Issuu on Google+

NOUVELLES INQUIETANTES ème 4 4


Aaaaahhhh ! Je me réveille en sursaut ! Heureusement ce n’est qu’un cauchemar... Amine

MON CAUCHEMAR Jeudi 26 Mars 2011 : je suis à Paris, en ville, quand je sors du travail à 18 heures, on est en hiver et donc il fait déjà noir. Aujourd’hui c’est mon anniversaire : oui, j’ai eu 28 ans. Moi Harry MARTIN 28 ans, professeur de sport dans un lycée. Je marche vers ma voiture que j'ai garée un peu loin car il n'y avait plus de place dans le parking de la ville... Quand j'entends des pas derrière moi, je vois une ombre je ne me retourne pas tout de suite… je continue à marcher de plus en plus vite mais l’ombre est toujours là ! Mon rythme cardiaque accélère, je commence à paniquer, j’essaye de me retourner mais je n’arrive pas… puis je sens une main sur mon épaule, je me retourne et...


L'étrange maison 24 Octobre : Je rentre chez moi. La porte est entrouverte, mais je ne remarque rien d’étrange. Ah si ! Il manque un sac avec des papiers assez importants ! Il ne manque rien d'autre, même s’il y avait plein d’affaires de marque à la maison. Je suis pourtant sûr d'avoir verrouillé la porte d'entrée. Je demande à mon frère : « C'est toi qui a laissé la porte ouverte ? - Non ce n'est pas moi, répond-il ». Sans me poser de question, je vais voir si rien d'autre n’a disparu. Aucune trace de pas nulle part ! Est-ce que je deviens fou ? Je perds la tête ce n'est pas possible ! 25 octobre : Rien ne va plus ! Je viens de me réveiller. Le soir je me suis assuré d'avoir fermé la porte et je me réveille, la porte grande ouverte ! Il n'y avait personne à la maison la veille ! Quelqu'un s'est introduit chez moi cette nuit, mais qui ? Un fantôme ? Une personne que je connais ? Je ne sais pas. Cette fois, en allant me coucher, j’emmène un verre d’eau avec moi, je verrouille ma porte à clé et je laisse mon caméscope tourner dans le couloir.

26 octobre : A mon réveil, la porte est grande ouverte, le verre d’eau est vide ! Comment cela se peut-il ? J’avais verrouillé la porte hier soir ! Que se passe-t-il ? Ma maison est-elle hantée ? Peut-être. J’ai visionné le film sur mon caméscope. Je ne suis pas fou… juste somnambule ! Anthony C’était le soir d’halloween, vers minuit. Je rentre de ma soirée d’halloween et j’ai vu que la vitre de ma porte était cassée. J’ai décidé de ne pas rentrer, mais d’appeler mon frère et de lui dire de venir. Après dix minutes de peur, mon frère est arrivé : « Que ce qu’il y a ? - La vitre de la porte est cassée. - As-tu appelé la police ? - Non, je n’ai pas encore regardé si quelque chose a été volé. - D’accord, je cherche une lampe de poche dans ma voiture. » Mon frère et moi, marchons vers la porte et entrons dans la maison. Il avait de la lumière et des bruits dans le salon. Mon frère me dit d’avancer sans faire de bruit.


Nous ne voyons personne. Je demandais : « Comment est-ce possible ? - Ce n’est pas possible, à moins que la maison soit hantée, répondit-il. » Tout à coup nous voyons passer une ombre, et nous courons après. C’était un homme qui venait de nous cambrioler. Nous croyions que le bruit venait du salon comme la lumière était allumée, mais en fait, c’était une diversion : le bruit venait d’en bas. Nous avons attrapé l’homme et nous avons appelé la police. Finalement il n’y avait rien d’inexplicable là-dedans. Anthony


Croisière dans le triangle des Bermudes

Marion et Jeanne partaient pour New-York. Elles embarquèrent, s’installèrent dans leur suite luxueuse. Jeanne avait peur des croisières : elle avait le mal de mer et à l’aller, le bateau avait heurté un récif et avait failli couler près du port. Sa maman la réconforta en lui disant qu’elle n’avait rien à craindre pour cette croisière. Marion et Jeanne allèrent parler au capitaine du navire : « Bonjour monsieur, dit Jeanne, j’ai peur des croisières et j’ai le mal de mer. - Ne vous inquiétez pas, jeune fille, répondit le capitaine. Nous allons arriver à New York sans aucun problème. Arrivée à 500km des côtes de la rochelle au sudouest de la France l’un des passagers a disparu et on ne l’a jamais retrouvé. Le capitaine semblait inquiet. La nuit tombait sur l’océan Atlantique et un épais brouillard entourait le navire. Dans la discothèque trois personnes qui sont allées aux toilettes disparurent précipitamment comme le premier passager. Puis encore deux autres. Sur 1450 qui embarquèrent à Londres, il n’en reste plus que 1444. Tout le bateau maintenant était inquiet.

Deuxième nuit à bord. Au restaurant sur les 1200 passagers qui ont mangé, 200 disparurent cette nuit. Il n’en reste que 1244. Le capitaine ordonne une fouille entière du navire. Ils ne trouvèrent rien du tout, mais un par un, les membres d’équipages disparurent sans laisser de trace. Plus tard dans la nuit cinq autres personnes disparurent dans leur cabine. Troisième jour. Le capitaine a disparu lui aussi ainsi que les membres d’équipages et tous les passagers. Le bateau arriva à New-York sans personne à bord. La police scientifique pensa qu’ils avaient été enlevés, mais l’un des scientifiques dit qu’ils étaient passés par le « triangle des Bermudes ». Cette enquête été resté ouverte depuis maintenant deux ans. Le mystère n’est pas résolu.


L'électricien fantôme 14 septembre: j'étais dans mon collège, le soir, j'étais seul avec mon professeur qui m'explique les exercices à faire pour le lendemain. D'un coup, les lumières ont commencé à clignoter sans arrêt. Je demandai à mon professeur: « Qu'est-ce qu’il se passe monsieur ? Pourquoi les lumières clignotent » - Je ne sais pas ce qu'il se passe, j'entends des bruits bizarres dans le couloir. - Moi aussi, c’est bizarre !» Puis, mon professeur a fermé la salle et nous sommes sortis de l'établissement. Moi je suis rentré chez moi, toute la nuit j'ai réfléchi à cette histoire qui s'est passée dans mon collège. 15 septembre: je suis dans mon collège. A 16h30, seul encore avec mon professeur qui contrôle les exercices qui étaient

à faire pour aujourd'hui, d'un coup les lumières ont encore clignoté et j'ai de nouveau entendu des bruits bizarres qui venaient des couloirs. Je suis rentré chez moi en courant. La nuit, je n’ai pas réussi à dormir et j’ai fait un cauchemar effrayant : je voyais une personne étrange qui s’approchait peu à peu de moi dans les couloirs sombres. 16 septembre: J’étais seul dans les couloirs, je suis sorti de la classe en dernier car j'ai rangé mes affaires dans mon sac. Les lumières clignotent encore !!! Et j'entends encore ce bruit bizarre, mais je n’ai plus peur. J'ai regardé dans tous les couloirs pour trouver d’où venait ce bruit bizarre. Au 3éme étage, il n'y a rien de bizarre. Je suis descendu au 2éme étage : il n'y a rien non plus. Et puis je suis descendu au 1er. Il y avait un électricien qui réparait les lumières, et les bruits bizarres c'était la machine de l'électricien qui s’occupait de la lumière depuis trois jours déjà. Le magasin et les escarpins fous Je me baladais par une belle journée d’hiver. On pouvait voir le reflet du soleil sur la neige. Ce jour-là, ma mère m’avait confié sa carte de crédit pour faire les courses. Mais sur le chemin, je vis dans la vitrine d’un


magasin les escarpins de mes rêves. Les plus beaux escarpins que je n’avais jamais vus ! Tout de suite après mon entrée dans le magasin, mes yeux ont été attirés vers une magnifique paire d’escarpins avec au moins dix centimètres de talon. Une vielle dame laide avec de long cheveux gris, une verrue pustuleuse plantée au milieu de son nez pointu me demanda : « Je peux t’aider jeune fille ? - Oui j’aimerai essayer cette paire d’escarpins ! - Oh ça ne sert à rien, elles se font à toutes les tailles de pieds. - Ah ? D’accord, et quel est leur prix ? - Elles ne vous couteront rien ! - Merci au revoir ! Je me baladais une belle journée d'hiver. On pouvait voir le reflet du soleil sur la neige. Ce jourlà ma mère m'avait confié sa carte de crédit pour faire les courses et elle m'a formellement interdit d'acheter quoi que ce soit d'autre que ce qui été inscrit sur la liste de course. Mais je suis passé devant ce magasin d'escarpins et c'était plus fort que moi je devais y entrer. Dès que je fus à l'intérieur mes yeux ont été attiré vers une paire magnifique d'escarpin j'avais l'impression de vivre un rêve puis une vielle dame vint m’interpeller : « Jeune fille je peux faire quelque chose pour toi ?

Cette femme était si laide si bossu si l’aide qu'on aurait dit une sorcière je n’analysais que sa verrue verte et pustuleuse que je mis du temps à lui répondre. - Oui j'aimerai essayer cette paire d'escarpin ! - Ça ne servirai à rien ma chère elles se font à toute les tailles de pied ! Cela était étrange que cette paire puisse être à ma taille et à celle de quelqu'un d'autre. -

Bon d'accord est combien coûte-t-elle ?

-

Oh ne t'en fait pas pour ça je te les offres !

-

Merci madame au revoir ! »

En sortant du magasin j'avais toujours cette boule au ventre et mon regard était vide je me posais une question pendant mon trajet, pourquoi les escarpins était ils gratuits ? De retour à la maison ma mère demanda : « Ma fille où sont mes courses que je t'avais demandé d'acheter et pourquoi as-tu cette tête et qu'est-ce que cette boite à chaussure.


Je suis vraiment désolé pour tes courses j'ai totalement oublié pour ma tête c'est qu'il y avait cette vielle dame puis les chaussures gratuites qui vont à tout le monde et je suis passé devant ce magasin 5 rue de la forge avec toute ces belles chaussures … Attend je t’arrête tu es sur que c'était 5 rue de la forge parce que je vis ici depuis ma naissance et il n'y a jamais eu de magasin dans cette rue. » Ce que venais de dire ma mère m'a bouleversé je ne savais plus quoi dire plus quoi faire j’étais perdue. Ma sœur et venu me voir en disant : Alors tu me les montres, tu me les montres tes nouvelles chaussures ! Non, n.o.n tu ne touches pas à mes chaussures c'est claire et sort de ma chambre sale petit virus ambulant ! -

Mais, tu es méchante je te parle plus !

-

D'accord aller salut ! »

Le soir pendant que je dormais j’entendis soudainement des bruits de pas. Au début je croyais que c'était ma mère ou ma sœur qui allait boire un verre d'eau mais je vis que mes chaussures n'était pas dans leur boite alors j'ai tout

de suite pensé que c'était ma vilaine de sœur qui les avaient prises pendant mon sommeil. Je courus vers sa chambre, elle était là dans son lit en train de dormir, je retournais dans ma chambre et les escarpins était dans leur boite j'ai pensé que j'avais juste eu une hallucination à cause du manque de sommeil puis je me rendormis. La nuit du 21 janvier pour que personne ne touche à mes chaussures je mis une chaîne et un cadenas. Mais cette nuit-là, il y avait encore des bruit et la chaîne était brisée et il n'y avait rien dans la boite, pour être sûr que je ne rêvais pas, je me pinçai. Rien la boite restait vide et la chaîne brisée. J'allai voir dans la chambre de ma petite sœur c'était comme l'autre nuit elle était là innocente comme jamais. Je retournais dans ma chambre et les escarpins étaient là et je me dit toutes la nuit que ces escarpins étaient ensorcelés et fous.

La maison hantée On est le 4 février en course:j'ai passé une belle journée avec mes amis Sylvain et un autre ,on s'amuser bien c'était une journée formidable il n'y avait pas de raison pour que l'on s'ennuie,on a joue jusqu'au soir ,la journée était passée très


vite il était 21h30 ma mère ma dit que je doit allée me coucher alors je suis monte dans ma chambre et je me suis endormie il était vers 23h j'ai eu soif alors je me suis réveiller pour chercher de l'eau ,mais d'un coup j'ai vue par la fenêtre la maison en face les lumières s'allume tous en même temps , la maison était en mouvement j'ai eu peur mais je me suis dit que je rêve ,alors que quelque seconde après la maison ne bouger plus tout était éteinte , je suis allé pour me recouché je ne croyais pas a ce que j'avais vue. demain matin je me suis réveiller j'ai voulu raconter a ma mère ce que j'avais vue, mais je me suis dit que si je le dit a elle, elle me dira que j'avais fait un cauchemars . Un peu plus tard dans la matinée j'appelle mes copains pour leurs raconté ce que j'ai vue et on décide d'aller voir ensemble ce qui se passe dans cette maison. Une fois que on était devant la maison moi et mes copains on a vue que la maison était tout noir et il y avais du brouillard tout autour de la maison .

Par ailleurs on a entendu des bruits étranges. Qui provonner de l'intérieur de la maison. Avec mes amis on a eu très peurs on avait envie d'aller a l'intérieur de la maison on voit que les portes sont en mouvements et les lumières s'allumer et s'éteigner et on entende des bruits de pas. Mais a la fin on remarque que il n'y avait rien dans cette maison puisque la maison était abondonne depuis des années. Avec les copains on a eu tellement peurs que on a eu tellement peurs que on est sortie très vite on courant de cette maison. Une fois a l'éxtèrieur mon copains me demande:<< il est ou Sylvain?>> je sais pas ou il est, tu crois que il est resté dans la maison?


se matin mr Tom vit dans sa boite au lettre un lettre étrange elle a dit q il a gagner un manoirs il fut entonner d autan plusse que il na pas participer a se jeux le lendemain il y a la il pris sa voiture et vit après 2 heure de route un manoirs superbe il avais un jardin avec due fontaine des liane poussai sur le mure le manoirs avais 3 étage et il était gris et noire il vis un homme se tennant devant la porte -bonjours je suis votre valet mr Tom je me nomme bob lennon -enfaîte je nés pas participer a se j... -il faut que je vous fasse visiter votre demeure il avais quelque chose d'étrancge chez luis li était …..

sa peaux était blanche mr Tom fut étonner en voiyent celas -entres dit til le manoirs étai grand il y avais plus de 10 chambre l entres débouchait sur un coloire avec l=plusieurs porte il y avais au bout du couloirs un cheminer avec deux escalier -ne monter jamais au troisième étage -pourquoi il sourit et partie je crus que il était fous mais je ne montais pas plusieurs jour plus tard j entendit un vois -vine monte monte tome monte vine je attend -qoit je devin fous deux mois plus tard tome entendit c=des chant au troisième -je tatent vien tom TOM il voulait savoure il monta et l escalier grinça il entendit des enfant rigoler il fessait froid le table était en sang il vit un e port il ouvris il vis sure le sole un pouper il las pris puis vit que la pouper regardait la fenêtre il descendit il vis une tombe dernier la maison il vis que les fontaine ne coulait plus il vit aussi une tente un refilait de tette dant l eau il entendit pose la sure mas


tombe Tom il le fit et entendit encore chanter mais il remonta dormir il fut plusieurs cauchemar de pouper tueuse trois mis plus tard tome luis dit -tu es monter au 3 me -non mentit Tom -tu ment -comment le sait tu -je le sait il remonta le lendemain car il avais entendue a nouveau la fille luis demander il montât et vis un miroite il la regarda et vis une jeune fille elle luis dit -je les tuer il voulait brûler mon manoir il vis bob lennon pendu puis un flache ilse revellait creus que setait un reve puis il vit sure la tombe une pouper le regardat le mandement Tom mourut étouffer dent son lit ordonne ne sut qui lavais tuer mais la pouper avais disparut Gaetan

Un jour ,j’ étais entrais me promener avec mon marie au Centre-Ville de Colmar , rue des clés puis est passer devant une boutique qui s’ appelait JULES ,soudain le mannequin qui étais sur le vitre ma tirer l’ attention ! Le lendemain je suis encore passé devant se vitre, mais soudain un bruit ! je me suis tourner la tête vers le vitre il

y avait rien, c’était normal J’ai raconté à mes voisine tout le monde à rigoler, personne ma crue. Tous les jours dans mes rêves je voyer se mannequin Un mois plus tard je suis allé acheter des habilles au Centre-Ville dans une boutique qui s’appelle Cache-cache puis j’ai encore regarder ci vitre et soudain le mannequin avais perdu des boue Sa mains, sa tête j’étais choque Hilal LE 3 OCTOBRE 1998 . Le 3 octobre 1998 une petite fille et née elle se nomme Johar. Mais depuis elle a grandit est tous les ans a mon anniversaire le 3 octobre il se passe des choses étranges (des portes et des fenêtres qui s’ouvrent toutes seul, des objets sont déplacer…) Pour le moment on n’a aucune explication je pensais que peut être ce sont mes frères qui voulait juste me faire une blague mais non car il était toujours couché dans leur lit. Alors je pensais qu’un fantôme hantait ma maison ! J’eu tellement peur que je suis allée me confier à ma mère : - Maman, je pense que notre maison est hantée ! dit-je - Mais non, pourquoi dit tu cela !répondit ma mère


Car tous les ans à mon anniversaire des objets sont déplacer des porte et des fenêtre ouvertes allors qu’elle était fermé - Mais se sont peut être tes frère qui veulent juste t’effrayer. Dit la mère Johar dit tanpis se mystère restera un mystère -

BIENVENUE A ZOMBIEGAME 8 mai quel journée admirable on moi et julien avons passé toute la matinée ensemble à jouer au foot dans mon jardin on s’est beaucoup amusé et puis on a décidé de rentré chez moi c’était le soir puis on a dormi et le lendemain on a rejoué au foot me chez lui près de ca maison et puis on a dormi chez lui et on a décidé de jouer avec sa console On jouer de 11 heure du matin et environ jusqu’à 10-11 heure du soir alors on était tellement fatiguer qu’on voyer des ombres passe j’ai cru entendre des grincements et des gémissements puis j’entendais des femmes pleurées et des enfants tout en même temps. On avait tellement peur qu’on s’est

dit il faut qu’on dorme on est trop fatiguer et moi j’avais entendu que cette maison était hantée par quelqu’un mais julien voulait encore jouer alors on continu de jouer à un jeu de zombie et il restait le dernier zombie mais quelque chose d’étrange se passe le zombie qu’on devait tuer s’arrête devant l’écran et nous fixe dans les yeux et nous dis une chose horrible !!! OHH !!! Il nous dit, vous voulez me tuer mais vous y arrivez pas et quand je sortirais de là je vous… ! On s’est réveiller et s’était un cauchemar très horrible et faisait peur, on a eu très peur. Je lui ai dit que sa maison était hantée mais il ne me croyait pas je lui ai dit on a eu le même rêve c’est étonnant non ! Lucas T Je m’ appelle jean et je vais vous raconter une histoire qui fait peur et qui est drole on été Le mercredi 31 octobre il est 08 :00 du matin mon réveil sonne je prend ma douche après je prend mon petit dejeuner puis je regarde la télé jusqu ‘a 15 :30 puis je reçoit un appel de


mon pote Arthur il me dit vien en ville on va passer le temps la bas j ai dit ouais ok j arrive une fois arriver en ville je part dans un magasin puis arthur vien vers moi on est partit au cinema il été 20 :30 arthur voulais rentré chez lui mais un autre copain arriva il s’appelle bryan puis le temps passa très viteil été 21 :30 on entendi des des bruit bizard très bizard des bruit de pistolet et de tronçoneuse on entendait des gen rigoler comme des sorcière moi et arthur on voulait aller voir mais bryan avait très peur mais on est aller voir et tout d’un coup on a vu un fantome avec un couteau il ressembler au tueur scream on a u peur très peur téllement peur on a commencer a courir et on a vu que bryan a disparu puis on monsieur bizard avec la peau brulé et des ongle bizzard puis ma dit que lui il ressenble a freddy kruger on a couru le plus vite possible puis on a vu mon appartement je luis ait dit de dormir chez moi puis le lendemain on a vu le frére de arthur on lui a raconter puis il a rigoler et il nous a dit que c était hallowene Lucas O

Mercredi 14 Novembre 2000 :Cher carnet de voyage, mon trajet en bus de Strasbourg jusqu'en Allemagne c'est très bien passé . Je rejoins l'hôtel auquel j'avais réservé une chambre, là je vis un homme livide et il était fort possible que se soit le réceptionniste alors je lui demandais : « Bonjour monsieur pourrais-je avoir la clef de ma chambre s'il vous plaît ? »Et il me répondit avec son accent ,très lentement : « Ouirrh pien surrh quel hest fotre nom ? • Mon nom c'est M.Latouffe • Ahhr monsieurrh latouffre j'ai troufer .Fouilez me suifre s'il fou plait . Foila fotre chambre c'est la numéros DREIZEHN, bonsoirhh monsieurrh bonne soirée .» Cet endroit me faisait vraiment très peur il y avait plein d'araignées avec leurs toiles , j'avais l'impression d'être le seul dans cet hôtel lugubre et triste. Tellement cet endroit était sinistre que je décidais d'aller faire un tour dehors et c'est là que j'ai aperçus un chat noir qui m'a glacé le sang et d’apercevoir un chat noir sa portait malheur.

Le réceptionniste allemand aaa

Arrivé à l'hôtel, je vis le réceptionniste avec un verre à la main dont la contenance était rouge, je montais


précipitamment dans ma chambre avec la peur au ventre car je me demandais si ça pouvais être du sang mais cela pouvais être aussi bien du vin TOUS rouge . Le réceptionniste vint dans ma chambre pour m’apporter le dîner j'avais tellement peur de se qu'il aurait pu y avoir dans le dîner que je n'y est même touché mais j'ai vu qu'il y avais exactement la même contenance dans mon verre que dans celle du réceptionniste .

Le matin d'après ,l'ambiance était très calme et j'étais bien vivant et dans mon lit était-je fou est-ce un rêve un cauchemars une hallucination , dans tous les cas j'étais bien vivant. Mon séjours étais fini et je remballais mes bagages quand je partis le réceptionniste me dit : « Aurefoir monsieurrh Latoufrr et à une prochaine fois ! » il me dit tous ça avec un ton machiavélique qui m'avait congelé le sang alors je vis le chat noir à ses cotés ET JE FUIS LE PLUS VITE POSSIBLE .

J'étais horrifié à l'idée de dormir encore une soirée dans cet hôtel, dans la chambre à côté de la mienne j'entendis des hurlements à partir d'une certaine heure et des grattement sûr ma porte comme si le chat que j'avais vu dehors m'avait suivi jusqu'à l’hôtel et était en train de gratter ma porte pour que j'ouvre . Après dans la nuit les hurlements avaient arrêtés et les grattements aussi mais tout d'un coup , je me réveillas en sur-saut c'était comme si on m'avais planter des griffes dans le thorax et qu'on m'avais étouffé ,soudainement ma fenêtre c'est ouverte et un vent très fort est entré dans la chambre il était tellement fort qu'il enleva ma couverture . J'étais terrorisé je ne pouvais plus dormir ce vent m'avais glacer le sang mais je descendis quand même pour faire des réclamations mais une meute de chats m'attaquais et je m'évanouis .

Et j'étais sur de ne plus jamais passer de séjour en Allemagne. Marjolaine Un horrible cauchemar Bonjour, je m’appelle Mélanie Le mois dernier en avril 2012, ma maman a installé une étrange plante dans ma chambre, entre l’étagère et le bureau, à l’abri de la lumière, sans doute à cause des travaux effectués dans l’entrée. Elle me paraissait être là depuis une éternité. Tous les soirs avant de m’endormir, je la contemplais. Ses longues feuilles me donnaient des frissons et ses grandes fleurs bleues m’hypnotisaient, c’est d’ailleurs cela qui m’endormait. Mais je restais de longues minutes


à la regarder, seule dans mon lit, je ne voyais qu’elle. Un soir, comme à mon habitude, je regardais ma plante, malgré moi. Dehors l’orage grondait, mais je réussis à m’endormir. Brusquement, je fus réveillée par le grondement du tonnerre, je ne voyais rien, sauf les éclairs qui passaient à travers les volets. Alors les murs se mirent à trembler, les cadres de ma chambre tombèrent, mon lit devint tout froid. J’étais tremblante et en sueur. A ce moment-là, la plante m’apparut ! La plante était en train de grandir à une telle vitesse qu’elle emportait tout sur son passage. Je voulus allumer la lumière pour voir ce qui se passait, mais la plante avait une de ses feuilles géantes qui me bouchait le passage. Alors je retournai me coucher en sanglotant et en tremblant. Je voulais m’endormir mais je n’y arrivais plus, j’avais peur. La plante grandit de plus en plus et arracha les murs, le plafond et tous les meubles de ma chambre. Je me retrouvais sous la pluie toute seule, cachée sous ma couette. J’étais trempée jusqu’aux os. Je me posai la question : est-ce un cauchemar ou la réalité ? Tout à coup, je sentis un contact chaud sue mon bras, c’était ma maman qui venait me réveiller. Je me

réveillai et je regardai ma chambre, tout était intacte. Donc ce n’était qu’un cauchemar. Je me précipitai pour rejoindre maman à la cuisine et lui raconter mon cauchemar. Maman était impatiente de connaitre mon cauchemar, je lui dis : la plante de ma chambre avait prit vie et grandissait de plus en plus. - Incroyable, ça devait être horrible ! - Oui, ça tu l’as dit. Ensuite, la plante arracha tout sur son passage. - Oh la vache je n’aurais pas voulu être à ta place. - J’ai eu très peur. A la fin je me suis retrouvée sous la pluie, cachée par ma couette et tu m’as sauvé la vie en me réveillant. - Oh ma pauvre chérie. - Est-ce que tu pourrais enlever la plante de ma chambre pour que mes prochaines nuits soient paisibles ? - Mais bien sûr ma puce, on va le faire tout de suite et je vais même la donner au voisin. - Ah oui bonne idée. La plante fuit chez les voisins et mes nuits sont maintenant paisibles.

Fin


Mélanie Le vendredi la fin de la semaine 16h30 : Je suis sortis du collège, je vais a la maison 16.45 : Je suis à la maison entrait d’écouté de la musique sur mon ordinateur dans ma chambre y a personne chez moi Ma mère elle est allée faire les courses mon père est au travaille, il vient vers 18.00 C’est là que j’entends un bruit effrayant je commence à avoir grave peur je n’arrive pas a trouvé Un mot pour cette situation, j’ai des doute si j’ai entendu ce brui mais d’un coup ca recommence Puis encore et encore et quelque chose se casse, je suis sortis de ma chambre pour regarde ce qu’il ce pas mais je n’ai pas assez de courage je rentre dans ma chambre et je ferme la porte à clé et je commence a cherché mon téléphone mais mon professeur l’avais confisquait j’avais rien pour contacter ma mère les bruits s’arrête j’ai des millions de question dans ma

tête : ca pourrit être un voleur, ou un fantôme mais j’asseye de pensé positif je sais que le fantôme n’existe pas mais le voleur existe je suis traumatisé je sors de ma chambre pour voir que ce passe au salon mon cœur tape grave vite je transpire comme si il mon renverse de l’eau sur la tête plus je me rapproche du salon plus j’entend la respiration celui qui et au salon et devant la porte je voix des boude de verre cassé et en hurlant je rentre au salon et d’un coup je voix elle ??????? je soufflait un air tranquille c’était ma mère entrain de faire le ménage et c’est elle qui avait cassé la vase. J’avais oublie que on était vendredi la fin de la semaine et que ma mère elle ne travaille pas le vendredi après midi……… Omer Nouvelle fantastique par Yohann C'était avant-hier, mes parents étaient partis au Japon. 3 jours auparavant, j'avais trouvé une 3ds parterre alors je l'ai prise. Avant-hier donc, on a joué a " spirit camera, le mémoire maudit ", Yannick mon petit frère a demandé se que c'était comme jeu. Maxime, mon grand frère adit en rigolant que c'était un jeu maudit. Moi, je jouais, ce jeu était étrange. C'est la nuit, on va se coucher. Vers 00 :00 – 01  :00 du matin j'ai entendu un bruit, non, un hurlement ! Je descendis de mon lit, je ne vis rien du tout j 'allais me recoucher quand j'entendis Yannick pleurer, il avait peur et me dit qu'il avait aperçu la silhouette du méchant dans notre jeu.


Le lendemain je suis réveillé par des pleurs, les pleurs de ma mère, c'était mon frère, Maxime, qui était par terre, en dessous des escaliers, la nuque brisée et la batte de mon père à côté de lui.


essais