Page 1

« Prévention et accompagnement à la  maternité auprès des femmes issues de  la communauté des Gens du Voyage » A propos de la thèse de doctorat en médecine de  Aude Piketti

Présentée par Julie Broussard, remplaçante de médecine générale


300 000 à 400 000 Gens du Voyage en  France

Espérance de vie inférieure à la  population générale ( étude de médecin du monde 2000)

Conception de la santé   Singulier = pluriel  Curatif / préventif : le symptôme Rôle de la femme


Le but de ce travail est de savoir si les  représentations et le vécu des femmes  tsiganes influencent leur suivi de  grossesse et la prévention de grossesse  non désirée.


Méthodologie 

 

24 entretiens individuels auprès de  femmes tsiganes de nationalité  française en âge ou ayant été en âge de  procréer Lieu : Rhône, Savoie, Haute-Savoie Introduit par médiateur d’une  association locale : ARTAG, la Sasson  et l’ALAP Sur les terrains ou dans les locaux de  l’association 


Résultats 

La confiance

La prévention

Une multitudes de peurs

Le suivi obstétrical

La  maternité/ la contraception

La présence de tabous


Résultats 

La confiance

La prévention

Le suivi obstétrical

La maternité/ contraception

Une multitudes de peurs

La présence de tabous


La confiance 

Un point de départ essentiel 

Rejet et exclusion : point de départ pour  la défiance

Choix du médecin 

Importance du dialogue / notion de  référent


Résultats 

La confiance

La prévention

Une multitudes de peurs

Le suivi obstétrical

La maternité 

La présence de tabous


La prévention 

Une démarche difficile

L’itinérance une difficulté  supplémentaire

Place des croyances

Absence de rencontre avec les services  de prévention

Politique du tout ou rien 


Résultats 

La confiance

La prévention

Une multitudes de peurs

Le suivi obstétrical

La maternité 

La présence de tabous


Une multitude de peurs 

Peur de l’examen clinique

Peur de la maladie

Peur de la prévention


Résultats 

La confiance

La prévention

Une multitudes de peurs

Le suivi obstétrical

La maternité

La présence de tabous


Le suivi obstétrical 

La grossesse = enfant = importance

Suivi obstétrical : une « obligation »  acceptée

L’importance de l’échographie

Moment propice pour la prévention


Résultats 

La confiance

La prévention

Une multitudes de peurs

Le suivi obstétrical

La maternité / la contraception

La présence de tabous


La maternité / La contraception  Histoire de femmes  Accès facile aux structures de santé  Suivi de l’enfant important  Suivi de la femme reste fragile 

Place de la contraception :

Contraception = progrès

Après première grossesse  


Choix du moyen de contraception : 

Pilule micro ou oestro-progestative

DIU/ stérilet : peur, méconnaissance du  corps

Préservatif : tabou


Résultats 

La confiance

La prévention

Une multitudes de peurs

Le suivi obstétrical

La maternité

La présence de tabous


La présence de tabous 

Sexualité

Menstruations

IVG

Préservatifs

          - virginité => Comportement individuel face à ces  tabous     fonctionnement de groupe


Déterminants d’accès à la santé préventive


conclusion Des actions de prévention et d’éducation  pour la santé restent à se developper.  Un climat de confiance La grossesse est un moment propice à la  prévention. La femme a un rôle central dans la santé  de la communauté


Merci de votre attention‌.


« c’est un médecin qui connait les gens du voyage » « c’est un docteur qui écoute bien , il a compris qui j’étais ce que je comprenais et ce que je ne comprenais pas. Il m’a bien pris en charge, il a vu que j’avais peur et que j’étais stressée, il m’a tranquillisée… »


« Si je suis pas à l’agonie, j’y vais pas, faut vraiment qu’il y ait quelque chose » « jamais, jamais je me fais regarder, c’est vraiment quand c’est obligatoire, obligatoire! »


« Hors grossesse j’y vais pas »


« Les échographies j’en faisais tous les mois ou tous les 2 mois »


« La contraception c’est un progrès (…) à l’heure actuelle, au lieu d ’avoir 9 gamins avec chacun 1 an d’écart, maintenant les femmes elles ont 3 gamins séparés de 3-4 ans. »


« Souvent la première contraception, c’est après le premier enfant. » « Nous on se marrie c’est pour avoir des enfants .»


« Il y a le stérilet mais j’ai peur, parce que ça fais longtemps mais il s’est perdu dans une femme de chez nous »


« le sexe c’est la honte » « on ne parle pas de sexe, on ne parle pas de rapport sexuel, on n’en parle pas, même après le mariage. »


« Mais on n’en parle pas devant les hommes. Ils savent mais c’est comme si ils ne savaient pas, parce qu’on en a honte »


« Mon mari il voulait pas il a dit « si on l’enlève, on risque de ne plus en avoir c’est pas bien tout ça »


« Le préservatif je ne l’ai jamais utilisé. Jamais, de toutes façons je n’ai eu qu’un seul homme dans ma vie, mon mari » 

Present aude picketty  

Audrey Picketty

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you