Issuu on Google+

n° 227

Avril 2009

p l u s d ' i n f o s s u r w w w. v i l l e - c h o l e t . f r

> Le Mag’

Cholet Mondial Basket-Ball La Jeune France promet encore du grand spectacle du 10 au 13 avril lors de la 28e édition de son tournoi de basket international cadets. P. 9

> Cholet-agglomération

Le point sur le Département de Musiques Actuelles Déjà trois ans au service du développement des musiques actuelles dans le Choletais. Le point avec Laurent Pataillot, responsable du département. P. 12

> A la Une

Carnaval

> Entracte

Elisa Johnston, le chic des cultures Dans le cadre des 20 ans du Lycée de la Mode, le Musée du Textile accueille du 18 avril au 20 septembre les collections d’une ancienne élève, Elisa Johnston, devenue styliste. L’expo, baptisée "Mode en Bolivia", illustre à sa manière plusieurs voyages d’études en Bolivie où celle-ci a pu s’imprégner de la riche culture vestimentaire de ce pays. P. 17

P. 5

Jour et nuit : plein les yeux

> Entracte

Arlequins 2009 Nouveaux lieux, nouvelles curiosités pour cette 23e édition du festival des Arlequins du 16 au 19 avril, organisée conjointement par les équipes du théâtre Interlude et du Jardin de Verre. P. 14


>

Edito

La démocratie est d’abord le respect de la loi Le Conseil Municipal du 9 mars a été sciemment saboté par l’opposition d’extrême-gauche et de gauche. En début de séance, les Conseillers Municipaux de la majorité ont réagi aux propos récurrents des deux groupes d’opposition qui les traitent de "pantins" et leur dénient le droit de s’exprimer. La Première Adjointe a demandé au responsable de gauche de donner des exemples du "mépris et des moqueries" dont il accuse le Maire. Incapable de le faire, il a indiqué que le Maire le regardait d’un air "hébété". Synonymes trouvés dans les dictionnaires du mot "hébété" : ahuri, stupide, abruti. Et c’est moi que le journal de l’opposition "Ouest-France" accuse de "dérapages verbaux". Extraordinaire exemple d’honnêteté dans la restitution de l’information ! J’ai exigé des excuses devant cette injure et suspendu la séance en les attendant. Un membre du public, adhérent du PCF et conjoint de la conseillère municipale communiste, en a profité pour m’invectiver. Après concertation de la majorité, nous avons repris la séance parce que nos services ont besoin des délibérations pour travailler et que le groupe Cholet-Passion a, lui, une volonté : œuvrer pour l’avenir de Cholet et des Choletais. J’ai indiqué qu’en l’absence d’excuses l’auteur de l’injure n’aurait plus la parole. Je rappelle qu’aux termes de l’article L 2121-16 alinéa 1er du Code Général des Collectivités Territoriales, le maire a seul la police de l’assemblée ; qu’il peut en vertu de l’alinéa 2, faire expulser de l’auditoire ou arrêter tout individu qui trouble l’ordre ; que la réponse ministérielle du 6 mai 1996 étend cette possibilité à un conseiller municipal qui perturbe le déroulement de la séance. Je n’ai pas souhaité aller jusqu’à cette extrémité. La même réponse ministérielle précise que le maire "peut retirer la parole au conseiller concerné" : ce que j’ai fait. La gauche a ensuite cherché l’incident, comme le montre le papier oublié par Madame Poupard-Merle dans lequel elle incite Monsieur Guguen à s’exprimer. Citons-la : "Gildas, Tu demandes la parole comme prévu, il va te la refuser, tu lui fais remarquer que c’est illégal (penser à ce qui va être enregistré sur la bande) et tu passes." La gauche a alors quitté la séance. Quelques minutes plus tard, des étudiants de l’IUT – département carrières sociales agissaient dans la plus totale illégalité et en toute connaissance de cause puisque j’avais rappelé à deux reprises au préalable la réglementation. Ils se levaient en apostrophant les élus et en se référant nommément à Madame Poupard-Merle, qui devait poser une question sur la vie universitaire, sujet qui relève des compétences de la Communauté d’Agglomération du Choletais et non de la Ville. En application de la loi, je dus faire évacuer les étudiants pour ramener l’ordre en indiquant qu’une telle attitude factieuse ramène aux pires périodes du XXème siècle. Je pèse mes mots car j’accuse l’extrême-gauche avec la complicité d’une conseillère municipale, Madame Poupard-Merle d’avoir instrumentalisé les interrogations légitimes des étudiants, auxquelles nous avons toujours été prêts à répondre, à condition qu’ils demandent un entretien, ce qu’ils n’ont jamais fait jusqu’à présent. Parmi les étudiants, deux, Monsieur Guillaume Cibard et Mademoiselle Hélène Laville se sont revendiqués publiquement il y a quelques semaines, comme membres actifs du NPA, le parti d’Olivier Besancenot. Pendant la suspension de séance, Mlle Hélène Laville est allée chercher ses instructions auprès de Madame Poupard-Merle. Après le départ de la gauche, c’est Monsieur Guillaume Cibard qui a incité les autres étudiants

est un mensuel municipal d’information, réalisé par la Direction de la Communication de la Ville de Cholet Tiré à 26 500 exemplaires Dépôt légal : avril 2009

Contact Hôtel de Ville 49321 Cholet cedex tél. 02 41 49 25 25 http://www.ville-cholet.fr e-mail : info@ville-cholet.fr Distribution Vendredi Média - Cholet

à provoquer l’incident de séance en leur expliquant quoi faire. Ses propos ont été clairement entendus par des personnes du public qui ont écrit leur témoignage. C’est le même avec Mlle Laville qui le lendemain est photographié dans la presse comme étudiant "apolitique". NPA le 17 janvier 2009, apolitique le 9 et le 11 mars ! J’accuse l’extrême gauche de violation grave et répétée de la démocratie. Endormie par le visage sympathique de Monsieur Besancenot, l’opinion oublie que son mouvement est idéologiquement trotskiste, c’est-à-dire hostile aux principes de liberté et de démocratie, comme l’a vérifié notamment la Russie pendant des décennies. Dopé par les sondages, le NPA pousse la gauche traditionnelle à la surenchère. Ultime illustration : les propos irresponsables et mensongers du SNESUP-FSU, syndicat regroupant des "enseignants" de l’Université que je cite : "au lieu d’écouter les étudiants, Monsieur Bourdouleix a prétexté du règlement et usé d’un barrage d’insultes pour les faire taire". Ou ces "enseignants" sont ignorants de la loi. Ou ils appellent des jeunes à se mettre hors la loi. Répétons-le  : il ne s’agit pas d’appliquer en l’espèce un règlement mais la loi de la République. Le Conseil Municipal n’avait pas à écouter les étudiants (ou plutôt les 2 ou 3 membres du NPA…). La loi l’interdit. Quant au barrage d’insultes, chacun jugera si comparer l’attitude d’extrémistes de gauche qui interrompent le déroulement d’une institution élue démocratiquement (et largement, ce qui les gêne) à celle des groupuscules qui au XXème ont débouché sur les pires totalitarismes qui ont toujours débuté par la manipulation de la jeunesse, est une insulte ou un rappel utile à l’Histoire qui nourrit hélas en son sein le risque d’un perpétuel recommencement. Je l’ai subi au Conseil d’Administration du Centre Hospitalier avec l’intrusion de la CFDT et de Sud (trotskiste). Le Président du Conseil d’Administration de l’Université d’Angers a dû récemment interrompre la séance après l’entrée d’un groupe d’étudiants de la même obédience. Au Conseil Municipal , on constate que la gauche est débordée par la représentante de l’extrême-gauche Madame Poupard-Merle, issue de la mouvance de José Bové, pseudo-éleveur, véritable repris de justice et agitateur, dont le fonds de commerce est l’action illégale. Ces gens sont une menace pour la démocratie. L’opération manipulée et orchestrée au Conseil Municipal de Cholet le 9 mars en est un exemple flagrant. Un militant socialiste mais respectueux et viscéralement attaché à la démocratie m’avait prévenu quelques jours plus tôt : "ils vont saboter le Conseil Municipal de lundi parce qu’il est l’anniversaire de ta brillante victoire au 1er tour qu’ils n’ont toujours pas digérée. Et en plus, ils auront leur journaliste dans la salle". Le Conseil Municipal a cependant délibéré. C’est l’essentiel. J’ai combattu jadis tout rapprochement avec l’extrême-droite au nom de la démocratie, en cherchant à comprendre les raisons du choix de nos concitoyens et en essayant de leur apporter des réponses. Je combats de la même façon l’extrême-gauche, même si une certaine presse, infiltrée depuis longtemps, veut nous faire croire à un angélisme soudain d’un Besancenot quand elle diabolise un Le Pen. C’est le même combat. Parce que c’est le même danger.

Direction de la Publication John DAVIS

Gilles BOURDOULEIX

Maire de Cholet Député

Direction de la Communication Delphine STEPHAN

Conception et rédaction Goulvenn DEBOIS Emilie GUINAUDEAU Pierre ROY (stagiaire) Thomas Vigneron (stagiaire)

Photos Etienne LIZAMBARD Mathilde RICHARD

Impression Imprimerie LNG

Maquette et composition Stéphane BLANCHARD Valérie GOBLET Mathieu GUILLEZ Sandrine TALON

Cholet mag est imprimé sur un papier "satimat green" qui contient 60 % de pâte recyclée et 40 % de fibres FSC.

 avril 2009


a A V R L n CA 92 e é d i t i o n

DE

26 2 avril mai nuit

jour

Cho

T e

VILLE DE CHOLET - COMITÉ DES FÊTES - CARNAVALIERS


>

A la Une

Evénement > une grande semaine de fête populaire gratuite

92e édition

Le Carnaval vous refait son numéro

Chaque année, environ 35 000 personnes assistent à chacun des deux défilés.

Du vendredi 24 avril au samedi 2 mai, les carnavaliers de Cholet relancent les festivités. Organisé par le comité qui porte son nom (rattaché au Comité des Fêtes, Foires et Salons), le Carnaval de Cholet est une véritable institution, connue et reconnue, plébiscitée par le public et régulièrement encensée par les troupes d’artistes invitées. Cette année encore, défilé de jour, défilé de nuit, animations musicales et feux d’artifice sont au rendez-vous pour une semaine pleine de réjouissances. Depuis plus de 100 ans,

le Carnaval de Cholet ne cesse d’émerveiller son public, de 7 à 77 ans. Unique en France de par son défilé de nuit créé en 1949, il nous offre chaque année un vrai déluge de couleurs, de lumières et de confettis. Mais si cet événement n’a rien perdu de son élan et de sa fraîcheur, c’est grâce, notamment,

à l’engouement sans limites de ses carnavaliers et de ses organisateurs. Parmi eux, Jean-Michel Jeanneteau, responsable du comité d’organisation, lui-même carnavalier depuis 32 ans. Pour lui, "le carnaval n’est pas seulement une manifestation festive, mais aussi une grande aventure humaine, qui réunit encore cette année environ un millier de bénévoles."

Une aventure humaine qui réunit encore cette année environ un millier de bénévoles. Du point de vue de l’organisation, le Comité des Fêtes, créé en 1905, a fait le choix, il y a quelques années, de "passer le relais", pour éviter que cette aventure

ne s’enferme dans une sorte de monotonie et d’autosatisfaction. Les effectifs ont été rajeunis et diversifiés. Aujourd'hui, la commission carnaval compte 8 jeunes bénévoles et à majorité féminine.

Moyens. Pour exister d’autre part, cette aventure a bien évidemment besoin de ressources financières conséquentes. En dehors de son apport personnel, le Comité des Fêtes peut compter chaque année sur une subvention importante de la Ville. Consciente de l’engouement suscité par l’événement, c'est elle qui garantit la gratuité de la manifestation depuis 1995. Pour la construction des chars, les carnavaliers ont aussi trouvé la parade : chaque année, après les défilés, les chars sont revendus pour d’autres carnavals, comme ceux de Granville ou Limoges par exemple, soit entièrement, soit au détail.

Visibilite. Pour attirer son public, le Comité des Fêtes met en place chaque année un plan de communication à la hauteur de l’événement. Affichage, presse, radio et télévision sont sollicités pour que la manifestation puisse bénéficier d’une visibilité optimale. Mais pour Jean-Michel Jeanneteau, la meilleure des communications reste depuis toujours le bouche-àoreille positif qui circule. En effet, les troupes artistiques participant au carnaval, qu’elles soient françaises ou étrangères, ont l’habitude de considérer le public choletais comme particulièrement chaleureux. A partir de là, de carnaval en carnaval, la réputation grandit. Chaque année, environ 35 000 personnes assistent à chacun des deux défilés. Une reconnaissance absolue pour les carnavaliers. www.ville-cholet.fr/carnaval Retrouvez le programme page 7.

 avril 2009

Plus d’infos sur www.ville-cholet.fr


>

Le Mag'

Jour et nuit

Plein les yeux

 avril 2009


Programme de la 92e édition du Carnaval de Cholet Vendredi 24 avril 20h : remise des clés de la Ville aux nouvelles ambassadrices par Gilles Bourdouleix, Député Maire (centre-ville) Samedi 25 avril 15h : animation par les groupes musicaux en ville avec rassemblement prévu place Travot 19h : repas à la Salle des Fêtes avec les groupes musicaux et les carnavaliers 21h45 : animation musicale place du 8 Mai 22h30 : feux d’artifice et animation musicale place du 8 Mai Dimanche 26 avril 15h : départ du défilé place du 77e RI - place de la Gare avec les groupes musicaux et dansants

18h30 : prestations des fanfares et musiques à l’Hôtel de Ville

12h : Carnaval de l’Âge d’Or Repas et après-midi dansant animés par l’orchestre Pascal Loubersac

Rassemblement place Travot, puis défilé rue Georges Clemenceau, rue Traversière, place Alexis Guérineau, rue Nationale, rue du Commerce et place Travot où un bal pour enfants sera donné jusqu’à 16h30 Jeudi 30 avril 14h30 : Salle des Fêtes, animations avec les Foyers logements et Maisons de retraite 20h : soirée sportive du carnaval, course cycliste organisée par l’Union Cycliste Cholet 49 sur le circuit suivant : Pont de Lattre de Tassigny, Anatole Manceau, rue Jacquard, rue d’Elbée, avenue de la Libération, avenue Maudet, bd Delhumeau Plessis Vendredi 1er Mai 20h30 : concert place Travot

17h30 : arrivée du défilé place du 8 Mai

Mardi 28 avril

Mercredi 29 avril 14h30 : Carnaval des Enfants avec défilé en centre-ville

Samedi 2 mai 18h30 : repas à la Salle des Fêtes en compagnie des groupes musicaux 21h30 : départ du défilé de nuit, boulevard Faidherbe avec les groupes musicaux et dansants 1h : embrasement du char à brûler place du 8 mai

www.ville-cholet.fr/carnaval

 Plus d’infos sur www.ville-cholet.fr


>

Le Mag'

L'APAHRC fête ses 30 ans L’APAHRC – Association des Parents Amis et Adultes Handicapés de la Région Choletaise - fête ses 30 ans. Elle propose à cette occasion une exposition du 21 au 27 avril à l’Hôtel de Ville, tous les jours sauf le dimanche de 10h30 à 18h30. Une cinquantaine de créations seront exposées. Elles ont été réalisées dans le cadre des ateliers Peinture et Art et volumes de

l’ESAT (Etablissement et Service d'Aide par le Travail) et du CAJ (Centre d’Accueil de Jour), tous deux rattachés à l’APAHRC. Elles sont l'œuvre de personnes en situation de handicap accompagnées de deux artistes plasticiens : Dominique Chrétien et Jean Boccacino. L’objectif de ces ateliers est de permettre à ces personnes, qui rencontrent parfois certaines difficultés à s’exprimer par le verbe, de développer d'autres facultés. Le rôle des artistes encadrants consiste à les orienter et à trouver les techniques adaptées à chacune d'elle. Le résultat de ces ateliers créatifs, qui n’ont aucune visée thérapeutique, est tout à fait étonnant de par sa richesse et sa diversité. De l'art brut à l'état pur. Pour ses 30 ans d’existence, l’APAHRC a prévu d’autres festivités qui interviendront dans les mois à venir.

D.R.

Renseignements : 02 41 75 94 36

>

En bref

Bourse aux vêtements

• Dépôt : lundi 20 avril de 10h à 19h ��� Vente : mardi 21 avril de 8h30 à 15h

1€ par dépôt (limité à 10 articles). Garderie prévue sur place. Reprise des invendus mercredi 22 avril 2009 de 13h à 18h. Renseignements : Centre social Pasteur 1, rue du Docteur Maillard 02 41 65 01 05

Jeunes auteurs, à vos plumes Encres Vives, en partenariat avec la Ville de Cholet, organise la 11e édition de son concours de nouvelles et de poésies francophones. L’association de poètes et d’écrivains souhaite encourager cette année la participation de jeunes auteurs en leur proposant de se pencher sur "La différence". Thème Jeunes – nouvelles et poésies : "Parce qu’il(s) ou elle(s) étai(en)t différent(es)" Thème Adultes – nouvelles et poésies : "Cette nuit là…!"

 avril 2009

Les œuvres seront à renvoyer avant le 7 avril à : Christiane Jamin 24 avenue du Maréchal Leclerc 49300 Cholet 02 41 64 37 74 christy-anne@orange.fr Le règlement du concours et les prix attribués dans chaque catégorie sont disponibles sur demande à la même adresse. Renseignements : Guy Roy, Président 06 82 32 48 34

Direction de la Communication - Hôtel de Ville de Cholet - février 2009 - photos : Brian Erickson - Fotolia.com / Shutterstock

Le Centre social Pasteur organise une bourse aux vêtements printemps-été (à partir de 3 ans) Salle Mocrat (face au centre commercial).


Sport > la fine fleur du basket mondial cadets sous les paniers de la Meilleraie

Cholet Mondial Basket 28e édition ! La Jeune France promet encore du grand spectacle du 10 au 13 avril, lors du week-end de Pâques, grâce à son tournoi international qui rassemble chaque année la jeune garde du basket mondial catégorie cadets et quelque 7 000 spectateurs dans les gradins de la Meilleraie. 12 équipes

composent les 4 poules qualificatives, dont 8 étrangères. La venue de l’Elite Basketball Organization marque le grand retour des Américains dans la compétition. Groupe 1

Elan Béarnais Pau Nord-Est (France) • KK Zitko Basket (Serbie) • Elite Basketball Organization (Etats-Unis) •

Groupe 2

 ntente Orléanaise (France) E BCM Ostrava (Rép Tchèque) • Unio Esportiva San Cugat (Espagne) • •

Groupe 3

 illeurbanne (France) V Vilnius (Lituanie) • Real Madrid (Espagne) • •

Groupe 4

 holet Basket (France) C Stella Azura Rome (Italie) • E  quipe en attente • •

Le programme Vendredi 10 avril

 remier tour qualificatif p challenge Centres Sociaux de la CAC • tirage au sort des ¼ de finales • •

Samedi 11 avril

c linic entraîneurs ¼ de finales • soirée DJ à la Jeune France • •

Dimanche 12 avril • •

 finales ½ finale du concours à 3 points

Lundi 13 avril

f inales de classement • finale du concours de smash • finale du 28e Cholet Mondial Basket-Ball • cérémonie de clôture •

12 équipes composent les 4 poules qualificatives, dont 8 étrangères.

Pratique Vendredi 10 avril : Adultes 5 € ; Jeunes 3 €

Dimanche 12 avril : Adultes 10 € ; Jeunes 5 € Lundi 13 avril : Adultes 10 € ; Jeunes 5 €

Samedi 11 avril : Adultes 5 € ; Jeunes 3 €

Pass Mondial : Adultes 23 € ; Jeunes 12 €

(nés entre 1991 et 1997)

Les licenciés à la Fédération de basket-ball nés en 1991, 1992 et 1993 bénéficient de l’entrée gratuite sur l’ensemble du tournoi, sur présentation du double de leur licence et d’une pièce d’identité. Renseignements : Jeune France 02 41 49 06 30

www.jfcholet.com

 Plus d’infos sur www.ville-cholet.fr


>

Vie municipale

Puy Saint Bonnet infos Exposition photographique Du 20 au 26 avril, se tient à la Mairie du Puy Saint Bonnet une exposition photo sur le thème " La Commune en Fête ", organisée par l’Office de Tourisme du Choletais, en collaboration avec les communes de la CAC.

Réaménagement du passage à niveaux de la Rontardière

Le passage à niveaux situé sur le périphérique, boulevard de la Rontardière à proximité de l’usine Michelin, vient d’être réaménagé pour adoucir son franchissement par les usagers de la route. Situé sur une route

D.R.

départementale, il a été modifié grâce à l’intervention du Conseil Général et de Réseaux Ferrés de France – RFF –, propriétaire de la voie de chemin de fer. Journées sportives Le mardi 7 et le mercredi 8 avril, l’Avenir Sportif du Puy Saint Bonnet organise des journées sportives. Renseignements : Monsieur Geindreau 02 41 56 43 07

Groupement d’Intérêt Cynégétique Le vendredi 10 avril à partir de 20h30, le GIC tient son assemblée générale, salle socioculturelle du Puy Saint Bonnet. Renseignements : Michel Manceau 02 41 56 42 05

Relais Assistantes Maternelles Les permanences du RAM ont lieu dans les locaux du multi-accueil "les Petits Bonnets". Prochaines permanences : mercredis 15 avril, 6 et 20 mai de 10h à 12h. Eco-point L’Eco-point situé dans la Zone Artisanale est ouvert les lundis et samedis de 14h30 à 17h30. Basket-ball 18 avril

• 18h30 : ASP Puy Saint Bonnet – Chemillé Salle de sport de Loublande Football 26 avril

• 15h : Puy Saint Bonnet A – Longeron Torfou AS 10 mai

• 15h : Puy Saint Bonnet A – Cheffois Maurice

10 avril 2009

Détails de l’opération. Cette voie ferrée correspond à l’accès fret du site Michelin. Le profil des rails, légèrement incliné par rapport à la chaussée, entraînait des heurts lors du passage. Malgré une première intervention en 2000

et une limitation de la vitesse à 50 km/ h, l’action des poids-lourds a amplifié le phénomène en provoquant un tassement important des fondations du passage à niveaux. Les travaux ont été réalisés en deux phases, par demi-chaussée, avec un basculement de la circulation de part et d’autre de l’îlot central. RFF a d’abord rénové le platelage et recréé une structure solide pour stabiliser les rails. Ensuite, le travail de l’Agence technique départementale (service du Conseil Général) a consisté à raboter les enrobés pour réduire la différence de niveau entre la chaussée et la voie ferrée.


Transfert Objets trouvés Depuis le 18 février, le service Objets trouvés est transféré à la Police Municipale. Jusqu’à présent le service de l’Etat Civil gérait cette mission au niveau 0 de l’Hôtel de Ville. A l’image de ce qui se pratique dans de nombreuses communes, l’activité "Objets trouvés" est donc assurée dorénavant par les policiers municipaux, dont les bureaux se situent actuellement au 4 rue Travot, dans l’attente de leur installation dans les locaux du nouveau poste de Police municipal à l’angle de la rue Fontaine Grand Pin. Pour tous dépôts d’objets trouvés ou si vous êtes à la recherche d’objets perdus, rendez-vous pour le moment au 4 rue Travot ou composez le 02 72 77 25 00. Un justificatif de propriété (selon l’objet) vous sera demandé pour restitution. Dans ce cas, munissez-vous d’une pièce d’identité. Renseignements : Police Municipale - Service Objets trouvés 02 72 77 25 00

Concours d’affiches et de slogans Propreté et accessibilité des trottoirs Le Comité Consultatif de la Citoyenneté de la Ville de Cholet organise un concours afin de désigner l’affiche et le slogan officiels de sa nouvelle campagne de sensibilisation sur la propreté et l’accessibilité des trottoirs. Depuis l’interdiction de fumer dans les lieux publics, les trottoirs devant les lycées, les collèges, et maintenant les restaurants et les bars, sont parsemés de mégots de cigarettes. Il est, par ailleurs, de plus en plus difficile de circuler sur les trottoirs pour une personne en fauteuil roulant ou avec une poussette. L’idée est de créer une campagne choc dans le but de "désencombrer et reprendre possession des trottoirs". Le projet gagnant sera adapté au cours d’un atelier de conception graphique, en vue d’une diffusion sur le réseau d’affichage promotionnel de la Ville. Ce concours est gratuit et ouvert à tous les jeunes âgés de 12 à 18 ans, désirant concourir individuellement, en groupe ou dans le cadre scolaire. Laissez parler votre imagination et lancez-vous dans la création d’une œuvre éco-citoyenne !

>

Conseil Municipal

9 mars 2009

Natacha Castin Nouveau conseiller municipal Suite à la démission du Conseil Municipal de Frédéric Auger pour raisons professionnelles, Natacha Castin, candidate inscrite sur la liste Cholet Passion, vient compléter l’équipe de la Majorité siégeant au conseil. Dans le cadre de son mandat, elle sera membre de la Commission des Finances et du Patrimoine, de la Commission des Solidarités et du Comité consultatif des halles. Elle sera par ailleurs Délégué du Conseil Municipal dans le domaine de l’enseignement au Lycée Europe (suppléant au Conseil d’Administration) et à l’Ecole La Bruyère (titulaire au conseil d’école).

Cart’Ville : utilisation du CESU 1 700 familles utilisent actuellement la Cart’Ville pour payer les produits de halte-garderie et d’accueils périscolaires. Certains usagers de ces structures peuvent bénéficier de la part de l'employeur ou d’autres organismes (mutuelle, comité d’entreprise…) de titres de paiement dénommés CESU - Chèque Emploi Service Universel - réservés au règlement de frais de garde de leurs enfants en dehors de leur domicile.

Jusqu’ici la Ville n’était pas en mesure d’accepter ce mode de paiement. Le Conseil Municipal s’est prononcé lors de la séance du 9 mars sur l’affiliation de la Ville au centre de remboursement de CESU à partir du 1er avril 2009. Le CESU ne pourra être utilisé que pour le paiement de la halte-garderie et des accueils périscolaires.

Jean Monnet Salles de sports et parc public Dans le cadre du projet de rénovation urbaine en cours dans le quartier Jean Monnet, la Ville programme la construction de salles de sports pour la pratique de la gymnastique et du tennis de table, ainsi que l’aménagement d’un parc public attenant.

Le Conseil Municipal a approuvé l’avant-projet définitif et l’enveloppe de travaux estimée à 3 740 000 € HT. Il vient également d’autoriser le lancement de la procédure d’appel d’offres.

© Ivars et Ballet

> En bref

Les projets doivent être déposés sous pli entre le 14 et le 30 avril à : Espace Jeunes 58-60 rue Saint-Bonaventure BP 32135 49321 Cholet cedex Modalités d’inscription et règlement disponibles sur www.ville-cholet.fr rubriques "Services en ligne" > "Téléchargement" > "Jeunesse, enfance"

Renseignements : Marion Goux 02 41 49 55 58

11 Plus d’infos sur www.ville-cholet.fr


>

>

Cholet-agglomération

Conseil de Communauté de la CAC

16 mars 2009

Environnement Verdon Le lac du Verdon est un site d’intérêt communautaire géré par la Communauté d’Agglomération du Choletais. Il constitue la ressource pour la production d’eau potable des communes de Cholet, Saint-Christophe-du-Bois et La Tessoualle. La CAC programme des travaux d’entretien des berges du lac, selon des techniques écologiques comprenant : • l’entretien manuel de la végétation sur les espaces sensibles ou au niveau des zones d’accès difficiles ; • une fauche de l’herbe suivie d’un broyage mécanique sur site ou évacuation selon l’accessibilité des lieux. Cette action est inscrite dans le contrat restauration entretien de la Sèvre Nantaise et de ses affluents. Pour mener à bien ce projet dont le coût pour 2009 est estimé à 50 000 €, le Conseil de Communauté sollicite les aides financières de l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne et de la Région des Pays de la Loire à hauteur de 15 000 € et 25 000 €.

Musique > bientôt 3 ans d'existence pour le Départeme

Département

Gros plan En octobre 2006, le Conservatoire de Cholet inaugurait son Département Musiques Actuelles. Après trois ans d’activité pour promouvoir et développer les musiques actuelles dans le Choletais, Cholet mag a rencontré Laurent Pataillot, responsable du département, pour dresser un bilan du travail entrepris. Le Département

Musiques Actuelles forme, conseille et accompagne des groupes ou artistes solos issus d’univers musicaux très variés. Cette année encore, cinq groupes ont été sélectionnés : Asesino (hip hop), Flapjack (punk emo), Pink Hearts (duo de blues déjanté), Amod (electro) et Abysse (métal expérimental). Pour eux, l’année va se clôturer par un concert au Bar’Ouf et la sortie d’une compilation éditée à 250 exemplaires, réunissant cinq titres, à raison d’un titre par groupe.

Le mot d’ordre est l’épanouissement musical de chacune des formations. Lac du Verdon

Zone humide Le détournement du lit du Trézon, suite à la réalisation de la route départementale qui relie Cholet à Maulévrier, combiné aux évolutions du bassin versant, ont altéré par comblement le rôle épuratoire de la zone humide de l’Audonnière. Dans le cadre de la reconquête de la qualité de la ressource en eau, la Communauté d’Agglomération du Choletais lance une étude visant à définir un programme de travaux pour restaurer les fonctions écologique, biologique et hydraulique de cette zone humide. Afin de mener à bien cette étude, le Conseil de Communauté sollicite le soutien financier de l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne et de la Région des Pays de la Loire.

12 avril 2009

Moyens. Pour mener à bien sa mission, le département n’a pas de programme préétabli. Après avoir sélectionné chaque groupe pour la qualité de son projet, le seul mot d’ordre est l’épanouissement musical de chacune des formations. Pour ce faire, Laurent Pataillot s'appuie tout d’abord sur ses propres compétences et expériences. Titulaire d’un certificat d’aptitude en musiques actuelles, il dispose de plus d'une expérience de dix ans en tant que musicien professionnel, et d'une solide maîtrise des techniques de MAO (Musique Assistée par Ordinateur).

Le département peut compter sur des équipements de

Du côté des moyens techniques, le département peut compter sur des équipements de qualité, à l’image du studio d’enregistrement flambant neuf et d’un large parc d’instruments. Enfin, une enveloppe financière est mise à sa disposition par la Communauté d'Agglomération du Choletais pour lui permettre d’avoir recours, quand cela est nécessaire, à des intervenants extérieurs : musiciens, managers, ingénieurs du son ainsi que divers professionnels du secteur. En dehors de leurs savoirfaire, ces intervenants savent aussi apporter un regard neuf sur les projets et créations des artistes en formation.


ent Musiques Actuelles du Conservatoire

Musiques Actuelles Premier album. Egalement passé par le Département Musiques Actuelles en 2006, la réussite semble aussi être au rendez-vous pour le groupe Nedz. Après avoir assuré une quarantaine de dates l’année dernière, le groupe sort ces jours-ci son premier album autoproduit, édité dans un premier temps à 500 exemplaires. A propos de leur formation dans le Département de Musiques Actuelles, les membres du groupe sont clairs : "le Conservatoire a vraiment accéléré les choses, tant au niveau technique qu’en termes de rigueur et d’efficacité", précise David, auteur-compositeur et guitariste. "Le département a su s’adapter au groupe et nous a aidés à constituer un carnet d’adresses, nous permettant ainsi de multiplier les dates rapidement." L’ouverture de ce département constitue donc une vraie réussite. Très prochainement, une nouveauté va venir s’ajouter au processus d’intégration des musiques actuelles à l’enseignement du Conservatoire. Des ateliers beatbox ("boîte à rythme en anglais" ; discipline consistant à produire des sons avec sa bouche) vont être proposés aux élèves par des intervenants extérieurs. La preuve que le Département Musiques Actuelles n’a pas dit son dernier mot.

qualité, à l’image du studio d’enregistrement flambant neuf et d’un large parc d’instruments.

Succes. Et la méthode a déjà porté ses fruits ! En effet, plusieurs artistes passés par le Département de Musiques Actuelles du Conservatoire connaissent un succès grandissant. Parmi eux, DJ Slade, explorateur d’univers musicaux. Après un passage au Conservatoire en 2006, DJ Slade a pu se produire dans différents lieux comme le Chabada à Angers, à Cholet dans le cadre des Z’Eclectiques ou encore à la Barakason de Rezé. Avec son groupe, Slade, qui réunit un hautboïste et une chanteuse, DJ Slade propose un univers musical riche, mélange de sonorités électroacoustiques et de rythmiques hip hop. Récemment, le groupe

a été sélectionné pour le tremplin Electric’Cité au Mans.

Pratique Les groupes intéressés par cette formation peuvent déposer leur dossier auprès du Conservatoire, 5 rue Tournerit 49300 Cholet. Le dossier n’a aucune forme imposée, mais le projet doit être clairement exposé et développé. Vous pouvez y joindre une démo ou un lien Internet.

Renseignements : Laurent Pataillot 06 78 45 60 22

Téléchargement illégal

Le point de vue de Laurent Pataillot, responsable du DMA

"Il semble difficile de mettre un terme définitif au téléchargement illégal, les activistes du piratage ayant toujours une longueur d’avance sur les autorités de répression (exemple de l’apparition des réseaux cryptés au Japon). Pourtant, si la musique a tout perdu de sa valeur matérielle avec le téléchargement, elle n’a rien perdu de son pouvoir émotionnel ni de sa valeur propre." Il évoque ensuite la possibilité d’une redéfinition des modes de consommation et de diffusion de la musique pour pouvoir, peut-être, trouver de nouvelles manières de valoriser la création musicale.

13 Plus d’infos sur www.ville-cholet.fr


>

Entracte

Spectacle vivant > Cholet fête l’art du verbe et du geste

23 Festival des e

Nouveaux lieux, nouvelles curiosités pour cette 23e édition du festival des Arlequins du 16 au 19 avril, organisée conjointement par les équipes du théâtre Interlude et du Jardin de Verre.

12 compagnies de théâtre amateur sélectionnées sur le volet seront en compétition pour remporter l’Arlequin d’or, d’argent et de bronze, devant un jury de professionnels et un public aguerri. Venues du monde francophone, une compagnie québécoise, le Théâtre de la Bourrasque, et une troupe du Cameroun, la compagnie Annoora, partageront la scène du 23e festival avec 10 compagnies françaises.

Interlude. Le jury, après délibération, attribuera les prix qui seront remis lors de la cérémonie de clôture le dimanche 19 avril vers 19h30. Le public ayant assisté à toutes les représentations sera également amené à voter pour remettre un prix à la troupe qu’il jugera la meilleure. Pour la première fois, Les Arlequins fouleront les planches du nouveau théâtre Interlude. Les acteurs bénéficieront d’une scène plus spacieuse que dans l’ancien théâtre de la place Travot. Le boulodrome

à proximité sera aménagé pour accueillir le bar des Arlequins, lieu de vie, d’échange, de surprises et d’impromptus. L’occasion aussi de s’y restaurer tous les midis avec la cuisine de l’association Mets Tissés.

Rencontres et partages. Ouvert à tous, le "festival off" complètera la compétition avec des animations autour du spectacle sur un mode festif et convivial, de découverte ludique et d’éveil des sens. Chaque soir, l’esprit du cabaret investira l’espace Cabotin du Jardin de Verre et donnera lieu à des apéro-concerts et des spectacles. Les lectures gourmandes de récits spiritueux délecteront les spectateurs chez des commerçants cavistes. La Chapelle Saint-Louis deviendra l’espace sacré de lectures de textes incisifs, humains et mordants de Calaferte par les comédiens du Théâtre Régional des Pays de la Loire. La rue ellemême sera le théâtre d’animations drôles et étonnantes et fera de la ville un acteur à part entière des Arlequins pour le bon plaisir des petits et des grands.

Et parce que les enfants aussi ont le droit de s’amuser, un spectacle est proposé le mercredi au Jardin de Verre, une séance de maquillage programmée le samedi matin et des spectacles gratuits tous publics le dimanche après midi.

Compétition Jeudi 16 avril 15h30 Ouverture de la compétition/ présentation du jury 1 riche, 3 pauvres et clap par les Vilains

17h15 Work in progress par les Fagotins

18h45 Le chant du cygne par la compagnie Ageasse Théâtre

Vendredi 17 avril 15h30 Prolo par les Piqueteros

17h NSF par le Théâtre de la Bourrasque

18h30 La serenade par l’Enclin

Samedi 18 avril

Roger Massé, Adjoint au Maire en charge de la Culture et de l’Enseignement

Cette année, la Ville a souhaité renforcer la cohérence entre "le festival off" et les Arlequins. "Les plus grands connaissent le festival qui a déjà acquis ses lettres de noblesse. Beaucoup de bénévoles gravitent autour de cette grande organisation et c’est une belle occasion de célébrer le théâtre amateur, très actif dans la région. Pour cette nouvelle édition, je souhaitais recentrer "le off" sur le théâtre, de manière à ce que la musique ne prenne pas le pas sur le festival.

Il fallait que ceux qui viennent faire la fête au théâtre se retrouvent également le soir et puissent réinvestir le centre-ville au travers d’animations très spéciales. Il y aura des lieux loufoques et des choses vraiment surprenantes à découvrir, notamment grâce à François Gabory, Directeur du Jardin de Verre, qui a savamment concocté toute la partie off. Je pense aussi aux lectures de Calaferte dans la Chapelle Saint-Louis qui constitueront un moment intense à ne surtout pas manquer."

14 avril 2009

15h30 Mathieu solaire par le Théâtre Solaire 17h Un p’tit coin de bonheur par les Tréteaux Vénitiens

18h30 Ex-pulsion par la compagnie Uzumé

Dimanche 19 avril 14h Le malentendu par la compagnie du Loup Bleu

15h30 Les martyrans par la compagnie Anoora

17h Le paradis est ailleurs par les Arts Masqués

19h30 Céremonie de remise des prix

Pour la première fois, Les Arlequins fouleront les planc Renseignements :

Théâtre Interlude 9 rue de Saint Melaine 02 41 49 26 00 Tarifs Une journée de compétition : 8 € Passeport Arlequins (une place pour chaque jour de compétition) : 27 € Restauration sur place Boulodrome des Arlequins Rue de Saint Melaine Du jeudi au dimanche de 10h à 20h Repas uniquement le midi

www.ville-cholet.fr/arlequins


Arlequins Sur la route des vins

Lecture gourmande par Maryse Pauleau et Hervé Gouraud Compagnons Cavistes - 19h30

20 rue de l’Orangerie

Le labyrinthe sonore

par le Studio Théâtre de Poche Jardin de Verre - 20h L’affaire sardines

Jardin de Verre - 21h

"L’affaire sardines" se présente comme une conférence policière pleine de rebondissements. Théâtre d’une machination politico-mafieuse depuis le 16e siècle, la ville des Sardines constitue une véritable interrogation pour les historiens. Erik Sanka nous dévoile les dessous des scandales de sa République. Les Frères Muccio (musique)

Jardin de Verre - 22h30

Samedi 18 avril Animations maquillage

Ludothèque municipale 10h à 12h

avenue de l’Abreuvoir

L’écho des troupes

Boulodrome des Arlequins - 10h

rue de Saint-Melaine

hes du nouveau théâtre Interlude.

L’entonnoir et Trafic

de Calaferte (lectures)

Programme off

Gri-Gri Blue (musique)

Jeudi 16 avril

Rouger nous pousse à le suivre dans sa quête de sens et nous invite à une réflexion sur l’incohérence du monde moderne et sur son caractère mercantile.

Chocolat et Café

Micky Poésie Project

Jardin de Verre - 21h

Mercredi 15 avril Les zygotoons

Jardin de Verre - 14h30 et 18h30

Il était une fois de drôles de créatures pareilles à des lucioles scintillant dans la nuit : les Zygotoons. Ces étranges créatures vous invitent à un voyage mystérieux dans une autre dimension. Sur la route des vins

Lecture gourmande par Dominique Huet et Hervé Gouraud Fief de Vigne - 19h30

151 rue Nationale

Lecture gourmande par Maryse Pauleau et Nicole Turpin

(musique) Jardin de Verre - 22h30

161 rue Nationale

Vendredi 17 avril

Bio Naturel - Le Caféier - 19h30 Furie

Jardin de Verre - 21h

Véritable OTNI (Objet Théâtral Non Identifié), "Furie" n’est pas un spectacle, mais un non-spectacle. Partant de la constatation simple d’un vide béant, Jérôme

L’écho des troupes

Boulodrome des Arlequins - 10h

rue de Saint-Melaine

La bataille de Waterloo

de Calaferte (lecture)

Chapelle Saint-Louis - 11h

Chapelle Saint-Louis - 11h La Foirce

place Travot - 14h

"La Foirce", c’est le mélange de deux mots : la force et la foi. Durant une heure, Jean-Claude Fisher, alias Fred Tousch, se propose de soulever puis de déplacer le théâtre place Travot. Vous n’y croirez sûrement pas. Pourtant, "La Foirce" n’en est pas à son premier miracle... Le labyrinthe sonore

Jardin de Verre - 20h

Le bal des variétistes

(musique) Jardin de Verre - 21h

15 Plus d’infos sur www.ville-cholet.fr


>

Entracte

Brume

D.R.

Une exposition troublante

La table des cordes : une évocation de la circulation des flux électriques

L’EMAP - Ecole Municipale d’Arts Plastiques de Cholet accueille jusqu'au 24 avril des oeuvres de Dominique Blais pour une exposition intitulée "Brume". Gratuite, elle nous présente trois œuvres récentes de cet artiste contemporain et atypique. L’EMAP a choisi Dominique Blais pour son regard novateur sur les arts plastiques.

En matière d’exposition, sa politique est essentiellement tournée vers l’art contemporain, ce qui permet aux élèves (comme au public d’ailleurs) de "s’ouvrir le champ de la création plastique", de s’informer et s’interroger sur l’actualité de l’art. Dominique Blais, formé entre autres aux Beaux-Arts de Nantes, nous livre ici des installations sobres et minimalistes qui explorent les frontières entre perception visuelle et auditive. La problématique de ses œuvres tourne

autour de la mémoire visible et invisible des lieux et des individus. Un projet artistique basé sur les perceptions sensorielles et physiques du spectateur, suscitées par ses installations, qu’elles soient mécaniques, électriques ou autres.

Pratique Brume jusqu'au 24 avril EMAP Square des Charuelles 02 41 49 29 05 Entrée libre (hors vacances scolaires) : du mardi au samedi de 14h à 18h Le mercredi de 10h à 12h et de 14h à 18h. Des visites gratuites sur rendez-vous sont organisées pour les groupes (associations, scolaires, centres de loisirs...).

A suivre La prochaine exposition de l'EMAP s’intitulera "Lumière noire". Sur le thème de la nuit, des élèves de l’école sont invités à choisir une œuvre de l’artothèque de Nantes. A partir du 16 mai. Pour clôturer l’année, l’EMAP organise sa traditionnelle exposition des travaux de fin d'année. Les élèves pourront ainsi exposer une de leurs créations, toutes techniques confondues (dessin, sculpture, aquarelle...). Le thème sera lui aussi "La nuit", aboutissement d’un cycle de 3 conférences données cette année sur cette question.

16 avril 2009


Exposition > pour les 20 ans du Lycée de la Mode, le Musée du Textile accueille les créations d’Elisa Johnston

Mode en Bolivia Le chic des cultures Dans le cadre des 20 ans du Lycée de la Mode, le Musée du Textile accueille du 18 avril au 20 septembre les collections d’une ancienne élève, Elisa Johnston, devenue styliste. L'expo consacrée à ses modèles, baptisée "Mode en Bolivia", illustre à sa manière plusieurs voyages d’études en Bolivie où celle-ci a pu s’imprégner de la riche culture vestimentaire de ce pays. Cette collection haute

Direction de la Communication - Hôtel de Ville de Cholet - mars 2009 - photos : E.lizambard, gaelj - fotolia - Y. Sabourin

en couleur, composée d’une trentaine de silhouettes, est le fruit d’un subtil croisement entre cette culture vestimentaire typique et l’une des plus emblématiques traditions françaises : la mode.

Pratique Mode en Bolivia Musée du Textile 18 avril au 20 septembre Horaires d’ouverture : du mercredi au dimanche de 10h à 12h et de 14h à 18h

L’exposition invite à remonter le fil de la création artistique, en proposant un ensemble de pièces ethniques, objets traditionnels, photos, étoffes et vêtements originaux.

Demarche artistique. Plusieurs voyages d’études ont suivi. Dialoguant sans cesse avec les populations boliviennes, détentrices de traditions textiles et techniques de tissage ancestrales, Elisa Johnston va sillonner le pays de part en part, jusque sur les hauts plateaux.

Elle ne joue pas le folkore mais façonne les vêtements au-delà des tendances A travers la multiplicité des climats et reliefs qui composent la Bolivie, la styliste découvre une diversité vestimentaire infinie qu’elle décide d’utiliser pour la création d’une collection entièrement inspirée du patrimoine textile de ce pays. Après une immersion totale au cœur de la culture bolivienne, comprenant une longue étude des matières et des formes textiles, Elisa entreprend une réinterprétation de ce patrimoine vestimen-

taire. En collaboration avec les artisans du textile bolivien, elle va aussi bénéficier de l’implication du Musée d’ethnographie et de folkore de La Paz.

Exposition. Véritable chassécroisé avec la Bolivie, l’exposition "Mode en Bolivia" permet au visiteur de saisir la démarche artistique de la créatrice. On retrouve tout d’abord la trentaine de modèles qui compose la collection. Intemporelles (ni printemps/ été ; ni automne/hiver), riches en couleurs vives et motifs géométriques, les créations d’Elisa Johnston nous offrent leurs lots de surprises : vêtements masculins transposés en vêtements féminins, attachestresses transformés en ornements de cheveux, réinterprétation de costumes folkoriques, tissages de fibres d’alpaga ou de garabata (cactus)... La collection étonne par sa diversité. Parallèlement, l’exposition nous invite à remonter le fil de la création artistique, en proposant un ensemble de pièces ethniques, objets traditionnels, photos,

D.R.

Parcours. Après l’école des ArtDéco, Elisa Johnston a consacré la majeure partie de son temps à la confection de costumes pour le Théâtre de la Michodière à Paris, ainsi que pour des courts-métrages et autres événementiels. Après la présentation de plusieurs collections personnelles, notamment sur le Salon International Workshop, elle décide d’entreprendre une formation de patronnière/modéliste au sein du Lycée de la Mode de Cholet. Dans le cadre d’un programme initié par le Ministère de la Culture, elle décide de suivre en Bolivie Yves Sabourin, chargé de mission art contemporain textile. De ce premier voyage va naître l’idée fondatrice de la collection "Mode en Bolivia".

étoffes et vêtements originaux qui ont nourri l’imaginaire d’Elisa Johnston. On retrouve aussi les carnets et planches de créations qui ont précédé la réalisation de chaque silhouette. Ainsi le visiteur peut-il appréhender le projet d’une manière complète et enrichissante.

Consecration. Cette collection a d’abord été mise en valeur sous forme de défilé à La Paz, Sucre et Santa Cruz. Présentée pour la première fois en France à Paris en 2008, elle a bénéficié d’une certaine reconnaissance dans le milieu de la mode. Christian Lacroix, qui a parrainé le projet, commente : "elle ne joue pas le folkore mais façonne les vêtements populaires d’aujourd’hui au-delà des tendances, des logos et des podiums." Belle consécration... Renseignements : Musée du Textile 02 41 75 25 40

www.museedutextile.com

17 Plus d’infos sur www.ville-cholet.fr


Apprendre

l’international à tout âge

Nicolas, 28 ans “Mon épouse est responsable commerciale et nous sommes amenés à changer souvent de pays. J’ai donc besoin d’une remise à niveau permanente en 3 langues (chinois, anglais et italien).”

Institut municipal de langues

Maïlys, 6 ans

Maureen, 15 ans “Je prends des cours d’anglais et de portugais depuis l’âge de 4 ans et ça m’a beaucoup aidée pendant ma scolarité. Je souhaite poursuivre une carrière dans l’international.”

Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à nous contacter :

33+ (0)2 41 75 66 33 fc-iml@ville-cholet.fr 18 avril 2009

Institut municipal de langues

Direction de la Communication - Hôtel de Ville de Cholet

“J’apprends l’anglais, on s���amuse bien ! Quand je serai grande j’aimerais voyager dans le monde entier”


19 Plus d’infos sur www.ville-cholet.fr


20 avril 2009


21 Plus d’infos sur www.ville-cholet.fr


22 avril 2009


23 Plus d’infos sur www.ville-cholet.fr


Mémento Médiathèque 02 41 49 25 60 Mardi, jeudi et vendredi de 10h à 18h. Mercredi et samedi de 10h à 12h et de 14h à 18h.

Bibliothèque universitaire 02 41 49 22 54 Du lundi au vendredi de 9h à 18h30 et samedi de 9h à 12h. Pendant les vacances : du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 13h30 à 18h.

Institut Municipal de Langues 02 41 75 66 33 Du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 19h ; samedi de 9h à 12h.

Espace Jeunes et Centre Information Jeunesse 02 41 49 55 00 Mardi, jeudi et vendredi de 14h à 18h, mercredi de 10h à 12h et de 14h à 18h, samedi de 10h à 12h et de 14h à 17h. Pendant les vacances, du lundi au vendredi de 14h à 18h.

Ludothèque 02 41 49 55 15 Mardi de 16h à 18h, mercredi de 10h à 12h et de 16h à 18h, jeudi de 16h à 18h, vendredi de 16h à 18h, samedi de 10h à 12h. En dehors des horaires d’ouverture au public, la ludothèque accueille des groupes sur rendez-vous.

Ecole Municipale d’Arts Plastiques 02 41 49 29 05 Du lundi au jeudi de 9h à 12h et de 13h30 à 17h, vendredi de 9h à 12h et de 13h30 à 16h30.

24 avril 2009

Théâtre Interlude 02 41 49 26 00

9 rue de Saint-Melaine

Ouvert du mardi au vendredi de 10h à 12h30 et de 14h à 18h.

Musée du Textile 02 41 75 25 40 Musée d’Art et d’Histoire 02 41 49 29 00 Ouverture pour les groupes : tous les jours, sur réservation uniquement. Ouverture pour le public : mercredi, jeudi, vendredi, samedi, dimanche et jours fériés (sauf 1er janvier, 1er mai et 25 décembre) de 10h à 12h et de 14h à 18h.

Office de Tourisme 02 41 49 80 00 Le lundi de 14h à 18h. Du mardi au samedi de 9h30 à 12h et de 14h à 18h. Le mardi : ouverture à 10h. Fermeture les dimanche et jours fériés.

Office Municipal du Sport 02 41 65 45 51 Du lundi au vendredi de 10h à 12h et de 14h à 19h.

Centre Médico Sportif 06 33 60 70 38 Lundi, mardi et jeudi de 16h30 à 20h, mercredi de 14h à 20h et vendredi de 17h à 20h.


>

Courrier des lecteurs

Courrier des lecteurs Courriel de Madame PINEL

Ce petit message pour vous dire combien votre équipe à la déchetterie de la Blanchardière est sympathique. Je m’y rends régulièrement et il me faut souvent de l’aide pour vider de mon coffre des choses trop lourdes ou trop encombrantes pour moi.

Je suis extrêmement touchée par la gentillesse de ces messieurs, leur rapidité à rendre service et leur sourire, même dans le froid ou sous la pluie. Nous écrivons souvent pour nous plaindre, j’ai décidé d’inverser le processus. Si nous exprimions plus souvent notre satisfaction, la vie serait plus belle.

Cette page vous est réservée Adressez vos suggestions, remarques ou questions au : Direction du Cabinet et des Relations Internationales Courrier des lecteurs BP 32135 49321 Cholet cedex Afin que vos courriers soient pris en compte, il convient de préciser vos nom et adresse. Gilles BOURDOULEIX vous répondra ainsi que Michel MAUDET en sa qualité de Maire Délégué du Puy Saint Bonnet.

Démocratie locale

Courrier de Monsieur J.M. BILLY

J’assiste pratiquement à toutes les réunions du Conseil Municipal. Lors d’un récent Conseil, J.M. BOUDARD (journaliste) a sorti un journal "L’Equipe" et sans scrupule l’a ouvert en grand. Lorsqu’à mi-conseil Monsieur Bourdouleix lui a demandé : "les nouvelles sont bonnes",

il n’a pas daigné relever la tête et refermer son journal, mais il a eu un petit rire narquois, visible par nous les choletais présents à la séance. Quelle conscience professionnelle !!! Comment peut-on prendre en compte, le lendemain, ce qui est écrit sur ce Conseil Municipal.

Evidemment c’est beaucoup plus vendeur de faire lire à ses lecteurs les choses qui vont mal en les exagérant, plutôt que celles qui vont bien et heureusement à Cholet, elles sont plus nombreuses. Messieurs les médias c’est peutêtre ça la crise…

Thierry Abraham, Adjoint au Maire en charge du pôle Commerce - Artisanat Quartiers, se tient à l’écoute des Choletais et reçoit sur rendez-vous : tous les mardis après-midi à l’Hôtel de Ville, tous les jeudis après-midi à la rencontre des Choletais sur le terrain. Renseignements : service Actions de Quartiers 02 41 49 26 49

www.ville-cholet.fr rubrique "Services en ligne" > "Exprimez-vous"

25 Plus d’infos sur www.ville-cholet.fr


>

Expression politique

Cholet Passion Le choix de l’efficacité Le Conseil Municipal du 9 mars 2009 nous a laissé un goût amer. Alors que Benoît MARTIN revenait à juste titre sur les accusations d’inconsistance portées à l’encontre des conseillers de la majorité, le débat a rapidement été porté par l’opposition de gauche dans le champ de l’insulte. Exigeant des excuses qui ne vinrent jamais, contraint de faire face à une tentative délibérée de déstabilisation du Conseil Municipal, le groupe Cholet Passion décida cependant de reprendre le cours des délibérations du Conseil Municipal et ainsi, de continuer à travailler dans l’intérêt général des Choletais. Il y a tout juste un an, nous avons été élus par les Choletais pour accomplir une mission en laquelle nous croyons : assurer la mise en œuvre du projet construit par le groupe Cholet Passion pour les hommes et les femmes d’un territoire. Ainsi, le 20 mars dernier, Gilles BOURDOULEIX et Christophe BECHU, Président du Conseil Général, ont signé le premier contrat de territoire entre le Département et la Communauté d’Agglomération du Choletais. Ce contrat a pour objectif de soutenir la politique de la CAC en faveur de l’habitat à travers plusieurs volets parmi lesquels : une aide renforcée pour la construction de logements sociaux, un soutien accru des deux collectivités au foyer des jeunes travailleurs "les Pâquerettes" et la mise en place du Pass-Foncier sur le territoire de l’agglomération choletaise. Permettant de financer d’abord sa maison, et dans un second temps son terrain, le Pass-Foncier permet aux familles de devenir plus facilement propriétaires de leur logement. Dans le contexte économique difficile que nous traversons, il est en effet essentiel de soutenir les ménages choletais qui, depuis plusieurs mois, connaissent des difficultés

pour obtenir le financement de leur future maison. Désormais, grâce au volontarisme des élus de la Communauté d’Agglomération du Choletais, les familles de notre territoire et plus particulièrement les jeunes couples peuvent constituer un dossier qui leur permettra de concrétiser leur projet résidentiel. Le Pass Foncier : nous avions pris cet engagement dans le contrat que nous avons signé avec les Choletais le 9 mars 2008. Avec les élus de la Communauté d’Agglomération du Choletais, nous l’avons concrétisé le 20 mars 2009. Loin de sombrer dans une politique politicienne qui n’a pas sa place au Conseil Municipal, nous continuerons à garder le cap des engagements que nous avons pris. Le débat n’a de valeur que s’il est partagé. Face à l’attitude irresponsable de l’opposition de gauche, face à l’absence totale de toute proposition de sa part, face à sa volonté manifeste de rabaisser le Conseil Municipal à des polémiques qui ne servent personne, nous faisons le choix de l’efficacité. Avec et pour les Choletais. L'équipe Cholet Passion

Rappel de la loi sur la mise à disposition d’un local à l’opposition L’article L.2121-27 du Code Général des Collectivités Territoriales précise que dans les communes de plus de 3 500 habitants, "les conseillers municipaux n’appartenant pas à la majorité municipale [...] peuvent bénéficier sans frais d’un local commun." A Cholet, à la faveur d’un réaménagement récent des bureaux, la majorité municipale a choisi de mettre à disposition une salle pour chacune des oppositions, allant au-delà de ce que prévoit la loi.

Ensemble, Vivre Cholet

Cholet de toutes nos forces

Démocratie bafouée, démocratie en danger !

Activons les outils de solidarité

Nous, élus du groupe Ensemble Vivre Cholet, avons quitté le conseil du 9 mars, car Gildas Guguen après avoir signalé au maire "l’air hébété" qu’il prend, dans l’intention de dénigrer un élu de l’opposition dès qu’il s’exprime, a été interdit de parole pendant la durée du conseil et pour les séances à venir, ce qui est contraire à la loi. Se prétendant insulté, le Maire a, en effet, exigé des excuses… qu’il n’a, bien évidemment, pas obtenues. Nous avons estimé, en effet, que, depuis un an, nous avons eu à subir, soit en séance, soit dans les pages du présent magazine, des propos bien plus indignes que, seule la volonté de privilégier le débat à la polémique systématique, nous avait amené à ne pas relever. Nous préférerions largement pouvoir, au sein du Conseil, débattre de questions de fond. Mais nous ne pouvons laisser passer ces attaques répétées contre la démocratie par une majorité qui se croit au-dessus de tout. Il en va des droits et de l’intérêt de tous ! P.S. : les jolies photos parues à la page du Courrier des lecteurs dans le numéro de Mars de Cholet Mag sont celles du local mis à notre disposition depuis… février 2009. Pas de quoi plastronner ! Groupe Ensemble, Vivre Cholet

26 avril 2009

Nous aurions pu vous parler du dernier Conseil Municipal, de ses dérapages verbaux, des attitudes anti démocratiques, mais il nous semble plus utile aujourd’hui de nous attarder sur la crise économique que nous subissons. Bien évidement, le Choletais n’est pas épargné par cette crise et en tant qu’élus, nous devons nous interroger sur la nature de notre action pour en limiter les effets négatifs sur les Choletais. Mettre en place un outil d’accompagnement des personnes privées d’emploi à l’échelle de l’agglomération sur le mode des plateformes de reconversion, mobiliser le Conseil de développement sur cette problématique, favoriser l’accès à la formation des salariés dont le temps de travail se réduit…etc. Nos marges de manœuvre sont limitées, mais elles existent. Mobilisons nous ensemble pour faire face à la crise et activer des outils de solidarité plutôt que d’exposer au Conseil Municipal des conflits médiocres de personnes. Pour "Cholet de Toutes nos Forces" Xavier Coiffard


>

Infos pratiques Hôtel de Ville 02 41 49 25 25

e-mail : info@ville-cholet.fr http://www.ville-cholet.fr L’Hôtel de Ville est ouvert du lundi au vendredi de 8h30 à 12h15 et de 13h30 à 17h30. Le samedi, le service Etat Civil vous accueille de 9h à 12h.

Mairie annexe du Puy Saint Bonnet 02 41 56 41 76 Le lundi, le mardi et le mercredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h30, le jeudi de 8h30 à 12h et le vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 16h30.

CCAS 02 41 49 55 99 Du lundi au vendredi de 8h30 à 12h15 et de 13h30 à 17h30.

Santé Maison médicale de garde 02 41 33 16 33 Pharmacies de garde (week-ends et jours fériés) 11 et 12 avril : Pharmacie Pied (30 bis rue du Carteron) 13 avril : Pharmacie des Roches (27 rue Laënnec) 18 et 19 avril : Pharmacie Sacré-Cœur (41 bd Maréchal Joffre) 25 et 26 avril : Pharmacie Patellis (Saint-Christophe-du-Bois) 1er mai : Pharmacie Bigot-Fougerouse (Le Puy Saint Bonnet) 2 et 3 mai : Pharmacie Liemkeo (13 rue Descartes)

Dentistes Gardes le dimanche et jours fériés de 9h à 12h. Pour connaître les coordonnées du dentiste de garde, appelez le 02 41 87 22 53.

Urgences Pompiers 18 (ou portable 112) Samu 15 (ou portable 112) Police 17 (ou portable 112) Police municipale 02 72 77 25 00 Centre antipoison 02 41 48 21 21

Transports Choletbus-Transports Publics du Choletais 02 41 62 65 65 Service de Transport pour les Personnes à Mobilité Réduite (TPMR) 02 41 49 02 80 Gare routière 02 41 62 11 86 SNCF 36 35 (0,34 euro/ min)

Pratique Déchetterie de la Blanchardière Du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 19h, le samedi de 9h à 12h30 et de 14h à 18h30, le dimanche de 9h à 12h. Rappel : retrouvez rue par rue les jours de ramassage des ordures ménagères (bacs jaunes et bacs marrons) sur le site Internet de la Ville : ville-cholet.fr > cliquez sur "Collecte déchets" dans la rubrique "Pratique", dans le bandeau au centre de votre écran.

Le mois prochain dans > Entracte

n° 228

Mai 2009

> Le Mag’

Les mauvaises herbes ont la cote Votre magazine consacrera son cahier central à un dossier sur les nouveaux types de gestion des espaces verts. Concrètement, il s’agit d’expliquer aux Choletais qu’il n’existe pas d’espaces laissés à l’abandon ou mal entretenus. Moins de tontes, moins de tailles, c’est logiquement moins de produits phytosanitaires utilisés pour l’entretien des paysages, à la faveur d’une nature qui prend ses droits en ville, crée de nouveaux écosystèmes riches d’une flore et d’une faune qui se diversifient.

Les Z’allumés plage Travot Nouveau concept pour les Z’allumés et à plus d’un titre. Le festival jeunesse offert et organisé par la Ville de Cholet prend cette année le thème de la "plage" en toile de fond. Beach soccer, capoeira, tshaka balle, soirée Ibiza avec Le Paradise, un grand palmier d’escalade... la place Travot recouverte de sable prend des allures de Copacabana les 23 et 24 mai. Autre nouveauté, c'est le week-end suivant que les Z’allumés donnent rendez-vous à leur public pour la grande soirée concert qui a fait une bonne partie du succès de ce festival proposé aux 12-25 ans.

27 Plus d’infos sur www.ville-cholet.fr


L'image

n° 227

avril 2009

© Etienne LIZAMBARD

>

L'envers du décor La construction des chars du carnaval mobilise une centaine de bénévoles. Ils mettent en commun leurs savoir-faire pour ériger de véritables monuments roulants, dans le plus grand secret, à l'abris du hangar des carnavaliers, situé près du Centre Technique Municipal. Tous les chars ont pour base commune une remorque de camion équipée d’un groupe électrogène et d’un réseau électrique complexe.

Ensuite, pour façonner les personnages et les décors, de nombreuses compétences sont mises à contribution : soudure, peinture, mécanique, électricité... Les techniques diffèrent d’une équipe à l’autre. Par exemple, pour créer le volume des personnages, certaines utilisent des éléments d’acier soudés à l’arc, là ou d’autres emploient du polystyrène.

Pour l’animation des personnages, les carnavaliers ont parfois recours à des moteurs d’essuie-glaces, à des moteurs industriels ou encore à des vérins pneumatiques et hydrauliques. Quant à l’illumination des chars, les équipes de carnavaliers utilisent des automates programmables. www.ville-cholet.fr/carnaval

Retrouvez le programme page 7.

Plus d’infos sur www.ville-cholet.fr


Cholet mag - avril 2009