Page 65

système dont la consommation est incontrôlable en ressources et dans lequel le dialogue est devenu un luxe. Réinstaurer le circuit court dans la commande architecturale, cela signifie redéfinir intégralement la pensée du projet. En amont, il paraît essentiel que l’architecture soit un vœu collectivement formulé qui réponde à un besoin commun : il faut ainsi sortir de la conception de l’objet architectural commandité par un pouvoir financier dont l’intérêt ne pourra être autre que celui du bénéfice, sauf en de très rares occasions où les entités commanditaires se feront acteurs de la cause populaire. Lors de la conception, et comme le suggère Yona Friedman, l’architecte doit être en capacité d’intégrer l’usager, au point même de le rendre essentiel au processus. Idéalement, un circuit court en conception doit pouvoir susciter l’intérêt de son sujet principal, ainsi que celui des personnes dont le quotidien sera impacté par cette initiative. C’est une table des négociations qu’il s’agit d’organiser, dans laquelle les rencontres physiques seront préférées aux échanges de mails, laborieux et édictés. Enfin, le meilleur moyen de réduire les distances de transport des marchandises et de la force de travail, passe par l’emploi des ressources locales. L’emploi des savoir-faire locaux permettra outre une économie de déplacement, de produire une dynamique plus locale et ainsi de participer à la diminution des monopoles des grands groupes de construction. « Le cas par cas est la seule possibilité pour rétablir le « circuit court » dans la production bâtie ou paysagère, de la réconcilier avec le lieu, de mobiliser les habitants et les praticiens,

65

Profile for Arthur Vallerault

Architecture du dialogue  

Mémoire de master, soutenu en janvier 2017. Architecture thesis.

Architecture du dialogue  

Mémoire de master, soutenu en janvier 2017. Architecture thesis.

Advertisement