SALON LES CAFÉS JEANNE D’ARC FÊTENT LEURS 120 ANS (1899-2019)

36

LES COUPS DE CŒUR DES AO NIRDOSH PETRA VAN HEESBEEN CÉRAMISTE 42 GIL BROWAEYS CÉRAMISTE, SCULPTEUR

44

MARCEL ROCHE (1890-1959) Peintre - Graveur

46

AKEMI NOGUCHI Peintre - Graveur

48

JÉRÔME BAILLY Peintre 50 HOMMAGE À MOURAD YOUSSEF Peintre - Professeur d’Histoire de l’art - Égyptologue 52 YVES DUPONT Peintre et reporter 54 ROBERT MUSSON Antiquaire - Décorateur - Galeriste 56 LE COUP DE CŒUR DES AO JEAN-DOMINIQUE BURTIN Écrivain - Poète - dessinateur

58

L'EXPOSITION : PEINTURE - GRAVURE - SCULPTURE - CÉRAMIQUE

61

e

LES PRIX DU 111 SALON

108

LES PARTENAIRES DES AO

116

LISTE DES EXPOSANTS

133

REMERCIEMENTS 135 112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 3

CAT_MEP_AO_2019.indd 3

22/04/2019 23:51


I PEINTURE I GRAVURE I I SCULPTURE I CÉRAMIQUE I

90 EXPOSANTS

“HUMANITÉ” le La Collégia

ORLÉANSI 11 > 26 MA 2019

SCULPTURES DE

MARC PETIT

Une œuvre de vérité PARTENAIRE DES AO

S CU L PT U RE D E MA RC PET I T – AO – MAI 2019

1899-2019

LES CAFÉS JEANNE D’ARC FÊTENT LEURS 120 ANS “50 ANS DE PEINTURE” HOMMAGE À

GÉLIS

L E ROS E AU B R O N Z E ( D É TA I L)

CAT_MEP_AO_2019.indd 4

22/04/2019 23:51


PRÉFACE

C'

est donc à une dégustation à laquelle nous convie, cette année, la Société des Artistes Orléanais. Dégustation toute artistique ! Les AO participent ainsi au 120e anniversaire de la création d'une autre institution de la ville : les « Cafés Jeanne d'Arc ». Les parfums du thé et du café se fondent dans les œuvres proposées par ce 112e salon. Un autre regard sur ces rituels qui rythment notre quotidien à travers une gravure, une céramique, une peinture. 90 artistes ont joué le jeu des saveurs. Le salon des artistes orléanais à un autre rituel. Il rend toujours hommage à l'un des siens. La force de ce salon réside aussi dans l'émotion que suscite ces moments de reconnaissance. En ce mois de mai 2019, hommage à Daniel Gélis. J'aime la douceur de l'homme et la sensualité des œuvres de cet « artisan », comme il se nomme lui-même. Gélis à exposé pour la première fois au Salon alors qu'il n'avait que quinze ans. À l'époque, il avait présenté une évocation de la Loire. Quelques dizaines d'années plus tard, Gélis choisit de partager avec nous une partie de son travail (huiles, dessins et sanguines) sur ses trois thèmes favoris : l'eau, l'air et le corps. Enfin, l'invité d'honneur est le sculpteur Marc Petit. Sa présence s'installe durablement à Orléans, aujourd'hui en la collégiale Saint Pierre le Puellier et cet été au Campo Santo. Ce temps long qui nous est offert pour entrer dans l'œuvre est essentiel. Il faut voir, revoir, toucher, effleurer ses sculptures. Ses personnages saisissent, interrogent, bouleversent au plus profond. Marc Petit dit : « La beauté de la vie, ce n'est pas le joli de la vie ». Merci pour cette parole vraie que seuls les grands artistes peuvent nous apporter. Je remercie Benoit Gayet, président passionné et exigeant. Et vive les Artistes Orléanais ! Nathalie KERRIEN

Maire adjointe, déléguée à la culture

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 5

CAT_MEP_AO_2019.indd 5

22/04/2019 23:51


MARC PETIT SCULPTEUR

Les Artistes Orléanais sont particulièrement heureux et fiers d’accueillir au sein de leur salon annuel, le sculpteur MARC PETIT, artiste de renommée internationale. C’est pour nous, l’occasion d’une magnifique rencontre. Nous avons été tout de suite impressionnés par cette énergie artistique, qui semble gronder en lui, et cette authenticité absolue, farouchement défendue par un caractère intègre et sans concession. Nous avons le bonheur à ses côtés, d’approcher l’Art à l’état pur, une grande source d’enrichissement, d’où nous sortirons, peutêtre un peu secoués, touchés éventuellement, mais aussi conscients des combats à mener pour l’atteindre. Le comité des AO

CRÉATION DU PRIX MARC PETIT

Lui même lauréat et bénéficiaire du Prix de la Fondation de France qui fut déterminant dans sa carrière, Marc PETIT a eu à cœur, grâce au concours de quatre de ses galeries, de créer un prix qui puisse récompenser un jeune artiste dans le domaine des arts plastiques. La première édition se déroulera mi-septembre 2019.

L A P Y TH IE B R ON ZE , 2006 D É TA I L

leprixmarcpetit.com

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 6

CAT_MEP_AO_2019.indd 6

22/04/2019 23:51


L'INVITÉ D’HONNEUR DU SALON

SAISISSANTE HUMANITÉ AVEC LE SCULPTEUR MARC PETIT "ET PARFOIS OUI, LA MATIÈRE PLEURE" De très belles lignes de Claudie Gallay publiées dans « Le Chemin se fait en marchant » , aux éditions de l'Abbaye d'Auberive en 2013, évoquent avec une prenante justesse l'intensité de l'œuvre de Marc Petit : « Ses sculptures parlent de tout ce que le temps fait au corps, cette façon qu'il a de le tordre, de le courber, de l'appauvrir. Il faut voir les sculptures de Marc Petit, il faut les toucher car elles nous parlent de nous, de nos blessures, celles qui se voient et toutes les autres, elles parlent de la tendresse et de la douceur. Et parfois, oui, la matière pleure. » Marc Petit, parle volontiers de sa décision de devenir sculpteur, suite à une révélation, celle d'avoir tout simplement à l'âge de quatorze ans gratté un petit caillou ramassé en chemin. Vocation faisant, ses études, il les interrompt en classe de Seconde pour aller suivre un stage de sculpture, « apprendre les outils » . René Fournier va dès lors lui apprendre les bases du modelage, lui transmettre l'enseignement de Marcel Gimond. Une autre rencontre sera déterminante, celle de Jean Lorquin, Grand Prix de Rome. « On a sympathisé, il a accepté de me corriger, tout ce que je fais aujourd'hui, je le lui dois encore » affirme Marc Petit.

"LA BEAUTÉ DE LA VIE, CE N'EST PAS LE JOLI DE LA VIE" Marc Petit, encore : « Ce qui m'anime, c'est une véritable recherche de la vie mais la beauté de la vie ce n'est pas le joli de la vie. Si l'on veut atteindre l'espoir de la beauté il ne faut surtout pas s'aventurer dans le joli. En réalité, je ne suis pas inspiré et je ne comprends rien à la sculpture. Il y a surtout à gagner, tout l'intérêt réside dans cette sculpture que je ferai demain et qui sera mon problème. Oui, ce qui m'anime est la curiosité, la recherche de la beauté et de la forme. Dans une œuvre, il faut par exemple que le genou dise la sculpture entière.

L’ EXODE B R ON ZE , 2000 270 X 130

C'est par hasard que je varie les formes allant de dix centimètres à quatre mètres de haut. Chacune me pose question, et au petit format il faut trouver de la grandeur. Chaque fois que je me retrouve dans l'inconnu, comme dans ce Campo Santo que j'ai visité il y a six mois et ou cet été je présenterai des œuvres monumentales, cela me permet d'avancer dans mon travail. Il y a une problématique à mesurer, il y a toujours de l'énergie à offrir, avec le temps je sais que toute contrainte apporte des solutions. » Emplies d'âme, les œuvres de Marc Petit, ces êtres saisissants, ces présences qui nous ressemblent dans nos questions, nos effrois, nos souffrances, nos espérances ou nos compassions sont une leçon d'humanité. Regardons bien ces passants qui nous contemplent ou s'élancent vers nous avec la confiance généreuse ou meurtrie de l'élan. Au bout d'un tout petit temps, une fois remis de la rencontre, nous vient alors l'envie de poser la tête sur l'épaule de ces autres, si semblables, pour qu'ils ne soient plus si seuls. Jean-Dominique BURTIN

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 7

CAT_MEP_AO_2019.indd 7

22/04/2019 23:51


[...] Tout a le goût de cri, un long cri ininterrompu dont le bronze n’est plus que l’écho, qui a perdu ses bouches. Si douceur il y a, c’est dans la postérité du cri. Et dans son partage muet. C’est un temps d’après les larmes, quand le monde est redevenu sec, et qu’il n’y a plus qu’à arpenter la terre pour y guetter les formes des êtres que l’on a aimés. [...] Ollivier POURRIOL, Philosophe Août 2012

H ERM AN OS 2013 - 144 CM

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 8

CAT_MEP_AO_2019.indd 8

22/04/2019 23:51


TÉMOIGNAGES

[...] Le rapport au temps est au centre de cette sculpture, comme une obsession dominante. La relation à l’archéologie et à l’origine de la sculpture est l’un des modes de cette obsession du temps. Mais, s’il est certain que leur état d’apparent inachèvement ou de demi destruction suggère le passage des millénaires, si la schématisation des figures fait se souvenir de civilisations disparues, la plupart des œuvres de Petit nous imposent de penser au temps d’une façon encore bien plus sévère et directe. [...] Philippe DAGEN, Critique d’art - 2011

L A SO URC E BR O NZE, 2 015 23,8 X 1 1 X 1 2,5

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 9

CAT_MEP_AO_2019.indd 9

22/04/2019 23:52


Marc PETIT marcpetitsculpteur@gmail.com www.marc-petit.com

CAT_MEP_AO_2019.indd 10

22/04/2019 23:52


L'INVITÉ DU SALON

PARCOURS

Né en 1961 en France, Marc Petit passe son enfance dans le Lot où il réalise ses premières sculptures à l’âge de 14 ans. Il y côtoie deux sculpteurs, anciens élèves des beaux arts de Paris, qui corrigent régulièrement son travail : René Fournier et Jean Lorquin (grand prix de Rome sculpture en 1949). Il obtient un prix de la Fondation de France en 1989 et un autre en 1993 de la Fondation Charles Oulmont. Depuis son travail a su séduire galeries et collectionneurs, avec pour point d’orgue actuel, après la création en Corse, d’un musée qui lui est dédié, le projet d'un futur musée marin dont la première œuvre vient d'être installée à fleur d'eau dans le golfe d'Ajaccio.

EXPOSITIONS

L’ ÎLE B LEU E - B R ON ZE , 2016 - 240 X 135

PRINCIPALES FOIRES INTERNATIONALES D’ART Artexpo, Barcelone (Spain) : 1996, 1998, 2000 • Linéart, Gand (Belgium) : 1997, 1999, 2000 • LA Art Fair, Los Angeles (United States) : 2000 • St’Art, Strasbourg : 2014/12/08/06/05/03/01/00/99 Holland Art fair, La Haye (Netherlands) : 2004 • Les élysées de l’Art, Paris : 2007 • International Sculpture Triennial, Poznan (Poland) : 2009 • L'Esprit singulier de l'Abbaye d'Auberive, La Halle Saint-Pierre, Paris 2016 • Contemporary France Expressionism, Musée national Ciurlionis Kaunas (Lithuania) 2017 • Existence !, Musée Gugging,Vienne (Austria), 2018 PRINCIPALES GALERIES EN FRANCE Galerie Art Sud, Toulouse, depuis 1987 • Galerie Artset, Limoges, depuis 1993 • Galerie Driguez, Paris, 1994, 1996 • Galerie Arnoux, Paris, 1999, 2001 • Galerie Pierre-Marie Vitoux, Paris, 2002 • Galerie Béatrice Soulié, Paris, 2003, 2007, 2008 • Galerie Grand’rue, Poitiers, depuis 2004 • La Maison près Bastille, Paris, 2006 • Galerie Richard Nicolet, Maubec-Coustelet depuis 2006 • Galerie Sellem, Paris, 2007, 2008 • Galerie Souchaud, Lyon, 2007, 2010 • Galerie du St-James, Bouliac, 2008 • Salon de MamMuti, La Flotte en Ré, depuis 2008 • Le Clos des Cimaises, St-Georges-du-Bois, depuis 2009 • Galerie Anna-Tschopp, Marseille, 2010, 2013 • Galerie Naclil, Lille, 2012 • Galerie Nicaise, Paris, 2012 • Galerie Brûlée, Strasbourg, 2013 • Galerie

Le Clos d’Épicure, Cahors, 2014 • Véga'Art, St-Germain/ Rhônes • Galerie Capazza, Nancay, 2017 • Galerie Valérie Eymeric, Lyon, 2015, 2019 • Galerie Schwab-Beaubourg, Paris, depuis 2016 • Airial Galerie, Mimizan, depuis 2015 PRINCIPALES GALERIES EN EUROPE AB Galeria, Granollers (Spain), 1997, 2001 • Espace Ambuel, Sion (Switzerland), 1997 • Galerie Rasmus, Odense (Denmark), 2000 • Galerie du Rat Mort, Ostende (Belgium), depuis 2002 • Gemeentemuseum, galerie de Valk, Harlingen (Netherlands), 2004 • Galerie Laïk, Koblenz (Germany), 2004 •Kunstkamer Patrick Nelissen, Baarn (Netherlands), 2005 • Galerie du Château, Rennens (Switzerland), 2007, 2009, 2012 • Galerie Lacroix, Québec (Canada) • Galerie Menu Tiltas, Vilnius (Lithuania) • Galerie Station 8, Zuzwil (Switzerland) COLLECTIONS PUBLIQUES L'Attentive à la tresse, Musée Labenche - Brive • L'Insoumise, Place de la paix - St-Bonnet-les-Tours • Lazaret Ollandini Musée Marc Petit, Ajaccio • L'Ange du Lazaret, Place Clément Marot - Cahors• Centre d'art contemporain de l'Abbaye d'Auberive, Auberive • Conseil Régional d'Aquitaine, Bordeaux • Fontaine place du Colisée, Châteauneuf-la-Forêt • Jardin Marcelle Delpastre, Aixe/Vienne • Musée Jean Jaurès, Castres • Musée Goya, Castres • Musée Rapin, Villeneuve/Lot • Maison de l'industrie, Decazeville

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 11

CAT_MEP_AO_2019.indd 11

22/04/2019 23:52


DEMETER 2009 - 185 CM

GAÏA 2009 - 160 CM

AP H RODITE 2009 - 185 CM

L' ODALIS QU E 2010 - 138 CM

CAT_MEP_AO_2019.indd 12

22/04/2019 23:52


L'INVITÉ DU SALON

YVES ANNA TSCHOPP

GALERIE ANNA TSCHOPP, MARSEILLE

M

arc Petit parle de l’homme et de sa condition, de la trajectoire qui le mène de la naissance à la mort. Trajectoire solitaire et corrélative d’une suite de transformations lentes mais continues de la matière. Marc Petit sculpte l’humanité, la part indicible, sui generis, de nous-mêmes. Il enlève la chair, déforme les membres, scarifie la peau pour ne laisser subsister que ce lien immatériel qui n’appartient qu’à nous. Il fait siennes les conceptions de Germaine Richier : « La vie n’appartient pas toujours aux choses sereines » ou de Bourdelle : « La sculpture est l’art de l’intérieur ». Souvent comparé à Giacometti il en diffère radicalement par le fait que le Maître Suisse comprime l’espace alors que lui même le développe. Regardé comme un expressionniste, un recul de 30 ans montre que son travail définit un spectre beaucoup plus large et qu’il dépasse largement les classifications. En fait aborder ce travail sous l’angle exclusif du « thème » ne saurait rendre compte qu’incomplètement de l’œuvre. Il faut également engager le regard, à part égale, sous l’angle de la «ligne» pour en saisir la plénitude. Pour ce qui concerne la thématique, les sculptures de Marc Petit sont notre actualité et notre devenir. Elles « sont » la condition humaine et l’acceptent sans toutefois se départir d’une certaine sérénité vis-à-vis de celle-ci. Car s’il y a souffrance, il n’y a jamais complaisance. Elles contemplent cette condition, l’envisagent avec étonnement et résignation. Décharnées, creuses, cadavériques elles sont en complet porte à faux avec les aspirations chimériques de la société dans laquelle elles sont nées, où la mort est évacuée, où les corps, industrie cosmétique aidant, sont espérés devenir inaltérables. Ployées sous le joug de la vie, assises, contemplatives elles sont silence et invitent à considération. Chez Marc Petit personne n’échappe à ce traitement radical : les hommes, les femmes, les jeunes, les vieux, les anges, les Dieux. Mais cette thématique, aussi puissante soit-elle dans son expression, ne doit pas masquer l’autre aspect de l’œuvre de Marc Petit. La recherche sur « la ligne ». Marc Petit « dépasse » l’expressionnisme, qui n’est pour lui qu’un moyen pour atteindre la ligne, la forme,

L A FAM ILLE B R ON ZE , 2000 - 210 X 170

le cœur même de la sculpture. Comment faire pour que la courbe d’une nuque englobe celle d’un bras ? Comment faire pour qu’elle se fonde dans celle d’un dos, comment faire pour qu’elle appelle celle d’une jambe ? Suivant le point de vue l’œil suit une ligne, comme une courbe de niveau et passe ainsi d’un membre à un torse puis encore à un autre membre. Et chaque point de vue crée de nouvelles courbes qui toutes découvrent d’autres parcours, inscrivent différemment le sujet dans l’espace. Car par son élan la ligne peut se continuer dans l’espace et inclure ce dernier dans la sculpture ou au contraire par son repli sur elle même l’en exclure. Un bras peut ainsi biffer transversalement une pièce, l’isoler, la retenir prisonnière ou au contraire en s’ouvrant lui livrer l’espace extérieur, l’incorporer. Le tout dans la recherche d’un minimum de moyens pour y parvenir. Quand Marc Petit estime qu’il y a redondance alors il creuse, retire de la matière, et élimine tout ce qui ne participe pas directement à la construction de la ligne. De fait Marc Petit ne peut être résumé à une expression ou à un style. Marc Petit c’est aussi, et de plus en plus, une écriture. Yves Anna TSCHOPP

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 13

CAT_MEP_AO_2019.indd 13

22/04/2019 23:52


112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 14

CAT_MEP_AO_2019.indd 14

22/04/2019 23:52


DESSINS SÉRI E « TOLÈ DE » - T ECHNI QUE MI XE, 2014 - 30 X 20

[...] Les œuvres de Marc Petit expriment les difficultés de vivre, la fragilité, la beauté et l’intensité. Regarder une œuvre de Marc Petit c’est se regarder dans un miroir, plonger au plus profond de nos émotions. Il est reconnu comme l’un des meilleurs sculpteurs de sa génération en France.[...] Gabrielle HB-ABADA, Rédacteur en chef Balthazart Magazine USA - Juin 2014 112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 15

CAT_MEP_AO_2019.indd 15

22/04/2019 23:52


L E CLOWN D É TAIL, 2007 - 1 30 C M

FRANÇOIS OLLANDINI,

MÉCÈNE DES TEMPS MODERNES Figure emblématique de la cité impériale, François Ollandini est un homme libre ; il met ses mots en action et ses actions en mouvement au service du tourisme, du patrimoine et de la culture Corse.

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 16

CAT_MEP_AO_2019.indd 16

22/04/2019 23:52


L'INVITÉ DU SALON

MA RENCONTRE AVEC MARC PETIT du sculpteur, j'ignore jusqu'à son nom. Je repars avec une sculpture, « La Petite Fougue ». Je vis avec.

SEPTEMBRE 2003

©AO/BG

Dix ans ont passé. MAC* 2000. Je fais le tour du « marché ». Il y a de tout, même des écorchés vifs. Je passe, indifférent. Mon idée est de trouver dix sculpteurs, vingt sculptures, et créer, chez moi, ce que j'appellerais "l'allée des sculptures". Et tout d'un coup, immobilisé, tétanisé. Devant moi une sculpture, un groupe de personnages. Hommes, femmes, je ne sais ? Ils sont à hauteur d'yeux. Ils fuient. Elles fuient. Leur fuite me traverse de part en part. Je prends part à leur fuite. Me voilà fuyant avec elles. Jouant avec elles ce jeu dangereux et divin. Fracassé et sauvé à la fois. Moi comme elles-elles comme moi. Vivant et refusant la mort qui vient pourtant. Vivant notre mortelle condition. Jusqu'au bout, et s'il le faut, par la fuite.

F RA N Ç O I S OLL ANDINI AU L AZAR E T - AJACCI O, 2 018

HIVER 1993 Paris, prés du marché de Buci. Une galerie. Sur la table, cinq petites sculptures. Et immédiatement, l'émotion. L'une après l'autre, je les prends. L'une après l'autre, je les regarde. Ou plutôt, elles me regardent. Elles me voient tel que, moi, je les vois. Je leur ressemble, elles me ressemblent. C'est de moi qu'elles me parlent. Ce corps nu, tout habillé d'humaine condition. Humble et déterminé. Meurtri et debout. Têtu et tenant tête. Endurant. Ayant enduré et capable d'endurer encore. Vivant. Vivant jusqu'à la mort. C'est le meilleur de moi-même dans les épreuves que je vois là, dans cette épreuve ordinaire qu'est la vie ordinaire. Je suis bouleversé. Qu'est-ce donc que je ressens ? De la tendresse. Une immense tendresse. Je veux toutes les emmener avec moi. Marie-Jeanne qui me connaît bien me modère. Je ne connais rien

Un coin du stand, à ma gauche. Un homme tout de noir vêtu. Sombre et lumineux. Tout poilu de noir, avec les yeux de l'enfance, et une voix de velours. C'est Marc Petit. C'est avec une de ses créatures que je vis depuis dix ans. Je sais déjà, d'un savoir non raisonné, d'un « savoir aimant », qu'il est et restera le premier, mais je ne sais pas encore qu'il sera bientôt le seul. Je pars avec « La Fuite », ou plutôt avec sa commande, et une autre à venir. Je suis totalement sûr de mon choix, et pourtant je doute totalement de moi. Je me parle et me reparle de cette découverte, de « ma » découverte, que faire ? Et si je me trompe ? Et si tout cela n'est que le pâle reflet d'une âme pleine de vent, la pauvre copie d'une douleur non vécue ? Oui, que faire ? Il faut me risquer, il me faut parier. J'aime ce sculpteur étrange qui saisit la mort jusque dans le vif, à moins qu'il ne saisisse le vif malgré la mort et jusqu'à la mort. Ai-je besoin pour cela de convoquer la douleur humaine, le mal absolu infligé à l'homme par l'homme méchant ? Ai-je besoin de l'homme déshumanisé par l’homme ? Ma vie ordinaire me suffit, mes douleurs, ma finitude, ma mort nécessaire. C'est bien moi-même que je découvre dans « ma » découverte, et les autres avec moi, mes semblables, mes frères.

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 17

CAT_MEP_AO_2019.indd 17

22/04/2019 23:52


©AO/BG - 2018

LES M EA CU LPA - B R ON ZE , 2002 - 175 X 50

FÉVRIER 2004

MAI 2005

Bosmie l'Aiguille. Rendez-vous avec Marc Petit. Chez lui. Il est onze heures du soir. Le miracle de son atelier. Par moins dix degrés. Aucune importance, je suis en ébullition, dans un volcan, et les sculptures en sont les étincelles, éclats de bronze et de plâtre nés de la fusion primitive.

Pendant un mois, au Lazaret où nous habitons, Marie-Jeanne et moi, cette précieuse exposition : deux cents sculptures de Marc Petit. L'exposition terminée, dix sculptures restent au Lazaret, dont les cinq « Mea Culpa » et les trois « Silences ».

Suis-je de trop, objet devenu insolite, perdu dans cet antre de la création ? Je ne sais où regarder, quoi toucher. Mon œil s'égare, vagabonde, s'attache, s'arrache, s'éprend. Ma main n'ose rien, se tend, caresse, s'attarde, s'émerveille. Et jouant le jeu, dans une « feinte passion » qui est la passion de l'art, je prête mon corps, je donne mon corps, je me donne, je suis mon corps, et rien que mon corps. Sensation primitive, primordiale, avant toute pensée, originaire de toute pensée. C'est mon corps qui voit, touche, s'aventure, épouse. C'est mon corps qui aime. C'est mon corps qui pense, avant même que naisse la moindre pensée. Alors devenu sujet parmi mille autres sujets autour de moi, vivants en moi, vivants qui n'en finissent pas de vivre, mourants qui n'en finissent pas de mourir je suis de leur monde, je suis en ce monde. Oui, ici, un monde nouvellement créé. Un monde dans le monde. Un autre monde dans ce monde. Un monde en soi. Un monde pour moi

SEPTEMBRE 2005 « La Douce du Lazaret », ici. Là où elle a été conçue. À elle seule, elle cristallise le lieu, l’esprit de ce lieu. Calme, douceur, sérénité. Je m’approche d’elle. Je m’assieds auprès de cette géante. Je suis tout petit à côté d’elle. Je me fais encore plus petit, jusqu’à disparaître. Je m’absorbe en elle. Je vis sa vie de douleurs surmontées et de tendresses infinies. Elle porte le Lazaret. Elle est le Lazaret. Il y retrouve son sens intime. Il m’appelle et nous appelle à mieux vivre, à plus vivre. A être et à persévérer dans son être. Dans une acceptation du monde comme il est, et dans cette douce joie de faire partie de ce monde tel qu’il est.

ÉTÉ 2006 Bosnie l’Aiguille. Chez Marc et Cathy. Encore une fois l’atelier. Encore une fois la folie de l’atelier. Chez Marc Petit, tout est fou, mais rien n’est fortuit. Tout est fort, mais rien n'est forcé. Tout est sombre, mais rien n'est sinistre. Tout est noir, mais rien n'est lugubre,

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 18

CAT_MEP_AO_2019.indd 18

22/04/2019 23:52


L'INVITÉ DU SALON L’œuvre de Marc Petit est un hymne insensé à la vie. À la vie, malgré la mort. À la vie plus forte que la mort. À la joie de vivre. A la joie tragique de vivre, cette « force majeure ». Chez Marc Petit, c'est la vie qui dit non à la mort. C'est la vie qui dit oui à la vie. La vie tragique et joyeuse. Insensée et unique. Dérisoire et admirable. La vie n'est rien mais rien ne vaut la vie. La vie n’a pas de sens, mais c’est elle, et elle seule, qui donne du sens. Ses sculptures sont bien des sculptures de vie et non de mort. Aimer ses sculptures, c'est méditer sur la vie et non sur la mort. Dans ce fol atelier, être aussi fou que lui. Être fou de sa folie. Oser ce qu’il ose. Ne pas avoir peur. Lui faire confiance. Faire confiance à la vie entreprenante, à la vie débordante qui anime toutes ses sculptures, malgré la mort qu’elles contiennent, toutes, présente, pressante, parfois oppressante. Comme dans « Le Parc ».

SEPTEMBRE 2006 « Le Parc ». Oser « Le Parc ». Un parc d'enfant, trente quatre enfants, trente quatre squelettes vivants. Une œuvre alors en plâtre, d'une densité rare. Terrible sans être horrible. Terrifiante sans être effrayante.

Cruelle sans être mortifère. Pour moi-même, et s’il n’y avait que moi-même, j’ai déjà choisi. Mais pour le public que je reçois ? Ne vient-il pas, ici, pour se distraire, pour se divertir ? N’est-ce pas l’affliger que de prendre, aussi, chez Marc Petit, les œuvres les plus folles, les plus fortes, les plus sombres, les plus noires ? Faut-il aller à l’extrême de l’œuvre ? Il le faut. Il y a, là, un trop magnifique symbole. : un parc dans un lieu de quarantaine**. Une prison dans une prison. Et la vie, cette prison invisible où nous sommes condamnés à vivre, libres, à jamais mortels, enfermés derrière les barreaux du temps et de l’espace, attendant, appelant, questionnant, quêtant les dieux qui ne répondent pas. Quelqu’un en moi a déjà répondu : « Le Parc » sera au Lazaret.

AOÛT 2007 Cette allée se suffisait à elle-même. Elle était pleine de son vide, et belle ainsi. Elle n’avait pas besoin de ces sculptures. Mais, maintenant, une sculpture en appelle une autre. Elle lui donne comme rendez-vous. L’espace l’attend, comme si elle est avant même d’exister. Il me faut donc terminer cette allée. Quand ? Comment ? Je ne sais. Mais m’engager

©AO/BG - 2018

L’AT EL I ER - LIMOUSI N - 2018

* « MAC »: Marché d'art contemporain **« Le Parc » s’appelle aujourd’hui « La Quarantaine » selon la décision de Marc Petit.

CAT_MEP_AO_2019.indd 19

22/04/2019 23:52


"SEULE LA CULTURE EST IMPÉRISSABLE, LE RESTE MEURT AVEC LE TEMPS " François OLLANDINI

L’A N GE D U L A Z A RET BR O NZE, 2 008 296 X 2 15

CAT_MEP_AO_2019.indd 20

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 20

22/04/2019 23:52


L'INVITÉ DU SALON à cela. Le décider. Aujourd’hui. Oui, quant à moi, aujourd'hui, ma décision est prise. Dans « l'allée des sculptures », il n'y aura qu'un sculpteur. Cette allée s'appellera « Promenade Marc Petit », et « La Fondation François Ollandini », qui deviendra propriétaire du Lazaret, sera aussi le « Musée Marc Petit ».

SEPTEMBRE 2007 Oser « Le Parc ». Oser « L’Exode ». Au plus près de l’habitation. Dans ce qui touche au plus près Marie-Jeanne et moi. Comprendre, accepter, aimer que nous sommes en partance pour un voyage qui se terminera un jour. Secoués par la vie. Vivants aujourd’hui. Emmenant avec nous toutes celles et tous ceux que nous aimons, mais seuls et toujours seuls, malgré tous et malgré tout.

GAÏA , L A S CU LP TU RE DE M ARC P ETIT, A P RIS P L ACE DANS LE G OLF E D' AJACCIO

FÉVRIER 2008 Musée Marc Petit. N’est-ce pour moi qu’une manière de dire ? Une manière imagée de dire ? Le mot « musée », n’est-il pas un mot comme un autre ? Collection Marc Petit ou Musée Marc Petit, n’est-ce pas presque le même mot ? Ou suis-je allé vraiment au mot pour signifier vraiment la chose ? Le Musée, un lieu d’éternité. Le mot explose, s’impose, s’installe, accapare le tout, se rend maître du lieu. Marc Petit en est comme émerveillé.

18 OCTOBRE 2008 C’est depuis ce jour que le Musée existe.

SEPTEMBRE 2013 Le Musée est mangeur d’espace. La « promenade » ne lui suffit pas. Il lui faut aussi le devant de façade. Mais quid de « la Main de Corail » ? Cette œuvre forte de Laurent Simonpaoli symbolise à la fois Ajaccio, ville de la pêche au corail, et le Lazaret, construit pour les corailleurs. Depuis 2004, elle accueille les visiteurs du Lazaret. Mais il y a mieux pour elle. La voilà, maintenant, offerte à la ville et qui se dresse, près du Lazaret, face à Ajaccio, le passé éclairant l’avenir !

OCTOBRE 2013 « Le Sémaphore », immense balise terrestre, habitant des étoiles, songe au temps aujourd’hui éternisé du Lazaret. Et « l’Ange du Lazaret », de ses ailes puissantes, ouvre le chemin de son cœur à l’enfant baladeur.

SEPTEMBRE 2018 Dix ans déjà! Dix ans que le Musée Marc-Petit existe. Et « l’île bleue » est maintenant là pour nous accueillir, dans ce musée terrestre, précisons-le ! Car sa sœur jumelle, quelque part dans le golfe d’Ajaccio, au pied des Sette Nave, vous rappelle qu’il y a aussi un Musée sous-marin Marc-Petit avec ses quarante sculptures. Vous y trouverez même, au pied de la citadelle, « la Douce du Lazaret ». Derrière vous, à quelques mètres de la plage, sur un rocher, aux deux tiers émergée, « Gaïa » vous invite à le visiter. Automne 2018, dans le golfe d’Ajaccio pour le dixième anniversaire du musée Marc Petit, installation de la première œuvre du futur musée marin. Une trentaine d’autres devraient suivre. François Ollandini, 2008-2018

Pionnier du développement touristique en Corse, mécène et amateur d’art, de philosophie, François Ollandini est propriétaire de Lazaret à Ajaccio, créateur du musée Marc PETIT

Association le Lazaret OLLANDINI Musée MARC PETIT

Quartier Aspretto, route du Lazaret 20090 Ajaccio & 04 95 10 85 15 lazaret.ollandini@wanadoo.fr

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 21

CAT_MEP_AO_2019.indd 21

22/04/2019 23:53


GÉLIS

© Patrice Delatouche

PEINTRE

CAT_MEP_AO_2019.indd 22

S OM M EIL H U I L E SU R T OI L E 100 X   81

22/04/2019 23:53


"50 ANS DE PEINTURE"

HOMMAGE À DANIEL GÉLIS

"DE LA SOLITUDE DE L'ATELIER AU BEAU RITUEL DU PARTAGE"

Évocation de l'homme témoin de son temps par Jean-Dominique BURTIN

R

ésolument heureux de l'hommage que tient à lui consacrer en 2019 la Société des Artistes Orléanais qui lui permit d'exposer alors qu'il n'avait que quinze ans une évocation rare de la Loire, association dont il fut aussi le vice-président aux côtés de Claude Collas dit « Kao » dans les années 1980, Gélis présente aux cimaises de ce 112e salon, vingt numéros de grande envergure, à savoir treize huiles, quatre dessins et trois sanguines. Toutes célèbrent trois thèmes chers à l'artiste, l'eau (celle de Bretagne et de la Méditerranée), l'air, et le corps. Daniel Gélis : « Ce rendez-vous est une belle occasion de rompre avec la solitude de l'atelier, de rencontrer les gens, de leur parler et de les écouter avec respect ; c'est un partage, un rituel que j'aime infiniment ».

"LE SALON D'ART PERMET LA MISE EN VALEUR ET LA RÉVÉLATION DE TALENTS" Rompant le temps de quelques jours avec la solitude aimée du travail de l'atelier et de l'exposition personnelle en galerie, Gélis se félicite de rejoindre une fois encore ses pairs et de prendre part à une manifestation d'importance, expression d'une belle communauté d'artistes.

© AO-BG Mars 2019

DANS L’ATE LIE R DE GÉLIS

Pour Gélis, le Salon des Artistes Orléanais est, à n'en pas douter, « le plus important rendez-vous pictural de la région Centre Val de Loire ». Selon lui, il témoigne d'une pertinente, harmonieuse et ouverte sélection d'artistes « reflétant l'hyperréalisme, l'abstraction pure et le réalisme poétique ». Peintre orléanais qui depuis cinquante ans a grandement dépassé les frontières de notre région à l'occasion de nombreuses invitations tant en France qu'à l'étranger, Gélis parle avec ferveur, amertume et nostalgie, des grands salons nationaux et surtout des manifestations parisiennes de ce type qui durent bien moins longtemps que jadis. Ce qui est du reste vrai pour le Salon des Artistes Français dont il est toujours sociétaire et dont il fut l'un des responsables du jury de la section peinture dans les années 1980. Daniel Gélis : « À mes débuts, tous les deux mois se tenaient de grands et longs salons à Paris ; pour ma génération et ses jeunes artistes, c'était alors une période faste ; nous n'avions pas les moyens de nous offrir une galerie mais pouvions ainsi présenter de six à sept toiles ; un bon peintre ne pouvait ainsi qu'être remarqué et débuter sa carrière dans de meilleures conditions ; cela dit, aujourd'hui encore, tout grand salon, comme du reste celui des Artistes Orléanais que préside Benoit Gayet, permet toujours, fort heureusement, de mettre en valeur et de révéler des talents. »

"JE REVENDIQUE LE FAIT D'ÊTRE UN MANUEL ET UN ARTISAN." En la collégiale Saint-Pierre-le-Puellier, le peintre délicat et cependant vigoureux de la transparence des lumières, cet amoureux de la Sologne, pays qu'il vient du reste de célébrer récemment à la galerie orléanaise L'Art Ancien, n'a pu résister, admiratif de la précieuse collection des œufs Faberger, au plaisir de recourir au talent du céramiste orfèvre Jacques Dumery qui a réalisé, à sa demande, trois œufs d'importance. Sur l'émail blanc de chacun d'entre eux, le peintre évoquera tour à tour la fécondation, la création et l'extinction, ce dernier sujet lui permettant du reste d'interpréter, pour la première fois, une vanité chère à l'histoire de l'art.

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 23

CAT_MEP_AO_2019.indd 23

22/04/2019 23:53


Ce désir de travailler sur le volume vient nous rappeler que Gélis a de fait toujours aimé la sculpture. Celui qui a souvent exposé avec Magen et qui admire l'œuvre de Marc Petit, invité d'honneur du salon de cette année, a du reste lui même pratiquer cet art : « J'ai, en effet, réalisé quelques sculptures sur bois, à partir de souches dont je faisais des corps en fonction de leurs formes ; j'adorais travailler le tilleul, l'un des plus beaux matériaux qui puisse être ; il est facile à travailler avec la gouge qui l'ouvrage en permettant de ressentir la sensualité du mœlleux du bois ; mais il a bien fallu que je choisisse, que je me rappelle que je voulais depuis toujours être peintre, que l'on ne pouvait tout faire même si la gravure ou l'eau forte ont aussi contribué à enrichir mon parcours ; cela étant, je revendique le fait d'être un manuel et mon côté artisan car la technique est véritablement à la base de tout ».

"SAVOIR S'ARRÊTER, N'ÊTRE PAS SATISFAIT, FAIT PARTIE DU PROCESSUS DE CRÉATION" Amoureux de l'élégance de l'ellipse, ainsi que de ces grands vides, ces belles réserves qu'il dispense sur la toile et qu'il nomme des « silences », homme offrant douceur et fulgurantes concentrations ou cristallisations sur la toile, est un artiste sorcier pour

qui la perspective animant les plans de certaines de ses œuvres ne dépendrait pourtant, selon lui, que de « la perception mentale » qu'en a celui qui regarde. Alchimiste d'apparitions, Gélis aime aussi cette chimie pure qui lui permet de faire lui même des huiles de lin, mais aussi ce qu'il nomme « la chimie visuelle » dont parlait aussi Marc Chagall, celle qui est le fruit de « rapports de couleurs que l'artiste confronte d'instinct mais que toutefois il contrôle ». Quelques mots encore au chapitre de la confidence : « Dans l'atelier, le soir, j'aime disposer les toiles face à moi, tout éteindre, et retrouver le lendemain mon travail pour avoir parfois l'illumination d'une solution que je ne trouvais pas la veille ; savoir s'arrêter, n'être pas satisfait, fait partie du processus de création. »

"IL ME FAUDRAIT DEUX OU TROIS VIES POUR RÉALISER MES ENVIES" Que Daniel Gélis rêverait-il de peindre aujourd'hui, après cinquante ans de carrière ? La réponse est franche et touchante : « Je ne pourrai jamais m'arrêter de peindre et je continue de creuser les sillons sur lesquels je travaille depuis longtemps car il y a toujours là à découvrir ; mais qu'est-ce qui me reste à vivre ? ; alors je me concentre sur trois axes comme

© Patrice Delatouche

L E C HA N T D E L A TE RRE HU ILE S U R TO ILE 1 95 X 1 30

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 24

CAT_MEP_AO_2019.indd 24

22/04/2019 23:53


ceux que je propose ici, l'eau, l'air et le corps, ceux qui ont toujours été mon fil rouge; tout est en fait lié à cette histoire de temps qui file; en vérité, il me faudrait deux ou trois vies pour réaliser mes envies, mais c'est un crève-cœur d'abandonner des directions dont je sais que je ne pourrai pas atteindre la destination. » Gélis, celui qui aime la lumière perlée du Val-de-Loire ainsi que celle de la Méditerranée, à savoir surtout celle de la Grèce de la Crète « à couper au couteau et qui m'a bouffé plus de vingt ans après avoir mis deux ans pour commencer à la comprendre », ne peint que très peu la Loire près de laquelle il est né. Pourquoi ? Parce qu'il en aime surtout le lit de sable, lui-même onde liquide et partie dégagée du fleuve comme une plage océane à marée basse.

"ÊTRE PARFOIS DÉSEMPARÉ PAR LA BEAUTÉ QUE JE DÉCOUVRE"

© AO-BG Mars 2019

S'il convient qu'il est toujours audacieux d'aller exposer dans un grand salon, Gélis s'y élance volontiers : « Ce sont pratiquement les seuls moments où l'on peut se rencontrer entre artistes ; ces expositions donne lieu à des échanges constructifs, permettent confronter nos argumentaires et surtout de parler d'art ; comme je suis un épicurien, j'adore cela et toutes les discussions, sonores ou intimes, sont sur la table ;

certaines fois, je suis totalement saisi par le travail d'un confrère et je me dis que je n'aurais jamais pu en faire autant ; je trouve que ce qu'il a peint est tellement beau, tant côté thème qu'option picturale, que je peux rester pendant huit jours les pattes coupées sans pouvoir toucher mes pinceaux. » Celui qui est entre autres merveilleusement fasciné par Bonnard et qui s'est aussi fait réaliser la réplique à l'identique de la palette Beaux-Arts de Monet que l'on ne trouve plus dans le commerce, aime aussi s'ouvrir et succomber à d'autres expressions qui le troublent : « Francis Bacon m'a bluffé, c'est vraiment de la peinture, j'aime sa façon de tortiller les corps et les visages de même que ses grands silences autour de présences tourmentées ; j'aime aussi Marc Rothko, sa belle peinture formaliste avec un minimalisme d'une grande densité, son raffinement dans les passages et sa magnifique texture de la couleur ; et puis il y a aussi bien entendu Zao Wou Ki ; j'aime ses rapports entre surfaces et concentration, ses lumières et, avec lui aussi, la spatialité de grands silences. » Derniers mots de l'artiste : « Au sein de ma création, il y a toujours une œuvre qui me tient à cœur et que je ne peux me résoudre à vendre. Un nu par exemple. C'est simplement parce-que je l'aime. Peut-être fautil voir là une déclaration d'amour à une toile que je ne pourrais tromper. »

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 25

CAT_MEP_AO_2019.indd 25

22/04/2019 23:53


TÉMOIGNAGES

© AO-BG Mars 2019

"OUI, DANIEL GÉLIS A UN STYLE BIEN À LUI. NON, IL NE S’Y ENFERME JAMAIS."

GALE RIE L’AR T AN CIE N - EXP O G ÉLIS « S OLOG NE » - M A R S 2019

D

epuis ses premiers tableaux, Daniel GÉLIS compose une œuvre qui a son unité, sa force, son style. On reconnaît les couleurs, les formes, le mouvement. Et pourtant, Daniel GÉLIS ne cesse de nous surprendre. Car, en restant toujours lui-même, il multiplie les sujets, les inspirations, les défis. On le croit émerveillé, bouleversé, par de luxuriantes lumières, qu’il se complaît à décliner en des centaines de toiles comme s’il voulait en rester éternellement ébloui, et nous le retrouvons soudain passionné par des scènes intimes, captivé par les lignes à peine tremblées de sensuelles sanguines éclatantes de beauté, - cependant que, plus récemment, Daniel GÉLIS revient en Sologne et se perd dans de fabuleuses forêts d’arbres filiformes et parmi les murs et les toits ocres. Ce ne sont que quelques exemples. Nous pourrions en évoquer bien d’autres. Oui, Daniel GÉLIS a un style bien à lui. Non, il ne s’y enferme jamais. Le style se déploie en de multiples sujets, objets, paysages et portraits qui subliment ce qui risquerait d’être une habitude. Entre ce « oui » et ce « non », il y a une œuvre toujours renouvelée, singulièrement vivante, qui n’est jamais « ni tout à fait la même, ni tout à fait une autre ». Jean-Pierre SUEUR, Sénateur du Loiret 112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 26

CAT_MEP_AO_2019.indd 26

22/04/2019 23:53


"50 ANS DE PEINTURE"

AT T ENT E S AN GU INE 108 X 9 2

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 27

CAT_MEP_AO_2019.indd 27

22/04/2019 23:53


TÉMOIGNAGES

UN ARTISAN DE LA PEINTURE

« Au fil du temps, j’ai toujours été frappé par la parfaite organisation de son atelier. Les châssis, les bocaux, la palette, les pinceaux… Daniel est quelqu’un de très méthodique, un grand professionnel, quelqu’un de laborieux aux bons sens du terme, un grand créateur, un artisan de la peinture ».

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 28

CAT_MEP_AO_2019.indd 28

22/04/2019 23:53


© Patrice Delatouche

< LE G RAND S OM M EIL H U I L E SU R T OI L E 195 X 139

CAT_MEP_AO_2019.indd 29

« Gélis est une figure emblématique du paysage artistique orléanais, de la scène nationale comme internationale. Cet artiste fait montre d’une passion infatigable, maitrise une technique unique et reconnaissable par sa beauté et son exigence. On ne peut être que séduit par ce personnage parfois bourru, solitaire, mais tellement sensible. Sentiment, transparence et sensualité sont des mots qui conviennent à son expression et notamment à son si bel hommage à la femme ». Benoit GAYET

22/04/2019 23:53


TÉMOIGNAGES

DANIEL GÉLIS & MICHEL DUBOIS

© JDB

PLUS QU’UNE HISTOIRE D’AMITIÉ

M I C HEL ET GÉ LIS C H E Z DUBOIS SÉ R IGRAPH IE , 19 9 9

M IC H EL ET DANIEL DANS S ON ATELIER, 2 017

ous nous connaissons depuis toujours. Nous avons bien sûr évolué chacun dans notre domaine mais, dans les années 1990, la magie de la sérigraphie nous a définitivement rapprochés. Souvenirs souvenirs… Nous sommes en mai 1992. Pour son ouverture, le Parc de Limère à Ardon, souhaite créer l’évènement… et Gélis de créer « L’envolée », œuvre qui sera éditée en sérigraphie d’art, pour notre plus grande fierté. Je me souviens d’un échange sans pareil, d’une complicité qui transparaîtra dans le rendu final et qui fera le bonheur des amateurs d’art. C’est le début d’une collaboration sans faille. En novembre de la même année, l’entreprise Chevillotte, voisine de l’entreprise Dubois au parc des Montées, profite de la coupe du monde de billard pour faire appel à Gélis et éditer, à son tour, « Dans la clarté du silence », une sérigraphie qui fera date. Nouveaux moments intenses partagés par toute l’équipe de Dubois Sérigraphie avec Daniel Gélis. Viennent ensuite « Les Montgolfiades » en juin 1993, qui nous réunissent à nouveau, pour la très fameuse estampe « Entre ciel et vent ». Les entreprises du Loiret (UDEL), à leur tour, mettent à la une de leur bulletin « Terrasse marine », sérigraphie en tirage limité qui obtiendra, en novembre 1994, à Saint Louis (Missouri) la « Bronze Squeegee » (récompense internationale) pour la qualité de son tirage. Au même moment, Christine Ockrent, à

qui nous avions envoyé une épreuve, nous adressera un courrier pour nous remercier et nous dire que les murs de France 3 nous appartiennent ! En décembre, c’est Emmanuel de la Taille qui invite Dany à décorer le plateau du « Club de l’Enjeu » et diffuse son émission sur TF1 et ARTE ! Que dire du Festival de Sully en 1995 ? La sérigraphie « Quintette » œuvre majeure de Daniel Gélis, aujourd’hui introuvable, fera le « buzz »… « Les chevaux de bois », en 1996, seront une nouvelle occasion de travailler ensemble, et, en 1997, l’apothéose, sous la forme d’une commande par la Préfecture du Loiret d’une fresque monumentale pour les salons d’honneur. Sa dimension obligera l’artiste à installer son atelier au sein de l’entreprise ! La toile donnera jour à une nouvelle sérigraphie d’art « Le chant des lendemains ». Le travail en équipe et l’histoire originale se poursuit, et c’est la République du Centre qui, en mars 1997, souhaitant fêter ses cinquante ans, consacre sa une à « Espace de liberté », nouveau chef-d’œuvre de collaboration. Suivront les « Transhumances d’été » en 1998, puis le « Tour de France à la voile », le « Sacre du Printemps », et en 2002 « Au détour d’un chemin » édité pour la nouvelle année 2003. Telle une éphéméride posant les jalons d’une admiration et d’un respect mutuels, les fruits de ce partage de haute qualité ont fait l’objet d’une exposition, à la galerie Le Garage, qui a accompagné la sortie du dernier ouvrage consacré à Gélis. Pour notre plus grand plaisir. Michel DUBOIS

N

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 30

CAT_MEP_AO_2019.indd 30

22/04/2019 23:53


L ' E N VO L ÉE SÉ R I G R AP H IE, 1992

CAT_MEP_AO_2019.indd 31

© Patrice Delatouche

L E C H A NT D ES L E N DEM A I NS SÉ R I G R AP H IE, 1997

22/04/2019 23:53


TÉMOIGNAGES

© AO-BG Mars 2019

30 ANS D’AMITIÉS

C’

L' ATELIER

est en 1989, à la Chambre de Commerce, en tant que Président, que j’ai reçu Daniel Gélis. Il était entouré d’une pléiade de Chefs d’Entreprise intéressés par ses œuvres. Ma femme et moi assistions à ses vernissages et il s’établit entrenous une réelle sympathie. Au fil du temps, Daniel et moi avons souvent « programmé » quelques sorties « pour son inspiration » et pour « l’aérer de l’atelier » ! Nos balades choisies, suscitaient chez lui une forme d’enthousiasme : les espaces, les vieilles ruines, les abbayes, les vignobles… La plus marquante a sans nul doute été celle du Marais Poitevin : après une dégustation de douzaines d’escargots et une promenade en barque, Daniel, l’artiste admiratif et sensible à cette nature, imagina une création. Cette longue amitié nous offre très souvent l’occasion de nous retrouver, de partager et d’échanger avec plaisir lors de vernissages, d’expositions… Michel MOREAU Président de la CCI de 1989 à 1997

CAT_MEP_AO_2019.indd 32

22/04/2019 23:53


L E BELV ÉD ÈRE H U ILE S U R TO ILE 81 X 6 1

"J’ÉPROUVE TOUJOURS UNE GRANDE ADMIRATION POUR SON ART ET SON TRAVAIL D’ARTISTE" 112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 33

CAT_MEP_AO_2019.indd 33

22/04/2019 23:53


TÉMOIGNAGES

© AO-BG Mars 2019

LA PEINTURE, LA PEINTURE,

ET TOUJOURS LA PEINTURE Gélis est peintre à « temps plein ».Ses journées ne sont remplies que de cela, même quand les tubes sont fermés et les pinceaux rangés l’imaginaire travaille. L’exigence du travail bien fait, n’être jamais totalement satisfait. Mais le résultat est là, ses toiles proposent à chaque fois au spectateur une façon nouvelle d’interpréter le réel. Philippe VASSEUR Galériste - Encadreur

CAT_MEP_AO_2019.indd 34

22/04/2019 23:53


PARTENAIRE DES AO

L’ART ANCIEN

GALERIE D’ART ET D’ENCADREMENT La Galerie l’Art Ancien expose en permanence des artistes de renommée, nationale ou internationale.

32, rue Jeanne d'Arc 45000 ORLÉANS & 02 38 62 09 75 Fax 02 38 53 39 46 vasseurphilippe5847@neuf.fr www.artancien.fr

© AO - Benoit GAYET - Mars 2019

PEINTRES : Bernard BUFFET, Didier CAUDRON, Florence DIAS-LOOTEN, GÉLIS, Jean JANSEM, Yong-Man KWON, Jean-Louis PELE, Daniel THERASSE…

SCULPTEURS : Jacques COQUILLAY, Danièle DEKEYSER, Gilles DELPY… Nous proposons 5 à 6 expositions par an. La Galerie propose également une activité d’encadrement et de restauration de cadres et de tableaux pour les particuliers ou pour les musées.

CAT_MEP_AO_2019.indd 35

22/04/2019 23:53


CAT_MEP_AO_2019.indd 36

22/04/2019 23:53


© Les Cafés Jeanne d'Arc

PARTENAIRE DU SALON

LES CAFÉS JEANNE D’ARC SONT TRÈS HEUREUX D’ÊTRE PARTENAIRE

DE LA 112e ÉDITION DU SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS

D

epuis maintenant plusieurs années, nous soutenons et participons à cet événement incontournable de la vie culturelle orléanaise, dans un esprit qui s’impose comme une évidence à nos yeux. Il incarne en effet des valeurs qui nous tiennent particulièrement à cœur, puisqu’elles ont fait, et font encore aujourd’hui, l’histoire de notre maison :

ENCOURAGER LA CRÉATION Une vie sans création est déjà une petite mort. Cette phrase de Pierre-Paul Marchini résume bien notre conviction et notre état d’esprit. Force invisible et puissante, elle se manifeste à travers le geste de l’artiste ainsi que de l’artisan que nous sommes. Elle est indispensable pour nos vies car elle anoblit le quotidien, elle nous transporte vers de nouveaux

horizons, elle nous guide vers un monde plus ouvert et plus responsable. L’exercice de la création est source de joie pour le créateur ainsi que pour les personnes qui en découvrent le résultat. C’est un saut dans l’inconnu qui nous incite à traverser nos limites et nos barrières intérieures et faire ainsi évoluer le monde et affiner l’âme humaine.

SUSCITER L’ÉMERVEILLEMENT Les Cafés Jeanne d’Arc, c’est pour nous bien plus qu’un commerce orléanais : c’est un univers de passion, de plaisirs et d’émotions sensorielles. Nous avons à cœur de donner vie à des créations qui apporteront ce petit supplément d’âme au moment de la dégustation d’un café ou d’un thé. Cet instant de grâce qui suscite émerveillement, et qui nourrit l’esprit… comme quand on contemple une œuvre d’art.

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 37

CAT_MEP_AO_2019.indd 37

22/04/2019 23:53


CÉLÉBRER LE PARTAGE

© Les Cafés Jeanne d'Arc

Une exposition, c’est un grand moment de partage. Le moment ou l’artiste partage son inspiration et sa créativité avec son public. Aux Cafés Jeanne d’Arc, nous encourageons ces moments de partage qui s’accompagnent d’un café ou d’un thé. Des moments de qualité, de plaisirs partagés, qui échappent parfois au temps et qui pourtant comptent tant ! Honorer le patrimoine orléanais : Notre région est riche d’un patrimoine culturel, gastronomique, artistique et historique auquel nous sommes profondément attachés. C’est pourquoi nous sommes fiers de concevoir les produits qui font revivre le patrimoine régional et nous apportons notre soutien aux initiatives qui contribuent au rayonnement culturel d’Orléans et de sa région. Cette année, notre partenariat prend en outre une dimension toute particulière : en Mai 2019, les Cafés Jeanne d’Arc fêtent leurs 120 ans, et c’est aux côtés des Artistes Orléanais que nous avons tenu à célébrer cet anniversaire. Pour cette édition exceptionnelle, nous avons proposé de mettre à l’honneur notre univers de prédilection « Thé et Café » qui ouvre un vaste champ d’interprétation et d’expression artistique et qui se décline aisément sous forme de peintures, sculptures, gravures ou céramiques. Nous souhaitons remercier tous les artistes orléanais qui se sont approprié ce thème et qui ont mis leur talent à contribution pour donner vie à cette exposition. Un événement aux couleurs et aux saveurs inhabituelles, qui incarne à la fois l’esprit de création qui nous est cher, ainsi que la vitalité culturelle entretenue par la Société des Artistes Orléanais depuis tant d’années. Excellente exposition à tous ! Lenka et Stéphane Girard, propriétaires des Cafés Jeanne d’Arc

CAT_MEP_AO_2019.indd 38

22/04/2019 23:54


PARTENAIRE DU SALON

© Les Cafés Jeanne d'Arc

LES CAFÉS JEANNE D'ARC L’ESPRIT D’ORLÉANS : DATES CLÉS

A F F I C HE C HEW, 1936

MAI 1899 Alfred Barthélemy ouvre la première boutique au 7, rue de la République, à Orléans, alors que la rue vient tout juste d’être percée. Il propose du café torréfié, grâce à un tout nouveau système de torréfaction utilisant de l’air surchauffé. 1900 Les Cafés Jeanne d’Arc reçoivent leur première Médaille d’or à l’Exposition universelle de Paris. 1901 Un second magasin est ouvert au 16, rue Royale, à Orléans, près des Halles nouvellement créées. Les Cafés Jeanne d’Arc reçoivent de nombreuses récompenses pour l’excellence de leurs produits : Diplôme d’honneur à l’exposition de Paris, de Londres et un Grand Prix à Nice. 1908 Les Cafés Jeanne d’Arc reçoivent la Médaille d’Or à l’Exposition francobritannique à Londres. 1909 Diplôme d’honneur à l’exposition de Nancy. 1910 Diplôme d’honneur à l’exposition de Bruxelles. 1913 Installation de l’usine de torréfaction au 4, rue du fbg Madeleine (2400 m2 d’atelier).

1939-1945 Les magasins échappent miraculeusement aux bombardements. 1987 Ouverture du magasin au 13 qter rue du Faubourg St Jean, à Orléans. L’usine de torréfaction y est installée. 1999 Centenaire des Cafés Jeanne d’Arc en présence de JeanPierre Sueur, maire d’Orléans. 2007 Reprise de l’entreprise par Stéphane et Lenka Girard, la 5e génération. 2010 L’enseigne commence à créer les nouvelles recettes de thé, qui s’inspirent des traditions gastronomiques régionales et qui visent à promouvoir le patrimoine culturel et historique du Val de Loire. 2016 Les Cafés Jeanne d’Arc deviennent partenaire officiel des fêtes Johanniques d'Orléans. 2018 L’atelier du Faubourg St Jean est totalement reconfiguré pour s’ouvrir davantage au public et permettre l’organisation d’ateliers de découverte de la torréfaction, et d’ateliers de dégustation du café et du thé. 2019 Les Cafés Jeanne d’Arc s’associent aux Artistes Orléanais pour fêter leur 120e anniversaire.

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 39

CAT_MEP_AO_2019.indd 39

22/04/2019 23:54


© Les Cafés Jeanne d'Arc

PARTENAIRE DU SALON

LES CAFÉS JEANNE D’ARC,

C’EST L’HISTOIRE D’UNE FAMILLE ET D’UNE PASSION

À

la fois saga familiale et épopée entrepreneuriale, les Cafés Jeanne d’Arc sont inséparables de la mémoire orléanaise : incarnée par les Barthélemy, une famille profondément investie, dès l’origine, dans la vie économique, sociale et associative d’Orléans, cette Maison est riche d’une longue histoire à multiples facettes, faite de succès et d’épreuves, de traditions et d’innovations, d’aventures et de défis, de transmissions des savoir-faire, de passions toujours renouvelées pour les beaux produits venus du bout du monde cafés, thés, cacaos… Enseigne emblématique de la cité, transmise au sein de la même famille depuis sa création en 1899, elle a laissé son empreinte dans le paysage architectural

urbain et dans la mémoire collective, et enchanté les papilles de générations d’Orléanais. Commémorer les 120 ans de cette institution plus jeune que jamais, c’est l’occasion de faire revivre, en mots et en images, tout un pan du passé de notre ville, de mettre en valeur un patrimoine amoureusement préservé, d’évoquer au fil du temps des personnalités singulières et attachantes, de pénétrer dans le monde subtil des cafés fins du monde entier et des thés des plus grandes origines, d’inviter au voyage entre hier et aujourd’hui, entre saveurs et savoirs, sous le signe du partage, de l’héritage et de la créativité, de la gourmandise et de l’esthétique. Anne-Marie Royer-Pantin Écrivain - Conférencière

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 40

CAT_MEP_AO_2019.indd 40

22/04/2019 23:54


PARTENAIRE DES AO

112 e SALON DES ARTISTES ORLÃ&#x2030;ANAIS - 41

CAT_MEP_AO_2019.indd 41

22/04/2019 23:54


T H É IÈ R ES

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 42

CAT_MEP_AO_2019.indd 42

22/04/2019 23:54


LE COUP DE CŒUR DES AO

CÉRAMISTE PARCOURS

Née en 1949 à Waalwijk, Pays-Bas. De 1970 à 1974 études à l’École des Beaux Arts, ‘s-Hertogenbosch, Pays-Bas ; période au cours de laquelle elle a visité l’Académie royale d’art et de design de Boisle-Duc. De 1970 à 1986, elle participe à L’Atelier Ronding, ‘s-Hertogenbosch, Pays-Bas. Depuis 1974, elle est indépendante et travaille en été dans son atelier en France près de La Borne.

EXPOSITIONS Nirdosh Petra van Heesbeen a participé à de nombreuses expositions personnelles et collectives Citons quelques unes : Exposition internationale à Faenza, Italie - « Salt and Potter » Keramikmuseum Langerwehe, Allemagne • Exposition “À l’heure des thés” Le Couvent, Treigny, France • Exhibition « Tussen Container en Creatuur », Kunsthuis Secretarie, Meppel, Pays-Bas• Exhibition « Aarde, vuur, water, lucht’ Watersschapshuis Vechtstromen, Pays-Bas. Plusieurs voyages d’étude en Thaïlande, Chine…

COLLECTIONS Le travail de Nirdosh Petra fait partie des collections du Keramickmuseum Princessehof à Leeuwarden, du musée Groninger à Groningue

et du musée Boymansvqn Beuningen à Rotterdam. En 1973, Petra se rend, dans le cadre de ses études aux Pays-Bas, à la Borne avec un groupe d’étudiants. « J’ai vu la terre pour la première fois chez François Cadet, l’aspect de la terre, la pyrite, les dépôts de cendre après la cuisson au bois m’ont séduite. Ca a été comme un coup de foudre ». « Il n’y avait alors en Hollande que des fours électriques, pas de fours à bois et la terre locale est de l’argile à faïence. Alors nous avons commandé vingt tonnes de terre d’ici et les avons fait livrer en Hollande ! » Très vite Petra revient à La Borne et depuis partage son temps entre la Hollande et La Borne En 1993 elle fait l’acquisition d’une maison à Neuilly en Sancerre. Lorsqu’elle parle de son travail, ses yeux pétillent et ses mains s’agitent pour souligner ses propos ; elle est intarissable quand elle parle de son métier… « Le point de départ de tout le travail est une forme de grès ou de porcelaine travaillée sur le tour. Former, couper, presser, rouler et donner des coups de pinceau sont des activités clés pour obtenir un résultat définitif. Les traces de feu sont essentielles. Celles-ci sont obtenues en cuisant les céramiques dans des fours à gaz ou à bois… ». En 2013 elle réalise le film « Tout feu, tout grès » sur l’histoire du grès de La Borne et de Saint-Amand-en Puisaye.

© N. P. Heesbeen

NIRDOSH PETRA VAN HEESBEEN

Nirdosh Petra van HEESBEEN

Lindenlaan 61 7975 AG UFFELTE (Pays-Bas) & 00 31 521 351 819 En été : 18250 NEUILLY-EN-SANCERRE & 02 48 79 04 01 nirdosh@nirdoshvanheesbeen.nl www.nindoshvanheesbeen.nl

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 43

CAT_MEP_AO_2019.indd 43

22/04/2019 23:54


T HÉI ÈRE

« Je cherche à alerter. Actuellement dans mes pièces, il y a plus d'intériorité. J'ai envie d'aller vers plus de gravité car l'époque est dans le superficiel. La mission de l'artiste, comme un chaman, est de se tenir en éveil et d'alerter »

© Gil Browaëys - avril 2019

Gil BROWAËYS

CAT_MEP_AO_2019.indd 44

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 44

22/04/2019 23:55


© Coll. particulière

LE COUP DE CŒUR DES AO

Gil BROWAËYS

205, rue du Bas 80880 SAINT-QUENTINLA-MOTTE-CROIX-AU-BAILLY & 03 22 60 40 31 gilbrowaeys@gmail.com www.gil-browaeys.com

GIL BROWAËYS CÉRAMISTE, SCULPTEUR Gil Browaëys a choisi la terre, le feu et si cela n'était pas suffisant,les hautes températures avec un four à bois. Quelle bonne idée ! Il n'est pas besoin de chercher de signification du travail de Gil : il est un « fait ». Il choisit d'instinct la voie qui lui demandera la plus grande dépense d'énergie. Ça l'excite. Personne n'y peut rien et sans doute lui non plus. Il cherche à se relier (et à nous relier) avec des formes qui nous dépassent, nous entraînant dans la quête du spirituel qui veille ou sommeille en lui (et en nous spectateurs). C'est beau et c'est bien comme ça !

Claude CHAMPY

LE TRIS OP H ÈNE CÉ R A M I QU E

VEILLEUR DE LA TERRE Flamand charpenté et caractère bien trempé. Gil Browaëys n'est pas homme consensuel. Ermite et apatride assumé, il avoue volontiers « passer dans bien des cas, pour une tête de con ! » Pourtant, derrière la gangue bourrue, conforme aux aspérités de l'œuvre, un être délicat se dévoile, souriant et drôle, livrant aisément un itinéraire artistique en chantier permanent : « J'ai toujours dessiné, je peignais déjà dans ma tête avant de le faire. Et puis, mon parrain m'a offert une boite de peinture à l'huile pour ma communion. J'ai encore la palette ! »

Par brigitte LEMERY

Extrait d’un article paru le 6 novembre 2011 dans la VOIX DU NORD © La Voix du Nord

111 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 45

CAT_MEP_AO_2019.indd 45

23/04/2019 21:08


L A C AF ETIÈR E 19 6 2 /19 6 3 GR AV U R E 19,5 X 15,5

L A C A F ET I ÈRE B L E U E ET L E BO L D E C A F É, 19 5 8 2 9 , 5 X 2 6,7

Les œuvres présentées sur le salon sont le fruit d’une étroite collaboration entre l’association « Les Amis de Claude Breton et Marcel Roche » et la Société des Artistes Orléanais.

ASSOCIATION LES AMIS DE CLAUDE BRETON ET MARCEL ROCHE AUTOUR DE LA GRAVURE ET DE L’ESTAMPE Marie-Thérèse BRETON, Présidente

Atelier Gabrielle - 2, cours Jean Bart - 83690 SALERNES & 04 94 70 65 82 / 06 20 76 17 44 Adresse courrier : 112, route de Montreuil - 93230 ROMAINVILLE amisbreton_roche@yahoo.fr - www.breton-roche-gravure-asso.com Marcel Roche-ADAGP

L A C A F ET I ÈRE B L E U E ,195 8 H ST - 73 X 5 4

CAT_MEP_AO_2019.indd 46

22/04/2019 23:55


RE

LE COUP DE CŒUR DES AO

MARCEL ROCHE (1890-1959) PEINTRE - GRAVEUR

PARCOURS

C AFE TIÈ R E ROUGE AU C OUTE AU ET BOL - H ST - 55 X 46

PEINTRE DU BONHEUR RUSTIQUE Tout l’art de Marcel ROCHE est organiquement mêlé à la robuste beauté des choses quotidiennes. Il a su peindre comme personne peut-être le pain, un pain rond sur une table près d’un verre de vin, sa chaleur dans la pénombre ou encore « du pain et des roses » selon ce mot d’espoir qui nous tient à cœur. Il est le peintre des veillées intimes, des fleurs, des fenêtres ouvertes… Juliette DARLE L’HUMANITÉ, Extrait d’un article consacré à MR 29/10/62

Il prend le pinceau pour la première fois à 13 ans. Après l'obtention de son baccalauréat Marcel Roche, entre à l'école des Beaux-arts dans l'atelier Cormon. Les premières réalisations de Raoul Dufy et d'Othon Friesz sont pour lui une révélation, ainsi que les Picasso de la période bleue. Ensuite, il travaille plus librement à l'Académie Jullian (atelier Dechenaud) durant deux ans ; il trouvera véritablement son inspiration dans l'étude des maîtres au Louvre : Fouquet, Chardin, Courbet, Cézanne. Mobilisé de 1914 à 1918, décoré de la Croix de Guerre, il dessine durant toute cette période ses camarades de chambrée. Dès son retour de la guerre il consacre sa vie à la peinture et à la gravure. Son œuvre gravé compte plus de 500 estampes dont des trichromies taille-douce et de nombreuses illustrations. La poésie qui se dégage de ses vues de la campagne, de ses paysages de neige ou de ses natures mortes gravées à l'eau forte et à la pointe sèche, sa parfaite maîtrise technique, sa finesse de perception, sa profondeur de jugement font de lui un artiste important de la gravure française du XXe siècle. Du début de sa carrière artistique et jusqu'à la fin, sa vie est ponctuée de très nombreuses expositions personnelles et de groupe.

111 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 47

CAT_MEP_AO_2019.indd 47

23/04/2019 21:08


© Collection particulière

N UAGE UN PU ISOIR 180 4, 2012 7 6 X 50 MA NI ÈRE NOI RE

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 48

CAT_MEP_AO_2019.indd 48

22/04/2019 23:55


LE COUP DE CŒUR DES AO

Akemi NOGUCHI

2, sq Jean Lurçat 95120 ERMONT & 06 23 62 93 16 akemi.noguchi.sueno@gmail.com mitsuyonoguchi.wix.com/ akemi-noguchi

PARCOURS

NUAGE , L A PE SANTE U R D' U N NUAG E, 2 0 0 5 56 X 76 - M A N I È R E N OI R

AKEMI NOGUCHI ARTISTE PEINTRE GRAVEUR Dans les années 1980, j’ai commencé à travailler sur les Nuages… Les nuages, je les observe souvent ; j’essaie de les suivre du regard mais toujours ils s’enfuient et finissent par disparaître… Les Nuages, pour moi, c’est le Rêve ; c’est un monde imaginaire dans lequel je me retrouve. Les cuillères, par contre, représentent le monde du Réel ; c’est la cuillère que l’on porte à sa bouche, celle qui nous nourrit, nous fait vivre ! Unir ces deux Univers a été pour moi une de mes grandes sources d’inspiration et de motivation.

Dans ma création je me sens totalement libre sur ces deux plans. J’ai choisi la manière noire pour ces gravures : c’est une technique très difficile, très exigeante mais qui s’accorde tout à fait avec mon travail car elle amplifie la notion du rêve, du temps passé à bercer la plaque lentement, longuement… Mon futur projet portera encore sur les Nuages : le Rêve… mais reliés au monde du quotidien : le Réel… Vision et union de deux mondes si différents… AKEMI NOGUCHI

112 111 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 49

CAT_MEP_AO_2019.indd 49

Né en 1946 à Osaka, Japon. Étudie à Kyoto École des Beaux-Arts (École de ASAI Chu) et ensuite à l’Université d’Art. En 1973 Invité par le gouvernement de Yougoslavie. De 1976 à 1980 Atelier 17 de S.W. Hayter (gravure) Paris. 1989/1991 : Professeur d’Arts Plastiques - Université KinkiOsaka, Japon.

MEMBRE

Association « Le Trait » • « Salon d’Automne de Paris » • Comité Méridional de la Gravure, Marseille • Club des Artistes japonais, (NAC) Paris • Comité de la Biennale Internationale de la Gravure de Douro, Alijo, Portugal. Lauréat de nombreux prix

EXPOS PERSONNELLES

2018 : Galerie Paris Yokohama, Japon • 2017 : Galerie Tenri NY New-York • 2010 : Galerie Nationale Bab Rouah - Rabat, Maroc • 2008/2009 : Musée Carnavalet - Paris • 2009 : Galerie Shimada - Kobe, Japon et Église de St-Vincent - Evora, Portugal. Il participe à de nombreuses expositions collectives dans le monde.

COLL. PUBLIQUES

2010 : Galerie  National Bab Rouah, Rabat, Maroc • 2008 : Musée Carnavalet, Paris, France • 2007 : Fondation du Forum d’Assilah, Maroc • 2004 : National Taïwan Normal University Gallery, Taipei, Taïwan • 2003 : Ministère de la Culture-Sector of Fine Arts, Le Caire, Égypte • 2001 : Musée Municipal de la Gravure, Douro, Portugal.

22/04/2019 23:55


PAYSAGE À L A LO C OMOTIVE AC RYLIQ U E - 1 30 X 9 7

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 50

CAT_MEP_AO_2019.indd 50

22/04/2019 23:55


LE COUP DE CŒUR DES AO L A C I T HÉ AC RYLIQ U E 1 00 X 1 00

Jérôme BAILLY Sociétaire des Artistes Orléanais Né le 1er juin 1973, vit et travaille à Orléans 170, rue de Bourgogne 45000 ORLÉANS & 09 52 90 00 43 jeromebaillyartiste@gmail.com jeromebaillyartiste.com

JÉRÔME BAILLY PEINTRE

Jérôme BAILLY, dès l’enfance, s’amuse à travers le dessin à (se) raconter des histoires, donnant vie à des personnages dans les marges des cahiers d’école, le long de pages de bandes dessinées qu’il réalise en noir et blanc… Puis la couleur apparait progressivement, et avec elles, naissent des ambiances et des envies nouvelles : « J’aime, le matin en arrivant dans l’atelier, l’idée de créer et de cheminer durant la journée dans un univers décalé, un peu parallèle au notre, singulier… Dans des lieux imaginaires au milieu desquels j’introduis des personnages, des animaux, des

objets de la vie courante que je trouve poétiques ou intemporelles et que je vais détourner de leur fonction première en en modifiant les dimensions ou l’usage. Et ainsi également du plaisir de peindre des maisons, je deviens architecte sur toile, entrepreneur en travaux publics ; des portes, des fenêtres et me voici menuisier. Une colline, je m’y promène…Je "plante" des arbres, j’en retire sans les arracher, juste en les recouvrant… » Depuis un an, Jérôme BAILLY   fait surgir certains objets de ses tableaux par le biais de l’impression 3D : une théière-locomotive et une maison-moulin à café ont ainsi vu le jour sous forme de modèles réduits !

C AF ETIÈRE JEANNE D' ARC A CRY L I QU E - 46 X 38

PARCOURS

Après un Bac A3 Arts plastiques en 1993, Jérôme BAILLY produit diverses bandes dessinées, travaux d’illustrations et de presse et expose en 2005 ses premières œuvres peintes pour le Salon des Artistes Orléanais. Il réalise sa première exposition personnelle en 2008. Depuis il participe à de nombreux salons, expositions particulières et de groupes.

111 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 51

CAT_MEP_AO_2019.indd 51

23/04/2019 00:11


M ARC H É DE CU Z C O H ST - 46 X 65

ARTISTE FIGURATIF ET EXPLORATEUR

Toujours d’une grande courtoisie et amabilité, Mourad YOUSSEF était estimé de tous. Fin observateur du monde dans lequel il vivait, il puisait son inspiration dans ses voyages et dans la multitude de ses rencontres. Ses œuvres empreintes d’exotisme et de vitalité créative, nous donnait à voir et à ressentir l’émotion de ses découvertes et de ses coups de cœur. Les toiles qu’il présentait à chacun de nos salons en étaient la représentation fidèle. Benoit GAYET

L A C IT É I N C A D U MAC HU PICC H U P É R O U , H S T 2 015

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 52

CAT_MEP_AO_2019.indd 52

MOMENT DE DÉTENTE - HST 81 X 65

23/04/2019 00:12


L’HOMMAGE DES AO ET DE L'ATELIER SAINT MARCEAU

MOURAD YOUSSEF 1934 - 2018

PEINTRE - PROFESSEUR D’HISTOIRE DE L’ART - ÉGYPTOLOGUE Sociétaire des Artistes Orléanais

UN PARCOURS SINGULIER Un érudit sage et discret de l’art s’est éteint le 8 février 2018.

dans la jeunesse qu’en cours du soir chez les amateurs.

Mourad Youssef, né en Egypte d’une famille d’obédience copte a été attiré très jeune par le dessin. Tout en suivant de sérieuses études sur l’histoire et l’égyptologie à l’université du Caire, il pratique la caricature des scènes de la rue qu’il place auprès des journaux cairotes.

En même temps, créant l’Association « ARTS ET CIVILISATIONS » il embarque quantité d’Orléanais dans ses voyages annuels en Egypte et dans 50 autres pays. Il assure des conférences sur l’Egypte pharaonique et crée un DVD

Licence d’Egyptologie en poche il parfait sa formation de peintre aux Beaux-arts du Caire. En 1972 il soutient, à la faculté de Lyon, sa thèse qui fera référence, sur « La peinture Egyptienne et ses techniques » Marié à une Orléanaise, il professe entre 1975 et 2000 à l’Institut d’Art Visuel d’Orléans. Il enseigne l’histoire de l’Art, les techniques de peintures, la mosaïque, la fresque et la technique des icônes. Il fait naitre de nombreuses vocations aussi bien

« LE NIL DES PHARAONS » classé film de référence par l’Éducation nationale. La retraite sonnant, il donne naissance à L’ATELIER SAINT MARCEAU bien connu de la plupart des peintres orléanais actuels. Dans la tranquillité de ce cadre, il s’adonne à une peinture nourrie de cette vie dense dans laquelle l’Egypte tient une place prépondérante, mais pas que. La multitude des pays visités, lui a permis d’enfanter des toiles très colorées en revenant aux scènes de rue de sa jeunesse.

Mourad Youssef est passionné par la composition de ses toiles où tous les personnages posés avec tendresse, correspondent entre eux, dans un équilibre du dessin et des couleurs, légèrement rabattues. Admirez ses tableaux : ils vous invitent au voyage ! Pierre ALBOUY

L’Atelier Saint Marceau fondé par Mourad Youssef, a rouvert à la rentrée 2018/2019 et des cours de peinture y sont dispensés. C’est le plus bel hommage que nous puissions lui rendre.

L’ATELIER SAINT MARCEAU

117, rue Saint Marceau & 07 66 52 65 44 atelierstmarceau@gmail.com

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 53

CAT_MEP_AO_2019.indd 53

23/04/2019 00:12


© Famille DUPONT

D E SSI N A U FEU TR E 2 1 X 2 9 , 7 - 2 017

LU CC A , I TA L I E, 198 8 D E SS IN AQ U AR ELLÉ - 2 1 X 29

FE S TIVAL DE LOIRE, ORLÉANS , 2 017 ACRYL I QUE SUR T OI L E -110 X 110

BATEAU DE P Ê C H E, S RI- L ANKA , 2 0 07 D E SSI N A QU A R E L L É - 21 X 29

En fin observateur du monde qui l’entourait, Yves aimait particulièrement « croquer » ses contemporains. Témoin assidu des grands rassemblements culturels de notre ville, il n’avait pas son pareil pour restituer les faits et gestes de nos mariniers ou des musiciens et chanteurs des Rendez-vous du Jazz.

CAT_MEP_AO_2019.indd 54

23/04/2019 00:12


7

L’HOMMAGE DES AO

YVES DUPONT 1936 - 2019

PEINTRE & REPORTER Sociétaire des Artistes Orléanais Très jeune déjà, attiré par le dessin et la peinture, il explora l’aquarelle et la peinture à l’huile, passant du figuratif à l’abstrait avec aisance tout en affirmant sa technique du croquis, recherchant la justesse minimaliste de son trait, et déjà avide de nouvelles expériences artistiques. La peinture acrylique croisa son chemin, l’amenant vers des formats plus grands, des couleurs plus intenses, des superpositions de matière, travaillant l’équilibre des volumes, des formes dansantes, une recherche perpétuelle. Durant ses voyages, il affina sa technique du carnet de voyage. Il saisissait vite et bien, d’un seul trait, à la seconde près. Le mouvement, la couleur, les lignes, les formes, les visages, la lumière, tout y était. Il nous faisait voyager à travers son regard toujours inspiré, curieux et aiguisé. Ses talents, il les mettait à profit lors

des samedis du Jazz, révélant toute une ambiance musicale. De même, il avait plaisir à partager et transmettre sa passion à travers son implication dans l’association « Échange de Savoir ». Toujours assoiffé de nouvelles formes d’expression, il fit aussi revivre de nombreux morceaux de bois, racines, pommes de pin glanés au fil de ses découvertes, en leur donnant des ailes. Vous avez sûrement vu certains de ses oiseaux espiègles, sculptures poétiques, pétillantes et expressives. Les AO se souviennent forcément de ses frasques musicales lorsqu’il lançait Pétronille, devenu le temps d’une chanson l’Homme Orchestre, et vous l’avez certainement croisé au détour d’une rue d’Orléans, son sac sur le dos, ses feutres, à l’affût des ambiances, de l’essentiel, la vie.

PARCOURS

Né à Orléans dans une famille d'artisans 1962 : reprend l'entreprise familiale de Peinture au retour du service militaire (Algérie) 1968 : Agrandit et déplace l'entreprise en ZI à Saint-Jean- de-Braye. Apporte sa touche personnelle et inimitable en réalisant des fresques monumentales dans des entreprises. Sociétaire depuis quelques décennies, Yves DUPONT, participa à de nombreuses expositions locales. Artiste sensible à toutes les formes d’arts plastiques comme le dessin, l’aquarelle, la peinture ou la sculpture, il ne manquait aucun salon, toujours heureux de nous présenter ses dernières créations. Les AO

Sa famille

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 55

CAT_MEP_AO_2019.indd 55

OIS EAU A P LU M ES , 2018

23/04/2019 00:12


FRAN C OISE ET ROB ER T M U S S ON U N SOIR DE V ERNIS SAG E, ANNÉ E S 60

© A. Soulas - Mars 2012

GA L E RI E M USSO N , V ER NISSAGE DE L’ E X PO SI T I O N D U P EI NTRE PIE R RE M A N D O N N ET EN P RÉSEN CE DE ROGE R S E C R ETA I N , MA I RE D ’ORLÉ ANS 2 4 AV RIL 1 959

ROBERT MUSSON DANS SON BUREAU QU A I CY P I E R R E À OR L É A N S, 2012

CITATIONS

L E S AO FÊT EN T L E S 8 0 AN S D E ROB E R T M USSO N AU M U S ÉE D E S B E AUX - A R T S D’ORLÉANS 5 AV R I L 2 0 03

© Christian MUSSON

B E L L E A M I T I É C HA L EUR E USE ME NT PAR TAGÉ E AVE C LE CÉ RAM IS TE YOL AND C A Z EN OVE À L’OCC ASION DU 101 e SALON DES AO, 2 0 0 8

CAT_MEP_AO_2019.indd 56

« L’art m’a rendu heureux. Mes cinquante ans de présence aux Artistes Orléanais et quatrevingts expositions d’artistes dans ma galerie ont été la partie la plus valorisante de ma vie. » « Je suis heureux aujourd’hui d’avoir vécu dans cet univers artistique et d’avoir participé à la promotion d’artistes au sein des Artistes Orléanais. Car pour moi les artistes sont ceux qui montrent la vie autrement qu’elle n’est, qui portent un regard singulier sur elle et nous permettent de l’envisager autrement ». Robert MUSSON

V IS ITE DU 111 e SALON DES AO 21 OCT OB R E 2018

23/04/2019 00:12


L’HOMMAGE DES AO

ROBERT MUSSON 1923 - 2019

ANTIQUAIRE - DÉCORATEUR - GALERISTE Membre d’honneur des Artistes Orléanais Grand serviteur, incontournable mémoire, souriante, vive et enthousiaste de la vie culturelle orléanaise, Robert MUSSON s'en est allé le dimanche 3 mars à l'âge de 95 ans.

L’AMI DES ARTS ET DES ARTISTES Il était bien davantage qu’un simple adhérent de notre association, cet homme d’une élégance rare en était une figure à la fois attachante et respectée. Se vouer à notre association, la plus ancienne association artistique d’Orléans, n’avait rien de formel chez lui. Ce n’était rien d’autre que la marque d’une fidélité de toute une vie ; amour d’un ancrage familial voué à la création artistique, son père et son grand père lui ayant ouvert la voie ; attachement indéfectible à un engagement de jeunesse consacré aux Arts décoratifs, après 2 années passées (entre 46 et 48) dans la toute jeune école Camando à Paris. En créant en septembre 49 le magasin du Quai Cypierre, le jeune antiquaire décorateur mettra toute son ardeur créative et son ouverture d’esprit à la promotion des arts décoratifs de son temps. Le magasin très vite permettra d’accueillir de nombreuses expositions. Toutes très attendues par les orléanais et qui firent la réputation de la Galerie MUSSON. Louis-Joseph SOULAS a été le premier à exposer des quatre-vingt artistes (dont Brayer, Lurçat, Chapellain-Midy, Volti, Hasegawa…)

pour ne citer que les plus célèbres. Beaucoup d’artistes orléanais lui devront d’avoir été connues et reconnues par la suite. C’est en 1952 qu’il épousera sa Chère Françoise qui l’assistera toute sa vie. Femme élégante et discrète, disparue il y a tout juste un an Françoise MUSSON jouera un rôle important dans la réussite du projet familiale qui s’arrêtera en 1990. Profondément attaché à sa ville, Robert MUSSON était déterminé à faire connaître et aimer son histoire, c’est donc tout naturellement qu’on le retrouvera engagé dans divers organismes et associations comme le syndicat d’initiative d’Orléans, les Amis des Musées, l’Académie Orléans (agriculture, sciences belleslettres et arts), l’association Jeanne CHAMPILLOU - Le Clos de Joye... C’est à la demande de Marguerite TOULOUSE, qu’il deviendra un des administrateurs fondateurs de l’association « Les amis de Roger TOULOUSE » et restera actif pendant 12 ans au sein de cette association. De 1962 jusqu’en 1984, il exerça au sein de notre association la fonction de secrétaire, puis celui d’archiviste jusque dans les années 2000. Un rôle qu’il s’était

taillé sur mesure et qui correspondait bien à ses aspirations. Un travail particulièrement précieux pour l’historique de notre société. Ceux qui l’ont connu et ont travaillé à ses côtés, comme j’ai eu le plaisir et l’honneur de le faire, garderont le souvenir d’un homme de grande culture, plein d’humour, mais doté parfois d’un fort tempérament. Robert me confiait souvent avec un brin de nostalgie sa fierté d’avoir pu apporter sa contribution à l’essor de notre association. Je crois qu’il était heureux de constater que l’histoire se poursuivait avec cette même quête, celle de soutenir et promouvoir la création artistique orléanaise. Il resta dans la mouvance de notre association jusqu’à ces derniers mois. Certains êtres sont naturellement dotés d’un rayonnement mystérieux qui, dans leur entourage, développe le goût d’agir en commun au service d’un même projet. C’était le cas de Robert MUSSON. La société des Artistes Orléanais est fière d’avoir bénéficié de l’élan de cet homme engagé. Benoit GAYET Président des Artistes Orléanais

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 57

CAT_MEP_AO_2019.indd 57

23/04/2019 00:12


SÉANCES DE DÉDICACES SUR LE SALON Jean-Dominique BURTIN et Daniel GÉLIS dédicacerons leurs ouvrages. Les dimanches 12/19/ 26 de 15H à 17H

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 58

CAT_MEP_AO_2019.indd 58

23/04/2019 00:12


© FBJC

LE COUP DE CŒUR DES AO

JEAN-DOMINIQUE BURTIN ÉCRIVAIN, POÈTE, DESSINATEUR

JEAN- DOM INIQU E B U R TIN EN DÉDIC ACE À L A LIB RAIRIE N OU V ELLE, ORLÉANS .

Jean-Dominique BURTIN

relaxurathome.wixsite.com/ polburtin

VIENT DE PARAITRE "Le Tant qu'il fait" recueil de Jean-Dominique Pol BURTIN

TOUTE UNE PALETTE DE SAVEURS Depuis cent-vingt ans, Les Cafés Jeanne d'Arc d'Orléans ont l'art et la manière de faire naître délicieusement et de manière patrimoniale le bon goût du café et du thé. Bien des amoureux de la littérature et des beaux-arts, auxquels cette entreprise s'est avec un bonheur pertinent ouverte au fil des ans, ont échangé, refait le monde et parlé du temps présent lors de rencontres autours de jolies tasses, à grand renfort de douces gorgées et de paroles échangées. Certains solitaires, blottis au creux de leur canapé, livre à la

main, aimant savourer leur thé en compagnie d'une théière les contemplant comme un chat rond, complice et silencieux, font aussi partie de ces fidèles amateurs. l'invitation sensible de Benoit Gayet, président de la Société des Artistes Orléanais, c'est avec plaisir que je n'ai pu que m'abandonner à créer quelques dessins, quelques modestes sourires inspirés des saveurs et du délice intimiste suscités par une belle maison. Encore une fois ayant pignon sur l'art. JEAN-DOMINIQUE POL BURTIN

70 courts poèmes et 85 dessins de l'auteur. Publié aux Les Éditions Abordables, 8, rue Gramme, Paris (XVe) - 500 pages - Prix : 15,90 q En savoir plus : www.leablog.com et relaxurathome.wixsite.com/ polburtin Disponible : Librairie Nouvelle 2, place de la République, Orléans La Civette du Lutetia, 4, rue Jeanne d'Arc, Orléans Éditions Abordables 8, rue Gramme, Paris XVe

DISPONIBLE « Par Gelis, par delices et merveilles (Fil rouge d’une vie d'un peintre)

Ouvrages disponibles sur le salon

111 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 59

CAT_MEP_AO_2019.indd 59

23/04/2019 00:12


112 e SALON DES ARTISTES ORLÃ&#x2030;ANAIS - 60

CAT_MEP_AO_2019.indd 60

23/04/2019 00:12


© J. DUBRANA

PEINTURE SCULPTURE GRAVURE CÉRAMIQUE

ŒUV RE D ’O L I V I E R RE N ARD C AVALIÈ RE BR O NZE - 1 9 X 22 - 111 e SAL ON

L'EXPOSITION 112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 61

CAT_MEP_AO_2019.indd 61

23/04/2019 00:12


ISAB ELLE DIAS N H U N G H ÔN G 50 X 50

ÉLISAB ETH L AVAU X COL L E CT I V I T É 50 X 50

CAT_MEP_AO_2019.indd 62

23/04/2019 00:12


M IC H EL BOU GAS CA F É SE R R É - 38 X 61

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 63

CAT_MEP_AO_2019.indd 63

23/04/2019 00:12


JEA N BAILLY U N S U CRE OU PAS DU T OUT 100 X 1 00

DA N Y D UFO UR BO LS C ÉR AMIQ U E

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 64

CAT_MEP_AO_2019.indd 64

23/04/2019 00:12


C ATH E RINE KROL MON POT À T HÉ CÉRAMI QUE

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 65

CAT_MEP_AO_2019.indd 65

AL AIN GANDON A R ÔM E S - 55 X   46

23/04/2019 00:12


C HRIS TEL LUDOV IC EN FA N T A U CA F É 16 X 24 X 24

S ÉV RINE TH OMAS - BATAILLE B OL CÉ R A M I QU E

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 66

CAT_MEP_AO_2019.indd 66

23/04/2019 00:12


ANNIE LEM AIRE- TEROU TE L E M OU L I N À CA F É - 50 X   50

M IC H ÈLE SAINT - RÉM Y VA E T V I E N T ( B R ON ZE ) 40 X   10   X  20

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 67

CAT_MEP_AO_2019.indd 67

23/04/2019 00:13


F RÉDÉRIC DEG RAN G ES M AT I N 38 X 38

F RÉD ÉRI C D EGRAN GE S AR Ô ME 38 X 3 8

F RÉDÉRIC DEG RAN G ES CH A U SSE T T E 38 X 38

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 68

CAT_MEP_AO_2019.indd 68

23/04/2019 00:13


C AROLINE H U M E CA F É D OR É 65 X 85

G ÉRARD B EAU C OU S IN N AV I GAT I ON CU I V R E 56 X 21 X 21

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 69

CAT_MEP_AO_2019.indd 69

23/04/2019 00:13


C OLETTE GARCIA P ROF U M O C’ E ST L E P R I N T E M P S 56 X 69

JE AN C O UTU RIE R B OL C ÉRAMI QUE

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 70

CAT_MEP_AO_2019.indd 70

23/04/2019 00:13


BARBAROU X - T R OI S B OL S - 61 X 50

DALIA F IJALKOW - D E L I R I U M CA F É - 120 X 40

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 71

CAT_MEP_AO_2019.indd 71

23/04/2019 00:13


MA RI NE D UP O N T -C AN ARD S AN S TITR E 92 X 7 3

P H ILIP P E C H ARLET T E A CE R E M ON Y 50 X 65

112 e SALON DES ARTISTES ORLÃ&#x2030;ANAIS - 72

CAT_MEP_AO_2019.indd 72

23/04/2019 00:13


CL AU DE M EU NIER CA F É D E F L OR E 60 X 60

GR AIN DE C AFÉ "MO NDO N O V O " 36 X 2 9 X 1 2

V IRG INIE P ÉC H ARD À MIDI DANS LES JARDINS D E M ON P È R E 32 X 32 X 33

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 73

CAT_MEP_AO_2019.indd 73

23/04/2019 12:53


NI C O L A S M EC HERIKI BO L DE C AFÉ ET BR IO C HE S U R TIS S U B L ANC 40 X 3 0

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 74

CAT_MEP_AO_2019.indd 74

23/04/2019 00:13


JAC Q UES D UM ERY BO LS C ÉR AMIQ U E

S YLVAIN ALIZ ON T H É OU CA F É 48 X 86

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 75

CAT_MEP_AO_2019.indd 75

23/04/2019 00:14


M IC H EL G EM IG N ANI L’ OM B R E D ’ U N SON GE 160 X 180

B ERN ARD M ÉRIGAU LT T H É I È R E S D U D É SE RT 22 X 16

CAT_MEP_AO_2019.indd 76

23/04/2019 00:14


D O MI N I Q UE RO BE R T AS S AM 92 X 6 5

M ARIE- AM ÉLIE C H OI LU C AS TEA TIME 65 X 54

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 77

CAT_MEP_AO_2019.indd 77

23/04/2019 00:14


C ÉC I L E M ALINVE RN O LES DÉLIC ES DU T HÉ - 40 X 50

LY D I E D EL AIGU E C ARTES P OSTAL ES ET P’T I T CAF É 81 X 65

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 78

CAT_MEP_AO_2019.indd 78

23/04/2019 00:14


B U LLE DEROU ETTE D R OGU E S D OU CE S 31 X 47

112 e SALON DES ARTISTES ORLÃ&#x2030;ANAIS - 79

CAT_MEP_AO_2019.indd 79

23/04/2019 00:14


A NNE L EHO UL LIE R H O MMAGE À MUCHA CAF É 150 X 5 0

H OM M A GE À M U CH A T H É 150 X 50 112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 80

CAT_MEP_AO_2019.indd 80

23/04/2019 00:14


JEAN DU B RAN A T OR SE ( B R ON ZE ) H . 20

CAT_MEP_AO_2019.indd 81

23/04/2019 00:14


C A MILLE MURCIA C YC LAMEN 50 X 50

F LO R E N CE D I A S -LOOTE N U N NUAG E DE T HÃ&#x2030; 90 X 90

CAT_MEP_AO_2019.indd 82

23/04/2019 00:14


C L AIR E PE LISSIE L E G RAI N 33,5 X 24 X 9

DANIEL C AS PAR T R I P T Y QU E CA P P U CCI N O 181 X 89

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 83

CAT_MEP_AO_2019.indd 83

23/04/2019 12:54


M AR TIN KEITEL L E S P Ê CH E U R S D E L I V R E S 15 X 20

LE C OU LTRE V I L L A B E A U SE J OU R 92 X 73

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 84

CAT_MEP_AO_2019.indd 84

23/04/2019 00:14


JEAN- P IERRE G ENDRA LE FUNAMBULE H . 135

MA R IA PE R NE T MAR TIN P O T À T HÉ - CÉRAMI QUE

CAT_MEP_AO_2019.indd 85

23/04/2019 00:14


C L AUD E L A FOY N ATU R E MO RTE À LA C AFETIÈR E R O U G E 65 X 5 4

JEN N Y DE H OOGH E C O N V ER S ATION DES B OL S 20 X 15

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 86

CAT_MEP_AO_2019.indd 86

23/04/2019 00:15


KAT Y B ROC H ARD L A CA F E T I Ã&#x2C6; R E E T L E K I M ON O 20 X 29

CAT_MEP_AO_2019.indd 87

23/04/2019 00:15


JÉRÔM E BAILLY LE BAIN DE THÉ 40 X 40

ANNIE OG IER N AT U R E M ORT E A U X F I GU E S 60 X 60

CAT_MEP_AO_2019.indd 88

23/04/2019 00:15


NI C O L E GUE ZOU R ETO U R D ES CHAMPS 50 X 5 0

PATR IC K GAIL LOT EXPRESSI ON AUT OMNA L E 31 X 23

112 e SALON DES ARTISTES ORLÃ&#x2030;ANAIS - 89

CAT_MEP_AO_2019.indd 89

23/04/2019 00:15


DAUP HI NE D E VA L EN C E FAN TAS TIQ U E C AFÉ 40 X 80

L AURA N C E P I L ATE BO LS - C ÉR AMIQ U ES

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 90

CAT_MEP_AO_2019.indd 90

23/04/2019 00:15


P H ILIP A LC OC K TEA CADDY 100 X 91

HEL EN U TE R AI R 81 X 65

CAT_MEP_AO_2019.indd 91

23/04/2019 00:15


C HRI S T IAN VA SSO R T C ÉLES TINE 3 50 X 6 1

L EEN A N OU X S EN C H A ARI AK E 60 X 8 0

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 92

CAT_MEP_AO_2019.indd 92

23/04/2019 00:15


N ADINE RIN G U EDÉ T OR R É FA CT I ON 80 X 80

JEAN- DAM IEN TH IOLLIER L’ H E U R E D U T H É 40 X 40

CAT_MEP_AO_2019.indd 93

23/04/2019 00:15


A N TO I NE RO DE ÉC LAT-TH ÉS EN P R O V EN C E 36 X 26

CAT_MEP_AO_2019.indd 94

23/04/2019 00:15


A LC HEN GABR IELLE D’EST RÉE AN O N YME DU 16 e S. 1 00 X 1 00

M IC H AË L B U C KLEY B OL « T E R R E SA U VA GE » CÉ R A M I QU E

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 95

CAT_MEP_AO_2019.indd 95

23/04/2019 00:15


S Y LV I E D ESM O UL I N UNE SOURCE DE C H ALEU R 70 X 7 0

JEA N - C L AUD E BAUMI ER C O U LEU R C AFÃ&#x2030; 70 X 70

CAT_MEP_AO_2019.indd 96

23/04/2019 00:15


GI L BER T SA BAT I E R R ÉS U R GENC ES ABYSSAL ES N° 9 60 X 8 0

CL AU DE ROS S IG N OL R É V E I L B R É SI L I E N 100 X  70

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 97

CAT_MEP_AO_2019.indd 97

23/04/2019 00:15


ÉV ELY NE T ESSI ER - AUSSEDAT L’HEU R E DU TH É 48 X 3 8

RO BER T BAUD I N LE P ETIT DÉJEU N ER 68 X 5 2

CAT_MEP_AO_2019.indd 98

23/04/2019 00:16


DOM INIQU E TH ELLIEZ DELESALLE L E S D E U X SON T E N V OYA GE

KAR INE GAU LU ET THÉIÈRE CÉR A M I QU E

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 99

CAT_MEP_AO_2019.indd 99

23/04/2019 00:16


P HI L I P P E BEL R O U GE 60 X 92

YANN H ERV IS WE 123 X 79

112 e SALON DES ARTISTES ORLÃ&#x2030;ANAIS - 100

CAT_MEP_AO_2019.indd 100

23/04/2019 00:16


RB N CON T R A ST E .0. 60 X 80

ALEXANDRA BAU DIN D OU B L E E X P R E SSO 130 X 97

CAT_MEP_AO_2019.indd 101

23/04/2019 00:05


M ARIE- N OË LLE G U YOT CA F É GOU R M A N D 60 X 80

KARIN A SC H NE IDE R S B OL PAYSAG E CÉRAMI QUE

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 102

CAT_MEP_AO_2019.indd 102

23/04/2019 12:58


JAC KIE QU ETARD L E T H É D E CE Y L A N , C’ E ST … 60 X 73

MA RI E SAMSON BO LS P ORCEL AI NE JAUNE

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 103

CAT_MEP_AO_2019.indd 103

23/04/2019 00:05


SO P HI E BO NNE T V ITR IN E DES CAF ÉS J EANN E D’AR C 150 X 5 0

M ARYS E BOU TH EG OU RD M AT CH A 1 75 X 30

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 104

CAT_MEP_AO_2019.indd 104

23/04/2019 00:06


I SA BEL L E T HI O N C AFÉIN E C AFÉYIN 80 X 80

Y VO N N E A L EX I EF F THÉ R O U GE 50 X 5 0

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 105

CAT_MEP_AO_2019.indd 105

23/04/2019 00:06


JEAN- CL AU DE C H IRON CA F É D ’ H I E R E T CA F É D ’ A U J OU R D ’ H U I 50 X 50

C OLETTE C AM ALY PA U SE CA F É 100 X 100

CAT_MEP_AO_2019.indd 106

23/04/2019 00:06


VALÉ RIE BARRAULT C U EILLETTE DE T HÉ YUNNAN, S ENCHA ET DARJEEL I NG 48 X 13

DENIS P U G NÈRE M ON GR A I N D E CA F É 14,5 X 11,5 X 6

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 107

CAT_MEP_AO_2019.indd 107

23/04/2019 12:59


111 SALON 2018 PRIX DES ARTISTES ORLÉANAIS "CLAUDE COLLAS" RBN - CHRISTOPHE RABINEAU e

T E MPS .0.

LUMIÈRE SOUFFLE CŒUR GESTE RÉEL

ESPRIT SENS COULEUR

RBN 112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 108

CAT_MEP_AO_2019.indd 108

23/04/2019 00:06


111 SALON 2018 PRIX ET ACHAT DE LA VILLE D’ORLÉANS DANIEL LECLERCQ e

Le décès de Simone Veil, les commémorations sur le génocide de la Shoah, mes visites au mémorial de Paris et du CERCIL d’Orléans, m’ont longtemps occupé l’esprit. J’ai concrétisé par une sculpture en terre cuite cet holocauste à partir d’une pochette d’allumettes qui s’est enflammée. SHOA H, C ÉR AMIQUE

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 109

CAT_MEP_AO_2019.indd 109

23/04/2019 00:06


111 SALON 2018 PRIX ET ACHAT DU CONSEIL DÉPARTEMENTAL DU LOIRET LE COULTRE e

"DES YEUX POUR VOIR ET DES MAINS POUR LE DIRE" JLD

LO I RE

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 110

CAT_MEP_AO_2019.indd 110

23/04/2019 00:06


111 SALON 2018 PRIX RÉGION CENTRE - VAL DE LOIRE NADINE RINGUEDÉ e

4 e JO UR Z EN

Deux points primordiaux dans mon travail… la liberté et le plaisir de créer, liberté de laisser filer le pinceau et le plaisir de construire un nouvel univers à chaque création. Ils sont les deux pôles essentiels pour continuer, avancer, découvrir, se surprendre à chaque nouvelle toile, et… surprendre son public. 112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 111

CAT_MEP_AO_2019.indd 111

23/04/2019 00:06


111 SALON 2018 PRIX DE LA CAISSE D'ÉPARGNE LOIRE-CENTRE MICHEL GEMIGNANI e

Installé depuis quelques années dans le Loir-et-Cher, Michel Gemignani (né en 1941) a peint ce qui l’entoure dans cet environnement élégiaque avec l’appétence picturale qui le caractérise. À la suite de « Plumes et d’eaux », il entreprend une nouvelle série, dans la continuité de son inspiration

solognote. Son regard dompte le provisoire et la peinture s’en fait le relais atemporel. L’observation déclenche l’imaginaire, provoque une ivresse visuelle de tout ce qui grouille dans les marais : couleurs et images d’une nature secrète et féconde, lyrique et sauvage. Faune et flore scellent des

épousailles dans les marais où se cachent des bulbes étranges, des saponaires et des utriculaires en un grand brouillis, soudainement perturbés par des corps féminins d’une sensualité troublante. La Fleur du mâle et La Fleur d’hyvert dialoguent avec la faune des anatidés et les silhouettes des filles des ondes, dans une joyeuse élégie. Les gammes de couleurs sont à l’unisson de cette ivresse gestuelle, d’une picturalité au service de l’enjeu d’une lutte qui oppose le sujet à sa transposition. Toujours réfléchie et cependant jubilatoire, sa peinture canalise l’écriture et la couleur, hors de toute convention. Les chemins de traverse s’ouvrent à notre imaginaire grâce à des audaces authentiques. Peut-être est-ce le reflet d’une hagiographie affective ? La magnificence s’émancipe hors de toute mesure. Avec Michel Gemignani, nous sommes toujours dans le temps du regard qui est celui de la peinture. LYDIA H ARAM BOU RG

SO US X ,

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 112

CAT_MEP_AO_2019.indd 112

23/04/2019 00:06


111 SALON 2018 PRIX JEANNE CHAMPILLOU PRIX DE GRAVURE e

décerné par l’association JEANNE CHAMPILLOU - LE CLOS DE JOYE à

YVONNE ALEXIEFF

A LO UET T E P O LYP TIQ U E. EAU FORT E ET MANI ÈRE NOI RE

C’EST UN JOUR SOUS LE CIEL. LES PEUPLIERS FRISSONNENT, PENCHÉS SUR L’EAU. L’OMBRE EN FESTONS DÉCORE L’HERBE (…) C’EST UN JOUR ÉTENDU PRESQUE D’UN BOUT À L’AUTRE, INTENSÉMENT BLEU, AUX MARGES INCANDESCENTES. ROBER T M AR TEAU SAI NT JEAN B A P T I ST E - 24 J U I N 1994

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 113

CAT_MEP_AO_2019.indd 113

23/04/2019 00:06


111 SALON 2018 PRIX DES ATELIERS MORET CHRISTELLE LAURENCEAU e

Depuis toujours, je suis fascinée par les concepts de variation et de transformation, ainsi je cherche à rendre compte d’un milieu sensible et fragile en perpétuelle évolution. La nature, les paysages qui m’environnent restent des terrains d’exploration perpétuelle et constituent une source d’inspiration extraordinaire et inépuisable. Les techniques d’impression sont pour moi des outils privilégiés qui permettent de capter l’instant, d’ex-

plorer cette idée de changement permanent et ce concept de l’éphémère. Elles me permettent de travailler sur l’idée de variation et de stratification en procédant par effacement, disparition, apparition, ou superposition. Un point s’ajoute, une ligne se retire et la composition est bouleversée… et déjà une transformation prochaine s’annonce.

O RI GI N E 1, EAU F ORT E

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 114

CAT_MEP_AO_2019.indd 114

23/04/2019 00:06


111 SALON 2018 PRIX DES AMIS DES MUSÉES D’ORLÉANS ALCHEN e

Au IVe siècle avant J.-C. les Étrusques ont réalisé des bronzes de personnages allongés, étirés, dans la région de Volterra (Toscane). Alberto le bien connu a, avant moi, aimé ces sculptures grâce à la visite du musée. La signification des formes verticales c’est la spiritualité, la légèreté et l’élégance. Maintenant le choix du « non finito » de l’œuvre, c’est un moyen conscient de définir une attitude au détriment de l’identité prévue du personnage sculpté. Cette présentation « non achevée » permet au regardeur d’explorer l’œuvre et de réfléchir. Une sculpture très réaliste ne permet pas de rêver !

L’ ÉLÉGAN CE B R ON ZE

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 115

CAT_MEP_AO_2019.indd 115

23/04/2019 00:06


PARTENAIRE DES AO

AMIS DES MUSÉES D’ORLÉANS (AMO)

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 116

CAT_MEP_AO_2019.indd 116

23/04/2019 00:06


112 e SALON DES ARTISTES ORLÃ&#x2030;ANAIS - 117

CAT_MEP_AO_2019.indd 117

23/04/2019 00:06


LE COUP DE CŒUR DES AO

GALERIE RIVE MAUVE ARTISTES AU FIL DE L’EAU

La galerie Rive Mauve est située dans les écuries restaurées du Moulin de Cropet, à Meung sur Loire. Niché en bord de rivière, ce lieu unique, intimiste et plein de charme, est propice à l’art et aux émotions.

« Étonnement c’est mon amour pour les chevaux et pour l’art équestre qui a créé cette alchimie artistique à l’origine de la galerie Rive Mauve. Je vais de coups de cœur en émotions intenses, j’adore révéler des talents, créer des événements, des ambiances ». Pascaline PICHON, galeriste

Pascaline PICHON Galerie Rive Mauve Artistes au fil de l'eau

www.rivemauve.fr

MOULIN DE CROPET 8, rue des Chènevières 45130 MEUNG-SUR-LOIRE rive.mauve@hotmail.fr

Entrée libre le dimanche : 14H-18H en période d’exposition et sur rendez-vous & 06 18 51 36 50

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 118

CAT_MEP_AO_2019.indd 118

23/04/2019 00:06


PARTENAIRE DES AO

L'ESPACE CULTUREL « LA MONNAYE » expose les Artistes Orléanais

« Petits formats »

DU 22 NOVEMBRE AU 21 DECEMBRE 2019

© Médiathèque

RETO UR SUR L’ÉDITION 2018

une des difficultés du petit format en art, c’est de parvenir avec un minimum de ressources à l’affirmation la plus riche possible de son tempérament - encore ne faut-il pas que cet effort s’exhibe : l’exécution doit paraître ici naturelle, comme allant de soi. Or cet effet très particulier qui naît d’une grande économie de moyens, et qui fait qu’après l’avoir perçu on s’interroge sur ce qui a pu le causer, cette

ESPACE CULTUREL LA MONNAYE Salle Éric Doligé 22, rue des Remparts 45130 MEUNG-SUR-LOIRE & 02 38 45 48 42 www.meung-sur-loire.com

L’EXIGENCE DU BEAU séduction singulière porte un nom, c’est l’élégance. Et Meung-sur-Loire est très sensible à l’élégance. C’est pourquoi notre ville s’honore et se félicite de recevoir depuis 2008 les Artistes Orléanais et leurs Petits Formats : pour la douzième fois cette année ils viendront illustrer sur les cimaises de La Monnaye cette complicité qui s’est tissée entre eux et nous autour d’une idée exigeante du beau, où se composent rigueur technique et puissance expressive.

HORAIRES D’OUVERTURE DE LA SALLE ÉRIC DOLIGÉ : Mardi : 16H-18H Mercredi : 9H30-12H30 et 14H30-18H30 Jeudi : 16H-19H30 Vendredi : 14H30-18H30 Samedi : 9H30-12H30

Pauline MARTIN

© Roger Soulas

L’

12e ÉDITION,

Maire de Meung-sur-Loire Présidente de la Communauté de communes des Terres du Val de Loire Vice-présidente du Conseil départemental du Loiret

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 119

CAT_MEP_AO_2019.indd 119

23/04/2019 00:06


PARTENAIRE DES AO

HÔTEL DES VENTES ORLÉANS MADELEINE Ghislain

Cécile

MAREDSOUS

SOLIBIEDA

de

Successeur de X. BINOCHE

COMMISSAIRES-PRISEURS HABILITÉS

J. C H AMPILLOU LA B ERG ÈRE A DJ : 2 580 € F. C

C. L AFOY L A MARI NE N AT I ON A L E À B R E ST ADJ : 2 947 € F.C

L .- J. SOUL AS - L ES F ERMI ERS AU MOUL I N ADJ : 307 € F. C

F. B RONIEWS KI D É L I V R A N CE ADJ : 2 210 € F.C

Y. C AZ EN OV E - GR E N A D E ADJ : 4 2 9 € F.C

HÔTEL DES VENTES ET ÉTUDE

64, rue du Faubourg Madeleine 45045 ORLÉANS CEDEX 1 & 02 38 22 84 34 hdvmadeleine@orange.fr - www.interencheres.com/45002 EXPERTISES GRATUITES SANS RENDEZ-VOUS TOUS LES VENDREDIS DE 9H-12H & 14H-17H

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 120

CAT_MEP_AO_2019.indd 120

23/04/2019 00:06


PARTENAIRE DES AO

ATELIERS MORET - ACIÉRAGE MANONVILLER et les Artistes Orléanais

Les Ateliers Moret, fondés en 1947 par André Moret ont été, en 1980, repris par son fils Daniel Moret et depuis 3 ans, par Didier Manonviller, Matthieu Perramant, Thomas Fouque qui en assurent la continuité. C’est un des derniers ateliers sur Paris à être spécialisé dans l’impression en taille-douce ; ils travaillent étroitement avec les artistes graveurs qui leur confient leurs plaques mais leur action ne s’arrête pas là :

ils organisent des stages, forment des jeunes qui s’intéressent à la gravure ; ils sont présents dans les grandes manifestations et diverses biennales. Par leur engagement, ils font connaître, reconnaître la gravure en France et à l’étranger. Ils sont nos partenaires depuis bientôt 10 ans et attribuent à un graveur, lors de notre Salon annuel, un prix qui consiste en l’aciérage et l’impression d’une gravure de 30 x 40 cm en 20 exemplaires.

Ateliers MORET 8, rue Saint-Victor - 75005 PARIS & 01 43 26 51 67 - lesateliersmoret@sfr.fr

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 121

CAT_MEP_AO_2019.indd 121

23/04/2019 00:07


PARTENAIRE DES AO

CAT_MEP_AO_2019.indd 122

23/04/2019 00:07


PARTENAIRE DES AO

112 e SALON DES ARTISTES ORLÃ&#x2030;ANAIS - 123

CAT_MEP_AO_2019.indd 123

23/04/2019 00:07


PARTENAIRE DES AO

112 e SALON DES ARTISTES ORLÃ&#x2030;ANAIS - 124

CAT_MEP_AO_2019.indd 124

23/04/2019 00:07


PARTENAIRE DES AO

2e ÉDITION DU FESTIVAL DU LIVRE D'ORLÉANS « TOUTES LITTÉRATURES ET ARTS DU LIVRE »

19 & 20 OCTOBRE 2019 Serre du jardin des plantes d'Orléans

Après une 1re édition qui a séduit un nombreux public, l’association Arts et Littératures Au Pluriel prépare son deuxième Festival. LA LETTRE en sera le thème principal avec toutes ses composantes : la correspondance, les jeux de lettres, l'imprimerie… 80 écrivains et illustrateurs programmés sur les deux jours, des éditeurs, des artistes, des graphistes, des artisans, des libraires.

La capacité d'accueil sera agrandie par un chapiteau extérieur où se tiendront des tables rondes, des ateliers ludiques, des lectures, des spectacles, des expositions, un café littéraire. Un jury public pourra voter pour le 2e PRIX DE LA COUVERTURE DE LIVRE La grande nouveauté du Festival sera le 1er PRIX «  LIVRE O C ŒUR »  r é c o m p e n s a n t   u n ouvrage sur le thème des « RÉSISTANCES » Entrée gratuite

< Graphisme ISABELLE THION

24, rue du Coq Saint-Marceau 45100 ORLÉANS & 06 35 42 56 33

EN SAVOIR PLUS : www.livreaucoeur.fr Facebook : artsetlittérature.aupluriel artsetlittératuresaupluriel@gmail.com

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 125

CAT_MEP_AO_2019.indd 125

23/04/2019 00:07


PARTENAIRE DES AO

112 e SALON DES ARTISTES ORLÃ&#x2030;ANAIS - 126

CAT_MEP_AO_2019.indd 126

23/04/2019 00:07


PARTENAIRE DES AO

112 e SALON DES ARTISTES ORLÃ&#x2030;ANAIS - 127

CAT_MEP_AO_2019.indd 127

23/04/2019 00:07


PARTENAIRE DES AO

Ô JAZZ ! et les Artistes Orléanais

LE 8 JUIN, CONCERT EXCEPTIONNEL DES “SAMEDIS DU JAZZ” QUAND LE PROJEKT BIG-BAND ADAPTE PAT METHENY

P ROJEK T B IG - BAND

© Crédit ?

Depuis 2009, la Scène nationale d'Orléans et ô jazz ! poursuivent l'aventure des “Samedis du jazz”. Le samedi 8 juin 2019, en clôture de la 10e saison, ils proposent à 15 heures dans la grande salle du Théâtre d'Orléans, un rendez-vous exceptionnel avec le Projekt Big-Band. Et c'est gratuit ! Final en beauté pour la 10e saison des “Samedis du Jazz”, avec un big-band présenté dans la salle Touchard (900 places). Réunissant dix-huit musiciens parmi la fine fleur du jazz régional, le Projekt Big-Band souhaite proposer une redécouverte du répertoire de jazz en grande formation, mais également des œuvres issues d'autres esthétiques et adaptées à la palette des possibilités sonores offertes par des arrangements pour big-band. Après Phil Collins en 2016 et Peter Herbolzheimer en 2017, c'est le guitariste de renommée mondiale Pat Metheny qui, en 2018-2019, est la source à

laquelle la formation a puisé son inspiration. Avec, comme chaque fois, des arrangements originaux, des sections rutilantes et des solistes engagés ! Avec, à la rythmique : Baptiste Dubreuil (claviers), Stéphane Decolly (basse), Bertrand Hurault (batterie), Salim Bekraoui (guitare), Benoit Lavollée (percussions) ; trompettes : Jean-Claude Giffaut, GuyClaude Charcellay, Bernard Petit-Bagnard, Thierry Jammes ; trombones : Jean-Charles Legrand, Philippe Desmoulins, Christophe Legrand, Benoit Pœuf ; saxophones : Willy Dubois, Thomas Rongvaux, Paul Cadier, Bertrand Dubreuil, Simon Couratier.

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 128

CAT_MEP_AO_2019.indd 128

23/04/2019 00:07


© P. Delatouche

YVES DUPONT S'EN EST ALLÉ…

Y V ES D UP O N T E T SON “MUR ” DE 100 DE SSINS DE JAZ Z LORS DE “ P L ACE AU JAZ Z ” EN JU IN 2 014 , EXP OS ITION RÉ ALISÉ E PAR Ô JAZZ ! À L A LIB RAIRIE PAS S ION CU LTU RE, P L ACE DE LOIRE À ORLÉANS

Il avait été de toutes les aventures communes d'ô jazz ! et des Artistes Orléanais, en particulier les expositions « Quand j'entends le mot jazz… je sors mon pinceau ». En dépit d'une santé qui n'avait cessé de se dégrader au fil des mois, il se faisait un point d'honneur, chaque fois qu'il en avait la force, de s'installer au premier rang lors des « Samedis du Jazz » pour croquer d'un geste vif les musiciens invités.

« Ca me plaît, ça me plaît, vous ne pouvez pas savoir ! », nous disait chaque fois, avec la même gourmandise, ce petit homme affable et malicieux, pilier des Artistes Orléanais venu sur le tard au jazz et à ô jazz !, bardé de ses feutres aux usures variées, « pour les nuances, les effets… ». Après un énième séjour à l'hôpital, Yves Dupont s'est éteint au mois de janvier dernier. Adieu, Yves, ta gentillesse et son talent nous manquent déjà. Et merci…

Ô JAZZ ! DÉCOUVREUR DE TALENTS Association loi 1901 reconnue d'intérêt général, ô jazz ! a été créée en 2008 à Orléans. Outre la programmation des «  Samedis du Jazz  », ô jazz ! est programmateur associé de «  Jazz à l'Evêché  » (en juin) et organisateur du tremplin régional « Jazz or jazz » (au printemps). Également label, ô jazz ! a déjà produit six albums de musiciens issus de la région Centre-Val de Loire. Le dernier en date, « D'un océan à l'autre », est sorti de 12 avril. Il est dû au groupe chartrain Palacio, emmené par le saxophoniste Jean-Jacques Ruhlmann.

Contactez-nous sur : contact.ojazz@gmail.com - Retrouvez toute l'actualité régionale du jazz sur

www.ojazz.fr

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 129

CAT_MEP_AO_2019.indd 129

23/04/2019 00:07


PARTENAIRE DES AO

CAT_MEP_AO_2019.indd 130

23/04/2019 00:07


PARTENAIRE DES AO

LE BOIS VERRE

ENCADREMENT ÉBÉNISTERIE ENCADREMENT D’ART POUR PARTICULIERS ET PROFESSIONNELS DÉPLACEMENT GRATUIT À DOMICILE FABRIQUANT DE BAGUETTES D’ENCADREMENT RESTAURATION DE CADRES ET DE MEUBLES

LE BOIS VERRE Route d’Orléans 45140 INGRÉ & 06 71 93 89 07 leboisverre@orange.fr www.leboisverre.com

CAT_MEP_AO_2019.indd 131

23/04/2019 00:07


PARTENAIRE DES AO

CAT_MEP_AO_2019.indd 132

23/04/2019 00:07


LISTE DES EXPOSANTS PEINTURES/GRAVURES ALCHEN

alchen2007@orange.fr

ALCOCK Philip

philip.alcock@wanadoo.fr

ALEXIEFF Yvonne

yvonne.alexieff@wanadoo.fr

ALIZON Sylvain

sylvain.alizon@gmail.com

P. 75

BAILLY Jean

pinceau.bailly@orange.fr

P. 64

BAILLY Jérôme

jeromebailly1973@gmail.com

P. 88

BARBAROUX

desaintstebanbarbaroux@orange.fr

BAUDIN Alexandra

alexandra.baudin@gmail.com

P. 101

BAUDIN Robert

robert.baudin0338@orange.fr

P. 98

BAUMIER Jean-Claude

jcbaumier@orange.fr

BEL Philippe

philippebel@free.fr

P. 100

BONNET Sophie

la.chazelle@free.fr

P. 104

BOUGAS Michel

michel.bougas@laposte.net

BOUTHEGOURD Maryse

bouthegourd@orange.fr

BROCHARD Katy

katybrochard@yahoo.fr

P. 87

CAMALY Colette

colettecamaly@hotmail.fr

P. 106

CASPAR Daniel

danielgaspar@sfr.fr

CHARLET Philippe

philippecharlet@orange.fr

CHIRON Jean-Claude

jc.chiron@wanadoo.fr

CHOI LUCAS Marie-Amélie

marie.amelie.choi@orange.fr

P. 77

DE VALENCE Dauphine

dauphine.heron.valence.@wanadoo.fr

P. 90

DEGRANGES Frédéric

fdegrang@gmail.com

P. 68

DELAIGUE Lydie

lydie.delaigue@wanadoo.fr

P. 78

DEROUETTE Bulle

bullederouette@gmail.com

P. 79

DESMOULIN Sylvie

sylviedesmoulinpeinture@gmail.com

P. 96

DIAS Isabelle

i.dias45@hotmail.fr

P. 62

DIAS-LOOTEN Florence

florencediaslooten@gmail.com

P. 82

DUPONT-CANARD Marine

dupont-canard@hotmail.fr

P. 72

FIJALKOV Dalia

fijalkow@club-internet.fr

P. 71

GANDON Alain

a.gandon@orange.fr

P. 65

GARCIA-PROFUMO C.

decolly-jean@bbox.fr

P. 70

GEMIGNANI Michel

michel.gemignani0668@orange.fr

P. 76

GUEZOU Nicole

guezounicole@hotmail.fr

P. 89

GUYOT Marie-Noëlle

mn.guyot54@gmail.com

P. 102

HERVIS Yann

contact@yann-harvis.com

P. 100

HUME Caroline

carolinehume@orange.fr

P. 69

KEITEL Martin

martin.kaitel@yahoo.com

P. 84

LAFOY Claude

claude.lafoy@orange.fr

P. 86

LAVAUX Elisabeth

elisabeth.lavaux@wanadoo.fr

P. 62

LE COULTRE

lecoultremarc@sfr.fr

P. 84

LEHOULLIER Anne

Anne.lehoullier@wanadoo.fr

P. 80

LEMAIRE-TEROUTE Annie

lemaireannie@free.fr

P. 67

P. 95 P. 00 P. 105

P. 71

P. 96

P. 63 P. 104

P. 83 P. 72 P. 106

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 133

CAT_MEP_AO_2019.indd 133

23/04/2019 00:07


LISTE DES EXPOSANTS PEINTURES/GRAVURES MALINVERNO Cécile

cecile.malinverno@gmail.com

P. 78

MECHERIKI Nicolas

nicolas@mecheriki.com

P. 74

MERIGAULT Bernard

j.b.merigault@free.fr

P. 76

MEUNIER Claude

claude.jp.meunier@wanadoo.fr

P. 73

MURCIA Camille

camille.murcia@wanadoo.fr

P. 82

NOUX Leena

leena.noux.art@gmail.com

P. 92

OGIER Annie

ogier.annie@free.fr

QUETARD Jacky

jquetard@club-internet.fr

P. 103

RABINEAU Christophe

rabineauc@orange.fr

P. 101

RINGUEDE Nadine

nringued@club-internet.fr

P. 93

ROBERT Dominique

robert.dominic@wanadoo.fr

P. 77

RODE Antoine

02 38 62 13 05

P. 94

ROSSIGNOL Claude

cl.rossignol@free.fr

P. 97

SABATIER Gilbert

gilbertsabatier@gmail.com

P. 97

TESSIER-AUSSEDAT E.

evelyneaus@gmail.com

P. 98

THIOLLIER Jean-Damien

P. 88

P. 93

THION Isabelle

isabellethion@free.fr

UTER Helen

message@helenuter.com

P. 91

VASSORT Christian

christianvassort@yahoo.fr

P. 92

P. 105

SCULPTEURS/CÉRAMISTES BEAUCOUSIN Gérard

gerard.beaucousin@wanadoo.fr

BARRAULT Valérie

valerie.barrault45@orange.fr

BUCKLEY Michael

mi.buckley@yahoo.fr

P. 95

COUTURIER Jean

jeancouturier@orange.fr

P. 70

DE HOOGHE Jenny

jdehooghe@hotmail.fr

P. 86

DUBRANA Jean

j.dubrana@orange.fr

P. 81

DUFOUR Dany

daydufour@gmail.com

P. 64

DUMERY Jacques

jacques.dumery@gmail.com

P. 75

GAILLOT Patrick

gaillotp@free.fr

P. 89

GAULMET Karine

karinegaulmet@gmail.com

P. 99

GENDRA Jean-Pierre

gendra.jpd@sfr.fr

P. 85

KROL

cath.defez@orange.fr

P. 65

LECLERCQ Daniel

leclercq.daniel@wanadoo.fr

LUDOVIC Christel

eitell@free.fr

PÉCHARD Virginie

P. 69 P. 107

P. 108 P. 66 P. 73

PÉLISSIE Claire

claire-pelissier@free.fr

P. 83

PERNET MARTIN Maria de la Cruz

maria-pernet@orange.fr

P. 85

PILATE Laurence

Laurence.pilateh@orange.fr

PUGNÈRE Denis

d.pugnère@orange.fr

SAINT-REMY Michèle

02 38 63 42 85

SAMSON Marie

marie.samson45@gmail.com

P. 103

SCHNEIDERS Karina

karina.schneiders@wanadoo.f

P. 102

THELLIEZ DELESALLE Dominique

dominique.thelliez@gmail.com

P. 99

THOMAS BATAILLE Sévrine

contact@chemindargile.fr

P. 66

P. 90 P. 107 P. 67

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 134

CAT_MEP_AO_2019.indd 134

23/04/2019 00:07


REMERCIEMENTS

La Société des Artistes Orléanais remercie tous les artistes qui leur ont accordé leur confiance, en particulier Marc PETIT, sculpteur, invité d’honneur du salon, Daniel GELIS, peintre, ainsi que les artistes « Coup de cœur » du salon, Nirdosh Petra van HEESBEEN, Gil BROWAEYS, céramistes, Akemi NOGUCHI, peintregraveur, Jérôme BAILLY, peintre, ainsi que l'association Les Amis de Claude BRETON et Marcel ROCHE autour de la gravure et l’estampe, représentée par MarieThérèse BRETON, présidente, pour le prêt d’œuvres de Marcel ROCHE. Notre gratitude à Lenka et Stéphane GIRARD propriétaires des magasins Les Cafés Jeanne d’Arc pour le partenariat réalisé à l’occasion du 120e anniversaire de la création de l’enseigne orléanaise. Les AO et l’ensemble des exposants adressent leurs très sincères remerciements À Monsieur Olivier CARRÉ, Maire d’Orléans, Président d’Orléans Métropole À Monsieur François BONNEAU, Président de la Région Centre-Val de Loire À Monsieur Marc GAUDET, Président du Conseil départemental du Loiret À Nathalie KERRIEN, adjointe au maire à la Culture, À Abel MOITTIÉ, conseiller municipal délégué aux Arts plastiques, qui part leur soutien ont permis le rayonnement du salon 2019. Nos remerciements s’adressent également au Conseil régional du Centre-Val de Loire, au Conseil départemental du Loiret et à la ville de Meung-sur-Loire. À La direction de la Culture, des Arts et Economie Créative de la ville d’Orléans, Sophie FERKATADJI, directrice, Pauline MARTON, chef de service, Chloé LAFFAGE, chargée de mission, et l'ensemble du personnel de la collégiale Saint Pierre-Le-Puellier. À Anne-Marie ROYER-PANTIN, écrivain-conférencière, Jean-Dominique BURTIN, Jean-Louis DERENNE, écrivains pour leur amicale contribution. Aux familles et proches de Mourad YOUSSEF, Yves DUPONT et Robert MUSSON, pour leur aide précieuse dans l’organisation de l’hommage que nous consacrons à ces membres de notre association disparus en 2018 et 2019. Ainsi qu’à l’ensemble de nos partenaires : À MADAGASCAR API BENOIT VOISIN PHOTOGRAPHE BIDAULT RICHARD & ASSOCIÉS BOIS VERRE BOZARTS CCP LA COPIE PRIVÉE CHRISTOPHE EMPEREUR ARCHITECTE CIA GRAPHIC GIL BASTIDE GALERISTE

HÔTEL DE L’ABEILLE HÔTEL DES VENTES ORLÉANS MADELEINE L’ADAGP L’ART ANCIEN LES ARTS LIBRES L’ÉCLAT DE VERRE LES CAFÉS JEANNE D’ARC LA CAISSE D'ÉPARGNE LOIRE-CENTRE LEFRANC BOURGEOIS LES ATELIERS MORET

LIGER HOMME MICHEL DUBOIS GALERISTE MEUNIER FRÈRES OPTIONS PAAGE PACKAGING COSMETIC CRÉATION PATRICE DELATOUCHE PHOTOGRAPHE XCPH ORGANISATION LA RÉPUBLIQUE DU CENTRE MAGCENTRE FRANCE BLEUE ORLÉ ANS

L'association Les Amis des Musées d'Orléans et son président Pierre MOREAU, l’association O’Jazz, et son président Jean-Louis DERENNE, la Compagnie Théâtrale Clin d’œil, et son directeur Gérard AUDAX, l’association Jeanne CHAMPILLOU-le Clos de Joÿe, et son président Daniel ISABEY, l’association Les Amis de Roger TOULOUSE et son président Abel MOITTIÉ. Enfin l’ensemble de tous nos contributeurs pour des prêts d’œuvres, la rédaction de textes, la mise à disposition de photos et iconographies pour le catalogue. Notre reconnaissance s'adresse également à l’équipe logistique qui nous apporte son soutien pour le montage, ainsi que l'agence XCPH Organisation pour la mise à disposition de matériels d’éclairage, le comité éditorial des AO, Nathalie HUE pour la création des supports éditoriaux, l’agence API pour la création des supports de communication, Victoria NAGIU, Marie-Christine TRIDON pour l'accueil du public et les ventes, sans oublier le précieux concours de toute l'équipe des AO qui s'est particulièrement investie dans la préparation de ce 112e salon.

CONSEIL D'ADMINISTRATION 2017/2019 MEMBRES D’HONNEUR Louis-Joseph SOULAS Jeanne CHAMPILLOU Henry BALLU Claude COLLAS dit « KAO » Rémy HÉTREAU Yves de VALENCE Christian PHÉLINE Robert MUSSON Madeleine LAMBERT Pierre JACQUOT MEMBRES DU BUREAU PRÉSIDENT Benoit GAYET VICE-PRÉSIDENTS Jean BAILLY - Peinture Maryse BOUTHEGOURD Gravure Dany DUFOUR - Céramique Daniel LECLERCQ - Sculpture TRÉSORIER Patrick ALIX MEMBRES DU COMITÉ Sophie BÉGUIN-BILLECOCQ Alain CHESNEAU Bulle DEROUETTE Sylvie DESMOULIN Florence DIAS-LOOTEN Jacques DUMERY Michel GÉMIGNANI Catherine KROL Virginie PÉCHARD Emmanuelle SOULAS Christian VASSORT

Adresse :

Société des Artistes Orléanais

Benoit GAYET 24, rue Vandebergue de Villiers 45100 ORLÉANS & 02 38 66 57 21 benoit.gayet@orange.fr

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 135

CAT_MEP_AO_2019.indd 135

23/04/2019 00:07


TOUS NOS PARTENAIRES

1, rue Fernand Rabier 45000 Orléans

www.eclatdeverre.com

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 136

CAT_MEP_AO_2019.indd 136

23/04/2019 00:07


Location de matériel de réception Tables, chaises, nappages, vaisselle 2954,rue Paulin Labarre - 45160 OLIVET & 02 38 41 12 96 - Fax 02 38 64 29 77 options.orleans@options.net www.options.fr

Liger Homme

44, rue royale 45000 ORLÉANS & 02 38 24 02 21 ligerhomme@unicpantalon.fr

www.ojazz.fr

galeriegilbastide@gmail.com www.gilbastide.com

19, rue Notre Dame de Recouvrance 45000 Orléans & 06 07 64 32 83 benoit.voisin@orange.fr www. photoreportage.fr

Beaux-Arts - Loisirs - Encadrements Beaux-ArtsBeaux-Arts - Loisirs - Encadrements - le Loisirs Entre Quai et- Encadrements les Halles du Chatelet

Agencement de magasins et de bureaux Agencement Agencement de magasins et bureaux dede magasins et de bureaux Stands d’expositions 2, rue d’Alibert 45000 Tél. 02ORLÉANS 38 80 43 59ORLÉANS - Fax 02 38 80 40 77 2, -rue d’Alibert - 45000 Stands d’expositions Stands d’expositions 9, rue des Frères Lumière Tél. 02 38 80Tél. -38 Fax 38 40 77 02 8002 43 5980 - Fax 02 38 80 40 77 ZI - Impasse43 du59 Montais - BP3 JEAN de BRAYE 9, rue des Frères9,Lumière rue des45800 FrèresSTLumière 58320 POUGUES LES-EAUX Tél.de 02BRAYE 38 61 13 53 45800 ST JEAN 45800 de BRAYE ST JEAN & 03 86 90 96 10 Tél. 02 38 61 13Tél. 53 02 38Fax 61 02 13 38 53 84 69 93 contact@ciagraphic.com Fax 02 38 84 69Fax 93 02 38 84 69 93 Entre le QuaiEntre et lesleHalles dules Chatelet Quai et Halles du Chatelet 2, rue d’Alibert - 45000 ORLÉANS

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 137

CAT_MEP_AO_2019.indd 137

23/04/2019 00:07


conseil en communication articles et dossiers de presse conception, rédaction et suivi de documents

117, rue - 45100 Orléans 282, rueSaint-Marceau du Faubourg Saint Vincent Téléphone : 02 38 22 52 07 - Télécopie : 02 38 22 65 51 45000 ORLÉANS E-mail Tél. 02: derenne@club-internet.fr 38 53 33 70 - 06 14 93 80 96 jlderenne@orange.fr

Studio 12, rue Alsace Lorraine 45000 Orléans E-mail : patrice.delatouche@wanadoo.fr

CLAVITHEQUE LES ATELIERS MORET

TRANSPORTS

Imprimeur 331 ancienne route de Chartres 45774 SARAN Cedex Tél 02 38 71 40 20 Fax 02 38 73 51 06 Internet : deret.com

Musique, Image et Son

d’estampes en

Rue Brillat Savarin - Zone Expo Sud taille-douce PARIS Ve - 45100 ORLÉANS Tél. 02 38 56 05 50 - Fax 02 38 56 06 02 E-mail : clavitheque@wanadoo.fr

DUPONT Entreprise de peinture 8, RUE DE RASTIGNAC - LES PORTES DE MICY BP.23 - 45380 LA CHAPELLE ST MESMIN (FRANCE) T : +33 (0) 2 38 83 35 35 F : +33 (0) 2 38 83 00 51 M : JORDENEN@JORDENEN.COM WWW.JORDENEN.COM

Travaux industriels - Travaux personnalisés 74, avenue Denis Papin - Zone industrielle 45800 SAINT-JEAN-DE-BRAYE Tél. 02 38 86 17 13 Fax 02 38 86 12 07 Email : jean-philippe.dupont@wanadoo.fr

Concepteur d’espaces de communication Tél : 02 38 76 79 87 375, rue du Château d’eau 45560 SAINT-DENIS-EN-VAL

23, place de l'écluse - 45430 Ma Tél. 02 38 86 94 14 contact@strategial.fr

LE BOIS VERRE

imprimerie copie 45

ue Jean Bertin - ZA la Guignardière oîte postale 48 - 45430 Chécy T é lép h one : 02 3 8 4 6 6 2 00 T é l é c o p i e : 0 2 3 8 8 6 8 8 10 n t e r n e t : w w w. c o p i e 4 5 . f r m a il : c45ser v i c e @c o p i e 45.fr

ENCADREMENT - EBÉNISTERIE Route d’Orléans - 45140 INGRÉ & 06 71 93 89 07 leboisverre@orange.fr www.leboisverre.com

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 138

CAT_MEP_AO_2019.indd 138

23/04/2019 00:07


55, boulevard de Châteaudun 45000 ORLEANS & 02 38 68 00 44/Fax 02 38 54 06 54 wgauthier@bidault-richard.fr www.bidault-richard.fr

HÔTEL DES VENTES ORLÉANS MADELEINE Ghislain

Cécile

MAREDSOUS

SOLIBIEDA

de

Successeur de X. BINOCHE

COMMISSAIRES-PRISEURS

64, rue du Faubourg Madeleine 45045 ORLÉANS & 02 38 22 84 34 hdvmadeleine@orange.fr www.interencheres.com/45002

112 e SALON DES ARTISTES ORLÉANAIS - 139

CAT_MEP_AO_2019.indd 139

23/04/2019 00:07


NOTES

CAT_MEP_AO_2019.indd 140

23/04/2019 00:07


NOTES

CAT_MEP_AO_2019.indd 141

23/04/2019 00:07


CONCEPTION & CRÉATION GRAPHIQUE : Comité éditorial des Artistes Orléanais et Nathalie HUE IMPRESSION : CIA Graphic - POUGUES-LES-EAUX N° ISBN : N° 978-2-9539183-8-0 N° EAN : 9782953918380 Les textes, les biographies et les photos ont été fournis par les partenaires, sponsors, les artistes et publiés sous leur responsabilités. © Les auteurs pour les textes signés © Les photographes contributeurs dans le corps du catalogue. © Droits réservés Marc PETIT, Akemi NOGUCHI, Gil BROWAEYS, Nirdosh Petra VAN HEESBEEN © Droits réservés ADAGP DANIEL GÉLIS, MICHEL GÉMIGNANI, MARCEL ROCHE

Tous droits réservés © Société des Artistes Orléanais - Mai 2019 ASSOCIATION LOI DE 1901 - CRÉÉE EN 1924 Siège : 24, rue Vandebergue de Villiers - 45100 ORLÉANS www.artistes-orleanais.com

CAT_MEP_AO_2019.indd 142

23/04/2019 00:07


11 AU 26 MAI 2019

INVITÉ D’HONNEUR

MARC PETIT Sculpteur

PARTENAIRE DES AO C o n c e pt i o n : C o mi té édi to r i al de s AO- N a th al i e HU E - I mpr e ssi o n C IA G r aphic - Mai 2 019 © P hoto s co lle ct io ns p ar t icu liè r e s

1899-2019

LES CAFÉS JEANNE D’ARC FÊTENT LEURS 120 ANS

M ARC P ETIT

“50 ANS DE PEINTURE” HOMMAGE À

GÉLIS

COUPS DE CŒUR NIRDOSH PETRA VAN HEESBEEN GIL BROWAËYS Céramistes

MARCEL ROCHE (1890-1959) AKEMI NOGUCHI Peintres-graveurs

JÉRÔME BAILLY Peintre

G ÉLIS

Société des Artistes Orléanais www.artistes-orleanais.com

CAT_C4_AO_2019.indd 1

10 D

27/04/2019 15:10

Profile for Artistes Orléanais

112ème Salon des Artistes Orléanais  

Catalogue du 112ème Salon des Artistes Orléanais - Orléans.

112ème Salon des Artistes Orléanais  

Catalogue du 112ème Salon des Artistes Orléanais - Orléans.

Advertisement