Page 1

ENGINS

DE PÊCHE DE TUNISIE


Remerciement

Ce document a été réalisé dans le cadre du Projet WWF "Pour une pêche durable en Tunisie" mis en œuvre grâce au soutien financier de la fondation OAK. Le projet a été élaboré par Sergi Tudela que les auteurs remercient pour son appui et sa contribution à la réalisation du projet. Les auteurs remercient les experts des différentes institutions partenaires dont la contribution a rendu cet ouvrage possible, ainsi que tous les pêcheurs des ports de la Tunisie qui ont bien voulu nous consacrer leur temps pour mener à bien les enquêtes sur les techniques et engins de pêche.


Elaboration du document Elaboration du contenu technique et scientifique du document Mohamed Salah Romdhane - INAT /Université de Carthage Ridha Mrabet - INSTM Chedly Rais - OKIANOS Sami Dhouib – WWF MedPO Bureau Afrique du Nord en Tunisie Asma Kheriji – INAT/Université de Carthage

Enquêtes dans les ports de pêche Asma kheriji Jihene Haddadi Ons Green Khaled Abdou Sofian ben Abdelhamid

Elaboration graphique Asma Bezneiguia

Photographies Hammadi Mejri - GIPP Asma Kheriji et Mohamed Salah Romdhane - INAT Chedly Rais - OKIANOS

Ont participé à la concertation sur ce document Mohamed Salah Romdhane – Institut National Agronomique de Tunisie - INAT Ridha Mrabet – Institut National des Science et des Technologie de la Mer - INSTM Chedly Rais – Centre d’études et de formation Tabarka - OKIANOS Sami Dhouib – WWF MedPO Bureau Afrique du Nord en Tunisie - WWF Asma Kheriji – Institut National Agronomique de Tunisie - INAT Majdi El Mamouchi– Groupement Interprofessionnel des Produits de la Pêche - GIPP Sassi Alaya – Groupement de Développement de la Pêche de Gannouch - GDPG - Union Tunisienne de l’Agriculture et de la Pêche - UTAP Yassine Skandrani – Association Tunisienne pour le developpement de la Pêche Artisanale ATDEPA - Institut Supérieur de Pêche et de l’Aquaculture - ISPA Foued Hachani – Union Tunisienne de l’Agriculture et de la Pêche - UTAP Nouredine Ayadi - Agence des Ports et des Installations Portuaire - APIP Mahdi Hammami - Union Tunisienne de l’Agriculture et de la Pêche - UTAP Sami Mili - Institut Supérieur de Pêche et de l’Aquaculture - ISPA


Contenu Introduction

3

Les engins de pêches en Tunisie

4

Types d’engins par région de pêche

5

Classification des engins de pêche

6

Spécification technique des engins

7

Ports de pêche de Tunisie

8

Senne Tournante non Coulissante : Lamparo

9

Senne Coulissante : Chenchoul

11

Chalut de Fond : Karkara

13

Chalut de Fond : Karkara chevrette

15

Chalut à Grande Ouverture Verticale GOV

17

Chalut Pélagique

19

Filet Maillant à Sparaillon : Hriret Sbares

21

Filet Maillant à Serre : Hriret Qarradh

23

Filet Maillant à Pélamide : Balamitara

25

Filet Maillant à Roussette : Gattatya / Kellabia

27

Filet Trémail Multifilament : Mbatten Hout

29

Filet Trémail Monofilament : Mbatten Hrira

31

Filet Trémail à Seiche : Mbatten Chwebi

33

Filet Trémail à Crevette : Mbatten Guembri

35

Filet Trémail à Langouste : Mbatten Langousta

37

Filet Combiné : Bou Rouhine

39

Sautade : Damassa

41

Gargoulette : Karour

43

Nasse : Drina

45

Palangre Calée : Brangali Ghates

47

Palangre Flottante : Brangali Tafef

49

Pêcherie Fixe : Charfia

51

Pêche des Éponges : Nachaf

53

Pêche du Corail : Morgen

55

Annexes

57


AVANT-PROPOS Ce document a été élaboré sur la base d’une enquête menée en 2013 dans les ports de pêche de Tunisie en vue d’inventorier les engins de pêche utilisés. Il vise à fournir une information détaillée sur les caractéristiques des principaux types d’engins de pêche répertoriés. Dans une première phase le document a été élaboré par un groupe de spécialistes en vue de le soumettre à une large consultation auprès des acteurs, administrations et organismes concernés. Dans sa version finale, ce document à tenu compte des avis recueillis lors de ladite consultation. Ce document est destiné à servir comme catalogue des engins de pêche utilisés en Tunisie, il était donc important d’utiliser les normes usuelles de représentation graphique des engins de pêche. Outre les descriptions techniques, schémas et plans des engins présentés, le document fournit pour chaque type d’engin une information sur les espèces ciblées, sur la règlementation applicable en Tunisie et sur les impacts environnementaux. L’élaboration de cet outil technique est une initiative conjointe de WWF, de l’INAT et de l’INSTM dans le cadre du Projet « Pour une pêche durable en Tunisie » financé par la fondation OAK.

2


INTRODUCTION Les engins de pêche utilisés par les pêcheurs en Tunisie présentent beaucoup de similitude avec ceux utilisés dans d’autres pays méditerranéens. Cependant, le pêcheur tunisien y a apporté des modifications pour améliorer leur rendement tenant compte de la spécificité des zones fréquentées et des espèces ciblées. Par ailleurs des efforts non négligeables ont été faits pour améliorer la sélectivité des engins de pêche. Les évolutions technologiques au niveau des matériaux utilisés et des équipements nécessaires à l’armement des bateaux de pêche ont entrainé une évolution des engins de pêche mettant à profit les nouvelles possibilités offertes notamment pour ce qui est de la résistance et la flottabilité des matériaux. Comme c’est le cas pour la pêche maritime pratiquée sur la plupart des côtes méditerranéenne, la pêche tunisienne est une pêche multi spécifique. En effet, bien que certains engins de pêche soient conçus pour cibler une espèce ou un groupe d’espèces, les captures sont souvent composées de plusieurs espèces en plus de l’espèce ciblée. Actuellement la flottille de pêche tunisienne est constituée d’environ 12000 unités dont la moitié sont des barques non motorisées. A hauteur d’environ 8%, la flottille de pêche tunisienne motorisée est constituée par des chalutiers et 7% sont des unités de la pêche à la seine tournante (sardiniers et thoniers), le reste sont des barques côtières. Vue sous l’angle de la flottille, la pêche tunisienne est essentiellement une pêche côtière utilisant divers types de filets, palangres et engins de piégeage fixes et mobiles. La législation tunisienne comporte des dispositions réglementant les caractéristiques des engins de pêche et les modalités de leur utilisation (saisons, profondeurs, etc.). Ces dispositions visent notamment à assurer une exploitation rationnelle des ressources vivantes. Certaines de ces dispositions visent aussi à limiter l’impact des engins de pêche sur les habitats et les espèces menacées.

3


Les engins de pêche en Tunisie Les engins de pêche de Tunisie sont reparties sur 7 catégories avec plusieurs variantes locales: Les filets tournants avec les Sennes coulissantes et les Sennes non coulissante, utilisés pour la pêche des poissons bleus à l’instar des sardines, sardinelles, coryphènes, serres et thons. À travers les régions, on peut rencontrer plusieurs variantes des sennes : sennes tournantes coulissantes à thon, senne Lamparo, Diablo et Chenchoul, etc. Les chaluts, dominés par le chalut de fond de type italien, ballonné et méditerranéen, viennent ensuite, les chaluts semi-pélagiques à quatre faces et les chaluts pélagiques à cordes ou à grand maillage. Les filets maillants et filets emmêlant présentent des variantes spécifiques aux régions et aux espèces les plus communes, telles que : les filets maillants à Sparaillon, les filets maillants à Petite roussette, les filets maillants à Serre, les filets maillants à Pélamide, et les filets trémails à Crevette, les filets trémails monofilaments, les filets trémails à Seiche et les filets combinés. La sautade ou Damassa est aussi classée dans cette catégorie d’engin. Les pièges les plus communs sont les nasses à poissons et les nasses ou casiers à crustacés, ainsi que les gargoulettes et les pierres creuses largement utilisées dans le golfe de Gàbes. Les pêcheries fixes traditionnelles sont représentées par la Charfia (Chrafi), et les zroubs, en particulier dans les régions de Kerkennah, Chebba et Jerba. Les bordigues et les verveux (Capetchades) sont particulièrement installés dans les lagunes, ciblant respectivement les mulets, les sparidés et les anguilles. Les palangres de fond sont communément utilisées par la pêche côtière. Les palangres flottantes visent plutôt les grands pélagiques (espadons et thons) et sont utilisées par des unités de pêche plus performantes. Les pêches spécifiques des éponges, du corail et de la palourde sont réalisées en plongée ou à pied moyennant des outils spécifiques : martelet, couteau, faucillon, etc. On peut aussi citer des engins dont l’usage est plutôt limité, tel que l’épervier, la pêche à la ligne et la pêche à la femelle. Parmi les engins disparus, on peut citer les madragues qui étaient autrefois installées dans les routes de migration du thon rouge, la plus connue étant celle de Sidi Daoud arrêtée en 2005. Plusieurs engins sont prohibés du fait de leur impact et dégâts causés sur les espèces et les habitats, en particulier le kiss, la Derra, le Hlig, etc.

4


Types d’engins par région de pêche À travers les régions de pêche de Tunisie, et pour chaque catégorie d’engins, plusieurs types spécifiques d’engins ont été recensés au cours des enquêtes (tableau 1).

Tableau 1 : Types d’engins recensés par régions de pêche

Senne Chalut Filet maillant Filet trémail Filet combiné Palangre Gargoulette Nasse

Nord 2 3 5 8 1 3 1 3

Est 4 3 10 7 1 5 1 2

Sud 2 5 6 5 1 5 1 3

La réglementation de pêche repose sur plusieurs textes législatifs relatifs aux autorisations de pêche, l’organisation de l’effort de pêche, l’organisation des opérations de pêche, les caractéristiques des engins de pêche, la taille des captures des espèces, les zones et les campagnes de pêche. Le texte de référence étant l’arrêté du ministre de l’agriculture du 28 septembre 1995 réglementant l’exercice de la pêche.

5


Classification des engins de pêche Dans ce travail, nous avons adopté la classification statistique internationale type des engins de pêche (CSITEP) Classification standard des engins de pêche (tableau 2)

Catégories d’engins

Abréviation standard

FILETS TOURNANTS Senne coulissante Senne non coulissante CHALUTS Chalut de fond à crevette Chalut de fond à chevrette Chalut pélagique Chalut à Grande Ouverture Verticale FILETS MAILLANTS ET FILETS EMMELANTS Filet Maillant à Sparaillon Filet Maillant à Petite roussette Filet Maillant à Tassergal Filet Maillant à Pélamide Filet Trémail à Crevette Filet Trémail monofilament Filet Trémail à Seiche Filet Trémail à Langouste Filet Trémail multifilament Filet combiné Sautade PIEGES Nasse Charfia Gargoulette (pieges à poulpe) PALANGRES Palangre calée Ghatess Palangre dérivante à Espadon Tafef ENGINS DE RÉCOLTE Eponges Martelet (Corail)

Code CSITEP

Nom Local

PS LA

01.1.0 01.2.0

Chanchoul Lambara

TBS TBS OTM TX

03.1.5 03.1.5 03.2.1 03.9.0

karkara karkara Karkara Karkara

GNS GNS GND GND GTR GTR GTR GTR GTR GTN GTN

07.1.0 07.1.0 07.2.0 07.2.0 07.5.0 07.5.0 07.5.0 07.5.0 07.5.0 07.6.0 07.6.0

Hrira Sbares Guettatya Hrira Qarradh Balamitara Mbatten Guembri Mbatten Hout Mbatten Chwabi Mbatten Langousata Mbatten Hout Bou rouhine damassa

FPO FWR FIX

08.2.0 08.5.0 08.9.0

Drina, Zroub Argile, ciment plastique

LLS LLD

09.3.0 09.4.0

Brangali flottant Brangali Tafef

HMX HMX

11.9.0

11.9.0

Nachaf Morgen

6


Spécification technique des engins Engins de Pêche

ESPÈCES CIBLES/CAPTURÉES

Identification de l’engin

SPECIFICATION TECHNIQUE

REGLEMENTATION

PRINCIPALES ZONES DE PÊCHE Bizerte NORD

Ke ib a Beni kh ar

ES

Tebou ba Sa akta E = 0 75

PAR 310 TEX

28m

PAR 230 TEX

24m

PAR 310 TEX

Zarzis

E = 1 00

250 Pb 150g

600

PAR 230 TEX

24 PAR 310 TEX

12

18 PAR 300 TEX

20 PAR 230 TEX

130

24m

600

E = 0 65 40 PE Ø 6

80

100

Mahdia

100 PE Ø 6 SUD

100

E = 1 00

100 PE Ø 6

IMPACT SUR L’ENVIRONNEMENT

200 PL Ø 140 × 90

9

10

Palette Tige ou hampe Flotteur: Matières : plastique, liège, etc.. Dimensions : Diamètre - Épaisseur Poids : kg

Pointe ou extremité

Lest: Matières : plomb, acier, etc.. Dimensions : Longueur Poids : kg

Ardillon

Ouverture Gorge

Courbure

Hameçon - N°

bourrelet et chaines

Corde du dos et flotteurs

Emerillon

Dos du chalut

Ventre sac ailes

cordes du dos

entremises

Elements essentiels d’un Chalut panneau

7

Funes

bras


PORTS DE PĂŠCHE DE TUNISIE Cap Zebib Ghar el Melh

El Hawaria Sidi Daoued

La goulette

NORD

Bizerte Menzel Abdelrrahman Sidi Mechreg Kalaat Andalous Tabarka

Kelibia Beni khiar

EST

Hergla

SUD

Sousse Monastir Ksibet Medouni Teboulba Sayada Bekalta Mahdia Salakta Chebba Malloulech Louza - Louata El Awabed El Karraten Sfax El Attaya Mahres Zabbousa Skhira

Gabes Zarrat

Houmet El souk Ajim

El Grin Boughrara

Aghir Hessi Jellaba Zarzis El Ketf

8


FILET TOURNANT(1) Senne Tournante non Coulissante : Lamparo La senne tournante est un engin couramment utilisé pour la pêche au feu d’où le nom lamparo. La senne est constituée de l'assemblage des plusieurs pièces de filet dont la nappe centrale , la poche, la contre poche ainsi que deux nappes constituant les ailes, les dimensions de la senne varie entre 200 et 800 m, le côté de maille varie de 9 à 14 mm. L’opération de pêche s’effectue de nuit après attraction des poissons à la lumière, on commence par le filage de la senne et l’encerclement des poissons et on finit par le boursage et salabardage. Ces opérations peuvent êtres manuels ou mécanisés moyennant une poulie active pour les engins de grande dimensions.

SPECIFICATION TECHNIQUE E = 0,75

100

E = 1,00

80

E = 0,65 40 PE Ø 6

24 PAR 310 TEX

PAR 310 TEX

28m

PAR 230 TEX

24m

PAR 310 TEX

100 PE Ø 6

200 PL Ø 140 × 90

0

9

E = 1,00

250 Pb 150g

600

PAR 230 TEX

18 PAR 300 TEX

12

20 PAR 230 TEX

130

24m

600

100

100 PE Ø 6

100m


ESPÈCES CIBLES/CAPTURÉES Sardine (Sardina), Sardinelle (Latcha), Anchois (Anchoua) Maquereau (Scombri), Saurel (Chourou), Bogue (Bouga).

Le chinchard (Trachurus trachurus)

Sardine (Sardina pilchardus)

REGLEMENTATION

Bizerte NORD

Kelibia Beni khiar

EST

Teboulba Salakta

Mahdia

SUD

La pêche aux filets tournants est interdite par les profondeurs inferieures à 20m. La pêche au feu est interdite par les fonds de moins de 35 m, à moins de 500m des autres unités de pêche et à moins 3000m des madragues. L'usage de groupes électrogènes produisant du courant continu sous une tension supérieure à 135 volts ou du courant alternatif sous une tension supérieure à 50 volts sont interdits . La puissance totale des lampes utilisées simultanément pour la pêche au feu à bord d'une même unité ne pourra excéder 2500 watts. Le maillage des filets tournants est d’au moins 12 mm de côté pour les petits pélagiques et de 50mm de coté pour les grands pélagiques. La taille minimale est de 11 cm, mesurée de la pointe du museau à la naissance de la queue, à l’exception des gobie, sparaillon, athérine et bogue.

PRINCIPALES ZONES DE PÊCHE

Zarzis

IMPACT SUR L’ENVIRONNEMENT C’est un engin qui pose peu de problème pour l’environnement, car il na pas de contact avec le fond. On signale la possibilité de capture des mammifères marins et des tortues marines à un niveau un peu plus élevé. Le petit maillage de cet engin engendre la capture des espèces de taille non réglementaire.

10


FILET TOURNANT (2) Senne Coulissante : Chenchoul La senne tournante coulissante est constituée par l'assemblage de plusieurs nappes de filet rectangulaire à maillage réduit (12 à 16mm de coté) formant des ailes aux extrémités. L'engin est munie d’une ralingue supérieure munie de flotteurs qui assurent la flottaison de l’engin, la ralingue inferieure est munie de lest et d’une coulisse. La pêche s’effectue de jour ou de nuit, elle commence par le filage et l'encerclement et finit par le boursage de l'engin grâce au virage de la coulisse à travers des anneaux , le poissons est concentré au niveau de poche, caractérisée par un faible maillage avec du fil plus épais. Le poisson est transbordé garce aux salabardes (grandes épuisettes). L'engin est utilisé par les bateaux senneurs de 75 à 300cv de puissance et de 18 à 30 m de longueur hors tout, muni d'une poulie active (Power block) et de treuils.

SPECIFICATION TECHNIQUE PL Ø 6 - 10 L 20 - 25

15 - 30

700,00 - 1500,00

PP Ø 10 - 16

0,04 - 0,06

12 - 16mm

5800 - 125000

1000 - 10000

PA R 860 - 310 TEX

6200 - 18500

1500 - 4000

12700

63000 - 136000

PA R

310 - 155 TEX

PA R 860 - 310 TEX

4500

-

12 - 16mm

8 - 14mm

63000 - 136000

250 Pb 160g ( 0,84 - 1,8 T )

15 - 30

16 - 30mm

2300 - 50000

PA R 860 - 310 TEX

700,00 - 1000,00 PP Ø 10 - 16 1,00 - 2,00 PP Ø 10 20

1000,00 - 2000 , 00 0

40 - 70 Fe Ø 0,15 - 0,25 ( 0,7 - 2kg/ P )

11

100m


ESPECES / CAPTURÉES Sardine (Sardina), Sardinelle (Allache), Anchois (Anchoua) Maquereau (Scombri), Saurel(Chourou), Bogue (Bouga), Thon (Ton).

Sardine (Sardina pilchardus)

Sardinelle (Sardinella aurita)

Le chinchard (Trachurus trachurus)

REGLEMENTATION PRINCIPALES ZONES DE PÊCHE Bizerte

Ghar el Melh Sidi Daoued Kel bia

EST

Sousse Teboulba Mahdia Salakta Chebba

NORD SUD

La pêche aux filets tournants est interdite par les profondeurs inferieure à 20m. La pêche au feu est interdite par les fonds de moins de 35 m, à moins de 500m des autres unités de pêche et à moins 3000m des madragues. L'usage de groupes électrogènes produisant du courant continu sous une tension supérieure à 135 volts ou du courant alternatif sous une tension supérieure à 50 volts sont interdits. La puissance totale des lampes utilisées simultanément pour la pêche au feu à bord d'une même unité ne pourra excéder 2500 watts. Le maillage des filets tournants est fixé d’au moins 12 mm de côté pour les petits pélagiques et de 50mm de coté pour les grands pélagiques. La taille minimale de capture est de 12cm pour le Saurel, 20 cm pour le Maquereau, 22cm pour la Serre et 30cm pour la Coryphène.

Skhira Gabes Zarzis El Ketf

IMPACT SUR L’ENVIRONNEMENT C’est un engin qui pose peu de problème pour l’environnement, car il n’y a pas de contact avec le fond, d’où les espèces benthiques. On signale la possibilité de capture des mammifères marins et les tortues marines à un niveau un peu plus élevé. Cependant, le petit maillage de cet engin engendre la capture des espèces de taille non réglementaire. 12


CHALUT (1) Chalut de Fond : Karkara Le chalut de fond ou chalut benthique est un engin confectionné à partir d’un ensemble de filets sous forme de poche l’engin est remorqué par un chalutier de 200 à 600cv à travers un gréement spécifiques. L’ouverture essentiellement horizontale de l’engin est assuré par les panneaux divergents relié au chalut par des câbles ou funes , l’ouverture verticale du chalut est assurée par des flotteurs fixés sur sa ralingue supérieure, appelée corde de dos. Le bourrelet fixé sur le ventre du chalut maintient le chalut en contact avec le fond. Le corps du chalut possède un maillage de 26 à 28 mm, assurant une bonne filtration de l’eau, le sac ou cul de chalut est d’un maillage plus réduit soit 18 à 22mm.

SPECIFICATION TECHNIQUE

18

5

540

PP 00 26,

IN2B

0

22

,00

26,0

1450

AB

30

PP

AB

4,00

540

1N 2B

26 - 28

490

1234

490 1234 1N 3B

1450

26

1450 26

1550

18 - 22

1450

1N3B 490

490

216

216

216

216

1N3B

T

0

13

26

5

10m

1N 3B

T

26

18 - 22

1450

1550


ESPÈCES CIBLES/CAPTURÉES Crevette (Guembri), Chevrettes (Chevrette) Rouget (Trilia), Merlu(Nazalli), Pageot (Morjen), Maquereau(Ghzal), Baudroie (Bou Chkara), Rascasse (Bou Kachech), Poulpe (Qarnit), Seiche (Soubia).

Sole (Solea vulgaris )

crevette royale (Melicertus kerathurus)

REGLEMENTATION

PRINCIPALES ZONES DE PÊCHE Bizerte Tabarka

NORD

La goulette

Kelibia

Monastir

EST

Mahdia

Sfax

SUD

La pêche au filet traînant est interdite : à l’intérieur de la zone comprise entre la laisse de basse mer et la limite des 3 milles nautiques. par tous les fonds inferieurs à 50m autour de l’ile Kuriat et des bancs de Korba, Nabeul et Maamour. dans le golfe de Tunis en deca de la ligne droite joignant le Cap Sidi Ali El Mekki, l’Ile Plane, le point nord de l’Ile de Zembra et le Cap Bon, du 1er mars au 31 décembre de chaque année. à moins de 500 m des puits pétroliers. au sud du parallèle de Ras Kapoudia par des fonds inférieurs à 50m sous réserves des dispositions prises pour la réglementation de la campagne de pêche à la crevette. Les mailles des filets trainants doivent mesurer au moins 20mm de coté. La taille ce capture minimale est de 20cm pour le Merlu et le Maquereau, 12 cm pour le Rouget et le Pageot.

chevrette (Parapenarus longirostris)

IMPACT SUR L’ENVIRONNEMENT Le chalutage benthique est connu par sa faible sélectivité, il a de ce fait un impact sur une large gamme d’espèces et de catégories d’âge différentes. Ceci se traduit par la capture de spécimens de petite taille et d’un taux relativement important de rejet. Les rejets, outre leur impact sur les espèces détruites, ont un impact négatif sur les écosystèmes en favorisant les espèces se nourrissant de cadavres entrainant ainsi des déséquilibres dans la chaine trophique L’impact du chalutage dépend de la profondeur à laquelle il est pratiqué et aussi de la puissance du chalutier ainsi que des caractéristiques du chalut. Des modifications sont possibles pour réduire les rejets et la prise des espèces et des tailles non ciblées.

14


CHALUT (2) Chalut a chevrette : Karkara Chevrette SPECIFICATION TECHNIQUE

26

340

MAT RTex

coupe

50

60

1N

24

500 450

1C2F

24,00 PP Ø 24

10

24m

10

500 450

10

50

50

50

115

24

350

430

coupe

1N

50

80

1100

40

6000

30

1C2F

50

4P1C

120

2P1C

10

2P1C

27m

400 6m

0

15

nb maille

(30)

30

1160

10

50

(50)

1690

mm

25,70 mixte Ø 32

1160

nb maille

25,70 mixte Ø 32

mm

24,00 PP Ø 24

MAT RTex

5m

450

1T1C


GRÉEMENTS DES CHALUTS

Gréement de Chalut Benthique

COM B 14 150

F e 0,60 160 x 0,95 ~ 120 kg 6,00 - 8,00

SW

7 x Ø 200

COMB Ø 16

3,50 - 4,00 COMB Ø 22 6,00

8,00

COMB Ø 22 X 4

2,50

40 KG CHAIN Ø 8

Gréement de Chalut Benthique

7 x Ø 200

Fe 0,80 160 x 0,95 ~ 120 kg 6,00 - 8,00 COMB Ø 22 x 4

SW

SW

SW

3,50 - 4,00 COMB Ø 22

150 2,50 COMB Ø 14

40 kg CHAIN Ø 8

Gréement de Chalut à Grande Ouverture Verticale

e

k

c h

d

g

b

Gréement de Chalut Pélagique

AC Ø 1 8

AC Ø 14

AC Ø 16 P 3,5m 2400 kg

AC Ø 16 chaine 300 - 400 kg

16


CHALUT (3) Chalut à Grande Ouverture Verticale GOV Un chalut à grande ouverture verticale est constitué d'un ensemble de pièces de filets (ailes, dos, ventre, amorce, sac) confectionnées en poche renforcées par les ralingues d'ouverture (Corde du dos, bourrelet et têtières) et par les ralingues longitudinales (ralingues de coté et barrettes), il peut avoir 2 ou 4 faces. La conception de l'engin lui confère une ouverture verticale importante qui peut atteindre les 6 mètres. Le chalut GOV est manipulé grâce aux gréements de pêche et de manœuvre spécifique, pendant l’opération de pêche, l’engin est légèrement décollé du fond, il convient principalement à la capture des espèces démersales et pélagiques. un chalut de 33m nécessite un bateau de 450cv en moyenne.

SPECIFICATION TECHNIQUE

nb maille

1700

50

coupe

coupe

10

10

10

8,00

MAT RTex

1N 5B

1N 1B

100

1N 2B 120

5,00 80

120

0

50

12,0

1700

7,00

160

0

100

320 50

1N 4B

5,00 70

5,00

1700

1N 3B

270 270 AB

AB

0

50

14,0

1700

100 240

26

1N1B

15,00

2500

120

20

T

10,00

2500

0

17

5

10m


ESPECES / CAPTURÉES Merlu (Nazalli), Maquereau (Ghzal, Scombri) , Baudroie (Bou Chkara), Rouget (Trilia), Pageot (Morjen), Rascasse (Bou Kachech), Poulpe (Qarnit), Seiche (Soubia).

Merlu europe (Merluccius merluccius)

Maquereau commun (Scomber scombrus)

REGLEMENTATION

Bizerte NORD

Tabarka La goulette

Kelibia

Monastir Teboulba Mahdia

SUD

Sfax

EST

La pêche au filet traînant est interdite : à l’intérieur de la zone comprise entre la laisse de basse mer et la limite des 3 milles nautiques. Par tous les fonds inferieurs à 50m autour de l’ile Kuriat et des bancs de Korba, Nabeul et Maamoura. Dans le golfe de Tunis en deca de la ligne droite joignant le Cap Sidi Ali El Mekki, l’Ile Plane, le point nord de l’Ile de Zembra et le Cap Bon, du 1er mars au 31 décembre de chaque année. a moins de 500 m des puits pétroliers. au sud du parallèle de Ras Kapoudia par des fonds inférieurs à 50m sous réserves des dispositions prises pour la réglementation de la campagne de pêche à la crevette. Les mailles des filets trainants doivent mesurer au moins 20mm de coté.

Rascasse rouge (Scorpaena scrofa)

IMPACT SUR L’ENVIRONNEMENT Le chalut GOV entraine les mêmes impacts sur les habitats benthiques que ceux entrainés par le chalut de fonds. Sa grande ouverture verticale élargit son impact aux espèces non benthiques. Etant utilisé par des navires de puissance relativement importante les GOV entrainent des captures d’espèces menacées telles que les dauphins (rarement) et des tortues marines. Pour ces dernières, survivent à la capture seuls les spécimens pris vers la fin du trait, les autres meurent noyés car la durée de trait des GOV est relativement longue. 18


Chalut Pélagique Le chalut pélagique est formé par un ensemble de pièces de filets de grande dimensions la partie antérieure est faite de simples cordages ou d'un filets de très grandes mailles, afin de rabattre les bancs de poisson vers le corps du chalut. l'engin est trainé en pleine eau, éloigné du fond, visant la pêche des espèces pélagiques. Le chalut pélagique est équipé d'un gréement spécifique avec des panneaux divergeant hydrodynamiques assurant la pêche et la manœuvre spécifique un chalut pélagique de 33m nécessite un bateau de 600cv en moyenne.

SPECIFICATION TECHNIQUE

57,60 + 10,00 MT

,00

6,2

0

30,30

10

7,7 0

mm

nb maille

3C

coupe

5500

800

23,5

1N2B

3700

400

06

1N2B

2500

200

12

1N2B

1660

100

24

1N2B

1660

60

75

1N2B

940

40

100

1N2B

26 46

24 42

42 78 53 112

20

660 - 2500

200

10-20

600

5

23,60

3700

400

06

1P1M

48 98

2500

200

12

1P1M

1660

100

24

1P1M

1660

60

75

1P1M

940

40

100

1P1M

2500

20

200

1P1M

84

0

19

34 62

65 122

660 - 3000 10-20

Chalut 4F 58/51

0m

coupe 1P1M

90 131

T

nb maille 23,5

90 131

1N2B

mm 800

74 120

65 122

MAT RTex 5500

74 120

84

2500

3C

MAT RTex

10,00

10,00

22,90

3

14,50

0 6,0

11,10

4,20

NORD 15,40

10,00

10,00

4,20 4,70

30,30

7,1

8,8 0

5

5,00

5,00

57,90 + 10 MT

600

1T


ESPECES / CAPTURÉES Maquereau (Scombri,), Saurel (Chourou), Sabre (Sebta), etc.

Maquereau commun (Scomber scombrus)

Chinchard d’Europe (Trachurus trachrus)

REGLEMENTATION Maquereau : 20cm, Saurel : 12cm,

PRINCIPALES ZONES DE PÊCHE Bizerte NORD

Kel bia

IMPACT SUR L’ENVIRONNEMENT

Teboulba

EST

Mahdia

Sfax

SUD

Les impacts du chalut pélagique peuvent être limités si cet engin est utilisé correctement. Il est toutefois connu qu’en Tunisie, le chalut pélagique n’est pas toujours utilisé en pleine eau et il arrive souvent qu’il racle le fonds affectant des espèces benthiques et entrainant donc des dommages au milieu.

20


FILET MAILLANT (1) Filet maillant à Sparaillon : Hriret Sbares Le filet maillant est constitué d’une nappe de filet, de forme rectangulaire, de 60 à 80m de longueur et 33 à 300 mailles de hauteur. Il est délimité dans la partie supérieure par une ralingue munie de flotteurs, et dans la partie inferieure par une ralingue munie de lests, ces ralingues assurent l’équilibre et le déploiement de l’engin. Dans ce type de filet à maillage sélectif allant de 22 à 26mm de coté, les sparaillons sont maillés au niveau des ouïes. L’engin est composé de plusieurs nappes fixés bout à bout avec une moyenne de 14 pièces. L’engin est calé sur le fond du crépuscule à l’aube. Il est utilisé sur des embarcations côtières de 5 à 13 m de longueur hors tout en moyenne.

SPECIFICATION TECHNIQUE 40,00 - 55,00

PP (PE) Ø 5 - 7

22 - 26mm

PA R 50 TEX 1800

40,00 - 55,00

PP (PE) Ø 5 - 7

45 - 65 PL 73 × 38 × 10

E = 0,4 - 0,6

21

100 pb 4 - 10 kg Ø 20 L 45

35 - 100

2,50 PP Ø 6

1800


ESPECES / CAPTURÉES Sparaillon (Sbares ), Sar (Kahlaya), Mulet (bigerans),

Sparaillon (Diplodus annularis)

REGLEMENTATION

Tabarka

Ghar el Melh

La goulette

Kelibia Beni khiar

EST

Mahdia Chebba Sfax

Gabes

El Karraten El Attaya

SUD

IMPACT SUR L’ENVIRONNEMENT

Bizerte

NORD

La longueur totale des filets maillants ne doit pas dépasser 2.5 Km. Le côté de maille minimale autorisé est de 30 mm La pêche est interdite à l’intérieur des ports et dans leurs chenaux d’accès et dans un périmètre 1,5 mille nautique autour des îles Zembra et Zembretta et des îles de la Galite et du Galiton. Le sparaillon peut être pêché à une taille inférieure à 11 cm.

PRINCIPALES ZONES DE PÊCHE

Houmet El souk Zarzis

L’usage fréquent de cet engin sur des herbiers et des fonds avec des formations biologiques peut entrainer des dommages issus notamment du raclage opérés par la ralingue de plomb et par les systèmes d’ancrage du filet. Le filet maillant conçu en monofilament occasionne de graves blessures chez les spécimens pris accidentellement. La durée de vie relativement longue du fil de nylon fait de cet engin un candidat potentiel pour la pêche fantôme.

22


FILET MAILLANT (2) Filet maillant à Serre : Hriret Qarradh Il s'agit d'un filet maillant en nylon monofilament (filet invisible), de plus en plus utilisé vu l'efficacité de capture car imperceptible par les poissons. L’engin est construit d’une seule nappe de filet, avec en moyenne 120m de longueur sur 50 à 100 mailles de hauteur, le maillage courant est de 28 à 35mm de coté. L’engin est maintenu droit, près du fond ou entre deux eaux ralingues. Le filet maillant à Serre est très utilisé au sud tunisien, calé du crépuscule à l’aube, les barques utilisées sont de type côtière avec une longueur hors tout de l’ordre de 13m.

SPECIFICATION TECHNIQUE 2,00 PP Ø 6

50,00

PP (PE) Ø 6

28 - 35mm

PA R 50 - 75 TEX 2350 50,00

PP (PE) Ø 6 - 8

45 - 65 PL 73 × 38 × 10

E = 0,33

30 pb 2 - 4 kg 23

L45 Ø 20

50 - 100

2350


ESPECES / CAPTURÉES Serre (Qarradh), Loup (Qarous) Dorade (Ouarqa), Mulets (Bouri)…Marbré ( Menkous)

Tassergal (Pomatomus saltatrix)

PRINCIPALES ZONES DE PÊCHE Bizerte NORD

REGLEMENTATION

Tabarka La goulette

Kel bia

EST

Louza - Louata Sfax

SUD

Taille minimale de pêche de la serre est de 22 cm de la pointe du museau à la naissance de la queue. La côté de maille minimale est de 30 mm. La pêche est interdite à l’intérieur des ports et dans leurs chenaux d’accès et dans un périmètre 1,5 mille nautique autour des îles Zembra et Zembretta et des îles de la Galite et du Galiton.

Skhira

IMPACT SUR L’ENVIRONNEMENT

Zarrat

Gabes

Houmet El souk Zarzis

Ce type de filet est pratiquement invisible, ce qui est de nature à augmenter les prises accidentelles d’espèces menacées telles que les tortues marines, les oiseaux et les cétacés. Le monofilament dont est constitué ce filet occasionne de graves blessures chez les spécimens pris accidentellement. La durée de vie relativement longue du fil de nylon fait de cet engin un candidat potentiel pour la pêche fantôme.

24


FILET MAILLANT (3) Filet Maillant à Pélamide : Balamitara C’est une filet maillant destinés à la pêche des pélamide et thonine, l’engin est composé d’une nappe de 95 à 110m de longueur sur 65 à 300 mailles de hauteur avec un maillage de 35 à 40mm de coté, il est conçue généralement, en filets monofilament, les filets en multifilament sont rarement utilisés. L’engin peut atteindre les 7 Km de longueur soit plus que 50 pièces avec une chute de l’ordre de 15 20m. Le calage s’effectuent près de la surface grâce à une flottabilité positive. Les pêcheurs de la région nord et Est de la Tunisie utilisent fréquemment cet engins, moyennant des embarcations de 13 à 18m de longueur hors tout.

SPECIFICATION TECHNIQUE 40,00 - 70,00

PP (PE) Ø 7 - 8

35 - 40mm

PA R 75 - 100 TEX 1350 40,00 - 70,00

PP (PE) Ø 7 - 8

60 - 120 PL Ø 38 L 73 × 15

E = 0,46

35 pb 3 - 4 kg

25

L45 Ø 20

65 - 300

2,50 PP Ø7

1350


ESPECES / CAPTURÉES Bonite à ventre rayé (Balamit) Bonite à dos rayé (Balamit)

Bonite (Sarda sarda)

Tabarka Beni khiar

Teboulba

EST

Interdiction de l’utilisation des filets maillants et dérivants d’une longueur supérieure à 2,5 km.

NORD

REGLEMENTATION

Bizerte

Mahdia Chebba SUD

IMPACT SUR L’ENVIRONNEMENT Opérant près de la surface cet engin est particulièrement dangereux pour les oiseaux et les cétacés d’autant plus qu’il est pratiquement invisible. Le monofilament dont est constitué ce filet occasionne de graves blessures chez les spécimens pris accidentellement. La durée de vie relativement longue du fil de nylon fait de cet engin un candidat potentiel pour la pêche fantôme.

26


FILET MAILLANT (4) Filet Maillant à Roussette : Gattatya / Kellabia C’est un filet maillant conçue pour la pêche des petits sélaciens dont les roussettes (Gattatya) et les chiens de mer (Kellabia), les nappes de 50 m de long et 55 à 65 mailles de hauteurs sont caractérisés par le grand maillage soit 60 à 70 mm de coté. L'engin déployé grâce aux ralingues est calé sur le fond du coucher au lever de soleil soit une mise à l'eau d’environ 16 heures il est repéré par un flotteur signal. Cet engin équipe les embarcations relativement puissante soit plus que 13 m de longueur hors tout.

SPECIFICATION TECHNIQUE

5,00 PPØ 8

40,00

PP (PE) Ø 8 - 10

60 - 70mm

PA R 100 TEX 800 40,00

PP (PE) Ø 8 - 10

45 - 65 PL 73 × 38 × 15

E = 0,47

27

120 pb 10 - 14 kg

L45 Ø 20

55 - 65

800


ESPECES CIBLES – CAPTURÉES Roussettes (Gtat), chien de mer (Kalb Bhar)

Petite Rousette (Scyliorhinus canicula)

PRINCIPALES ZONES DE PÊCHE NORD

REGLEMENTATION EST

Mahdia Chebba El Karraten El Attaya

SUD

La longueur totale des filets maillant ne doit pas dépasser 2.5 Km. La côté de maille minimale est de 30 mm. La pêche est interdite à l’intérieur des ports et dans leurs chenaux d’accès et dans un périmètre de 1,5 mille nautique autour des îles Zembra et Zembretta et des îles de la Galite et du Galiton.

Houmet El souk Zarzis

IMPACT SUR L’ENVIRONNEMENT

El Ketf

Cet engin entraine les mêmes impacts que les autres filets maillants et il cible une catégorie d’espèces (les poissons cartilagineux) considérées en déclin en Méditerranée.

28


FILET TREMAIL (1) Filet Trémail Multifilament : Mbatten Hout C'est le filet Trémail commun conçu en multifilament, avec deux nappes externes de 50mm de coté de maille et une nappe intérieure le voile de 22 à 30mm de coté de maille. Le nombre de pièces d'un tel engin varient entre 8 et 100 pièces. Cet engin est non sélectif ciblant des poissons divers, généralement des espèces de petites tailles. Le trémail représente le filet droit le plus utilisé, il est calé sur le fond pendant 5 à 12h dans des profondeurs allant de 1 à 15m. La nature du fil facilite le ramendage et la réparation des nappes. Il est utilisé par toutes les catégories d'embarcations côtières avec ou sans motorisation.

SPECIFICATION TECHNIQUE

Ø

Ø

Ø

Ø

29


ESPECES CIBLES / CAPTURÉES Crevettes (Guembri), Rouget (Trilia), Marbré (Menkous), Pageot (Morjen)

Rouget (Mullus barbatus)

Pageot (Pagellus erythrinus)

REGLEMENTATION

PRINCIPALES ZONES DE PÊCHE Bizerte

Cap Zebib Ghar el Melh

Sidi Mechreg Tabarka

Kalaat Andalous

La goulette

Hergla

El Karraten El Attaya

EST

Sousse Monastir Ksibet Medouni Teboulba Sayada Bekalta Mahdia Salakta Chebba Malloulech Louza - Louata

Zabbousa Skhira

Ajim

El Grin Boughrara

Houmet El souk

SUD

Gabes Zarrat

Les filets trémails sont particulièrement sélectifs et ont de ce fait un impact limité aux espèces et aux tailles ciblées. L’usage excessif de ces engins sur des fonds à herbiers peut entrainer des dommages causés par arrachage, notamment lors des opérations de relevage de l’engin.

Kelibia

Beni khiar

El Awabed Sfax Mahres

IMPACT SUR L’ENVIRONNEMENT

El Hawaria Sidi Daoued

NORD

La taille minimale de capture sont fixés comme suit : Rouget:12 cm, Loup : 20cm, Denté : 22cm, Crevette 11 cm. Le côté de maille de la voile doit être supérieur ou égale à 30 mm et le triple pour le maillage des aumées (tables).

Crevette royale (Melicertus kerathurus)

Aghir Hessi Jellaba Zarzis El Ketf

30


FILET TREMAIL (2) Filet Trémail Monofilament : Mbatten Hrira Cet un engin semblable au trémail à crevette, avec deux nappes extérieures de grand maillage (80 à 100mm) et une nappe centrale au maillage plus réduit (26mm). La spécificité de cet engin réside au fait que les nappes sont conçu en filet monofilament, ce qui rends ce trémail invisible dans l’eau même pendant le jour, ainsi plusieurs espèces peuvent êtres capturées, cependant l'utilisation de cet engin est plus ou moins répandus vu sa fragilité et les difficultés des ramendages. L’engin est calés sur le fond ou maintenue entre deux eaux; Il est utilisé par toutes les catégories d'embarcations côtières avec ou sans motorisation.

SPECIFICATION TECHNIQUE Ø

1500

1500 Ø

Ø

E = 0,60

31

Ø


ESPECES / CAPTURÉES Rouget de roche (Trilia Hjar), Denté (Dendiq), Loup (Qarous), Mulet (Bouri), Rascasse (Kachach).

Rouget de roche (Mullus surmuletus )

Denté (Dentex dentex)

Bizerte

Beni khiar

Sousse

EST

La taille minimale de capture sont fixés comme suit : Rouget:12 cm, Loup:20cm, Denté :22. Le côté de maille de la voile doit être supérieur ou égale à 30 mm et le triple pour le maillage des aumées (tables).

PRINCIPALES ZONES DE PÊCHE NORD

REGLEMENTATION

Bar commun (Dicentrarchus labrax)

Mahdia

SUD

Sfax

Gabes Zarzis

IMPACT SUR L’ENVIRONNEMENT Les filets trémails sont particulièrement sélectifs et ont de ce fait un impact limité aux espèces et aux tailles ciblées. L’usage excessif de ces engins sur des fonds à herbiers peut entrainer des dommages causés par arrachage, notamment lors des opérations de relevage de l’engin.

32


FILET TREMAIL (3) Filet trémail à Seiche : Mbatten Chwebi Le filet Trémail à seiche est constitué d’une nappe centrale le voile de 26 à 35 mm de coté de maille et de deux nappes externes les tables de 70 à 180 mm de coté de maille ceci rend l’engin très emmêlant et par suite très efficace mais non sélectif. L’engin est composée en moyenne de 25 pièces l’engin est déployé du crépuscule au lever du soleil entre 5 et 20m de profondeur. Le trémail à seiche est utilisé par toute les catégories d’embarcations motorisées ou non.

SPECIFICATION TECHNIQUE

Ø

Ø

Ø

Ø

33

Ø


ESPECES CIBLES / CAPTURÉES Seiche ( Chwabi, Soubia), Sole (Mdas), Grondins (Djaj), Rascasse (Kachach), Sparidés (Sbares), poulpe (Quarnit)

Seiche (Sepia officinalis)

Les filets trémails sont particulièrement sélectifs et ont de ce fait un impact limité aux espèces et aux tailles ciblées. L’usage excessif de ces engins sur des fonds à herbiers peut entrainer des dommages causés par arrachage, notamment lors des opérations de relevage de l’engin. Par ailleurs, l’usage excessif de cet engin lors des périodes de ponte de la seiche exerce une pression importante sur les stocks de géniteurs de cette espèce et des destructions des pontes déposées par la seiche sur la végétation et autres éléments du fond marin.

Beni khiar Sousse Monastir Teboulba Mahdia Chebba Sfax

El Attaya

SUD

IMPACT SUR L’ENVIRONNEMENT

Bizerte

EST

Les Seiches pêchées ne doivent pas avoir une longueur du manteau inferieure à 10 cm. Le côté de maille de la voile doit être supérieur ou égale à 30 mm et le triple pour le maillage des aumées (tables). L’engin doit être calé l’après midi et relevé le lendemain.

PRINCIPALES ZONES DE PÊCHE NORD

REGLEMENTATION

Rascasse brune (Scorpaena porcus)

Gabes Zarzis El Ketf

34


FILET TREMAIL (4) Filet Trémail à Crevette : Mbatten Guembri Cet engin est utilisé fréquemment dans le golfe de Gabès pour la pêche des crevettes, il est constitué par deux nappes de filets extérieures ou tables de grand maillage (150 mm) et d’une nappe centrale ou voile avec un maillage plus petit (22mm). La hauteur de la voile est de 1.5 à 2 fois la hauteur des tables; les ralingues sont en polypropylène. Le filet trémail, calé sur le fond, pour la pêche de la crevette est dans la plus part de temps appelé filet 40000, relativement au numéro du fil de la nappe centrale soit 40 000 m/kg. le nombre moyen de pièce est de 17 pièces fixées bout à bout; cet engin est utilisé entre 3 et 30 m, il est calé pendant la nuit et relevé à l'aube. Ce trémail est utilisé par les embarcations côtières entre 9 et 13m de longueur hors tout.

SPECIFICATION TECHNIQUE m

6,5

-

Ø

m

6,5

-

Ø

m

6,5

Ø

Ø

35


ESPECES / CAPTURÉES Crevette royale, Crevette mouchetée, Rouget, Marbré, Pageot

Crevette royale (Melicertus kerathurus)

REGLEMENTATION

Crevette mouchetée (Metapenaeus monoceros)

PRINCIPALES ZONES DE PÊCHE Bizerte NORD

Pour la crevette la taille minimale de capture est de 11 cm, elle est mesurée de la pointe du rostre à l’extrémité du telson.

Beni khiar

Les filets trémails sont particulièrement sélectifs et ont de ce fait un impact limité aux espèces et aux tailles ciblées. L’usage excessif de ces engins sur des fonds à herbiers peut entrainer des dommages causés par arrachage, notamment lors des opérations de relevage de l’engin.

Sfax Mahres Zabbousa Skhira Gabes

SUD

IMPACT SUR L’ENVIRONNEMENT

EST

Sousse

Houmet El souk

El Grin Zarzis El Ketf

36


FILET TREMAIL (4) Filet Trémail à Langouste : Mbatten Langousta Le filet trémail à Langouste est constitué par deux nappes extérieures ou tables de grand maillage de 180 à 300 mm et d’une nappe centrale ou voile avec un maillage plus petit 30 à 70mm. L'engin est composé en moyenne de 30 pièces de filet. Le trémail à langouste est en général calé sur les fonds durs ou rocheux vers les profondeurs de 50 à 150 m. Le filet reste ainsi déployé pendant une à trois journées. les unités de pêche utilisés dépassent toujours les 13 m de longueur hors tout.

SPECIFICATION TECHNIQUE m

6,5

Ø

m

6,5

Ø 6,5

m

Ø

× 10

E = 0,27

37

Ø


ESPECES / CAPTURÉES Langouste (Langousta), Cigale, Homard

Langouste (Palinurus elephas)

REGLEMENTATION

Bizerte NORD

Tabarka La goulette

Kel bia Beni khiar

Sousse

EST SUD

La taille minimale de capture des langoustes et homards est de 20 cm du rostre à l’extrémité du telson. la pêche des femelles de langouste et homards grainés ou non est interdite quelque soit l'âge ou la taille. La saison de pêche de la langouste rouge, homard et cigale s’étale du 1 mars au 15 septembre. Le maillage de la nappe interne ne doit pas être inférieur à 70mm. Les filets maillants et dérivants d’une longueur supérieure à 2,5 km sont interdis.

PRINCIPALES ZONES DE PÊCHE

IMPACT SUR L’ENVIRONNEMENT Cet engin entraine des dégâts importants sur les fonds à coralligène où il est souvent calé, surtout que ce filet séjourne sur le fond pendant plusieurs jours avant d’être relevé par les pêcheurs. Utilisé sur les fonds accidentés, cet engin est souvent objet de déchirures et de perte de morceaux de filet qui restent en mer et contribuent ainsi à la pêche fantôme.

38


FILET COMBINE : Bou Rouhine Le filet combiné est un engin composé par l'assemblage d'un filet maillant dans sa partie supérieure et d'un filet trémail, dans la partie inferieure. Cet engin est à la fois sélectif et non sélectif, il possède aussi une chute importante allant de 6 à 20m. l'engin est généralement calé sur le fond, parfois entre deux eaux, la mise à l'eau s'effectue entre le crépuscule et l'aube. L'engin comprend entre 4 et 50 pièces de 50 à 100m la pièce. les embarcations utilisés sont du type côtières motorisés de 6 à 13 de longueur hors tout en moyenne.

SPECIFICATION TECHNIQUE 40,00 - 55,00

PP (PE) Ø 5 - 8

26 - 35mm

PA R 50 - 75 TEX

50 - 150

1350

60 - 120mm

300

PA R 310 TEX

300

5 1/2 7 1/2

1350

24 - 30mm

PA R 100 TEX 2200

60 - 120mm

PP (PE)Ø 6 - 8

300 300

PA R 310 TEX

60 - 75 PL Ø 38 L 73× 10

E = 0,66

E = 0,90

E = 0,44

39

130 pb 12 - 15kg Ø 20 L 45

5 1/2 7 1/2

40,00 - 55,00

50 - 80

2200


ESPÈCES CIBLES/CAPTURÉES Marbré (Menkous), Mulet (Emmela), Crevette (Guembri), Sole (Mdess), Rascasse (Bou Kachech)

Marbre (Lithognathus mormyrus)

PRINCIPALES ZONES DE PÊCHE Bizerte NORD

REGLEMENTATION

Mulet-porc (Liza ramada)

Tabarka La goulette Beni khiar

Sousse Monastir

EST

Mahdia

SUD

La taille minimale de capture mesuré de la pointe du museau à la naissance de la queue du marbré est fixé à 15 cm, mulet et Sole 20 cm, Rascasse noire 15cm, Rascasse rouge 19cm.. Les filets maillants et dérivants d’une longueur supérieure à 2,5 km sont interdis. Le côté de maille est fixé au moins à 30 mm, les mailles des tables devront être le triple.

IMPACT SUR L’ENVIRONNEMENT Cet engin combine les impacts des filets trémails et maillants et entraine des dommages à la fois au fonds marins et aux espèces menacées pélagiques. Les versions à grande chute verticale de cet engin (jusqu’à 20m) constituent de véritables barrages occupant une grande partie de la colonne d’eau, voire la colonne d’eau entière dans les zones de faible profondeur.

40


SAUTADE Filet cannat (Demmassa) La Sautade est un engin spécifique aux poissons sauteurs (mugilidés), il est composé par deux filets droits, le premier est un filet trémail muni de flotteur sur le deux ralingues et soutenue en horizontale (flottant) par des tiges de roseaux espacés d’environ 1m, le deuxième est un filet maillant avec ralingue de flotteur et ralingue de plomb accroché au premier filet en perpendiculaire. Dans un premier temps les pêcheurs encerclent le poisson par le filet maillant, ensuite par bruitage les poissons effrayés sautent par-dessus pour se retrouver emmêler dans le filet trémail.

SPECIFICATION TECHNIQUE PA R 100 TEX

1/2

80 mm

- 7 1/2

484

0,50

50 - 100 PL

38 F 73

5

484 40,00 - 50,00 PP (PE) Ø 6 - 8

0,50 50 R0S L 2,00

22 - 24 mm

80

2000 PA R 100 TEX 2000 40,00 - 50,00 PP (PE) Ø 6 - 8

1,0

484 PA R 100 TEX

1/2

80 mm

100 PL 38 F 73

5

484 0,50

0,50

- 7 1/2

0,50

40,00 - 50,00 PP (PE) Ø 7 - 8

0,50

22 - 24 mm

PA R 310 TEX 2000

65 - 80

2000

40,00 - 50,00 PP (PE) Ø 7 - 8 50 - 125 PB Ø 38 L 40 - 50g

41

0,50 10m


ESPÈCES CIBLES / CAPTURÉES Mulet sauteur (Mejjel)

Mulet ( Mugil cephalus)

REGLEMENTATION

NORD EST

El Karraten El Attaya

SUD

Concernant l’engin même, il n’existe pas une réglementation spécifique, cependant il faut respecter le maillage minimum pour les filets maillants soit 30 mm, et les dimensions mailles des tables égale ou supérieure au triple du voile pour le filet trémail. La longueur des filets droits ne doit pas dépasser 2,5 km. Pour les mugilidés, la taille minimale de capture est fixée de 20 cm de la pointe du museau à la naissance de la queue.

PRINCIPALES ZONES DE PÊCHE

IMPACT SUR L’ENVIRONNEMENT Cet engin est très sélectif et n’engendre pas d’impact sur le milieu. Cependant cette pêche quand elle est pratiquée sur des zones d’herbiers, elle entraine d’important piétinement des herbiers.

42


GARGOULETTES : Karour Les gargoulettes ou pots sont des pièges en terre cuite de forme tronconique de 2 à 8 litres de volume, Ces pièges sont reliés en série par une corde secondaires sur une corde principale, ils sont disposés ainsi en filière généralement sur les fonds de faible profondeurs entre 2 à 10 m de profondeur. Les gargoulettes sont conçues pour les captures spécifiques des poulpes en rapport avec le comportement de dissimulation de cette espèce qui s’y refugie. Les gargoulettes sont mises à l'eau en debut de campagne à partir des petites unités de pêche souvent non motorisés à partir de 3m de longueur hors tout. Le pêcheur les visite quotidiennement ces piège à l’aide d’un long bâton, les gargoulettes ne sont retirées de l’eau qu’à la fin de la saison. Les pierres creuses ou les cylindres en ciment sont aussi utilisés de façon similaire aux gargoulettes.

SPECIFICATION TECHNIQUE 0,1 - 0,2

0,2 - 0,4 0,1 - 0,2

100 - 150m

PP Ø 1,5

2 - 50m

0,2 - 0,4

PPØ 1,5

2 - 10m 10m

43


ESPÈCES CIBLES/CAPTURÉES Poulpe (Karnit), poulpe musqué (Bou Mesk)

Poulpe (Octopus vulgaris)

EST

La pêche aux poulpes est interdite durant la période allant du 16 mai au 14 octobre. Toutefois l'autorité de tutelle est habilité à proroger cette interdiction jusqu’au 15 novembre ou à l’avancer au 1er avril. Le poids unitaire minimal de capture des poulpes est fixé à 1 kg, à l’exception des poulpes musqué.

NORD

REGLEMENTATION

PRINCIPALES ZONES DE PÊCHE

Mahdia Louza - Louata

IMPACT SUR L’ENVIRONNEMENT Les effets sur le fond et les habitats environnants de l’utilisation des Gargoulettes sont reconnus comme négligeables et localisés. Toutefois l’utilisation massive de cet engin entraine des prises excessives de poulpe bien au-delà de la capacité du stock.

Gabes

El Karraten El Attaya

SUD

Sfax

Houmet El souk Zarzis El Ketf

44


NASSE : Drina Les nasses sont des pièges traditionnel confectionnées à partir, de régimes de palmier, des tigelles de jonc, des roseaux ou de fils métalliques, la forme est souvent cylindro-conique avec une entrée à sens unique sous forme d'entonnoir à la base, la collecte de la capture s'effectue à travers une trappe du coté conique fermés par fils. Les nasses appâtées peuvent êtres appâtées ou non, elles sont posées sur le fond entre 2 et 100 m de profondeur, soit isolées soit en série liées les unes aux autres par une corde. Les dimensions varient entre 1 et 1,2m de hauteur et 50 cm de diamètre.

SPECIFICATION TECHNIQUE 1 - 1,2

0,5

1,5

0,5

0,3 - 0,5

0,5

Nasse traditionelle

1 - 100 PP Ø 1,5

Nasse metallique

100,00 - 400,00 PP Ø 1,5 4,00 - 20,00

2 - 5 PP Ø 0,5

10m

45


ESPÈCES CIBLES / CAPTURÉES Sparaillon (Sbares), Marbré (Menkous), Seiche (Soubia), Saupe (Chelba), Mulet (Emmela), Loup (Qarous), langouste (Langousta), Daurade grise (Yhoudia)

Sparaillon (Diplodus annularis)

Mulet (Mugil cephalus)

Marbré (Lithognathus mormyrus)

PRINCIPALES ZONES DE PÊCHE

Les nasses doivent avoir au moins 20mm de coté pour les mailles carré et 30mm pour les mailles triangulaires.

Bizerte NORD

REGLEMENTATION

Tabarka

IMPACT SUR L’ENVIRONNEMENT Gabes

SUD

L’impact sur le fond et les habitats est reconnu comme négligeable et localisé (arrachage de madrépores ou de rhizomes de phanérogames, lors du virage des orins des filières, pêche fantômes par échouages).

El Karraten El Attaya

EST

Sousse Monastir

Houmet El souk

46


PALANGRE (1) Palangre Calée La palangre de fond ou palangre calée est composée d’une ligne principale de quelques centaines de mètres, sur laquelle est montée des hameçons à travers des lignes secondaires ou avançons, munies d'un ou deux hameçons. Le nombre de paniers varie entre 2 et 7 avec chacune entre 150 et 300 hameçons appâtés par les petits pélagiques (sardine, maquereau) ou de morceau de seiche. L'engin est calé sur le fond dans les profondeurs allant de 3 à 60m. la palangre de fond peut armer des embarcations allant de 6 à 18m de longueur hors tout.

50 - 200 PE Ø b - 12

5-20 PE Ø 6 - 8

SPECIFICATION TECHNIQUE

Ø

Ø

n:2-5

47

5m


ESPÈCES CIBLES / CAPTURÉES Daurade (Ouarqa), Mérou (Mennani), Denté (Dendiq), Pagre (Jaghali), Pageot(Morgen), Loup (Qarous), Raie (Hmam).

Dorade royale (Sparus aurata)

PRINCIPALES ZONES DE PÊCHE Bizerte

NORD

REGLEMENTATION

Merou noir (Epinephelus marginatus)

Tabarka

Beni khiar

Sousse

EST

Il n’existe pas de réglementation relative aux palangres sinon la taille minimale de capture à savoir : 12 cm pour le Pageot, 20 cm pour le Loup, le Pagre, la Daurade et la Sole, 22cm pour le Denté, 35cm pour le Mérou et 40cm pour la Raie.

Mahdia

SUD

Sfax

IMPACT SUR L’ENVIRONNEMENT L’accrochage des hameçons sur le fond et le dragage par les lests de mouillage présentent un risque de dégradation de la biocénose fixée. Mais ces effets restent assez localisés. Cependant, la tendance d’une utilisation massive des palangres, qui peuvent mesurer des kilomètres, et qui sont parfois déposées sur de très faibles profondeurs est considérée comme une menace sur l’ensemble de l’écosystème.

48


PALANGRE (2) Palangre flottante : Brigali Tafef La palangre est constitué d'une ligne mère , ligne principale de plusieurs centaines de mètres, sur laquelle sont montée des avançons (lignes secondaires) munis d'hameçons. le nombre de panier varie de 2 à 5 avec 200 à 300 hameçons par panier, les hameçons sont appâtés par les petits pélagiques. L'engin est maintenu flottant grâces à des flotteurs équidistants. Il est utilisé dans les grandes profondeurs, la mise à l'eau de l'engin dure plusieurs heures voir plusieurs jours. les unités de pêche à la palangre flottante sont de longueurs hors variables allant de 9 à 18metres.

Ø

SPECIFICATION TECHNIQUE

Ø

Ø

n : 9 - 14

10m

49


ESPÈCES CIBLES / CAPTURÉES Espadon (Bou Seif), Thon (Ton), Calmar (Mettig).

Espadon (Xiphias gladius)

PRINCIPALES ZONES DE PÊCHE

la taille réglementaire et autorisée pour pêcher l’espadon est de 100 cm.

Bizerte NORD

REGLEMENTATION

Tabarka

Kel bia Beni khiar

EST

Sousse Mahdia

Ce type d’engin n’a pratiquement pas d’impact sur le fond marin. Il est cependant responsable d’importants taux de mortalité de tortues marines et d’oiseaux. Pour ces derniers les captures accidentelles ont notamment lieu lors du filage de l’engin. Les captures accidentelles de tortues peuvent être réduites par l’utilisation d’hameçons circulaires. Celles des oiseaux peuvent être réduites si la pose et le relevage du filet se font en période nocturne.

SUD

IMPACT SUR L’ENVIRONNEMENT

Zarzis

50


PECHERIE FIXE CHARFIA La Charfia est une pêcherie fixe traditionnelle installée dans les zones de forte marée du Golfe de Gabès notamment aux alentours des îles de Kerkennah et Jerba). L’engin est formé de bras ou “murs" de chambres de capture et de nasses. Les bras sont édifiés à l’aide de palmes qui sont implantés dans le substrat, à raison de 10 palmes par mètre, les murs servent à guider les poissons vers les chambres de captures à entrée unique. Les chambres de captures sont construites de claies de palmiers et sont munies de nasses en régime de palmes.

SPECIFICATION TECHNIQUE Nasse

Nasse

chambre de capture secondaire

Petite chambre de capture

Bras de rabattement Grande chambre

Nasse

Bras de terre ( echelle axiale)

500 - 1000 P

Bras de mer

15m P/F

45m

FP

50 - 100

15m P/F

20m P/F

20m P/F

25mC / F

25mC / F

20m F

51

P

P : palmes F : Filet C : Claies 0

3m


ESPÈCES CIBLES / CAPTURÉES Sparaillon (Sbares), Marbré (Menkous), Serran (Sardouk), Labre( Khoudhir), Saupe (Chelba), Mulet (Emmela), Daurade (Ourqa), Seiche (Soubia). Crenilabre paon (Symphodus tinca)

Corb commun (Sciaena umbra)

Oblade (Oblada melanura)

EST

La mise en place de pêcheries fixes exige l’obtention d’une autorisation préalable de l’autorité compétente. Celle-ci fixe notamment l’emplacement de la pêcherie, ses dimensions, les installations pouvant y être établies, les conditions de son exploitation et les redevances dues par le bénéficiaire.

PRINCIPALES ZONES DE PÊCHE NORD

REGLEMENTATION

Sar a tête noir (Diplodus vulgaris)

SUD

El Karraten El Attaya

IMPACT SUR L’ENVIRONNEMENT C’est une des pratiques de pêche les moins risquées pour l’environnement, puisqu’elle utilise des matériaux naturels dérivés du palmier. Cependant de nos jours les matériaux naturels de la Charfia sont substitués par des matériaux synthétiques, filets en polyamide, tiges en PVC, nasses métalliques etc. Ce qui risque de nuire à la spécificité de cette pêcherie fixe.

52


PECHE DES EPONGES : Nachaf La pêche des éponges est une activité très ancienne basée sur la récolté par plongée en apnée ou à la scaphandre, les éponges sont arraché à la main ou à l’aide d’un couteau. Auparavant cette pêche s'effectue au trident (kamaki ou fisga) en visant l'éponges à l'aide de lunette de Calfat.

ESPÈCES CIBLES / CAPTURÉES Eponge commune (Nachaf), Eponge fine (Nachaf), Chimousse (Zimoca).

53


REGLEMENTATION

NORD EST

Mahdia

El Karraten El Attaya

SUD

La pêche aux éponges au moyen de scaphandre est interdite du 1er avril au 31 mai de chaque Année. Il est interdit de pêcher l’éponge de moins de 15 cm à l’exception des éponges dites Hajami et Zimoca La pratique de cette pêche est soumise à une autorisation spéciale délivrée par l’autorité compétente aux pêcheurs formés à la plongée sous marine par des établissements agréés. Seuls les plongeurs âgés de plus de 16 ans peuvent être autorisés à pratiquer la pêche à la plongée.

PRINCIPALES ZONES DE PÊCHE

Houmet El souk Zarzis

IMPACT SUR L’ENVIRONNEMENT Cette pêche reste à caractère traditionnel, elle subit par contre les aléas de la pollution et la dégradation des fonds, qui ont engendré des maladies et des affectations spécifiques.

54


LA PECHE DU CORAIL Morgen La pêche du corail rouge est pratiquée à la plongée en scaphandre autonome, les bouteilles sont remplies d’air comprimé pour les profondeurs inférieures à 60 m, ou d’un mélange par l’hélium au delà de 60 m. Outre l’équipement de plongée le pêcheur est muni d’un panier et du martelet, l’engin réglementaire utilisé pour décrocher le corail, il s’agit d’un marteau pointu de 35 cm de longueur qui facilite l’écornage et la taille du corail.

55


ESPÈCES CIBLES / CAPTURÉES Corail rouge (Morgen)

REGLEMENTATION Tabarka

NORD EST SUD

La pêche au corail est interdite à l’intérieur de la baie de Bizerte, en deçà de la ligne joignant le Cap Zbib au Cap Blanc, ainsi qu’au large des Iles Canis dans les zones d’une profondeur inférieure à 50 m. La pratique de cette pêche est soumise à une autorisation spéciale délivrée par l’autorité compétente aux pêcheurs formés à la plongée sous marine par des établissements agréés. Seuls les plongeurs âgés de plus de 16 ans peuvent être autorisés à pratiquer la pêche à la plongée.

Bizerte

IMPACT SUR L’ENVIRONNEMENT Cette méthode de pêche du corail n’a pratiquement aucune influence sur l’environnement de l’espèce. Cependant, la pêche du corail a tendance à augmenter durant les années. Par suite, ces espèces de forte valeur commerciale risque d’être menacé. Toutefois, cette méthode est couteuse, d’où les pêcheurs ont recours à d’autres méthodes clandestines, comme la croix (Mohrath), qui engendre la dégradation de leur environnement et par suite l’ensemble de l’écosystème.

56


ANNEXES : Annexe I Abréviations et symboles utilisées

∅    

Diamètre Face supérieure Face intérieure Faces latérales Maille (étirée) Maille double

Lht Tjb CV L m mm Kg Kgf Pb mono PA PES PP PE PVC H MAT: E Ech PL: Fe :

57

Longueur hors tout Tonnage jauge brute Chevaux Longueur Mètre Millimètre Kilogramme force Plomb Monofilament Polyamide Polyester Polypropylène Polyéthylène Chlorure de polyvinyle Hauteur Matériau Taux d’armement Echelle Plastique Fer


Annexe II AbrĂŠviations et symboles utilisĂŠes

Systèmes de designation de fils courants pour nappes de filets -

Le titre : (Td) : c’est la masse par unitÊ de longueur donnÊe en Denier,

poids en gramme de 9000 mètres de fil. -

Le mÊtrage au kilogramme (m/kg) : c’est la longueur par unitÊ de masse,

longueur en mètre de 1 kilogramme de fil. -

Le système tex international (tex), ISO : c’est la masse en gramme de

1000 mètres de fil ÊlÊmentaire, 1 tex = 1g pour 1000m. -

Le tex rÊsultant ou R tex : c’est la masse en gramme de 1000m de fil câblÊ

ou tressĂŠ terminĂŠ.

Exemple de conversion :

Denier

M/Kg

1 tex = 0,111 Ă— Td

R tex = đ?‘š

10 6

Soit Ă convertir 210 D/12 210 D/12

đ?‘˜đ?‘”

Soit Ă convertir 3330 m/kg 10 6

= 210 Denier Ă— 12 =210 Ă— 0,111 Ă—12 =23 Tex Ă— 4 Ă— 3 =276 Tex + 10% de 276 =27 ,6 + 276 210 D/12 =R 303 Tex 210 D/12

R tex = đ?‘š

đ?‘˜đ?‘”

10 6

= 3330 =300 3330 m/kg = R 300tex =

3330 m/kg

=

R 300tex

58


Annexe II

Exemples de caractéristiques et numérotation des fils et cordages : Polyamide monofilament PA

mm

0.10 0.12 0.15 0.18 0.20 0.25 0.30 0.35 0.40 0.45 0.50 0.55 0.60 0.70 0.80 0.90 1.00 1.10 1.20 1.30 1.40 1.50 1.60 1.70 1.80 1.90 2.00 2.50

59

tex

m/kg

11 16 23 30 44 68 90 120 155 185 240 280 330 480 600 755 920 1110 1320 1540 1790 2060 2330 2630 2960 3290 3640 3630

90 900 62 500 43 500 33 300 22 700 17 200 11 100 8 330 6 450 5 400 4 170 3 570 3 030 2 080 1 670 1 320 1 090 900 760 650 570 490 430 380 340 300 270 180

Polyamide câblé filament PA R m/kg mm tex 60 75 100 155 230 310 390 470 540 620 700 780 880 950 1030 1200 1280 1430 1570 1690 2000 2600 3180 3400 4000 5000 6000 8000 11000

20 000 13 300 10 000 6 460 4350 3230 2560 2130 1850 1620 1430 1280 1160 1050 970 830 780 700 640 590 500 385 315 294 250 200 175 125 91

0.24 0.30 0.33 0.40 0.50 0.60 0.65 0.73 0.80 0.85 0.92 1.05 1.13 1.16 1.20 1.33 1.37 1.40 1.43 1.5 1.6 1.9 2.0 2.2 2.4 2.75 2.85 3.35 3.8

Polyamide tressé filament PA R tex

m/kg

1350 1550

740

1700 1960 2450 2800 3550 4000 4300 5000 6000 7200 8700 9300 10500 12300 14000 17500


Polypropylène câblé filament

Polypropylène câblé fibrillé

PP R tex

m/kg

PP R tex

m/kg

44 69 90 140 210 285 355 420 510 555 640 730 900 970 1160 1270 1450 1760 1950 2450 3400 4700 5500

22700 14500 11100 7140 4760 3510 2820 2380 1960 1800 1560 1370 1110 1030 860 790 690 570 515 410 295 213 182

210 300 390 570 790 900 1180 1430 1600 1820 2100 2400 3300 4100 4680 5800 6600 7200

4760 3330 2565 1750 1270 1110 850 700 625 550 480 415 300 245 214 172 152 139

mm 0.23 0.33 0.36 0.46 0.60 0.72 0.81 0.89 0.96 1.02 1.10 1.18 1.34 1.40 1.50 1.58 1.70 1.83 1.95 2.15 2.55 2.90 3.18

Polypropylène câblé mono filament PE R tex

m/kg

190 350 500 650 720 1100 1400 1570 1760 1900 2100 2700 2900 3600 4400 5500 6600

5260 2860 2000 1450 1390 910 715 640 570 525 475 370 345 278 227 182 152

mm

Polypropylène tressé filament PP R tex

0.62 0.74 0.90 1.00 1.2 1.3 1.45 1.6 1.8 1.9 2.1 2.2 2.45 2.8 3.1 3.5 3.8 4.0

m/kg

1700

590

2400

420

3600 4900 6300 7500

280 204 160 133

Polypropylène tressé mono filament mm 0.85 0.94 1.00 1.15 1.5 1.6 1.7 1.8 1.9 2.0 2.2 2.4 2.6 2.9 3.2 3.5

PE R tex

m/kg

2400

417

3200

312

4400 5200 5800 6300 7500 8200 10300

227 192 172 159 133 122 97

60


Annexe III Rapport d’armement Le montage de l’alèze sur les ralingues détermine un rapport entre la longueur de la ralingue et la longueur de l’alèze étirée montée sur cette ralingue. Le rapport d’armement E défini est aussi appelé taux d’armement. Taux d’armement = (longueur de la ralingue)/(longueur de l^' alèzeétirée) E peut s’exprimer en fraction, nombre décimal ou pourcentage (7/10 – 0,71 – 71%) Le flou ou « golfe » est l’inverse du taux d’armement, parfois employé à la place de E.

longueur de la ralingue Taux d’armement = longueur de l' alèze étirée Le flou correspondant au taux d’armement 0,71 est 1 ,41 . D’où le pourcentage d’excès d’alèze correspondant au flou 1,41 est 41 soit un pourcentage d’armement de 41%. longueur de la ralingue Flou

= F =

= longueur de la ralingue

1 E

A : est le pourcentage d’armement Taux d’armement = E = 0.90 Flou

= F = 1.11

% d’armement = A= 11 %

E = 0.90 F= 1.25 A = 25%

E= 0.71 F = 1.41 A = 41%

E = 0.50 F = 2.00

F = 2.50

A = 100 %

A = 150 %S

E = 1.00 F = 1.00 A=0

Remarque : Pour E = 0.71, la maille est au carré et la surface atteinte est maximale .

61

E= 0.40


Annexe IV Liste des espèces communément pêchées Nom Commercial Anchois Baudroie Bogue Bonite à dos rayé Bonite à ventre rayé Chien de mer Coryphène Daurade Daurade grise Denté Espadon Grondins Labre Loup Maquereau Marbré Merlu Mérou Mulet Mulet Mulet Mulet sauteur Pageot Pagre Raie Rascasse Rouget Rouget de roche Roussettes Sabre Sar Sardine Sardinelle Saupe Saurel Serran Serre Sole Sparaillon Sparidés Thon Seiche Poulpe Poulpe musqué Calmar Chevrette Crevette Langouste Homard Cigale Eponge commune Eponge fine Chimousse Corail rouge

Nom Local Anchoua Bou Chkara Bouga Balamit Balamit Kalb Bhar Lambouka. Ouarqa Yhoudia Dendiq Bou Seif Djaj Khoudhir Qarous Ghzal, Scombri Menkous Nazalli Mennani Bigerans Bouri Emmela Mejjel Morjen Jaghali Hmam. Bou Kachech Trilia Trilia Hjar Gtat Sebta Kahlaya Sardina Latcha Chelba Chourou Sardouk Qarradh Mdess Sbares Sbares Ton Chwabi, Soubia Qarnit Bou Mesk Mettig Chevrette Guembri Langousta Homard Cigale Nachaf Zimoca Nachaf Morgen

Nom Scientifique Engraulis enchrasicolus Lophius piscatorius Boops boops Sarda sarda Euthynnus pelamis Mustelus mustelus Coryphaena hippurus Sparus aurata Spondyliosoma cantharus Dentex dentex Xiphias gladius Trigla sp Labrus viridis Dicentrarchus labrax Scomber scombrus Lithognathus mormyrus Merluccius merluccius Epinephelus sp Mugil cephalus Liza ramada Liza aurata Liza saliens Pagellus erythrinus Pagrus pagrus Raja sp Scorpaena porcus, Scorpaena notata Mullus barbatus Mullus surmuletus Scyliorhinus canicula Lepidopus caudatus Diplodus sargus Sardina pilchardis Sardinella aurita Sarpa salpa Trachurus trachurus Serranus sp Pomatomus saltatrix Solea sp Diplodus vulgaris Diplodus annularis, Oblada melanura, Thunnus thynnus Sepia officinalis Octopus vulgaris Eledone Moschata Loligo vulgaris Parapenaeus longirostris Melicertus kerathurus Palinurus elephas Homarus gammarus Scyllarides latus Hippospongia communis Spongia officinalis Spongia zimocca Corallium rubrum

62


Annexe V Processus de coupe et taux de diminution Exemples de processus de coupe :

Sens T

Sens N

Coupe T

Coupe N

Coupe B

La dimension des mailles est donnée en millimètre (mm) pour une longueur de maille étirée. Coupes les pièces constitutives de certains engins sont taillées suivant les directions de coupes ci-dessous : N Normal (Mailles de cote)

AN All Normal (toutes maille de coté ) T Transversal (maille franches) AT All transversal (toutes mailles franches ) B bar (pattes) Direction du fil

Dir ect

ion

de

la c ou

pe

B(

Ba

r)

Direction de la coupe N (normal)

Direction de la coupe T (Transversal)

63


Coupe 1N2B

Coupe 2T1N

Coupe 1T2B

Nombre de malles diminuées ou augmentées

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19

1 AB 1N2B 1N1B 3N2B 2N1B 5N2B 3N1B 7N2B 4N1B 9N2B 5N1B 11N2B 6N2B 13N2B 7N1B 15N2B 8N1B 17N2B 9N1B

2 1T2B AB 1N4B 1N2B 3N4B 1N1B 5N4B 3N2B 7N4B 2N1B 9N4B 5N2B 11N4B 3N1B 13N4B 7N2B 15N4B 4N1B 17N4B

3 1T1B 1T4B AB 1N6B 1N3B 1N2B 2N3B 5N6B 1N1B 7N6B 4N3B 3N2B 5N3B 11N6B 2N1B 13N6B 7N3B 5N2B 8N3B

4 2T1B 1T2B 1T6B AB 1N8B 1N4B 3N8B 1N2B 5N8B 3N4B 7N8B 1N1B 9N8B 5N4B 11N8B 3N2B 13N8B 7N4B 15N8B

5 5T2B 3T4B 1T3B 1T8B AB 1N10B 1N5B 3N10B 2N5B 1N2B 3N5B 7N10B 4N5B 9N10B 1N1B 11N10B 6N5B 13N10B 7N5B

6 3T1B 1T1B 1T3B 1T4B 1T10B AB 1N12B 1N6B 1N4B 1N3B 5N12B 1N2B 7N12B 2N3B 3N4B 5N6B 11N12B 1N1B 13N12B

7 7T1B 5T4B 2T3B 3T8B 1T5B 1T12B AB 1N14B 1N7B 3N14B 2N7B 5N14B 3N7B 1N2B 4N7B 9N14B 5N7B 11N14B 6N7B

8 7T2B 3T2B 5T6B 1T2B 3T10B 1T6B 1T14B AB 1N16B 1N8B 3N16B 1N4B 5N16B 3N8B 7N16B 1N2B 9N16B 5N8B 11N16B

9 4T1B 7T4B 1T1B 5T8B 2T5B 1T4B 1T7B 1T16B AB 1N18B 1N9B1 1N6B 2N9B 5N18B 1N3B 7N18B 4N9B 1N2B 5N9B

10 9T2B 2T1B 7T6B 3T4B 1T2B 1T3B 3T14B 1T8B 1T18B AB 1N20B 1N10B 3N20B 1N5B 1N4B 3N10B 7N20B 2N5B 9N20B

64


WWF Méditeranée, Bureau Afrique du Nord a Tunis Tél.: +216 71 707 238 Fax : +216 71 701 750 wwftunis@gnet.tn


WWF Programme Méditerranée, Bureau Afrique du Nord en Tunisie

Notre raison d'être

Arrêter la dégradation de l'environnement dans le monde et construire un avenir où les êtres humains pourront vivre en harmonie avec la nature. © Copyright 1986 du WWF - Fonds Mondial pour la Nature ® Marque déposée par le WWF - Fond Mondial pour la nature Février 2014

Livre engin de pêche de tunisie  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you