Page 17

Verbatim

Antoine Casanovas, élu adjoint à l'environnement

“Depuis 2011, la commune se passe de produits phytosanitaires. Cela a modifié les comportements des services, en adaptant le traitement des mauvaises herbes : arrachage manuel, paillage, gestion des passes en fonction de la météo, plantation systématique des entourage d’arbres, cellule de veille et d’alerte par secteur, mise en place de panneaux sur les espaces verts et communication communale... Du côté des habitants, on a observé aussi un changement de mentalité. On accepte plus volontiers qu'il y ait un peu d’herbe sur les trottoirs, car on comprend bien que c'est meilleur pour la santé de tous et que ce n'est pas de la saleté ! L'herbe permet de protéger la biodiversité. On oublie que les pesticides tuent les végétaux, mais également les insectes qui s’y abritent. Nous sommes tous gagnants à voir la nature reprendre parfois ses droits".

On a observé un changement de mentalité

Antoine Casano vas et

le responsable

de la pépinière

1 arbre coupé = 1 arbre planté

La commune a engagé depuis longtemps la politique de plantation systématique intitulée "1 arbre coupé = 1 arbre planté". Un engagement qui va en fait bien au-delà de ce qu'il annonce, puisque ces dernières années, elle en a planté plus de deux par arbre coupé. Argelès a aussi mis en place dès 2011 une politique de détection et une lutte préventive contre le charançon rouge et le papillon du palmier.

Charte régionale « Objectif zéro phyto »

En décembre 2016, Argelès-sur-Mer s’est vue décerner le label Trois Grenouilles, la labellisation régionale la plus élevée mise en place par la Fredon (organisme à vocation sanitaire chargé de la santé des végétaux). Il récompense la politique tendant vers le zéro produit chimique menée depuis 2011 par la Ville. Une démarche qui favorise la préservation de la santé de tous (habitants et agents techniques d’entretien des espaces verts) et de la ressource en eau (jusqu’à 40 % des quantités d’herbicides appliquées sont transférées vers les cours d’eau). La Ville avait en fait anticipé la loi Labbé du 6 février 2014, qui prônait la suppression des pesticides pour l’entretien des espaces publics. La loi autorise ponctuellement l’utilisation de ce traitement, en l’absence d’autres solutions efficaces, dans le traitement des arbres victimes des charançons et des chenilles processionnaires.

Les espaces verts argelésiens ce sont…. 50 000 m2 de gazon 1 400 m de plantations fleuries 320 jardinières 10 000 arbustes 7 200 arbres 12 ha de bois de pins 2 km de promenade de front de mer végétalisée 2

À VOUS DE JOUER

Le débroussaillage : un geste préventif essentiel

Le risque feu de forêt est répertorié comme "risque fort" sur la commune, qui cumule un risque de sécheresse important l'été, des périodes de vent violent et un couvert forestier dense. Aussi, chaque Argelésien est tenu de veiller à l'entretien de sa propriété pour limiter ce danger. Vous devez impérativement débroussailler autour de votre habitation, tout en sachant que les brûlages sont autorisés seulement en dehors de la période allant du 1er juin au 1er octobre et sur déclaration auprès de la mairie.

ville-argelessurmer.fr

17

Profile for Argelès sur Mer

Web2 granotes 140  

Web2 granotes 140