Page 108

d’ailleurs assez classique : le mouvement moderne et son style fonctionnaliste ayant trouvé ses limites, le mouvement postmoderne se veut être en rupture avec ce dernier et offrir une alternative

par

un

nouvel

ordre

constructif,

repoussant

inconsciemment l’échéance d’une mutation à venir. Le refus du modèle à la fin de l’époque post-moderne n’est pas pour autant synonyme de renouvellement pérenne: la vague d’individualisation de la pratique divise le marché et permet l’émergence d’une architecture de la référence, poussant les architectes à se spécialiser. Cette nouvelle manière de concevoir l’architecture par l’image de l’objet architectural et par le choix du nom de son concepteur coïncide avec l’arrivée de la surmédiatisation de quelques architectes starisés. Parallèlement à cela, le nombre d’architectes diplômés ne cesse d’augmenter, des personnes pour lesquels il est souvent difficile de s’émanciper de l’image de l’architecte artiste et capricieux. Toutefois si l’image de l’architecte n’est pas au beau fixe médiatiquement

parlant,

il

existe

des

pratiques

qualifiées

d’alternatives qui tentent d’offrir un second souffle à une profession parfois

malmenée. Elles

principaux

enjeux

problématiques

de

partent d’une

l’architecture

urbaines

et

réflexion

quant aux

contemporaines

sociales

que

et

connaissent

des de

nombreuses villes. Le conservatisme toujours présent dans une pratique assez traditionnaliste de l’architecture promeut des codes de représentation qui demeurent très techniques, voir même inaccessibles pour le grand public considéré comme novice en la matière. Le paradoxe est assez surprenant : on reproche aux

108

Profile for Arthur Vallerault

Architecture du dialogue  

Mémoire de master, soutenu en janvier 2017. Architecture thesis.

Architecture du dialogue  

Mémoire de master, soutenu en janvier 2017. Architecture thesis.

Advertisement