Page 107

Conclusion Les

profondes

mutations

que

connaît

la

pratique

architecturale aujourd’hui sont très révélatrices d’une évolution des modes de vie et de penser : concevoir l’architecture contemporaine comme un objet venant cristalliser un instant remet en cause de nombreux enjeux sociaux et économiques actuels ayant tendance à défendre une mobilité grandissante. La pratique de l’architecture en France est depuis toujours marquée par une volonté générale de normalisation et d’établissement d’ordres unificateurs. Cette profession a historiquement véhiculé une image élitiste d’un cercle privilégié de concepteurs, loin d’être toujours bénéfique. À l’issue de la seconde guerre mondiale et face aux nombreux traumatismes populaires, force est de constater que la pratique n’a pas toujours été en mesure de s’adapter à une société souhaitant tirer un trait sur son passé. Le théoricien de l’architecture franco-hongrois Yona Friedman apporta dès la fin des années 1950, un constat alarmant quant à l’incapacité des architectes de l’époque à répondre à des problématiques sociales et urbaines croissantes. Ils subissent un courroux populaire, leur étant reproché de ne pas se soucier des bonnes questions et perdant de ce fait tout crédit au près de la société. La succession des mouvements moderne et post-moderne qu’ont provoqué les différentes crises politiques de 1968 et de la fin des années 1970, illustre une fois encore cette volonté récurrente de trouver des solutions par l’uniformisation de la pratique. Le schéma est

107

Profile for Arthur Vallerault

Architecture du dialogue  

Mémoire de master, soutenu en janvier 2017. Architecture thesis.

Architecture du dialogue  

Mémoire de master, soutenu en janvier 2017. Architecture thesis.

Advertisement