Page 1

PB- PP B-01134 BELGIE(N) - BELGIQUE

Tout ce qui n’est pas partagé est perdu !

« Je me tiens à la porte, et je frappe » L’autre jour, le téléphone sonne. Une bénévole de l’accueil m’informe qu’une dame est là … Elle voudrait me parler. Ça tombe mal ; je dois partir dans 15 minutes : un baptême... Je sens l’énervement monter en moi et je m’entends dire : « D’accord, je descends ! Mais dis-lui que je n’ai vraiment pas plus de 5 minutes ... » De fait, je tiendrai parole. Une demande d’aide financière : fallait s’y attendre. J’ai tôt fait, au bout d’une minute d’explication, de lui faire comprendre qu’elle ne doit rien attendre de moi, et je lui écris sur un bout de papier l’adresse d’un service social à Namur. Elle part en essuyant ses larmes … En roulant vers ce baptême, je tourne et retourne la scène dans ma tête, un peu triste … Aujourd’hui, en relisant les témoignages contenus dans cette Lettre de La Pairelle, elle ressurgit avec un goût amer : j’ai à peine écouté cette dame ; l’ai-je seulement regardée ? J’avais bien sûr les meilleurs raisons du monde … comme le prêtre et le lévite sur la route de Jéricho. Avec ce souvenir me vient en écho ce passage souvent proposé pour entrer en retraite : « Je me tiens à la porte et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui ; je prendrai mon repas avec lui, et lui avec moi » (Ap 3,20). Oui, le Seigneur frappe à ma porte lorsque je fais silence pour entrer en prière et écouter la Parole, mais aussi quand paraît le visage de mes frères et soeurs en humanité. Le partage nous humanise … Les articles de cette Lettre nous le font voir : partage du savoir, des responsabilités, de l’hospitalité, d’un regard, et même de ce qui m’a manqué l’autre jour : du temps. Que ces mois d’été, propices à la gratuité, soient pour chacun de nous l’occasion de beaux partages !

Christophe Renders s.J. Directeur Adjoint

Nous étions trois : Pierre, Jacques et moi. C’était en 1996. Nous avions un rêve : une autre réalité économique est possible. A l’époque, en Belgique, plus d’un million de personnes dépendaient d’allocations et le chômage frôlait les 10% dont plus de 15% en Wallonie. Des milliers de chômeurs de longue durée dont 20 % environ avaient une qualification élevée.

Visitation, Arcabas

Face à cette situation, résonnait en nous cette phrase de la Bible : « Qu’as-tu fait de ton frère ? ». Nous lui avons donné une réponse simple : le partage. En 1997, notre entreprise a vu le jour. Nous l’avons bâtie sur 4 grandes idées : • • •

Le partage du savoir : ATD Quart Monde nous l’avait appris. Tout le monde, même le plus pauvre, sait quelque chose ! Mais avons-nous appris à le partager ? Le partage du temps : alors que tant s’épuisent, pourquoi d’autres, se sentant méprisés, doivent-ils rester sur le banc ? Le partage des biens : plutôt que de faire valoir notre expérience ou notre niveau de qualification pour définir notre salaire, interrogeonsnous : « De quoi ai-je besoin pour vivre simplement ? » et permettons ainsi l’engagement d’autres grâce aux surplus ? Le partage des responsabilités (coopérative) : une voix ne vaut-elle pas plus qu’un capital ?

20 ans plus tard, la situation économique a peu évolué : légère baisse du chômage, multiplication des burn out, les travailleurs de plus de 45 ans qui perdent leur emploi ont peu de chances d’en retrouver. Et pourtant, après avoir créé plusieurs dizaines d’emplois, nous croyons toujours que la réponse est toute simple : partager sans compter ! Car tout ce qui n’est pas partagé sera tôt ou tard perdu. Denis LATOUR, entrepreneur

Ed. resp. : Michel DANCKAERT • Rue Marcel Lecomte 25 - B-5100 Wépion - Namur • Bureau de dépôt : 5000 Namur 1 • N° d’agréation P 201 136


L ' accueil, ça s'apprend… 1958. Bruxelles. On frappe à la porte du couvent des Pères Oblats, au 62 rue de la Poudrière : une confession, sans doute ou un mendiant ? Le Père Aimé ouvre la porte et est surpris par la demande : « Y a-t-il de la place ? ». Seul un illettré ne pourrait pas lire la fatigue sur ce visage. « Pouvez-vous revenir dans deux heures ? Je ne suis pas seul à décider, voyez-vous. » Et il lui donne une adresse : la gare du Midi parce qu’elle est chauffée. Au retour du Père Léon, les Oblats commentent l’événement inhabituel. Si nous refusons, nous refusons l’hospitalité au Christ lui-même. Et la clôture ? « IL » s’en passera. A la deuxième tentative, l’homme (appelons-le Louis) dormit dans un bon lit. Jusqu’au lendemain. Après ? On ne l’a pas mis dehors. On ne met pas le Christ dehors. C’est ainsi qu’est née la communauté. Le Père Aimé dira par la suite : « Quand une porte s’ouvre, c’est fou de voir le « monde » qui veut entrer ! ».

Porte ouverte avec nuage, R. Magritte

Quelques années plus tard, on s’apprêtait à partir en promenade, un beau dimanche. La porte à peine fermée, chacun, de l’extérieur, entend la sonnerie du téléphone. Zut ! Au plus mauvais moment. Après tout, nous sommes partis. Il n’a qu’à resonner plus tard. Bonne conscience facile mais qui n’échappe à Michaël, 5 ans : « et si c’était Jésus qui appelait ? » On a ressorti la clé, ouvert la porte et décroché le téléphone. Merci Mika ! Dominique Schiltz, jésuite à La Poudrière

Mettre l'homme avant la finance dans l ' entreprise… Après une enfance baignée des succès comme des échecs d’entrepreneurs de ma famille, j’ai créé mon entreprise en 2007. C’était après 12 ans d’expériences professionnelles et c’était juste avant la crise financière : encore aujourd’hui, je ne sais pas si celle-ci a failli avoir raison de mon projet ou si elle m’a porté en remettant en cause la finance comme seul objectif à tout prix. Quand mon père et mon beau-père ont cédé leurs entreprises, j’ai imaginé un service qui leur permette d’investir facilement avec des entrepreneurs. A la différence des produits anonymes des banques ou spéculatifs de la bourse, cet investissement se fait en proximité : outre l’argent, les entrepreneurs bénéficient ainsi de conseils précieux et d’expertises qu’ils ne pourraient pas se payer ! Loin des entreprises dépersonnalisées par la finance, mon métier quotidien est ainsi de permettre l’engagement des hommes : engagement des entrepreneurs d’une part, qui imaginent et réalisent des produits ou services nouveaux, travaillent avec persévérance pour atteindre leurs objectifs mais doivent se montrer agiles pour survivre, pensent et agissent pour construire le monde de demain. Engagement des investisseurs d’autre part, qui croient en des hommes capables de porter un projet, acceptent de risquer perdre leur argent et veulent vivre des aventures humaines dans des entreprises à l’objet social fort. Ces engagements forment des alliances où la confiance devient facteur clé d’un succès qui se mesure par le partage des échecs et des succès, la fierté de créer des emplois, et le bonheur de se réaliser par sa participation. Je vis cette responsabilité d’entrepreneur comme une expérience spirituelle ; il y a des moments de doute quand la trésorerie est tendue, des échecs quand des alliances se brisent et des projets n’aboutissent pas. Il faut savoir lâcher prise pour rebondir et se remettre en marche, avec l’aide de personnes soutiens – merci à ma femme... et de sa foi. Quelle joie par contre quand nos efforts nous donnent de voir des personnes grandir : clients, salariés et… actionnaires, heureux de contribuer - chacun à sa manière, au bien commun ! Aujourd’hui, l’argent, l’informatique, les robots semblent dominer; mais ce ne sont que des outils ! Je crois que les entreprises qui durent sont celles qui mettent l’homme au centre. Je crois que c’est possible grâce à toutes ces personnes qui m’entourent en quête de sens. Je crois aussi que c’est un travail de tous les jours car échecs et réussites peuvent nous faire douter et nous réfugier dans des systèmes mesurés par le respect du process ou le rendement financier ! Je crois enfin que chacun de nous, là où il est, contribuera à remettre l’homme au centre en ne cherchant pas la toute puissance et en acceptant sa pauvreté intérieure.

Sébastien Bonte, entrepreneur

« Ceci n’est pas Magritte »


Ton visage buriné suffit pour expliquer que toute ta vie tu as gagné ton pain à la sueur de ton front et que le nécessaire n’était pas toujours présent sur la table. Pourtant, tu me partages volontiers un morceau de pain et un verre de vin, en me racontant ta vie et en écoutant la mienne, avec toujours ce même grand sourire qui éclaire ton visage et fait pétiller tes yeux.

Fragile et accueillant… Notre « petit bonhomme » nous surprend, sortant d’on ne sait où, portant des signes de pauvreté, manifestant aussi la timidité de tant de gens « simples ». Il est toutefois en « sortie », prêt à saluer ou à entamer une conversation, à partir de sa porte entrouverte sur la lumière avec la vie qui surgit de ses haillons, et un regard qui attire.

« Que je sois si bienveillant et si joyeux, que tous ceux qui m’approchent sentent Ta présence, Seigneur » dit une prière du Cardinal Martini. Merci, ‘Grand-Père’, de m’avoir permis de goûter et sentir cette Présence qui me permettra peutêtre d’être à mon tour cet accueil joyeux des frères et soeurs qui viendront frapper à ma porte. Caroline Vital, membre de la CVX

Qui croisera-t-il ? Sans doute le regard furtif d’un passant qui très vite se détournera de lui parce qu’il ne « l’intéresse » pas et qu’il a très peu de prix à ses yeux. Peut-être un regard froid, condescendant et en surplomb, d’une personne pourtant « bien » qui trouvera juste de lui rappeler sa différence, sa « vraie » place : être cantonné dans le monde des petits. Peut-être le regard doux, doublé d’un sourire, voire d’une main tendue, qui relève et donne l’espérance pour continuer la route. Rencontre inédite de l’humain, découverte d’un autre, qui aide à grandir dans la reconnaissance et à manifester parfois que ce qui nous est promis par Dieu est toujours « plus ». Serge Maucq

La bienveillance se lit dans ton regard ‘Grand-Père’ et ton sourire me réchauffe le coeur quand tu m’ouvres la porte. Cette simple porte en grosses planches, avec des clous dans le linteau, que tu m’invites à franchir en toute simplicité pour m’accueillir chez toi.

« Le monde a besoin de personnes impliquées »


Tout le programme sur www.lapairelle.be N’hés autour itez pas à en p de vou arler des ren s et à deman der seignem ents

Re ens nsei e gn ei gnem em men ents et in ents insc ssccript ripttio ri ions : Té él:: 081 81 46 81 81 11 Fax: Fa xx:: 081 1 46 81 18 cent cent ce n re e.spi .s spi piri ritu ri ttu uel el@l @ ap @l apai aiirell a re ellle. e be be J un Je unes es

Retr Re trai tr aite tes te s EXE EXERCI ERCI RCICES CES SP S IRI R TUE TUELS LS EN 30 JRS J JR R IDE RE RES I NT NTI TIELS LS Ren ns. ett ins inscri cripti cri pti tions : P. E. Vand dep epu putte tt sj

QUA AND D LE LE REGARD REG GA ARD R DE DE DIEU DIIEU D EU CRO ROISE IS ISE S LE L NÔT N NÔ Ô RE R R rai Ret ra aite ai e et e a art rt pllast as sttiqu q e qu

Ave v P. J-M vec J-M G Glo orieux rie ieux sj s et P. A. A. Mat Matthe theeuw the euws euw s sj juill ju i et e : V. 14 14 (18h 18h15) 15) 1 5 au a L. 14 4 ao aoûtt (9h 9h 9h) h)

Ave vec ec c P. B. Pe Peet eete ee ers r sj sj et F. Le emp mpere eur ur a t:M ao aoû Me e. 16 16 (9h3 9h 0)) au u D. D 2 20 0 (16 16 6h))

Avec v P. E. Vand nd depu eputte ttte sj et un tte ne équi équi uipe pe de de jés jésuit é uit és uites et ui e de e rel re igi gieus e es eu eus s ju uill i et : L. 31 31 (18h (18h 8h15) 15) au J. 31 1 ao a ût û (9h 9h))

AVEC IG GNAC NA E, E FAI AIR IR RE ÉGLI GLISE GL SE A AUJ UJOU OUR URD’H D’HUI U

IN INI N TI NI TIATION TION AUX TIO AUX EX AU EX.. SPIR RIT ITU ITU UELS S DE DE SA AINT NT IGN GN NA ACE CE E

Avec ve ec P. B. Malvaux ec alvaux alv au u sjj et et M M.. Da Danck ckaer ck aer errt a t : J. 1 ao aoû 17 7 (1 18h1 8h1 15) 5) a au u S. S 26 26 (9 (9h 9h h) M CH MAR CHE H RE ET T PRIE RIER R 3 jour jo our urs de marc ma arc rc che he do dou ouce e ent en nttrec n re oup oupés és é s de 2 jo our urs à La a Pa P ire ir lle le

Avec ve ec un u eé équi quipe qui qu e de e La L Pai P rel re le e jui ju uiin V. 30 u 30 ((18h 18h 8h15) 8h 15) 5 au au Me M . 5 jju uill illet e (17 17 7h h)) ao aoû oût Ma. o a 1er 1e (1 (18h1 8h 5) a 8h1 au u D.. 6 (17 17h h) se sep s eptem ep tembre bre re V. 1er (18 18 8h15 5) au Me.. 6 (17 17h) JOU URNÉ RNÉE E OASI OASI A S Pause Pau se e spi s rit rituel uelle uel le dan a su un n clim limat att de d sil silenc enc e nc ce Lundis Lundis d de d 9h 9h30 30 0 à 16h h 19 jjui 19 ju uin avec avec c G.. M Ma aterne ter ern 18 8 sep septem septem te bre bre e av vec e Sr Sr A A-C -C C. Hans an en rsa sa « LÈVE VE-TOI VE O ET E MA MAN NGE, GE, AUT GE A REM AU REM MENT N LE NT LE CHEMIN CHE MIN SE MIN SERA TR SER T OP LO LONG ONG G PO POU OU UR TOII » Avec ec c C. C. Gi G lle l t, t Th. Th Th h. Cr Crisp isp pin ne ett P. P Phil hiilipp hil ppe pp Mar arbai bai ba aiix a x sj ju lle jui le et : V. 7 (1 18h1 8h 5) 5) au au L. L. 10 0 (17 (1 h) h) ÊT ÊTR TRE AVEC VE JÉ JÉS SUS US, ET E EN N TÉMO TÉMO M IGN GNE GN ER ER Avec v P. P. Wa ve arg rrg gn niies sj et nie et F. U Uyle yle y le enbr bro oec o eck eck juille jui llett : V. 7 (1 (18h1 8h15) 8h 8h1 5) au 5) u D. D. 16 (9h h) « SOU OUV UV VIEN IENS S-TOI SO : TU M’AS PÉ PÉTRI TR CO TRI COMME MM MME ME L’AR ’ARGIL LE » (J JB 10,9 0, ) B. Lef Lefev Le eve vere, r cé re éram r ist s e et et P. C. Rend Rend enders nde ers s sj juille jui lle et : L. 17 7 (1 (18h1 8h1 h 5)) au V. 21 21 (17h (1 17h 7h) 7 EN CHE EN C MIN MIN AVEC VE EC JÉ J SUS Avec vec P. L. C Capa apa pa art sj et e Sr S M. M Dup D ont ont juille jui llett : Ma M . 18 (18h15) 18h 18 8h15) au J. 27 2 (9 (9h) h) h) « QUOI QU’ QU’IL VO QU VOUS US S DIS DISE, E, FAIT AIITESES LE LE ! » Retraite Ret raiit ave avec p av avec poss oss ssibi ibi ib biilit iité de de mass mass ssag age Avec R. D Do obbe bbelst belst ls ls stein ein ett MM-C. C. Cop Co pie p ter errs aoûtt : Ma aoû a. 1er er (9h (9 9 30 30) 0) au D. 6 (1 (18 18h) h A L’ÉC ’ÉCOU OU O OUT UTE DE LA UT LA VI VIE AU VIE A CŒUR CŒU UR DE DE LA LA VILLE - E VIL Exe xe erci rcices rc ces ces s sp spir iri ritue ri tue tu u ls ue s dan ans ns la rue ru ue e Avec B. B So Som mo et P. C mot Ch h. Ren h. Render derrs sj sj aoûtt : Ma aoû a. 1e err (18 (18h) h) a au u L. L 7 (14h (14h 14 4h) 4h) 4h MON Â ÂM ME A SO OIF F DE E TOI, O DI D EU U VI VIVAN ANT NT Avec P. G. Vanh ho oom omis o iss ssen sj aoûtt : Me aoû Me. 9 (1 18 8h h1 h 15) 5 au u Ma. 15 (1 (17h 7h) 7h)

Votre avis nous interesse : michel.danckaert@edpnet.be

Avec ve e P. P. Malv vaux sjj et G. M Ma ater terne n ne aoû oûtt : D. 27 2 (1 ( 8h 8h1 h 5) 5) a au u V. 1er s se ep ptem tem mbre brre (17 (17h) 17h) h) « QUI U DON DO ONC C EST EST TD DIE IEU POUR POUR O OU NO OUS S AIM IMER IMER ER AIN INSI S ?» SI » Avec P. R R.. Erp rpi piicum ms sjj et Sr A. A Th Tho T h holen en nce ce rsa sep se ptem te e bre bre : Ma. Ma. 5 (18 8h15 h15)) au J. 14 (9h) h1 (9h) h) « TU ES ES MON FIL IL LS BIEN BIEN IE -AI AIMÉ, MÉ, MÉ M É,, EN É EN TOI O J’A AI M TOUT MIS TE MA JOIE JO OIE E» Re rai Ret a te « Jour Jour ournal ou na nal a Cr Créat éat atiff » at Avec c N. N. S Sc chull ett P. C. Renders end ders ers s sj s s tem sep tembre embre re : J. J 7 (18h (18h 18h15) h15) 5)) a au u D. 10 0 (1 (17h) 7h) h) PLEIN PLE IINE NE CO NE CONSC NSC N CIEN NCE CE ET ET QUÊ QUÊTE T DE TE ED DIE IEU, U AVEC VE LE LES S PÈRE PÈR ÈRE RES DE L’É ’ÉG ÉGLIS ÉGLIS LIISE E Avec e F. Rass ec assart a , fform art ar orm r at atrice atr ice ce en e pl ple eine ein ine con consci nsci scienc sc ence enc e et S Srr S. S. G Gros ros o s rrsa os sa a se tem sep embre : V. 15 (18h em (18h 8h15) 15) 5 au au D. D. 17 (1 (1 7 7h)) EX R EXE RCI CICES C CES CO ONTE NTEMPL NTEMPL MPLA ATIF T S AV VEC VE EC LE LE NOM M DE D JÉ JÉSUS SU SUS Co Con o tac tact préa éa éalab alab lable e : R. R. Dobb obbels els els steiin Avec v I. I Le Lemaî maître maî tre-Co tre -Coelh -Co elho elh o et R R.. Do obb ob bbel bels elste l tei te n septem sep tem e bre b e : L.. 25 (18 18 8h15 h15) 15) au au Me e.. 4 (9h)) octobr oct obre obr ob e EX RCI EXE RC CIC CES SP CES SPIRI IRI IRITUE R TUE UE ELS LS DAN DANS S LA LA VIE QUO U TI TID I IEN EN NNE - E EN N GROU RO PE E Rens. Ren s. et e inscri ins nscri crripti p ion pti ons ns : P. P. Prou r lx x sj sj Avec ec Sr Sr A-C Hanse Ha anse en rsa, a, P. P. Prou Prou oulx lx x sj, Sr A. A Tho Th hollen le e ce ce rsa s , B. B. van n Der D to De ton on Soiré So iré ée d’in ’infor forma for mat m ation on o n : Me. 27 7 se ept à 19h3 30, 0 rrue ru ue Grrafé afé à Nam Namur urr

SOU OUFFL F ER… FFL R… PR PRIER IER ER… ER … MÛRI ÛRIR ÛR R UN UN CHOI CHOI H X… Pourr les Pou les s 1818 35 5 ans s - Ret Retrai rai aite te a la cartte Ave vec e un ec ne équi équi quipe p de La Pai pe Paire Pa relle rel le entre en tre e le e V. 3 30 0 juin in (1 (18h) 8h) et le V. 28 juil juil uillet let et (17 (17h) 17h) h er (1 en ntre tr le e Ma Ma.. 1er (18h) 8h) et le e V. 25 août ût (1 (17h) 7h 7 h) « VENE EZ À L’ÉC ÉCART ÉC ART … » Pou o r les les 1818-35 3 ans 35 ns.. ns Avec vec P. X X.. Léon Léonard éonard sj et une une équi un quip pe de la pe a Pa rel Pai e le e ao oûtt : L. 28 (18h (18h 18 8h)) au D. 3 se s pte temb temb mbr bre e (17h 17h)) WE ADO ADOS S « LE L T’S GO O» 2 jour jour ou s de fête t av ave ec le ec e Sei Seigne gneur gne ur ur Avec v A. Bea ve Beaudo udo oint int, nt, P. P. M Malv alvaux alv aux sjj et S F. Sr F Sch huer erman m s ssmn man s septe se ptembr pte mbre mbr e : V. 29 (18h 18h15 1 au 15 15) a D. D 1e 1er oct c bre cto br (15h00 (15 h00)) h0 h00

F rm Fo r a attion io on A MATIO AN ANI TION N DE DE PRIÈ PRIÈ RIÈRES RES S CO ONTE EMPL MPLATIV IVES ES IGN NATIE T NNE N S Avec cC C.. Giille ll t et et G. Mate terne rne e juill ju ill l et e : V. 7 (1 (18h1 8h 8h1 h 5) au J. J. 13 (17 (17h) h)

Pa Parc arc r ou o rs ECOLE ECO LE DE E PRI P ÈRE IG PR IGN NATIE TI NNE NN 10 sa samedi sam e s en 2017 ed edi 2017 - 201 20 8 Avec c P. P. M Malv alv l aux u sJ J, Céc éci c le e Gil Gilllet Gi let, Ch let, Chantal antal ta a Hé Hér é oufoss ouf ufosse oss se re re 1èère enco nc c ntr ntre: e sam e: am medi ed 7 oct octobr obre e QUE ELQU LQ ES PARA ARABOL BOLES BOL ES CH HOQUA HO ANTE ES D JÉS DE JÉSUS U US 4 same same amedis dis di s ma matin tin tins ns, s, de 9h3 9h30 0 à 12 1 h Avec ec P. P. Robe Robe bert be rt s sjj re r septe se pte embr mbre e : 1èèrre re enco ncontr contr ntre nt e same amedi di 30 POU OUR R UN UN COEU COEU E R QUI Q I DIS ISCER CER ERNE NE 8 mar ard rdis s de d 1 19h 19 9 30 3 à 22h0 00 Avec c P. Patrrice Pr Prou oulx x sj sj Soiré So iré ée d’in iinfor forma ma ion mat n : Me. Me 27 7 sept se ept p à 19h 9 0, 9h3 ru rue u Grrafé f à Nam am mur u

Jou Jour Jo urrné ées es de La La Pa aiirre elllle

Sess Se s io ss ions ns s

CHRÉ CHR CH HRÉTI ÉT ENS NS FAC NS CE A AU AUX UX U MUSUL LM MA MAN ANS : QUE NO NOU OUS DIRA RA R AIT IT JÉS JÉ ÉSU US USS--CHR HR H RIST ST ? ST

ARS AE ARS ETATI TATIIS : T TA TRO TR R UV UVE ER ENS NS NSEMB SEMB M LE SO MBL S SON ART A RT T DE DE VI VIEI VIEIL EIL ILL LIR IR R

Avec ve e P. de Brie ec ey, (Groupe Groupe Gro pe p e Is slam am amo-C mo o-C o-Chré hré rétien é à LLN LN e ett blog o rel re eli-i i--info nfo os. s. e) s.b e) sa ame me i 30 sep med eptemb ept mb e, mbre, mb e, de e9 9h h30 3 à 17h

Avec P. A. Ev Evrar Evr ard sj sj,, Gro Grro oup u e de rec rech rech her he e che er c i n ter in inter erdi er d s di sc cipl c ipli ip ipl p in i n a i r e su u r l e v i e ill ill l i sse s se me ssem ment, UNa N mu murr, e ett un une ne équipe équ uipe e sep s eptem t mbre bre : V. 15 15 (18h15) 5) au u D. D. 17 7 (1 (17h) 7h))

Lettre de La Pairelle juin 2017  

Vous trouverez ici la Lettre de La Pairelle de juin. Bonne lecture.

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you