Page 1

LISA NGUYEN AR CHI TE CT E U R BANI STE PORTF OL IO

D I P LÔ M ÉE 20 1 6 - 2 0 19

D’ ÉTAT


PA R T I C I PAT I O N À D E S AT E L I E R S INTENSIFS

C O N TA C T +3 3 6 2 8 3 4 1 2 6 0 li sa .n g u yen .t h a n h t h a o@ g ma i l.com

L I SA

N G UYE N

PERMIS DE CONDUIRE | Cat. B

LANGUES

2

> WORKSHOP “MISSION TOUR EIFFEL” C.A.U.E. DE PARIS | F e v 1 9

Proposition d’installations éphémères pour le site Tour Eif f el, Paris. Projet co-lauréat.

F O R M AT I O N

FRANÇAIS | langue maternelle

> MASTER 2 “URBANISME ET EXPERTISE I N T E R N AT I O N A L E ”

ANGLAIS | TOEIC: score 980/990

École d’Urbanisme de Paris | Sept 18 - Oct 19

ALLEMAND | niveau lycée

P arcou rs d e sp éci a li sa ti on Urbani s m e et Vi l l es des S u ds .

VIETNAMIEN | bases

O b tenu a v ec la m enti on Bi en.

COMPÉTENCES I N F O R M AT I Q U E S Suite Office Autocad Sketchup Revit Indesign Photoshop Illustrator QGIS Rhino

E N SA P a r i s Va l - d e - S e i n e | S e p t 1 3 - J u i n 1 8

P roj et d e fi n d ’étu d es: Rec onvers i on d’ u n anc i en s i t e in du s t ri el au c œu r de l a vi l l e de Wu han en Chi ne. O bt enu avec l a m ent i on Très Bi en. M ém oi re d e fi n d ’étu d es: «Du c oeu r de P ari s à Nogent -s u rMar ne, i m pac t s arc hi t ec t u rau x et u rbai ns du dépl ac em ent du pavi l l on des Hal l es de Bal t ard» l ’ INHA

R equalif ication de l’espace public de l’Arsenal de Venise, Italie. > WORKSHOP FRANCO-CHINOIS ENSAPVS + HUST | Nov 17

Proposition pour l’amélioration d’un village urbain à Wuhan, Chine.

> LICENCE ET MASTER EN ARCHITECTURE

É cha nge u ni v ersi ta i re à C orée du S u d (1 an).

> MASTERCLASS DU GRAND PRIX DE L’ARCHITECTURE | Juil 18

Uni vers i t y,

Inc heon,

> F E S T I VA L B E L L AS TOC K “SUPERSTOCK” | J u i l 1 6

Conception et f abrication d’aménagement urbain temporaire dans le parc dépar temental de la Bergère, Bobigny ( 93) . > WORKSHOP FRANCE/JAPON/ CHINE | Sept 14

Projet de belvédère éphémère dans la ZAC Bruneseau, I vr y-sur-Seine ( 94) .


EXPÉRIENCES EN MILIEU PROFESSIONNEL [a rc hi tecture ]

[ u r ba n i sm e ]

> C E N T R E D E R E C H E R C H E S U R L ’ H A B I TAT

> INSTITUT FRANÇAIS DE PONDICHERRY

Stage | Paris | Avril 18 - Sept 18

Stage de recherche | Pondicherry | Mai 19 - Sept 19

An a lyse c r i tique d’ o pé r atio n s de l o g em ent s i dent i fi ées c om m e “ex em p lai r es ” par l e s C A U Es d’ Î l e de F ranc e: É t u de des m odal i t és d’o c c u pati on e t de s tr an s fo r matio n s des l ogem ent s avec rel evés h abi tés et en tr e tie n s (h abitan ts , g e s tio nnai res , m aî t ri s e d’ œu vre).

Di agnos t i c u rbain suivant la thématique de l’eau dans la fabri qu e u rba ine de Pondicherr y, I nde: analyse des documents de pl ani fi c at i on et des pratiques sociales.

> AGENCE OFFICINA

> ÉCOLE D’URBANISME DE PARIS

Stage | Paris | Juin 17 - Sept 17

Atelier collectif | Paris, SLM | Sept 18 - Mars 19

Co n sti tu ti o n de s do s s ie r s A PS e t PC p ou r l a réhabi l i t at i on d’ u n i m m eu ble r és ide n tie l mix te par is ie n .

S u r c om m ande de la SENOG, proposition de pistes d’intégration s oc i al e, environnementale et f oncière des quar tiers d’habitat s pont ané de la ZAC St Maurice à St-Laurent-du-Maroni, Guyane Franç ai s e. A nimation d’ateliers de travail multiacteurs avec les par t i es prenantes locales.

Réali sa ti o n de piè ce s g r aph ique s tec hni qu es pou r l e c ent re c o m m er c i a l Ope n Sk y à Buch e l ay (Ph as e DCE ); et l a réhabi l i t at i on d’u n lo c al en piz z e r ia à Par is (Ph as e A P S ).

> COLLECTIF YOUNGO (CONFERENCE OF YOUTH #11)

> JUNIOR EUP URBACONSEIL

Mission bénévole | Paris | Août 16 - Nov 16

O rgani s at i on du colloque «Construire la ville à par tir de ses es pac es pu blics», sur commande de l’Agence d’Urbanisme de Cors e (A UE ).

O r ga n i sa ti on de la C OY 1 1 au ce n tr e d’ expos i t i on de Vi l l epi nt e: défi n i ti o n et co n ce ptio n de s plan s e t de l ’ am énagem ent i nt éri eu r, fabr i c ati o n de mo bilie r e n maté r iaux r éc u pérés .

Mission étudiante | Paris | Oct 18 - Mai 19

> C.A.U.E. DE MAINE-ET-LOIRE Stage | Angers (49) | Fév 16

Ac c o m pag n e me n t de s co ll e ctiv ité s l o cal es : réal i s at i on d’ ét u des de fai sa bi li té e t r e ch e r ch e de s cé n ar io s program m at i qu es pou r l a r éh abi li tati on de s s all e s co mmun ale s de Corzé et d’ E t ri c hé (49). plus de détails sur linkedin

www.linkedin.com/in/lisa-nguyen-351883150/

3


4


Sommaire [ travaux

ét u diant s ]

[tr a v a u x

p r o fe ssi o n n e l s]

> CHEKEPATTY

> ÉTUDE HABITER DEMAIN

Atelier professionnel d’urbanisme

Centre de Recherche sur l’Habitat

I n t é gra t i o n d ’ u n q u a r t i e r d’habit at infor m e l

Enq uêtes d e ter r a in, r elevés ha b ités, a na lyse

à S a i n t - La u re n t - d u - M a r oni, Gu y ane

> FABRIQUE DU FUTUR Projet de Fin d’Etudes en Architecture

> RÉHABILITATION DU 16 RUE VAL DE GRÂCE

R e c o n v e rs i o n d ’ u n s i t e i ndu st rie l à Wu han, Chi ne

Officina Mod élisa tion Revit 3D

> PORTE OUVERTE Studio de Master 1 R e s t ru c t u ra t i o n d ’ î l o t à Sé ou l, Coré e du Su d

> RÉNOVATION DE LA SALLE COMMUNALE DE CORZÉ CAUE 49

> SHELL-TER Studio de Licence 3 Ch a p e l l e œ c u m é n i q u e dans le ci m e tiè re de B agne u x

> LES BIDULES Wo r ks h o p m u l t i d i s c i p l i n a i r e I n s t a l l a t i o n s é p h é m è re s su r le Si t e Tou r E if fe l

Étud e d e fa isa b ilité, p r op osition d e scéna r i

5


Chekepatty

vers un renouvellement du modèle d’éco-cité depuis la guyane

> Atelier professionnel d’urbanisme Travail de groupe avec l’ensemble de la promotion du Master «Urbanisme et Expertise Internationale-Villes des Suds»

Dans le cadre de l’atelier professionnel 2018-2019 du master 2 Urbanisme et aménagement, parcours Expertise internationale, villes des Suds, la Société d’Économie Mixte du NordOuest Guyanais (SENOG) a signé une convention avec l’Ecole d’Urbanisme de Paris, Université Paris-Est Marne-laVallée, pour la réalisation d’une étude intitulée : « Quelle intégration à la ville et légalisation possibles des quartiers d’habitat spontané sur la ZAC Saint-Maurice? Le cas 6 du quartier de Chekepatty à Saint-Laurent-duMaroni ». La convention a pour objet de proposer à la SENOG des processus d’intégration, de sécurisation foncière et de restructuration des quartiers d’habitat spontané dans le périmètre de la ZAC Saint-Maurice, à partir de l’étude de cas du quartier de Chekepatty. Ce travail comporte plusieurs phases : un diagnostic, incrémenté d’une mission de terrain du 9 au 17 décembre 2018, desquels découle un projet formalisé en propositions d’aménagement. De manière générale, le projet conçu pour le quartier de Chekepatty vise à limiter la croissance de l’habitat spontané en engageant un processus d’amélioration du cadre de vie et de sécurisation foncière. Le projet définit une trame viaire qui fixe les emprises publiques et délimite les espaces privés, collectifs et publics.

Ceci constitue le socle pour conduire une démarche de sécurisation foncière par îlots et programmer des lieux dédiés à la vie économique, sociale et culturelle, actuellement insuffisants au regard de l’importance de la population et de sa croissance. Les propositions s’appuient sur l’existant, en termes de pratiques et d’usages mais aussi de topographie et d’environnement bâti. L’approche tient compte de l’urgence à agir maintenant et à accompagner l’évolution rapide du quartier. Le projet que nous proposons pourrait être l’occasion de renouveler le modèle d’éco-quartier depuis la Guyane. La nécessité d’innovation face aux enjeux urbains majeurs qui traversent la Guyane et Saint-Laurent-du-Maroni doit permettre de convoquer des outils conceptuels et opérationnels classiques du développement durable comme le label d’éco-quartier, en les adaptant aux spécificités du territoire. Les réponses proposées ont donné lieu au développement d’une série d’aménagements que nous développons suivant les trois types d’intégration identifiés lors de notre travail. A savoir l’intégration urbaine, sociale et environnementale. Ces aménagements évolutifs ont été pensés en trois phases principales : le court terme à 3 ans, le

moyen terme à 5 ans et le long terme à 10 ans. Ces propostions sont en cours d’intégration dans le Plan Local d’Urbanisme de la commune, sous forme d’Orientation d’Aménagement et de Programmation (OAP).


7 PROPOSITION D’INTEGRATION URBAINE, SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE DU QUARTIER CHEKEPATTY PLAN A DIX ANS habitat formel habitat informel voirie existante trame urbaine proposée entrée de quartier zones aménagées en espaces collectifs points collectifs d’eau non potable plantés ou pédo-épuration) carbets laveries collectives points collectif de dépôt des déchets zone idondable mares arrêt de bibliobus


Intégration urbaine À court terme, les voies principales sont dessinées et les cheminements piétons stabilisés par la pose de grilles en polyéthylène. La trame viaire fixe les emprises publiques et délimite les espaces privés, collectifs et publics. La voirie carrossable nécessitera, tout au long de son exécution, la démolition ou le déplacement de quelques habitations situées sur l’emprise des voies prévues. Des espaces de stationnement sont conçus et les points d’entrée du quartier sont aménagés. Des rampes et escaliers, ainsi que des passerelles traversant les bras de criques sont mis en place. Parallèlement, le parcellaire est défini à partir d’un découpage en macro-îlots dessinés à partir de la trame viaire et les modalités de sécurisation foncière sont étudiées en concertation avec les habitants et les acteurs institutionnels (par exemple sous la forme 8 d’un « bail à construction à l’envers» ou d’un bail réel solidaire via la création d’un Office foncier solidaire en cours d’étude par l’EPFA de Guyane). À long terme, l’ensemble du quartier est viabilisé et la solution de sécurisation foncière retenue est peu à peu appliquée et généralisée pour tous les habitats.

images de rendu des aménagements de passerelles et d'escaliers

axonométries de principe d'aménagement des voies carrossables et des cheminements piétons

de haut en bas: trame foncière: délimitation des îlots phasage de l'aménagement de la voirie phasage de l'aménagement des parkings


Intégration sociale Une place principale ainsi que des placettes secondaires sont aménagées afin d’accueillir des lieux favorisant l’accès aux services et le développement de pratiques culturelles, sportives et associatives. Un programme de services et activités est étudié en concertation avec les habitants et notamment les jeunes du quartier. Ces espaces favorisent le développement d’activités de formation et d’insertion professionnelle. Des emplacements en bord de crique sont progressivement aménagés en zones de loisir intégrées au paysage. Une solution transitoire pour l’éclairage public est proposée (installations aériennes) dans l’attente du raccordement du quartier au réseau électrique. Intégration environnementale Deux scénarios sont envisagés afin de répondre à l’urgence environnementale et sanitaire, induite par le manque d’accès aux services d’eau et d’assainissement au sein du quartier : dans le scénario 1, le quartier est immédiatement raccordé aux réseaux d’eau et d’assainissement de la ville. Dans le scénario 2, le raccordement n’a pas lieu tout de suite et des solutions transitoires et écologiques sont envisagées. Un réseau de points collectifs d’eau non potable est établi, dans le respect du cadre réglementaire français (“arrêté du 21 août 2008 relatif à la récupération de l’eau de pluie et à son usage à l’intérieur et à l’extérieur des bâtiments”) et des préconisations locales (ARS, Office de l’eau). Des filtres plantés ou système de pédo-épuration assainissent les rejets d’eaux usées et constituent, à long terme, une frange paysagère autour des cours d’eau, améliorant la résilience du quartier. Les mares existantes sont dépolluées et des lieux de dépôt des ordures ménagères sont aménagés au carrefour des cheminements afin de faciliter la collecte.

9

de gauche à droite et de bas en haut: plan masse de la place chekepatty

schéma de principe d'aménagement des placettes

:

système de kits modulaires

solutions proposées pour l'assainissement du quartier

coupe de principe du système de traitement des eaux grises par pédo-épuration


Fabriquer le futur reconversion d’un ancien site industriel chinois

UNIVERSITÉ

> Projet de fin d’études en architecture

Déjà enserré et grignoté par la ville croissante, l’aciérie d’Hanyang occupe un terrain de 35 hectares dans le croisement d’une voie ferrée et de voies routières importantes. Considérée par certains comme la plus ancienne aciérie moderne de Chine, elle fait partie du premier lot de sites inscrits le 20 décembre 2017 au patrimoine industriel national chinois. Ce travail se place comme une réflexion sur l’avenir possible de ce site industriel 10 en Chine face à l’expansion urbaine et sa possible intégration dans la ville de demain par son absorption dans un nouveau quartier mixte, avec une prise en compte et mise en valeur de son passé industriel.

Un des enjeux urbains principaux a été l’ouverture du site sur la ville. La création d’une promenade végétale le long de la voie ferrée désaffectée permet de faciliter les circulations douces entre les différents pôles d’attractivité du secteur d’Hanyang, tout en s’intégrant à un corridor écologique partant de la périphérie de Wuhan jusqu’au centre de la ville. L’accessibilité du site est également améliorée par la création ou la réouverture d’accès en prolongement de la trame viaire existante. Sur le site industriel en lui-même, le projet développé comporte la réhabilitation de plusieurs des grandes halles en équipements publics, attractifs non seulement pour les habitants du quartier mais également à l’échelle de la ville et d’un point de vue touristique.

insertion dans la dynamique culturelle de la pointe de hanyang

MUSÉE DE LA MÉTALLURGIE

MOON LAKE SCENIC AREA

SITE EQUIPEMENTS/ QUARTIERS A VOCATION CULTURELLE LIGNES DE MÉTRO VOIES FERRÉES NAVETTE POTENTIELLE

création d’un corridor vert FRICHES ESPACES VERTS PEU AMÉNAGÉS

GARE DE HANYANG

ESPACES VERTS AMÉNAGÉS CRÉATION D’UN CORRIDOR VÉGÉTAL 0

500

m

1

km

1) SAUVEGARDE SÉLECTIVE DES CONSTRUCTIONS SUR LE SITE EDIFICES CLASSÉS:

2) DÉSENCLAVER LE SITE: OUVERTURE D’ACCÈS/ DE TRAVERSÉES

1ER RANG

CIRCULATIONS EXISTANTES SUR LE SITE

2E RANG

ACCÈS CRÉÉS EN PROLONGEMENT DES CIRCULATIONS EXISTANTES

3E RANG CHEMINÉES ET TUYAUX AUTRES ÉLEMENTS INDUSTRIELS CARACTÉRISTIQUES: HALLES/PONTS ROULANTS/ RAILS MUSÉE DE L’INDUSTRIE RÉSEAU VIAIRE DU SITE ESPACES VÉGÉTALISÉS

PHOTOGRAPHIES DE SITE


OPERA & CONCERT HALL

QINTAI STATION ARMURERIE

STADIUM

3) DENSIFICATION

IMMEUBLES D’ACTIVITÉS LOGEMENTS COMMERCES

GUISHAN PARK


LA HALLE DE LAMINAGE, FAÇADE OUVERTE ET RYTHMÉE SUR LA RUE

12


concept d’organisation spatiale coupe transversale

STRATIFICATION VERTICALE DES ENSEMBLES FONCTIONNELS

ADAPTATION À LA STRUCTURE EXISTANTE

EXPANSION/ CONTRACTATION DES ESPACES EN FONCTION DES EXIGENCES

13

Au cœur du site industriel, l’ancienne halle de laminage, reconvertie en un complexe comprenant un centre d’innovation technologique et un pôle de recherche et de conservation du patrimoine industriel, constitue l’épicentre de la nouvelle dynamique culturelle de l’aciérie. Son aménagement constitue en lui-même un projet urbain: la halle est divisée en lots selon les programmes contenus et la réalisation d’aménagements de base communs (noyaux techniques) seront à charge des organismes publics avant l’aménagement progressif des différents espaces par

les futurs investisseurs. Afin de préserver les abords végétalisés de l’édifice, la circulation publique est située au niveau de la dalle existante, à 5m de hauteur et accessible par des escalators et des passerelles. Le bâtiment comporte ainsi deux strates séparés par un espace public surélevé, séparant la «strate basse» contenant les parties d’équipement accessibles au public et la «strate haute», contenant les espaces de travail privés.


RÉHABILITATION DE LA HALLE DE LAMINAGE ESPACE DE RESTAURATION

PÔLE PATRIMOINE INDUSTRIEL: -CENTRE D’ARCHIVES DU MONDE INDUSTRIEL -LABORATOIRE DE RECHERCHE SUR LE PATRIMOINE INDUSTRIEL À WUHAN -ESPACE D’EXPOSITION

TERRAIN DE SPORT

HÔTEL

COMMERCES

SALLE D’EXPOSITION BUREAUX

CENTRE D’INNOVATION

CENTRE DES ARCHIVES INDUSTRIELLES DE WUHAN

TERRAIN DE SPORT

ATELIERS DE FABRICATION

ÉAIRE

DE LIN

ENA PROM


PLANS DU CENTRE D’INNOVATION ET DES NOUVELLES TECHNOLOGIES CENTRE D’INNOVATION - PÉPINIÈRE D’ENTREPRISE, ATELIERS DE CRÉATION - HALLE D’EXPÉRIMENTATION DES NOUVELLES TECHNOLOGIES

R+1

15

RDC AIRE DE RESTAURATION

0

20

m


LE HALL D’EXPÉRIMENTATION, ESPACE CENTRAL DU CENTRE DE NOUVELLES TECHNOLOGIES

16

A l’extrémité ouest de la halle de laminage, le pôle d’innovation technologique comprend une pépinière d’entreprises du secteur de la création numérique, une salle d’arcades high tech et des espaces de ventes. Ces fonctions, abritées dans une structure indépendante insérée dans l’édifice existant, s’assemblent autour d’un espace continu transversal, un hall d’expérimentation ouvert au grand public. Des conteneurs récupérés et aménagés peuvent être déplacés entre les différents niveaux d’activités au moyen du pont roulant. La mobilité de ces volumes permet d’adapter les lieux à des situations multiples et à des besoins pouvant être imprévisibles face aux rapides évolutions du secteur. Elle permet d’autre part d’accompagner l’épanouissement des projets menés par les entreprises: les conteneurs peuvent accueillir des installations élaborées dans les locaux de la pépinière qui pourront ensuite être transportées dans le hall d’expérimentation pour des présentations ou des séances de bêta-test. Il s’agit ainsi de maintenir le caractère productif et dynamique passé de l’édifice et de le donner à voir au sein de cette hallemachine renouvelée.


Coupe

transversale

STRUCTURE EXISTANTE SAUVEGARDÉE

17

Coupe

longitudinale

0

10

m


Une porte ouverte restructuration d’îlot à séoul, programme mixte

> Projet de 4e année en architecture

Situé sur un îlot de 2 hectares proche de la station de métro Samgakji à Séoul, ce projet de restructuration d’un îlot construit s’appuie sur l’idée de plateforme urbaine:: un dispositif urbain ayant pour objectif de favoriser les échanges et le partage, et, dans ce cadre, à la fois générant et requérant des connexions, sur plusieurs aspects: - physique, tout d’abord par la continuité des circulations au niveau du sol avec celles environnante; mais aussi par la rotation du centre culturel par rapport à l’axe rue.. 18 Cette particularité permet une ouverture symbolique de la façade auparavant imperméable de la parcelle, telle une porte

ouvrant sur les espaces intérieurs de l’îlot. - visuel, avec le centre culturel comme point de repère central du projet, et les percées visuelles à travers la parcelle; - social, à travers un programme se concentrant particulièrement sur les espaces partagés et les espaces publics comme lieux de rencontres, avec différents niveaux de privauté. L’utilisation de matériaux et de rythme similaires en façade confère une harmonie d’ensemble à ce complexe tout en s’adaptant aux divisions modulaires et aux nécessités de chaque ensemble fonctionnel.

0

5

m


19


20

Plan

de rez-de-chaussĂŠe

Facade

sur mall du complexe ĂŠducatif


Plans

Les façades du centre d’exposition sont composées de louvres en bois. Leur ouverture ou fermeture permet d’adapter les apports lumineux des différents espaces de l’édifice - et plus particulièrement des espaces d’exposition - en fonction de leurs besoins changeants.

Les façades sur rue des immeubles d'habitations sont discrètes et composées de volets se pliant en accordéon. De même que pour les louvres du centre d’exposition, la position des volets crée un rythme en façade toujours changeant.

des modules d'habitation

Sur la façade donnant sur le cœur d’îlot, la combinaison des différents modules d’habitations et la présence aléatoire des balcons qui en résulte apporte un rythme souligné par des balcons surplombants.

21

le mall, carrefour des circulations piétonnes


Shell-ter

une chapelle œcuménique pour le cimetière de bagneux

> Projet de 3e année en architecture

pliage conceptuel

Sur l’une des parcelles carrées du cimetière

22 de Bagneux, ce projet offre au visiteur un parcours d’introspection, s’enroulant depuis les allées plantées bordant la parcelle vers la salle de méditation, espace intime et protégé au centre de la chapelle. Celle ci a pour unique ouverture par un puits de lumière oblique sur lequel coule un faisceau de lumière. La continuité de la matière et des espaces accompagne ce parcours des abords extérieurs jusqu’aux espaces centraux, avec un volume obtenu par le pliage d’un unique plan. L’édifice manifeste le passage inéluctable du temps: temps durée de vie et temps qui adoucit la tristesse des deuils. Ainsi, le faisceau de lumière éclairant la chapelle se déplace sur le long des murs inclinés au fil des heures, et les pans de toiture sont conçus pour être progressivement envahis par la végétation.

N

plan masse


RDC

0

5

m

R-1

23


24 COUPE TRANSVERSALE


Les Bidules

installations éphémères sur le site tour eiffel

> Workshop «Mission Tour Eiffel» // Projet co-lauréat Avec De Malaussène Aymeric, Madede Romane et Proton Ariane

La Tour Eiffel est l’édifice le plus photographié du Grand Site Tour Eiffel ; les visiteurs sont focalisés sur le monument phare du site. Notre ambition est d’inciter le promeneur à découvrir l’ensemble de ce site par la déambulation et l’expérimentation corporelle, en s’éloignant des tracés conventionnels, en offrant des points de vue inédits. Aujourd’hui, les visiteurs munis d’un appareil photographique sillonnent l’épine dorsale centrée sur la Tour Eiffel, et qui relie le Trocadéro à la Tour – pôle de mise en scène théâtrale – puis la Tour à l’Ecole militaire – second secteur tourné vers la parade et le selfie. Or le Grand site Tour Eiffel est pluriel. Le Champ de Mars présente en particulier un potentiel d’usages et de rencontre entre les touristes et les riverains. Comment inciter à sortir de l’axe de la Tour pour vagabonder dans un périmètre plus large ? Nous proposons de construire de nouveaux points de vue en retournant le regard sur l’environnement proche, et ainsi démultiplier les cadres tant pour les touristes que pour les riverains. Pour cela, nous mettons à disposition des usagers un objet unique avec une identité propre au Grand Site Tour Eiffel, disséminé à des endroits stratégiques.

Pour inciter le visiteur à sortir du cadre conventionnel et inventer de nouveaux par-cours, nous proposons de disséminer des éléments-balises permettant d’éprouver l’unité du site. A petite échelle, ces éléments-balises attirent les promeneurs qui rêvent de meilleurs clichés, en proposant des cadres originaux sur le Grand Site Tour Eiffel. Les passants découvrent une autre manière de voir le site, peuvent prendre une photo ou se mettre en scène dans le cadre proposé. Cette installation peut être investie des deux côtés, ce qui multiplie les possibilités de jeu. Certains Bidules exigent des contorsions du corps pour pouvoir découvrir la vue qu’ils proposent : s’accroupir, s’allonger, ou encore se mettre sur la pointe des pieds. On peut lui inventer de nouvelles fonctions, en s’y cachant, en s’y asseyant ou en s’y allongeant. Le Bidule offre une identité propre au site, en l’envahissant. L’appropriation de l’objet par le jeu permet une appropriation de l’espace environnant : le Grand Site Tour Eiffel devient une vaste cours de récréation, où touristes et riverains s’approchent/se côtoient ? Le Bidule arbore une tête en contreplaqué montée sur trois pieds en acier galvanisé, fixés sur un soubassement en tôle pour ne pas pouvoir être déplacés par les usagers.

25


Étude "Habiter Demain" stage au centre de recherche sur l'habitat (crh)

> Enquête de terrain, Plans habités

Le travail réalisé durant ce stage s’intègre dans une mission de recherche conclue entre la Caisse des dépôts et consignations, le Centre de Recherche sur l’Habitat et les CAUE d’Ile de France. Dans un premier temps, notre travail s’est intégré à une commande des CAUE d’Île de

26

France à un groupe d’étudiants du Master 2 «Urbanisme et Aménagement» de l’Université Paris-Nanterre. Celle-ci a pour but la mise à jour d’une partie des fiches d’opérations qualifiées de remarquables en 2005 afin d’évaluer la pertinence et la durabilité des critères de qualité, quinze ans plus tard.


Suite à un bilan des analyses des opérations de logement conduites par l’Observatoire, une enquête de terrain a été réalisée sur un échantillon de 12 opérations du corpus. Elle a pour but d’analyser l’évolution de ces opérations dans le temps, suivant des thèmes d’analyse comme l’insertion urbaine, l’évolution des façades et des matériaux, l’évolution des aménagements extérieurs, l’évolution de la fonctionnalité et de la perception des habitants.

L’enquête comporte notamment: • un entretien semi-dirigé avec les habitants, et éventuellement le concepteur et le gestionnaire; • une visite de l’opération et de certains logements, avec relevé habité. Pour chacun des logements visités, une fiche a été regroupant les observations sur le logement et le ménage l’occupant. Ces documents ont été intégrés aux fiches d’opérations mises à jour.

ci-dessous: extraits de plans habités ci-contre: fiche de plan habité du logement du ménage h.


28

La deuxième partie de notre travail questionne la transformation et l’appropriation des logements par les habitants face à l’évolution des modes de vie et la transition démographique. Nous avons pu pour cela nous appuyer sur les visites de logements et entretiens réalisés en première phase. Ce panel a été étudié à travers quatre grands axes: Aménités et caractéristiques de l’environnement: confrontation des regards du maître d’œuvre, des habitants et du gestionnaire sur les caractéristiques de l’environnement des opérations. Transformations de l’espace: analyse des transformations spatiales des logements effectuées par les occupants. Usages / Détournements et Bricolage: analyse

de la spatialisation des usages dans les logements, notamment dans les pièces à vivre, et des détournements d’usage de certains espaces des logements. Place et rôle des objets: compréhension du mode d’habiter à travers le mobilier et mise en évidence du décalage entre la place accordée au mobilier lors de la conception et celle réelle dans le logement vécu. A travers ces thématiques, les questions de densité d’habitation et d’ameublement sont des facteurs récurrents influençant le mode de vie des habitants et l’agencement de leurs logements. Ces travaux d’analyse ont fait l’objet d’une présentation lors d’un colloque organisé à l’occasion des dix ans de l’Observatoire de l’Habitat par le CAUE.

ci-contre: regard d'un habitant


29


Réhabilitation du 16 rue Val de Grâce stage à l’agence officina architecture

> Modélisation BIM

Offcina Architecture est une agence d’architecture implantée dans le 11e arrondissement de Paris. Elle a été fondée en 2006 par deux architectes italiens, Andrea Berti et Alessandro Maiolatessi. La pratique de cette agence cible les domaines de la construction neuve et de la réhabilitation de logements privés et d’équipements publics, des études à la direction de chantier, ainsi qu’en mission OPC. L’agence Officina s’est vue confier 30 par Paris Habitat la réhabilitation d’un immeuble datant du 19e siècle, situé dans le 5ème arrondissement de Paris. Le

bâtiment est composé de 5 corps d’édifices datant d’époques différentes et encerclant une cour centrale. Le rez-de-chaussée est occupé par des bureaux en façade, une école en fond de cour ainsi que les accès et locaux communs des habitations situées aux étages. Nous avons travaillé sur ce projet de la phase d’APS jusqu’à la demande de permis de construire. Il s’est agi de proposer un réaménagement intérieur pour les logements et d’élaborer une maquette BIM sur Revit servant de base aux documents graphiques de la demande de permis de construire.


Intégration photographique de la façade sur rue

31


Rénovation de la salle communale de Corzé stage au caue de maine-et-loire

(49)

> Étude de faisabilité, proposition de scénari

MAIRIE

ES

Légende

ÉGLISE

RC ME

Dans le cadre de sa mission de conseil aux communes, le CAUE de Maine-etLoire, était chargé de réaliser une étude de faisabilité, comportant des hypothèses d’évolution du site et du bâtiment ainsi qu’une évaluation de l’enveloppe travaux, à laquelle nous avons participé.

M CO

Les élus de la commune de Corzé souhaitaient rénover la salle communale, qui ne répond plus aux normes de la réglementation sur l’accessibilité, la thermique, l’hygiène et nécessite des interventions de rénovation sur le second œuvre. L’objectif était également de conforter la convivialité du lieu. Il s’agissait donc d’engager une réflexion d’ensemble sur le confort d’usage et sur la valorisation des abords immédiats (espace paysagé, accès, stationnement, 32 cheminements…) dans le cadre de l’enveloppe budgétaire attribuée à l’opération par la commune, 180 000€ TTC, études, travaux et mobilier compris.

BIBLIOTHÈQUE

salle des fêtes équipements publics groupe scolaire entrées des écoles

RESTAURANT SCOLAIRE ET SALLES ASSOCIATIVES

commerces parkings

ÉCOLE MATERNELLE

axes de circulation majeurs liaisons douces ÉCOLE PRIMAIRE MAISON DE LA PETITE ENFANCE

SALLE DES FÊTES

N


33


+336 28 34 12 6 0 lis a . nguye n. tha nh t h a o@ g ma i l.com www. linke din. co m/ i n / li sa -n g u yen -3 5 1 8 8 3 1 5 0 /

Profile for Lisa NGUYEN

Architecture & Urban Design Portfolio | Lisa NGUYEN  

Voici une sélection de travaux réalisés durant mes années d'études en architecture et en urbanisme. Bon feuilletage! // Here are some choose...

Architecture & Urban Design Portfolio | Lisa NGUYEN  

Voici une sélection de travaux réalisés durant mes années d'études en architecture et en urbanisme. Bon feuilletage! // Here are some choose...

Advertisement