Issuu on Google+

Bref itinéraire en Versilia Sienne, Pistoia  et Viareggio et son alentours de Ferny Forner et Rita. En juillet, moi et ma femme Rita nous avions fait une semaine de vacances balnéaire à  Alassio, avec la vie habituelle de plage, et nous voulions faire encore quelque chose, nous  décidons d'aller en Versilia avec base au Viareggio pour faire des bains et visiter Sienne  et quelques autres localités que nous n'avions pas encore vu. Nous commençons sur internet l'organisation du voyage, budget modeste, recherche  d'hôtels, restaurants, manifestations etc., nous trouvons à Viareggio un hôtel 3 étoiles et  un deux étoiles à Sienne. Le 23 Août au 6.30 départ de Turin pour Sienne avec le train eurostar, correspondance  à Florence Rifreddi, coût total 41 euros p.p. Nous arrivons à l'hôtel Canon d'or, 2 étoiles, 75 euro par jours, l'hôtel est situé au centre  historique de la ville, à deux pas de piazza del Campo, dans un bâtiment du XIII siècle,  une des propriétaires était citée par Dante dans la Divine Comédie, destiné à l'hôtel  d'environ deux siècles, à l'époque dénommée Auberge des Armes de l'Angleterre,  chambres amples et confortables, (bain complet, télévision satellitaire etc., pas  d'ascenseur, nous étions au deuxième étage. Nous décidons d'aller à manger, nous trouvons un buffet restaurant (Nandini, prix 12 euro  fixe), nourriture à la volonté, satisfaisant. L'après midi, nous allons à la Piazza Campo , en passant pour rue Montanini, rue Banchi  Bassi, toutes piétonnes,  encerclée de bâtiments historiques, mais aussi de magasins, nous  voyons Palais Salimbeni, siège du Mont dei Paschi et Palais Chigi Saracini, siège de  l'académie musicale connue, riche programme de concerts, nous passons en Rue de Città  où nous admirons la Loge de la Marchandise. Piazza du Champ fut réalisée dans la période 1293­1349 c'est le coeur de la ville, endroit  du Palio et dans le moyen Age des exécutions capitales, la place a la forme d'une  coquille,  dans la part plus haute se trouve la célèbre Fonte Gaia, réalisée par Jacopo della 


Quercia, vous tenez présent que les panneaux sont des reproductions, les originaux se  voient dans le Spedale de Santa Maria della Scala. Au sud de la place, nous trouvons Plazza Publico, la Tour du Manga et la Chapelle, à  l'intérieur du Palais Publico,  le Musée, qu'il vaut une visite pour admirer œuvres de  Simone Martini et Ambrogio Lorenzetti, sur l'extérieur de la place se trouvent bars et  restaurants avec tables en plein air, toujours très fréquentés.  Nous nous dirigeons à la place de la Cathédrale où nous admirons la grandiose  Cathédrale de l'Assunta, en marbre blanc, de style romain gothique  L'intérieur de l'église est vraiment suggestif, les œuvres d'art ne se comptent pas, étonnant  le pavement divisé en 56 carrés qu'ils représentent scènes de  la révélation à la lequel  réalisation ont travaillé les plus grands artistes de l'époque, aussi Donatello, une visite  attente occupe au moins deux heures, à remarquer qu'il est visible seulement en Août et  Septembre, dans les autres mois il est couvert.  Nous passons donc au Baptistère de Saint Giovanni, toujours en marbre blanc, à  l'intérieur les très beaux fonts baptismaux, de forme hexagonal de Jacopo della Quercia et  les murs peints par un des plus grands peintres de l'époque la Petite vieille,  Vers les heures 20.30 nous allons au restaurant Grotta Santa Caterina de Bagoga, qu'il se  trouve dans une ancienne et caractéristique petit rue de Sienne, l'atmosphère est chaude et  accueillante, nous ordonnons plats aux goûts de l'ancienne cuisine de Sienne: croûtes  avec du fegatini de poulet, Pici avec de l'Aglioni, pâte fraîche à la main, avec tomate,  huile et ail cuit, Bouillie, Dindon fait avec une recette de 700 (coq indien avec mélange  d'épices et vin rouge), une dégustation de Peposo (ragoût de viande chianina avec poivre  et vin rouge), Gâteau de riz avec des fruits de bois et une autre dégustation de gâteau, le  tout avec environ 40 euro pour deux avec 2 verres de vin Août 24:  Nous revenons en Place Cathédrale pour visiter le Spedale de S. Maria de l'Escalier,  devant la cathédrale, où nous admirons les splendides peintures sur les murs qui  remontent au quatre­cents, de Dominique De Bartolo et Lorenzo Petite vieille et autres  peintres d'école de Sienne, raffiguranti scènes de l'activité du spedale, à ne pas rater, Nous démarrons ensuite pour un tour complet de la ville, nous visitons l'église d'origine 


gothique de S. Augustin (1260), l'église de Saint Girolamo et Sainte Maria des Serviteurs,  avec les restes de fresques de deux­cents et la fresque attribuées à Pietro Lorenzetti, ainsi  que l'église de S. Esprit qu'il remonte au rinascimento, nous passons naturellement  toujours dans les étreintes voies piéton avec les splendides immeubles, brève visite au  sanctuaire cateriniano avec un beau portail, donc l'église de Saint Dominique, avec des  chef­d’œuvre du Sodoma, finalement visite à la Pinacothèque Nationale, visite essentielle  pour avoir un tableau historique de la peinture senese de l'époque. Vers 21 heures nous allons au restaurant la Hosteria  Carroccio, nous étions un peu  fatigues, nous nous sommes limités aux Pici au jus, Bouillie, canard à l'Etrusque, doux, le  tout très curé, avec une dépense de 36 euro en deux.  Nous terminons la soirée en se nous asseyant sur le plancher de place du Champ.  Août 25­27: je séjourne au Viareggio, belle ville de vacances balnéaire, grande plage  sableuse, pente douce, avec une longue et caractéristique, se promenée parallèle à la mer,  avec des bâtiments style liberty, pleine de magasins, ouverts jusqu'à le minuit, possibilité  de faire excursions en vélo, confortable la piste cyclable au côté de la promenade,  nombreux les loueurs, soit dans les deux pinèdes vastes, orient et ouest, bons aussi les  services publics de transport, possibilité d'atteindre Pise et Lucca en environ de 30  minutes de train.  L'hôtel Dolly est un trois étoile, curé, à peu mètres de la mer et au centre, un point  internet à disposition, mais on peut utiliser seul en restant debout, cuisine soignée,  Août 28: il visite au Pistoia, environ un maintenant de train,  Tout de suite nous nous apercevons que nous arrivés dans le jour incorrect, mercredi, en  effet, il y avait le marché, un marché de quartier normal, fruits et légumes comprises,  qu'il occupe une grande partie des voies du centre historique, non seulement avec les  bancs de vente, mais aussi avec les fourgons adossés aux murs pour lequel le centre et ses  rues pardon étroit tout le charme, si vous allez visiter Pistoia évités et le mercredi le  Samedi, un pistoiese il nous a dit que les tentatives ont été vaines de déplacer le marché  ailleurs. Pendant que de la gare nous nous rendons à la Cathédrale, nous remarquons les  splendides murailles, nous visitons l'Église de S. Dominique, l'Église de Saint Paolo, les 


deux de la période 1200­1300, avec des fresques du XIV siècle, intéressants même si de  peintres à nous méconnu, nous entrons donc dans le centre historique, avec ses voies  étroites, nous arrivons en Place Cathédrale, où nous visitons la Cathédrale de S. Zeno,  elle lequel origine remonte au VI siècle, l'intérieur est majestueux, trois nefs y ont plu en  particulier la chapelle du jugement avec un fragment intéressant de fresque, la chapelle  du SS Sacrement il opère attribuée au Verrocchio, nous nous sommes enthousiasmés à la  vision du Dossale d'argent de S. Jacopo, il s'agit d'un autel en argent, qu'on compose de  628 petites illustrations gravées, œuvre d'artistes différents et orfèvres depuis XIII au XV  siècle entre lequel le Brunelleschi, aussi rappelé par Dante dans la Divine Comédie, chant  XXIV, l'autel on peut visiter contre payement de 2 sirocco et avec la présence du  sacristain qui vous allume les lumières, à ne pas perdre. Le Baptistère nous avons vu seul le partiellement, étant donné qu'il est en restructuration  soit à l'extérieur qui à l'intérieur, on peut entrer mais ils se voient échafaudages seuls. Nous déjeunons dans un bar, puis nous continuons avec la visite à l'église de S.  Francesco, fresques de Pietro Gerini, le frontail du Spedale de la Souche, les églises de S.  Francesco, de Sant'Andrea, très beau la Chaire du Pisano, de Saint Giovanni Fuoricivitas,  Chaire de Guglielmo de Pise et bénitier attribuable à l'école du Pisano.             Je reviens avec le train habituel. Août 29: Lac de Massaciuccoli et Tour du Lac  Au matin vie de plage, puis dans l'après­midi premier, pendant que mon mari est allé  dormir, et il ne renonce pas au capatina sur internet, je ne renonce pas à ma vocation  écologique, et je vais on le car au lac de Massaciuccoli et à la villa de Puccini, où depuis  beaucoup de temps je désirais m'apporter. Les bus publics sont fréquents et très ponctuels, pour Tour du Lac et lac homonyme il  part un en chaque demi­heure, coût 0,90.    Le parcours est rapide, très agréable parce que tout de suite hors ville, nous sommes  plongés dans une nature splendide et luxuriante, fleurs et plantes, et, parallèle la pinède  merveilleuse d'ouest. Joint à la Tour du Lac, le car nourrit à la cuillère un long boulevard, tout de suite le  regard aperçoit, au milieu du vert, l'étendue du lac. 


Dans le petit port il est prêt un bateau pour partir à la fois du marécage, située à l'intérieur  d'un naturel sobre.  Le bateau avance lent dans un réseau épais de canaux naturels, rupine de végétations de  marécage, edi cannaies. En le procéder du bateau, ils viennent y dates nouvelles sur le milieu naturel et sur la vie  du grand musicien Giacomo Petiot. Nous traversons le lac, nous descendons et nous nous dirigeons à la maison musée de  Puccini, les visites avec de l'audioguida ils sont l'heure.       Dans la villa objets personnels du musicien soient relatifs à la chasse, soit aux rencontres  avec les amis, écrits de ses correspondances, textes de compositions musicales, ses pianos  et sa tombe dans l'interne chapelle de famille.                                                  Août 30: alpi Apuanes Au matin vie de plage, À l'après­midi, pendant que mon mari se fait un tour au Viareggio, compris évidemment  l'internet café a pris le car pour Pietrasanta et j'ai trouvé là la coïncidence pour Seravezza,  patelin à la base des merveilleuses Alpes Apuanes, centre connu de travail du marbre. Après avoir marché le long du torrent et visité les chiesette, longueur située le parcours  est monté vers l'immeuble mediceo, XVI siècle, déjà endroit de vacances des grand­duc  de la Toscane, maintenant musée, dans un vert sobre toujours près du torrent. Le long du parcours, je voyais les blocs de marbre marqués dans l'attente de tri et travail.  En observant les blocs je pensais à la recherche de Michel­Ange qu'il choisissait en  apercevant déjà les formes de ses créations Ce previene au Viareggio. Août 31: Fort des Marbres. Matin et après­midi vie de plage. Au soir, en profitant du fait qui dans les mois de Juillet et Août, un service d'autobus a été  fondé qu'il est actif toute la nuit, billet 3 sirocco avec circulation libre pour toute la nuit,  nous nous portons à Fort des Marbres qui est crue "plus" la localité balnéaire en de tout la  Versilia, nombreux les films ambientati dans cette localité, centaines les cyclomoteurs  garés sont naturellement aussi les places avec les pins, les voies elles sont éclairées au 


jour, ils ne se comptent pas les magasins de griffes.   Le car est utilisé par jeunes principalement qu'ils fréquentent les discothèques du littoral,  nous passons devant le célèbre Capannina, devant la file perpétuelle pour entrer (…  beaux temps. Nous nous faisons un tour complet, puis sur le tardifs nous revenons au Viareggio.    Le 2 Septembre, retour à Turin. 


noustrouvonsunbuffetrestaurant(Nandini,prix12euroAlassio,aveclaviehabituelledeplage,etnousvoulionsfa