Page 76

L’un des enjeux de la pratique architecturale telle que la décrit P. Bouchain réside dans cette volonté de réinstaurer le débat entre les acteurs et ainsi redorer naturellement l’image de l’architecte auprès des populations. En effet, en cherchant à rendre l’architecture à son utilisateur, on va pouvoir se détacher de ce « droit de suite » de l’œuvre architecturale et donc avoir une double action : tout d’abord sur l’habitant qui va renouer un lien avec un domaine au langage complexe duquel il se sent souvent exclu et incompris, et dans un second directement changer la mentalité de l’architecte afin d’améliorer son image au monde. Il est donc nécessaire pour l’architecte qui désire créer un lieu durable, d’apprendre à se détacher du travail accompli et de passer le relai à l’utilisateur qui saura, fort de son expérience personnelle et de ses affects, prendre la succession dans le projet. « Savoir se retirer à la fin d’un chantier, c’est créer le vide qui permet à l’utilisateur d’y entrer ».40 Considérant l’objet architectural en tant que tel, la pratique de P. Bouchain se détache clairement de la réalité constructive du projet qu’il place dans un second plan. Pourtant elle est naturellement primordiale dans le projet et nécessite d’être intégré dans ce processus de retour au dialogue. En effet, ces pratiques architecturales qui proposent un acte de sensibilisation et cherchent à s’émanciper du modèle constructif que nous connaissons doivent aussi penser le rapport entre constructeur, architecte et utilisateur. La transmission peut aussi se faire entre un maçon et l’utilisateur dans le sens ou le premier va pouvoir conseiller le second, appuyant

40

Ibid., p64-65.

76

Profile for Arthur Vallerault

Architecture du dialogue  

Mémoire de master, soutenu en janvier 2017. Architecture thesis.

Architecture du dialogue  

Mémoire de master, soutenu en janvier 2017. Architecture thesis.

Advertisement