Page 20

du XIXème siècle, les pratiques architecturales ont connu une véritable révolution dans la manière de concevoir et de faire l’architecture, donnant lieu à une large diversité de la pratique. En effet, si l’architecture, telle qu’elle pouvait être présentée aux médias, laissait clairement apparaître une normalisation et un suivi du modèle, la réalité de la pensée était quant à elle bien différente. Ces pratiques qui se veulent alternatives à un système très contesté, sont toutes autant de manière de faire le projet, permettant d’offrir de nouvelles perspectives à la profession et de s’adapter à des enjeux économiques, sociaux, climatiques, etc. Parmi ces pratiques alternatives, certaines promeuvent une architecture beaucoup plus sociale, en ce sens d’une véritable nécessité de nourrir l’intérêt des rapports entre les individus, que nous nommerons « architecture du dialogue ». La troisième partie de cette recherche consistera en une analyse de quatre cas d’études permettant de prendre conscience des enjeux de la pratique du dialogue en architecture, des modalités de sa mise en œuvre, des contextes économiques et sociaux dans lesquels elle peut être employée, etc. Parmi ces études de cas, nous verrons un projet de l’architecte Patrick Bouchain, un praticien animé par les questions de la participation et de la réinstauration du dialogue, dont le travail est aujourd’hui nationalement reconnu. La Friche Belle de mai, dans le quartier de la Gare Saint-Charles à Marseille, fait partie de ses lieux phares où la question du chantier a été envisagée comme un espace de l’expérimentation de ce dialogue entre différents intervenants du projet (usagers, architecte, ouvriers, etc.). Cette occasion de la présence quotidienne de l’architecte et

20

Profile for Arthur Vallerault

Architecture du dialogue  

Mémoire de master, soutenu en janvier 2017. Architecture thesis.

Architecture du dialogue  

Mémoire de master, soutenu en janvier 2017. Architecture thesis.

Advertisement